REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073

Déesses d'un certain genre

Partagez
vava
Yagleadra
groupe



Déesses d'un certain genre
Il y a de cela des mois … Yagleadra semblait rechuter, tomber à nouveau dans ses travers. La déchéance de Hope l’avait affecté bien plus qu’elle ne l’aurait pensé. Depuis qu’elle s’était faite exilée ici sur Nefyria, la Tisseuse de Chair n’avait qu’un seul objectif en tête : retrouver ses amis. L’une d’elle en particulier lui manquait gravement … Sa meilleur amie et celle qui l’avait toujours guidée jusqu’à lors, la biologiste qui s’est occupé d’elle, la soignée et l’a toujours défendu. Oly, où pouvait-elle avoir atterris ? Etait-elle-même sur Nefyria ? Sa quête pour les retrouver l’égara si profondément dans les tréfonds des jungles dense de Nefyria, la plongeant dans une telle détresse qu’elle ne pensa même pas à revenir vers les campements de réfugier de Hope. Elle avait déjà fouillé ses endroits, alors pourquoi y retourner ?

Ses vieux travers, c’étaient de déambuler à nouveau sans but, sans espoir, faire ce qu’elle faisait seulement pour ne pas devenir folle. Les quelques rencontres qu’elle fit ne purent rien faire pour elle, si ce n’es qu’offrir un soutient temporaire avant de devoir repartir, avant de chercher et affronter les bêtes sauvages de ses terres parfois inhospitalières.
C’était à une époque où Hopenet n’était pas encore tout à fait au point à nouveau, une époque bien sombre où les survivant de la déchéances semblaient d’avantage se battre pour leur survie ou leurs intérêt personnels qu’en concert avec les autres pour sauver les meubles. Et elle ? Elle ne faisait pas mieux … Elle était incapable de penser à autre chose que ceux qui l’avait aidé à se relever, un temps soit peu … Elle était si démunie sans eux et même Voe, l’IA de la grande dame, ne semblait pas avoir de réelles solutions pour elle, si ce n’est que crier dans l’oreille d’une sourde qu’il faudrait peut-être tout simplement continuer ses recherches ailleurs, sur les autres planètes. Puisque visiblement, ils n’arriveraient à rien à simplement fouiller les buissons. Mais Yagleadra était à nouveau … Vide.

« Suggestion : retourner à l’avant-post de Hope. Requérir assistance. »

« Non, Voe … »

« Incompréhension. Comportement illogique. Probabilité de trouver des organismes spécifique avec les méthodes actuelles : Infime. »

« … »

Après un Nième voyage, Yagleadra finit par se laisser tomber au sol, dos à un arbre. Elle était au beau milieu d’une imposante forêt, en Peri Nonera. Une zone dangereuse où beaucoup de corrompus se sont mit sur sa route … Et où beaucoup de fois, elle finit couverte de sang de la tête aux pieds. Rien … d’inhabituel pour elle. Mais là où certains pourraient croire qu’il s’agissait juste de la fatigue due aux combats passés, Yagleadra savait qu’elle s’était assise peut-être pour ne plus jamais se relever. Elle n’en pouvait plus. Elle se questionnait, elle questionnait tout, jusqu’à son existence et sa survie. Ceux qui commençaient à peine à comprendre son calvaire ne sont plus, plus là pour elle en tout cas … On avait tenté de la soigner, de la réparer et pourtant, elle restait cette même créature aberrante, brisée et sans espoir.
Voe était une IA mais il était désormais également un être vivant. Il avait lui-même appris beaucoup de choses au contacte de son hôte et de ses amis. Il avait apprit que tout n’était pas que faits et calcules mais également émotions et attachement. Il ne faisait plus qu’un avec elle, alors il savait. Il comprenait … Même sans se parler. Il sentait qu’elle ne voulait pas se relever et elle savait qu’il le savait.

« … Tu pourrais t’en aller, Voe. » Elle n’eut aucune réponse. « Tu n’es plus juste un programme … Tu pourrais assimiler n’importe quel être vivant … Et vivre ta vie. » Des faits que Voe connaissaient très bien. « Alors pourquoi ne pars-tu pas ? » Car après tout, tout deux savaient qu’elle voulait se laisser mourir, fatiguée et n’ayant plus la force.

« Negatif. Directives principales : assister l’organisme Yagleadra. Chancelière des Yamogriens. Seule et dernière représentante de la plus grande civilisation du système et seule organisme digne d’être l’hôte de l’organisme Voe. » Yagleadra allait ouvrir la bouche à nouveau mais la vois parvenant de sa HOPEwatch la coupa net. « Ordre de quitter l’hote Yagleadra refusé par les prérogatives de l’organisme Voe. Ma place est … ici. Avec … Vous. »

Elle se tint la tête, le cœur serré et le souffle profond. Si elle avait des yeux pour pleurer, elle le ferait sans doute. « Tu as tort… Je ne te mérite pas … Merci… »

Ainsi, elle se laissa aller contre l’arbre et réfléchit longuement, quitte à se lasser dépérir. Elle qui n’aurait jamais du survivre à l’extinction de sa race, elle qui n’avait rien pu faire pour sauver ce qui lui était cher par deux fois … Mais sa mort ne se passa pas exactement comme elle l’avait prévu. Plongeant ici et là dans un profond sommeille, elle vit dans ses moments de consciences quelques yeux posés sur elle, comme des vautours attendant la mort d’une proie dans le désert. Elle fut même témoin d’une scène étrange … Un prédateur essayant de s’approcher pour lui mordre la jambe mais étrangement, il fut repoussé par … Elle ne savait quoi. La prochaine fois qu’elle reprit conscience, elle n’arrivait plus aussi bien à bouger. Ses bras étaient prit dans les racines de l’arbre.

« V-Voe ? … » Celui-ci ne répondit rien, plongeant à nouveau dans un sommeille maladif. A chaque fois qu’elle ouvrait les « yeux », elle semblait disparaitre un peu plus sous les racines. Celles-ci recouvraient son corps, des plus fines semblaient pénétrer sa chair, sa chevelure de chair et d’os se confondant avec l’écorce. Est-ce que l’arbre la consumait ? Cela aurait été une mort comme une autre …

Jusqu’à ce qu’une faible voix résonne dans son esprit. « Repose-toi … Tes blessures … Sont profonde … Mais désormais, tu dois guérir. »

Elle avait du mal à réaliser ce qui lui arrivait. Elle était si faible et pourtant elle sentait une certaine chaleur, presque réconfortante. Cela lui rappelait … Ce si faible contacte lors de ses premiers jours à Hope. Sa main sur la vitre froide, rejointe par celle d’Oly … Le même contacte rejoint par celle de Geleerde. C’était si ridiculement petit comme sensation … Et pourtant, cela lui faisait tant de bien.

« Pourquoi … Vous … Pourquoi ? »

« Je ressens … Ce que tu ressens. Tu n’as pas mérité cela. Ce n’est pas … Dans l’ordre des choses. Alors laisse-moi t’aider et … Repose toi. »

La voix lui semblait si douce et si tendre, faisant vibrer jusqu’à son cœur. Ce n’était pas quelque chose que l’on pouvait feinter, pas lorsqu’elle était connectée ainsi à cet arbre désormais. La nature … La mère nourricière portait bien son nom en cet instant précis. Pour une raison qu’elle ignorait, cet arbre voulait l’aider, s’occuper d’elle, sans doute comme il avait déjà aider tant de petites créatures durant sa longue existence.

« Non … Je ne peux pas … Je ne suis pas comme les autres … Je risque de … De te faire périr. » Dit-elle vis-à-vis de la maladie même qui façonne son corps et a fait s’éteindre son espèce.

La voix de Voe raisonna cependant, non pas parla HOPEwatch mais s’immiscent entre elle et l’arbre. « L’organisme … Voe … Va réguler … Le lien génétique … l’Organisme Voe vous … Protégera … »

Elle ne savait plus quoi dire, envahie de sentiments. Joie, honte, réconfort, embarra … Elle qui se croyait seule et perdue … La Tisseuse décida de s’abandonner à l’arbre alors, sa chair se liant volontairement à l’écorce, aux racines. Elle devait désormais se reposer. Elle devait recoller les morceaux …

Avec le temps, la croissance de l’arbre fit monter le corps emprisonné de Yagleadra sur son tronc. Un amas de chair ornait désormais le bois, cachant presque la silhouette de la déchue, un étrange cocon  rougeâtre et brun qui, aussi disgracieux soit-il, l’aidait à se remettre de … Sa vie entière, en réalité. L’arbre, dans son infinie bonté, fit ce que même Voe n’arrivait pas à faire. Parlant à son âme et tout ce qui faisait d’elle un être à part entière, les souvenirs de la chancelière commençaient à lui revenir à l’esprit. Elle qui avait tant oublié, elle qui pensait que la seule chose important était son long pèlerinage, des millénaires passé à explorer sa planète morte … Un peu comme si l’arbre venait écarter ses souvenirs traumatisant pour déterrer tout les autres.

Voe l’appelait chancelière mais cette période de sa vie était depuis longtemps disparue. Elle n’était chancelière que d’après les mots de son IA … Mais désormais, elle se souvenait. Elle se remémorait son père. Elle se remémorait toutes ses années d’études, ses regrets et ses bons moments … Elle se rappelait des célébrations, elle se rappelait des félicitations. Elle n’était pas une abomination. Elle était Yagleadra, fille du génie qui a propulsé les Yamogrien vers une ère prospère. Elle était l’une des plus brillantes scientifiques de sa génération. Elle a été couronnée et a dirigé son peuple dans de nombreuses expéditions. Certes, elle a fait une erreur. Elle a guérit son peuple pour ensuite le voir souffrir dans d’atroces souffrances, non seulement les condamner mais condamner la planète entière… Mais c’était une erreur. Un accident. Avant cet incident, elle aurait redressé la bar, elle aurait assumé, travaillé pour se racheter. Elle ne se serait pas morfondue à ce point là. Elle se souvenait qu’elle travaillait dure. Elle savait qu’elle se mettait souvent en doute mais avançait. Elle avait un devoir et elle ne trahissait jamais son devoir. Et jusqu’ici ? Elle l’a trahit, dans le sens où elle ne faisait rien pour que ce sacrifice ne soit pas en vain. Elle se lamentait alors qu’elle pourrait aider ceux dans le besoin, reconstruire pour se préparer face à l’ainé.

Ce n’était pas digne de la chancelière qu’elle était. Elle le réalisait désormais. Elle était lamentable mais ce n’était pas une raison pour continuer de l’être ! Tout en elle transpirait la détermination et le désire d’arranger les choses, de faire … les choses bien. Des mois sont passé durant ce processus et finalement, l’arbre lui parla à nouveau.

« Tu as reprit tes esprits ? … C’est bien. Je … Ne pense pas … Pouvoir faire plus. »

« Tu as déjà tellement fait … Tu mérite ma reconnaissance éternelle. »

A ses mots, prononcés par la pensée, Yagleadra sentait son lien avec l’arbre se briser. Ce cocon commençait à s’agiter, à craquer … l’écorce se résorbait un peu et cette protubérance de chair finit par s’ouvrir, les griffes de la dame décharnée perçant la membrane pour laisser un étrange fluide se déversé sur le tronc et le sol. Subitement, ses liens brisés et rien d’autre ne la retenant, le corps de Yagleadra tomba lourdement au sol, faisant une chute de quelques mètres dans un « crack » que peu naturel.  

Reprenant peu à peu ses esprits, elle se redressa lentement sur ses pieds … Une épaule déboitée et un coude pliant dans le mauvais sens. Seulement, sans même grimacer, ceux-ci se replacèrent eux-mêmes dans d’autres « crack » ragoutant, se frottant le visage, passant ses griffes dans ses cheveux osseux … Elle avait changé. Elle était devenue la nouvelle Yagleadra. Ou plutôt la nouvelle. Elle ne se tenait plus d’une manière si craintive. Elle était droite et fière. Relevant le visage vers l’abre, elle vit le cocon vide … Ainsi qu’un bien macabre spectacle. Autour de ce cocon, divers crochets osseux, mandibules et pieux exposaient les carcasses à moitié décomposées des créatures corrompues qui avaient tenté de manger cet amas de chair ainsi exposé.

C’était perturbant mais elle fit rapidement le lien. Cela devait être le travail de Voe qui l’avait défendu. C’est d’ailleurs avec plus d’assurance qu’elle interpella son IA. « Voe ? Tu es éveillé ? »

« Organisme Voe : Opérationnel. Réjouissance : Conditions de l’organisme Yagleadra optimale ! » Un sourire se dessina sur le visage de la principale concernée avant que la voix grave de l’IA résonne une nouvelle fois. « Organisme inconnu détecté. »

Elle se retourna alors vers la présence qu’ils ressentaient.



"Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

Déesses d'un certain genre Testya10

"Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

___________________________________

This bizarre Thing That I Am,
Everything But Powerless,
Deserve Respect,
Even Despite Everything I Did ...

vava
Harall
groupe
J'suis Tarzan, ta race !!!
Feat La Mèche de Kronenboug


-Yiiiiiiiiipeeeeeeeee ! Un bruit sourd. Aïe.

Eh beh ça commence bien ces conneries ! Comment vous expliquer, c'est un peu comme sortir d'une immeeeeeeeeeense gueule de bois durant laquelle le monde s'est ralenti le temps de cinq tours. Et il m'en a fallu de l'eau pour décuver parce que je peux vous dire que mon degré d'alcool dans le sang était astronomique ! Mais du bon alcool de merde, de la Heineken toute pourrie, bien fade ! Je m'en vais vous parler des bières belges, vous allez piger ce que c'est que se déchirer de manière qualitative ! Comment ça je dérive ?! Tu dérive, recentre que les gens comprennent. Mais il était là avec son autre perso le mec, il sait ! Oui mais faut faire des blagues ! C'est une meilleure raison déjà, tu vois quand tu veux !

Donc je résume sommairement : Je suis une héroïne d'isekaï parmi des tonnes de héros d'isekaï. C'est TRES. SIMPLE. Je suis dans mon appart', j'ai un cristal en scénarium, le cristal me téléporte dans l'espace ! Puis un PNJ me ramène sur une autre planète pour une mission et j'ai une queue et des oreilles de renard trop stylées ! Ensuite on me balance dans un vaisseau avec plein d'autres gens aussi paumés que moi façon huit clos... Mais huit clos sans tension, enfin si, mais c'était pas voulu, y en a juste qui ont pété les plombs. Moi je buvais des bières. Je bois toujours des bières. VOUS AIMEZ LA BIERE ?!
Donc, on a plus ou moins rien fait et me voilà bien, BIEN paumée, sans avoir aucun indice de si je peux rentrer chez moi ou pas. Bon, j'ai quelques indices de quoi faire, genre vers Solarii, ils ont décidé que je leur appartenais. Alors ouais... mais nan alors va falloir que je trouve à qui je dois péter la tronche parce que même mon narrateur sait pas ! Je... Je demanderai, okay ?! Enfin bref, après être restée aussi statique pendant un event entier, il est grand temps pour moi de faire un peu d'exercice.

J'ai donc suivi les conseils du raton laveur sur pattes du vaisseau et suis restée sur Ne... Nefu... Nef.. Nefyria ! Je le savais d'abord ! Donc j'ai de nouveau des oreilles et une grosse queue touffue ! Et pour faire un peu d'exercice, je saute d'arbre en arbre. Ben quoi vous avez jamais vu un renard faire ça ?! Bah moi si ! En balançant des renards du haut d'un building ! Tout le monde fait ça, j'adore la maltraitance animale putain !

Revenons à l'instant présent.
Mais attends, j'ai pas fin-

-Yiiiiiiiiipeeeeeeeee ! Un bruit sourd. Aïe.

Ca c'est pour le renard.

-Yiiiiiiiiipeeeeeeeee ! Un bruit sourd. Aïe.

Ca c'est pour le staff.

-Yiiiiiiiiipeeeeeeeee ! Un bruit sourd. Aïe.

Ca c'est gratuit.
Mais c'était une blague ! Ca fait super mal espèce de trou du cul ! C'était l'objectif de la manoeuvre. Pfff... Donc ouais. Pour résumer, je me suis baladée sur Nefyria et entre deux sauts, je buvais une bière. Et j'ai sauté genre... une soixantaine de fois, ce qui fait monter mon compteur à une trentaine de bières. En somme : Je suis torchée... de chez torchée ! Mais j'adore ça, vous imaginez pas à quel point ! Dès que je mets une pichenette, y a plus rien devant, c'est le pied.

-Ah put-*hic*... Mes nibards ont amorti ma ch-*hic* ma chute... J'voulais rebon-*hic*... Rebondir...

Ouais enfin, c'est... pas forcément le mieux point de vue communication. C'est dans ce genre de moments que je donnerais n'importe quoi pour retrouver ma kitsune d'Alycéa... Elle peut me faire décuver elle, on peut boire toute la journée comme ça ! Bon, en théorie je peux décuver toute seule mais pas sans bourrer l'intégralité des plantes et animaux autour. Donc dans le doute je vais m'abstenir.

-C'est... C'EST QUI QUI VA PETER LA GUEULE AU NIM ROY ?! C'EST BIBIIIIIIII !!!

Je me relève du trou que ma chute a causé en titubant. Quand je pense que c'est pas le pire que j'ai fait et que je peux facilement boire une centaine de bouteilles supplémentaires. Pour être honnête, à 50 unités, je suis tellement raide que c'est comme si j'étais lucide donc bon, je pourrais continuer de boire, ça réglerait le problème. Du coup je me ressors une binouze et je la descends. Aaaaah je sens ce liquide sacré couler dans mon œsophage, répandant sa fraîcheur dans l’intégralité de mon corps. Et allez ! un boost de puissance en plus !
Bon par contre, l'arbre est bien trop grand pour que je grimpe à nouveau dessus, il faut que j'en trouve un autre avec des points d'accroche.
Du coup je marche dans la forêt, prenant appui sur les diverses écorces... Je dois bien marcher une petite heure avant d'entendre un bruit bien chelou. Genre... craquement. Ou genre kinder surprise qu'on ouvre ! Vous savez, quand on retire l'emballage et que ça fait froutch froutch ! Allez, on va à la recherche du kinder surprise géant !

Alors je me rapproche et sur quoi je tombe là ?! Un VRAI kinder surprise en forme d'arbre avec des cadavres tout autour ! Et à l'extérieur y a... un genre de mélange entre un claqueur de The Last of Us et un démon de DOOM...

-Woaaaaaah, ça c'du gros jouet sa mère ! C'est un arbre en chocolat ? Ca s'mange ?

Je m'approche en titubant toujours quelque peu avant de la pointer du doigt.

-Toi... Toi t'as un p'tain d'chara-design de ouf ! Ca t'dit d'prendre une bière avec moi ? Genre après tu m'dis comment ça fonctionne niveau sous la ceinture...

Comment ça, j'aurais dû être terrifiée ? Vous parlez à une déesse bourrée qui a déjà affronté des créatures lovecraftiennes et dont le narrateur adore les trucs perturbants ! J'adore les trucs perturbants ! Il adore les trucs perturbants !


Déesses d'un certain genre Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
Yagleadra
groupe



Déesses d'un certain genre
Lorsque Yagleadra se retourna pour identifier la forme de vie s’approchant, un air intrigué marqua son visage pourtant même à moitié caché par cette protubérance de chair et de crocs sur sa tête. Une jeune femme à la coiffure … Pour le moins unique, possédant des oreilles et une queue animale. Bon, ceci n’avait rien de particulier en ses lieux, elle-même avait depuis longtemps fusionné avec une libellule, changeant la trainée de chair derrière elle en abdomen insectoïdale si reconnaissable de la libellule et lui avait donner des ailes.
Mais tout de même, qu’est-ce qu’une personne comme elle faisait en plein milieu de la forêt ? Avec … Une bière à la main, en plus ? Où avait-elle trouvé ça sur cette planète ? Ce n’est pas comme si ils étaient proches du campement de Hope non plus ? Un peu perturbée, la grande dame pencha un peu la tête sur le coté pour exprimer ce sentiment.

« Un … Arbre en chocolat ? … Non ? » La question était tellement absurde, elle ne savait pas réellement comment y répondre. D’un autre coté, elle ne voulait pas pointer trop durement ses bêtises. Elle semblait … Clairement alcoolisée.

La suite n’était pas vraiment mieux, cette dame était complètement désinhibée par l’alcool. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Un sacré numéro s’il s’agissait de son état normal. Elle prit cependant le temps d’analyser ses mots.

« Chara-design ? … »

La voix de Voe s’éleva de la HOPEwatch qui avait fusionné avec son poignet depuis bien longtemps. « Chara-design : terme utilisé dans la conception de jeux-video ou de film pour dési- »

La Tisseuse de chair pesta un instant entre ses dents. « Oui, je sais, Voe. » Elle avait, après tout, enregistré la totalité de la base de donnée de cette chaine de divertissement de Hope… Hopeflix ? Quelque chose qui sonnait comme ça. Involontairement, elle connaissait chaque épisodes de Hoping Bad ou de Game of Seat et par ce même billet, elle connaissait tout les « behind the scene » et choses du genre. La question qu’elle posait surtout, c’était pourquoi on l’appelait ainsi alors qu’elle était un être vivant dans le monde réel et non un quelconque monstre de foire dans une fiction.

Lorsqu’elle mentionna « sous la ceinture », elle regarda par automatisme « sous la ceinture » et remarqua qu’elle était nue. Certes, vu l’état de son corps, elle n’avait plus vraiment d’organe génitaux à cacher et la plupart de ce qui pouvait être vu étaient muscles et carapaces mais Yagleadra n’était plus vraiment la chose brisée qui se serait demandé en quoi cela pourrait poser problème. Elle a reprit ses esprits et elle se crispa à cette découverte, venant automatiquement tirer sur la toile de chair qui entourait ses hanches pour cacher son entre jambe, tout aussi vite que tout ses autres bras ne cachèrent le reste de son corps.

D’un air un peu sévère et paniqué, elle haussa la voix « Voe ! Des vêtements ! » Chose à laquelle l’IA parasite réagit en faisant pousser une robe rouge à partir de sa peau de la Yamogrienne, celle-ci cachant donc ce qu’un être normal aurait d’honteux. L’air frustrée, toujours, elle vint frotter cette robe avant de se redresser vers la blonde. « Vous n’avez strictement rien vu … Et je suis désolée mais non, je ne désire pas d’alcool, ceci m’est toxique. » Elle répondit simplement, tâchant peut-être d’évincer volontairement le dernier commentaire de la jeune femme.

Elle se retourna alors vers l’arbre qui l’avait guérit, peut-être aussi pour éviter le regard de la jeune femme, encore un peu honteuse. Elle leva une de ses mains vers l’arbre, disant un petit « Voe ! » pour lui faire comprendre de l’aider. « Assistance : récolte de la biomasse en cours. » La chair ornant l’arbre se mit à se résorber, à tomber au sol, les pieux exposant les cadavres, frais ou non, des diverses créatures essayant de l’attaquer se repliant et laissant tomber les carcasses. Chaque lambeau de chair se mit à ramper vers elle, venant se faufiler sous sa robe pour supposément être stocké en son corps. Après l’avoir tant aidé, elle ne pouvait pas laisser cet être livré à lui-même avec ses … « détritus ». Cela pouvait être dangereux de nombreuses façons.

« Hmm … Désolée pour l’étrange spectacle. Vous me retrouvez dans une période de transition un peu … Particulière. » Elle dit simplement à la jeune femme en se tournant à nouveau vers elle. « Je me nomme Yagleadra. Dites-moi … Je suis curieuse de savoir ce que vous faites ici. Et surtout, pourquoi vous n’avez pas peur. Peut-être faites vous partie d’Hope ? »

Elle demanda puisque c’était l’explication la plus plausible pour elle. Elle osait croire que peu de peuple dans l’univers pouvait rester aussi calme face à une créature aussi grotesque qu’elle ne l’était. A moins que cela ne soit l’alcool, le fait qu’elle soit un agent pour expliquer le sang-froid. Que cela soit par expérience ou parce qu’elle aurait déjà vu la Tisseuse de Chair entre les murs du vaisseau-mère … Cela lui rappelait, combien de temps s’était-il passé depuis la déchéance ? Elle sortait d’une longue hibernation, après tout.


Dernière édition par Yagleadra le Mer 5 Juin 2019 - 21:47, édité 1 fois


"Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

Déesses d'un certain genre Testya10

"Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

___________________________________

This bizarre Thing That I Am,
Everything But Powerless,
Deserve Respect,
Even Despite Everything I Did ...

vava
Harall
groupe
Ca va les chevilles, cocotte ?
Feat La Mèche de Kronenboug


Nan mais SI ! Arbre en chocolat ! C'est le principe des kind- aaaaah mais c'est parce qu'il y a pas d'emballage en aluminium, il y a une certaine logique ! -T'es la seule à l'avoir.- Et toi aussi vu que c'est toi qui m'écrit. -Ah oui, vu sous cet angle.- Oh t'écoute quoi ? -L'opening de Haifuri, c'est le narrateur de Proxima qui me l'a filé.- Oh, tu me garde le lien dans un coin steup' ? -On dérive.- On dérive.

-Attends... attends juste... trois secondes, y a l'aut' qui la boucle pas dans ma caboche...

-Mais c'est toi qui me parle !-

-C-Chuuuuuut, t'as vraiment une voix d'merde pour un narrateur...

-Oh et puis merde ! Je me casse !

-Rooooh mais il boude maintenant ! Eh oh ? Allô ? J'ai besoin de savoir combien d'XP elle a làààà !

-Démerde-toi !-

Bon, l'autre il est bougon, j'ai heurté sa fierté de mec qui pensait qu'il avait une jolie voix ! Du coup je me retrouve un peu prise au dépourvu avec la nana en face. Sauf que ce que mon narrateur ne sait pas, c'est que j'ai déjà lu l'XP et le nom du personnage en face ! -QUOI ?! Mais Yagleadra m'a pas donné son accord et- Bingo. -...- Bon, du coup, ça c'est fait, on peut retourner à quand ma partenaire du jour tique sur le terme chara-design.

-Bah ouais, tu pense bien qu'il a fallu un troufion pour dessiner ta tronche ! Dans l'doute, j'dirais qu'il a *hic* bon goût !

Ah, semblerait qu'elle sait ce qu'est un chara-design. Eh beh, les bestiaus Gigeriens, c'est plus ce que c'était ! Nan sérieux, je savais pas que les xenomorphes mataient les making-offs sur Netflix ! Ou du moins la contrefaçon Rebirthienne de Netflix ! Mais si vous savez, le genre de faux noms que les dessins animés pour gosses utilisent pour faire une référence nulle ! Bah là c'est pareil ! Genre Super Robotor contre les Pirates de l'Espace ! -Arrête tu fais ressortir mon traumatisme de Titeuf !- En l'occurrence, je suppose que le chara-designer de Yaglaedra est également son narrateur, ce serait bien le genre.
Ah oui ! En dessous de la ceinture, c'est vrai ! Elle est à poil je crois ! Je me demande si on peut faire les ciseaux avec ce machin... Mais bien entendu, c'est un individu féminin, donc si prude et chaste qu'elle va cacher l'entrée du paradis avant de demander des vêtements à son pod- son IA je veux dire.

-HAHAHAHAHAHAHA-*hic*- HAHAHAHA ! Faut pas avoir honte d'ton corps miss ! Tu trouveras bien l'prince charmant !

Je me redresse, toujours bien alcoolisée, le visage rouge de par mon pourcentage dans le sang avant que Yag ne refuse ma proposition de picoler avec moi.

-Eeeeeeh ? Maaaaais, un p'tit verre de bière ou d'vin a jamais tué personne qui conduit pas ! 'Fin si, sans doute mais mais par la toxicité ! Mate ça, j'suis à... 31 bouteilles et j'vais très *hic* bien !

Oh tiens, qu'est-ce qu'elle fait ? Elle... absorbe les cadavres autour ? Eh bah ça fait du ménage ! Et puis l'arbre en chocolat a une meilleure gueule maintenant. Et maintenant, c'est l'heure des questions. Bon, déjà, séance d'excuses pour ce que je viens de voir.

-Oh t'inquiète t'inquiète, on peut dire que j'suis dans une phase de transition aussi, j'décuve. D'ailleurs attends trois s'condes, j'arrange ça. Je sors une bouteille de bière que je descends encore. Aaaaaah ! Ca c'est *hic* le pied !

Donc, Yagleadra se présente.

-Nan mais ça j'ai vu sur le haut d'ton post avec tes 67 XP *hic*. Mais euh sinon... bah en vrai j'sors d'une mission toute chiante alors j'me suis dégourdi les jambes en sautant d'arbre en arbre. Et j'bois en même temps. Alors plus j'bois, plus j'vais vite et plus j'vais vite, plus j'vais loin. Et genre en... une demi-journée, j'me suis retrouvée là. Je m'adosse contre le tronc avant de continuer mon explication... Mais juste avant... *BURP* Ah, il était pas farouche celui-là. Sinon, j'fais pas partie d'Hope nan, j'croyais que ça s'était cassé la gueule de c'que j'ai compris.

Mon sourire carnassier sur les lèvres, je m'approche de la p'tite hendricks abomination avant de me pencher vers elle, approchant mon visage au plus près du sien.

-Pour c'qui est de pourquoi tu m'fais pas peur... Dis, tu peux m'citer un dieu lovecraftien, n'importe lequel ? Cherche pas j'l'ai rencontré. Nyarlathotep ? Rencontré. Dagon ? Vu. Hastur ? Pété sa GRANDE GUEULE ! Alors bon, j'vais te dire, j'ai vu vachement pire. Je me recule alors, m'étirant et buvant une bière supplémentaire par la même occasion. Et toi ma louloute ? Qu'est-ce que tu foutais dans un arbre kinder surprise ?



Déesses d'un certain genre Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
Yagleadra
groupe



Déesses d'un certain genre
Elle avait déjà tant à faire maintenant que sa santé mentale était rétablie et pourtant, là voila, à discuter avec une femme qui parlait toute seule de choses incompréhensible. Un narrateur ? De l’XP ? Des termes digne de romans ou de jeux vidéos. Etait-elle saoul au point de croire qu’elle vivait une fiction ? Un rêve peut-être ?
Dans tout les cas, autant Yagleadra était avide de repartir à la base de Hope pour pouvoir reprendre des recherches sérieuses et se tenir réellement au courant des choses, autant elle ne trouvait pas la force dans son cœur de simplement faire demi-tour et ignorer cette dame. Elle était peut-être folle mais faire cela, ça serait l’hôpital qui se fout de la charité. Elle n’avait pas eut d’épisodes comme ceux de la femme devant elle mais elle était très faible, mentalement, à un moment de sa résurrection et à ce moment là, on ne lui avait pas tourné le dos.

A partir de ce moment, elle décida de ne plus prendre les paroles de la blonde trop au sérieux ou directement au premier degré. Quelqu’un l’aurait dessiné ? Cette personne aurait un bel esprit tordu si quelqu’un venait à dessiner un être comme elle … Bien entendu, son jugement était obscurcit par ses années de tortures, physique et morale, qui suivit cette forme mais même sans cela, et en admettant que de grands artistes pourraient arriver à un tel résultat … Il n’empêche qu’elle parlait d’elle comme d’un dessin et non un être vivant, ce qui était pour le moins inquiétant.

« Ce n’est simplement pas civilisé et … Je vous remercie de l’encouragement mais je ne cherche pas réellement de prince charmant en ce moment. » Mais elle réagit un peu plus violement à sa déclaration, prenant un air choqué. « Trente et une bouteilles ?! »

C’est un nombre absurde pour quiconque mais cela l’était encore plus pour la Tisseuse de Chair qui se souvenait de cette soirée, lorsqu’elle était encore sur Hope … ou une de ses amies l’avait invité à prendre un verre d’alcool justement et où son organisme n’avait du tout, extrêmement pas digéré la liqueur. C’était à un point qu’elle croyait s’être évanouie après la première gorgée, quand bien même l’amie en question lui a assuré qu’après un verre, elle dansait déjà sur les tables et pleurait en riant de manière incontrôlable. Elle remerciait les dieux, s’ils existaient, de lui avoir fait oublier ce moment, en réalité.

Dans tout les cas, la buvarde n’était ni choquée, ni inquiétée par tout ce qu’elle avait vu, quand bien même une femme écorchée de toute part se dressait devant elle, d’un bon deux mètres vingt, qui commandait à distance des lambeaux de chairs qui avaient rampé et développé des appendices même pour se trainer jusqu’à elle… Elle alla même jusqu’à prétendre qu’elle savait déjà qui était Yagleadra, toujours en saupoudrant son discours de choses bien irréelles. Le coin de la bouche de la déchue de Hope vint même se relever un peu dans un rictus de dégout lorsqu’elle rota sans retenue … Elle qui venait de se remémorer son passé et fréquentait les hautes sphères de son monde, il était inutile de dire que … Cet acte était … Charmant.

Lorsqu’elle s’approcha d’elle, elle resta immobile mais eut un léger mouvement de recule du visage, pour la simple raison qu’elle s’approchait dangereusement de celui-ci et que les effluves d’alcool remontant à son nez étaient presque assez pour lui faire tourner la tête, littéralement. D’où la raison pourquoi elle posa une main sur son visage. « Bon sang … » Elle ne pu s’empêcher de chuchoter cela en sentant l’odeur. Lentement et délicatement, elle vint poser deux autres mains sur les épaules de sa vis-à-vis, les tenant avec la pointes des griffes même, en réalité, pour doucement, très doucement la repousser de sorte qu’elle ne soit plus à deux centimètres de son visage ainsi.

« Pardonnez-moi … Je pense que pour … Décuver, comme vous le dites, vous devriez ranger cette bouteille immédiatement et ne plus y retoucher avant un certain temps… Et avant que vous me citiez d’autres « dieux » que vous avez battu dans une autre vie. »

Est-ce qu’elle la prenait au sérieux ? Bien sur que non. Elle était complètement saoul et devait être dans un de ses délire d’ivrogne. Si elle n’était pas de Hope, cependant, tout ça restait étonnant. Qui était cette femme ? Ou bien qu’est-ce qu’elle était ? Même Voe pourrait lui confirmer que trente et une bouteille d’alcool serait mortel pour un être humain lambda.

« Votre mission semble avoir été bien arrosée. Je pense que vous aurez besoin d’assistance pour rejoindre le campement de Hope. Quand bien même vous en faite pas partit, je pense qu’ils pourront vous aider … N-Non, attendait. » En disant ça, elle réalisa quelque chose. « Une mission ? Une mission pour qui, si ce n’est Hope alors ? »

Elle regarda alors derrière elle pour fixer l’arbre un moment, solennel et répondit tout en se dirigeant vers celui-ci. « … Il ma aidé à … Décuver, moi aussi. » Elle vint poser la main sur l’arbre, l’observant de haut en bas. Elle ne pouvait plus réellement communiquer avec lui maintenant que leurs êtres étaient séparés mais elle espérait qu’il pouvait la comprendre même sans cela. Elle chuchota à son égard. « Merci pour tout … J’espère pouvoir rendre la pareille, si la possibilité se présente. » Bien entendu, là c’est elle qui pourrait passer pour une folle à parler à un arbre mais elle avait vécu pendant des mois avec lui et … C’était étrange à dire mais personne ne la connaissait mieux que lui, désormais.

Elle se retourna alors vers la blonde mais adressa la parole à son IA à la place. « Voe, montre-moi le chemin vers la base de Hope. » Mais rien ne se passa. Normalement, elle aurait du ressentir la route à suivre, une information donnée directe dans son système nerveux mais rien ne se passa. « … Voe ? Réagit. » Elle demanda un peu plus fermement en regardant sa HOPEwatch.

« Oh … Des … Excuses sont de … rigueur … » S’exclama subitement Voe d’une voix un peu distordue. Elle observa sa montre avec confusion. « Taux d’alcool dans l’air … Supé … Supérieur … Au seuil de … Tolérance … » Elle grimaça. Est-ce que la simple halène de la dame avait suffit à le rendre pompette ? « Conseil : … Eviter … Tout contacte avec … Agent toxique … A-Al .. Alcool … Eeee... viter ... »

Yag observa presque nerveusement la femme avant de tapoter un peu sur sa montre. « Voe. La base. »

« Aah … Ah. Approxi … Proxi … Proximation. Par … là ? »


Elle soupira. Des approximations n’étaient pas ce qu’elle désirait mais elle abandonna l’idée de lutter d’avantage. Elle n’aurait qu’à attendre qu’il se sente mieux. Elle fit signe alors à l’autre personne de la suivre. Elle la dépassa même puisqu’en réalité, l’approximation la dirigeait vers l’endroit d’où l’alcoolique venait.

« Venez. Comment vous appelez-vous, d’ailleurs ? »


Dernière édition par Yagleadra le Ven 14 Juin 2019 - 15:16, édité 1 fois


"Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

Déesses d'un certain genre Testya10

"Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

___________________________________

This bizarre Thing That I Am,
Everything But Powerless,
Deserve Respect,
Even Despite Everything I Did ...

vava
Harall
groupe
Feat La Mèche de Kronenboug


N'importe qui peut pécho. Vous me ferez pas changer d'avis là-dessus, même le rat le plus dégoulinant d'un bidonville nucléarisé trois fois, il dégage assez de phéromones pour attirer au moins UNE personne ! Si vous regardez Rule34, vous trouvez plein de trucs avec du Cthulhu ou autre connerie du genre. Alors, bon Yag ? En plus elle a un corps humanoïde ? Allez banco les fanarts ! Donc quand elle vient me baver dans les étagères qu'elle cherche pas, je prends ça comme un genre de modestie déplacée... Ou alors elle est gay, ce qui serait une aubaine ! -Ôte ta main de ton slip.- Roh allez, juste un peu ! -Non, on a pas l'autorisation.- Maiiiiis alleeeeez ! -Son narrateur a dit "Garde ça pour plus tard"- Ah ouais... Okay !

-Roh-*hic*-lalaaaaa... T'as pas l'air fun toi ! L'cul, ça t'tombe dessus au pif, y a pas à chercher !

Cela dit, sa réaction est assez violente vis-à-vis de mon nombre de bières ingurgité (Voir le titre du post). Je crois me répéter hein mais... c'est pas mon record, c'est même assez bas en comparaison donc faut être sacrément intolérante à la binouze pour s'outrer autant. Avec Alycéa c'était jeu à boire tous les soirs ! Sauf quand elle avait pas envie... Et je forçais dans ces moments là. Tain, j'espère qu'elle s'inquiète pas trop la pauvre...
Erf, je suis repartie dans mes pensées, un air mélancolique non-dissimulé à cause de l'alcool. Faut dire... je me sens un peu seule. Alycéa, c'est clairement la plus sage de nous deux mais elle fait trop partie de mon quotidien maintenant, j'ai beaucoup de mal à m'en dissocier...

-Hey... J'vais te dire... Ma meilleure mote... euh... pote, elle m'a vue en descendre 142. 31, c'est vraiment le gros minimum si j'veux taper fort.

Et puis attendez, c'est la créature Gigerienne avec le trailer de Scorn dans sa présentation qui s'étonne d'un pauvre nombre de bouteilles ?! -Bon, je vais te bloquer complètement les présentations...- Nan mais sérieux ?! L'hôpital qui se fout de la charité je vous jure !
Roh et puis quoi encore ? les effluves d'alcool ça la dérange ? Eh beh, comme quoi on peut ressembler à l'enfant illégitime d'Alien et Bloodborne et être une grenouille de bénitier !
Et puis bon, si lâcher une bouteille suffisait à décuver -C'est une métaphore.- Une méta-quoi ? -Oh mon dieu...- Oui ? -Nan, pas toi !- Bon plus sérieusement, décuver de 31 bouteilles, à part pour moi ou Alycéa, ça se fait pas comme ça. Ca... se fait pas en fait parce qu'avec 31 bouteilles dans le sang, n'importe qui d'autre ferait un coma éthylique ! Et puis attends, c'est qu'elle remettrait ma parole en doute la pupuce ?! NARRATEUR ! -Oui oui, on a l'autorisation.- Parfait. -Vas-y doucement quand même, t'es torchée- On verra bien.

-Ah ? *hic* Mamzelle me croit pas ? T'sais, y a un grand truc bien classique dans l'horreur Lovecraftienne, c'est la peur qui mène à la folie. Bon j'irai pas jusque là mais j'connais la sensation et j'ai l'pouvoir de t'le faire ressentir.

A ce moment, je m'approche d'elle, toujours alcoolisée, puis je dirige mon doigt vers son crâne. Comme je le pensais, elle a toujours un cerveau et donc toujours une sécrétion d'hormones. Profitant de cela, une impulsion assez légère sort de mon index, inséminant de l'adrénaline, beaucoup d'adrénaline en elle. La sensation ressentie dépend de la personne mais ça devrait lui faire comprendre où je veux en venir. Je laisse l'état durer cinq petites secondes histoire d'éviter de potentiels problèmes et je dissipe l'effet d'un claquement du doigt. J'ai pas pu savoir exactement ce qui s'est passé dans sa tête à ce moment précis mais pour l'avoir expérimenté moi-même, j'avais cette sensation d'être minuscule et de chuter d’extrêmement haut à une vitesse vertigineuse. Allez savoir, c'est peut-être pour ça que j'ai tourné la carte. En théorie, quand je retire des hormones, la sensation qui leur sont liées s'estompe totalement. En plus, j'ai fait gaffe à pas y aller trop bourrin donc ça devrait lui garantir un retour en douceur.

-Allez hop, fin du spectacle ! Bon retour sur terre ! *hic*

Je laisse un moment s'écouler, le temps qu'elle se remette puis la discussion reprend. Yag a l'air de paniquer vis-à-vis d'Hope, elle a l'air un peu paumée. En même temps, je sais pas combien de temps elle a passé dans son kinder surprise.

-Bah euh... *hic*... des restes d'Hope j'crois. Genre une nana avec un skin Steins Gate là, j'ai zappé son nom. Elle a les veuches rouges. Puis y avait un p'tit furry raton-laveur et des commandants... Braham j'crois ?

Je peux maintenant constater que l'arbre est assez précieux pour Yag, je pense éviter de trop blaguer dessus du coup. Elle a vraiment dû y rester longtemps là-dedans. Vrai qu'il a l'air amoché le machin... Oh, j'ai une idée !
Je m'approche du tronc, le reniflant quelque peu. Je suis peut-être torchée mais je sais encore me servir de mes capacités.

-Hey *hic* t'sais, les arbres aussi y ont un genre d'hormones, t'en as plein d'différentes mais lui là, il a les cytokinines à donf ! Bon *hic* j'ai pas étudié le sujet jusqu'au bout, c'trop intello pour moi mais j'crois que ça veut dire qu'il se soigne si ça peut t'rassurer.

Bon par contre, je tire un peu la tronche quand Yag se met à demander à son pod où se trouve la base de Hope. J'y étais pas hein mais y a un truc dont je suis sûr, c'est qu'elle a disparu.

-Euh...

Attendez, le pod aussi il est torché ? Décidément je pige pas comment ça fonctionne chez elle. Du coup, elle va encore moins pouvoir s'y retrouver. Va falloir que je lui parle sérieusement et pour ça, je dois décuver...

-Tu permet genre... * hic* trente secondes, j'reviens.

Sur ce, j'agrippe un arbre à proximité avant de l'escalader comme un genre de singe, prenant chaque appui disponible. Il est relativement haut mais j'arrive à atteindre la cime assez vite. Parce qu'ici, si je décuve, personne sera affecté. Je me bouche alors le nez avant de me concentrer et qu'une sorte d'immense nuage orange n'émane de tous mes pores. Ca... y est, c'est bon. Je me laisse simplement tomber pour redescendre.

-Oof, voilà, j'suis plus torchée ! 'Fin c'quand même moins drôle.

Mon sourire s'efface bien vite de mon visage quand il est temps d'expliquer.

-J'ai pas tous les détails mais y a un truc dont j'suis sûre parce que les anciens de Hope arrêtaient pas d'baragouiner là-d'ssus, c'est que leur base, elle a disparu. J'ai pas plus d'infos à t'filer par contre.

Et finalement, c'est mon tour de me présenter !

-Harall ! Déesse des plaisirs, pour t'servir !

HRP :
Autorisation de Yagleadra pour modifier ses hormones.

Compétences utilisées :
Toutes indiquées dans le CP :
-Capacité d'Harall à agir sur les hormones et donc d'induire ou enlever tout type d'émotion.
-Capacité d'Harall à décuver par elle-même. Produit un nuage alcoolisé autour de la zone de technique et rend ivre ceux qui se trouvent dedans (Yag actuellement hors de portée).




Déesses d'un certain genre Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
Yagleadra
groupe



Déesses d’un certain genre
Le deuxième nombre qu’elle lui sortit était moins impressionnant que le premier et ne décrocha plus qu’un petit signe de désapprobation de la tête. Avec Voe Hors d’état, elle ne pouvait pas analyser la dame mais si c’était vrai, il était simplement bon de se dire qu’elle ne pouvait pas être humaine et que son métabolisme pouvait encaisser ce genre de chose. Tout comme certaines créatures peuvent vivre près des volcans, d’autres dans les grands froid … Elle était du genre à se désaltérer avec l’alcool. Une fois cette logique en tête, elle décida de ne plus en être si outrée, quand bien même elle ne désirait même pas y penser. Pour rappel, une gorgée lui avait été suffisante pour presque tomber dans le coma.

Oui, elle avait choisit de ne pas la croire, comme toute personnes avec un minimum de raison l’aurait fait mais elle sembla un peu frustrée qu’elle ne la prenne pas au sérieux. Elle pouvait le comprendre. Si elle parlait des horreurs qu’elle avait vécu sur sa planète, on ne l’aurait sans doute pas cru non plus, alors que tout était vrai et qu’elle portait ce fardeau pour de vrai également. Avant de se diriger derrière elle donc, la blonde vint presser un doigt sur le crâne de la Tisseuse de Chair. Comportement étrangement familier mais elle n’était plus à ça près. Si elle savait ce qui allait se produire cependant, elle l’aurait arrêté, bien évidement …
Subitement, elle revécu une éternité de souffrance démente, les milliards d’années à errer, à être la spectatrice de d’horreur sans nom. La chair mutilée, les cris de douleurs, les cris sans émotions, la terre s’ouvrant pour laisser la putréfaction envahir le cœur de la planète … La planète elle-même. Un grand organisme unique, vivant, assimilant tout sa surface, en faisant une prison où même la mort n’était pas une libération… Les nombreuses fois où elle s’était laissée tombée pour ne faire qu’un, malgré elle, avec l’esprit malade de cette créature qui était nul autre que le monde lui-même.

Mais tout ça, cela n’avait plus rien de nouveau. Grace ou à cause de l’arbre, elle se souvenait désormais d’absolument tout. Elle se souvenait de chaque secondes de ses milliards d’années. Quand bien même elle réussissait désormais à ne plus y penser, elle s’était désormais unifiée à cette sensation. La peur qu’elle ressentait durant ses cinq secondes était réelle mais irrationnelle. La marque que lui avait laissé sa vie mais elle avait conquis tout cela. Si elle lui aurait fait subir ça quelques mois plus tôt, sans doute serait-elle détruite comme maintenant mais à la place, elle se tenait toujours droite, sans émotions sur le visage, juste fermée pendant un petit instant. Elle n’était pas affectée outre mesure par ce petit tour de magie dont elle ignorait la nature. La peur était partie et ne la paralysait plus. Cependant … Faire subir une telle expérience comme ça, sans raison valable ? Car non, prouver un point n’était pas une raison suffisante pour refaire vivre de telle chose à qui que se soit … Si le monde était peuplé de gens aussi insouciant que la blonde, alors il avait grand besoin de recadrage.

Elle garda sa colère pour elle-même pendant un temps, débâtant si cela valait la peine de lui faire part de son mécontentement. Elle lui répondit un simple mais clairement peu aimable « Trop aimable. »

Ses mots concernant l’arbre n’avait pas réellement aidé. Elle désirait simplement se mettre en route vers la base, engageant le pas jusqu’à ce que l’autre personne lui demander d’attendre et … Bon dieu mais que faisait-elle ? Clairement, elle devait user d’une sorte de magie, chose avec laquelle elle n’était pas du tout famillière car cette illusion en elle, plus cette production subite d’un nuage orange en haut d’un arbre … Elle ignorait la raison de tout cela, regardant vers le haut de l’arbre d’un air sérieux avant qu’elle n’explique qu’elle … N’était plus saoule ? Elle allait faire référence à tout cela sous le terme « Logique d’Harall », puisqu’elle savait désormais son nom.

« Des plaisirs … C’est étrange que tu te fasse appeler comme ça quand tu fais vivre des choses aussi horrible aux gens. » Elle restait calme mais son ton piquait clairement. Et parlant de clarté, Yagleadra semblait déterminée à mettre les points sur les i. « Si tu souhaite te faire des amis, ici ou ailleurs, je te recommande de ne plus utiliser ce genre de tour sur qui que se soit. Car je te présente mes félicitations, tu m’as montré qu’en effet, il y avait des choses effrayante et incompréhensible dans le monde… Mais je ne souhaite à personne d’expérimenter ce genre de chose. Encore moins aussi gratuitement. »

En effet, ce n’était plus la petite Yag passive et effacée de Hope qui se dressait désormais. C’était celle qui avait dirigé tout un peuple, toute une planète durant de nombreuses années. Et encore, elle aurait très certainement était bien plus fort si Harall n’était pas alcoolisée. Sans doute allait-elle utiliser cette excuse d’ailleurs. Elle semblait mieux tenir ses phrases mais si ça se trouve, elle était toujours saoule. Elle finit par se retourner pour se remettre en marche à travers les arbres.

« Et oui, de Hope n’en reste que des ruines. Ou du moins, le vaisseau mère n’est plus. Mais je parlais surtout de la base établie ici sur Nefyria. J’ai besoin de comprendre ce qui se passe et ce qui s’est passé depuis mon absence. »

Car encore une fois, ce qu’elle disait n’était que non-sens pour elle. Elle lui demandait des informations sur la mission qui viendrait donc de Hope et tout ce qu’elle lui disait, c’était une histoire de raton-laveur et de … Mais qu’est-ce que ça voulait dire ? Skin Steins Gate ? Il n’y a rien qui correspondait, que ça soit à Hope ou aux autres planètes, dans la base de données de Voe.

Dans tout les cas, elle commençait à doucement disparaitre derrières les buissons et les arbres. « Libre à toi de me suivre tant que tu ne recommence plus jamais ça … Vu ce que tu sais faire, j’ai confiance que tu n’aie pas réellement besoin d’aide de toute manière. » Oui, elle cette simple démonstration l’avait brossé dans le mauvais sens du poil et pas qu’un peu. Malgré sa « maturation », une part de sa personne brisée restait la même. Lorsqu’elle était sur Hope, Yag était effacée mais même les plus écœuré par son apparence pouvaient lui reconnaitre qu’elle était douce et cherchait à aider … Mais si Harall ne lui présente pas des excuses, alors elle lui prouvait d’autant plus qu’elles n’avaient rien à faire ensemble et qu’elle ne méritait pas beaucoup plus de douceur de sa part.



"Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

Déesses d'un certain genre Testya10

"Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

___________________________________

This bizarre Thing That I Am,
Everything But Powerless,
Deserve Respect,
Even Despite Everything I Did ...

vava
Harall
groupe
Elle avait qu'à pas s'habiller comme ça, la sal-
Feat La Mèche de Kronenboug


Hey... J'ai comme une impression de déjà-vu... une impression de post réécrit à cause d'un bug forumactif. -Ta gueule.- HA ! Je le savais !
Bon euh... Nan mais j'ai l'impression de me répéter. -En théorie, tu te répète, mais Yag le sait pas !- Ouais mais c'est zarb.
Enfin bref, je disais... -Que tu te sentais ma- JE SAIS !

J'ai pas vraiment réfléchi en utilisant ma manipulation de l'adrénaline. C'est pas une capacité que j'utilise souvent mais le peu de fois que je m'en suis servi, les réactions ont été assez différentes. En l'occurrence, je m'attendais pas à une sorte de léthargie de la part de la personne en face. Enfin, paralysie serait un meilleur mot. En tout cas, les cinq secondes durant lesquelles je laisse l'emprise me paraissent... très longues. Et je commence à sérieusement me demander si j'ai pas fait une connerie. Genre, une bonne grosse bourde. J'ai peur de réveiller des traumatismes. Je... pense éviter de m'en resservir à l'avenir.
Hey, c'est vachement mieux écrit que le premier jet ! -T'as vu ?!- Ouais on est trop bons putain ! -Tope là !- On peut pas, t'es con ou quoi ?

Je me retrouve donc... vraiment soulagée en voyant Yag sortir de là en sortant une remarque cynique. Ca peut paraître vraiment ironique de ma part mais je suis pas sans-coeur non plus. -T'en es pas loin- Rappelle-moi qui m'écrit ? -Sans doute quelqu'un d'assez problématique, je n'aimerais pas le rencontrer.- Oh le con...
Et... ouais pour le coup, je peux pas vraiment la contredire sur ses remarques. J'ai peut-être l'excuse de l'alcool mais j'ai clairement été trop loin. Et on fait mieux comme première impression. D'ailleurs, son narrateur a deviné que j'allais me justifier en étant bourrée ! Qu'est-ce qu'il est fort ! -On sait que tu le veux ton RP +18, calme-toi.-

-Ouais... D'habitude j'titille pas l'adrénaline. J'me contrôle pas assez quand j'suis torchée, j'm'excuse. Je lui dis avec tout le sérieux du monde avant de reprendre mon sourire. Après s'tu veux une aut' preuve, j'peux t'augmenter les endorphines et les phéromones... Hem, j'déconne hein.

Après, j'aurais tendance à prendre un peu mal le côté "pas d'amis". Mais dans le doute, je préfère me taire, autant éviter de m'enfoncer en contredisant plus. Même si pour ce cher lecteur, je signale que j'ai une meilleure pote et un gosse alors me juge pas OKAY ?! Nan mais oh, déesse sans amis, qu'est-ce qu'il faut pas entendre ! Au moins je suis pas pucelle ! Hein, HEIN ?! -A qui tu parle ?- Je sais pas !

Donc, Yag m'explique que c'est pas la base principale qu'elle cherche mais la secondaire, celle de Nefyria. Ca explique beaucoup de choses. -Hahaha, regardez-là cette débile qui a pas compris !- C'est toi qui as pas compris de base. -Maiiiis bien sûr que si ! C'était une ruse ! Oui, une ruse !- Une ruse contre toi-même ? -Mais t'es méchante avec moi !-

-Oh j'comprends mieux. Bah j'peux t'y emmener pour l'coup, j'me souviens d'où on a décollé pour la mission, j'imagine que c'là.

Elle m'indique qu'elle m'autorise à la suivre même si franchement je l'aurais fait même si elle était pas d'accord. Vu que bon, c'est un RP, un peu con de pas rester avec le partenaire. En m'indiquant au passage qu'elle souhaite que j'évite de jouer avec son adrénaline à nouveau. Je suis pas du genre à mentir alors je pends l'air le plus sérieux du monde, en levant la main en signe de promesse :

-Promis, juré, craché, RP, baisé, avec consentement bien entendu. J'arbore alors un visage interrogatif. J'voudrais m'faire pardonner. Ca t'dit que j'te porte en courant le plus vite possible jusqu'à la base ? Vu d'où tu sors, mieux vaut t'ménager, nan ?

Hey le post il est mieux qu'avant en vrai ! -Je trouve aussi.- Viens on écrit tous nos posts deux fois ! -Non.-



Déesses d'un certain genre Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
groupe
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aller en haut MenuAller en bas