REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde]

                      Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
                      Partagez
                      vava
                      Geleerde
                      groupe




                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011






                      Oi, Oi.

                      C'est que cette Katarina n'avait décidément pas froid aux yeux. N'hésitant pas une seule seconde, la paysanne farouche s'était ruée tout droit vers les assaillants, empêchant le Val'ka d'accomplir sa sombre besogne.


                      - Femme, tes paroles sont tranchantes telle une épée, mais ta force ne saurait pas même faire trembler une brindille.



                      Reculant d'un pas, le dénommé Takald analysait du regard Katarina. Puissamment bien bâti par la nature, il ne connaissait nullement la peur ni même le regret. D'un simple revers de la main, Takald pourrait envoyer Katarina au tapis. Malgré tout, le barbare connaissait la puissance des natives de sa planète : capables d'être aussi féroces qu'un homme, mieux valait pour lui de se méfier des capacités de l'espagnole malgré la carrure peu imposante de cette dernière.


                      Le second Val'ka, toujours assis à même le sol, n'avait quant à lui pas bouger d'un pouce malgré l'attaque. Par simple principe et honneur, les natifs n'interceptaient aucun combat, aussi inégaux pouvaient-ils être. De son côté, Geleerde restait toujours en retrait, sourcils froncés. Devait-elle attaquer à son tour ? Elle ne craignait pas la puissance de ses éventuels ennemis, mais était-ce une réelle bonne idée de leur faire face maintenant ? Après tout, l'indomptable pourrait simplement se faire oublier, attendre bien sagement qu'ils quittent la grotte - avec Katarina en vie ou non - et retourner à ses préoccupations... Meh. Quelle idée. Qu'est ce qu'elle aurait à raconter de croustillant une fois rentrée au bercail si elle se défilait maintenant ?


                      - Holà les gars, y a des gens qui essaient de pioncer ici je vous signale.



                      Arrivant nonchalamment droit vers eux d'un pas lent tout en frottant sa nuque endolorie, elle porta son regard vers chacun des Val'ka ici présents. Arquant d'un sourcil, Takald pointa son épée en direction de la louve qui se contenta de bailler en réponse avant de sortir une cigarette de son veston.


                      - Vous avez le sens de la propriété, pas vrai ? Cette grotte est mienne et je n'ai pas pour principe d'être hospitalière. Tirez-vous.



                      La provocation n'étant décidément pas une bonne idée, le Val'ka trancha d'un coup sec la cigarette de l'hybride qu'elle tenait en bouche.


                      - La notion de respect semble être inconnu chez vous, femmes. Vous ne méritez pas que je vous accorde de vivre plus longtemps.



                      D'un sourire moqueur et bestial, Geleerde poussa le vice en allumant sa cigarette à moitié coupée pour consommer les quelques lattes tout en attrapant à main nue la lame de Takald qui venait de la viser.


                      - Le respect est un synonyme d'honneur, l'ami. De ce fait, tu ferais mieux de la respecter en lui accordant au moins la chance de défendre le blanc-bec :  je crois bien qu'il lui a tapé dans l’œil.



                      Portant son regard en direction de Katarina pour signaler qu'elle parlait d'elle, l'indomptable huma une première bouffée de cigarette en fermant les yeux, gardant sa poigne fermement maintenue contre l'arme de son assaillant.


                      - Vous parliez de Tyrg tout à l'heure, pas vrai ? Pourquoi ne pas en trouver un, d'attacher l'homme en guise d'appât et faire en sorte qu'elle tue l'animal pour prouver sa valeur au combat ? Si elle gagne, ça vous fera un bon morceau de viande à becqueter... Autrement... ça fait deux faiblards en moins.



                      Plus le bluff était gros, plus il passerait, n'est-ce-pas ?


                      - AH AH AH ! Je serais curieux de voir comment elle s'en sort réellement au combat avec des bras aussi maigres.



                      Le second Val'ka poussa un rire profond à cette idée. De toute évidence, la proposition lui plaisait. Mais qu'en était-il de Takald ? Relâchant son emprise sur l'arme, Geleerde porta discrètement son regard vers Katarina, l'air grave. Oui. Elle venait de la foutre dans une mouise over 9000... Merci qui ?


                      - Ne crois pas un seul instant que sacrifier ces deux-là sauvera ta peau, femme. Si son combat ne me divertis pas, tu subiras la colère de mille Val'ka.





                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Deux choix instinctifs »
                      Geleerde

                      Pendant un instant, le gros morceau te fixe. Tu n'as pas trop réfléchi en t'interposant, te reposant sur ton si fidèle instinct, mais en renvoyant un regard déterminé à son encontre, tu dois quand même admettre qu'il impressionne beaucoup plus que prévu. C'est un autre niveau que Kodô et sa bande. Bon, tu ne regrette pas d'avoir agi, voir des gens se faire maltraiter, tu supportes pas, qu'importe la raison. Alors tu soutiens son si pesant regard, courageusement et sans broncher. D'ailleurs, quand il te fait un demi-compliment, tu as un sourire assuré qui se dessine.

                      Oh t'inquiète, ma petite force comme tu dis est venue à bout d'un dictateur, alors ça suffira.  


                      Encore un instant de silence défiant, et ta partenaire du jour déboule, prétextant qu'elle veut dormir. Joli moyen pour attirer son regard ailleurs. Profitant que le mastodonte converse avec plus ou moins de dureté avec Geleerde, tu glisses une main dans ta sacoche discrètement et en sors une seringue chargée. Tu la tends dans mon dos, au mec martyrisé pour lui souffler.

                      Eh toi, prends ça et casse-toi avant de finir tabasser. Plante-là dans la jambe ou le bras du premier ennemi venu. Grouille...

                      Il y a un instant d'hésitation nien compréhensible, mais qui fait monter ton adrénaline. Putain il se magne ou quoi ?? c'est risqué ce que tu fais. Finalement, tu sens un poids sur ta main et ta seringue qui t'échappe. La seconde d'après, l'homme se taille. Folie ? Oui sûrement. Mais bon, tu te dis qu'entre deux, vous devriez pouvoir les retenir assez longtemps pour sauver ce bougre qui n'avait rien fait... enfin t'en savais rien, mais tu le sentais comme ça...

                      Tu n'avais bien sûr pas manquer une miette de la conversation entre les deux autres, et quand leur attention se retrouve sur toi, tu les scrutes l'un après l'autre. Tu t'arrêtes un instant sur la folle de technologie et remarque son regard peu rassurant... et tu ne comprends pas... elle avait l'air d'avoir un plan, pourquoi elle te lance ce signe de "on est dans la merde débrouille-toi" ? Elle espère quand même pas se reposer sur toi ? Oh bordel ça pue... Bon, tu reposes ton regards sur le mec, restant calme comme à ton habitude, et tu sors.

                      Je crois pas être la priorité de quelqu'un ici, depuis quand vous décidez de mon avenir ? Je n'ai aucune envie de te divertir...




                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      ÉPREUVE EN PLEIN DÉSERT
                      [ Phase Survival - Avant l'Arc 1 ]
                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011

                       

                      Les choses ne pouvaient décidément jamais se passer comme prévues. Cela s'avérait peu étonnant, puisque les deux combattantes ne se connaissaient que depuis peu et qu'il était donc difficile de comprendre les intentions de l'autre d'un simple coup d'œil. Poussant un soupir devant les propos de Katarina, l'hybride roula des yeux avant de se reprendre. Tant pis, elles trouveraient bien un autre moyen pour se sortir de ce guêpier.

                      Toutefois, l'espagnol avait semble t-il pris les devants en armant la victime d'une seringue chargée. Si la louve ne l'avait pas remarquée tout comme les autres Val'Ka, le ton fut aussitôt donné lorsque l'homme planta l'aiguille dans le mollet d'un des barbares avant de prendre la poudre d'escampette. Évidemment, pour le Val'Ka, la sensation qu'il avait pu ressentir en cet instant fut comparable à une piqûre d'insecte.

                      Portant sa main vers la seringue afin de la retirer sans difficulté, il la brisa d'un geste sec avant de se tourner vers le fuyard. D'un regard entendu, deux parmi eux se hâtèrent de le suivre, ne laissant que Takald et son compère qui avait été attaqué par la seringue de Katarina. Si à leurs yeux, perdre un esclave importait peu, ils ne comptaient pas non plus repartir les mains vides.

                      — Deux femmes de caractère en échange d'un homme fébrile : c'est équitable.
                       

                      La situation ne prêtant pas à l'échange, il ne restait guère plus d'option à l'hybride. De plus, et à en croire la condition physique de la victime qui venait de s'enfuir, il serait rapidement rattrapé par ses assaillants : sa tentative d'évasion serait donc un cuisant échec. Poussant de nouveau un rapide soupir, elle profita d'un instant d'inattention de la part des barbares pour porter un violent coup de poing dans leurs estomacs respectifs avant de faire à nouveau face à Katarina.

                      — Ne me pose pas de question : grimpe.


                      À ces mots, elle entreprit de prendre sa forme originelle de louve, invitant l'espagnol à grimper sur son dos afin de rattraper au plus vite le fuyard et de quitter les lieux le plus rapidement possible.  



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Magie noire ! »
                      Geleerde

                      Ta réponse a l'air d'un peu décevoir ta partenaire de route, mais tu es comme ça, on ne t'impose rien tant que tu as la force de combattre. Jusqu'à ce que ton corps ne lâche, tu te battras, et là, tu es encore en pleine forme. Et donc, or de question de faire du mal à une bestiole qu'a rien demandé sous prétexte de divertir ce brute... t'as l'impression de devoir te produire devant Kodô ton ancien dictateur et ça a le don de t'énerver.

                      L'ex opprimé n'hésite pas avant de planter devant vous ta seringue dans le mollet d'un des habitants de ce patelin. Tu es surprise, tu aurais plutôt pensé qu'il se barrerait et utiliserait ton arme en cas de poursuivant, mais cette façon de faire n'est pas plus mal non plus. Elle te permet non seulement t'éliminer un de tes ennemies, mais en plus de voir ton poison à l'oeuvre... as-tu perdu la main lors de ton arrivée sur HOPE ? Apparemment pas. Alors que deux barbares se lancent à la poursuite du fuyard, l'empoisonnée se relèvent et retombe aussitôt. Il a l'air mal au point, se retenant d'une main pour ne pas totalement tomber. Son teint se pâlit alors que tes lèvres offrent un demi-sourire. Même si ça n'a pas l'effet escompté, ça a le don de le ralentir.

                      Saloperie, qu'est-ce qu'il m'a fait....


                      Curare dilué à quelques petits ingrédients de ma gamme... censé t'évanouir mais vu ta carrure tu résistes bien...

                      Ce petit moment de satisfaction est vite clos quand le premier des barbares déclare que l'échange entre le fuyard et vous deux étaient pas si dégueu. Ton regard se reconcentre, et tu empoigne plus fermement ton arme. Hors de question de retourner à ta situation d'il y a 5 ans... plus jamais tu vas subir ça, tu t'es entraîné avec Rogelio justement pour que cette situation n'arrive plus.

                      Je te le répète tas de muscle, je n'appartiens qu'à moi.

                      Tu te prépares mentalement à te battre, quand Geleerde prend à son tour les devants pour démonter les deux ennemis d'un coup... simple efficace, tout ce que tu aimes. Tu la vois s'approcher de toi et te demander de grimper... où ça ? elle veut que tu escalades la grotte ? Pourquoi ? hey mais attends il se passe quoi là...OH MON DIEU C'EST QUOI CETTE MAGIE NOIRE !!!

                      Tu restes bouche bée devant cette transformation... elle est pas humaine bordel !! avec qui t'as sympathisé là ??? Tu ne peux t'empêcher pendant quelques secondes d'être totalement immobile, la bouche grande ouverte, et de sortir un...

                      Oh putain !!


                      Mais les deux barbares se relèvent déjà et tu reviens à la réalité. Tu secoues la tête et grimpe sur le dos de ta partenaire qui file illico presto dehors. Tu ranges ton sabre en t'accrochant au poil de la bête et réfléchit déjà à la suite... comment faire pour ralentir tes assaillants et sauver l'autre qui se fait courser aussi...

                      T'es pas encore sorti de la merde...

                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      ÉPREUVE EN PLEIN DÉSERT
                      [ Phase Survival - Avant l'Arc 1 ]
                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011

                       

                      Un discret sourire bestial apparu l'espace d'un instant sur les babines de l'indomptable : les humains avaient toujours l'expression parfaite lorsqu'elle se transformait devant eux. N'étant malheureusement pas l'heure d'en rire, l'hybride se rua à l'extérieur de la grotte en compagnie de Katarina. Guettant l'odeur du fuyard et des deux Val'Ka, il ne lui fut pas bien difficile de les rattraper en temps record. Si le barbare qui avait été attaqué par la seringue se retrouvait ralenti et qu'il ne lui resterait plus beaucoup de temps avant qu'il ne s'effondre, ce n'était pas le cas de Takald qui les suivait à la trace.

                      Dépassant le couple de barbare qui avait fini par atteindre leur cible, la louve vint se tenir juste en face d'eux non sans un grognement bestial. Sa taille n'avait rien à envier aux Val'Ka, malgré leur plus de deux mètres de moyenne. Éberlués, ils reculèrent instinctivement d'un pas tout en fixant la paysanne qui se tenait sur le dos de Geleerde. Ce n'était pas tant la carrure de l'hybride qui vint les inquiéter, mais bien le fait que Katarina se tenait sur la louve ! Avait-elle réussi à dominer un animal sauvage ? C'était de la pure sorcellerie à ce niveau !  

                      Profitant évidemment de cet instant, Geleerde ordonna à la victime de grimper sur son dos à son tour. En premier lieu hésitant, il s'exécuta finalement lorsqu'elle poussa de nouveau un grognement. Bien, il ne restait plus qu'à les semer maintenant. D'un rapide coup de patte arrière, l'indomptable se donna suffisamment d'élan pour repartir, ne laissant qu'une traînée de poussière derrière eux.

                      * * *

                      — Tsh.


                      Claquant sa langue d'un geste sec, Geleerde retrouva sa forme humaine une fois que Katarina et le jeune agent étaient descendus de son dos. Dire qu'elle avait été contrainte de griller l'une de ses cartes aussi rapidement pour se sortir de là lui déplaisait au plus haut point. Espérons que ce n'était pas au moins pour rien. Désormais éloignés de plusieurs kilomètres des barbares, ils pouvaient enfin reprendre leur souffle. L'hybride se devait néanmoins d'être réaliste : on ne pouvait semer aussi facilement des natifs de Val sur leur propre terre. Toisant le fuyard, elle fronça des sourcils tout en se tenant face à lui :  

                      — J'espère pour toi que ça valait le coup qu'on te donne un coup de main.



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Qui es-tu ? »
                      Geleerde

                      Pour une fois, tu n'as pas à donner d'instructions, parce-qu'en fait la sorcière à la magie noire agit seul dans son corps de louve. D'ailleurs, c'est la première fois que tu te ballades sur le dos d'un tel animal, et donc tu t'accroches bien au poil de la bête, quitte à lui faire mal. C'est qu'elle court vite la bougre ! Alors pour pas tomber tu t'agrippes bien fort.

                      Bientôt, tu vois le groupe de poursuivant et la victime. Ton taxi se plante devant eux et crie à t'en percer les tympans, bien que tu n'es pas connaissance de cet outil auditif. La réaction que ce son provoque chez vos ennemies t'interpelle beaucoup. Tu ne pensais pas qu'un seul crie bien bestiale parviendrait à faire reculer ces barbares... et leur tête qui te fixent... ont-ils peur de Geleerde ou de toi ? on dirait de toi... pourtant t'as rien fait pour... Totalement obnubilé par ce fait, tu es tirée de la réalité par ta partenaire qui ordonne à la victime de monter sur son dos.

                      Tu l'aides et c'est reparti pour une course effrénée dans le désert, accompagnée de quelques poils arrachés parce-que tu tires trop fort dessus. Va-t-elle t'en vouloir ? Peut-être... on verra le moment venu, pour l'instant, tu te concentres sur le fait de pas tomber. Après une longue distance de fuite pour semer les barbares, vous vous arrêtez et tu descends. Tu prends 30 secondes pour reprendre tes esprits, appuyée sur tes genoux, pendant que Geleerde émet le souhait que vous ayez pas tout fait ça pour rien, ce à quoi tu réponds simplement.

                      Bien sûr qu'on a bien fait... t'aurais préféré qu'il finisse sans langue et dans une vie d'esclave ? J'ai déjà vécu le 2e, et je le souhaite à personne.

                      Tu te redresses alors que l'homme s'exprime, se remettant petit à petit de ses émotions.

                      Je... je vous remercie.... grâce à vous, j'ai pu enfin m'échapper... j'avais tellement peur...

                      Et comment tu t'es retrouvé là dedans ?

                      Je... je suis un agent survivant de HOPE... je suis atterrit ici après la mission contre les météores... et... j'ai croisé leur route alors que j'allais chercher de quoi manger...  

                      Ah toi aussi t'as défoncé des techologie pas contente... quelle connerie ces trucs...

                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      ÉPREUVE EN PLEIN DÉSERT
                      [ Phase Survival - Avant l'Arc 1 ]
                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011

                       

                      Peu de personnes pouvaient se vanter d'avoir un jour grimpé sur le dos d'une bête sauvage et encore moins sont ceux capables de s'y accrocher sans arracher les poils de l'animal... Et Katarina ne faisait indéniablement pas partie de cette catégorie. Arpentant sa crinière d'un geste de la main, Geleerde extirpa quelques mèches de cheveux précédemment arrachées par la paysanne. Depuis qu'elle avait repris forme humaine, sa chevelure avait repoussée pour afficher une véritable cascade touffue et zigzaguant de par et d'autres. Même le représentant des super saiyan pouvait se rhabiller à côté.

                      Apparemment, et d'après les propos de l'espagnole, celle-ci avait vécue cette condition d'esclave et ne souhaitait donc pas que cela soit aussi le destin du rescapé. Bien évidemment, cette information intrigua l'hybride, mais n'offrit qu'un simple roulement des yeux en réponse. Elle ne connaissait que trop bien ce sentiment : l'esclavage de la part des Val'Ka n'était rien face à des siècles de servitude.

                      — Ton matricule ?


                      — X-... XO-4943. Je travaille dans le secteur O et je m'assure du bon apprentissage des recrues pour s’entraîner avec des armes à feu.


                      Un habitué de la gâchette donc. Sans munition, il ne ferait pas long feu sur les terres de Val.      

                      — Tu es seul ?


                      — Nous... Nous sommes une dizaine à avoir pu se rejoindre et former un groupe. Nos HOPEWatch sont hors-service, impossible pour nous de trouver la base flottante de HOPE sur Val.


                      Geleerde prit un instant de réflexion à la suite de ses propos. Se grattant la joue mollement, son regard se porta vers l'horizon, là où le soleil pointait déjà timidement ses premiers rayons.

                      — Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.


                      — Peut-être que vous... Pourriez venir avec nous ?


                      Arquant d'un sourcil suspicieux, Geleerde porta ensuite son attention vers Katarina. L'idée de rejoindre le groupe était effectivement une idée, bien que dangereuse. Si Geleerde ne craignait pas l'adversité, cela n'était sans doute pas le cas de ses compères dans le groupe des survivants.

                      — Les Val'Ka ne tarderont pas à nous retrouver. Ils connaissent ces terres mieux que personne. Avec notre petit spectacle d’esbroufe de tout à l'heure, s'ils retrouvent les survivants avec nous, la moitié risquerait bien de devenir des esclaves pendant que les autres se feront tuer en duel.





                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Négoc' »
                      Geleerde

                      Pendant que Geelerde pose 50'000 questions au rescapé, tu ne peux t'empêcher de cogiter sur sa transformation... c'est clairement pas quelque chose d'humainement possible... est-ce une déesse venu sur terre pour éradiquer le mal ? est-ce que la technologie peut aller aussi loin ? ça paraît insensé... comment est-elle arrivé à faire cela ? Tu n'as pas rêvé pourtant... Il faudra absolument que tu éclaircisse cette situation... tu ne peux pas vivre sans savoir...

                      Tu reviens à la réalité quand la proposition du rescapé retentit et que le regard de la sorcière noire te croise. Tu fais tranquillement la navette entre les deux, puis tu déclares calmement.

                      Geelerde a raison... vu ce qu'on leur a dit et piqué, ils vont pas en rester là... et on ne peut pas se permettre de mettre en danger une dizaine d'innocent... vaut mieux que tu rentres pendant qu'on les attire ailleurs...

                      Tu commences à scruter l'horizon pour réfléchir à un plan de fuite, mais tu sens ton bras attiré en arrière.

                      Attendez ! Vous m'avez libéré, je dois vous remercier ! Surtout que vous comptez encore vous sacrifiez pour moi. Si on part assez vite ils perdront peut-être votre trace !


                      Tu soupires... et merde des négociations... Tu retires ton bras de son emprise et tu poursuis d'un ton toujours calme.

                      Réfléchis crétin... si on va dans ton camps on met en danger tes potes ça te fais rien ? Et pis, pas besoin de nous remercier, on a fait ce qu'on devait...

                      Si on va à mon camps, on aura plutôt dix personnes en plus pour se défendre... contre les quelques val'kar qui nous suivent, ça devrait suffire comme résistance ! Ils savent se battre...

                      Tu fixe son regard insistant un instant... il va pas te lâcher le bougre... et plus tu perds du temps à négocier, plus les tas de muscle se rapprochent... Tu commences à t'agacer...

                      T'es chiant tu sais...

                      Tu regardes la sorcière...

                      Bon on fait quoi ?

                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      ÉPREUVE EN PLEIN DÉSERT
                      [ Phase Survival - Avant l'Arc 1 ]
                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011

                       

                      La situation n'arrangerait ni Katarina et encore moins Geleerde. Toutes les deux étaient du même avis concernant l'idée de rejoindre le groupe. Si les Val'Ka retrouvaient le duo en leur compagnie, ce n'était pas la mort qui attendrait les rescapés, mais bien pire encore. Passant par la torture à l'humiliation publique, les égarés seraient dispersés au quatre coins de la planète, servant leurs nouveaux maîtres jusqu'à la fin de leur jour. La loi du plus fort étant légion à Val, il n'était pas bien difficile de s'imaginer leur funeste destin. Toutefois, la louve ne pouvait juger un peuple tout entier en connaissant si peu de choses à leur sujet : qui sait, peut-être se cachait-il parmi les barbares, des hommes et des femmes dont les consciences n'étaient pas uniquement basé sur l'honneur au combat ?

                      — Ils savent se battre ? C'est vrai que tu avais l'air de maitriser parfaitement la situation, toi...


                      Agacée par l'insistance de l'Agent , elle roula des yeux un instant avant de reprendre pour répondre à Katarina.

                      — Dans les deux cas, on est dans la merde. On avisera une fois qu'on arrivera au campement.


                      Heureusement pour eux, le groupe n'était pas bien loin et ils n'eurent que très peu de difficulté à les retrouver. Parmi eux, trois femmes et deux adolescents attendaient avec le reste des hommes. Partiellement blessés, l'idée de combattre semblait être impossible pour eux. L'une des seules bonnes nouvelles fut que l'un d'eux avait réussi à activer l'état d'urgence de sa HOPEWatch, lui permettant d'indiquer partiellement la position de la base flottante. Le problème, c'est que les dernières coordonnées datait déjà de deux semaines. La base aurait pu donc avoir été déplacée depuis, mais... C'était toujours mieux que rien. Écourtant les présentations et les retrouvailles, l'ancien esclave expliqua à ses congénères la situation. Si certains ne laissèrent rien transparaître, d'autres étaient pour le moins effrayés à la perspective de partir.

                      — Je sais que ça paraît irréalisable, mais nous devons retrouver la base flottante de HOPE au plus vite ! C'est notre seule chance de survie... Nous... Pourrions-nous séparer en deux groupes, ça faciliterait notre filature.


                      Les bras en croix, la louve vint le toiser de toute sa hauteur et prestance. Elle le savait : vouloir se séparer dans de telles circonstances ne ferait qu'aggraver la situation. Stressé par les quelques protestations de ses collègues, l'homme serra le poing pour se donner le courage nécessaire de leur faire face.

                      — N-nous n'avons pas le temps d'élaborer un autre plan ! En formant deux groupes plus petits, nous aurons sans doute plus de chance pour fuir.


                      Les sourcils de l'hybride se froncèrent en réponse, pendant qu'elle cherchait du regard Katarina afin de lui parler discrètement.

                      — C'est une idée dangereuse, mais ça reste toujours une idée... Tu sais te débrouiller pour cacher ta présence ou pour brouiller des traces de pas ? Si on doit vraiment se séparer, mieux vaut qu'on fasse bien les choses. On pourrait dans un premier temps faire diversion toi et moi, chacune de notre côté, pour créer de fausses pistes aux Val'Ka et leur faire perdre du temps. Il nous suffirait ensuite de rejoindre nos groupes respectifs et de les mener vers la base.


                      Serait-ce la dernière fois qu'elles se verraient ?



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Composition »
                      Geleerde

                      Tu te contentes d'un haussement d'épaule... la décision est prise, vous allez au camps. Il n'est pas très loin, et tu découvres beaucoup de nouveaux visages. Un petit sourire en coin pour faire bonne impression puis tu laisses les gens habitués de technologie parler de leur base à la noix. Toi, tu ne veux plus en entendre parler. Cet endroit a beau puer du derche, il te tient relativement éloignée de tous ces bidules qui marchent pas... et c'est pas plus mal.

                      Les mains dans les poches, tu restes donc silencieuse suivant seulement les parties stratégies de la conversation. Se séparer ? Mouais... c'est à double tranchant... efficace pour la discrétion, pourri pour le combat... y a qu'a dans l'écurie ce jour là... vous étiez 3 contre 2, vous avez fini ratatiné bien comme il faut... triste époque... Tu pose ton regard sur la sorcière quand elle te pose une question, et ces paroles te font lâcher un petit rictus.

                      Fuir ne fais pas partie de mes habitudes malheureusement, du coup les techniques de discrétion je les connais pas bien... mais j'ai ma petite idée pour quand même tenir un moment... File-moi une équipe et je vais gérer.

                      Les prochains instants sont consacrés à l'élaboration des deux équipes. Tu exiges que la tienne soit composée d'au moins une personne qui s'y connaissent en techniques d'effacement de pistes et d'une autre qui sache où se trouve la base, même approximativement. Tes demandes leur paraissent bizarre, mais t'as pas l'allure d'une agente de HOPE, et vu que tu n'en as pas parlé, certains pensent que t'es juste une fille du bled, ou lambda.

                      Quand les deux équipes sont sur le point du départ, tu en profite encore pour attraper Geleerde par le bras.

                      Attends... avant qu'on parte, faut que tu m'expliques ton histoire de transformation. Comment t'as fait hein ? T'es qui ? Une sorcière ? Une déesse ? T'as utilisé un de tes bidules ?



                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      ÉPREUVE EN PLEIN DÉSERT
                      [ Phase Survival - Avant l'Arc 1 ]
                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011

                       

                      Décrochant un demi sourire carnassier à la réponse de Katarina, elle devait bien admettre qu'elle comprenait son point de vue. Certes, le simple fait de fuir n'était pas dans les habitudes de la louve, mais elle avait appris que la discrétion s'avérait fort utile dans certains cas. En tant que Trompeuse de Mort, brouiller les pistes s'avérait être une habitude au sein de sa meute, il n'était donc pas si surprenant qu'elle soit capable de le faire à son tour. Acquiesçant à la demande de la paysanne, les deux équipes se formèrent rapidement par la suite, jusqu'à ce que sa partenaire du jour lui pose une bien drôle de question.

                      Surprise qu'elle lui demande les origines de sa transformation, elle arqua d'un sourcil quand Katarina vint supposer qu'elle était une sorcière. Concrètement, aux yeux des humains, cette pensée était légitime. Le don de prendre l'apparence de quelqu'un d'autre n'avait généralement que peu de raison d'exister, hormis si cela tenait de la magie noire ou de la modification de l'ADN. Pour autant, qu'on la qualifie de déesse pour une telle chose était totalement absurde. Pour l'hybride, ce n'était simplement qu'une capacité comme une autre, une compétence qu'elle avait presque toujours détenue... Mais peut-être qu'il s'agissait de quelque chose de bien plus profond ?      

                      — Avant de faire des suppositions bizarres, appelle-moi Geleerde.


                      Lui adressant un sourire quelque peu amusé, l'indomptable s'était abstenue d'ajouter quoi que ce soit à ce sujet. Peut-être qu'un jour elle lui expliquerait si elles venaient à se retrouver, mais pour l'heure, la louve ne voyait pas d'intérêt de lui expliquer. À la place, elle lui offrit son nom, ou du moins, celui que tout le monde connaissait. Peut-être que Katarina en ferait de même en se présentant ?

                      Les derniers au revoir fait entre les deux groupes, la louve adressa un dernier geste à sa partenaire avant de se tourner vers une nouvelle direction. Elle ne lui présenta aucun autre signe encouragement hormis cela, jugeant que les mots n'étaient pas utiles dans ces circonstances. Le destin déciderait si elles se reverraient un jour ou non.  




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Départ »
                      Geleerde

                      Tu attendais beaucoup de cette réponse, car réellement, cette capacité inhumaine t'intriguait. Quelque part, tu aurais préféré qu'elle te dise un truc du genre "c'est pas tes oignons" ou "t'es trop jeune pour comprendre", parce-que là, elle change carrément de sujet. Tu es surprise un instant de la réplique, et cela lui suffit pour te faire lâcher son bras et un peu s'éloigner. Un peu vexée et très désireuse d'en savoir plus, tu te retournes.

                      Hey ça réponds pas à ma question ! qu'est-ce que tu as à ca...

                      Je m'excuse, mais il faut qu'on part, les val'ka ne vont pas tarder... résonne une voix féminine de ton équipe.

                      Qui ça ?

                      Euh.. les val'ka... ceux qui vous poursuivent quoi...

                      Ah ben commence par là...

                      Tu jette encore un oeil vers Geleerde mais elle n'est plus là... Soupirant, tu lâches encore tout en te dirigeant vers ton groupe.

                      Je vais pas en rester là ! T'as intérêt à pas te faire attraper !

                      Ce sont les derniers mots que tu lui adresses avant votre séparation. Dans ton groupe, vous êtes 4 habitués des joujoux électroniques, plus toi. Le mec que t'avais sauvé avec l'autre sorcière en fait partie. Pour le reste, il y a comme demandé un expert de la base flottante et un de la discrétion. Une guerrière plutôt jeune vint compléter l'équipe, et bientôt, vous vous mettez en route. Pour les premiers kilomètres, vous restez ensemble, changeant souvent de position pour alterner les postes d'ouverture et fermeture de marche. Puis, à l'endroit que l'expert en discrétion juge le plus opportun vous vous séparez. Tu imposes d'être dans le groupe qui ne cache pas ses traces. Tu n'en as que faire de la base, donc si tu l'as trouve pas ou qu'il y a un pépin c'est moins grave. Le rescapé se porte volontaire pour t'accompagner.

                      Prenez ces objet, ils vont vous rendre plus crédibles.

                      Il vous tend deux bâton ressemblant à des piolets chacun, décorés au fond d'une plateforme en bois de la taille et forme d'un pied lambda.

                      Et ça sert à quoi ?

                      À croire que le groupe a suivi votre route. S'ils ne voient que les traces de deux personnes, ils vont se douter que c'est une diversion, s'il y en a quatre, le doute est plus grand, et il suffit que de notre côté on efface tout, et une seul piste s'offrira à eux. La diversion fonctionnera.

                      Vous hochez de la tête et chaque équipe se souhaite bonne chance. À vous deux maintenant d'attirer les poursuivants sur votre piste et non celle des autres...





                      Dernière édition par Katarina sin miedo le Dim 21 Juil 2019 - 18:28, édité 1 fois
                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      ÉPREUVE EN PLEIN DÉSERT
                      [ Phase Survival - Avant l'Arc 1 ]
                      Épreuve en plein désert [PV Geleerde] - Page 2 Test1011

                       

                      Comme elle pouvait s'y attendre, sa réponse ne donna guère satisfaction à la paysanne. Dans le fond, l'hybride s'en fichait bien : elle ne plaisait pas à tout le monde et ce n'était pas aujourd'hui que cela changerait. Qui plus est, il n'y avait pas grand-chose à en dire concernant sa transformation, ou du moins, c'est ce que l'indomptable pensait... De toute façon, elle considérait que donner une information comme celle-ci à une parfaite inconnue n'apporterait rien de bon. Peut-être que l'occasion se présenterait à nouveau, un jour, qui sait ?

                      * * *

                      En compagnie du second groupe, Geleerde s'accorda avec chacun d'eux pour dissimuler toutes les traces de pas ou autre indice permettant d'être traqué par les Val'Ka. La manœuvre prenait du temps et ralentissait leur marche, mais cela restait le meilleur moyen pour eux de s'en sortir. La traversée prendrait certainement une bonne semaine à cette allure, au grand dam de Geleerde. Ce pourquoi elle décida de reprendre sa forme originelle de louve, invitant le reste de son groupe à grimper sur son dos. Par la même occasion, elle invoqua sur ses pattes des ossements difformes pour simuler des traces différentes, espérant biaiser l'attention des Val'Ka.

                      Bien sûr, elle veilla également à brouiller les pistes en détournant son passage vers un autre chemin, par simple précaution. Les siècles passés dans son monde lui avait appris à se fondre dans le décor et la masse environnante, ne faisant qu'un avec les créations de Dame Nature, contournant la Mort et Valkyrja de son œil omnipotent.        

                      Geleerde restait confiante, mais alerte. Contrairement aux rescapés sur son dos, elle ne craignait pas de faire face aux Val'Ka. Les quelques rares animaux qu'ils croisèrent le long de leur route ne furent pas suffisamment puissants pour les mettre en déroute. Après avoir combattu l'un d'eux, le plus observateur du groupe proposa d'utiliser la carcasse de l'animal pour faire croire que les fausses traces de pattes que pouvaient faire Geleerde provenaient de cette créature. Une idée intéressante que la louve approuva d'un simplement hochement de la tête.  

                      Les heures passèrent sans réelle difficulté. Le plus dur semblait être derrière eux maintenant, bien que le convoi se devait de rester sur le qui-vive. Bientôt, il ne serait plus possible d'utiliser les HOPEWatch pour communiquer avec le second groupe, la cause venant de la distance, des bruits parasitaires et les dérèglements des montres des Agents... Mais si l'équipe de la louve finirait un jour par bien arriver à la base flottante de Val, qu'en serait-il de celle de Katarina ?  



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Katarina sin miedo
                      groupe


                      « Complication »
                      Geleerde

                      Pas après pas, tu t'appliques à presser tes deux joujoux contre le sol, pour faire des marques aussi profondes que les tiennes, ou le plus possible en tout cas. Il faut vraiment que les val'kas croit en cette piste, jusqu'à ce que vous soyez assez éloignés pour les perdre, et que vous puissiez rejoindre tranquillou l'autre groupe. Après une bonne heure de silence et de marche, tu t'exprimes.

                      Mike... tu sais... Geleerde... elle s'est transformé quand on t'as sauvé... tu as déjà vu ça toi ?

                      Je ne l'avais jamais vu en vrai... mais j'ai déjà beaucoup entendu parler de ces personnes qui peuvent se transformer...  

                      Ah bon ? Et quelle genre de personne c'est ? Des sorcières ? Des démons ?

                      Je ne sais pas très bien, mais je crois qu'en fait ce sont des humains normaux qui ont subi une mutation... ils viennent beaucoup de Nefyria...

                      Nefyria ?

                      Ouais, c'est une des quatre planètes, comme celle-ci qui s'appelle Val...


                      Je vois... je saurai donc où aller quand tout cela sera fini... allez viens on fait une pause...

                      Vous vous appuyez contre un arbre et soufflez un peu. ça prend de la force quand même de planter ces trucs. Vos respirations sont un peu bruyante et le fait de s'arrêter vous permet d'un peu mieux la contrôler. Tu profites de ce répit, quand tu entends un petit craquement. Un petit froncement de cil, et sans bouger plus, tu tends l'oreille. D’où vient ce bruit. Il ne faut pas longtemps, pour qu'un truc noir fonce directement en direction de ton pote. Le temps que tu t'en rendes compte et tu cours vers lui pour le pousser violemment d'un coup d'épaule. Ce petit geste ne t'offre pas la possibilité de sortir ton sabre et tu es obligé d'accueillir le colis avec les bras devant toi en mode défense.

                      Sauf que ce qui arrive, tu ne l'avais pas du tout prévu. C'est un filet tiré depuis la forêt qui te bloque tout ton corps contre un arbre. Tu as beau te débattre, impossible de bouger quoi que ce soit sauf la tête.

                      Mike, dégage !

                      Hein ? Mais euh...

                      Ne discute pas FOUS LE CAMPS !! MAINTENANT !!

                      Il semble pétrifié un instant, puis prend enfin ses jambes à son cou, à l'instant même où un des hommes qui vous poursuivait il y a pas longtemps surgit et pointe son arme sur le fuyard. Réactive, et la bouche encore libre, tu lui crache une aiguille de ta composition dans le bras, qui retombe, lâchant l'arme.

                      Le touche pas, connard...

                      L’intéressé est bientôt rejoint par l'ancien propriétaire de Mike, et s'apprête à prendre ce dernier en chasse, mais il se fait arrêter.

                      Laisse... un esclave de perdu, une de retrouvé   fait le chef en te regardant.

                      Et merde ! T'es mal barre là. En plus, le sabre dans ton dos qui appuie te fait super mal. Alors que tu cherche un moyen de te barrer, tu entends.

                      Alors comme on se retrouve... tu vas me payer ton coup fourré de tout à l'heure

                      Mon coup fourré ? Oh tu parles de la seringue de curare... oh désolée petite poupée, je pensais pas te faire si bobo. provoques-tu, fidèle à toi-même, avec en prime l'affront d'un petit sourire en coin.

                      La réaction ne se fait pourtant pas attendre et tu lâches un petit cri de douleur quand son poing atteint ta joue. Puis, c'est le chef qui s'avance, n'observant pas ton visage, mais le manche de ton arme derrière toi. Sans aucun effort, il le retire de son fourreau malgré la compresse dans laquelle il est, te lacérant légèrement le dos. Puis il le regarde un peu de tout les côtés.

                      C'est un beau sabre que tu as là...  

                      Rends-moi ça c'est pas à toi !

                      Il s'approche et plante l'objet à deux centimètres de ta tête, ce qui te tend l'espace d'une seconde. Puis, le visage tout près du tien, un sourire satisfait sur le visage, il réplique.

                      Maintenant si...

                      Oh l'enculé ! Il a pas le droit ! Ce sabre, c'est celui de Rogelio, ton adoré entraîneur ! Il te l'a cédé en échange de la promesse d'en prendre soin. Tu commence à te débattre de toutes tes forces pour te dégager mais rien n'y fait, le filet est bien plus fort que toi. Tu n'as même plus d'aiguille dans la bouche pour te défendre.

                      je t'ai dit DE LACHER CA !! Il ne t'appartiendra que quand je serai un garçon !! Ôte tes sales pattes enfoiré !!  

                      La phrase de trop apparemment. Sans que tu ne l'aies vu venir, une tempête de coup se rue sur toi. Ton visage est déformé est dégoulinant et les seuls sons qui sortent de ta bouche, c'est des gémissements de douleur. Tu sens le filet céder, car l'acolyte du chef le défait. Tu pense que c'est ta chance et tu fais un mouvement pour te battre, mais trop tard, le chef te chope par le cou et te plaque contre l'arbre. Son regard est glacial et toi-même qui d'habitude n'a peur de rien, il te fait un effet très fort.

                      À présent ça suffit. Femme, à partir d'aujourd'hui, tu deviendras mon esclave, et chaque petit écart de conduite sera sanctionné de telle façon à ce qu'à la longue, tu ne ressembles même plus à un humain, EST-CE CLAIR ?

                      Sa force est colossale... il n'a rien à voir avec Kodô ou un de ses soldats de l'époque... plus robuste... moins con... bien plus imposant... tu ne peux rien faire... comme 5 ans auparavant tu te retrouves faibles, et obligé d'obéir aux ordres. Tu tentes une énième réplique en plongeant discrètement ta main dans la sacoche contenant tes mixtures, mais un couteau lancé par le deuxième val'ka coupe la lanière et fais tomber la sacoche.

                      T'avise pas de toucher à ça...


                      L'étreinte autour de cou se fait encore plus fort, ce qui fait que le manque d'air devient vraiment important. Tu suffoques, tente d'écarter les doigts du chef, en vain, et finit par t'évanouir.

                      _____________________________________________

                      Au réveil, tu te retrouves les mains attachée, toujours au même endroit, à une corde que tient le chef. Il te force à te lever et l'autre val'ka se place derrière toi pour éviter toute fuite. Tous tes armes et effet personnel à l'exception de vieux habits ne t'appartenant même pas t'ont été retiré. Cette fois c'est la fin... un retour douloureux dans le temps qui t'arracherais bien des sanglots si tu n'avais pas la fierté de les retenir.

                      C'est ainsi que lamentablement, tu te destines... une nouvelle fois... à une vie d'esclave...





                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas