REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073

Du sang sur les mains

Partagez
vava
Jason
groupe

DU SANG SUR LES MAINS

feat.Geleerde & Jason



Rock se saisit de la gourde au vol. Mais il ne prit même pas la peine de la détailler. L'odeur de l'alcool lui avait presque agressé les narines lorsque la brune avait bu, bien qu'elle soit à plusieurs mètres de lui. Une nouvelle fois la preuve de ses sens aiguisés. Il la fixa et secoua faiblement la tête de gauche à droite.
- Oui... Il m'avait prévenu que tu avais un solide sens de l'humour...
Là dessus il lui renvoya le flacon sans même l'avoir ouvert, en ajoutant:
- Merci, mais étant donné la situation, je n'ai pas franchement envie d'alcool. Pilule ou p...

Soudain, il pensa à la petite boite de pilules que tous les agents portaient sur eux: certaines servaient à manger, d'autre à générer de l'oxygène, et d'autres... à générer de l'eau.
Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il fixait rapidement la jeune femme, et secouait à nouveau la tête de gauche à droite. Elle ne lui avait pas donné la solution, mais l'avait à nouveau testé, visiblement. Il tira ensuite une pilule à l'aide de laquelle il remplit sa gourde et se désaltéra avec joie.
Elle n'est pas aussi méchante que tu le penses, à mon avis... Elle montre les crocs, mais ça ne veut pas dire qu'elle mord pour autant, signifia le brun à l'intention du mystérieux corbeau.
Les loups sont des créatures dangereuses, tu es imprudent...

Agacé par l'insistance de son compagnon à plumes qui n'était définitivement pas d'accord avec lui, Rock lui annonça qu'il ne voulait pas en parler. Pour lui signifier définitivement que le sujet était clos, il répondit à Geleerde:
- On navigue complètement à vue, donc... Merveilleux... Conclut il avant de s'allonger dans l'herbe, mains croisées derrière sa tête.

Jason se redressa alors et fronça soudain les sourcils, tout en fixant à nouveau la louve, avec une hostilité étrange présente dans ses yeux d'or, une lueur qui ne correspondait pas vraiment au jeune agent. Une méfiance évidente se reflétait dans son regard doré, mais pas seulement. Pourtant, si la louve et le brun avaient toujours échangé des regards provocateurs pour se tester, jamais Jason ne s'était montré hostile envers elle. En tout cas, pas de cette façon.
- Je n'en attendais pas plus de toi... cracha t'il d'une voix mauvaise et tranchante qui ne lui était pas coutumière non plus.

Et puis soudain, plus rien... Le regard d'Ashfield redevint "ordinaire", l'aura hostile qu'il dégageait disparut, et cet épisode étrange se volatilisa aussi vite qu'il avait commencé, après seulement quelques secondes.
- Donne moi encore quelques minutes, et on pourra s'y remettre ! Annonça Jason qui s'était rallongé, yeux fermés, léger sourire profitant d'une petite brise qui lui caressait le visage.
L'indomptable put alors constater que cette marque d'hostilité présente à peine quelques secondes plus tôt dans la voix du traqueur, avait elle aussi disparu sans laisser la moindre trace...



Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Geleerde
groupe




Du sang sur les mains - Page 2 56410





- Je me demande bien qui a pu te prévenir de mon humour acerbe : je me ferais une joie de saluer cette balance une fois de retour au vaisseau-monde.



Tout comme Jason, Geleerde n'était pas là par volonté propre, mais bien par obligation. Comme la plupart des Agents, se voir confier une bête mission pouvait arriver une fois de temps en temps, ternissant le curriculum vitae de celui ou celle qui ne prônait que pour l’esbroufe et les missions dorées. Non qu'elle recherchait la reconnaissance ou obtenir un tableau de chasse à en faire pâlir les plus envieux, mais devoir courber l'échine devant les ordres de ses supérieurs pouvait sincèrement... L'agacer.


Yare yare. A quand une future promotion ?


Les escapades rêveuses de l'hybride se terminèrent suite aux propos du tireur, qui ne manqua pas de la surprendre. Pourquoi une telle hostilité soudaine ? Certes, ils étaient loin d'avoir élevé les porcs ensemble, mais tout de même...


- C'était censé être une provocation, ça ?



Courbant un sourcil en portant un regard au tireur, elle tiqua de l’œil lorsqu'il reprit subitement ses esprits, l'air de rien. Allons bon : c'était quoi ça ? Plongeant dans un mutisme profond pendant que son coéquipier profitait pleinement de sa pause, elle porta sa réflexion vers cet étrange comportement.


On ne juge pas quand on ne sait rien.



Cette pensée allait tout aussi bien dans son sens que dans celui de Jason : sans élément, l'hybride ne pouvait savoir pourquoi Jason avait pu dire ça. Il en allait de même pour lui, puisqu'il ne connaissait rien de la louve. Serait-il possible qu'une rumeur au sujet de l'indomptable parcourait le vaisseau-monde ? Qu'elle n'était pas fiable ? Qu'elle était indigne de confiance ? Meh. En toute honnêteté : elle s'en balançait.


- Que veux-tu que je te dise de plus : je n'ai que des suppositions à propos de cette mission. Tout ce qu'on a pu nous mettre sous la dent dans le rapport, c'est le fait que des Kratans disparaissent mystérieusement et qu'on doit découvrir pourquoi. Plutôt logique que je ne sois pas plus avancée que toi à ce sujet.



Consumant les dernières lattes de sa cigarette pendant les quelques minutes de pause qui semblait avoir durées depuis plus de deux mois , elle ajouta mollement :  


- La seule chose qui me surprend, c'est que plusieurs Agents expérimentés ont été affilés à cette mission. Si l'affaire était si banale qu'elle y paraît, elle aurait plutôt servi d'entraînement aux recrues...







Respecte ma putain d'autorité, Invité.
vava
Jason
groupe

DU SANG SUR LES MAINS

feat.Geleerde & Jason



Cela faisait à peine quelques heures qu'il avait fusionné avec le Traqueur, et pourtant, Dust, l'étrange Corbeau, jouait déjà à un jeu extrêmement dangereux ! Durant une poignée de secondes, il avait pris entièrement le contrôle du corps et de l'esprit du tireur d'élite afin de déverser sa haine sur la Louve, qu'il semblait de toute évidence détester bien plus que de raison. Mais que se passerait il si Jason comprenait ce qui venait de se produire ? Qu'arriverait il s'il comprenait que son hôte tentait déjà d'utiliser son corps à des fins personnelles ?

Le jeune Ashfield possédait de nombreux défauts, et l'un d'eux était aussi l'une de ses plus grandes forces: sa fierté démesurée ! S'il apprenait que Dust avait occupé son corps agressé oralement la brune que le Terranien appréciait déjà beaucoup pour son caractère et son charme physique, il était évident qu'il ne laisserait pas passer un tel incident sans réagir, et alors... Que se produisait il lorsqu'un invité arrivé sur Néfyria entrait en conflit avec l'être vivant avec lequel il avait fusionné ? Une question qui pourrait bien avoir son importance d'ici très peu de temps... Mais pas de suite...

Par chance, Dust fut suffisamment intelligent pour ne relâcher sa prise que quelques secondes après avoir attaqué verbalement la brune, et donc, lorsque le Terranien retrouva ses esprits, ce fut après la réaction dubitative de celle ci qui passa malgré tout à autre chose tandis que Rock, lui, s'allongeait pour profiter de leur pause comme il se devait, parfaitement inconscient de l'incident qu'il venait de louper.

Mais finalement, même un duo aussi déraisonnable que ces deux là s'était fixé une limite, et décida de mettre fin à leur break dont la durée ressemblait plus à celle d'une sieste qu'à autre chose. Aussi, le brun se redressa tout en écoutant la Louve lui donner son avis sur l'affaire, et soupira tout en réfléchissant.
- J'ai beau mal connaître cette planète, je doute que les Kratans disparaissent seuls...

Plus par réflexe qu'autre chose, Rock vérifia le chargeur de son arme avant de la remettre en bandoulière. Ils n'avaient toujours rien trouvé, et cela commençait à faire un moment. Il lui semblait que ça faisait des jours qu'ils y étaient. Alors, d'accord, Néfyria était une belle planète, mais... Ca ne fait pas tout...
- Bon, allez... Ca me fait chier, mais... La pause est terminée ! On y retourne ! Sinon je ne bouge pas très vite, je vais m'endormir à l'ombre de cet arbre...

Les doutes et les suppositions de la tireuse faisaient réfléchir le Traqueur à plein régime. Pourquoi plusieurs agents pour une mission à la con comme celle ci ?! On dirait simplement une banale promenade en forêt...
- Aucun d'entre nous n'a encore disparu sur cette affaire ?
Demanda le brun en s'éloignant un peu de la jeune femme.
D'un puissant battement d'aile, il décolla et atterrit sur une branche à environ cinq mètres du sol. Ses gestes étaient encore hésitants, mais il fut satisfait d'avoir réussi du premier coup, malgré tout, et le petit sourire qui ourla ses lèvres en témoigna largement.

Usant de ses cinq sens déjà puissants par nature, et particulièrement de sa vue, qui était encore renforcée grâce à sa fusion avec Dust, il tourna sur lui tout en s'adressant à Geleerde:
- Qu'est ce qu'on cherche, concrètement ? Traces de pas ? De sang ? De...
Sa voix se tut brutalement tandis qu'il fixait l'horizon. Les pupilles de ses yeux ambrés s'agrandirent, et puis il sauta à côté de sa partenaire, l'air grave.
- Amène toi, j'ai trouvé quelque chose ! Se contenta t'il de dire avant de foncer tout en avançant malgré tout arme en mains.

Le duo parcourut un long chemin avant de tomber sur un duo d'agents. Jason s'immobilisa aux côtés de la Louve lorsqu'ils les furent à vue et échangea un regard avec elle avant d'approcher des cadavres. Il en retourna un sans trop hésiter et prit son pouls.
- C'est terminé... Lança t'il en faisant lentement non de la tête. A présent, des Agents sont morts sur cette affaire... De toute évidence, elle est plus dangereuse qu'elle n'en a l'air...



Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Geleerde
groupe




Du sang sur les mains - Page 2 56410




- Aucun cas de disparition pour le moment. L'affaire est encore récente : on est apparemment les premiers à bosser dessus.



Du moins, c'est ce que leurs supérieurs avaient pu énumérer lors de la dernière réunion au vaisseau-monde. Était-ce réellement le cas ? Allez savoir. Accompagnant l'envol de Jason d'un profond bâillement, elle accorda malgré tout une oreille distraite aux interrogations du tireur. Tout ce qu'elle ajouta fut un bref ce qui pourra nous servir à en finir au plus vite. Geleerde n'avait effectivement ni la patience, ni le temps nécessaire pour accorder une quelconque importance à cette mission.


Ce fut néanmoins Jason qui vint apporter un nouvel élément à l'affaire : d'un regard bref, elle huma par la suite l'atmosphère à l'aide de son odorat développé et emboîta le pas de son coéquipier. Lorsqu'ils se retrouvèrent enfin face à la dépouille de deux Agents, l'hybride pesta. Non qu'elle fut particulièrement touchée par la perte de deux compatriotes, mais l'un des d'eux avait une dette financière envers elle depuis un moment. Yare yare. Peut-être pourrait-elle demander à Mortik d'obtenir la paie du regretté disparu, en guise de compensation ?

   
- Tu parles : ces deux-là se sont faits avoir comme des bleus.



Désormais penchée en direction des cadavres, l'hybride s'affairait à les ausculter en même temps que ses propos. Pas la moindre trace de lutte et de morsures. De toute évidence, les deux Agents ne semblaient pas être sur leurs gardes quand la mort vint frapper à leur porte. D'un rapide et agile mouvement du poignet, la HOPEWatch de la louve s'illumina avant de scanner l'entièreté des deux corps à la demande de sa propriétaire.


L'autopsie n'étant pas forcément nécessaire grâce à la technologie de HOPE, les montres des Agents pouvaient s'avérer être fort utile dans ce genre de situation. En quelques secondes, l'IA fut capable de récupérer toutes les informations nécessaires afin de déterminer la cause du décès. Un hologramme apparaissant devant leurs yeux, Geleerde ne pu s'empêcher de froncer des sourcils à l'annonce de sa HOPEWatch.


- Identification du défunt... Agents confirmés... Cause du décès... Inconnu... Erreur. Données inaccessibles. Mise en relation nécessaire avec le Dr. Weiss de HOPE Inc. Confirmation ?



Karma.


- Ben voyons.



Refusant de prendre contact avec le Dr. Weiss qui était pourtant réputé pour ses fines analyses, la louve n'avait clairement pas l'envie de passer par les méthodes traditionnelles ou dites conventionnelles. Finir cette mission au plus vite s'avérait être sa priorité numéro un : et ce n'était pas en étant contrainte d'attendre bien sagement les résultats de l'autopsie qu'elle pourrait faire quelque chose à ce niveau. De plus, l'idée de faire connaître la situation actuelle en dehors de Jason et elle ne plaisait guère à l'indomptable. Mieux valait-il sans doute désépaissir le mystère avant tout.


- Je suppose que tu n'as pas envie toi non plus qu'on patiente bien sagement dans une salle d'attente pour savoir la raison de leur décès, hein.



Gérer l'affaire eux-mêmes. C'était presque comme faire la proposition de se séparer pour échapper à un tueur en série : ça se terminait toujours forcément mal.



Respecte ma putain d'autorité, Invité.
vava
Jason
groupe

DU SANG SUR LES MAINS

feat.Geleerde & Jason



Vu de loin, le duo formé par Geleerde et Jason donnait certainement l'impression des deux élèves inspecteurs les plus je-m'en-foutiste ayant traversé l'histoire. Pestant sans arrêt, fumant, faisant des pauses tout en s'intéressant à peine à l'affaire, ces deux là avaient clairement de nombreux points communs, et pas ceux d'agents exemplaires, et cela avait de quoi faire sourire, pour peu que l'on soit capable de partager leur cynisme particulièrement développé...

L'ancien traqueur hocha légèrement la tête lorsque la louve lui répondit, mais il fronça légèrement les sourcils, car un détail le titillait malgré tout...
- Pas si sûr que ça... rétorqua t'il en fouillant le corps à la recherche d'un coup mortel, sans succès. Tu as des traces de lutte ou pouvant expliquer leur mort, sur le second corps ? Ajouta t'il tandis qu'il recentrait sa fouille sur le cuir chevelu de son agent décédé tandis que Tali, son IA, tournoyait étrangement autour de lui en le fixant avec insistance en faisant la moue comme s'il avait encore fait quelque chose de mal pour la vexer.

Mais Geleerde, elle, ne prit pas cette peine. Elle convoqua son IA qui se chargea à sa place de scanner et d'autopsier les deux corps en l'espace de quelques secondes. Le brun se sentit alors particulièrement idiot: il n'avait pas pensé à faire appel aux compétences de sa petite fée, mais il comprenait désormais pourquoi elle le boudait en faisant la moue.

Le Terranien était un enquêteur de terrain sur sa planète, et il n'était pas du tout habitué à être secondé par une IA. Et même s'il en avait eu la possibilité, il n'était pas certain qu'il en aurait souhaité une. Il aimait travailler selon ses règles, pouvoir voir, toucher, sentir, faire le sale boulot lui même afin de s'assurer que rien ne lui ait échappé. Et si jamais ce devait malgré tout être le cas, il ne pourrait s'en prendre qu'à lui même... Il ne se voyait en revanche pas faire confiance à un hologramme se contentant d'aller chercher des fichiers après un simple scan des corps.

Mais quoi qu'il en soit, dans ce cas précis, il n'avança pas davantage que l'IA, à son grand désarroi, et se redressa en soufflant tout en balayant la scène du regard. A part les traces de pas des deux victimes à peine visibles sur le sol, rien d'autre n'attira son regard. Autrement dit, il était parfaitement incapable d'expliquer comment, quand, ou pourquoi ils étaient morts. Ce triple échec l'agaçait, mais il éveillait en parallèle ses instincts de Traqueur. Plus l'affaire s'avérait compliquée, et plus le Corbeau resserrait son étreinte dans le but de réussir. Il avait toujours été ainsi...
- Aucune trace... Conclut il finalement dans un soupir soudain intéressé. Il n'y a rien... Ce type devrait être encore en vie...

Ignorant royalement Jason telle une diva, Tali vint malgré tout se poser sur l'épaule du Corbeau en fixant l'IA de la Louve tandis qu'elle fournissait les informations qu'elle avait pu récupérer durant le scan des corps.
- "Agents confirmés..."
- J'aurais pu le dire aussi... rétorqua aussitôt Tali d'un ton sec et méchant en boudant toujours.
- Tali, ça suffit ! Trancha le brun qui voyait déjà où allait les mener cette situation.
- Ca va, j'arrête... C'était une simple constatation... Poursuivit malgré tout la petite fée qui s'était enfermée dans une logique agressive de jalousie vengeresse comme une gosse dans une cour de récréation.

Faisant alors claquer sa langue en signe d'agacement, le brun  se déplaça d'un pas, ce qui enleva "symboliquement" à Tali l'épaule dont elle se servait pour "s'assoir". Il la fixa d'un regard noir, et répliqua d'un ton dur:
- Fais nous une analyse complète de l'environnement ! Je veux savoir si on ne risque rien !
- Mais c'est inutile ! Rétorqua alors la petite fée, le QG a déjà fait pratiquer des tests de toute la zone afin de s'assurer qu'il n'y avait aucun danger pour nos équipes, et puis c'est un travail long et compli...
- Fais c'que j'te dis, et en quatrième vitesse ! Trancha aussitôt Jason sans autre forme de procès.

L'IA s'immobilisa dans les airs en voletant sur place, croisa les bras contre sa poitrine en faisant la moue, puis son hologramme disparut.
- Voilà qui devrait l'occuper un moment... Ajouta Ashfield en se tournant vers la Louve, légèrement embarrassé qu'elle ait été témoin des petits soucis que pouvait lui causer son IA personnelle de temps en temps.

Rock n'était pas inquiet pour l'environnement. Il savait que le QG avait déjà fait pratiquer des tests dans la zone. Mais c'était tout ce qu'il avait trouvé pour se débarrasser un bon moment de son IA le temps qu'elle se calme un peu. Ce n'était vraiment ni le moment, ni le lieu pour ce genre de chose...

L'IA de Geleerde poursuivit son analyse avec succès, et lorsqu'il fut question de patience et de salle d'attente, et d'aller voir un "expert" aussi vieux que la planète pour obtenir des informations, Jason eut un léger sourire avant de répondre à sa partenaire:
- Tu supposes bien...

Il s'avança alors tranquillement vers les traces de pas laissées sur le sol par les deux corps, et s'agenouilla près d'elle, un peu plus loin. De grandes enjambées, et des empreintes enfoncées dans le sol...
- Ils ont eu peur... lança soudain Rock à mi-voix en réfléchissant toujours, à moitié perdu dans ses pensées. Quoi qu'ils aient trouvé par là bas, ça a été suffisamment effrayant pour les faire fuir à perdre haleine dans cette direction jusqu'à s'effondrer sur le sol...

Les traces de pas s'enfonçaient dans une zone où la végétation devenait de plus en plus dense. Toujours accroupi au sol, le brun pivota sur lui même en direction de sa coéquipière, et lui demanda avec un léger sourire intéressé:
- Une petite balade en forêt, ça te dit ?



Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Geleerde
groupe




Du sang sur les mains - Page 2 56410





- Je vois que je ne suis pas la seule à avoir une tête de mule comme IA.



D'un sourire moqueur, l'hybride fixait Tali avant que l'hologramme ne disparaisse de son champ de vision. Tout comme Mirrow, la petite fée semblait avoir un sacré caractère difficilement supportable par moment. Revenant rapidement sur l'affaire, Geleerde analysa une nouvelle fois les corps sans vie des Agents : inspectant leurs mains, elle détecta une odeur quasiment indétectable pour un humain normal.


Cet étrange élément apparaissait également aux oreilles ainsi que dans le creux des paupières et partiellement dans le coin de la bouche des deux Agents décédés. Impossible pour elle de déterminer encore de quoi cela pouvait-il s'agir, Geleerde garda tout de même cette information en mémoire. Étrange que son IA n'a pas su détecter un tel élément...


Quelques secondes plus tard, ses mains se dirigèrent vers les poches des deux cadavres. Quelques babioles comme un portefeuille, deux cigarettes au goût incertain et un calepin griffonné en guise de butin, la louve déposa sa trouvaille dans sa sacoche. Consultant du regard le tireur, elle haussa brièvement des épaules.


- Là où ils sont, ça leur servira plus à rien.



Se relevant, elle prêta attention aux propos de Jason qui lui informa de la tentative de fuite désespérée de leurs regrettés collègues. D'après lui, la peur aurait été le déclencheur vers leur funeste destin. Qu'est-ce qui pouvait donc bien être si terrifiant pour que deux agents officiels de HOPE soient ainsi pris de panique ?


Amusée par la nonchalance de son coéquipier qui lui proposait une ballade tout droit vers ce qui avait apparemment provoqué la mort de leurs collègues, Geleerde s'apprêtait à lui répondre avant d'être soudainement coupé par un hurlement des plus effroyables. Bien naturellement, le cri se situait précisément vers là où ils devaient aller : chance ou hasard ? Que sais-je.


- La ballade attendra : place au sprint !



La frénétique course ne dura que quelques instants pour que les deux Agents découvrent qu'une plante carnivore portait dans sa gueule une jeune femme oscillant vers la trentaine. Qu'elle soit agent de HOPE ou non, Geleerde l'ignorait, mais ce qui restait pour le moins certain, c'est qu'ils allaient devoir agir vite... Et puis l'assistance à personne en danger offrait toujours bon bonus à la fin du mois sur la paie...


Sans consulter le tireur, l'hybride se dirigea à vitesse folle vers le combat, tranchant la tige de la plante à l'aide de ses griffes animales. Tombant à même le sol avec la femme toujours en bouche, la plante hostile se tortilla de douleur avant de cesser de se mouvoir. Hurlant à nouveau, la prisonnière ne semblait pas pouvoir s'échapper seule de la carcasse. Avec un peu de chance, elle aurait juste les jambes fondues par l'acide gastrique de la bête... Si on pouvait appeler ça réellement de la chance. Hélas, Geleerde ne pu agir pour l'aider : apercevant que la tête de la plante venait de repousser en double exemplaire, telle une hydre d'un ancien temps, elle avait d'autres problèmes à gérer que d'aider la victime.



Respecte ma putain d'autorité, Invité.
vava
Jason
groupe

DU SANG SUR LES MAINS

feat.Geleerde & Jason



Avec un léger sourire moqueur ourlant ses lèvres, les bras croisés, le brun observa la louve sans mot dire durant quelques instants tandis qu'elle "inventoriait" soigneusement les poches des deux victimes. Lorsqu'elle remarqua son regard sur elle et tâcha de se "justifier" de ses actes, le Traqueur se contenta de lever une main comme pour lui signifier qu'il était inutile de justifier quoi que ce soit. Il ne dirait rien à personne, de toute façon. Et eux non plus...

Mais alors que le duo s'apprêtait à s'enfoncer dans la forêt, un cri strident particulièrement pénible pour l'ouïe développée de Jason déchira les cieux, et Geleerde se mit à courir en direction de l'origine du hurlement. Le Corbeau lui emboîta le pas et s'immobilisa juste derrière elle. Instinctivement, il posa la main sur la crosse de son arme, et se prépara à dégainer, mais son geste mourut à l'instant même où il constata les conséquences désastreuses qu'eut l'attaque de sa partenaire. Ses doigts se resserrèrent autour de son arme, et il se força à réfléchir plutôt que de dégainer...

C'était une plante... Pas vraiment son terrain le plus connu à dire vrai, lui qui avait grandi dans une mégalopole où il pleuvait 365 jours par an... Mais il ne servait à rien de lui tirer dessus et d'aggraver les choses. Tout ce qu'il risquait, c'était de la rendre encore plus dangereuse qu'elle ne l'était déjà. Mais peut être qu'avec un autre de ses modes d'arme ?
Tout en réfléchissant, il se rendit soudain compte qu'il avait du mal à respirer, et posa un genou à terre. Les sons aussi lui parvenaient de manière distordue, et quant à sa température corporelle... Elle grimpait... Il en était certain, à présent... Il entendait désormais distinctement son rythme cardiaque s'accélérer... Quelle que soit la chose qui avait touché les deux agents croisés plus tôt, il était contaminé lui aussi. Ce qui voulait dire que Geleerde était probablement contaminée, elle aussi !
- Oh, non... murmura t'il alors, comprenant qu'il était trop tard... Tali, active le mode Survie sur le Dominator ! Immédiatement !

Le brun tourna son regard un peu perdu vers Geleerde, le souffle de plus en plus haletant, et le visage de plus en plus dégoulinant de sueur:
- Je crois... Je crois qu'on a été contaminés par quelque chose, lui lança t'il avant d'être pris d'un vertige et de s'effondrer au sol.



Lieu Inconnu...
Date Inconnue...


Une violente secousse électrique éveilla le Corbeau. Il eut beau ouvrir les yeux, il ne vit absolument rien. Le noir était total. Et le liquide étrange, pâteux, épais, et collant qui semblait recouvrir la quasi intégralité de son corps ne le rassura vraiment pas sur le lieu où il pouvait se trouver. En plus, il le brûlait légèrement à plusieurs endroits. Ce qui n'aidait pas...

Il sut même sans lumière qu'il était pendu par les pieds, tête en bas, et tâtonna son oreille à la recherche de sa holovisière. Celle ci s'alluma heureusement, et lui fournit heureusement suffisamment de lumière pour lui permettre de constater qu'il avait l'air de se situer dans une sorte de grotte souterraine.
- Bordel, mais...

Balayant les lieux à l'aide de sa holo lumière bleutée, il tomba enfin sur plusieurs autres corps humanoïdes, dont l'un d'eux, était la louve !
- Geleerde ! Murmura aussitôt le brun d'une voix faible.
Aucune réaction... Rien d'étonnant... Ils avaient déjà été partiellement digérés par ces espèces de sucs qui les recouvraient... Et sans l'utilisation du mode Survie de son Dominator qui l'avait électrocuté pour le réveiller, Jason n'aurait probablement jamais émergé non plus. Sacré coup de chance... Toutefois, elle était elle aussi encore en vie. Il entendait son coeur battre faiblement, mais régulièrement.

Il se saisit d'une lame de combat qu'il conservait à sa ceinture, et parvint non sans difficulté à libérer ses pieds. Ils étaient pris dans une sorte de plante, ayant tissé des liens, ou des racines (selon le point de vue) pour pendre les corps de cette façon. Il chuta alors depuis le plafond de la grotte, et s'effondra lourdement sur le sol. C'était étrange: il se savait contaminé, mais ses sens semblaient pourtant avoir retrouvé leurs capacités. Bon... Il s'en inquièterait plus tard ! Maintenant, il fallait libérer la louve !
Il s'approcha d'elle, et se débrouilla pour décrocher son corps du plafond, avant de chasser au mieux les sucs qui recouvraient ses narines et ses lèvres. Après quoi, il tenta de la réveiller doucement:
- Geleerde... Murmura t'il à voix basse. Réveille toi !

Son ouïe lui permit de noter qu'elle recommençait lentement, et doucement, à respirer. C'était un bon début. Il se releva et balaya une nouvelle fois la grotte à l'aide de sa hololampe:
- Tali ? Tali ?
Aucune réponse... Quant à sa holovisière, elle ne pouvait lui fournir aucune géolocalisation, aucune date, et aucune heure... Voilà qui était pour le moins... Inhabituel...

Le brun souffla doucement afin de conserver son calme, puis se rappela qu'il avait rempli sa gourde. Ca, au moins... Ce ne serait pas contaminé... Enfin... Si ca avait encore la moindre importance...
Il se rapprocha de la brune, posa genou à terre, puis:
- Geleerde, il faut que tu boives. Ca va te faire du bien, lui dit il en la faisant boire à sa gourde.
L'eau sembla définitivement ranimer la brune parmi les vivants:
- Bon retour parmi nous, lui dit il en lui souriant doucement avant de boire à son tour. Je crois qu'on s'est perdus durant la balade... Lui annonça t'il franchement avec un embarras un peu comique pour minimiser la gravité de la situation.



Dernière édition par Jason le Mar 14 Mai 2019 - 15:45, édité 2 fois


Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Geleerde
groupe




Du sang sur les mains - Page 2 56410


 

Génial. Du poison paralysant.

— Quelle merde.


Soufflant son insulte en serrant les dents, la vue de l'hybride se troubla. Avec deux têtes pour un corps, cette foutue plante allait bien causer du souci aux agents. Rapide, leur ennemi tenta de charger l'hybride une nouvelle fois. Claquant sa langue d'un geste sec, Geleerde esquiva, tout en profitant de l'occasion pour donner un coup de griffe puissant. Hélas, son second bras devenait étrangement de plus en plus lourd, jusqu'à ce qu'elle n'arrive plus à le ressentir. À son tour, elle fut contrainte de poser un genou à terre.

— J'te préviens, si tu me bouffes, prépare-toi à une sacrée indigestion.


D'un sourire provocateur avant de sombrer dans le néant, l'hybride ne se réveilla que plusieurs minutes - ou peut-être même plusieurs heures - plus tard. Visiblement contrariée qu'on la force à ouvrir les yeux, elle se contenta dans un premier de temps de simplement grogner jusqu'à sentir des bras la soutenir. Ouvrant un œil fatigué, elle surprit Jason lui donnant de l'eau à l'aide de sa gourde. Reprenant des couleurs, elle massa lentement son cuir chevelu en jetant un regard autour d'elle. Allons bon. Où est-ce qu'ils avaient bien pu tomber ?   

— Je crois qu'on s'est perdus durant la balade...


— J'avoue que j'ai connu mieux comme promenade~


Reprenant lentement ses esprits, Geleerde hérissa le poil en inspirant : bordel, c'était quoi cette odeur immonde ? Jetant un coup d'œil à ses mains, elle remarqua un étrange liquide poisseux et odorant à souhait. Tel un réflexe, la louve reporta lentement son attention vers Jason, presque en le jugeant du regard.  Fort heureusement pour nous, l'indomptable n'eut pas le temps de dire sa pensée - qui semblait apparemment évoquer les principes du consentement commun - qu'elle fut coupé par un bruit sourd derrière elle. Le corps de la jeune femme qu'ils avaient tentée de sauver plus tôt venait de se libérer d'elle-même de la racine qui la maintenait par les pieds. Poussant un cri étouffé à la réception, elle fit de son mieux pour poser son dos contre l'une des parois, tâtonnant ses jambes qui ne répondaient visiblement plus.    

— V'là notre demoiselle en détresse.


À ces mots, la blessée releva la tête tout en foudroyant du regard la louve. Apparemment, elle ne semblait pas apprécier qu'on l'appelle de la sorte. Reprenant sa séance de palpation, la demoiselle ferma lourdement les yeux, serrant les poings de colère. D'un ton sec, sa voix commença à résonner dans la grotte :

— Vous avez un couteau ?


Question rhétorique, puisqu'elle fixait lourdement l'arme de Jason à cet instant précis. Pas besoin d'être une flèche pour comprendre la situation : la blessée allait devenir atrophiée par ses propres moyens. Visiblement consciente que ses jambes ne pourraient pas être sauvées, elle espérait probablement stopper le poison pour qu'il n'atteigne pas le reste de son corps. Dans un soupir, Geleerde la dévisagea sans scrupule.  

— ça va faire mal avec un canif' pareil, tu sais.


— Sans déconner, capitaine constate.


— Je te le dis, c'est tout. Ça va te prendre un bout de temps. Surtout pour couper les ligaments. La douleur est intenable.





Soudainement hésitante, la jeune femme fronça à nouveau des sourcils pour se reprendre. De son côté, Geleerde prit le couteau de Jason sans lui demander son avis et le lança au pied de la trentenaire. Déchirant un morceau de sa veste déjà en bien sale état pour poser un garrot et récupérant un morceau de bois suffisamment solide pour le mordre, elle ajouta d'un ton déplaisant :  

— Tu es vraiment d'un grand réconfort, toi. 


Durant plusieurs minutes de réflexion, elle tenta de nombreuses fois de le faire, sans succès. La peur, l'appréhension de la douleur, toutes ses émotions que le cerveau dégage en phase critique pour un seul et unique but : nous protéger. Si elle réfléchissait trop, elle savait que briser les os ne serait pas possible sans soutien. Si elle avait beau détenir des compétences de chirurgienne, il reste malgré tout le fait qu'elle devait maintenant le faire à elle-même et non à quelqu'un d'autre. Quoi de plus normal que d'hésiter pour un humain face à ça ?

* * *

Pendant près d’une heure, avec son coutelas de fortune, elle s’attaque aux dernières attaches naturelles qui relient sa jambe du reste de son corps. Fumante, la cigarette de l'hybride déforme son visage dans un miasme étrange. Passé à un certain stade de douleur, on entre dans une phase qui ressemble plus à ce qu’on appelle de la souffrance : on a mal, mais dans une sorte d’apaisement étrange. C’est sans doute ce qu’elle éprouvera dans ces derniers instants... Si l'indomptable ne lui avait pas lancé nonchalamment :

— Tu foutais quoi ici ?


Le visage transpirant de sueur, tremblante de rage et de douleur, la jeune femme posa un œil en direction de la louve avant de reprendre son affaire, suffoquant dans sa propre salive.

— On va en avoir pour dix piges si tu continues comme ça.


— Ferme. Ta gueule... ! 


— Yare yare. Jason. Tiens là en joue.


Surprise, la trentenaire n'eut pas le temps de reculer par réflexe. Geleerde, quant à elle, ne vérifiant pas si son partenaire avait suivit sa demande, répliqua d'un ton cinglant :

— Primo. Je ferme ma gueule quand j'en ai envie. Deuxio. J'ai clairement pas confiance en une nana qui ne fait pas partie de notre équipe et qui n'est pas non plus une native de Nefyria. Et tercio... Serre les dents.


Sans prévenir, la louve se retrouva juste en face d'elle, tenant le couteau à pleine main. Dans un même temps, à peine suffisant pour que les deux jeunes femmes se croisent du regard, Geleerde usa de sa force pour arracher la jambe déjà à moitié déchiquetée, provoquant un hurlement des plus effroyables à sa propriétaire.

— J'ai pas envie de me trimballer une invalide dans un lieu comme ça. Tu vas prendre ton mal en patience, pigé ? On est dans la même galère tous les trois.


Si dans la plupart des cas, notre louve aurait pensé légitime de couper un membre empoisonné pour sauver le porteur, son instinct lui dictait que ce n'était ni l'heure, ni le moment pour cela. Aussi, et après quelques secondes de torture, la jeune femme se figea sans prévenir, portant automatiquement un regard vers sa jambe. Rien. Aucune trace de sang. Sa jambe était toujours bien là. En quasi parfait état. La raison ? Geleerde avait usée de ses capacités pour l'enfermer dans une illusion. En d'autres termes, depuis l'instant précis où la blessée demanda le couteau de Jason, tout ce qui en suivit ne fut que pure facétie. Persuadée qu'il s'était écoulé plus d'une heure, il ne se passa en réalité que deux minutes. La scène devait être d'ailleurs particulièrement étrange aux yeux de Jason, qui n'avait pu voir qu'une femme frappant de son propre poing sa jambe, persuadée de tenir un couteau entre les doigts.

— Maintenant, tu vas nous raconter précisément pourquoi tu étais ici et peut-être qu'on fera quelque chose pour toi.




Respecte ma putain d'autorité, Invité.
vava
Jason
groupe

DU SANG SUR LES MAINS

feat.Geleerde & Jason



Une fois réveillée, la Louve jeta un étrange regard au brun, qui ne le remarqua malheureusement pas, car trop occupé à étudier les parois et l'environnement autour d'eux. Dommage, car cela aurait été particulièrement drôle. Mais le Traqueur n'avait pas envie de rire. Dépourvu de Tali et probablement contaminé par un agent biologique inconnu, pour lui, le temps était compté, et il n'avait plus envie de rire.

Il fit soudain volte face en pointant son arme dans une direction avant qu'un bruit sourd ne se fasse entendre: leur "princesse en détresse" comme l'appela si justement Geleerde. Hésitant un instant, le brun, baissa lentement son Dominator tout en la fixant. Si elle était là, c'est que de toute façon, elle était contaminée, et donc dangereuse. Et pour elle, le Corbeau ne comptait pas gaspiller ses réserves d'eau restantes. Il échangea un regard avec sa partenaire mais conserva le silence, préférant rester en retrait. Cependant, lorsque la jeune femme leur demanda un couteau, Jason haussa légèrement les sourcils.

Mais subitement, son regard sembla vide, et elle se mit à exécuter des gestes incohérents. Rock échangea un nouveau regard avec la Louve, qui de son côté ne sembla pas du tout choquée par la situation. Il fronça les sourcils, puis:
- Qu'est ce qui se passe ? Qu'est ce qu'elle a ? C'est toi qui fait ça ?
Les pouvois psychiques n'étaient pas son domaine du tout. Et il s'en méfiait comme de la peste. Conscient que cela dépassait son domaine de compétence, le brun rengaina son arme, et commença à explorer la grande salle plus ou moins circulaire dans laquelle ils se trouvaient: par endroits, une sorte de secrétion dotée d'une forte odeur écoeurante pour des odorats sensibles comme les leurs coulait du plafond.

Rapidement, le brun trouva plusieurs squelettes englués dans des lianes, et entièrement digérés. Seuls les os demeuraient encore intacts.
- Quoi que ce soit cette chose, elle a un gros appétit... Commenta le Corbeau suffisamment fort pour que la Louve, qui se situait à une vingtaine de mètres de là, l'entende.
A l'aide de son holovisière et de la petite lumière bleue qu'elle lui fournissait, Jason poursuivit son exploration. Il trouva trois autres corps, et tenta d'analyser la secrétion dégoulinant par endroits. Sans résultat... Tali était toujours injoignable...

Soudain, le jeune Ashfield fut attiré par un squelette étrange au sol. Il posa un genou au sol, et examina de plus près les restes: aucun doute, ce squelette n'était pas humain. Peut être un animal de Néfyria ? Un animal qui ne mesurait pas plus d'une quarantaine de centimètres, mais qui, en nombre, pourrait s'avérer mortel. Mais dans ce cas, pourquoi n'était il pas, comme les squelettes humains retrouvés quelques secondes plus tôt, encore emprisonné dans les lianes ? Cet animal, ou, cette chose, quelle qu'elle soit, semblait parfaitement en liberté lorsqu'elle était morte...
Jason entendit alors plusieurs bruits autour de lui et se redressa brusquement en dégainant son Dominator. Un puissant mauvais pressentiment l'envahit en l'espace d'un instant, et il s'adressa à la Louve, qui devait se trouver à une bonne quarantaine de mètres de lui:
- Geleerde ! Achève vite ton interrogatoire, stp ! Je crois qu'on est pas seuls, là dedans !

Tout en parlant, le brun commença à étudier plus avant les parois à la recherche d'une sortie. Il découvrit alors un couloir qui semblait bouché, recouvert par ces étranges lianes, et qui avait l'air de mener vers un couloir. Il pouvait l'ouvrir avec son arme, mais au vu du bruit que cela pouvait faire, il préféra attendre...
De plus en plus nerveux face aux bruits qui grouillaient autour d'eux dans la grotte, le Traqueur fit demi tour et se rapprocha de la brune:
- Tu les entends aussi ? Faut pas rester là ! J'ai trouvé une sortie, alors barrons nous de là !

Dès que la brune lui donna le feu vert, Jason mena sa partenaire vers la sortie lorsque soudain, un de ces étranges animaux leur coupa la route. Il... cria ? Difficile à dire... Jason pointa son Dominator sur la bestiole avant d'interroger Geleerde:
- J'te donne cinq secondes pour me dire s'il est dangereux ou pas ! Après, j'le descends !



Dernière édition par Jason le Lun 20 Mai 2019 - 17:23, édité 3 fois


Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Geleerde
groupe




Du sang sur les mains - Page 2 Gel1010



 

— Arrête de stresser, tu me déconcentres.

Le regard noir, l'hybride siffla son ordre à Jason tout en continuant de fixer la blessée. Pressée, Geleerde serra sa poigne contre le bras de la trentenaire, les cendres de sa cigarette mourant à même le sol. Lorsqu'elle usait de ses capacités, les interrogatoires ne duraient jamais bien longtemps avec la louve : quand elle avait besoin d'une information urgente, elle n'hésitait pas à torturer mentalement sa victime, si ce n'est plus. Bien sûr, il lui arrivait également de faire traîner la sentence, bien déterminée à viser là où cela ferait le plus de mal... Mais dans une situation comme celle-ci, l'indomptable n'avait clairement pas le temps pour cela.    

— Je... Je venais simplement étudier la faune et la flore locale pour le compte de HO- 


— Foutaise.

Le mensonge. Il déformait les traits de la blessée dans un rictus immonde que la louve ne supportait pas. Cependant, elle se délectait intérieurement de la peur qu'elle pouvait lire au fond de l'âme de sa victime en lui ravivant des souvenirs lointains. La trentenaire jouait à un jeu dangereux. Être bornée s'avérait être une qualité aux yeux de Geleerde... Jusqu'à une certaine limite. Frappant durement du poing contre la paroi au côté de la tête de la jeune femme, elle ajouta d'un ton menaçant :    

— Devrais-je t'arracher les jambes pour de bon cette fois-ci ? 

Les bruits aux alentours devenant plus fort, ils ne savaient que trop bien que s'ils trainaient encore, ils se retrouveraient dans une sacrée merde. Assumant donc son interrogation, Geleerde planta de nouveau son regard plus en profondeur vers la concernée, une aura des plus malfaisantes parcourant le long de son dos. Prise au piège, la blessée baissa honteusement la tête. Le mouvement autour d'eux et la violente migraine qu'elle subissait n'était pas en sa faveur : loin d'être idiote, elle savait que sa seule porte de sortie restait la collaboration.

— J-j'avais pour contrat de ramener des Kratans vivants ici et d'extraire leur sang pour le donner à une bande de braconnier. C'est tout ce que j'avais à faire. Elle prit une rapide pause, une goutte de sueur perlant sur sa tempe, avant de reprendre — J'avais une bonne raison pour ça, croyez-moi. Je ne l'ai pas fait par plaisir.

— Geleerde ! Achève vite ton interrogatoire, stp ! Je crois qu'on est pas seuls, là-dedans !

   
— Continue de me dire de me grouiller et c'est toi que je vais achever.
   
Tel un réflexe, la louve ne remarqua même pas les propos qu'elle venait de tenir. Dans un murmure à peine inaudible et sans même fixer Jason, les traits de Geleerde devinrent méconnaissable : un regard froid et antipathique, le visage fermé et glacial, elle n'était plus celle qui prenait la mission à la légère. Finalement, elle posa sur son épaule la blessée pour l'emmener avec eux et en rejoignant le tireur.

— Pas la peine. Il est juste affamé.

Contre toute attente, et telle une offrande à leur hôte improvisé, la louve jeta sans vergogne le corps de la trentenaire au pied de l'animal sans la moindre hésitation.

— Qu- qu'est-ce qu'... ! N-non, NON ! Vous m'aviez dit que vous m'aid-... !

Le son de sa voix mourut au creux de sa gorge lorsque son regard paniqué croisa celui de l'hybride. Elle ne lui avait rien promis, seulement supposé qu'elle l'aiderait. (...)  Peut-être qu'on fera quelque chose pour toi. Face à cela, Geleerde fronça les sourcils, comprenant que la blessée venait enfin de saisir la situation. L'animal ne tarda pas d'ailleurs à commencer à la dévorer vivante, sous les yeux des deux Agents, les cris d'agonie de la trentenaire résonnant une ultime fois dans la grotte avant qu'elle ne succombe.

— Alors, Ashfield, tu nous l'ouvre cette sortie ?



Dernière édition par Geleerde le Mar 21 Mai 2019 - 13:20, édité 1 fois
vava
Jason
groupe

DU SANG SUR LES MAINS

feat.Geleerde & Jason



La tension grimpait à vue d'oeil, et tandis que les deux agents s'étaient naturellement partagé les tâches, leurs échanges étaient devenus plus tranchants, particulièrement du côté de la Louve. Finalement, lorsque le Traqueur força un déménagement, Geleerde embarqua sur ses épaules la rescapée, et ils repartirent en direction de la sortie repérée par le brun. Lorsque la bestiole leur barra la route, l'hybride utilisa une méthode pour le moins radicale, même aux yeux de Jason, et balança la survivante à ses pieds. Aussitôt, l'animal se jeta sur le corps, rejoint par plusieurs autres afin de dévorer vivante la jeune femme.

Avec ces cris, la souricière commença à grouiller tout autour d'eux avec davantage encore d'intensité, rendant Ashfield d'autant plus nerveux. Il pointa son arme vers la sortie barrée par d'épaisses racines, et les fit exploser dans un fracas assourdissant se répercutant en échos dans les longs couloirs souterrains qui s'étendaient devant eux. Le brun se mit à courir devant pour éclairer leur chemin grâce à sa holovisière, mais très vite, son souffle se fit court, et rauque, si bien qu'il dût s'immobiliser, et s'appuyer contre une paroi.
- Merde... Qu'est ce que...

Il avait chaud... Terriblement chaud... Et Dust lui susurrait que ça n'avait rien à voir avec sa forme Hybride ! Il était infecté ! Contaminé avec quelque chose dont les premiers symptômes commençaient clairement à se révéler !
Avec nervosité, il déserra sa cravate et la jeta à terre avant de se pencher à nouveau. Il se sentit mal, et se mit à vomir durant plusieurs secondes. Lorsqu'il se redressa et échangea un regard avec la Louve, il avait pâli. Et pour la première fois, elle pouvait voir une lueur inquiète dans ses yeux dorés. S'il vomissait et ne pouvait pas conserver au moins l'eau qu'il avalait, il allait au devant de sérieux ennuis ! Et si ce n'étaient que les premiers symptômes de problèmes plus graves encore...
- On a intérêt à sortir de là... Décida t'il en relevant la tête, toujours à bout de souffle.

Il se remit à courir, aussi vite que lui permettaient ses poumons en feu, et ne s'arrêta même pas lorsqu'il croisa un petit groupe de ces satanées bestioles. Il tira une rafale de balles sur elles, et lorsque deux d'entre elles s'effondrèrent, leurs "camarades" se jetèrent sur elles pour les dévorer, donnant aux deux agents un peu de temps pour passer sans être attaqués. Ils arrivèrent alors devant un sérieux problème, que le Corbeau éclaira avec sa holovisière: une bifurcation entre deux couloirs, et aucun indice sur le chemin à suivre. Peut être les deux menaient ils à la sortie, mais peut être pas... Qu'allaient ils faire ?
- Bon... Et maintenant ? Lança t'il en se tournant vers l'hybride en reprenant son souffle, alors que son état se dégradait à vue d'oeil.



Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Geleerde
groupe




Du sang sur les mains - Page 2 Gel1010



Tension. Palpitation. Suffocation.

Les effets du poison commencèrent à agir à grande vitesse. S'il était techniquement conseillé de ne pas paniquer ou de bouger dans une situation comme celle-ci afin que le virus ne se propage pas plus rapidement, les deux Agents ne HOPE ne pouvaient pas attendre ici sans rien faire. Il était également impossible pour eux de contacter les autres à l'aide de leur HOPEWatch : seul le bruit sourd des grésillements de la montre et les parasites brouillant les lignes étaient les seules réponses qu'ils obtiendraient. Déambulant donc dans les couloirs de la grotte souterraine, leur course prit fin suite à l'arrêt brutal d’Ashfield. Devant ce spectacle, l'incompréhension dans le regard de l'hybride s'illumina, prête à remettre les pendules à l'heure à son coéquipier. Ce n'était clairement pas l'heure de faire une pause !  

— Qu'est-ce que t- !

Sa voix se brisa à l'instant même où Jason porta son regard vers elle. L'hybride reconnaîtrait cette expression entre mille, tant elle avait pu le lire chez eux à qui la louve retirait la vie dans le champ de bataille.

La crainte.

Le tireur, réputé pour son sang-froid dans pareille situation, venait de perdre pied le temps d'un instant. Pour la première fois depuis le début de cette mission, Geleerde pu sentir un frissonnement parcourir le long de son épine dorsale.

Merde.

Reprenant ses esprits, l'indomptable resserra ses phalanges dans la paume de ses mains. Il ne fallait pas céder maintenant. Pas tout de suite.

— Ce n'est pas l'heure pour nous, Jason. On crèvera pas ici.

S'assurant rapidement qu'il pouvait encore courir sans assistance, l'hybride suivit à nouveau Ashfield. Les animaux hostiles devenant désormais le cadet de leurs soucis, ils se devaient de trouver un moyen de se sortir de ce guêpier au plus vite. Les démantelant les uns après les autres grâce à son Dominator, Geleerde s'assura, quant à elle, de couvrir leurs arrières et de surveiller son partenaire. Si son cœur battait à un rythme inquiétant à cause du poison, l'indomptable gardait sa souffrance au fond d'elle.

Ils ne devaient pas sombrer. Tenir encore. S'échapper.

Face à la bifurcation, la louve pesta intérieurement après quelques secondes : impossible pour elle d'user de ses sens développés pour trouver le bon chemin à cause du virus. Fronçant des sourcils de frustration et de rage, elle gardait malgré tout bonne figure en filtrant tout qui pourrait trahir son état. Passant la tête derrière son épaule pour jeter un coup d'œil, les cris des animaux se rapprochèrent dangereusement...

Soudain, la louve fouilla dans ses poches rapidement, laissant découvrir son zippo dans le creux de sa main. Parfait. L'ouvrant d'un geste sec, elle actionna le mécanisme, laissant entrevoir dans la pénombre une faible lueur à l'odeur d'essence. Aussitôt, elle tendit le bras vers le premier couloir, puis le second, jusqu'à ce que la flamme commence à danser au rythme du vent, leur indiquant le bon chemin à prendre.  

— Par là.

D'un geste sec, elle referma son zippo pour se lancer de nouveau dans une course folle vers la potentielle sortie. Hélas, ils se retrouvèrent une nouvelle fois face à un dilemme. Le sol s'arrêtant brusquement à leur pied, laissant entrevoir un trou béant et séparant le chemin en deux. Poussant d'un mouvement du pied une racine morte dans la crevasse, elle n'entendit pas un seul bruit : signe que la chute serait sans doute fatale pour celui qui tomberait. Un regard en direction de Jason, l'hybride n'avait pas besoin de lui dire le fond de sa pensée : ils allaient devoir sauter pour rejoindre le couloir de l'autre côté.




Respecte ma putain d'autorité, Invité.
vava
groupe
Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aller en haut MenuAller en bas