REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le Deal du moment : -57%
                      Batterie externe à induction Samsung avec ...
                      Voir le deal
                      14.99 €

                      La Furie

                      Partagez
                      vava
                      Anarchy Bloodscales
                      groupe

                      Anarchy Bloodscales

                      Pas même un torrent d'homme gardera ce pirate à quai !

                      Origine

                      Age

                      Sexe

                      Faction

                      Un inventé

                      23

                      Femme

                      So'Rem (Val)

                      HISTOIRE

                      Archipelago Delfios ! Une série de nombreuses îles, allant de la plus imposante Delphine au plus petit Rocher des Damnés, passant par celle la plus reculée et plus dangereuse Île Sombre. Un pays dont le nerf de la guerre réside dans les mers qui l’entourent. Pour cette époque, leurs bateaux étaient les meilleurs mais là où il y avait de l'argent à se faire, le reste suivait également. Des terres luxuriantes, une mer abondante et des vandales qui cherchent à prendre ces ressources sans lever le petit doigt. Le gouvernement est dans une perpétuelle guerre contre les seigneurs pirates de l'archipel. Une malédiction que touche principalement Delfios. Le reste du monde ? Beaucoup d'autre conflit l'occupe, mais pour Anarchy ? C'était le centre de son monde, de sa petite bulle ...

                      Anarchy, un nom donné à une jeune requine qui était en réalité un signe prémonitoire. Les Bloodscales étaient de grands empereurs marchands, baignés dans la noblesse et les chiffres. Ils étaient les maitres de l’archipel, les empereurs qui faisaient tourner ce petit monde. Sans cette famille ? Aucun honnête gens ne pourrait avoir un travail respectable en ces lieux. Sans cette famille ? Sans doute que ces îles ne seraient même pas une civilisation mais de simple campement de fortunes pour criminels en cavale. Ils n’étaient pas le gouvernement … Mais c’était tout comme. Et qui était à la tête de cette famille ? Un homme visionnaire qui prévoyait déjà sa fin arrivé. Et comment s’y préparer ? Anarchy.

                      Mère, père, l’ainée et la petite dernière. De cette famille, Anarchy était l’ainée et sans doute la plus grande honte de cette famille. Pourquoi ? Car elle n’était pas l’homme que son père rêvait d’avoir… A cette époque, les grandes robes de dentelles étaient de bons soutient mais pas les piliers centrale de la société. Mais sans fils, comment préparer la relève ? L’ainée allait devoir faire l’affaire. Depuis très jeune, son père lui avait donné une éducation stricte et très demandant. Ou même … Demandant tant d’elle que cela pourrait presque être perçu comme de l’abus. Il fallait faire de cette petite fille un homme. Pendant des années, tout se résumait aux études et à l’entrainement physique, la discipline … Certains pourraient dire que si elle était baignée dans cette atmosphère toute sa vie, cela ne pourrait pas être si désagréable pour elle … Cependant, c’était un véritable d’enfer.

                      Même si jeune, Anarchy savait ce qu’elle voulait faire et ce n’était pas être la femme d’affaire que son père voulait qu’elle soit. Les îles de Delfios étaient bercés de mythes et ces mythes étaient vérifiés ou réfuté par les pirates ! Qui d’autres voyage ainsi les mers et océans pour trouver moult butins ? Les échos de grandes aventures, de créatures marines monstrueuses, d’îles mystérieuses … La liberté, le vent, la marée, le mystère, le danger ! C’était de ça dont rêvait Anarchy, pas de rester derrière un bureau à discuter commerce et politique. Et parce qu’elle n’abandonnait pas ses rêves, elle a toujours été … Une déception pour son père. Combien de fois devait-il la rappeler à l’ordre ? Combien de fois devait-il verrouiller sa chambre pour qu’elle n’échappe pas sa chambre dans leur manoir perché sur les hauts plateaux de Delphine pour s’aventurer dans les bas quartiers des ports ? Combien de fois devait-il en venir aux mains ? …

                      La jeune héritière savait qu’elle était une déception, un accident, une erreur sur le chemin de ses parents et cela la rongeait … Mais même toute jeune, elle savait qu’elle ne pouvait pas se sacrifier pour eux. Elle ne pouvait supporter cette vie. La seule chose qui l’aidait à tenir la route était sa chère petite sœur. Scylliane, tel est son nom, était le seul petit rayon de soleil dans sa vie, sa seule véritable famille. Toujours avec le sourire, toujours à s’occuper d’elle … Et à pleure avec elle lorsque leur père soit allé trop loin. C’est pourquoi elle regretta son geste.

                      Un jour, elle ne pouvait plus supporter cette vie et décida de tout bonnement abandonner le navire. A bout, meurtrie, exaspérée, elle prit ses affaires et fugua pour prendre le premier bateau. Direction : l’inconnu mais surtout, tout sauf cet enfer de noblesse et de parures dorées. Elle voulait devenir pirate, sans comprendre ce que cela impliquait. Cependant, même cela était un challenge. Elle avait erré sur une des îles sans trouver un équipage pendant tant de temps… Trop jeune, pas utile, un boulet pour n’importe qui. Elle dut survivre sur des petits boulot jusqu’à être finalement prise en charge par un forgeron qui lui apprit les rudiments du métier, sa seule accroche pour se relever … Un vieux loup de mer qui a mis pied à terre et qui a vu la détermination dans le regarde de jade de la jeune requine. Ce qui lui fit tout regretter fut son retour à Delphine. Lorsqu’elle réussit à s’en sortir un tant soit peu financièrement parlant, elle voulut y retourner pour rendre visite à sa petite sœur. Malgré tout, elle lui manquait et son départ en hâte l’avait empêché de discuter de tout ça avec elle. La route qu’elle avait emprunté était bien trop longue lorsqu’elle réalisa qu’elle marchait seule …

                      Toujours aussi adorable, Scylliane lui expliqua, lorsqu’Anarchy se faufila dans sa chambre, qu’elle s’était sentie un peu trahie mais qu’elle était heureuse de la revoir, que cela comptait beaucoup pour elle qu’elle soit revenue. Mais si cela n’était pas assez pour lui briser le cœur, Scylliane lui annonça que leur père avait choisi de faire d’elle le successeur à la place de la fugueuse et que pareillement, il lui faisait vivre un enfer … Et même si la cadette est plus obéissante, elle aussi encaissait le coup et le poids de cette responsabilité. La rebelle ne sut pas encaisser une telle nouvelle. Elle dut fuir après avoir confronté son père après tant de mois mais elle ne pouvait pas juste laisser sa sœur dans une telle situation. Il ne pouvait entendre raison cependant … Peu importe qui mais quelqu’un devait reprendre son empire une fois qu’il ne serait plus en état de diriger, et Scylliane n’avait pas abandonné la famille, elle.
                      Les jours d’après, la rousse convaincu la petite blonde qui était sa sœur de la rejoindre. Elle aussi nourrissait des rêves autres que cette vie de noblesse et elle aussi désirait devenir un pirate. Alors elles finirent par fuir ensemble pour vivre la grande vie.

                      Pendant un moment, elles deux logèrent chez le forgeron qui a pris en charge Anarchy. Malgré toute la bonne volonté de l’homme, cependant, il n’arriva pas à les convaincre de rester, de ne pas accéder à leur rêve … Au dur prix de la réalité, cependant. Il semblerait que le vieil homme savait lui-même ce qu’était la réelle vie des pirates, contrairement à elles. Comment arrêter une telle furie comme la rousse et sa sœur qui la supportait plus que de raison ? Malgré les superstitions, un capitaine accepta de prendre sous son aile deux femmes en mer. Saltzpyre vit le potentiel de ces deux-là. Une farouche guerrière et une demoiselle bercée dans les arts de la guérison. La petite blonde pouvait à peine tenir un couteau à beurre après tout, elle devait trouver sa voie ailleurs. Ou bien avait-il d’autres projets pour elles ?

                      Dans tous les cas, les deux sœurs étaient partie pour l’aventure de leur vie … Mais rapidement, quelle désillusion. La vie de pirate n’était pas aussi rose que dans les contes de fées, loin de là. La liberté n’était sans doute applicable que pour le capitaine et le reste ? Trimer à faire fonctionner le navire et piller … Parfois des honnêtes gens. Anarchy n’était pas totalement innocente, elle savait que cela ferait partit du métier mais les plus beaux récits parlaient de pirate chevaleresque qui pilleraient sans doute des personnes comme son père : des personnes riche qui n’ont pas besoin de tant d’argent. Saltzpyre n’était clairement pas l’un de ses pirates chevaleresques. La vie était dure et cela ne lui convenait pas. Pour améliorer son style de vie, il était prêt à tout, même si c’était en se faisant de l’argent facile sur les villages de pêcheur déjà au bord de l’écroulement. Bien entendu, aucune des deux requine n’avaient leur mot à dire. La rousse devait participer aux pillages comme ordonné et Scylliane devait rester sur le bateau, prête à soigner les blessé. Au moins, celle-ci avait une place privilégiée dans l’équipage. Qui ne peut apprécier celle qui vous sauve la vie ? Mais Anarchy, elle ? Elle se récoltait les foudres de tout le monde. Elle qui était si motivée rechigne désormais à la tâche, laisse s’enfuir des victimes, refuse ouvertement d’obéir aux ordres qui ne lui semble pas juste … Elle avait un autre concept de la piraterie. Oui, elle devait être hors la loi mais ne pas agir avec telle cruauté.

                      Au final, Saltzpyre lança un ultimatum à la rousse et celle-ci préféra déserter le navire plutôt que de continuer cette vie misérable. Cependant, le capitaine n’était pas bien d’accord avec cette décision. Scylliane était trop précieuse. Une guérisseuse, dans les rangs de hors la loi ? La promesse de garder son groupe intacte, peu importe la violence des assauts. Elle était libre de partir mais pas avec sa sœur … Et il était inutile de dire qu’aucune des deux n’étaient très encline à accepter ce deal. Cela poussa Anarchy a essayer de saboter le navire au complet juste pour pouvoir emporter Scylliane avec elle, chose qu’elle réussit … Seulement en partie.

                      En pleine nuit, la requine déversa de l’huile sur tout le pont et cassa la figure de tout matelot présent à ce moment-là pour l’en empêcher … Mais même avec le feu, l’équipage en entier se réveilla dû aux bruits de bagarre et la rousse ne réussit pas à accomplir pleinement sa mutinerie. La queue entaillée et l’œil crevé, elle fut abandonnée sur une île déserte, séparée de sa sœur. Cependant, pas n’importe quelle île déserte … L’Île sombre. Cet endroit était le berceau de bien des mythes de l’Archipelago Delfios et nombre d’entre eux étaient de sombres histoires où le sang avait coulé et les âmes furent meurtries. En la laissant là, il ne faisait aucun doute qu’elle allait mourir : c’était l’intention du perfide capitaine. Tuer la requine aurait été plus simple mais comment lui apprendre une leçon avant cela si elle n’agonisait pas sous les diverses malédictions et contre les plus viles créatures de l’existence ?

                      Spoiler :
                      La Furie 9a2c


                      Anarchy cependant se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver. Elle n’avait pas sorti Scylliane d’une vie d’esclavage pour une autre. Elle était sa grande sœur. Elle devait la protéger. C’était son devoir et absolument tout pour elle. Même si elle devait en mourir, elle irait faire la peau à Saltzpyre et s’assurerait que lui aussi apprenne de ses erreurs de l’avoir fait pleuré sa Scylliane adorée. Alors, comment s’en sortir ? Il lui fallait un navire et de quoi mettre l’équipage au complet de ce fumier à ses pieds. Elle se souvenu cependant qu’elle était sur les plages de l’Île Sombre … Et cette île, c’était sa spécialité. Pourquoi ? Parce que les seuls instants de sa vie où la rousse était réellement studieuse et passait du temps dans la bibliothèque de Delphine était justement pour étudier cet endroit. Légendes ou non, elle devait trouver une de ces sources de pouvoir qu’elle a découvert dans les livres.

                      Ce qu’elle cherchait ? Elle ne le savait pas trop. Comment elle allait le trouver ? Non plus. Tout ce qu’elle savait était que le temps était compté. Pas question de rester bloquer sur ce caillou pendant des mois, ou même d’y mourir avant que Scylliane ne soit saine et sauve. Armée de son courage et de sa rage contre Saltzpyre, la jeune pirate s’acharna à mener tous les combats nécessaire alors qu’elle s’enfonçait dans la jungle profonde de l’Île. La végétation se faisait un peu plus putride à chaque pas vers le centre de l’île, chaque créature plus monstrueuse, allant même jusqu’à devoir défier les esprits eux-mêmes … Cependant, rien n’y fit. On ne pouvait pas arrêter Anarchy. Malgré la fatigue et les blessures, elle cherchait et se battait comme si c’était le dernier jour de sa vie et ce avec un simple couteau de fortune qu’elle s’était créée elle-même sur la plage. Peut-être que les nombreux mythes qu’elle connaissait lui donnait un petit avantage mais aucun homme, ou femme par la même occasion, n’aurait pu recréer l’exploit qu’elle avait atteint. C’est couverte de sang et son seul œil valide emplit d’une détermination morbide qu’elle sortit de la jungle changée. Aussi forte était-elle, aussi déterminée était-elle, elle n’était qu’une jeune femme qui n’avait pas que peu d’expérience avec le monde… Et en cet instant, sur les quelques jours où elle parcourra l’Île, elle avait vu plus d’horreur et de tripe que n’importe quel homme en mer.

                      Hors de la jungle, le cœur de l’île abritait un lac et une seconde île à l’intérieur. Le paysage était plus éclairé et plus rafraichissant que la jungle obscure et hantée … Mais elle n’en avait que faire. Elle marchait vers cette île interne, prête à pariée tout ce qu’elle avait qu’elle trouverait quelque chose pour l’aider et après ça … Elle allait parcourir les mers pour retrouver sa sœur. Après moult péripéties, elle atteignit cette seconde île et dans une de ses caves inondées, un vieux bateau en ruine était échoué sur un rocher. Suivant son instinct, elle oublia cette aura de danger émanant de la carcasse pour pénétrer dans le bâtiment et elle fut directement appelée par une lance. Une lance montrée d’une lame et non d’une pointe, sertie d’une gemme rouge au pommeau et à la garde. De toute évidence, cette arme avait une volonté propre et utilisait ses pouvoirs pour la convaincre de s’approcher. Ce ne fut cependant pas un effort considérable pour l’arme visiblement hantée … Anarchy se dirigea vers elle et la ramassa sans la moindre hésitation, la serrant et se laissant imprégné du pouvoir qu’elle venait de découvrir. N’importe quel homme aurait attrapé peur de la puissance qu’ils venaient de prendre en mains mais elle ? Elle n’en avait rien à faire. Au plus puissant elle devenait, au mieux. Saltzpyre devait payer … Et cette détermination, l’arme la sentie.

                      Elle comprit en se laissant posséder par la puissance éthérée ce qu’elle venait de découvrir. Cette entité s’appelle le « Nidhogg », autrefois un des rares dragons qui peuplait le globe, maitre des océans dont les yeux de rubis ont été arraché comme trophée et sertie dans cette lance. Un dragon avide qui se nourrissait des richesses des hommes et qui avait une faim sans limite pour l’or et les bijoux. Un dragon qui finit par ne faire qu’un avec l’arme … Et le navire de l’intrépide pirate qui avait réussi à le terrasser à l’époque. Le bateau sur lequel elle se tenait était vivant. Il était le corps et le cœur de la créature qui n’attendait qu’une âme vivante pour se matérialiser à nouveau dans l’existence. Désormais, Anarchy était piégée, possédée par le dragon … Ou du moins, c’est ce que l’on aurait pu croire. Elle lutta de toute ses forces contre son emprise et même si c’était tremblante, elle brandit sa nouvelle arme et hurla le nom de la bête avec une détermination sans faille pour appeler à ses pouvoirs. Un cri qui ressemblait à un rugissement, secouant toute l’île. L’eau se leva et le bateau vit les trous dans sa coque disparaitre alors que l’imposant bâtiment sortit en trombe de la caverne dans un torrent d’eau.

                      La terre n’arrêta pas le Nidhogg qui souleva l’eau pour passer à travers la jungle et la distance qu’elle avait parcouru en plusieurs jours de marche se parcouru en quelques minutes ici. A la pointe de son nouveau navire, Anarchy hurlait vengeance alors que le Nidhogg rejoignait la mer et voguait à toute allure sur les eaux. En une question de jour, la requine réussit avec sa détermination seule à soumettre la volonté du Nidhogg, forte de sa rage et de l’enfer qu’elle avait parcouru sur l’île. Peut-être que le dragon comprenait que pour l’avoir atteint, elle méritait de prendre son contrôle ? Ou bien lui-même était-il intimidé par la détermination sans faille de la requine à vouloir sauver sa sœur ? Le vent hurlait et poussait le navire à tous voiles alors que les eaux s’écartaient sur son chemin.

                      Elle retrouva le navire de Saltzpyre … Malheureusement près d’un port. Dans son infinie rage, elle ne réfléchit pas et lança l’assaut contre le navire … Et cela faillit tourner au carnage. Le Nidhogg sortit des eaux cote à cote avec le navire, l’eau se soulevant et le vent emportant le cri de guerre d’Anarchy qui résonna tel le tonner dans la nuit noire. Prit par surprise, l’équipage ne put rien faire avant que les canons du navire hanté ne vienne déchiqueter leur bâtiment. Liant leur navire ensemble à l’aide de cordes animées d’une volonté propre, la rousse sauta sur le pont de Saltzpyre, arme à la main, tel un démon à l’œil cruel et aux crocs assoiffés de sang. Les matelots avaient beau sortir leurs armes, la roue du destin avait tourné en sa faveur avec ses nouvelles capacités. Le navire était en train de couler, ce qui força le capitaine ainsi que sa sœur à sortir de leurs appartements … Ce ne fut que grace aux mots de sa sœur qu’elle ne se mit pas à étriper tout le monde sur ce navire. A la place, elle repoussa simplement ses assaillant avec une facilité déconcertante, que cela soit en faisant tournoyer sa lance ou en utilisant cordes et gerbes d’eau jusqu’à arriver à Saltzpyre, lame sous la gorge, reprennant sa sœur à la bonté trop encombrante…

                      Dans un désire de la protégé de ce qui allait suivre, Anarchy la ramena dans son navire par le billet de ses nouveaux pouvoir, la poussant légèrement à l’intérieur pour qu’elle ne soit pas témoin de ce spectacle car malgré sa plainte et sa demande de ne pas tuer tout le monde, lui ne méritait clairement pas ce traitement de faveur. Il ne méritait même pas une mort rapide … Taillader les genoux, les bras, lui ouvrir le ventre et sectionner la mâchoire, qu’importe les implorations, les cris et les pleures … Aucune pitié pour qui fait du mal à sa sœur. Au final, et là était la plus grande erreur de la jeune pirate, elle exposa la carcasse mutilée du capitain à la proue de son propre navire comme avertissement pour quiconque viendrait encore s’attaquer à elles … Mais ce message construit une réputation morbide pour Anarchy. Elle était devenue « La Furie ». Une figure qui se fera bientôt connaitre de parts et d’autres de l’archipel comme étant une des seule femme pirate et surtout, un pirate possédant des pouvoirs si dévastateurs que sa fureur écartèle ses ennemis sur la proue de leur propre navire. Une légende de plus sur l’archipel.

                      Spoiler :
                      La Furie Lx9j


                      Il fallu beaucoup de temps à Scylliane pour être en paix avec ce que sa sœur a fait. Elle était à la fois choquée de la savoir en vie et choquée qu’elle ait pu faire une telle atrocité. Oui, elle avait vécu l’enfer avec Saltzpyre, mais est-ce que quiconque méritait un tel traitement ? Elle savait qu’elle l’avait fait pour elle, mais elle aurait pu choisir de simplement l’emporter. Anarchy n’était pas à son premier meurtre, elles étaient pirate après tout … Mais sa sœur, son pilier, sa seule attache n’avait jamais montré une telle haine par le passé. Réaliser que le regard de sa sœur avait changé tortura le cœur de la rousse qui, au fil des jours en tant que capitaine de son propre navire, vit sa situation changer pour le pire. Elle était devenue un monstre pour l’ensemble de l’archipel et sans doute pour sa sœur … Le nom de Bloodscales ne sera plus jamais synonyme de prospérité mais de violence. Elle-même, elle réalisé qu’elle voulait luter contre ce genre d’acte abominable et pourtant elle l’avait fait … Car sa sœur était la chose la plus importante dans sa vie. Encore une fois, elle se tenait seule, en pleine mer, à la proue de son navire, assise les pieds dans le vide à observer l’horizon où Delphine devait se trouver … Où sa maison devait se trouver.

                      « Je t’aime, très chère mère… Je suis désolée, je n’étais pas à la hauteur. Je ne me suis jamais tenue à tes cotés. Père, pardonne-moi … Car je n’arrive pas à te pardonner. Je t’ai fait défaut … Mais tu nous as laissé seules à notre destin. Chère sœur, ne me blâme pas … J’ai juste fait ce que je pensais être juste. Si je t’aide à oublier, accepteras-tu mes regrets ? Je me souviens de tout … Et tout est ma faute … »

                      Les larmes qu’elle laissa couler sur son visage convaincu son espionne de sœur de lui donner une autre chance. Elle continuait de lui faire confiance et savait que malgré tout ce qui s’était passé, la nouvelle capitaine saurait mieux qu’elle comment aller vers un avenir meilleur. La rousse en doutait, mais si c’était Scylliane qui lui disait ça, elle était prête à y croire aussi.

                      La requine n’abandonna pas les pouvoir du Nidhogg mais décida de l’utiliser au minimum, si bien qu’elle abandonna le navire jusqu’à son prochain appel, voyageant simplement dans une barque jusqu’au prochain port. Elles restaient des pirate, mais désormais, elles choisissaient elles-mêmes comment faire les choses. Partir à l’aventure, explorer les sept mers, c’était désormais possible. Il y eut des hauts et des bas… Des fois où elles du piller les plus riche pour se sustenter, d’autres où Scylliane bucha sur les plus grandes énigmes des archipels pour leur trouver des trésors enfouit … Au fil des mois et des années, les gens virent un autre visage de la « Furie ». Certes, tout le monde rappellera toujours de la dépouille exposée aux quatre vents, mais bien des gens se retrouvèrent surpris de reconnaitre la Furie à l’unique œil vert et aux crocs saccadés partager son butin sans rien demander en retour. Anarchy elle-même aurait préféré sécurisé leur avenir mais la bonté de sa Scylliane adorée la poussait à être la meilleure version d’elle-même. C’est pourquoi, lorsque sa chère sœur offrait sa bourse emplie d’or à son prochain, elle ne l’en empêcha pas.

                      La vie commençait à reprendre de la couleur pour cet équipage terrifiant ! Composé de la capitaine imbattable … Et de sa sœur, la femme aux cartes, la soigneuse, le rayon de soleil et la mascotte du navire. Cependant, tout changea à nouveau lorsqu’elles tombèrent sur un butin bien particulier. Anarchy avait surmonté, sans même réellement le réaliser, les pires épreuves que son monde avait à lui offrir sous la forme de la conquête de l’Île Sombre … Elle n’oserait jamais emporter Scylliane sur ces terres maudite maintenant qu’elle savait ce qui les attendait mais elle s’y rendit seule pour prendre un peu d’or qu’elle avait repéré lors de sa précédente visite, histoire d’avoir de quoi manger pour un peu plus longtemps… Et dans le cargo qu’elle avait emporté à leur petite embarcation, deux étranges cristaux attiraient leur regard … Et lorsqu’elles prirent chacune un… Le bateau se retrouva vide de toute vie.

                      Physique et Mental

                      Anarchy Bloodscales ... Un nom que l'on pourrait reconnaitre si on était encore dans son monde. Bien que le nom de famille ne reflète un coté barbare, il s'agit en réalité d'une appellation noble, celle d'une famille riche ayant construit un empire marchand sans précédent dans les nombreuses îles de l'archipel. Cette requine anthropomorphique, faisant partie de cette famille de requin justement, doit alors avoir l'allure et les manières d'une lady comme l'on pourrait s'attendre de n'importe quelle femme venant d'une telle famille, n'est-ce pas ? Certainement pas !

                      Anarchy, comme son nom l'indique, n'est aucunement pour le bon ordre, les formalité et la bienséance. Son éducation l'oblige à savoir de quoi il en retourne mais l’exécuter lui hérisse son épaisse tignasse rousse. Cependant, elle n'est pas forcement pour l'anarchie pure et dure, elle n'est pas avide de chaos ... Elle cherche juste à s'en sortir dans sa vie actuelle. Si l'on devait résumer Anarchy, on devrait la situer entre le corsaire et la pirate. Le grande différence entre ces deux là ? Les pirates pillent pour eux, les corsaires pillent au nom de la loi.

                      Cette jeune femme a déja vu bien des choses durant sa courte vie. Si son cache-œil et l'énorme plaie sur sa nageoire caudale, en forme de "X", n'en raconte pas assez sur les nombreuses épreuves qu'elle a du surmonter, vous ne pourrez sans doute jamais comprendre ses actions. La faim, la soif, la misère l'a déjà poussé à faire d'horribles choses et elle les referait sans hésiter si cela lui permettrait de survivre. C'est son coté pirate. Elle qui a toujours été bercée dans les histoires d'aventure des plus grands pirates, elle du faire le deuil de la fantasy pour apprendre la dure réalité sur ce "corps de métier"... Tout pirate n'est pas riche de ses pillages. Elle n'a jamais été "riche" dans sa carrière. Elle a toujours du lutter pour gagner assez pour s'acheter un simple morceau de pain. La loi du plus fort ou du plus ingénieux. Abandonner sa vie de noble l'a obligé à adopter cette loi.

                      Mais son coté corsaire lui dit de ne pas faire n'importe quoi. Sa folle jeunesse l'a poussé dans la piraterie mais elle a une certaine morale tout de même. Même lorsqu'elle s'entrainait, vainement aux yeux de ses parents, à la lance durant sa vie passée... Elle savait qu'elle utiliserait la force qu'elle cultivait pour faire le bien, au maximum possible. Elle était avide d'aventure, de voyage en mer, de liberté, pas de sang et de misère. Elle fera tout pour sa survie et celle de sa sœur, mais il faudra qu'elle se retrouve au fond du gouffre avec aucune autre option pour dérober le dernier sous de quelqu'un qui est lui même au fond. Bien qu'elle n'y dédie pas sa vie, il n'est pas rare non plus de la voir dans le rôle d'un Robin des bois, pour compenser la culpabilité qu'elle a à être un pirate.

                      Autre que cela, Anarchy est bâtie pour le combat. Son corps athlétique sous les parures dorées de sa tenue de "capitaine" le prouve. Bien qu'elle n'aime pas la souffrance d'autrui, il lui arrive de se délecter de l'adrénaline du combat. Elle est plus intelligente que cela mais à cause de ce détail, elle prend toujours l'option du combat en considération ... Lorsque cela est raisonnable. Son plaisir passe toujours après la protection de sa soeur. Celle-ci est son principale support, sa seul famille et tout tourne autour d'elle. La seule chose qui pourrait la faire dévier du droit chemin pour simplement avoir le projet de créer un havre de paix pour elle, serait son coeur brave et héroïque. Elle ? Un héro ? Non. La piraterie lui a retiré ce titre il y a bien longtemps mais un certain sens du devoir l'anime. On lui a toujours enseigner à se battre pour faire le bien et malgré le sang et la sueur, ce principe a du mal à s'effacer. Elle est forte. Elle possède des capacités. Si elle ne protège pas ceux qui en ont besoin, qui le fera ? C'est ce coeur héroïque qui empêche le Nidhogg de prendre le contrôle sur elle.
                      Car oui, le Nidhogg essaie de se frayer un chemin dans la réalité par son billet mais elle a dominé cette entité depuis longtemps. Elle exploite cette force sans merci, sachant qu'elle a de mauvaises intentions. Pas de pitié avec ce navire possédé ... Elle le coulerait elle-même si elle le devrait, même si son obéissance lui fait remonter dans son estime au fil du temps.

                      Dans la vie de tout les jours cependant et lorsque sa vie ou celle de sa sœur n'est pas en danger, Anarchy semble être l'une de ses dure à cuir qui n'hésite cependant pas à rigoler avec les autres. Son sourire coupé en dents de scie rayonne autour d'un bon rhum tout comme il devient terrifiant lorsqu'elle s’énerve contre un idiot. Elle n'est pas une fêtarde, elle a même beaucoup de mal à faire confiance à qui que se soit, mais elle arrive à apprécier les bonnes choses de temps à autre. Autre que s'occuper de sa sœur et les combats, elle est une passionnée de voyage et d'arme aussi. Ce n'est pas pour rien qu'elle adore la mer, ou qu'elle range souvent ses habits de marin pour un tablier de forgeron. Elle a quelques notions et quelques talents mais estime, sans doute à tort, qu'elle n'est pas assez expérimentée pour en faire carrière et vivre une vie paisible ainsi ... Elle aurait trop de mal à revivre paisiblement de toute façon.

                      Elle possède son tempérament. La noblesse coule peut-être dans ses veines et cela se ressent dans les vêtements qu'elle porte, mais elle a tout d'une femme d'action. Elle a besoin de bouger ou au contraire, parfois de paresser. Pas l'entre-deux de la vie bourgeoise. Elle ne supporte pas la paperasse et préfère battre le fer ou se salir les mains. Rester derrière et regarder les autres faire ? Très peu pour elle. La diplomatie ? C'est de la connerie. Une connerie qui est utile que lorsqu'il n'y a pas d'autre choix pour elle et sa sœur. En résumé, Anarchy est taillée pour l'aventure. Elle est active, farouche

                      Pouvoirs et Capacités

                      Anarchy est une féroce combattante spécialisée dans le maniement de la lance, de la hallebarde ou plus précisément le Naginata. Quand bien même la sienne a une forme particulière, il s'agit tout de même d'une lame au bout d'une lance. Elle ne se débrouille pas trop mal à mains nue également et dispose d'un vieux pistolet tels les pirates d'antan. Mais elle n'est pas uniquement une guerrière.

                      Sa Naginata est une relique qui lui octroie des pouvoirs par rapport à l'eau, et plus modérément au vent. Le rubis incrusté au niveau de la lame est en réalité l’œil d'une créature mythique qui a prit possession de l'arme... et d'un navire. Là réside le vrai pouvoir de la relique. Le Nidhogg est un galion de guerre armé de plusieurs batteries de canons ainsi qu'un canon principale, massif à sa proue. Ce navire est souvent appelé hanté pour une bonne raison, celui-ci est vivant. Anarchy peut en commander les cordes, les planches, même ce qui se trouve à l'intérieur de sa cargaison comme des barils de poudre. Cependant, que se passe-t-il lorsqu'elle est sur terre et loin de son bateau ? Anarchy peut également invoquer des points d'eau d'où peuvent sortir les différentes parties du Nidhogg et avec assez de puissance, elle pourrait même faire apparaitre le navire complet de la terre sous ses pieds dans des torrents d'eau.

                      Combattre avec ou sur son navire lui est donc très bénéfique mais comme un bateau normal, celui-ci peut être détruit ou saboté. Dans ce cas là, le Nidhogg se régénère de lui-même sur de nombreux jour, ou Anarchy doit mettre la main à la pâte elle-même pour le réparer hors du combat. Ses pouvoirs lié à l'eau et aux vent s'amenuisent aussi au plus son bateau est amoché. Le cœur de ses pouvoirs se trouvent dans ce navire après tout. Pour faire appel à son navire, elle doit également prononcer son nom avant exécution pour le commander.

                      IRL

                      Pseudo : Kuzfo / BB
                      Age : 26
                      Comment avez-vous connu le forum ? AH !
                      Vous êtes sur discord ? Oui
                      Accès à la zone +18 du forum ? Oui
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Validé un 1er avril ? Félicitation !

                      Un nouveau personnage haut en couleur dans ton navire. Je n'ai pas relevé de fautes gênantes, il n'y rien à redire sur ta façon d'écrire ou sur tes pouvoirs.


                      Bref, re-re-re-rebienvenue La Furie 139700261
                      Aller en haut MenuAller en bas