REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Ou comment se sortir du pétrin.

                      Partagez
                      vava
                      Anonymous
                      groupe
                      Pour réussir en affaire, il faut, selon mon expérience, deux qualités principales. La première est de savoir repérer les meilleures opportunités et, en second lieu, d’avoir l’audace de les saisir au moment le plus approprié, quitte à blesser la concurrence, ses collègues ou autre. Pour un esprit parfaitement capitaliste avec le moins d’humanité possible, cela ne pose généralement pas de problème. Ceci, dès que l’on commence à faire attention aux bien-être des gens, il faut savoir prendre le temps de peser ses choix pour atteindre son but en causant le moins de mal. En bref, savoir choisir ses moyens pour atteindre la fin, sans que la seconde justifie les premiers. Et pour un individu comme moi, il y a une troisième qualité à avoir : toujours être capable de sourire et de voir le bon côté d’une situation, pour le tourner à son avantage.

                      C’est pour cette raison que, même enfermée dans une cage à côté, je continuai de sourire sans trop me soucier de la suite. Vous vous demandez sûrement ce que je faisais dans une cage. Laissez-moi vous expliquer. Après être arrivé sur Solarii, je m’étais réfugiée à Idandrin, sur le continent d’Aniyah. Les premiers jours furent compliqués, mais je parvins finalement à rejoindre une guilde marchande pour recommencer à travailler. En vérité, depuis que j’avais rejoint HOPE et que j’avais appris l’existence de cette planète marchande, j’étais désireuse de participer aux activités économiques de celle-ci. Et je ne voulais pas être traité comme une simple réfugiée, me donnant une raison encore plus forte pour travailler et mériter mon pain et mon logis. Ceci étant dit, j’étais très curieuse de mieux connaître la situation sur les autres mondes et de savoir si je ne pouvais pas me forger des liens avec quelques figures.

                      Dès que je compris que je pouvais me téléporter entre les mondes, j’avais commencé à réfléchir à ma première destination. Je préférai garder Néfyria pour la fin, ne souhaitant pas immédiatement traité avec quelques fanatiques de la nature. Et, finalement, j’optai pour Val. Je n’aimais pas particulièrement la nature guerrière de ses habitants, je savais que ce genre de personne pouvait être facilement convaincu en utilisant les bons mots. Akerys, de l’autre côté, était habités par des personnes très intelligentes, une visite ne pouvait pas se faire sans être bien préparée à l’avance. Je me rendis donc sur Val.

                      Du coup, qu’est-ce que je faisais dans une cage ? En arrivant sur la planète, je savais déjà que les relations entre les autochtones et tout ce que se rapprochait de HOPE n’était pas des meilleures. Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’était de tomber dans une embuscade et de me faire capturer dans la première heure à fouler le continent. Apparemment, quelqu’un m’avait vu apparaître de nulles parts et en avait déduit que je devais avoir un lien avec l’ancienne organisation. Du coup, cinq hommes musclés m’étaient tombée dessus, m’avaient ficelé, avant de m’amener dans leur camp et de me jeter dans une cage. Il y avait une demi-douzaine de Passengers qui avait aussi été capturé et qui se rongeait les ongles. Personnellement, j’attendais la bonne occasion pour me sortir sans avoir à forcer le passage.

                      Tenue de Sa-tia :
                      Ou comment se sortir du pétrin.  Latest?cb=20170313212227
                      vava
                      Anonymous
                      groupe
                      On ne pouvait pas dire que j’étais dans le meilleur état d’esprit possible ces derniers jours : Beaucoup de missions, beaucoup de mort, d’un coté ou de l’autre. Au début je m’étais fixée comme ligne de conduite d’essayer de limiter au mieux les pertes humaines, en me disant que la vie avait de la valeur, même celle d’un ennemis mais ces derniers jours, j’avais croisé des personnes qui ne voulaient tout simplement pas être sauvés. Des ennemis qui m’ont attaqué après que je les ais soignés ou des alliés qui refusent toutes mains tendues, tout cela donnait a réfléchir et me fit prendre conscience des réalités.

                      Quelque part j’avais accepté qu’il allait y avoir des pertes pour sauver « tout le monde », que la mort était souvent bien plus qu’une éventualité dans ce genre de scénario. Ces expériences rendaient les quelques meurtres que j’avais dut commettre plus facile a digérer, et même si la question de mon instabilité restait préoccupante, j’ai comme l’impression qu’affirmer ma pensée m’a permit de mieux contrôler mes pouvoirs. Proxima m’aura donnée de précieuses pistes pour m’améliorer.

                      Aujourd’hui, j’avais été convié pour une énième mission de sauvetage ou d’extraction : Le personnel de la base avait repéré les résidus d’une téléportation près d’une immense rivière qui sillonnait les territoires sauvages de Val. Les ordres étaient de trouver l’origine de cette téléportation , de retrouver le passager et de l’escorter jusqu’à la base. Comme d’ordinaire, les moyens de la base étaient très limités, j’étais disponible et pour ainsi dire, je n’avais pas grand-chose d’autres a faire. Une vie était en jeu, je n’allais pas rester a ne rien faire.

                      Comme souvent pour ce genre de mission, l’agent allait agir seul sur le terrain, seulement appuyé au niveau logistique par le peu de personnel compétent disponible. Une navette m’escorta jusqu’à l’endroit où les résidus avaient été captés, avant de repartir pour la base.

                      Je vis un décors assez singulier, comparé a ce que j’avais l’habitude de voir sur Val. Plus question de désert, de volcan ou de terres calcinées. Ici tout était verdure et humidité, agrémenté par le chaos du torrent. Le site d’atterrissage ne me donna pas énormément d’éléments quand a l’identité de notre inconnus, en revanche, je pouvais facilement en déduire où il se trouvait, a en juger les traces de luttes qu’il y avait. Qui qu’il soit, les Val’Kas l’avait attrapé.

                      En remontant la piste chaotique laisser par les chasseurs, je tombais moi même dans une embuscade. Cinq individus, relativement bien armé pour des Val’Kas, me demandaient de me rendre. Le silence régna quelques instants alors que je m’appropriais la situation. Me débarrasser de ces ennemis n’aurait pas été trop difficile, mais je n’étais pas là pour cela. Je devais trouver où ils avaient enfermé l’inconnu, et il m’offrait pour ainsi dire de subir le même sort. Calmement, je m’agenouillais par terre, les mains en l’air en signe de soumission.

                      Rapidement, je fus ligotée et escorté jusqu’au campement des Val’Kas avant d’être enfermée dans une cage, visiblement au coté de bon nombres d’esclave en devenir, dont une qui portait une étrange tenue. Peut-être s’agissait-il de la personne que je cherchais. Pour l’heure, les esclavagistes restaient bien nombreux. Il devrait être possible de les vaincre, mais il y avait le risque des pertes et des blessures. Je me ravissais d’agir trop précipitamment, décidant qu’il valait mieux attendre un moment plus opportun pour agir.

                      En regardant de plus prêt, je me rendais compte que la plupart des captifs ne semblaient pas être capable de se battre, et si certains avaient l’air de venir de HOPE ou de quelconque vaisseau, il semblait aussi y avoir quelques autochtones parmi nous. La plupart étaient en guenilles, sauf ma voisine directe et moi même. Peut-être que comme la mienne, son armure étaient bien trop complexe a enlever pour justifier une telle perte de temps de la part des brigands.
                      Aller en haut MenuAller en bas