REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073

                      Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5
                      Partagez
                      vava
                      Harall
                      groupe
                      J'ai faim.
                      Feat Plein de PJ et de PNJ


                      Bon, je sens que ça va être passionnant. Il se trouve que l'artillerie est pas forcément la zone la plus jouasse du vaisseau malgré la présence d'une louve qui semble pourtant savoir se faire plaisir. J'aime bien son cynisme, elle fait vraiment vieille flic désabusée, lui manque plus qu'un chapeau de cow... girl, des lunettes de soleil et banco l'asticot ! Enfin, je commence à sérieusement me demander ce qu'on fout là. J'ai l'impression que tout le monde vagabonde plus ou moins dans ce bordel en espérant pouvoir effectuer une action... n'importe quoi en fait. Et si certains y arrivent en tapant la causette, c'est clairement pas mon cas. Quand on m'engage, c'est pour frapper, pas baver. Alors je sais sincèrement pas ce que veut Solarii en m'envoyant là mais si ça continue, je passe juste en mode PNJ et je regarde le monde bouger avec un sample de voix pré-enregistré !

                      -Bonjour voyageuse, la bière est-elle fraîche ?

                      Encore une fois ?

                      -Bonjour voyageuse, la bière est-elle fraîche ?

                      Encore ?

                      -It's dangerous to go alone, take this !

                      Ah ouais mieux ! Je sors donc une autre bière de ma poche, que je tends à la louve. Puis encore une que je bois d'une traite. J'en suis à trois il me semble. Je m'entoure à nouveau d'une aura de puissance, ma force montant d'un cran.
                      Finalement, sans trop que je comprenne pourquoi ou comment, tout le monde est amené dans une salle avec plein de voyants... Minute, des écrans... des voyants ?! Bon plus sérieusement, à part la claque de me retrouver dans un vaisseau à la Star Trek, rien de bien significatif. On se retrouve plus ou moins obligés de regarder les choses se faire devant nous avec ce qui me rappelle les jeux vidéo que m'a montré Natsume... Avec le jargon SF en plus. "Préparez les stabilisateurs EDF et montez l'E-46 Turbo Mark II. Je vais analyser l'emprunte digicodale pour prendre le contrôle du disque dur quad core !".

                      -J'suis la seule qui pige rien ? Genre ? D'puis le début ?

                      Finalement, tout ce joyeux bordel revient avec un vieil engin tout rouillé, le tout casé dans un genre de sas. Tout le monde a l'air sur les nerfs c'est assez impressionnant. Faut se détendre. Moi je dis, si tout le monde se prenait une bonne binouze avant, ça se passerait de suite plus agréablement. M'enfin, c'est un astronaute casqué qui sort et... il a l'air coincé ce con. D'ailleurs, ce casque me rappelle quelque chose .
                      Il s'avère au final que "ce con" était en fait une conne, dont le casque était probablement coincé à cause de ses cheveux qu'on ne devrait genre, JAMAIS laisser détachés et sans protection sous ce genre de combi. En plus, elle a un skin Steins Gate.

                      Cela dit, si je suis censée la connaître, c'est râpé, je suis totalement nouvelle, allez pas me demander de reconnaître des têtes au-delà de la référence utilisée, c'est au-dessus de mes moyens. Mais y a un truc qui capte mon attention, c'est... CES BOOBS ! Ou plutôt le cristal qu'elle a à proximité de ces derniers. Je sors le mien d'entre mes deux nibards pour comparer, remarquant que c'est bien le même genre, sauf q'elle, elle a décide de se l'encastrer, pas très malin.

                      -J'sens que ça va d'venir à la mode ces trucs.

                      Au final, j'allais parler mais c'est la scorpionne qui commence avant moi. Elle pose des questions élémentaire, là où j'allais bêtement demander où elle avait eu le cristal. C'est le skill d'avoir posté pendant la rédaction de ce post ça !

                      -Moi j'veux surtout savoir comment elle a eu son cristal. Nan parce que genre... Moi j'l'ai reçu dans mon monde d'origine et les aut' l'ont eu ici, j'veux bien piger la logique d'la diégèse.



                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073 - Page 5 Harall
                      Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      CODE 4073
                      [ Arc 1 - Mission Alpha ]
                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073 - Page 5 Gel10


                       

                      Soutenant le regard d'Asrah sans la moindre hésitation, elle ne prit même pas la peine de jeter un regard vers sa cigarette. Si la naissance d'une certaine tension entre eux pointa timidement le bout de son nez et que l'idée de lui crever les yeux la séduisait, elle ne dura fort heureusement que l'espace d'un court instant : peut-être sans le vouloir, la déesse du plaisir vint permettre d'apaiser la situation en offrant une nouvelle bière à l'hybride. La réceptionnant sans un mot tout en la buvant d'une traite, la louve continuait de fixer le second de Braham avec, cette fois-ci, moins d'insistance. Si la cigarette était proscrite, elle avait au moins le loisir de goûter au pouvoir de la plantureuse blonde.

                      Lorsque la louve fut invitée à observer leur objectif du jour, l'hybride s'approcha d'un pas lent aux côtés du second de Braham. À en croire l'état du vaisseau, ce dernier semblait particulièrement vieux : cela n'était donc guère étonnant qu'il soit ainsi à la dérive. La question restait toutefois de savoir depuis combien de temps...

                      Une fois que leur supérieur donna l'ordre de le rejoindre à la salle de contrôle, l'indomptable s'y dirigea silencieusement en la compagnie des autres. Écoutant les consignes d'une oreille attentive, elle s'abstint d'émettre quelques réflexions personnelles : si l'ordinateur de bord empêcherait tout tir pouvant endommager leur objectif, il fallait donc espérer que rien d'hostile ne s'y trouverait... Quoi qu'à bien y penser, si cela était bien le cas, ils n'auraient qu'à simplement user de leurs talents respectifs pour y mettre un terme.

                      Sur le qui-vive, Geleerde fut momentanément interrompu par le pantin de Tractatus qui semblait vouloir la remercier. Arquant d'un sourcil impatient, elle fut décontenancée durant une seconde pendant qu'il cherchait à communiquer avec elle. Etait-ce de l'embarras ou de la simplicité d'esprit ? Fort heureusement, il ne fut pas bien difficile de comprendre ce qu'il voulait dire. Le traditionnel pouce pointant le ciel étant - semblerait-il - un geste universel, la louve retenue un rire sous cape. Répondant donc à son geste en tapotant la tête creuse de la marionnette à l'aide de son index et de son majeur, elle lui offrit par la même occasion un demi sourire taquin, l'air de dire que ce n'était pas la peine. Il n'avait pas besoin de la remercier pour si peu : après tout, elle n'avait rien fait de particulier. Également, Geleerde capta les interrogations de Harall au sujet du fait qu'elle ne comprenait absolument rien de tout ce charabia scientifique. En réaction, elle haussa les épaules en réponse en la fixant, l'air de lui dire de ne pas se prendre la tête avec ce genre de connerie.  

                      Jetant un rapide coup d'œil vers l'une des places assises disponible, l'hybride reprit ses esprits en se concentrant sur la tâche assignée du moment. Ils étaient suffisamment nombreux ici pour assister Asrah et plusieurs parmi eux étaient bien plus expérimentés en la matière que la louve. Inutile qu'elle vienne donc encombrer les choses en prenant la place de quelqu'un qui pourrait agir plus efficacement qu'elle.

                      Durant les brèves minutes qui suivirent, un silence de mort régnait autour d'eux. Si la louve observait chaque mouvement suspect à travers les écrans de la salle de contrôle, elle fut pour le moins surprise de constater qu'un être humain se trouvait effectivement bien dans cette épave. Fronçant des sourcils lorsque le premier coup fut porté, Geleerde se préparait déjà à intervenir en cas de grabuge. Cependant, elle fut pour le moins déconcerté en découvrant en même temps que les autres la tenue d'AstrHOPE : le propriétaire venait donc forcément du Vaisseau-Monde, sans aucun doute, mais était-il réellement l'un des Passengers ?

                      Une légère déshydratation ? Sa présence au sein du vaisseau n'était donc pas aussi longue qu'ils auraient pu l'imaginer. Sans même attendre la concertation de ses autres partenaires, Braham décida de lui-même à établir un contact physique avec la cosmonaute inconnue. Fusillant soudainement du regard Braham, elle pensa l'espace d'un instant avoir mal entendu ses propos : osait-il dire qu'il irait lui-même retirer sa combinaison, sans même prendre la moindre précaution ? Quelle réaction bien étrange pour quelqu'un qui se prétendait être leur supérieur.

                      Si l'envie de lui dire le fond de sa pensée vint démanger la langue de l'hybride, elle relâcha quelque peu la pression sur ses épaules lorsqu'il donna ses prochains ordres à Asrah. Cependant, la tempétueuse brune ne comptait pas non plus lui donner aveuglement sa confiance : si pour une quelconque raison le protocole ne pourrait être appliqué, Geleerde agirait à sa manière sans la moindre hésitation.

                      Posant ses deux mains contre la rambarde en face de l'écran, elle suivit le moindre faits et gestes de Braham et de l'inconnue, cherchant à guetter un éventuel geste hostile de la part de leur invité. Quelle ne fut toutefois pas sa surprise lorsqu'elle découvrit le visage du Professeur Rheel, membre du Conseil de HOPE et portée disparue depuis la déchéance. Comment diable avait-elle pu se retrouver ici ? De leurs côtés, Dahlia et Harall furent les premières à poser des questions pertinentes concernant les conditions de Rheel. Curieuse d'en connaître également les réponses, l'hybride ajouta à son tour :

                      — Si Rheel est bien l'auteure de tout ça, pourquoi n'a t-elle pas pris contact avec nous pour nous prévenir...

                      Serrant le poing, elle continuait de fixer la Présidente de HOPE Inc. en retraçant en mémoire tous les événements précédents avant d'être soudainement prise d'une épiphanie et de murmurer à elle-même :

                      — À moins que ce ne se soit pas passé comme elle avait pu le prévoir...





                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Proxima Centrenuit
                      groupe
                      C’était qu’il se passait des choses hein ! Proxima était ainsi balladée de salle en salle, tantôt par une blonde, tantôt par le destin. C’était amusant de voir que tout le monde s’était dispersé en un temps record et avait prit soin de faire ses petites affaires et son petit train train pour qu’au final, tout le monde vienne à se retrouver en même temps au même endroit, et le pire, c’était qu’aucun d’entre eux n’avait fait quoi que ce soit ! La seule, et je dis bien, la seule qui en était ressortie grandie, c’était la Centrenuit, et pour cause : Elle avait chippée une barre chocolatée dans la manœuvre et sa montre contenait maintenant de quoi s’ennuyer pendant des heures d’insomnie ! Bon, elle en avait vu déjà quelques uns de ces épisodes, mais bon, elle s’occuperait comme elle pourait.

                      Rappelons une chose néanmoins… Si tout le monde était réuni, cela ne voulait pas pour autant dire qu’elle était revenue sur le plancher des vaches. Toujours au plafond, à côté d’une lumière (un comble tout de même, pour une qui ne l’était pas), elle observait sans trop se stresser les différents événements qui se déroulaient. Bien, l’équipage s’occupait tout seul de la mission, ils s’occupaient directement de tout ce qu’il fallait faire, à se demander même pourquoi il avait fallu qu’ils soient autant dans ce croiseur pour se charger de ça… Déjà que les forces de Hope étaient maigres et dispersées, il fallait vraiment que ce qui soit à l’intérieur de cette chose soit un pactole.

                      ‘’Hey, vous imaginez on retrouve le conseil de Hope autour d’une tasse de thé à l’intérieur ?! Ah ça serait l’pied…’’
                      Lacha-t-elle sans trop de pression, pour qu’au final, le destin soit bien farceur… En effet, ce n’était pas le groupe que l’on retrouva et qui vint tranquillement se mettre à l’intérieur comme c’était si bien explicité, après que le capitaine se soit lui-même chargé d’aller s’occuper de ça… Mais il s’agissait d’une personne bien particulière !

                      ‘’Oh mon dieu, c’est… Quelqu’un qu’on a jamais vu avant !’’

                      ‘’Il s’agit du professeur Rheel, une des personnes les plus importantes de Hope et…’’


                      ‘’Ouais p’tête… J’chuis pas physionomiste hein ! Et puis de toute façon, Rheel… Big Rheel… C’est kif kif.’’

                      ‘’Votre désinvolture vous perdra.’’


                      ‘’Surement. En tout cas, si elle a une aussi grosse tête, ça doit expliquer qu’elle ait pût pirater le vaisseau sans pression pour qu’on vienne l’aider… Mais ça fait un temps depuis la chute de Hope tout de même !’’

                      ‘’Cela dépend de sa vitesse. La théorie de la relativité du temps a peut-être permit la situation actuelle.’’


                      ‘’J’aime lorsque tu sors des choses intelligentes pour moi. Ça me rend crédible alors que j’ai pas la moindre idée de ce que tu parles. Bon, on l’invite à bord et on fête ça à la Hopebull ?!’’

                      Et sur ces mots, elle en ouvrit tranquillement une tout en s’asseyant en tailleur, commençant à prendre de grandes gorgées. Et oui, toujours au plafond.


                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073 - Page 5 1523862385-proxima3


                      "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

                      - Spatiale !
                      - Combat !
                      - Mélancolie des astres !
                      - Maladresse !
                      vava
                      Negev
                      groupe
                      CODE : 4073
                      image d'entête
                      Tant de choses se produisent... Que je n'ai même pas le temps de réagir.


                      Une parfaite phrase pour exprimer à quel point tout se passait si vite. Des actions s'enchaînaient en masse : une blague embarrassante d'Harall sur le comportement d'Anaël, Geleerde qui essayait de la calmer tout en lui souhaitant "bonne chance" pour surveiller la boule d'énergie à chapeau, une alerte générale qui avait emmené tout le monde dans la salle de contrôle circulaire, l'arrivée d'un vaisseau dans un état pitoyable, le chef Braham qui allait voir le cosmonaute qui en était sorti, le cosmonaute qui avait du mal à enlever son casque, Braham qui le lui enlevait sans prudence... Ah, une jolie fille à gros seins.

                      Tandis que Proxima restait sur le plafond à boire son HOPEbull après une p'tite conversation comique avec son IA, Cortania, Harall se posait des questions sur le cristal qu'ils avaient tous reçu. Et puis... Il y avait Anaël.
                      L'ange aveugle ne se sentait... Pas à sa place. Elle ne savait pas quoi faire, ni comment réagir. Elle ne connaissait pas cette femme, et à en entendre les dires de l'IA de la gardienne des astres, elle était... Importante. Voire... Très importante en fait. L'Amitiel passa une main dans ses cheveux avant de pousser un soupir : elle était... Blasée.

                      Ce n'était clairement pas l'ambiance dans laquelle elle aimait être. Soit elle appréciait être autour d'une table pour prendre le thé, soit elle était surtout douée au front au champ de bataille. Mais là, elle sentait qu'elle... Ne servait à rien. Elle n'était qu'une simple spectatrice, alors que l'équipage faisait ce qu'il fallait. Elle savait aussi qu'elle n'était visiblement pas la seule à être dans ce cas là, mais tout ceci l'ennuyait, voire l'agaçait. C'était si frustrant qu'elle en serra les poings : la blonde avait presque envie de mettre son grain de sel, et venir mettre le fiasco. Cependant, ses principes lui ordonnaient de se comporter comme une lady : rester calme, et prendre le temps de réfléchir, le tout avec élégance.

                      Elle croisa les bras sous sa poitrine généreuse - qui vint d'ailleurs rebondir légèrement sur le coup.

                      Je me demande si il y avait eu du changement, si je n'étais pas présente dans ces lieux...


                      Elle marqua une pause pour tourner la tête de droite à gauche, ne percevant que les différentes énergies dans la salle avec elle.

                      ...Probablement.


                      La séraphin soupira à nouveau. Elle voulait juste partir, histoire de ne pas avoir ce sentiment d'inutilité trop longtemps. Après tout, cela changeait bien de ses habitudes. Dans son monde, elle était Israfil, sniper d'élite... Ici, elle n'était qu'un simple agent parmi tant d'autres, sans compter que quelques uns ne se gênaient guère de lui manquer de respect. Mais elle ne pouvait pas leur en vouloir, ils ne connaissaient point ses origines, son rang divin... Enfin ! La nervosité commençait à l'envahir progressivement, et, pour contenir une potentielle crise de nerfs, elle se mit à rêvasser. Ne pouvant voir des images, elle n'eut que de bonnes sensations, apaisantes... Suffisamment pour la réconforter. Ahh, qu'est-ce que cela pouvait faire du bien !

                      Agent Amitiel ! C'est moi ! Vous allez bien ?


                      Anaël sursauta. La voix venait de son HOPEwatch : un bracelet serti d'un magnifique saphir. C'était son IA, Alice.

                      Salutations, dame Alice. Je vais bien, merci. Cela doit faire un moment que je ne vous ai plus entendue. Pardonnez-moi de vous avoir oubliée.


                      Héhé, pas de soucis ! C'est moi qui suis désolée d'avoir mis autant de temps à reprendre contact.


                      Ce n'est rien, miss.



                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073 - Page 5 1570137785-157013744555115136

                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073 - Page 5 1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      [Arc 1] - Mission Alpha : Code 4073 - Page 5 69637601_p0
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Le livre semblait heureux que la louve réponde ainsi à ses remerciements. Le message semblait être passé et elle finit même par lui sourire ! Seule chose embarrassante, cependant. Une chose que le livre ne capta pas forcement tout de suite … Un étrange « crack », un peu discret mais bien présent, retentit au niveau du crâne du pantin lorsque la femme vint lui tapoter la tête. Il était inutile de dire que quand bien même il s’agissait d’un pantin, il était tout de même fait de bois pour arriver à faire craquer le bois avec simplement une pression amicale de deux doigts … Il fallait en avoir dans les muscles !

                      Mais cela n’avait pas de réelle importance puisque le pantin n’était pas lui et ne ressentant pas la douleur que le pantin aurait du ressentir, il pensa que c’était simplement un « crack » venant d’on ne sait quelle machine ici : il y en avait tellement ! Conclusion, il y avait désormais un petit creux dans le crâne du pantin, plusieurs échardes dépassant provenant du bois éclaté et la tête de la marionnette désormais perpétuellement penchée très légèrement en arrière, comme si il regardait juste au dessus de la tête de tout le monde. Encore une fois, si cela allait très clairement affecter sa crédibilité, lui ne remarqua rien puisqu’il était toujours sous le bras du pantin et regardait la belle brune avec une certaine joie de vivre propre à un bon vivant comme lui ayant réussit à se faire une ravissante amie !

                      Et si ça c’était de l’amitié, il avait de la chance d’avoir été sauvé de Dahlia par Scarlett, car des amitiés qui commencent si bien comme avec Dahlia, cela promettait de détoner… Peut-être dans le sens le plus littérale du terme.

                      Dans tout les cas, il était là, tourné vers Braham, un peu en retrait toujours, le pantin se tenant avec sa main libre sur la hanche … Et le crâne défoncé, comme si de rien n’était et tout allait bien… Et c’était vrai, tout allait bien, dans l’instant présent en tout cas. Braham et Mahla effectuaient les actions nécessaires pour rapatrier la capsule de sauvetage, la raison même de leur présence ici. Il était intéressé et curieux, en bon Aker qu’il était, même en ce qui concernait une technologie qui ne battait pas encore son plein en son monde. Malheureusement, il était porté à hauteur de torse et était derrière de nombreuses personnes constituant l’assemblée. C’est pourquoi le livre commençait à … Difficilement … S’orienter ici et là … Utilisant le pantin pour prendre le livre à deux mains, celui-ci regardant toujours le plafond au passage, et bougea le Tractatus de Monstrum ici et là … Jusqu’à lever en réalité le livre jusqu’à dépasser sa couverture de la foule. Voila. Là, c’était une place de luxe au spectacle ! … Quand bien même il brossait de son cuir le chapeau de Proxima qui était encore au plafond et qu’il n’avait pas remarqué depuis.

                      L’opération se déroula comme prévu, certains dirons, quand bien même progresser n’a fait que soulever d’autant plus de questions. La capsule était si vieille, si obsolète et endommagée … Certe, il n’y connaissait pas grand-chose en modèles de HOPE mais il comprenait bien par les réactions et les dires que cette chose ne devrait même plus tenir en un seul morceau, normalement. Une fois rapatriée, une personne fut détectée à l’intérieur et celle-ci se manifesta finalement en sortant de la dite capsule. Bon, peut-être n’avait-il pas été très utile ici, lui qui pensait initialement devoir porter assistance en cas de danger … Après tout, avec ses modes de communications défaillant, il n’était pour l’instant bon qu’à laisser déchainer sa magie si besoin est. Ou ça, c’est ce qu’il aurait cru, il n’avait pas vraiment été présenté à une situation de danger depuis son éveil en tant que livre. Mais bref ! Tout ça pour dire qu’il n’avait peut-être pas été très utile mais au moins, ils n’avaient pas fait ça pour rien ! Une vie venait d’être sauvée et cela le réjouissait.

                      Mais cette joie n’était clairement pas partagée avec tout le monde. Beaucoup de septiques, dont … Dont tout le monde en fait. Il semblait être le seul à accueillir la vision d’un astronaute dans le sas comme un soulagement. Cela lui fit bizarre lorsqu’il le remarqua. Etait-il si déconnecté de la réalité ? Certe, il y avait cette histoire de pirate mais encore une fois, tout n’a été que bénéfique, alors … ? Non, tous semblaient craindre que la personne ne soit un danger … Alors … Pourquoi avoir organisé ce sauvetage en premier lieu ? Dans tout les cas, la suite l’étonna fortement alors que le pantin rangea à nouveau le bouquin sous le bras, s’écartant pour laisser Braham passer.

                      Tout le monde semblait croire que cette personne pouvait être un danger et Braham s’en allait à sa rencontre … Alors que lui … Pouvait manipuler des pantins à distance et faire le boulot sans souffrir de potentiels dégâts, dommages, infections ou toute autre influence néfaste ? Woaw .
                      Il ne pouvait pas parler ni rien donc il avait cela comme excuse. Qu’avait comme excuses ses supérieurs aux Jewelers pour ne pas informer l’équipage des fonctions de BASE du Tractatus de Monstrum ?! Si il était aussi important qu’on prétendait qu’il soit, pourquoi ce genre de chose arrivait ?! Il n’était pas en colère … Juste déçu . Il n’avait pas la grosse tête, il n’aspirait pas à devenir le livre de la légende que tout le monde souhaite le voir devenir mais il restait perplexe face à tout ce cinéma autour de lui lorsqu’il était en Akerys.

                      Mais soit, Braham décida d’y aller seul et le temps qu’il se fasse cette réflexion, le principal concerné était déjà bien loin dans les couloirs. L’idée de le suivre lui traversa l’esprit mais … Peut-être une petite lâcheté s’empara de lui. Il n’était PAS le livre de la légende, ou plutôt il l’était mais sans réellement l’être. Il n’était pas en Akerys, Hope est une organisation à part à laquelle il n’a pas son mot à dire. S’il a apprit une seule chose durant sa vie passée, il avait l’impression que c’était savoir se fondre dans le décor .

                      Il resta donc avec les autres et assista à la scène avant de reconnaitre la personne en écarquillant les yeux. S’il n’était clairement pas de Hope, il en savait assez pour savoir qui c’était, ELLE ! Même en Akerys, cette dame était connue et c’était bien normale pour un monde basé sur le savoir et la connaissance ! Rheel coordonnait, en quelque sortes, les grandes découvertes de Hope qui était en lui-même si avancé technologiquement ! C’était comme retrouver une star sensée être morte depuis des années ! Ou pas vraiment des années mais c’était le même principe ! Quelle joie qu’un tel esprit ne soit pas perdu !

                      Mais encore une fois, il semblait être le seul à s’en réjouir et cela l’agaçait un temps soit peu … Bon, Proxima elle voulait fêter ça donc il n’était pas vraiment le seul mais le commentaire de Dahlia lorsqu’elle vint s’adresser à Mahla et au micro le fit rouler de l’œil. Mais bien entendu que c’était Rheel. Un tel génie pourrait créer une arme de destruction massive avec un grille-pain ! Ou du moins, il l’imaginait dans ses fantaisies les plus folles. Bien entendu qu’elle trouva un moyen d’accélerer le vaisseau, pour qu’on la retrouve plus vite ! Et certe, Mahla avait comme oublié de leur parlé de l’ID … « ID » étant un mot qui était encore gravé dans ses pages, d’ailleurs. Mais ce n’était qu’un oublit et il n’avait plus d’importance puisque Rheel était désormais là ! C’était Rheel ! Rheel quoi ! Pourquoi avoir une quelconque source de remord contre elle ? Se demanda le livre qui n’avait jamais approché Hope de toute sa vie avant ça et qui donc ne connait que la face exposée de cette scientifique.

                      Par instinct, il voulait s’approcher pour faire manœuvrer son pantin de façon à faire des gestes des la main pour lui indiquer de s’apaiser, qu’il y a pas de raison d’une telle méfiance maintenant et qu’il valait mieux aller boire un verre avec Proxima … Mais le pantin de sa femme se souvenait encore d’un certain mal d’œil qui le découragea un peu.
                      Le pantin fit alors demi-tour et bouscula la grande blonde sur son passage, sans le faire exprès bien entendu. Sa tête rebondit légérement contre sa poitrine en vue des différences de taille, le pantin levant la tête vers elle … Ce qui voulait dire qu’avec son décalage, il regardait d’avantage droit vers le plafond qu’il ne la regardait elle … Ah, misère. C’est vrai. Elle était aveugle. Anaël, c’est ça ? Si même parler avec ses mains était impossible, comment s’excuser face à ELLE ? Ah, malheur, tant pis. Il avait d’autres chats à fouetter ! Rheel était à bord ! Et il devait au moins lui serrer la main ! Il ne pourra plus jamais avoir l’occasion de parler physique et technologie avec elle mais au moins, il pouvait aller lui serrer la main !

                      Dans la précipitation, il vint serrer la main de la grande blonde comme seule « excuses » (Il ne restait plus que le toucher dans une discution entre muet et aveugle !) Et marcha à pas rapide vers le SAS où Braham se trouvait ! Malheure, il n’avait même pas rapporté de chocolats ou de panier garnie !
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      logo

                      Code 4073 : Tour 7



                      Avant Conclusion



                      Les informations apportées dans ce poste et dans le prochain sont toutes véridiques.
                      Les mots de cette couleur sont des liens externes pour mieux comprendre certains points.

                      Suite du RP



                      Désespéré à l’idée de comprendre ce qui se passe, Braham reste bouche bée. Devant lui, la Professeur Rheel semble gentiment se délecter de son état de confusion en arborant un sourire taquin :

                      Eh bien, il me semble que le protocole vous oblige à une certaine conduite en présence d’un membre du Conseil, n’est-ce pas ?


                      L’Agent Supérieur semble hésitant : en vue des récents évènements, il ignore si la personne qui se tient devant lui est bien la dénommée Rheel. À cela, la concernée ourle d’un sourcil amusé :  

                      Dites donc, je vous sens quelque peu méfiant. Mon identité ? C’est cela qui vous intrigue ? Suis-je réellement moi ?


                      Enjouée, la Professeur Rheel pointe le ciel de son index, dans une posture pour le moins théâtrale :

                      Corvin ! Identification.


                      Immédiatement, une voix synthétisée résonne dans le Croiser. Il s’agit de Corvin, l’IA du vaisseau.

                      Identité : Professeur Rheel. Membre du Conseil de HOPE et Patronne absolue d'HOPE Inc., loué soit son règne. Accréditation maximale. Validation de l’information par Verrou quantique en cours… Information validée. Bienvenue à bord, ô Professeur la plus intelligente des siècles précédents et à venir.


                      Hey, vous voyez, c’est bien moi !


                      D’un ton se voulant léger, Rheel lève les bras, pointant son propre visage à l’aide de ses deux pouces, sourire enfantin aux lèvres. Braham, quant à lui, s'insurge :

                      I-Impossible ! Il n’y a pas d’IA dans le vaisseau.


                      Hm ? Corvin ? Explique-toi.


                      La matrice d’IA du Croiser est endommagée, elle ne peut pas acquérir d’IA externe. L’équipage n’a pas essayé d’en charger depuis le décollage. J’étais inactif, mais votre intrusion dans le système m’a réactivé. Personne à part vous n’a essayé de communiquer avec moi depuis.


                      Rheel pouffa légèrement avant de se laisser aller dans un fou rire moqueur, laissant le pauvre Braham pantois. L’intervention de Dahlia vint toutefois interrompre cette séance pour le moins loufoque.

                      Eh bien c’est une très longue histoire… Qui mérite d’être racontée autour d’une bonne tasse de chocolat chaud ! Je ne suis dans cette navette que depuis deux jours, mais à bord de l’Oniryx j’avais au moins mes réserves, hé hé~


                      La deuxième question, étrangement perçue comme une accusation, arrive alors, déclenchant de vives réactions :

                      “Manipulation” et “piratage” ? En tant que Présidente d’HOPE Inc, il est tout à fait normal que je possède les autorisations maximales sur toutes les machines de la boîte. Je les ai simplement activées à distance, même avec le peu de moyens que j’avais. J’en ai profité pour vous booster un peu niveau vitesse et réparer les stabilisateurs : il faut dire je m'ennuyais un peu à vous attendre. Et y a pas de quoi, nyéhé~ !


                      Offrant un clin d’oeil à la caméra, Rheel ne se rend pas encore compte du désarroi de certains. De son côté, Mahla se permet d’ajouter à l’attention de Dahlia :

                      Mettez-vous à ma place : face à l’ID de Rheel que nous croyions disparue depuis presque six mois, je ne pouvais pas bêtement confirmer ce que je voyais sur ma HOPEWatch. Surtout avec mes accès limités à la banque d’ID, je n’étais pas convaincue moi-même de ma découverte...


                      Naturellement, cette information intrigue la membre du Conseil qui fait de nouveau face à la caméra de surveillance :

                      Pas convaincue ? Disparue depuis six mois ? J’avais pourtant transmis à votre attention que c’était moi qui avait pris le contrôle temporaire de votre Croiser ! Je rêve où j’ai l’impression que personne n’a capté mon messa-


                      Soudainement, la voix de Rheel s’efface avant qu’elle porte sa main vers son menton. Réfléchissant au fait que les messages n’étaient peut-être pas arrivés comme elle l’avait imaginée, elle commence finalement à mieux comprendre votre situation.

                      ...  Je suppose que c’est râpé pour mon chocolat ?


                      Bien sûr, Asrah reste toujours aussi suspicieux. Intervenant alors en s’adressant à Rheel, il communique avec elle à l’aide du micro de la salle de contrôle.

                      En quoi l’IA peut confirmer votre identité ? Elle pourrait très bien être corrompue.


                      Négatif.


                      Intervient immédiatement l'IA du Croiser. Afin d’étoffer ses propos, Mahla complète :

                      Un verrou quantique est un moyen d’identification infaillible : il analyse l’existence même d’une personne pour confirmer son identité. Aucun moyen de le falsifier... C’est bien Rheel.


                      Ding, ding, ding ! Nous avons un gagnant ! Et devinez qui a conçu ce petit bijou de technologie ! C’est bibi ! Même cette Miss je-sais-tout de Leah ne pourrait pas le tromper, hé hé.


                      Toujours aussi suractif comme à son habitude, la question posée par Harall amuse la principale concernée :

                      Cristal ? Ah, l'éclat radioactif vous voulez dire ? Hm, “Cristal”, ça sonne plutôt bien aussi ! Il m’est apparu comme pour beaucoup d’autres Passengers, après que les survivants et moi avons fui de HOPE à bord de l’Oniryx.


                      Braham tique à la mention des mots “survivants” et “fui de HOPE”. Il fixe sa supérieure, sans rien dire. Tiraillé entre son devoir et ses désirs personnels, il ne résiste pas longtemps à lui poser cette question qui lui taraude l'esprit depuis des mois.

                      … Vous les avez vues ?


                      Le ton de sa voix laisse à penser qu’il éprouve des difficultés à contenir son inquiétude. C’est la première fois en six mois qu’il a un espoir réel de savoir si sa famille se porte bien. Il ne peut donc pas laisser une telle occasion passer. La voix fléchissante face à l’émotion, il ajoute :

                      Est-ce... Est-ce qu'elles vont bien ? N-Nina, elle... Sa mère, est-ce-qu-


                      Attendez, j-je ne p-


                      Ma femme porte l'ID 40-705-V3, elle travaille dans le Secteur O en tant qu-


                      Agent Braham, s'il vous plaît, vous me faites mal...


                      Écarquillant des yeux de surprise, Braham fixe sa propre main qui avait saisi le poignet de Rheel sans qu’il ne s’en rende compte. Découvrant qu’il était presque sur le point de le lui briser, il finit par la lâcher en reculant d’un pas. Il souffle un bref “désolé…” avant de se perdre dans ses propres pensées.

                      Si la membre du Conseil de HOPE a cessé de sourire depuis, elle montre pour la première fois une autre facette de sa personnalité en s’armant d’une expression pour le moins grave.

                      Je crois… Que nous avons vraiment tous besoin de remettre les choses à plat ici.


                      L'histoire de Rheel


                      Après de rapides présentations et une poignée de main enjouée au pantin de Tractatus de la part de Rheel, le silence règne durant votre retour vers les terres de Nefyria. À quelques milliers de kilomètres avant d’atteindre la planète verte, Rheel prend connaissance de la situation au sujet des Passengers, l’apparition des Errants et de la téléportation des Agents vers les quatre mondes. Se rendant compte que personne, à part elle, ne savait ce qui s’était passé sur HOPE après la Déchéance, elle décide à son tour de vous tenir informés.

                      La situation à HOPE est grave. Les Androids HZ s’étant retournés contre leurs créateurs lors de la Déchéance ont pris le contrôle du Vaisseau-Monde et ont coupé tout moyen de communication. Dans un même temps, la natalité et l’activité des xénomorphes libérés par les radiations des Pulsinars a explosée : certains secteurs pullulent de ces aliens et de leurs progénitures.

                      Nous devions nous déplacer sous camouflage optique et sensoriel, en espérant ne pas tomber sur un HZ équipé contre. On a aussi constaté que plus on le faisait, plus les Aliens s’adaptaient et devenaient capables de nous détecter. Un véritable enfer.


                      L’un des seuls points positifs à cela, fut le vaccin anti-infecté, mis au point par la Professeur Rheel, seule membre du Conseil capable de commander. Ce vaccin guérit à 100% le syndrome pulsinar, si ce dernier n’est pas entré dans sa phase finale. Grâce à lui, les survivants qui n’ont pas été téléportés par l’aîné ont pu soigner jusqu’à 6 millions de Passengers.

                      Les autres… Sont malheureusement irrécupérables. Le syndrome a eu raison de beaucoup de fonctions cognitives. La plupart sont cérébralement morts, ils ne réagissent qu’à des stimulus externes, comme le son ou le bruit. Les Androids les utilisent comme sujet d’étude, tandis que les Aliens en font leurs incubateurs ou leurs garde-manger… Généralement les deux. Nous nous sommes estimés chanceux d’avoir pu échapper à ce destin.


                      Mais cela ne les a pas sortis d’affaire pour autant. Face aux stratégies toujours plus efficaces des Androids et à la violence des Aliens, Rheel décide de fuir avec les survivants. Élaborant un plan complexe mêlant piratage informatique et ruse, elle parvient à échapper à la vigilance des Androids, qui ne remarquent pas l’embarquement des 6 millions de Passengers dans l'Oniryx, le mini Vaisseau-Monde.

                      Durant les semaines ayant précédé l’opération, la Professeur et certains techniciens ont fait en sorte de réparer le vaisseau du mieux qu’ils pouvaient, de manière à ce qu’il soit habitable dans l'espace. Une fois à l’intérieur, quelques jours suffirent pour réparer et réactiver les systèmes de téléportation du vieux vaisseau, avec pour objectif Nefyria, la planète alliée la plus proche. Hélas, l’âge de l’appareil déstabilise le processus, projetant l’Oniryx et ses passagers quelque part entre les deux endroits.

                      Nous étions désemparés, perdus et sans moyen de communiquer avec qui que ce soit... C’est là qu’ils sont arrivés.


                      Plusieurs Passengers, dont Rheel, obtiennent des Cristaux. La Professeur s’empresse alors de les analyser et découvre un fait inquiétant : tous les Cristaux émettent le même type d’énergie émise par les planètes attaquées par l’Aîné que HOPE traquait.

                      Ce n’est pas exactement la même énergie, mais vu la similitude, je mettrais ma main au feu qu’ils ont quelque chose à voir avec lui. C’est pour cela que j’ai ordonné leur saisie totale. Jusqu'à aujourd’hui d’ailleurs, aucun survivant n’est autorisé à entrer en contact avec eux… Dire qu’ils permettent de se rendre chez nos alliés… Si j’avais su...


                      La Professeur remarque aussi que l’énergie des Cristaux est exploitable. S’en défendant en premier lieu au vu de leurs origines douteuses, elle finit par essayer de dompter cette puissance. Plusieurs mois de théorie, d’études et d’essais sont nécessaires, avant qu’elle ne puisse utiliser son cristal et allumer une simple ampoule avec.

                      Ça peut paraître inutile dit comme ça, mais c’était une énorme avancée. Sans étoile dans les environs, nous ne pouvions compter que sur les vieilles sources d’énergie fossile présentes dans l’Oniryx et elles étaient loin d’être infinies. Cette découverte a redonné de l’espoir à tout le monde, surtout quand j’ai pu extraire assez d’énergie pour recharger le coeur du vaisseau pour au moins 3 ans. Il ne peut toujours pas être piloté, mais au moins, les fonctions vitales seront maintenues.


                      Une idée commence alors à germer dans l’esprit de la plus intelligente des Passengers : utiliser l’énergie des cristaux pour alimenter une téléportation vers Nefyria. En déterminant la position de l’Oniryx grâce à une carte des astres, elle se rend compte qu’elle ne pourrait pas extraire assez de puissance pour téléporter le vaisseau sur une aussi grande distance. Cependant, en réduisant à son minimum la masse à transporter, elle est certaine d’y arriver.

                      J’ai alors rafistolé une vieille navette, avec tout ce que j’avais pu trouver sur le vaisseau à ce moment. Moi qui adore le rétro, j’ai été servi. Avec les autres ingénieurs, nous avons pu construire un téléporteur qui tenait à peu près la route… Évidemment, je me suis portée volontaire; c’était mon plan et mes inventions, je n’allais pas laisser qui que ce soit mourir en les testant.


                      Mais rien ne se déroule comme prévu : à cause d’une erreur de calcul, la navette ne se retrouve pas là où elle aurait dû être. Pire encore, 90% des systèmes électroniques du vaisseau sont grillés, ne laissant à Rheel que de quoi appeler à l’aide.

                      Je n’étais pas sûre de m’en sortir, je ne pouvais qu’envoyer le code 4073, en espérant me faire entendre. Quasiment tout m’a lâché : la navigation, la propulsion et même le verrou de mon casque. Par-dessus tout, ma HOPEWatch, qui contenait la localisation exacte de l’Oniryx est HS. J’ai pu la refaire fonctionner, mais une grande partie des données s’y trouvant s’en retrouve corrompues. Cela va me prendre du temps pour tout restaurer.


                      Le Croiser arrive enfin à Nefyria, vous libérant de votre mission. Si beaucoup d’éléments sont à retenir en si peu de temps, la Professeur Rheel vous accorde tout de même un dernier message :

                      Je ne sais trop bien que la situation actuelle vous interroge beaucoup, mais je vous suis reconnaissante d’avoir été présent pour cette mission et de m’avoir sauvé.


                      Si elle ne le dit pas de vive voix, la membre du Conseil regrette encore que son message ne vous soit pas parvenu correctement : cela vous aurez sans doute évité l'hypothèse d’un ennemi inexistant.  

                      J’espère que je pourrais compter sur votre présence à nouveau tout comme vous pourrez compter sur la mienne… Pour le bien de l'Équilibre de l’Univers lui-même et de ses habitants.


                      À ces mots, la fusion avec la faune et la flore locale prend possession de Rheel. Constatant des oreilles de chat qui orne sa tête, elle ne peut s’empêcher de s’exclamer pour elle-même, d’un ton léger :

                      Oh ? Trop mignon… !


                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      logo

                      Conclusion



                      Si la mission semble être aux premiers abords un franc succès, beaucoup s’interrogent encore. Certains sont soulagés à l’idée d’avoir pu retrouver la Professeur Rheel, dont le génie n'est plus à prouver, tandis que d’autres restent encore méfiants. Des questions se posent, la paranoïa s’installe, au point même que son sauvetage porte un goût amer en bouche pour les plus sceptiques.

                      Et c’est en cela que l’être humain est si intrigant… Mais incomplet.

                      Si vous reprenez les évènements qui ont précédé votre venue jusqu’ici, quels ont été les éléments déclencheurs quant à votre scepticisme à l’égard des autres ? Le manque de confiance et le doute. Ce même doute qui a poussé la plupart d’entre vous à émettre l’hypothèse d’un pirate parmi vous ou à vous surveiller les uns et les autres par manque de confiance envers votre prochain.

                      Finalement, cette intervention pour le moins miraculeuse n’a pas été perçue ainsi, entraînant l’exact contraire de ce pour quoi elle était destinée au préalable. Si la naissance d’un potentiel quiproquo est simple à réaliser avec peu de moyens, découvrir la vérité d’un évènement reste un exercice difficile pour le commun des mortels. Cette vérité était pourtant là. Subtile, mais bien présente. À aucun moment, le soi-disant pirate en question n’a cherché à vous attaquer. Mieux encore, il a fait en sorte d’améliorer les compétences de votre Croiser pour vous permettre d’arriver plus vite à votre destination. Et malgré toute la bonne volonté de votre allié du jour, vous n’avez cessé de le soupçonner. Encore, et toujours…

                      Mais alors, pourquoi douter ? Pourquoi émettre des hypothèses ou chercher des preuves là où elles n’existent pas ?

                      Un manque d’information ou de communication, peut-être ? À moins que vous n’aviez pas pris suffisamment le temps d’observer, voir même… D’écouter. Si l’irrégularité en fin d’émission ne semble avoir intrigué personne, elle était pourtant bel et bien présente *. Qui sait ce qui se serait produit alors, si vous l’aviez remarqué ? Peut-être que les tensions n’auraient jamais existé entre vous. Qui sait…

                      Vous êtes au cœur d’un Équilibre fragile dans lequel chaque chose apporte son lot de conséquence. Cet équilibre que l’Organisation HOPE a toujours tenté de protéger par tous les moyens possibles et inimaginables. Mais passé la Déchéance, arriverez-vous à déjouer les pièges et à découvrir les vérités les plus cachées sans leur aide providentielle ?

                      Serez-vous capable d’anéantir vos ennemis tapis dans l’ombre et de déceler vos véritables amis dans la pénombre ? N’oubliez jamais, Errants, Natifs et Déchus... Que le doute est l’arme du bourreau.

                      Pensez avant d’agir… Ou vous le regretterez un jour où l’autre.

                      - - - - - - - - - - - - - - - - -


                      * Un easter egg s’était glissé dans l’un des post du MJ. Trouverez-vous lequel ou sombrera-t-il à jamais dans l’oubli ?

                      Bien que particulièrement vicieux de notre part, ceci n’était qu’un échauffement : soyez désormais conscient qu’une mission de type Alpha peut potentiellement prendre un chemin totalement différent si vous prenez le temps de bien analyser chaque chose dans son ensemble. Trouverez-vous les potentiels prochains easter eggs ?


                      Vous êtes désormais prévenus.


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas