REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073

Poke the Dragon

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Partagez
vava
Dahlia Gardilho
groupe

Dahlia
Gardilho

Jason
Ashfield

「Poke the dragon 」
Dahlia ferma la porte avec assez de fermeté pour que l’on témoigne de sa mauvaise humeur. Ce fut ce qu’elle put voir transparaître dans les yeux des deux agents qui accompagnaient nul autre que Jason dans le couloir. La jeune femme n’était pas étonnée de le voir arriver après elle, Carter menait ses hommes avec brio et malgré ses différents avec les deux bruns, ils lui avaient toujours montré un certain respect. Wyatt les voyait au début comme deux sales gosses turbulents mais plus le temps passait, plus il pourrait les dépeindre comme deux adolescents à problèmes, grandissant, qui plus est.

La Zéphyrienne hocha la tête en réponse au corbeau et dépassa le petit comité. Elle n’avait cependant pas l’intention de s’en aller. Une fois la porte fermée, Dahlia s’appuya au mur à environ deux mètres de cette dernière. Lorsque les deux agents sortirent ils ne firent pas attention à sa présence, bien cachée par elle. Carter ne tarda pas à engager la conversation et le Terranien resta étonnamment calme pour l’heure. Jusqu’à ce que leur supérieur aborde le sujet de Mei et sa disparition, un passage obligé que le blond ne pouvait contourner.

Jason sortit enfin de son silence et poussa son premier coup de gueule, ses paroles ne faisaient que coïncider avec ce qu’il pensait depuis longtemps et ce dont ils avaient brièvement parlé. Dahlia n’en pensait pas moins et c’était pour cette raison que rester bloquée ici sans but à accomplir, commençait à épuiser sa patience. Combien de temps encore allaient-ils rester dans cette situation désastreuse, traités comme des réfugiés auparavant « protecteurs » de l’Univers. Pendant que sur sa planète, le chaos régnait toujours pour le plus grand plaisir de ces monstres. Elle se sentait presque traître à ses hommes qu’elle avait en quelque sorte abandonné à leur sort... Peut-être étaient-ils tous morts depuis...

Cependant comme le rappelait Wyatt, ce n’était pas la question. Le vrai problème était les pertes de contrôle de Jason, et ce dernier s’entêtait à ne pas vouloir comprendre qu’il représentait un danger pour lui et pour les autres. Le laisser tranquille ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? Le laisser péter ses crises quand ça lui venait ?

« Imbécile... » Ne put s’empêcher de lâcher Dahlia dans sa barbe.

La soldat haussa un sourcil, surprise, à l’entente de Carter qui prenait enfin une réelle décision. Il lui ordonna de passer des examens pour dénicher le fond du problème, peut-être sa discussion avec Dahlia lui avait fait pensé que quelque chose pouvait bien cloché dans la tête du concerné. Bien entendu, attendre de Jason qu’il acquiesce sans un mot, était comme espérer que les Val arrêtent un jour de se battre. La brune roula des yeux, profondément blasée par la connerie qu’il mettait un point d’honneur à suivre. Finalement, l’échange prit fin et l’agent claqua la porte, provoquant une grimace à Dahlia sous le bruit.

« Alors ça y est, vous avez rompu ? » Lança-t-elle d’un ton cynique.

Elle attendit sa réaction, voir s’il l’ignorait ou s’il se retournait pour lui faire face. Quand elle put croiser ses yeux azurés, Dahlia reprit, appuyant sa tête contre le mur, une moue aux lèvres.

« Etre dans HOPE... » La jeune femme mima des guillemets avec ses doigts avant de recroiser ses bras, avant qu’il ne s’exclame de nouveau.

« C’est pouvoir garder un œil proche de ce qui se trame au sens large, toi qui aimes les informations, ça m’étonne de ta part. Ca permet aussi de chercher le peu de choses qu’il doit rester sur ton mystérieux kidnappeur depuis qu’on a plus le Vaisseau. J’ai pas l’impression que tu ais réfléchis longtemps. »

Elle fit une pause, lui jeta un regard en biais, avant de continuer.

« Deuxième point, il y en a trois, ensuite tu pourras me servir un de tes sermons. Tu comptes faire quoi ? Te lancer dans la recherche sur les 4 planètes ? C’est humainement impossible même pour toi, c’est pas une épingle que tu chercheras, mais un grain de sable. Elle aura le temps de mourir avant que tu ne lui mette la main dessus si tu disparais, tu sais pourquoi ? S’il ne peut plus mettre la main sur toi, elle deviendra inutile pour lui, si toi tu ne peux pas le trouver, laisse-le venir à toi, c’est ta seule chance de le tenir, pour ça, faut rester là où il est certain que tu te terre. »


Dahlia s’arrêta de nouveau, cette fois pour se rapprocher de Jason et lui faire face. Elle s’arrêta à environ un mètre de lui, levant légèrement la tête pour le fixer dans les yeux.

« Dernier point, que comptes-tu faire, si tu fais de nouveau une crise et qu’il n’y a personne pour t’arrêter ? Je doute que les bains de sang incontrôlés soit dans tes mœurs. Ca fait deux fois en trois jours. Tu ne contrôles rien, il va bien falloir chercher à comprendre ce qui te fait péter les plombs. Parce que je veux bien jouer les garde-fous, mais si tu t’en vas, refuse de te pencher sur le problème, et qu’on apprend que ça t’as repris, que tu as fais un carnage, je te tuerais moi-même. »

Aucune agressivité n’émanait de la jeune femme, mais elle estimait qu’il était temps qu’il range sa fierté et son désir de tout gérer seul au placard à partir du moment où il devenait dangereux pour tous. Jason était intelligent mais avait tendance à oublier que ses actes avaient des conséquences sur les autres, ce n’était pas juste lui et Mei comme sur sa planète.




Poke the Dragon - Page 2 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
vava
Jason
groupe

POKE THE DRAGON

feat.Dahlia & Jason



Rock ne fut pas surpris lorsqu'en sortant du bureau, son regard azuré nota la présence de la jeune soldat. Elle n'avait pas pu s'empêcher de rester dans le coin et d'espionner afin de savoir comment ça allait se passer. En temps normal, un tel comportement l'agacerait au plus haut point. Mais il n'était ni idiot, ni ingrat. Elle venait de lui sauver la mise à plusieurs reprises en peu de temps, et il ne l'oubliait pas. Il passa donc près d'elle avec pour intention de s'en aller, mais son pas s'immobilisa quand Dahlia s'adressa à lui.
- Oui, mais ne t'en fais pas. Il aura toujours une laisse pour toi... Se contenta t'il de répondre avec un léger sourire hautain sans toutefois se retourner vers elle.
Il reprit sa marche mais s'arrêta à nouveau lorsque la Zéphyrienne reprit la parole. Il tourna la tête vers elle lorsqu'elle mima les mots "être dans HOPE" et fronça légèrement les sourcils:
- Qu'est ce que tu veux, Dahlia ? Demanda t'il subitement comme il avait l'habitude de le faire.

Dès qu'elle reprit la parole, il comprit où se dirigeait la conversation, et reprit sa marche, forçant du même coup la brune à lui emboîter le pas si elle voulait poursuivre sa leçon de morale. Il était hors de question de parler de Mei ou de Reynarth au beau milieu d'un couloir. Il s'éloigna donc d'un pas pressé en direction du patio où ils se retrouvaient souvent pour échanger, ces derniers temps, non sans écouter les propos de l'Egyptienne avec la plus grande attention.
- Je n'ai aucune raison de penser qu'il soit encore en vie à l'heure actuelle, mentit il en se fourrant une cigarette dans la bouche à l'approche de la terrasse lorsque la brune fit une pause dans son discours.

Le duo déboucha sur l'extérieur alors que la jeune Gardilho exposait son second point. Rock pressa le pas tout en allumant sa cigarette comme pour fuir les propos de la soldat, jusqu'à la rambarde la plus éloignée du patio, et s'immobilisa enfin, avant de faire volte face et d'affronter le regard de Dahlia. Ses mâchoires se crispèrent afin de retenir la réponse qui lui brûlait les lèvres, mais il ne bougea pas tandis qu'elle s'approcha de lui, et leva ses yeux vers les siens. Que ferait il si jamais il était pris d'une nouvelle crise ? Une question violente qui frappait en plein là où ca faisait mal. Le Corbeau ne parvint pas à soutenir le regard de l'Egyptienne suite à cette question: il détourna légèrement le regard sur la droite, serrant à nouveau les mâchoires.
- J'improviserai... murmura t'il d'une voix presque morte qui trahissait l'évidence: il n'avait aucune réponse à fournir, pour la simple et bonne raison qu'il ne pourrait rien faire contre ça.
Il était pleinement, purement, et complètement à la merci d'une éventuelle nouvelle crise. Et tous deux en avaient parfaitement conscience.

Mais comment demander à un homme forgé par a fierté et l'indépendance de l'admettre et d'accepter la main que la Zéphyrienne lui tendait ?! Il ne le pouvait pas... Il en était incapable...
- Aucune importance, ce n'est plus ton problème ! Répliqua t'il en croisant à nouveau le regard de la jolie brune. Moi parti, nous revoilà à nouveau des étrangers. J'aurai bientôt disparu, ne t'en fais pas.
Il s'éloigna soudain pour cacher un malaise personnel, et fixa la circulation ininterrompue des voitures volantes d'Akerys.
- De toute façon, je n'ai pas l'intention de passer ma vie à rechercher deux cadavres. Reynarth est mort. Et s'il est mort, Mei... est morte, elle aussi... Acheva t'il avec difficulté. Cela fait des mois que les communications sont rétablies entre les planètes. S'il était en vie, il m'aurait déjà fait signe... Tout ça, c'est terminé... Ils ont péri avec la destruction du Vaisseau Monde ! Lança t'il en se tournant vers Dahlia avec un visage pratiquement inexpressif. Les gens vivent et meurent. C'est comme ça. Je ne compte pas passer ma vie à chercher quelque chose qui n'existe plus !

Des paroles dures, et un visage si inexpressif qu'il en devenait presque effrayant. Mais bien entendu, tout cela n'était qu'un tissu de mensonges ! Même si Jason redoutait de plus en plus que ce ne soit vrai à mesure que le temps passait sans avoir de nouvelles de Reynarth, le fait est qu'il était impossible pour lui de considérer Mei comme morte. Et tant qu'elle était en vie, cela signifiait qu'il était obligé de considérer Reynarth comme vivant. Les miracles n'existent pas, malheureusement... Mais dernièrement, Dahlia tentait un peu trop de se rapprocher de lui, et de le comprendre. Et elle y arrivait plutôt bien. Si les choses continuaient comme ça, elle finirait invariablement par en souffrir, comme tous ceux qui entraient dans le cercle d'intimes du Corbeau. Il ne la connaissait pas encore bien, mais il ne voulait pas ça pour la Zéphyrienne. Alors... Si pour la protéger, il devait inventer le plus gros mensonge qu'il ait jamais eu à inventer pour la repousser, alors, ainsi soit il...

Le brun expira sa fumée, puis ajouta enfin:
- Je te remercie pour tout ce que tu as fait, Dahlia. Mais j'ai passé trop de temps, ici. Il est temps pour moi d'aller voir ailleurs... Conclut il finalement.



Dernière édition par Jason le Mar 28 Mai 2019 - 22:25, édité 1 fois


Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Dahlia Gardilho
groupe

Dahlia
Gardilho

Jason
Ashfield

「Poke the dragon 」
« On a jamais trouvé de muselière à ta taille, regrettable... »

L’air hautain que Dahlia ne pouvait apercevoir transparaissait dans sa voix, signe qu’il était enfin sortit de sa phase de mutisme installée depuis quelques temps maintenant. Jason lui demanda de son ton habituel ce qu’elle lui voulait, cette phrase, la jeune femme commençait à s’y habituer. C’était un peu comme si le corbeau avait daigner sortir de son lit pour lui ouvrir la porte, avec ennui et résignation sachant qu’elle ne lâcherait pas l’affaire. D’un soupire, elle quitta le mur grisâtre pour le suivre, n’ayant pas le choix si elle voulait continuer la conversation. La douleur de ses côtes s’était calmée et n’entravait plus ses mouvements, aussi la combattante pu se tenir à ses côtés malgré son pas soutenu.

Ils arrivèrent au patio, lieu qui s’habituait de plus en plus à leur présence et leur petite prise de becs. C’était le seul endroit assez calme où être exempt d’une oreille indiscrète. Le Terranien répondit au premier point énoncé et Dahlia haussa un sourcil, surprise de ce qui venait de traverser sa bouche. Comme à chaque fois qu’il sortait une de ses cigarettes, les narines de la jeune femme se retroussèrent, elle ne supportait décidément pas l’odeur et se demandait comment cette dernière faisait pour ne pas le déranger lui-même. Elle continuait toute fois à exposer son point de vue à l’aide de différents arguments.  

Jason appuyé sur la rambarde, les deux agents se fixaient, la jeune femme attendant sa réponse. Que fera-t-il la prochaine fois qu’il perdra le contrôle ? Celle-ci mit du temps à venir. Elle fut de nouveau étonnée de le voir pour la première fois à cours d’argument, ne soutenant même plus son regard. Visiblement elle frappait au bon endroit. La soldat préférait le voir admettre à demi-mot qu’il n’avait pas de solutions, plutôt que d’en entendre une montée de toute pièce juste pour garder contenance. Néanmoins, le brun avait le don de l’agacer par son entêtement ! La mâchoire serrée, l’Egyptienne secoua la tête, élevant la voix, phénomène rare chez elle.

« T’improviseras... Il improvisera... Ben bien sûr ! J’y avais pas pensé, problème résolu alors ! »

Le brun s’obstinait à ne pas vouloir regarder la vérité en face. Il était incapable de gérer cette situation tout seul. Depuis son arrivée sur HOPE, tout semblait lu échapper, et ce n’était pas une chose dont il avait l’habitude. Ceci expliquait pourquoi il rechignait à accepter qu’on l’aide. S’en aller n’allait pas régler le problème non plus, rien qu’en traversant le bâtiment personne n’était à l’abri que ça lui reprenne. Les causes de ses flash étaient floues, la première fois il n’avait pas fallut de déclencheur physique, rien ne pouvait donc prévoir ses crises. Rien n’excluait que dans la seconde il verrait à nouveau ce que son cerveau aurait décidé de lui montrer.

Dahlia peinait à cerner Jason, aujourd’hui plus que jamais. Il affirmait des choses qui n’avaient aucune cohérence avec ce qu’il lui avait dit trois jours plus tôt. La brune l’observait s’éloigner tout en l’écoutant. Depuis quand fuyait-il ainsi ? Du moins c’était ainsi qu’elle percevait son déplacement. Jason était une personne frontale, le voir se dérober de son regard de cette manière, lui paraissait étrange, telle une faille dans laquelle elle venait de mettre un pied. S’il ne la refermait pas, la sacrifiée n’allait pas lésiner pour s’y engouffrer, il en ferait les frais après coup.

Elle n’arrivait simplement pas à y croire, qu’il ose la prendre pour une imbécile à ce point. Pensait-il réellement que son discours était crédible ?! Non, ça n’avait pas de sens. Son comportement lui-même trahissait le tissu de mensonge qu’il tissait autour de lui. La jeune femme serra les poings, ses sourcils froncés déformant les traits fins de son visage. Le visage inexpressif que le corbeau tourna en sa direction acheva de conforter ses pensées. Lui, celui qui avait crié que Mei tombant, il tombait également, acceptait aussi calmement la possibilité qu’elle soit morte ? Sans même avoir vu son corps, avoir une preuve tangible ? Difficile à croire compte tenu de son lien avec la hackeuse et de sa profession d’enquêteur... Gardant le même ton acerbe elle ne pu se contenir :

« T’as fini ? On peut tirer le rideau ? Piètre performance, pour tes talents d’improvisation, on repassera ! Je ne vais pas avaler ton ramassis de conneries Jason. Y’a trois jours tu m’as fais toute une tirade sur l’importance qu’a Mei pour toi et là tu veux me faire croire que d’un coup, eh ben tant pis ! Des gens meurent tous les jours, c’est la vie ?! J’ai l’air si conne que ça pour te croire ? Que tu t’obstines à vouloir gérer ça seul est une chose, mais ne mens pas en pensant que je ne verrais rien. »

Pourquoi cherchait-il toujours à faire cavalier seul. Dahlia n’avait pas oublié leur discussion. Jason jugeait que c’était sa faute si Mei avait finit ici, qu’elle ne devrait pas se mêler de leurs affaires sous peine d’être également en danger. La jeune femme passa outre ses remerciements, bien qu’elle se douta qu’il était aussi rare qu’il s’y abaisse. Sa voix se calma lorsqu’elle reprit.

« T’avais le regard d’un animal quand tu t’es jeté sur moi, d’un prédateur même je dirais. Ce genre-là qui ne lâche jamais sa proie tant qu’elle n’est pas morte. Pas le premier que je vois dans ma vie. Tant que t’auras pas vu un cadavre, je pense sérieusement que si, tu continueras à chercher. T’as raison, ça devrait pas être mon problème que tu te fasses abattre parce que tu auras de nouveau perdu le contrôle à je ne sais quel endroit. Mais ça devrait être le tien de faire en sorte de pas te retrouver entouré de cadavres parce que t’auras pété les plombs ! Sauf bien sûr si tu fais dans le meurtre de masse et aime la chasse au fugitif, t’as envie d’être la proie peut-être ? Ça te changerait j’imagine d’inverser les rôles un peu ! »

Dahlia avait de nouveau haussé le ton sur ces dernières paroles, tentant de lui ouvrir les yeux. La jeune femme inspira et ferma les yeux, ses mains se mirent à trembler légèrement, subtilement, sans aucune raison apparente malgré son agacement. Elle les ramena l’air de rien sous sa poitrine et croisa les bras. Cela devenait un peu trop fréquent ces derniers temps...

« Tu t’en veux qu’elle soit en danger parce que tu es visé c’est normal et tu te dis que si je reste dans ton cercle je finirais pareille. Mais je ne suis pas comme Mei. Le danger je l’ai connu tous les jours comme toi, j’ai pas besoin que tu me protèges, ni que tu psychotes pour mon bien être comme tu le fais pour elle ! Et je pense toujours que le fait que tu sois le seul visé par ce, Reynarth, n’est qu’une partie de l’iceberg. Il y a forcément plus gros derrière qui pourrait nous concerner, pour te coller aux basques comme ça, si tant est qu’ils soient en vie. Mais on en sait rien donc c’est tout comme, n’est-ce pas ? »

La jeune brune appuya sur les derniers mots, mettant l’accent sur sa certitude concernant son acharnement à les rechercher afin d’en avoir le cœur net.




Poke the Dragon - Page 2 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
vava
Jason
groupe

POKE THE DRAGON

feat.Dahlia & Jason



« On a jamais trouvé de muselière à ta taille, regrettable... »

Un léger sourire naquit l'espace d'un instant sur les lèvres du Corbeau lorsque la soldat lui répondit ces quelques mots. Il ne rétorqua rien, mais il n'en pensait pas moins...
Bien sûr que non... Personne, jamais, ne pourrait trouver une muselière à sa taille ! Sa liberté, son libre arbitre, sa fierté, sa volonté, sa détermination ! Ces mots étaient l'essence de ce qui le maintenait en vie. Le priver de telles choses reviendrait à le tuer presqu'aussitôt. Si Rock devait perdre sa liberté, il n'y survivrait pas, c'était une certitude !

Jason n'est pas de ceux que l'on enferme ! Il est de ces prédateurs que l'on laisse filer, et qui choisissent ou non de revenir d'eux mêmes s'ils le désirent...

Une fois arrivés sur le patio, la dispute éclata comme prévu, et le brun encaissa les paroles de Dahlia sans broncher, fait étrange. Il manifesta même certains signes de repli, fait encore plus étonnant...
Malheureusement, il en vint très vite à comprendre que la jeune femme avait compris son petit manège. Mais cela n'avait rien d'étonnant: ses pensées se confondaient, s'entremêlaient avec les visions qui harcelaient son cerveau de plus en plus, et il réfléchissait de moins en moins efficacement. Il perdait en efficacité et en clairvoyance, et la Zéphyrienne avait raison: désormais, il était à la merci de cet étrange phénomène ! Tant qu'il n'aurait pas compris d'où cela venait, cela pouvait le reprendre n'importe où...

Comme pour illustrer ses pensées, un nouveau flash de cet étrange gamin  apparut devant ses yeux tandis que l'Egyptienne tentait de le convaincre d'arrêter de jouer aux cons. Un bref instant, il ferma les yeux afin de mettre fin à cette vision imprévue et indésirable, et fixa ensuite à nouveau la soldat afin de dissimuler sa gêne.

Rock se sentit mal à l'aise quand Dahlia commença à décrire ses instincts primaires. Son regard la fuît à nouveau, et il déglutît avec difficulté tout en serrant une nouvelle fois ses mâchoires et ses poings.
- Je n'ai pas comme loisir de dépecer du passant dans les rues tard le soir, si c'est ce que tu sous entends ! Se contenta t'il de répliquer avec l'espoir que la conversation passe à autre chose.
Une contre attaque faible, un peu courte, pas vraiment digne de lui, démontrant encore une fois qu'elle s'était approchée d'un sujet qui le mettait mal à l'aise.

Fort heureusement, ses traits se détendirent légèrement lorsque la brune enchaîna et parla de Mei. Ce devait certainement être la première fois depuis longtemps que parler d'elle le détendait au lieu de le tendre encore plus. Mais Dahlia avait le droit selon lui de parler de Mei, elle en savait plus que les autres sur eux, après tout...

De toute évidence, la jeune femme avait bien compris le petit manège du traqueur et le mensonge qu'il avait monté à la va-vite. Son plan avait échoué une nouvelle fois, et la jeune Gardilho, en plus de se montrer intelligente, se montrait particulièrement insistante dans sa volonté de les aider, Mei et lui. Oubliant son récent malaise, il s'avança jusqu'à se retrouver nez à nez avec elle, à quelques centimètres de distance, et la jaugea, yeux dans les yeux, tentant de déterminer pourquoi elle faisait tout ça. Le silence s'abattit entre eux tandis que la soldat termina son discours, et Jason ne bougea pas, la fixant encore et encore, droit dans les yeux.

Finalement, après une dizaine de secondes, il se détourna avec un léger sourire cynique et prit une nouvelle bouffée de cigarette avant de lui dire:
- Tu ne sais pas t'arrêter, pas vrai Dahlia ? Entendu ! Lança t'il soudain. Je vais rester au sein de... "L'organisation" ! Mima t'il avec ses doigts.
Son visage retrouva son sérieux et se renfrogna légèrement tandis qu'il s'appuyait à nouveau sur la rambarde, et fixait le flot continu des voitures:
- Mais tu dois être consciente d'une chose. Si tu choisis de rester pour m'aider, sois prête à tout. Ce n'est pas une guerre... Il n'y a pas d'honneur, ni de règles. Pas de camps bien arrêtés ni d'objectifs bien définis. C'est un match à mort ! Les pires coups de putes viennent de n'importe où, n'importe quand ! Et généralement, surtout pas d'en face. Aussitôt que Reynarth aura compris que tu veux m'aider, tu feras partie des cibles. C'est une certitude !

Jason fixa le flot de véhicules un instant, puis une drôle de lueur de prédateur apparut dans ses yeux azurés, comme s'il venait de prendre une décision:
- Très bien... Nous allons attendre que ce pourri refasse surface. Après quoi, nous profiterons du fait qu'il ne sache pas que tu m'aides pour le tuer. C'est une carte secrète idéale à abattre ! Une carte qu'il lui est pratiquement impossible de prévoir. On va jouer la discrétion sur cette alliance. De cette façon, il n'aura aucune raison de la soupçonner.
Le brun tourna son regard brillant vers Dahlia, puis ajouta:
- On aura qu'une seule chance ! Si on se foire, Mei ne s'en sortira pas !
Il hocha la tête vers elle, puis jeta son mégot de cigarette dans le vide avant de conclure:
- Bon... Il me reste un truc à faire du coup... Rattraper le coup avec Carter... Annonça t'il en faisant une grimace comique pour la première fois à la jolie brune. Souhaite moi bonne chance ! J'vais en avoir besoin... Ajouta t'il en s'éloignant, main droite dans la poche, et main gauche en l'air pour lui dire au revoir.



Dernière édition par Jason le Mar 28 Mai 2019 - 22:26, édité 1 fois


Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

vava
Dahlia Gardilho
groupe

Dahlia
Gardilho

Jason
Ashfield

「Poke the dragon 」
Pour la première fois, on pouvait observer Jason dos au mur face à la réalité que Dahlia lui exposait sans prendre de gants. Ne pas l’entendre répliquer, le voir détourner le regard, relevait d’un exploit, voire même d’une anomalie. Mais il devait bien se rendre à l’évidence, la jeune femme l’avait sur ce coup percé à jour et, aucun des arguments que le corbeau pourrait avancer ne la ferait changer d’opinion ! La Zephyrienne ne manqua pas de remarquer comme le Terranien s’était renfrogné à la description primitive qu’elle faisait de lui. Sa contre attaque ne manqua pas de l’étonner, comme toutes les autres inepties qu’il avait pu sortir en l’espace de quelques minutes. Vraiment, le brun était l’ombre de lui-même à l’heure actuelle. Dahlia haussa un sourcil d’incompréhension, hésitant entre le fait qu’il soit presque vexé qu’elle puisse en arriver à cette conclusion, - bien qu’il n’en était rien - ou si le sujet ne lui plaisait simplement pas. Sachant combien le jeune homme adorait parler de lui et de ses facultés, la combattante pencha néanmoins pour la seconde option.

Elle choisit cependant de ne pas relever et continua en abordant le cas de Mei. Contre toute attente l’ami de la hackeuse se détendit. L’Egyptienne pensa qu’il était aujourd’hui plus qu’il y a trois jours, à même de comprendre qu’il était temps de changer de stratégie. Dahlia termina à peine sa phrase que Jason se retrouva nez à nez avec elle. La jeune femme leva les yeux pour croiser les siens, sa détermination se lisait facilement dans son regard. Si Jason était têtu elle pouvait l’être tout autant ! Qu’essayait-il de lire en elle ? Que voyait-il qui pourrait lui faire prendre une décision ? Une seconde fois, la sacrifiée ne pu s’empêcher la comparaison avec un animal jaugeant son adversaire, cherchant la faille pour mieux riposter. Mais il n’y en avait malheureusement aucune.

Lorsque le corbeau se détourna de leur duel silencieux, la jeune femme sourit légèrement, ça non, c’était une chose qu’elle ne savait pas faire ! Enfin réaliste, Jason se résolu non seulement à rester, mais également à accepter qu’elle l’aide à mettre la main sur Reynarth pour sauver Mei ! Dahlia savait très bien ce qui les attendait, l’honneur, les règles, elle avait appris à les écarter de ses principes lorsque le besoin s’en venait sentir. Quand à la mort... La soldat l’avait côtoyé assez pour ne pas plier devant elle si facilement.

« J’en ai bien conscience t’en fais pas. »

La brune commençait à reconnaître son tempérament, comme quoi, frapper sur le clou qui dépasse portait ses fruits ! Tournée également vers la fourmilière volante et incessante de véhicules, Dahlia hocha la tête. C’était exactement ce qu’elle lui avait dit la dernière fois, l’effet de surprise serait une arme non négligeable pour défaire Reynarth, hors de question de la gâcher. Le regard que Jason lui lança confirma qu’il était enfin remonté en selle. Pour la première fois depuis longtemps, Dahlia ressentit une sorte d’adrénaline. Malgré elle, le danger, elle avait appris à l’apprécier, née pour y faire face, il l’animait d’une vivacité qu’elle peinait à contrôler.

Jason jeta son mégot par dessus la rambarde et un léger rire lui échappa en voyant sa grimace à la mention de leur supérieur. Oh ça de la chance il lui en faudrait ! Amusée, elle l’observait s’en aller.

« Bonne chance, protège tes oreilles ! »

La jeune femme lâcha un soupire et appuya ses avant-bras sur la rambarde. Ses orbes ambrés fixaient ses doigts et pouvaient remarquer les tremblements qui reprenaient de plus belle. Son corps commençait à ressentir le manque au fur et à mesure que la substance, durant des années absorbée, s’amenuisait dans ses veines. La combattante serra les poings, tentant de les contenir, soupirant bruyamment.

« Fais chier... »

C’était une étape à passer pour ne plus en dépendre... Une fois les symptômes estompés, Dahlia quitta le patio pour retrouver sa chambre et prendre une douche bien méritée. Sur son chemin elle tomba sur un visage familier, il lui sourit, de manière espiègle comme chaque fois qu’il venait l’aborder. D’une voix basse, Andrew s’exprima :

« J’te cherchais partout ! Y’en a une autre ce soir, t’es partante pour prendre ta raclée ? »

« Mais c’est quand tu veux, j’ai hâte de te voir enfin franchir la ligne d’arrivée... » Répliqua Dahlia d’un air moqueur.

« C’est ça moques-toi, tu perds rien pour attendre ! » Ragea Andrew pour la forme.

Grâce à sa HopeWatch il lui transmis l’adresse du prochain rassemblement, il aurait lieu une fois la nuit tombée. La jeune avait bien hâte d’y être pour décompresser.


Suite dans : ce rp




Poke the Dragon - Page 2 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
vava
groupe
Aller en haut MenuAller en bas