REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Mode de vie & Relations

                      Partagez
                      vava
                      The Rebirther
                      groupe


                      logo

                      Mode de vie & Relations




                      Vie et Société

                      La vie des Val’Mar’Ka est orientée vers les combats, tout le reste passe au second plan. La loi du plus fort donne raison à celui qui remporte les duels. Paradoxalement, cela fait de Val’Mar un endroit extrêmement tolérant : on ne fait pas de différence entre les sexes, les couleurs de peau ou les orientations sexuelles. La force est la seule qualité d’estime et la seule forme de discrimination. Néanmoins, il est assez amusant de constater que, bien qu’elles soient plus faibles, les femmes les plus âgées sont souvent écoutées pour leurs conseils.

                      image
                       


                      Les populations se regroupent en clan, qui appartient à la même famille, ou en tribu, ensemble de plusieurs clans. À leurs têtes, un seul chef : la ou le plus fort. Afin d’éviter trop d’instabilité, chaque groupe convient d’un jour dans l’année où le chef pourra être défié afin de lui ravir sa place. Le reste du temps, on lui obéit au doigt et à l’œil, car il incarne l’honneur de ses ancêtres. Chaque Val’Mar’Ka a une place dans son clan ou sa tribu. Chasseur, cueilleur, protecteur, cuisinier, marin et autres fonctions primordiales à la survie sont des postes toujours en recherche de main d’œuvre. Lorsqu’un Val’Mar’Ka est trop vieux pour combattre, il s’exile au Kal’Dnir où il passera le restant de ces jours à prendre soin de la statue géante.

                      Bénédiction du Kal'Dnir


                      Chaque guerrier Val’Ka va au moins une fois dans sa vie au Kal’Dnir. Cette statue géante est une véritable idole, qu’on consacre, prie et honore quotidiennement. La raison de cela ? Lorsqu’un jeune Val’Ka y amène une arme, qu’il a lui-même confectionnée, tout en haut de la statue, elle obtient une bénédiction : un pouvoir hors du commun. Pouvant aller de la lévitation à la pyrokinésie, en passant par la maîtrise d’un élément, les bénédictions sont les seuls types de “magies” autorisés à Val. Le mot “magie” est ici utilisé avec précaution : lorsque HOPE analysa les armes, ils n’y découvrirent aucune trace d’énergie sortant de l’ordinaire. Le mystère des bénédictions du Kal’Dnir reste entier.

                      Les armes n'ont cependant pas un pouvoir infini. Uniquement utilisable par son propriétaire, après un certain temps ou une certaine intensité d'utilisation, la bénédiction n'est plus active pendant quelques heures. Cependant, attaquer un Val'Ka durant ce laps de temps est une mauvaise idée ; cela vous retirerez tout votre honneur !

                      Si la majorité des Val'Ka ne possède qu'une seule bénédiction, une minorité d'entre eux en ont deux, sur la même arme ou sur deux armes différentes. Une plus petite partie des natifs, que l'on considère comme l'élite, en possède trois. Seul Drekk a pu dépasser ce chiffre, en obtenant quatre bénédictions.

                      Esclavage

                      L’esclavage à Val’Mar est commun. On devient esclave après être tombé dans le déshonneur, en perdant un Kala’Svan et en étant épargné. Les esclaves n’ont pas le droit à des équipements de combat et n’ont pas le droit de frapper qui que ce soit, sous peine d’une exécution immédiate. Leurs descendances deviennent aussi esclaves de par leurs sangs couverts de honte et partagent le sort de leurs parents. Cependant, il leur suffit de provoquer en Kala’Svan le Val’Mar’Ka pour lequel ils travaillent et de gagner (tuer ou épargner) pour redevenir libre. Bien sûr, ils n’ont droit à aucune arme ou protection et s’ils perdent, ils ne doivent pas s’attendre à survivre.

                      Kor

                      Le Kor’Mulvo, Honneur ancestral du Colisée de Kor, dure toute la saison chaude. Cela explique peut-être le déchainement de violence pendant le festival. Habituellement très peu habité, le Colisée de Kor concentre jusqu’à 80% de la population de Val’Mar durant cette période. Tout y est permis à ce moment, il n’est donc pas rare d’assister à des combats soudains, parfois sans raison. La violence y est omniprésente. Mais il y a un moment de « calme » universel : le Kor’Mjoni, Les Duels du Colisée de Kor.

                      image
                       

                      On désigne 8 esclaves qui se mélangent parmi 80 autres et on les place au centre du Colisée. Les Val'Mar'Ka voulant faire partie des combattants du Kor’Mjoni se mettent dans les hautes places des gradins et utilisent des lances pour viser les esclaves. Une fois les stocks d’armes épuisés (et seulement à ce moment, même si tous les esclaves sont morts avant), on part à la recherche des corps des 8 esclaves sélectionnés au début. Si un des 8 esclaves survit, l’on en fait revenir 87 autres pour recommencer. Les propriétaires des armes les ayant tués se qualifient pour le championnat.

                      Les combattants de ce tournoi s’affrontent dans des matchs à mort. Il s’agit de duel pour l’honneur, les fameux Kala’Svan. Le gagnant d’un combat affronte le gagnant d’un autre combat et ainsi de suite jusqu’au dernier match. Mais il arrive, pour des diverses raisons d’impatience, qu’un participant intervienne dans un combat qui n’est pas le sien. À ce moment-là, le déshonneur est jeté sur lui, et tous les combattants doivent le tuer en priorité, peu importe l’ordre des combats. Cela peut ressembler à du suicide, mais certains Val’Mar’Ka non sélectionnés y voit un moyen de combattre des ennemis féroces. Cela déclenche toujours de violentes guerres entre clans… Et tribus.

                      Si cela semble complexe, c’est parce qu’aucun Kor’Mulvo ne ressemble au précédent. Chaque année apporte son lot de nouveauté et d’irrégularité (habituellement, l’un est l’autre). Lorsqu'un Val’Mar’Ka remporte la victoire, il remporte la totalité des clans adverses et leurs possessions. Il est d’usage de tuer tous les adultes et de ne garder que les enfants qui ne peuvent pas encore parler, mais de plus en plus de vainqueurs préfèrent simplement les transformer en esclaves.


                      Aller en haut MenuAller en bas