REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Leçon d'escrime

                      Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Essaie »
                      Proxima centrenuit

                      Heureusement pour toi Proxima ne remarque pas que ton tranchage de barrière est une bourde. Comme toi, elle s'extasie devant le pouvoir de cette arme avant de... faire des poses ridicules dont tu n'as pas la références et... bredouiller des trucs pas compréhensible. Tu la regardes un peu amusé, pensant seulement qu'elle fait la bourrique... belle prestation d'ailleurs.

                      Puis, elle réalise que tu as parlé de la palissade de ton village... et bug totalement sur ce que tu as dit... pourtant c'est pas compliqué... tu lèves un sourcil après sa première réplique.

                      Hein ? parce-que un de ces trucs c'est cher ? J'en prendrais qu'un tu sais, et la taille on s'en fout du moment que ça coupe... et vu la jolie entaille sur la barrière, 4a a l'air de fonctionner...

                      Son IA intervient, et tu comprends en fait qu'elle a juste tout compris de travers... bon tu ne peux rien lui reprocher, tu le fais souvent depuis que tu es ici, mais tu ne peux t'empêcher un petit facepalm avec un sourire moqueur. Ensemble, vous faites encore quelques essais pour bien être au point, avant que ta partenaire ne dise la suite des opérations. Elle s'engueule d'ailleurs avec son IA (brièvement) et glisse un commentaire sur toi auquel tu te sens obliger de répondre.

                      Détrompe-toi ma grande ! Tu crois vraiment qu'on allait travailler aux champs à pied ? On avait un village entier à nourrir je te rappelle.

                      Sur ce, tu la rejoins au camion en portant la caisse jusque là. Elle est plutôt lourde mais tu arrives quand même à destination. Puis tu t'assieds, appréhendant déjà de monter dans ce truc. Ouais tu en as déjà fait une ou deux fois sur HOPE mais... ton estomac a pas trop supporté.

                      Je vais à la fenêtre si a te dérange pas.

                      Tu t'assieds donc, et le temps d'arriver au lieu de démonstration, tu reprends la discussion de tout à l'heure.

                      Alors comme ça tu sais pas monter un cheval ? Aurais-je un autre atoût sur toi ?

                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      Bien que l’envie de totalement planter sur l’un des mots de la première tirade de Katarina vienne en tête de la Centrenuit, cette dernière se contenta d’un simple sourire. Elle savait bien que ce genre de situation arrivait de temps en temps… D’autant plus dans son monde ! Déjà, la Sin Miedo ne parlait pas en abrégé, SMS et autre langage barbare qu’il fallait exterminer « Asap ». Oh, voilà qu’elle aussi se faisait corrompre… Bon bah, le monde était perdu. Comme celui des dinosaures en fait, mais ça, c’est une autre histoire que nous raconteront un jour, la fois où Proxima réveillerait les créatures du jurassique.

                      Par ailleurs… Probablement que Proxima était pleinement consciente du fail qu’elle avait fait, depuis le début. Après tout, la demoiselle ne faisait que jouer en permanence un masque de bonne humeur et d’inattention. Il était plus facile aux gens intelligents de se faire passer pour des idiots que l’inverse. Donc parfois, elle créait elle-même ce genre de situation, non pas pour forcément tromper Katarina, mais plutôt pour toujours être dans la peau de celle qui était celle qu’elle souhaitait être. Les choses ne se passeraient pas forcément aussi bien si la Centrenuit exhibait son vrai caractère en permanence… Déjà que rares étaient les fois où elle devenait sérieuse…

                      ‘’Aucune idée du prix en fait. Mais c’est rare. Et compliqué. Donc généralement, c’est cher. D’autant que c’est utile, alors là les prix flambent, explosent ! C’est un peu plus difficile à faire que du pain… Mais j’imagine que c’est moins pratique pour manger. Sauf si tu coupes le dis pain avec l’épée, mais un peu excessif en fait…’’


                      Bref, encore une fois elle povuait perdre les gens en partant sur une idée, puis en partant sur l’exemple et ainsi de suite… Toutefois, ce fut un point surprenant qui estomaqua la demoiselle.. Comment ça Katarina était bonne conductrice ? Elle qui avait peur d’une machine à café ! Elle ne savait pas lire, par contre conduire un poids lourds elle faisait ça sans problème ? Hum… Une seule solution possible à ce problème…

                      Katarina est une Redneck !

                      Hum… La Centrenuit avait quelques doutes, mais cette théorie demeurait… Ainsi, elle fixait constamment la Sin Miedo, pour essayer de découvrir si elle avait raison ou non… Pourtant, elle avait le mal du véhicule… Raaah, mais comment cela se faisait et… Oh d’accord ! Par conduite elle sous-entendait l’équitation ! Oooooh ! Tout cela prenait du sens en fait ! Mais bon, le stéréotype invoqué tantôt savait aussi se débrouiller avec les canasons bien souvent !

                      ‘’Tu parlaiiiis des chevaux ! D’aaaacccord ! En fait, je parlais avec Cortania de conduire le véhicule, le camion en somme ! Et au risque de te décevoir, j’en ai déjà montée ! Mais pas que ! Des dragons, des griffons, des licornes, des hippocampes, des ornithorynques géants… Je suis pas la meilleure cavalière, mais mon postérieur s’est déjà posé sur bon nombre de créature de mon monde !’’

                      Dans tous les cas, le véhicule s’était mit en marche… Les choses avançaient bien, à allure modérée à travers des rues ultra bombées de personnes… Enfin, jusqu’à ce qu’une grand-mère affaisse au beau milieu de la chaussée. La petite mémé asiatique semblait être un peu trop fragile, et peinait à remonter… Toutefois, ce fut le chauffeur qui avertit :

                      ‘’Vous devriez vous mettre à l’arrière. C’est surement une tentative pour tenter de détourner notre convoi ou de prendre la cargaison. Les mafias de Kamtsu ont des oreilles partout, donc elles ont eu vent de ceci, à n’en pas douter !’’

                      Et en effet, déjà un attroupement de personnes se faisait à l’arrière, et commençaient à profiter d’un début d’émeute pour tenter de forcer les sécurités du transport blindé… Ayayaya, il allait falloir montrer l’ordre, la loi et le respect. Est-ce que les deux agentes auraient assez de voix pour tous les calmer ?


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Contre-temps »
                      Proxima centrenuit

                      Et ben non, l'espoir que tu as se casse quand Proxima te dit avoir déjà monté quelques créatures. Ben merde pour une fois que tu pouvais fanfaronner... Mais tu es bonne joueuse, pas trop rancunière sur ce genre de truc. Du coup, tu affiches juste un sourire.

                      Ben crotte, moi qui pensait te dépasser sur autre chose que le combat au sabre... mais t'inquiète, je vais bien finir par trouver quelque chose.
                      déclare-tu avec un petit timbre de défi dans la voix.

                      Par la suite, le fait que le voyage se déroulait lentement t'arrangeait un peu. T'appliquant à bien regarder la route pour atténuer le mal des transports que tu ressentais, tu apprécies la lenteur de la voiture, parce-que tu t'y sens mieux. Et finalement, tu as l'habitude de charrettes tirées par  des chevaux, donc une camionnette roulant ne serait-ce qu'à 30km/h, c'est à des lieux de te déranger, au contraire.

                      Mais bientôt, ton visage prend une expression surprise quand tu vois une vieille dame tomber sur la route. Tu te penches un peu en avant pour observer la scène, et demande au chauffeur.

                      Eh merde, tu crois qu'elle va bien ? Attends je vais aller l'aider.


                      Mais il te stoppe dans ton mouvement en t'expliquant que c'est sûrement une ruse destinée à voler les armes derrières vous. Tu ne sais pas ce que c'est qu'une mafia, mais tu sens que la situation devient inquiétante. Et puis bon, si on vous a demandé d'escorter le convoi c'est justement parce-qu'un danger peut arriver. Et la preuve, c'est que derrière ça s'agite déjà.

                      Proxima, va dehors. Avec tes boules bizarres tu risques de toucher les armes si tu dois te battre. Je m'occupe de sécuriser l'intérieur !

                      Sur ces mots tu passes par dessus ton siège pour atteindre l'endroit où est entreposée la caisse, puis tu sors ta fidèle épée, non sans accrocher une arme à bouton sur ta ceinture, au cas où tu en aurais besoin.

                      Allé, j'vous attends, brouette à fumier sussure-tu pour toi

                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      Il semblait donc que les choses partaient pour se corser. Ça, c’était à la fois une mauvaise nouvelle, car l’intégrité de la mission était compromise à cause de ce fait, mais en même temps, c’était aussi le parfait événement ! Enfin, il manquait de pouvoir s’appliquer à botter des postérieurs ! La demoiselle venait après tout d’un monde où le combat face aux monstres et aux autres joueurs était la chose la plus importante, si bien que tous rêvaient au moins une seule fois, en secret, d’être un jour numéro 1… Elle ne faisait pas exception à ceci, et elle savait… Qu’un temps durant, elle avait été l’une des prétendantes à ce titre sacré… Après tout, n’était-elle pas parmi les gardiens primordiaux ? Ceux qui avaient défendus l’épée sacrée jusqu’à la fin ? Si, mais déjà à ce moment là, une personne se démarquait… Mais bon, c’était il y a si longtemps de son point de vue…

                      ‘’Okidoki !’’
                      Répondit-elle alors que Katarina prenait un peu la tête de ce groupe, pour conseiller à Proxima d’aller dehors plutôt qu’à l’arrière. Elle n’avait pas tort, la Centrenuit n’était pas forcément à ses plus grands aises en milieu exigu, tout comme la magie qu’elle dégageait était souvent pour frapper de manière brute, pas exactement de manière concentrée en somme, ce qui… Pouvait clairement être un défaut majeur lorsqu’il fallait être on ne plus précis. Elle était un canon, pas véritablement le rôle le plus subtil que l’on pouvait trouver. Donc pendant que la Sin Miedo basculait à l’arrière, la Centrenuit passait par la fenêtre du véhicule (pour un peu plus de classe lors de sa sortie), pour monter sur le toit du véhicule. De là, elle avait une bonne vision, et en effet, certains commençaient à forcer au pied de biche l’arrière du véhicule. Même en se dépêchant, elle ne put empêcher certains de parvenir à forcer le verrou, laissant donc la seule protection de la cargaison aux demoiselles…

                      ‘’Agent de Hope ! Au nom des relations diplomatiques que nos mondes entretiennent, je… Oh et puis merde, BASTON !’’
                      Criait-elle avant de commencer à envoyer ses sphères en plein sur la face de ses opposants, effectuant le rôle d’une tourelle en percutant ses opposants sans pour autant utiliser de magie. Hope se passerait bien d’un scandale impliquant des morts.

                      ‘’Cortania, dit aux forces de police du coin qu’ils auront des gars à attraper ici !’’
                      Faisait-elle, en soulevant un individu grâce à la magie de gravité, avant de l’envoyer contre la paroi d’un immeuble proche. Quitte à juste les neutraliser, autant éviter qu’ils ne reviennent. Mais elle ne pouvait pas tous les empêcher de passer, et la Sin Miedo risquait d’avoir un peu de boulot. De plus… Combien étaient-ils ? Nombreux en tout cas, d’autant que quelques déflagrations très bruyantes perturbèrent les lieux. Des armes rudimentaires qui manquaient de précision, mais qui pourraient s’avérer dangereuses. Il fallait donc réagir de plus belle…

                      ‘’Crystal… SHARD !’’
                      Criait la demoiselle avant de se contracter sur elle-même, pour ensuite rafraichir d’un coup la fournaise du combat, créant de nombreuses pics gelés sur au niveau de la chaussé. Elle avait fait en sorte que les hommes soient d’abords repoussés, puis que les formes ne s’aiguisent pour devenir un dangereux mur. En somme, voilà un périmètre sécurisé… Quoi ? Les scandales possibles ? Hey, elles étaient en mission. Il fallait bien qu’elles s’adaptent au danger. Si ce n’était que quelques casseurs, mais là les groupes armés augmentaient de niveau…

                      Mais chaque groupe se devait d’avoir un boss non ? Le voilà qui rappliquait, sautant au dessus du mur de pique en faisant quelques saltos pour la frime.

                      Spoiler :
                      Leçon d'escrime - Page 2 573ccec8ebaa93eca57e133348a776df


                      ‘’J’accorde deux points de style.’’
                      Répondit la Centrenuit, avant de remarquer qu’il était armé d’un katana… Un épéiste donc ? ‘’Kata, je crois que t’as moyen de lui taper dans l’œil. Essaye donc ton nouveau joujou face à lui ! Je me charge d’éviter que les autres ne rappliquent. Et de dégager la grand-mère aussi !’’


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Faire la maligne »
                      Proxima centrenuit

                      Les ainsi nommé brouette à bouse ne se font pas prier pour forcer la porte du camion et tenter d'entrer. Seulement tu les attends de pied ferme, et n'hésite pas à planter ton épée dans quelques mains pour dissuader les envahisseurs de poser la main sur la cargaison. En compensation tu te reçois quelques pains, ou coup d'arme, mais heureusement rien de grave. Quand tu vois que ton épée ne sera pas assez rapide, tu sors de ton autre main des aiguilles anesthésiante et ralentis tes ennemis ainsi. Dehors ça pète pas mal aussi, mais tu n'as pas trop le temps d'admirer le spectacle. Tu sais juste que Proxima fait aussi son boulot de son côté.

                      Cependant, quand tu vois le regard surpris des piques de glace sortir tout autour du camion, tu obtiens petit à petit le temps d'observer ce qui se passe. Ecarquillant les yeux, tu es d'abord inquiète, puis surprise en bien. Sortant devant l'entrée de la camionnette, tu lances d'abord à ta partenaire.

                      Hey c'est toi qu'as fait ça ?? c'est trop cool !!


                      Mais ce n'est juste pas le temps de bavarder. Déjà le chef de la bande passe aisément les pics, complimenté par la manipulatrice de glace. Retournant à un état concentré, mais gardant un sourire défiant, tu ajoutes.

                      Voilà donc le chef des brouettes à merde, allé, amène-toi !

                      Tu entends le conseil de Proxima qui te fait encore monter positivement l'adrénaline.

                      Très bonne idée.


                      Une arme à chaque main tu te lances dans la bataille, laissant donc à Proxima la charge du reste de la troupe. Tu n'as pas l'habitude de te battre à deux sabres, raison pour laquelle tu garde l'arme magique dans la main droite, pour éviter de te la planter dans le pied. Le sabre normal est à gauche, c'est moins grave si tu te loupes. L'affrontement débute donc et tu te rends comptes que c'est pas le dernier des cons devant toi. Même à deux sabres contre un, il résiste incroyablement bien et parvient même à te blesser à une ou deux places. Après une série d'échange, vous vous jaugez tous les deux, le temps de reprendre votre souffle.

                      T'es une fourche à fumier de qualité toi ! Testons donc ce joli joujou à son maximum !


                      Sur ces mots, tu presses le bouton, et repart à l'attaque. Il ne suffit que d'un coup pour couper l'arme de ton adversaire, agrandissant ton sourire fier.

                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      La Centrenuit ne savait pas ce qui l’avait le plus surprit : Le fait de recevoir tout une attaque organisée sur une telle mission ? De voir un adversaire faire plusieurs saltos pour arriver avec classe au milieu de l’arène improvisée qu’elle avait créée, ou alors d’entendre ce dit adversaire se faire insulter d’une manière très rurale. Crébindiou, voilà que c’galichon va s’remettre à danser ! Il va c’petiot qui a le fusil ! Bref, elle lançait un regard surprit à la Sin Miedo, avant de secouer la tête, et de rétorquer à sa première phrase :

                      ‘’Ouaip, et tu n’as encore rien vu !’'
                      Faisait-elle en craquant ses doigts, pour s’occuper de matérialiser au dessus de sa tête des balles de tennis gelés, qu’elle commençait à lancer sur les différentes personnes qui tentaient de franchir le mur de glace ! Une sorte de tourelle humaine non létale. Cela aurait surement été plus simple et plus définitif si elle avait créée des pieux gelés et qu’elle les envoyait dans le cœur des jaunes, mais… Bah, pas d’incident diplomatiques, oui. Dans tous les cas, elle allait à l’avant du camion, pour dévisager la grand-mère qui continuait de mimer l’agonie…

                      ‘’Bien le bonjour ! Comment allons-nous ?’’
                      Commençait-elle en descendant du camion, pour se pencher un peu vers le troisième âge. ‘’J’ai une petite proposition à vous faire si vous voulez bien m’accordez quelques instants…’’ Elle souriait, se penchant un peu plus, pour continuer : ‘’Pourriez vous envisager… DE FOUTRE LE CAMP !’’ Criait-elle avant de soulever l’ancêtre par sa magie de gravitation et de la balancer super loin dans la foule, ne manquant pas d’avoir l’impression d’avoir réalisée la plus belle transformation de l’histoire de tous les sports confondus !

                      Bref, une fois ce problème réglé, elle montait de nouveau sur le camion, pour voir qu’elle n’était pas seule… En effet, deux demoiselles tout de cuir et de noir vêtues l’attendait. On aurait dit des ninjas, ou tout du moins l’escorte personnelle d’un dignitaire… Bref, les deux, avec des dagues courtes, commençaient à menacer la Centrenuit, qui les dévisageait avec presque un peu de lassitude.

                      ‘’Bon, mesdames. Il y a deux solutions. La méthode forte, et la mienne. Vous préférez ?’’
                      Ce à quoi les deux ne répondirent qu’en tentant de trancher l’élémentaliste, qui ne s’en sortit qu’avec quelques plaies superficielles. ‘’Bon bah, allons pour ma méthode alors !’’ Faisait-elle en arquant d’un sourire, pour poser sa main au sol, et faire en sorte que tout le sol autour, à l’exception de l’arène ou Katarina combattait, ne devienne aussi gelé qu’une patinoire… Et donc, imaginez pour les habitants de Kamtsu l’effet… Bref, une bonne série pour vidéo Gag. Donc les Ninjettes n’en menaient pas large, n’arrivant presque pas à maintenir leurs appuis alors que Proxima avançait sans problème, faisant comme du patin à glace avant de se permettre de faire un double coup de pied sauté dans le ventre de la première, tandis que la seconde fut balayée d’une grande claque gelée !

                      Du côté de la Sin Miedo, cette dernière s’en sortait un peu près, mais il était temps de partir ! Indiquant au chauffeur qu’il fallait y aller, le véhicule se lança avec une bonne force, tandis que Katarina fut projetée dans le camion grâce à la magie de Proxima, qui descendit en même temps tout en fermant la porte.

                      ‘’Eh bah, pour une embuscade, c’en était une ! Cette fois, on s’arrête pas si y’a des grands-mères. En tout cas, beau tranchant ! Il en menait pas large lorsque tu lui as coupée son épée ! Héhé, sa tête était géniale ! J’aurais dût prendre une photo souvenir de ce combat !’’


                      Continuant de sourire, elle chargeait en même temps un peu d’énergie dans ses paumes, pour se pencher vers Katarina :

                      ‘’Je vais m’occuper de tes blessures, c’est dans mes cordes. Mais premier constat, rien de grave ! Juste que ça va peut-être paraître froid ! Enfin, a coup sûr en fait !’’


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      «Dernier acte »
                      Proxima centrenuit

                      Profitant de l'effet de surprise qu'a provoqué ta nouvelle arme technologique et de l'élan de ton attaque, tu tournes sur toi-même et balance un bon gros coup de pied dans la tronche de ton adversaire qui fais quelques pas sous la vitesse de l'impacte. Le temps de te redresser et d'un peu baisser tes armes, tu toises l'homme, un sourire satisfait aux lèvres.

                      Envie d'un deuxième essai le chef ?


                      Par précaution, tu éteints ton arme, dans le cas où il arrive à te la voler dans un échange de coup. S'il sait pas comment la faire fonctionner, il pourra pas te tuer. Espérons juste qu'il ne t'aie pas vu faire tout à l'heure. Lui se remet face à toi, un petit sourire aux lèvres, en s'essuyant la blessure que tu viens de lui faire. Tu entends un petit rire avant quelques paroles.

                      Intéressant, vraiment très intéressant, cette arme est encore mieux que je le pensais. J'accepte le deuxième essaie jeune fille...


                      Son expression devient presque malsaine. Tu te reconcentres, comprenant très bien qu'il n'en avait pas fini. Tu le vois sortir deux poignards de ses poches. Oh le con il en avait encore sous le bras ! Et merde, il vient déjà ! Tu pares comme tu peux, mais tu te rends compte que parer des poignards c'est un peu plus compliqués que de grandes épées bien longues. Du coup, tes blessures deviennent un peu plus nombreuses et quelques unes saignent. Tu n'as même pas de main libre pour sortir quelque chose de ta sacoche et lui endormir une main. La poisse !

                      Mais alors que tu cherches un moyen de t'en tirer, il vient lui-même à toi quand tu te sens léviter sans que t'aie rien demandé.

                      Qu'est-ce... c'est quoi ce bordel ??

                      Tu finis par voler extrêmement rapidement dans le camion, non sans te cogner la tête contre le montant de porte. Pendant le trajet tu gueules un peu, et une fois assise sur ton siège tu t'excites.

                      CA VA PAS DE ME MANIPULER COMME CA ESPECE DE TAREE ??


                      Heureusement que tu n'as pas lâché tes armes pendant le trajet, vous auriez eu l'air fines... enfin, le convoi repart et tu reprends tes esprits.

                      Enfin bon... merci quand même...


                      Proxima te complimente sur ton effet avec le sabre électrique, ce qui te dessine un joli sourire taquin sur le visage.

                      Merci bien, j'ai aussi adoré lui faire ravaler ses dents à la fourche, c'était cool.

                      Par la suite, elle te soignes et tu te laisses faire. Silencieuse pendant une petite minutes, tu glisses quand même.

                      N'empêche, t'aurais plus être plus douce avec la vieille dame, je sais que c'était un piège, mais quand même. La pauvre elle a dû avoir mal...

                      Et oui, dans ton village on t'avait appris à respecter tes aînés...car ils incarnent la sagesse et le savoir...


                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      Pendant que Katarina était encore en train de se quereller avec le chef de ces misérables individus, Proxima elle s’occupait de permettre au groupe de reprendre la mission qu’elles avaient. Livrer des épées n’allait pas être la chose la plus impossible à réaliser, et foi de Centrenuit, elles allaient y arriver ! Donc c’est pour cela qu’elle dégageait le chemin et ramenait la Sin Miedo dans le véhicule sans véritablement lui demander son accord. Mais bon, au moisn elles étaient reparties, et passé le coup de sang de l’épéiste, cette dernière acquiesça tout de même les gestes, plutôt même satisfaite de l’utilisation qu’elle avait eue avec l’arme !

                      La Centrenuit ne pouvait s’empêcher par ailleurs d’afficher un sourire taquin à sa camarade du jour alors qu’elle l’écoutait raconter le fait qu’elle aimait botter des culs. Aussi simple que cela, même si ravaler les dents à la fourche était uen manière plus subtile et plus rustique de dire la chose, mais bon… Ne commetons pas de l’appropriation de culture, et laissons Katarina à ses expressions discutables ! Dans tous les cas, il y avait déjà quelques plaies à soigner et ça, c’était la priorité de Proxima, qui commentait par ailleurs :

                      ‘’Vieille, vieille… C’est relatif ! Théoriquement, je suis bien plus âgée ! Et est-ce qu’elle était douce avec nous ? Auuuucune idée. De toute façon, elle a sans doute déjà oubliée. Les attaques de rues de ce genre ont l’air d’être fréquentes et bien organisées… En fait, faudrait qu’on ait un vaisseau volant ! Ce serait trop cooool !’’


                      Toutefois, tout fantasme qu’elle avait, elle devrait faire attention… Mais surtout, elle n’avait plus le temps de faire ça, car maintenant elles traçaient jusqu’au quartier militaire, qui était l’endroit où elles devaient faire une si grande démonstration… Donc une fois arrivée, la Centrenuit sauta bien contente, pour voir qu’il y avait déjà quelques gardes et autres officiels qui attendaient d’une manière totalement disciplinée, en rang et en ordre de taille… Comme les Daltons, mais chinois. Ou Japonais. Des Chinoponiens. Elle n’eu toutefois pas le temps de bien parler, vu que directement un homme s’avança d’un pas, pour dire :

                      ‘’Vous n’êtes pas à l’heure.’’
                      Surprise, la Centrenuit eu un instant de recul, avant de revérifier sur sa montre l’horraire… C’était, malgré les problèmes qu’il y avait eu, dans plusieurs dizaines de minutes, et… Elle n’eu pas le temps de le reprendre, vu qu’il poursuivit : ‘’Vous êtes en avance. Cela ne me plaît pas. Passons les détails de cette incompétence dont vous faites preuve. Montrez-moi ce que je veux.’’

                      Haussant les sourcils, la Centrenuit se plia en soupirant intérieurement, pour montrer les différentes lames qu’elles avaient, tout en soufflant à l’oreille de Katarina : ‘’A toi de les impressionner !’’


                      Dernière édition par Proxima Centrenuit le Ven 14 Sep 2018 - 23:20, édité 1 fois


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      «Voyez comme c'est cool ! »
                      Proxima centrenuit

                      Pendant qu'elle te soigne d'une façon bien intéressante pour toi, tu écoutes Proxima se défendre par rapport à la vieille. Ses argument sont plus que discutable pour toi, même un peu bancal. Non, personnellement, elle ne t'a fait aucun mal, et même s'il était vrai qu'elle avait apparemment participé à l'attaque, elle n'en restait pas moins une personne âgée donc dotée de sagesse. Mais bon, tu décides de ne pas faire une scène à ta partenaire, pour ne pas plus l'offenser. Après tout, elle t'as sauvé les miches, tu lui dois bien ça. Par contre, en riant un peu, tu réponds à sa folie des grandeur en ce qui concerne les vaisseau.

                      Toi et tes délires technologiques. Mais remarque, je n'en ai jamais essayé... je suis toujours restée au sol.


                      Tu ne sais pas à cet instant, que peu après tu vas vivre ton premier baptême de l'air et qu'il va être plus que mouvementé, ce qui va te faire entre autres détester la technologie, mais bon, n'anticipons pas. Vous arrivez donc au point de rendez-vous, et alors que tu poses pieds sur le sol, tu entends un mec râler pour votre incompétence. Tu jettes un coup d'oeil aux alentours et tu vois des hommes alignés comme des fois tu vois sur HOPE. Tu comprends alors que le mec en question doit être un peu gradé. Du coup, au lieu de l'envoyer chier, tu nuances ta répliques.

                      Généralement, je commence une conversation par "bonjour" ou "salut", pas vous ?

                      Puis, sans attendre de réponse, tu sors l'arme technologique que tu as gardé dans ta main le temps du voyage. Tu t'adresses alors aux hommes alignés.

                      Salut les mecs, moi c'est Katarina ! Avec Proxima qu'est là-bas, on vient vous apporter une arme qu'est plutôt cool, regardez !

                      Tu sors ton sabre et commence les comparatifs en t'approchant d'un gros caillou.

                      ça c'est mon sabre habituel
                      ¨

                      Tu t'en sers pour frapper le minéral qui n'a quasiment aucune égratignure. Tu passe ensuite l'arme de démonstration dans la main droite, sans l'activer.

                      ça c'est l'arme super cool sans presser sur le bouton qui est sur le manche

                      Tu recommences. De nouveau, qu'une petite entailles de rien du tout se dessine. À ce moment-là, tu arbores un fier sourire. Tu presses sur le bouton.

                      Et là, ouvrez bien vos yeux, j'active le bidule !


                      Et paf, une grosse partie de la roche se détache et tombe par terre. Tu te retournes vers les hommes.

                      Alors, c'est cool hein ?


                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      La conversation commençait assez mal avec ces hommes d’affaires pressés… Comme des citrons ! Hey, c’est marrant parce qu’en fait, à Kamtsu, ils sont tous des asiat… *SBAFF*

                      Donc, reprenons. Les officiels de cet endroit n’avaient semble-t-il que faire de la politesse, de la bienséance et du respect. Dire bonjour n’allait pas leur faire gagner de l’argent ou des biens précieux, et la seule chose qu’ils avaient demandés étaient une démonstration d’efficacité. Ils voulaient voir directement ce que cela donnait, pour éviter de se faire truander par un monde envers lequel ils n’accordaient aucune confiance. Donc ils se moquèrent ouvertement de ce que pouvait leur reprocher Katarina. Qu’ils soient appréciés ou non d’elle, cela ne changerait rien tellement elle était juste insignifiante dans cet univers.

                      La demoiselle commença alors à faire une démonstration, en s’approchant d’un caillou. Evidemment, frapper avec l’arme d’origine de l’épéiste n’avait pas le moindre effet sur la roche, tout comme le fait de frapper sans activer le monde spécifique de l’arme, qui n’en résultaient que de simple bruits gênants, entrecoupés par la toux d’un des hommes, pour animer la déception qu’ils avaient pour le moment, d’autant qu’elle n’était vraiment pas professionnelle dans la manière d’utiliser les mots. Cool, bidule… En quoi cela pouvait-il être sorti correctement dans le monde des affaires ? Toutefois, ils étaient forcés d’admettre qu’avec le mode activé, le tranchant répondait directement, coupant ceci comme du beurre un jour d’été dans cette petite cour qui ne contenait pas forcément grand-chose. Des véhicules un peu rustiques, un petit étang zen devant le porche, etc.

                      ‘’ « Cool » n’est pas véritablement le terme que nous recherchions pour notre équipement militaire. Nous recherchons l’efficacité, la létalité, le potentiel offensif. Nous parlons en rendement, en coût de production, en caractéristiques intrinsèque au maniement d’une arme. Nous recherchons en quelle situation notre équipement aura l’avantage, en probabilité de victoire en cas de duel, en encombrement. Notre langue est le business, et nos mots sont l’argent.’’
                      Fit l’un en recadrant un peu d’un ton froid l’entrain que pouvait avoir la Sin Miedo. Quel rabat-joie… Il se tourna néanmoins vers Proxima, pour demander d’un nouveau ton glacial : ‘’Vous avez de la chance que vos collègues aient au moins une meilleure efficacité pour vendre vos produits que vous, auquel cas jamais nous ne serions parvenus à un accord.’’

                      Sur ces mots, il quitta la cour, indiquant qu’il reviendrait d’ici quelques minutes le temps de délibérer avec ses camarades. Pendant ce temps, les deux agents de Hope pouvaient donc se poser un peu, après cette entrée en matière des plus détestables…

                      ‘’Pas très aimable comme personnage… Faut croire qu’avec le monde des affaires, certains en oublient qu’ils sont humains. Je penche pour une enfance difficile avec une psychopathie courante doublée d’une forte ambition. Ouais, le cas classique… Ou un complexe d’Œdipe, mais là on part loiiiiin !’’
                      Commençait-elle, en rigolant pour faire passer un peu le temps… Toutefois, la chose était un peu inquiétante, puisqu’ils ne revinrent pas immédiatement… Etaient-ils prêt à faire poser un si gros lapin à elles, ou négociaient-ils quelque chose ?

                      ‘’Je sais pas pour toi, mais j’ai un mauvais pressentiment… Sois sur tes gardes !’’


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      «Voyez comme c'est cool ! »
                      Proxima centrenuit

                      Tu es vraiment enthousiaste pour ce truc. Pouvoir trancher aussi facilement un truc juste en pressant un bouton, c'est très très pratique. Tu te dis que face à Kodô tu aurais tellement triomphé ! Ah sa tête aurait pas fait long sur son corps à ce gros tas... mais ce qui est encore plus cool pour toi, c'est de te dire que tu l'as battu sans ça ! T'es trop forte.

                      Mais bon, ta joie n'a pas l'air de se transmettre aux reste du groupe. Certes certains soldats ont émit une brève expression d'étonnement, vite réprimé par les paroles du chef qui commence à te taper sur le système. Tu désactives le sabre en affichant une mine blasée. Tu t'adresses au chef en le coupant sans la moindre hésitation.

                      ça va c'est bon, je comprends rien à ce que tu dis. T'es chiant aussi. Je te propose une arme qui défonce tout, qui peut augmenter ta force et celle de tes copains, et toi t'es toujours pas content, il te faut quoi ?


                      Tu soupires, puis tu rejoins Proxima qui te livre ses impressions sur le mecs. Cool, vous avez les mêmes ! Tu t'assieds au sol et t'adosse contre une pierre, les bras derrière la tête.

                      Bah cherche pas, c'est un coincé du cul, heureusement qu'il m'entraîne pas à HOPE...

                      Si tu avais un chapeau, tu l'aurais baissé en mâchouillant un épis de blé. Mais bon t'as rien, donc tu fais sans. Un silence bien agréable s'installe avant que Proxima n'émette une inquiétude. Mais bien détendue comme tu es, tu ne trouves rien de mieux que de fermer les yeux pour somnoler et lâcher.

                      T'inquiète détends-toi un peu, tu veux qu'il nous arrive quoi ici ? Y a des gars qui savent se battre partout...
                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      En fait, Proxima se disait que sortir Katarina pour une telle occasion n’avait peut-être pas été la meilleure idée que Hope avait put avoir. Ou au moins, ils auraient dût fournir la muselière adaptée au modèle ! Mais non, elle critiquait, disant qu’il était chiant, parlant sans la moindre retenue, ce qui obligea la Centrenuit à sourire bien fort et de manière fausse pour essayer de faire bonne impression à l’objectif, mais là, elle en était rendue au niveau du Joker, donc surement que le résultat n’était pas vraiment à la hauteur de ses espérances… Cela ne l’empêcha pas de soupirer un peu une fois que tout se calma, c'est-à-dire lorsque la bande des Smiths quitta la zone, les laissant un peu plus tranquille… Mais bon, directement, elle n’hésite pas à dire que c’est un coincé du cul ! Carrément, elle en était là ! Cela fit rire un peu Proxima, qui répondit :

                      ‘’S’il t’entrainait à Hope, je ne sais pas qui craquerait en premier. Lui ou toi ? Hey, y’a un match à faire là ! Faut que je commence à prendre les paris et tout !’’
                      Elle fit quelques gestes enthousiaste pour donner un peu plus de dynamique, avant de lui faire part plus calmement et prudemment de son mauvais pressentiment, ce à quoi Katarina lui indiqua qu’elle se faisait sûrement des idées ! Mais bon sang, ne comprenait-elle pas ?

                      ‘’C’est peut-être JU-STE-MENT parce qu’il y a des gars qui savent se battre PAR-TOUT que j’ai un mauvais pressentiment ! On pourrait être tombée toutes deux dans une embuscade qu’on ne verrait même pas les petits réticules rouges qui pourraient être sur nos fronts.’’
                      Elle demeurait alors bien vigilante, commençant à noter dans un coin de sa tête les rondes des gardes, les couvertures possibles et autres formes de retraites, mais cela risquait d’être difficile. Elles étaient comme au cœur d’une cour d’un château… C’était clairement pas le pied… Mais pendant qu’elle s’affairait à peut-être les sortir d’affaire, le gang des Smith vint à revenir, apportant avec eux ce qu’ils espéraient être la réponse.

                      ‘’Nous serions en mesure d’accepter, mais pas à plus de cinquante pour-cents de la valeur initiale.’’
                      Annonça le porte parole, qui s’avançait d’un pas.

                      ‘’Euh… On n’est pas vraiment là pour les négociations nous. C’est avec les personnes du service commercial Hope qu’il faut voir ça. On est les stagiaires nous ! Enfin, les intérimaires, ou les… Bref ! De toute façon, vous avez déjà signés l’accord non ?’’


                      ‘’Mais il n’était nullement précisé la présence d’un rat !’’
                      Répondit-il en affichant son mépris, alors que d’un simple claquement de doigt deux hommes s’avancèrent, escortant ce qui semblait être une prisonnière… Et pas n’importe qui il semblait, vu qu’il s’agissait de l’agent Wind… Mais bon sang, comment s’était-elle retrouvée ici ?! ‘’Cette transaction n’est qu’une diversion, permettant à vos agents d’agir dans l’ombre !’’

                      Proxima hésitait… Actuellement, il y avait la vie de son amie, Wind, mais de l’autre, il y avait la mission… Bon sang, le choix était pas simple, surtout qu’elles risquaient de créer un incident diplomatique... D'ordinaire, elle n'aurait pas hésité un instant, mais elle voyait sur le visage de la concernée sa détermination, qu'elle était prête à mourir pour son travail et sa patrie...

                      ‘’Nous n’avons pas trouvée la trace d’une de vos… Montres, ni de tous vos gadgets, alors je demande votre confirmation, en gage de ma « sympathie » envers vous… Est-elle des vôtres ? Si ce n’est pas le cas, vous ne verrez aucun inconvénient à ce que nous disposions d’elle, hum ?’’


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      «Méfiance »
                      Proxima centrenuit

                      Toujours les yeux clos et les muscles détendue, tu émets un petit rictus amusé à la question de Proxima. Un concours de tête de mule ? ça te botterait bien, surtout que dans ce domaine tu excelles plutôt bien, et si en plus tu pouvais ridiculiser ou décrédibiliser l'autre coincé, ça ferait une pierre deux coups, la classe non ?

                      héhé faudrait tester, juste pour voir

                      Par contre, à son nouvel argument pour son inquiétude, ta partenaire ne reçoit qu'un haussement d'épaule et un soupir, signe que tu ne t'inquiète pas, tout va s'arranger. Puis tu commences à somnoler jusqu'à ce que la voix du commandant ne te fasse revenir sur terre. Tu ouvres un oeil et le regarde discuter.

                      Il y a une réplique qui te fait tiquer deux secondes. Qui c'est qu'il traite de rat là ?? S'il s'avère que c'est de toi qu'il parle ça va chauffer pour son cul !! Tu ouvres les deux yeux et te relève pour voir arriver celle avec qui tu as causé dans le train tout à l'heure. Pourquoi y a des soldats autour d'elle ?? Tu la regardes, cherchant à comprendre, puis tu entends les "explications" de l'autre glandu. Disposer d'elle ?? Attends... tu as déja entendu ça dans une situation qui pue... tu veux dire que... oula... tu serres les poings.

                      Ouais je la connais rapidos, on s'est causé une fois dans le train, c'est elle qui m'a expliqué comment fonctionnait le bidule, pourquoi t'as un problème avec le fait qu'on se connaisse ?

                      Tes poings se serrent un peu plus.

                      Et ça veut dire quoi "disposer d'elle" hein ? Fais gaffe à ce que tu réponds...

                      En effet, cette expression te fais penser à ce que tu as subi dans la grange de ton village ce jour-là... la pire humiliation...
                      [/quote]
                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      Bon, il fallait relativiser actuellement : la situation pouvait difficilement empirer. Avec le fait qu’une agent aussi expérimentée que Wind se soit fait capturée par les forces de Solarii n’était clairement pas bon signe, et dans l’immédiat, c’était une situation véritablement tendue dans laquelle se trouvait la magicienne et l’épéiste… Devoir assurer la mission ou bien s’occuper de sauver la vie de la personne qui avait briefer les deux en plsu d’être le premier contact avec Hope qu’avait put avoir Proxima ? Bon, dans son esprit, c’était évident qu’elle allait céder à la deuxième solution, mais elle essayait de voir comment ne pas se prendre un festival de balle en le faisant… C’était qu’après tout il y avait aussi Katarina et Wind dans cette équation, sans compter les incidents diplomatiques qui en découleraient… Mais bon, elle avait catapultée une grand-mère aujourd’hui, donc à partir de là, difficile d’empirer…

                      Mais toujours possible grâce à Katarina ! Au lieu de gagner du temps en tentant d’ouvrir le dialogue, elle sauta les deux pieds joints dans le piège en avouant que Wind était complice, une agent de Hope, leur supérieure qui plus est. Cela ne fit que rajouter un sourire carnassier à l’individu, qui voyait là un sacré pactole, encore plus qu’une cargaison d’arme… Forcément, Wind lui lança un regard assassin, avant que l’homme ne reprenne la parole :

                      ‘’Je vois. Inutile de vous tuer donc, vous servirez bien plus en tant que monnaie d’échange qu’en tant que corps… Mais il va falloir rendre tout ceci un peu plus mélodramatique… Il faut bien que vous montriez un profil dévasté à la caméra !'’
                      Il souriait d’une manière un peu trop capitaliste au goût de la gardienne, pour qu’il ne dise ensuite d’un ton froid : ‘’Capturez-les, et n’hésitez pas à les tabassées au passage...’’

                      ‘’WOH MINUTE PAPILLON !’’
                      Cria avec une voix extrêmement forte et grave, presque caverneuse la demoiselle, qui semblait avoir réveillée d’un coup les forces des astres, ce qui en résultat par une hésitation des gardes, qui semblaient être surprit de ceci. Elle se racla un peu la gorge, avant de prendre une des armes de la caisse, pour dire avec un certain charme : ‘’Le produit concerné dispose aussi d’une fonctionnalité unique en son genre ! Voyez par vous-même, en appuyant sur le bouton, l’épée devient aussi tranchante qu’un rasoir ! Incroyable ! mais ce n’est pas tout ! Etant donnée l’énergie demandée, et donc la chaleur produite, il suffise que je la lance ainsi dans l’eau et…’’ Elle adjoignait le geste à la parole, lançant l’épée allumée dans l’étang à quelques mètres de là, alors qu’elle souriait de ce plan improvisé, pour créer une détonation ainsi qu’un nuage de fumée, pour dire avec un grand sourire :

                      ‘’Et là, on court !’’
                      En même temps, les demoiselles n’avaient pas vraiment d’autres alternatives, donc elle utilisa ses pouvoirs pour amener d’un coup Wind à l’intérieur, faisant subir le même destin à Katarina, alors qu’elle mettait le pied au plancher !

                      ‘’Kata, on improvise ! Enlève les liens de Windy, et couvre l’arrière ! Oh, tu auras peut-être besoin de ça !’’
                      Disait-elle alors qu’elle lui donnait son arme de service, un pistolet de la technologie de Hope. ‘’Fais comme tu sens avec, mais fais-le bien et fais-le maintenant !’’


                      Leçon d'escrime - Page 2 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      «Action »
                      Proxima centrenuit

                      C'est bien ce que tu pensais. Ce connards veut faire subir la pire humiliation à la prisonnière, et probablement à toi aussi. Ta colère monte de deux crans, et tu as bien envie de lui faire ravaler ses dents, mais tu essayes de te retenir pour ne pas faire de tord à Wind... enfin tu te retiens jusqu'à ce qu'il donne l'ordre de vous capturer.

                      À cet instant, l'image de Kodô et celle du commandant se confondent dans ton esprit et ton bras dégaine tout seul ton sabre que tu positionnes bien devant toi, prête à te défendre. Tu n'en peux plus de sa face de pet, et tu es prête à répliquer à la moindre attaque qui t'es destiné. Ces gens ne valent désormais pas mieux que les brigands que vous avez combattu il y a quelques heures. Bien ancré sur tes appuis, tu attends le déclenchement des hostilité, ce qui permet à Proxima d'intervenir. Elle reprend une arme que vous deviez présenter, et s'en sert pour... faire exploser de l'eau ! Badass !

                      Le temps que tu sois surprise par l'effet, tu te sens attirer à l'intérieur, et les instructions ne se font pas attendre. Alerte de suite tu hoches la tête aux premières consignes et tu prends l'objet qu'elle te donne. Tu prends 2 secondes pour faire un effort de mémoire et te rappeler ce que c'est pour finalement relever les yeux et voir Proxima disparaître. Bon, c'est à toi de jouer. D'un coup de sabre, tu romps les liens de Wind, et tu te mets à courir avec elle hors du nuage. Devant vous cours Proxima, et tu te retournes souvent pour essayer de tirer sur tes assaillants.

                      Bon t'es plus habile au sabre, y a pas photo. Sur 10 tirs, y en a... 9 qui foire, mais bon, au moins ça le très petit avantage d'un peu ralentir les poursuivants. Entre deux tirs, tu lâches à tes partenaires.

                      Hey en faite, vous savez où c'est la sortie ?

                      Parce-que toi... non en fait... ça vous étonne ?


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas