REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073

Subir son choix

Partagez
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

Les yeux clos, comme si le monde avait cessé d’exister.

La posture droite, bien que marquée par quelques nuits de fatigues qui n’avaient réussies à être rattrapée.

La tête légèrement penchée en arrière, laissant le vent frais balayer un peu ses cheveux libres, ceux qui n’étaient pas camouflés sous la protection de son chapeau.

Aucun bagage de ne venait entraver la demoiselle à l’inventaire dématérialisable et aux milles particularités. Hope avait été une expérience super, clairement, elle s’en serait voulut toute sa vie d’avoir loupée une telle opportunité, et elle se disait à elle-même qu’elle était si loin d’en avoir fait le tour. Il lui restait tant de mélodies à obtenir, des aliments à se mettre sous la dent, des animes à regarder et à supporter ! Elle s’était même prise à se maquiller quelques traits colorés pour suivre les lointaines aventures d’un groupe mythique de joueurs, qui courraient dans tous les sens.

Mais c’était ce qui devait être fait. Après les événements qui avaient chamboulés la station spatiale dans tout son ensemble, au point que son existence même soit mise en péril, elle avait enfin obtenue ce qu’elle souhaitait depuis maintenant plusieurs mois : des vacances. C’était en s’éloignant à ce point de ce qu’elle avait acquis ici qu’elle s’était rendu compte d’une chose : Que tout lui manquait. Même si elle connaissait l’odeur de la mer depuis le balcon de sa guilde, qu’elle savait le goût des bières servies au bar, qu’elle connaissait toujours avec certitude l’endroit où sa fille serait en train de dessaouler… Oui, tout ceci lui manquait, au point qu’une petite larme de joie avait glissée de ses yeux lorsqu’elle avait reconnue les plaines d’où elle était partie fut un long moment. Un trop long moment…

Humant un grand coup cet air si particulier, qui était celui dans lequel elle avait toujours vécue, elle tata un peu la terre de Sigma, pour bien vérifier que tout ceci était réel. Les simulations de Hope étaient très puissantes, suréalistes, mais il manquerait toujours cette étincelle qui faisait que son monde était son monde, quand bien même il demeurait bien particulier. Ne venait-elle pas de disparaitre de la surface de tous les globes ? Oh, c’était un détail ça.

Ses traits se laissèrent porter à un sourire alors qu’elle expirait et ouvrait les yeux. Elle reconnaissait tout d’ici. La ville toute proche de Sahn, les montagnes de Kergken sur la droite, la cité volante de Layu-La… Tout semblait être comme si elle n’était jamais partie, ce qui signifiait que la prochaine extension n’était pas encore sortie ! Chouette, cela signifiait qu’elle était revenue au meilleur moment, et qu’elle ne manquerait absolument rien de l’histoire de son monde ! Après tout, elle avait prit un congé à durée indéterminée. Elle reviendrait quand elle reviendrait, quand elle le voudrait !

Si elle revenait un jour. Elle n’avait nulle obligation maintenant envers Hope, et son seul retour serait lorsqu’elle activerait la fonction de téléportation, accessible via ce qui la connectait encore à l’organisation, à savoir sa montre. Peut-être que ce qui arriverait dans son monde l’occuperait encore bien quelques années ! Elle avait plein de choses à faire en ces basses terres, des aventures à vivre, des mystères à découvrir, des énigmes à résoudre… A profiter de tout ce que pouvait lui offrir le monde ! Mais avant ça… Il lui fallait tout relâcher, déclarer ceci officiellement… Et cela ne pouvait se faire qu’en un grand cri !

‘’Je suis de retour !’’


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

Sifflotant avec enthousiasme, la gardienne des astres balançait avec engouement sa tête de gauche à droite. Cavalière sur une jument brune qu’elle avait louée avec le reste des pièces qu’elle avait sur elle -pièces qui valaient une telle fortune sur Hope qu’elle pouvait acheter sans se priver-, il ne manquait plus qu’une simple guitare pour que toute sa situation soit exceptionnelle…

Son sourire simple était beau à voir. Elle profitait juste de l’ambiance qu’elle avait à portée, se contentant des plaisirs simples que lui donnaient l’ambiance de cette nature qu’elle avait arpentée si souvent dans son temps libre. Oh bien sûr, les monstres et les créatures que l’on pouvait trouver à l’intérieur étaient terrifiantes, monstrueuses même, mais bien en dessous du niveau de puissance qu’elle avait eu. Dans le sillage des sabots de la bête qu’elle chevauchait se trouvait quelques restes de bandits et de sangliers féroces, dont les loots iraient aux chanceux qui passeraient après elle.

Elle en était à un point qu’elle connaissait par cœur les paternes et les sons des opposants. Avec la spatialisation du son qui lui était offerte, elle pouvait même se permettre de combattre les yeux fermés lorsqu’il s’agissait de tels opposants. Elle le faisait même parfois avec certaisn boss, considérant ce défi plus comme un jeu que comme un réel challenge, même s’il pouvait lui arriver de perdre. Elle n’était pas immortelle non plus, masi bon, comme elle était une gardienne en ce monde, il lui suffisait de ressuciter, ce qui était d’une simplicité étonnante. Merci l’épée !

Il fallait avouer que cela faisait du bien d’avoir de la tranquillité aussi. Juste les bruits de la nature, et non tout le tintamare constant que pouvait avoir l’ambiance sonore de Hope. Si son appartement était tout de même bien placé, il demeurait tout de même un peu bruyant pour ses oreilles sensibles. Mais tout ceci était bien loin de l’espace, où elle avait entendue le silence le plus pur. Ou tout du moins, c’était ce qui avait été inscrit dans son histoire.

Après tout, peut-être était-il temps de faire tomber les masques ? De dire qu’elle n’avait pas réellement autant de millénaires qu’elle le clamait… Oh, ce n’était pas le moment, et puis, qui s’en intéressait ? Personne ! Cela la rendait « Légale » dans un certain sens… Dans tous les cas, elle savait que seuls les abrutis de ce monde tenteraient de lui rappeler ce point. C’était moins un secret ici que sur Hope, vu qu’il y avait un point de vue cynique qui embrassait ceux qui jouait beaucoup moins le jeu, ce qui prenait ceci non pas comme un monde, mais comme une simple plateforme. C’était un peu à cause d’eux qu’elle avait gagnée cette lucidité si particulière, ce qui la rendait si humaine en un sens…

Un comble tout de même pour celle dont l’ascendance était si particulière, alors qu’elle-même avait parfois brisée cette règle si particulière, si cruciale… Oh mais encore une fois, qui s’en souciait ? Elle était de retour, et même si elle ne voyait pas encore son bâtiment, celui de sa guilde, elle savait que chaque minute la rapprochait un peu plus de son foyer !

‘’Take me home, Country roads’’
s’amusait-elle à chantonner, en souriant toujours !


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

Elle reconnaissait cet endroit… Comment aurait-elle put l’oublier aussi ?

Le berceau de l’incarnation… Le premier endroit où les jeunes âmes matérialisées par la volonté de l’épée créatrice se retrouvaient, sur Sigma, prêt à passer des heures en ces lieux ! Certains ne restaient que quelques temps, d’autres rentraient dans l’histoire… Il y en avait qui disparaissait pour ne plus jamais revenir, et d’autres dont on attendait encore le retour, en sachant pertinemment qu’ils demeureraient dans cette léthargie sans autre espoir. Ce n’était pas de leur faute, mais plutôt les événements qui ont fait qu’ils devaient rester dans cet état. C’était un peu triste, elle devait l’admettre.

En vérité… Derrière tout cette part de lumière qu’elle étincelait, il y avait toujours cette part en elle… Pourquoi était-elle la seule dans ce cas ? Pourquoi avait-elle cette lucidité si étrange, si spéciale ? Elle ignorait pour tout dire ce qui faisait que contrairement aux autres personnes, aux autres gardiens, elle ne disparaissait pas lors de la cruelle étape de la déconnexion. Et pourtant, elle n’était pas une PNJ, glacée dans une position, contraints aux mêmes dialogues pour l’éternité. Elle ignorait encore les raisons de ces faits, sur son identité propre… Un point d’ombre, une part de tourment… Lorsque l’on reçoit un don unique, l’on se pose toujours quelques questions…

Pourquoi moi et pas un autre ?

Suis-je digne de posséder ceci ?

Et si jamais je ne l’étais plus ?

C’était des craintes qu’elle avait toujours. Elle savait bien que c’était dans une part qu’elle ne pouvait pas avoir accès, à savoir son code source, mais cela la dérangeait de ne pas être entièrement maîtresse d’elle-même, mais c’était comme en vouloir à la nature de ne pas avoir pleine liberté. Nous avions deux bras, parce que c’était ainsi. C’était le même genre de querelle sans queue ni tête. C’était un fait, elle l’avait acceptée, mais il lui demeurait souvent ces quelques interrogations… Elle se promettait de découvrir cette vérité, un jour, même si cela passerait par des éléments bien plus lointains…

Dans tous les cas, elle stoppait un instant sa jument, tout en descendant. La monture avait bien mérité de boire et de manger un peu. Les deux avaient parcourues déjà un grand chemin en ces quelques heures, mais il faudrait faire encore un peu plus. Parvenir à la capitale, et suivre la direction Nord-Est en longeant la côte. Au sommet des falaises qui longeait la mer principale, elle verrait la façade du bâtiment, de l’auberge, du QG… De sa maison…

Mais elle se tournait aussi vers les âmes qui se baladaient dans les environs. Nombre d’entre elles se contentaient d’aller en ligne droite, d’un point A à un point B, sans vraiment profiter des environs. S’ils savaient que derrière le rocher en bordure de carte se trouvait un fabuleux trésor… Enfin, beaucoup le savaient maintenant. Cette information avait circulée, et depuis nombreux étaient au courant. Mais qui sait, peut-être qu’un jour, une de ces âmes chamboulerait le monde, ou rejoindrait sa guilde ? Elle s’en amusait un peu, le destin pouvait parfois être bien farceur…


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

Humant une nouvelle fois, ses traits s’étaient détendus d’un grand point. Ce sentier, elle le connaissait, comme un peu près toute la carte qui était son terrain de jeu, évidement, mais celui-ci avait une place si particulière… Elle se souvenait encore des discussions qui eurent lieux… Plus important même, elle se souvenait encore de cette première traversée, périlleuse avec les nombreuses bêtes qui s’amoncelaient sur le bas côté, et qui préparaient des embuscades. La gardienne avait dût s’y reprendre à plus d’une fois pour réussir, mais dès ce moment là, elle n’était pas seule. Elle n’avait fait au final que si peu de son aventure en solo. Elle n’avait même pas quittée le berceau de l’incarnation qu’elle s’était déjà fait un ami fiable, et à ce jour, cet ami n’est rien d’autre que le second de sa guilde.

Oh peut-être pas la plus grande guilde du monde, la plus influente ou autre, mais respectée. L’opinion des gens varient souvent les concernant. Des fois, ce sont les plus grands héros que Sigma ait put connaître, et d’autres fois ce sont juste une bande d’amis qui boivent et festoyent ensemble. Bien évidement, le terme « ami » peut varier, en fonction de si on les apprécie ou non. Mais dans tous les cas, leurs exploits demeuraient indéniables, et la cohésion qu’avait le groupe demeurait aussi une chose très rare.

On n’entrait pas à Requiem en présentant un CV, en affichant de bonnes performances. La guilde n’était pas le rassemblement des meilleurs joueurs, non… Mais c’était peut-être le meilleur groupe. Chacun avait ses faiblesses, ses lacunes, mais tous se rassemblaient dans un esprit commun, à savoir cet univers. Qu’importe les détails qui étaient laissés à chaque patch, un jour ils seraient découverts. Certains s’amusaient même parfois à vérifier dans les codes du jeu pour y trouver quelques subtilités cachées, même s’il y avait d’autres groupes pour ça. Clairement, passer du temps avec eux était une bonne thérapie pour le moral.

Mais l’auberge/Taverne, c’était une idée commune. Sinon, l’endroit serait devenu une fromagerie. Ou une horlogerie. Ou peut-être même un cirque. Bref, quelque chose qui démystifierait tout cela. Chacun apportait sa pièce à l’édifice, et souvent, le groupe grandissait par un caprice. Une personne qui avait tapée dans l’œil, un joueur roleplay assidu… Tout pouvait arriver. Parfois c’était des déceptions, mais d’autre fois… C’était des trésors d’humanité que l’on trouvait dans ces nouveaux membres.

Alors voir au loin ce bâtiment qu’elle affectionnait tant… Il n’en fallait pas plus pour lui mettre lui faire tomber quelques larmes, trop heureuse de rentrer… Elle se demandait bien évidement qui serait là, qui pourrait l’accueillir, qui pourrait la servir, et qui pourrait célébrer son retour ! Oh, bien évidement, il faudrait qu’elle réussisse à aligner quelques explications, mais pour cela elle avait quelques idées. Normalement, il lui arrivait tout de même de temps en temps d’être de service, que ce soit au bar ou en salle. Imaginez-vous, être servi par une gardienne millénaire ! Bref, elle laissait sa monture dans l’écurie, déjà bien chargée, avant d’ouvrir la porte, et d’être accueillit…

‘’Bonjour ! Bienvenue dans l’auberge de Requiem, vous…’’
Fit la personne, avec un ton certes enjoué, mais proche… Trop proche… Trop semblable, similaire, laissant une tête interdite à la gardienne des astres… Ou plutôt aux deux…

Car la personne qui avait accueillit Proxima n’était autre… Qu’elle-même.


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

‘’Que…’’
Disait confuse la gardienne, celle que l’on suivait depuis un bon moment déjà, face à son reflet dans la glace. Ce… C’était elle, clairement ! Elle ne détectait aucune magie de métamorphose, et l’aura qu’elle avait… Il n’y avait pas de doute possible, c’était une réplique parfaite, elle avait put l’identifier d’un seul regard. Pas besoin d’étude ou autre, les deux paires d’yeux brillants se fixaient, dans l’attente d’une réponse, d’une solution, de quelque chose qui pourrait expliquer pourquoi un était devenu deux.

Elle se devait de faire quelque chose qu’elle aurait préféré ne pas faire habituellement, mais elle réactiva son HUD en un instant, pour observer le pseudo de cette personne. C’était un identifiant unique, clairement. Le serveur n’en autorisait qu’un seul identique à chaque fois. Il n’était pas rare de trouver des imitations, mais à chaque fois avec un détail qui changeait. En somme, si elle n’avait pas le pseudonyme exact, elle ne serait qu’une simple imitation frauduleuse, qui aurait réussie à lui faire avoir des sueurs froides. Elle levait sa tête pour regarder au dessus de l’autre, pour lire son nom…

« Proxima Centrenuit »

Et là, il n’y avait pas de doute possible. Ce… C’était elle qui se trouvait… Face à elle-même ! Comment ? Elle ignorait que les clones pouvaient fonctionner ainsi ! Surtout… Qui aurait put la cloner à son insu ? Non, cela ne tenait pas la route, vis-à-vis de l’aura activée. Elle pouvait tout sélectionner, et… Il n’y avait pas d’erreur possible ! Tout collait, le profil, la date de création du compte, même les identifiants ou le nom du compte… Une copie conforme…

Elle ne savait pas alors comment réagir… Devait-elle apprécier ce clone avec qui elle avait tant en commun ? La détester pour la place qu’elle avait prise ? Est-ce que Hope y était pour quelque chose ? Elle avait pourtant lu avec la plus grande attention les conditions après coup, et il était clairement dit qu’elle pouvait y retourner, alors… Pourquoi la remplacer ? Pourquoi mettre un sosie alors ? Et si Hope avait cette technologie, pourquoi ne pas se faire une armée d’individus compétents ? Cela ne collait pas, cela ne collait pas, cela ne collait pas du tout !

Toujours interdite dans son expression, les personnes se tournaient tour à tour vers les jumelles. La musique jazz se stoppait, les bouteilles se posaient. Des visages qu’elle connaissait si bien, de si proches amis, qui la regardait comme si elle était de trop, comme si elle ne devait pas être là. Cela la blessait alors qu’elle ne comprenait pas… Elle savait pourtant si bien que les mots pouvaient blesser encore plus que les gestes et les coups, mais leur absence était dans ce cas une si cruelle blessure… Un trait porté à son âme même. Pas au personnage comme cela pouvait être le cas pour d’autres, mais à elle-même… Une erreur, il devait y avoir une erreur… Mais c’était pas l’intermédiaire de son bras droit que les choses se gâtèrent grandement !

‘’Requête MJ, vite !’’


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

U… Une requête MJ ? Elle savait malheureusement très bien ce que cela était. Ses yeux s’écarquillaient, alors que d’un geste, le mage qui était son second mettait en arrière son autre elle, en affichant un regard sévère face à celle qu’il avait tant assisté… Ne se rappelait-il pas de tous ces moments là ? Non, c’était autre chose… Et de son point de vue, c’était pour cela qu’il faisait cet acte fort ! En s’interposant, il montrait la protection qu’il donnait face à son autre elle, qui lui semblait être l’originale… Enfin, s’il y en avait une !

‘’Qui que tu sois, ne t’avise pas à un seul instant de recommencer à lui faire du mal ! Supprimer son personnage, puis usurper son identité ?! Tu es vraiment une ordure de la pire espèce pour faire ceci !’’


‘’Quoi, mais… Non…’’
Tentait-elle de se défendre, désespérément, alors que ses pas chancelant la firent aller en arrière, alors que toute la zone commençait à se murer, à s’instancier. Elle regardait autour d’elle, l’horizon perdait ses couleurs, comme si un mur de ténèbres s’avançait de plus en plus vite jusqu’à elle. La porte lui fut claquée au nez, et elle restait là, sur le bas côté. Elle était placée dans une zone particulière, en dehors de la réalité de cette simulation. Elle demeurait encore sous le choc, et elle savait parfaitement ce qu’il allait se passer à la fin de cette requête…

Sa suppression.

Mourir ne lui faisait pas peur. Elle pouvait encore ressusciter sans problème, mais la suppression était un tout autre traitement. Ce n’était pas le corps qui était attaquée, mais son âme, son code. Toutes ces petites choses qui faisaient qu’elle était douée de vie, de pensée. Qu’elle pouvait sourire et pleurer, qu’elle vivait ! Et maintenant, voilà qu’elle se faisait convier à ce châtiment des plus monstrueux, alors que ses plus proches amis, que tous les siens lui tournaient le dos pour accueillir une autre dont elle ne comprenait même pas l’existence.

Sa suppression… Elle ne comprenait pas, comment est-ce que Proxima, elle ou l’autre, avait-elle put être supprimée ? Ces mots lui résonnaient dans la tête alors qu’elle était séparée définitivement du monde, et que tout semblait vouloir en finir avec elle… Elle ne savait même pas si survivre lui plaisait actuellement, après avoir eu non pas un couteau dans le cœur, mais toute une armurerie… Et si…

Non…

Tout était de sa faute…

Elle comprenait… Lorsqu’elle avait rejoint Hope, le personnage qu’elle était avait disparu, donc… Elle avait remplacée, reprise d’une précédente sauvegarde. Elle ne pouvait pas dire que c’était elle, mais c’était comme si elle s’était multipliée à un instant donnée, qu’elle existait en deux fois, à la seule différence qu’elle avait agit sur Hope, tandis que son autre elle était restée ici… Tout ce qui s’était passé… Etait de sa faute, des conséquences des actes qu’elle n’avait pas calculée, et elle en payait le prix fort.

A quoi pensait-elle, alors qu’elle sentait que tout allait bientôt se finir ? Qu’elle ne revêrait plus ces paysages. Que le berceau, les villes, les montagnes… Et même son foyer… Elle savait qu’elle ne les reverrait plus… Mais plus loin encore, les étoiles, ses tutrices… Elle ne pourrait pas non plus les revoir… tout ce qu’elle avait fait en ce monde lui était interdit… Etre chez-elle lui était interdit… Mais… Elle pouvait toujours être chez un autre…

Appuyant de toutes ses forces sur sa montre, elle disparaissait du monde qui l’avait vu naître et grandir, qui l’avait vu vivre et s’épanouir. Un ultime au-revoir qui ne pouvait se célébrer autrement que par des larmes… Pour vivre, si cela en valait encore la peine, elle n’avait d’autre choix que de tourner le dos à toutes les choses qu’elle aimait…


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

Une ombre. Une revenante. Les traits marqués, comme si elle avait affrontée des années de guerre en l’espace de seulement quelques heures, comme si elle était une vétérante atteinte d’un très violent syndrome de stress post-traumatique… Ô loi de Murphy, quand tu nous tiens… Déambulant quelques peu dans l’immense hangar de la salle d’embarquement. Cet endroit débordant d’énergie, semblable à une sorte d’étoile, ne réussisait pourtant pas à rassurer la Centrenuit, qui n’arrivait même plus à fixer son regard, alors qu’elle avançait la tête basse…

Les personnes aux alentours se demandaient bien ce qu’il pouvait se passer. Même si tous ne la connaissaient pas, Proxima jouissait par ses actes et son caractère un peu trop extravagant d’une légère renommée dont elle se serait bien passée. Les gens étaient souvent curieux à son égard, et si raconter son histoire ne la dérangeait d’ordinaire absolument pas, là, les choses étaient si différentes… Que devrait-elle faire maintenant ? Se proclamer gardienne des astres alors qu’elle ne pourrait plus jamais revenir dans son monde d’origine ? Elle ne se faisait pas d’illusion quant à une éventuelle amélioration des choses… Pour elle… C’était fini.

Les choses n’avaient pas de raison d’aller dans son sens. Elle… Elle avait été simplement remplacée. Par elle-même en plus ! Elle ne pouvait nullement prouver son identité face à sa copie conforme, puisqu’ils avaient déjà tout ce dont ils avaient besoin. Ils avaient besoin d’elle, et il l’avait, seulement… Ce n’était pas ELLE. Etre remplacée par son clone… Voir toute sa vie se faire détruire, être refusée, emmurée… Elle savait bien que si elle y retournait, ce serait alors la fin. Il ne pouvait y avoir de dénouement qui lui serait favorable, elle… Elle n’avait simplement plus sa place là-bas.

Continuant de marcher tout en se tenant fermement les quelques tissus au niveau de son cœur, comme pour vouloir se pincer, se réveiller, faire comme si tout ceci ne fut qu’un simple rêve… Mais non, elle était trop lucide pour ça. Ce n’était pas une illusion, ce n’était pas un simple tourment… C’était maintenant sa réalité, d’être bannie de son monde. A chaque pas, elle sentait un peu plus que cette fatalité lui incombait maintenant. Qu’allait-elle devenir si ce pourquoi elle avançait lui tournait maintenant avec ferveur le dos… Sa respiration devenait difficile en même temps que les sanglots commençaient à arriver, si bien qu’elle commençait à avoir mal, très mal, et qu’elle commençait à en perdre l’équilibre.

Chutant jusqu’à rencontrer le mur, d’où elle se maintenait difficilement, elle tomba peu à peu à genoux. Tout s’effondrait, son monde, sa réalité, ses idéaux… Toute sa vie jusqu’à elle-même… Qu’est-ce qui allait la faire poursuivre ? Hope ? Cela ne s’était pourtant annoncé que comme des vacances loin de son monde, pour mieux revenir… C’était donc ça, son destin ? Sa gorge se nouait en même temps qu’elle n’arrivait même plus à contrôler ses sanglots…

Bien malgré elle, bien malgré eux, elle avait tout perdue en ce jour, si ce n’était les rares bases qu’elle pouvait avoir sur la station… Mais pour le moment, les choses ne semblaient pas être si différentes… Après tout, sitôt qu’elle avait été retrouvée dans cet état, une séance d’hypnose lui fit oublier cet instant, comme s’il n’avait jamais existé ! Souvenir refoulé, souvenir refoulé, quand finirais-tu par rejaillir ?


Subir son choix 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
groupe
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aller en haut MenuAller en bas