REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073

Jamais le ventre vide

Partagez
vava
Proxima Centrenuit
groupe
‘’Pompidou-pidou !’’ Fit la demoiselle en trafiquant sans honte ou gêne sa petite montre et son cristal alors qu’elle arrivait de nouveau dans les terres lointaines et isolées de la planète nommée Val… Tout ce petit voyage, cette expédition sans queue ni tête… Ça avait été drôle, elle n’en démordait point, mais il venait aussi le temps pour elle que de tranquillement rentrer à bon port ! C’était qu’après tout, elle avait des obligations ! Des choses, terribles, incroyables et probablement inattendues !

Elle observait avec une certaine fierté la grande enseigne posée sur le bâtiment de bois et de pierre… Pizza Planet ! Ouais, l’idée venait d’elle ! Enfin, pas exactement hein, c’était une référence, mais bon, vous savez, Proxima et les références, c’était comme les chaussettes. Les chaussettes du nain évidemment, mais bref, passons, il fallait qu’Anaël se prépare à baisser sa culotte s’il fallait que les choses progressent et… Mais qu’est-ce que je raconte ?! Elle devait juste enfiler la… Mauvais choix de terme. Bref, elle devrait porter une tenue plus adaptée ! Et certes, on pourrait dire ça aussi pour Proxima, mais cette dernière était un électron libre qui faisait littéralement ce qu’elle faisait… Après tout, c’était elle la patronne !

‘’Chérie, j’suis rentrée !’’
Cria-t-elle en donnant un grand coup de pied dans la porte, ce qui lui valut de nombreux regards surpris. ‘’Nah j’rigole, j’ai fais vœu de célibat ! Ou pas ~’’

Elle sauta sur la table la plus proche, levant haut en l’air son doigt comme si elle souhaitait voir l’attention, mais, dans tous les cas, elle l’avait déjà, donc… Geste un peu inutile, mais c’était ça Proxima, tout dans les détails !

‘’Grande nouvelle ! On a retrouvé Rheel ! C’est une personne de Hope, et à vrai dire, ça m’est un peu passé au dessus, mais on l’a !’’


Elle fit un grand sourire avant de pencher la tête à gauche alors qu’une épée venait de frôler sa joue. Décidement, les Val’ka avaient un sale caractère…

‘’Nous allons reprendre possession de la tribu et…’’


‘’T’as fais la vaiselle ?’’


‘’Gné ?’’


‘’T’as pas fais la vaisselle.’’


‘’Force pour la tribu !’’


‘’VAISSELLE POUR LA TRIBU !’’
Cria-t-elle de plus belle en descendant de son perchoir, pour mettre un coup de boule au concerné. Bon, faut imaginer qu’un Val’ka moyen faisant trois tête de plus que la Centrenuit, l’action était courageuse, mais cette dernière utilisa de ses pouvoirs pour procéder ainsi.

‘’Seulement lorsque tu auras nettoyé tous les parquets de Hyroule, nous pourrons parler de pitié ! Allez, j’veux que tout ça brille pour qu’on puisse manger par terre !’’
Elle donna un peu de cœur à l’ouvrage, faisant grommeler les colosses, mais qui par honneur n’avaient pas d’autre choix que d’obéir à la plus bruyante de tous… C’était ainsi qu’elle s’était implantée. Idée stupide sur pari osé, elle avait défié le chef d’une petite tribu, et elle avait gagnée, et maintenant, elle se retrouvait avec des sbires… Mais plutôt que de chercher le conflit, elle chercha une autre chose… La saveur, la volupté… Elle visait une victoire culturelle actuellement, et elle n’allait pas baisser les bras de sitôt ! Elle vint à prendre quelques tablettes de bois sculptés où se trouvait le menu… Son sourire en disait long sur ses intentions.

Ainsi, elle sorti de quelques pas en dehors, avant de tendre le menu… Normalement, d’ici quelques secondes, une personne allait apparaitre, là, à cet endroit précis, face au menu… Autant aller chercher la clientèle à la source !


Jamais le ventre vide 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Anaël R. Amitiel
groupe
Nous nous trouvons sur Val, un monde peuplé de barbares et de diverses tribus belliqueuses. Si les natifs de cet endroit sont forts et redoutables, ils sont très souvent...
En manque cruel d'intelligence ?
C'est... C'est bien cela, en effet.
Je le remarque bien.

Eh bien, tout cela commençait bien !
L'ange hérétique, quelques temps auparavant, se trouvait sur Nefyria, avec l'apparence d'un hybride-lion. Encore avant cela, elle avait pu se rendre très utile à un équipage cherchant l'HOPE déchu. Hm... À vrai dire, elle ne savait elle-même pas vraiment le véritable intitulé de la "mission" qu'elle et d'autres personnes qui les avait rejoints avaient pu avoir. Surtout qu'elles n'avaient pas fait grand chose. Rien que se souvenir de cette inutilité honteuse avait donné des frissons désagréables à la blonde durant le voyage sur ce nouveau monde, bien plus désertique. La température était haute, et dans ces moments-là, Anaël se sentait bien rassurée de ne pas être gênée par cela en étant une ange. Et, heureusement pour la gardienne des astres, cette dernière ne semblait pas touchée non plus par ce changement brutal d'environnement. Autant mentalement que physiquement !
En effet, Proxima Centrenuit, la femme que l'Amitiel avait choisi de suivre, avait désiré venir sur ce monde pour rejoindre une certaine "Pizza Planet"... Qui se trouvait être... Une pizzeria à elle. Ori...Ginal. Anaël avait bien entendu été surprise par ces paroles, et, par curiosité, elle avait accepté de faire la route avec elle, tout en ayant l'instinct de vouloir la protéger. Il serait mentir de dire qu'elle ne l'appréciait pas déjà un peu plus que les autres.

Sur le chemin, Anaël avait pu remarquer les nombreuses énergies fortes qui envahissaient les alentours. Des guerriers qui se battaient, si l'on suivait le mouvement des auras, mais également en écoutant les cris de stentor réguliers dans la zone. C'était plutôt gênant pour la lady, mais elle gardait son calme, jusqu'à-ce que certains viennent à vouloir défier la magicienne par derrière. Par réflexe, la rejetée du Paradis avait enchaîné de nombreuses prises de soumission. Certains hommes étaient plus grands qu'elle, et même plus musclés, mais ils restaient plus faibles et moins malins, alors ils se prenaient les coups d'une violence inouïe, combinée à une vitesse époustouflante. Anaël était exaspérée par ce comportement. Elle aurait aimé simplement discuter avec eux autour d'une tasse de thé, cependant elle savait que cela n'était pas... Dans leur "culture".

En tout cas, l'aveugle avait choisi de porter une tenue moins "militaire" pour le moment, sachant qu'elle ne se trouvait guère en mission. C'était l'habit quotidien qu'elle portait avant son entrée dans les FSR, dans les teintes bleues, mais aussi l'habit qu'elle avait lors de sa première rencontre avec la brunette à haut chapeau. Un vêtement très différent de son uniforme , en effet, mais aussi un vêtement dans lequel elle se sentait bien plus à l'aise. Le plus ironique dans tout cela, c'est qu'elle n'en connaissait point la couleur ni l'apparence, ou du moins pour le deuxième cas, elle avait pris le temps de toucher pour en avoir une petite idée, bien que dans ses pensées, cela avait une forme plus "géométrique" que celle que nous voyions, du à sa cécité.

Arrivées visiblement en face du bâtiment, la grande blonde fut étonnée par l'attitude de la gardienne des astres qui suivit, mais également par ses paroles plus que perturbantes. Un coup violent à la porte, et une histoire de "chérie"...? Anaël eut un tic face à cela, mais elle sentit comme une vague de satisfaction lorsqu'elle entendit que cela n'était qu'une blague, pour finalement à nouveau tiquer lorsqu'elle entendit que la Centrenuit faisait vœu de célibat. Ses réactions eurent le don de la surprendre elle-même, et elle rougit légèrement d'embarras lorsqu'elle sut ensuite que la brunette disait simplement des sottises. Ah ! Pourquoi cela la concernait tant ? Passant une main sur son visage, elle poussa un soupir pour se reprendre. Que lui arrivait-elle donc ? Elle doutait de certaines choses, mais cela l'inquiétait tant qu'elle voulut tout simplement oublier.

C'est alors que s'enchaînèrent quelques événements toujours plus grotesques avec Proxima. Une dispute avec un Val'Kar, et voilà un coup dans la tête ! Anaël sourit nerveusement en entendant tout cela, mais fut soudainement intriguée par l'arrivée de la magicienne en face d'elle.
Et... Elle ne disait rien. Visiblement, avec son énergie, elle lui tendait quelque chose. Mais... Quoi ?

Uh ?

Elle prit la tablette de bois, et la toucha. Ah, un texte gravé. Cela ressemblait... À un menu.

Pizza
Pizza
Pizza
Pizza
Et pizza.

Temps de réflexion. Le vent souffle.

...My, my...

Rictus aux lèvres, elle eut un rire nerveux.

Pourquoi pas, my girl ? Je veux bien prendre... Une... Pizza...?

Pourquoi pas...? Ça changerait bien du thé et des petits gâteaux, je suppose ?



Jamais le ventre vide 1557625598-result-2
L'ange déchu chante en #6633ff
Thème combat | Thème désespoir
vava
Harall
groupe
Avalanche de Nibards !
Feat Anal Lover et Vendeuse de Proximité


Mmmmmh...
Qu'est-ce qu'il y a ?
Je zieute ce qu'on a prévu dans la chrono.
Ah ouais, faut toujours qu'on trouve une justification pour pas rester sur Nefyria après le RP précédent.
Nan mais ça, c'est bon. Par contre, tu m'explique ce que je fous à Solarii ?
Mais pourquoi t'es à- Tu t'es gourée !
Ah merde, je me disais aussi !

Bon... J'avoue, j'ai pas spécialement bien pigé comment fonctionne mon scénarium et peut-être que je me téléporte de façon plus ou moins aléatoire depuis le début de la journée. Peut-être aussi que je sais absolument pas ce que je cherche et que du coup j'ai l'impression d'être un putain de glitch. Et peut-être que me téléporter autant va finir par avoir de sales répercutions. Donc peut-être que je devrais savoir où je vais. Niveau chrono, on va à Val, à Ba'Aoul. Tu pouvais pas me le dire plus tôt ?! Bah non, fallait bien la blague de toi qui te téléporte de partout ! Parce que tu la trouve drôle ? Me juge pas.
Par contre, Ba'Aoul me plaît déjà comme quartier. Parce que... disons-le ainsi : Alcool, alcool, alcool et ALCOOL. En bref, un petit coin de paradis pour la déesse des plaisirs ivrogne que je suis ! Allez, on teste toutes les tavernes ! Tu veux vraiment dépenser la récompense e la mission ? Euh... La PRECIEUSE récompense ?! T'as prévu un backup c'est ça ? Bouge ton cul !

-Par contre, la quantité de mecs qui me reluque est supérieure à la taille d'la teub que j'aurais si j'étais sur Rule63. C'quoi cet élément de décor sérieux ?

Bah c'est des vikings quoi ! Hydromel, sexe et hache !

-J'trouve ta définition d'un viking très réductrice. J'les ai fréquentés les mecs t'sais ?

Oui mais c'est moi qui raconte ici !

Bon par contre, mon dialogue soulève encore des regards un peu étranges dans l'assemblée de bourrins. Forcément je parle toute seule alors j'ai tourné la carte c'est ça ?! Oh putain vous avez pas idée de ce que vous êtes, vous pauvres PNJ aux regards lubriques. Sérieusement, depuis combien de temps vous avez pas vu une paire de loches pour être désespérés à ce point ? Y en a un qui s'approche enfin pour tenter sa chance. Du genre gros musclé et surtout bien alcoolisé. Par contre, vu le peu de testostérone qu'il dégage, je me fais pas trop d'illusions... Hey, tu réagis pas ? Hein ? Bah si tu peux influer sur les hormones, ce serait con que tu les détecte pas aussi. Seems legit !

-Bah alors minette ? On se balade tard la nuit ? Envie de tirer un c- Je l'interromps bien vite, l'attrapant par le col et approchant mon visage au plus près du sien, affichant mon sourire carnassier.

-Une semaine jour et nuit non stop. Tu t'sens d'le faire ?

-Euh... J-Je vais le f-

-Ouais 'fin, tu dégage pas grand chose, laisse tomber, j'vais pas insister.

-Espèce de salope !

Wow, déjà une tentative de coup de poing ? Ils sont pas patients les habitants de Val. Bon bah j'esquive, d'un rapide mouvement de la tête avant de prendre appui sur ses épaules pour me tenir en poirier sur lui. Ensuite je plie mes bras pour prendre une impulsion me faisant sauter assez haut puis je lève le genou pendant la chute de façon à ce qu'il lui tombe sur le haut du crâne.  Dragueur débile : K.O.
Sur ce, je sens des œstrogènes. Des oestrogènes d'une fausse anglaise qui fait le cri du "My, my" !!! Je fonce pour retrouver la miss lionne aux gros nibards ! C'est ça la chrono ! C'EST CA ! Oh, y a d'autres hormones de paires de seins, ce serait pas l'écureuil Kill Bill ? Bon, j'étais vraiment pas loin, du coup je constate "Pizza Planet". Wow, ça c'est de la référence qui vole haut, bravo ! Mais qu'ouïe-je ? Qu'entends-je ? C'est le cri ! Le cri du "My my" !

-Hon hon hon ! "Mon, mon" comme tu dis, miss lionne !

Premier réflexe : Je lui attrape les nibards tout en regardant au-dessus de son épaule. Y a la p'tite élémentaliste qui tient un menu avec... tellement... de choix !

-Oh putain j'prends tout ! J'peux avoir du blanc d'aile d'angelotte avec ça ?!



Jamais le ventre vide Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Avouons le directement, faire une pizzeria sur une planète peuplée de sauvage viking bourrin dont la principale occupation était de savoir si changer de slip de manière honorable pouvait se faire en écoutant des chansons paillardes et en imbibant sa barbe d’alcool était une chose assez… Originale. Un bon plan foireux comme l’on pouvait connaitre et adorer… Mais en attendant, la petite affaire de la Centrenuit fonctionnait ! Il fallait dire qu’avec des Pizzas… Comment ne pas réussir ? Une curiosité se faisait par rapport à la patronne que par les produits… Et puis, c’était tellement bon… La victoire culturelle de Proxima était donc en place, et à chaque fois qu’elle mettait les tomates, c’était un pas de plus vers la domination complète. Qui sait, peut-être aurait-elle un culte a son nom, et de gigantesques statues… Des statues dans l’espace ouais ! Et pourquoi pas de grandes blondes à gros seins en petites tenues et…

Un filet de bave coula légèrement de la bouche de la Centrenuit qui continuait de se faire des idées avant qu’elle ne se ressaisisse. Elle pouvait être complètement dissipée en ce jour, si bien qu’elle n’écouta que d’une oreille distraite la commande que fit Anaël, qui l’avait donc suivit ! Il fallait croire qu’elles seraient au moins toutes les deux dans cette galère… Et puis, de quoi, un scénario ? Pfffff, nous avions des pizzas ici, et ça, personne d’autre ne pouvait s’en vanter ! Et ceux qui le feraient après ne seraient rien d’autre que de vilains copieurs… Ou pire…

Des Nashars…

Non pas qu’il existe un lien entre un copieur et un Nashar, mais sachez que je l’aime beaucoup, car c’est une personne extrêmement respectable, disposant de très nombreux talents et d’une beauté si grande que... J’suis sûr qu’il a édit mon word.

Mais bref, elle fit donc un grand sourire, avant de se tourner de 180 degrés, pour passer sa tête à travers le cadre de la porte et dire :

‘’Et une pizza de plus à faire !’’


Quelques grommellements se firent entendre dans la cuisine. Étrangement, ils n’étaient pas fan de leurs conditions de travail… Mais hé, ils n’avaient qu’à être plus forts ! Par rapport à ce qu’ils avaient put faire subir aux passengers de Hope, c’était tellement peu… Au moins, ils n’étaient pas au colisée à subir des lancés de javelots jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un. Et puis, ils étaient dans un environnement si bon, si délicieux que Proxima pouvait s’en lécher les babines juste à y penser… Dans un sens, n’était-ce pas là de l’esclavage ? Peut-être que si, mais ce sont des PNJs. Leur avis ne compte pas.

Elle se retourna ensuite, toute guillerette, pour voir que son archange déchu et emplumée se retrouvait complètement malaxée au niveau des poumons par des mains baladeuses… Eh bah, pour des retrouvailles, c’était intéressant !

‘’Eh bah, tu commences à imiter le Nopon ? Tu veux des saucisses exquises, c’est ça ?!’’
Elle fit un grand sourire, tout en s’approchant en flottant un peu. ‘’Tout, genre… Tout, ou tout genre tout mais pas tout ou tout c’est tout, ou tout tout you tout ?’’

Elle vint à poser son doigt sur son menton, pensive.

‘’Pour ça, faut voir avec la concernée, mais c’est pas en livraison.’’


Tout ceci n’avait aucun sens.

Tu n’as aucun sens.

Rien n’a de sens.

Sauf Nashar.


Jamais le ventre vide 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Anaël R. Amitiel
groupe
Cette chaleur... Cette lumière... Ce désert, ces hommes, cette culture... Ce n'était réellement pas une ambiance dans laquelle elle était la plus à l'aise. Et cette fille... Elle était si différente d'Enjel... Pourtant, il y avait cette même envie, ce même instinct qui dévorait l'âme de l'ange. Elle voulait la protéger, alors qu'elle ne la connaissait point tant que ça. C'était étrange. Son cœur était-il devenu aussi fragile que cela ? Ce manque d'amour, cette solitude... Était-ce pour ces raisons qu'elle...?
La nervosité rongeait l'ancienne célestine qui gardait un sourire forcé sur les lèvres, essayant tant bien que mal de ne rien montrer de ses doutes. Son comportement arrivait à l'inquiéter elle-même... Et d'horribles souvenirs lui revenaient. Cette erreur... Ce poids de culpabilité qu'elle avait et aura probablement toujours sur le dos... Elle avait manipulé l'esprit d'une innocente, par pur égoïsme. Et elle avait été élue séraphin ! Quelle honte...! Qu'est-ce qui lui avait pris ? L'amour était-il si... Malsain chez elle ? Ce devoir de protéger, d'être loyale... Était si exagéré... D'où pouvait-il provenir ? Ahh... N'était-elle donc rien d'autre qu'un amas de règles ?

Elle serra les poings. Elle repensait encore au passé, alors qu'elle devait continuer de l'avant. Malgré toutes ces années, elle n'arrivait pas à tourner la page. Et elle ne savait même pas ses véritables origines... "Raphaël"... Était son véritable nom. Mais elle n'arrivait pas à se rappeler de son humanité, de ses parents... Rien. Tous ces mystères la tourmentaient, et en restant ainsi à songer, elle perdit comme contact avec la réalité, le faciès figé avec un rictus et un air perplexe. La voilà donc ainsi, à commander une pizza... Alors qu'elle avait tant de choses plus importantes à faire. Alors qu'elle devait encore poursuivre ses recherches sur son identité...
Elle ouvrit les yeux, quand bien même elle ne voyait guère. À cet instant, elle se demanda pourquoi Dieu ne lui avait pas donné la vue. Son visage demeura triste un moment, ses paupières mi-closes. Mais, lorsqu'elle entendit à nouveau la voix de la Centrenuit et les grognements des natifs de Val, elle sourit à nouveau. Elle ne devait montrer aucune faiblesse. Son rôle était de se rendre utile. La rendre heureuse. La protéger. Pas de l'inquiéter.

Mais pourquoi ?

AH ?! Qu'est-ce que-

C'est alors qu'elle sentit une pression sur ses seins, ce qui eut le don de la surprendre si bien qu'elle ressortit brutalement de ses sombres réflexions. Cette voix... N'était-ce pas cette "errante" qu'elle avait rencontrée au Croiser ? "Harall" de Nim Row...?
Anaël grimaça légèrement. Ses pensées précédentes l'avaient rendue si nerveuse que même si habituellement elle aurait paniqué, là, ce ne fut point le cas. Elle retira simplement ses mains, puis se retourna en posant une main sur sa joue, en essayant désespérément de garder son calme.

Ah-ah... B-bonjour, miss... Veuillez... Hm... Éviter de mettre vos mains ici. Et... Mes ailes ne sont pas... De la nourriture... J'en suis navrée., elle perdit le sourire l'espace d'une seconde pour finalement le retrouver très vite en s'en rendant compte. Je... Je vais juste aller m'éloigner un peu... Je... Je ne me sens pas très bien, veuillez m'en excuser.

Toute cette étrangeté dans ses sentiments commençaient à la torturer. Elle fronça des sourcils malgré son rictus, qu'elle perdit en se retournant pour aller faire disparaître ses ailes, marchant pour finalement aller s'asseoir à une table, sa respiration forte et reflétant parfaitement sa nervosité. L'Amitiel, toujours les yeux ouverts, s'efforçait à avoir une certaine tenue malgré tout. C'était quelque part... Sa seule défense. Et son seul moyen pour ne pas dévier. Se tenir à carreaux de ces deux demoiselles pour l'instant était probablement la meilleure idée. Du moins, c'était ce qu'elle croyait. Mais la solitude était vraiment quelque chose d'apaisant, pour elle ?



Jamais le ventre vide 1557625598-result-2
L'ange déchu chante en #6633ff
Thème combat | Thème désespoir
vava
Harall
groupe
DRINK MY MATERNAL MILK !
Feat Anal Lover et Vendeuse de Proximité


Mh ? Qu'est-ce qui lui arrive ? Elle s'est chopé un balai dans le fion maintenant ? Je... n'irai pas demander. Mais je n'en doute pas ! Je préfère quand elle couine là, c'est plus drôle ! Et puis elle en dégage des hormones là, on dirait une ado en pleine crise qui vient de découvrir la masturbation ! Tu m'étonne que j'ai difficilement senti les hormones de l'écureuil vu comment elles se font écraser par celles de la lionne !
Par contre, cet espèce de sourire crispé, je le connais un chouille trop bien. Ouep, de A à Z, des yeux à la fausse hypocrisie, ça ressemble à Natsume quand il avait des problèmes de coeur ! Bon, mieux vaut éviter de taquiner l'angelotte pour le moment.

-Roooooh t'es pas drôle.

A mon étonnante demande, l'écureuil flottant décide de faire une référence. Deux références. Et encore je compte pas toutes celles de sa narration, je me noie dedans !

-Oh oui, mon gros poivron charnu farci-mon~ lui dis-je  avec un sourire... habituel mais toujours carnassier. Ouep, tout ! Tout... Harall. Fais-le. Je ne peux pas, m'en empêcher ! Laisse éclater le chant de ton coeur ! Tout tout tout, vous aurez tout sur le zizi ! le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou qui a un grand cou, le gros touffu, le p'tit joufflu, le grand ridé, le mont pelé ! Tout, tout, tout, j'vous dirai tout sur le zizi !

On a quel âge sérieux... ?

-L'âge qu'il faut ! Comment ça j'ai l'air timbrée ?! Bon, je reprends la discussion : Ouep, une de chaque, fais-moi péter l'bide !

Sur ce, il est grand temps de jouer les daronnes. Je me fais craquer les doigts avant de rejoindre la blondasse à la table où elle est. Tiens, je me demande si elle trébuche sur ses cheveux des fois. C'est physiquement possible au moins ? Hum donc ! Une fois le sourire de cette pensée atténué, je prends un air plus sérieux. Et avec ce même air sérieux, je m'approche sur la table, encore... encore. Puis je saisis les joues de la concernée avant de les diriger vers le haut.

-Et hop, ça t'fait une meilleure gueule comme ça ! Je pousse un rire retentissant dans toute la salle avant de reculer et de reprendre. Bon alors mémère, qu'est-ce qui t'chiffonne ? J'le connais ton regard là, mon gamin a l'même quand ça va pas fort.

Je m'étire longuement histoire que mon narrateur ait plus de choses à décrire, ça fait du remplissage. Dévoile pas mes astuces ! Puis je me balance en arrière, bras croisés.

-Tu veux en causer ? Promis j'te juge pas et j'répète rien à personne. T'façon j'sens que c'est d'la peine de coeur vu la quantité d'phéromones qui suinte par tous tes orifices. Allez, prends un p'tit coup d'jus et raconte à la daronne c'qui va pas !

Sur ce, je sors une grande bouteille de vodka de ma poche, la lui tendant, avant de moi-même me sortir une gourde de whisky.



Jamais le ventre vide Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Evidemment qu’un mélange aussi particulier allait donner lieu à des situations cataclysmiques. Pour faire une mayonnaise, il ne fallait pas forcément mélanger une Harall, une Anaël et une Proxima.  Parfois, certains ingrédients n’avaient juste pas leur place dans un plat traditionnel. C’était poru ça qu’on ne retrouvait pas de concombre espagnol dans la paella ! Mais il y en avait dans le gaspacho certes… Mais froide, froide comme le sang des assassins !

Après, de là à dire que pour qu’elles s’entendent bien, il fallaient qu’elles se refroidissent… Mouais non ! Pour tout simplement pour dire que si la recette n’était pas suivit, alors les résultats pourrait en être catastrophique. Mais Proxima n’était pas du genre à suivre les écrits saints et autres conseils. Elle était plutôt du genre à balancer la table contre un autre mur et changer de cuisine ! Lorsqu’un plat ne fonctionnait pas, elle en faisait un autre mais avec les mêmes ingrédients ! Et elle était motivée pour procéder ainsi !

Donc bon, qu’on vienne lui faire un récital sur l’entrejambe viril et tout simplement phallique de ces messieurs, en assurant qu’elle était capable de donner des cours sur les engins concernés… Cela forcément venait à rappeler quelques lignes… Du genre

-Ouais, les hommes c’est tous les mêmes !
- Pourquoi, tu les a tous essayés ?


Donc bon, certes, elle avait surement l’âge nécessaire pour être prof de svt en 4ème, mais bref, passons les détails et les pizzas qui furent commencés pendant que Proxima se laissait aller à un bon sourire face à sa nouvelle clientèle haute en couleur ! D’autant qu’elle partit faire un tour en cuisine pour annoncer ça :

‘’Plus de pizzas !’’


‘’Comment ça plus ?!

‘’Juste plus !’’


Avoir Proxima en patronne était, je vous l’assure, un véritable calvaire… Sauf que bon, si les val’kas avaient été soumis par la force des choses, certaines têtes continuaient d’être un peu plus rebelles…

‘’Tu ne penses pas qu’on a d’autres priorités ? Si le professeur Rheel a été retrouvé, nous nous devons d’être à ses côtés pour retrouver la station, et pas ici à… Faire des pizzas !’’


L’agent Wind. Intendante de la pizzeria certes, mais surtout agent de Hope. La demoiselle était hautement efficace et entrainée, mais pourtant, il semblait que cette situation l’agaçait… Et cela se comprenait : elle avait reçue un entrainement d’élite pour être parée à n’importe quelle mission, pour défaire tous les ennemis qu’elle rencontrerait, et voilà qu’elle se retrouvait affectée sous les ordres de la Centrenuit pour une mission pas vraiment sous couverture, juste à être inactive… Heureusement que cette position lui permettait de sauver quelques passengers tombés aux mains des barbares de la planète, autrement elle aurait déjà tout détruit… Car bon, autant le dire tout de suite, les pizzas, c’est pas son domaine.

‘’Hey, chacun à sa petite mission. S’ils veulent qu’on fasse quelque chose, on sera dispo ! Mais pour le moment, on peut rien faire de plus que d’être ici ! Et puis, c’est pas si mal !’’

‘’Tu considères vraiment que d’avoir des val’kas qui chaque jour essayent de détruire le batiment et de tous nous éliminer est une chose… Pas si mal ?’’


‘’Ouaaaiiiis, y’a mieux… Mais y’a pire ! Allez, prend du poil de la bête et passe moi la guitare !’’

‘’La… Guitare ?’’


L’agent n’eu pas le temps de réagir que Proxima avait déjà en main le dit instrument… D’où elle le sortait, ça, la question se posait, mais elle vint tranquillement s’asseoir sur la table voisine des deux blondes, avant de commencer à doucement gratter les cordes…

‘’Allez, faut se mettre un peu d’aplomb ! C’est pas le moment d’être triste ou autre. On est toutes balances dans le grand bain de ce monde.’’


Elle vint à se racler la gorge, avant de commencer à chanter un peu, accompagnant ses notes de quelques mots…




‘’We clawed, we chained our hearts in vain…
We juuuumped… Never asking why…
We kissed, I fell, under, your spell
A loooove, no one could denyyyy…’’


Elle fit un petit sourire, tout en continuant, les yeux clos :

‘’Don’t you ever say, I just walked away…
I will always want you…
I can’t live a lie, running for my life,
I will always want you…’’


Un silence se fit alors pendant qu’elle prenait une inspiration plus grande, plus marquee, pour chanter, plus fort que précédemment :

‘’I came in like a WREEECKING BALL !
I never hit so HARD in LOVE !
All i wanted was to BREAK your WALLS !
All you ever did was b-b-b-break me,
Yeah, you w-w-w-wreck me…’’


Un petit silence se fit alors pendant qu’elle fermait ses yeux, pour dire tranquillement :

‘’Oh, du coup, vous allez faire quoi chacune ?’’


Jamais le ventre vide 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
Anaël R. Amitiel
groupe
Musique

Une inspiration. Une forte inspiration.

Il y avait peu de vent par ici. La chaleur régnait. Le sol était presque craquelant de douleur face à la température. Personne ne venait pleurer pour lui. Personne ne venait le couvrir d'eau pour qu'il se sente mieux. Il était condamné, seul, et mourant. Cette sensation... Si familière... Eut le don de fermer les paupières de l'ange déchu. Isolée, et ne désirant qu'être dans la tranquillité et le silence pour le moment, elle se forçait à se confronter à elle-même, et aux songes du passé. Loyauté. Amour. Vengeance. Trois mots puissants. Trois mots qui firent frémir la rejetée du Ciel, résonnant dans son âme corrompue et assombrie par la fumée des flammes étouffantes et déchirantes de l'Enfer.
Elle avala sa salive, son corps tremblant de peur et de désespoir. Ainsi revenaient ces sentiments. Ainsi revenait sa malédiction. Douleur. Malheur. Elle aurait aimée finir en poussières, pour ne plus jamais retrouver tout cela. Regrets. Peur. Ces mots faisaient écho dans son cœur, qui se resserra dans sa poitrine, à un tel point qu'il pourrait s'en déchirer. Pourtant, une plaie, encore ouverte, était toujours là. Du sang ruisselait, encore, sur cet organe étouffé par des larmes tombant... Pour l'éternité.

Condamnée, exilée, abandonnée, chassée.

Elle serra les dents, posant une main sur son visage en y plongeant ses ongles, le griffant sans aucune retenue, laissant de légères traces écarlates sur son faciès d'ivoire. Ses yeux bleus brillaient d'une tristesse profonde. Elle voulait hurler, mais elle ne le pouvait pas. Sa voix... Était déjà cassée à force de crier dans les tréfonds du Tartare, tendant sa main en espérant que Dieu lui fasse grâce, et qu'il l'emmène à nouveau toucher les trésors du Paradis.

Une main tendue, mais jamais prise.

Ses yeux, forcés à ne voir que les ténèbres, paraissaient extérieurement ne fixer que le vide. Dans un soupir maussade, elle s'occulta le visage de ses mains frêles et blanches, en priant intérieurement que personne ne vienne la voir. Que personne ne vienne la retirer de ces tourments qu'elle pensait mériter.
Ses yeux, forcés à ne voir que les ténèbres, se brouillaient lentement. Des larmes. Oh. Cela devait faire si longtemps qu'elle n'en avait plus versé. Si longtemps qu'elle s'était retenue. Si longtemps qu'elle gardait ce masque, qui craquelait, comme le sol de Val, ses morceaux tombant, comme ses larmes, pour éclater comme des gouttes de pluie.

Une présence.

Ses lèvres tremblantes, elle retira ses mains, levant la tête vers l'énergie qu'elle avait ressentie. On s'approcha... Et on tira sur ses joues, essayant tant bien que mal de lui dessiner un sourire sur son visage faible qu'elle avait poutant caché du mieux qu'elle pouvait. Cette voix... C'était Harall. Et elle reconnaissait son enfant dans cette affliction qui étranglait l'ange pleureur. Ainsi vint-elle demander ce qui se passait. Anaël grimaça. Elle ne savait pas quoi répondre. Elle avait envie de lui faire confiance, de tout lui dire, de se libérer une fois pour toutes, cependant... Cependant l'arrivée de la fameuse gardienne des astres fit l'effet d'un miroir brisé. Elle chantait, avec des paroles qui ne sûrent qu'intensifier sa douleur. Un jeu de guitare près d'elles... L'abomination qu'elle était aux yeux des célestins de son monde sourit. Elle sourit du mieux qu'elle put. Elle sourit... Le plus faussement, sa respiration saccadée. Trop... Trop de monde. Vulnérable. Elle se sentait vulnérable. Faible. Elle était vue brisée alors qu'elle était censée être un symbole de protection. L'ancienne séraphine posa une main sur son cœur, l'écoutant battre fort et rapidement de nervosité profonde. Elle peinait à le calmer.

Un rire. Un rire faux.

Ne vous inquiétez pas, my girl. Je vais bien. Je vous l'assure., elle se tourna vers la magicienne, toujours aussi extravertie, se forçant de toute son énergie à afficher un visage gai. Je ne sais pas vraiment. Je pense rester ici. Après tout... Je n'ai plus rien sur quoi m'accrocher.

Elle ferma les yeux, poussant un soupir morose, bien qu'elle le faisait passer pour un souffle d'acceptation aux yeux des autres femmes présentes.

Je pense... Je pense que je pourrais potentiellement aider pour... Hm... La pizzeria. Ça... Ça ne me dérange pas. Enfin... Si vous le voulez bien, bien entendu...

Il fallait bien éviter de revenir là dessus... Bien que ses joues étaient encore mouillées de larmes, qu'elle vint essuyer d'un geste léger, et naturellement élégant.



Jamais le ventre vide 1557625598-result-2
L'ange déchu chante en #6633ff
Thème combat | Thème désespoir
vava
Harall
groupe
Le plein de bonne humeur !
Feat Anal Lover et Vendeuse de Proximité


Alors juste.. juste trente secondes, je mets mon chapeau de fête, je prépare les confettis et la langue de belle-mère et VOILA ! On est prêtes pour la big fiesta parce que je peux vous dire que la narration d'Anaël c'est VAMOS A LA PLAYA. Viendez on danse sur du Bradio, on boit du punch et on s'encule devant un putain de coucher de soleil après avoir nagé dans son vomi ! YEEPEEEEEE ! Et surtout...
Faites
Entrer
DJ BIRBO !

Bah quoi la narratrice, t'as un problème ?! Viens, ton RDV gare du nord, j'te le fais quand tu veux ! AZY VIENS !!! -FAITES CA DANS LA BOUE JE FILME !- OUAIS DANS LA BOUE !!! -Attends, y a de la boue à gare du nord ?- Je frapperais le sol suffisamment fort pour que ça devienne de la boue ! -Nan, ça va encore créer des erreurs d'aiguillage et je pourrai pas aller à la fac !- Je m'en bats les couilles que j'ai pas !

ALLEZ PROXIMA, FAIS PETER LA SONO ! N-Nan pas celle-la... PUTAIN ELLE VA ME RESTER DANS LA TETE TOUTE LA JOURNEE !!! Oh et puis merde hein, c'est un trio sur la vidéo alors je participe :

‘’I cAmE iN lIkE a WrEeEcKiNg BaLl !
I nEvEr Hit so HaRd iN LoVe !
AlL i WaNtEd WaS tO BrEaK yOuR WaLlS !
AlL yOu EvEr DiD wAs b-b-b-BITE !
YeAh, yOu w-w-w-RAPE mE !!!’


-Ca commence même pas par la même lettre et tu chante faux !- Je m'en fous ça ressemble et Proxima chante plus fort ! En plus je suis bourrée, j'ai le droit de mal chanter ! Et attendez, je suis ENCORE dans la même pose parce que cette angelote a pas pris ma bouteille de vodka ! Bon bah comme promis je lui place... sous le nez. Le personnage il a rien fait, c'est la narratrice qui veut se taper.

DONC un peu de sérieux, qu'est-ce que je dois faire après. NARRATEUR ! Tu me passe le post de chronologie s'il te plaît ? -Emballé c'est pesé !- Je montre donc à Proxima ce qui peut s'apparenter à une feuille très solide de couleur bleue marine sur laquelle s'affiche plusieurs titres de RP, leur état de complétion et leur nombre de posts. On peut dès lors constater qu'il y a déjà un RP après celui-ci.

-Bah tu vois, là, après, j'me barre à Solarii pour déglinguer ceux qui ont voulu qu'je sois du Nim Row. Mais après l'narrateur a prévu que j'bosse ici si ça t'va.

Donc, maintenant que ça c'est fait, il est temps de-

-PROXIMA ! Viens on fait un karaoké comme celui qu'mon couillon d'narrateur a pas bouclé ! -NIQUE TA MERE !- J'en ai pas ! Bref, faut du trio, une putain d'chanson en trio ! Et on beugle ça pizza dans la bouche, t'vas voir, ça va lui r'monter le moral à l'angelote !

Bouteille à la main, je me lève avant de hurler :

-WE KNOW IT'S NOT RIGHT ! WE KNOW IT'S NOT FUNNY BUT WE'LL STOP BEATING THIS DEAD HORSE WHEN IT STOPS SPITTING OUT MOOONEY !


Jamais le ventre vide Harall
Dessin par Kaweii : Patreon / Twitter / DeviantArt
vava
Proxima Centrenuit
groupe
Musique

Un souffle.

La Centrenuit avait fermé ses yeux pendant qu’elle posait sa main au niveau des cordes de la guitare, stoppant ainsi les notes que l’instrument produisait par un effet de vibration acoustique. Tout de suite, lorsque l’on expliquait plus scientifiquement les choses, cela perdait de sa magie non ? Ce devait être un peu la même chose pour chaque petit coin qu’il y avait en ce monde. La joie d’apprendre, mais il y avait aussi cette grande curiosité quand à la part mystérieuse que chacun gardait au fond de lui. Chaque personne, chaque être…

Et Anaël ne semblait pas être l’exception à cette règle. Elle semblait ne pas être dans un beau jour, mais qui pouvait lui en vouloir ? Elle était coincée ici, sans avoir une carotte pour rentrer d’où elle était originaire si jamais c’était son objectif… Mais quel était-il ? Qu’est-ce que l’aveugle souhaitait entreprendre en ce monde ? Personne ne savait vraiment, mais la seule chose qu’elle avançait, non sans difficulté au niveau de l’interprétation, fut de suggérer qu’elle allait rester ici. Sur Val…

Bien que cette déclaration semblait être un peu forcée, Proxima se mit doucement à sourire. Après tout, envers et contre tout, il y avait tout de même des personnes se liaient à elle, petit à petit… Bien que c’était assez peu en somme… Mais c’était un peu une nouvelle guilde. Aucunement pour remplacer l’ancienne, mais… Elle était trop sociable pour se laisser vaincre par la solitude. Anaël donc, Wind en seconde… Mais aussi d’autres personnes, tel qu’Emily et Sarah, qui avaient un peu de mal… Même Cortania dans le lot, et puis, tous les Val’kas qui se retrouvaient là à défaut !

‘’Ça ne me dérangerait pas, au contraire, ce serait vraiment super de t’avoir ici !’’
Elle afficha un sourire tout en penchant un peu la tête. Peut-être que cette expression joyeuse durait trop longtemps, ou était trop prononcée, mais ça, la demoiselle s’en fichait. Elle n’était pas effrayée du ridicule ou du manque de tact de ses manières. Comme le disait la chanson, elle pouvait être une boule de démolition s’il le fallait ! ‘’Plus on est de fou, plus on rit !’’

Du côté d’Harall, cette dernière pensait avant ça faire un tour du côté de chez Solarii, team esport bien évidemment, mais il semblait qu’elle était aussi motivée pour travailler ici, ce qui surprit la chapotée !

‘’Deux recrues d’un coup ?! Woah, j’étais pas prête ! Mais hey, j’suis sûr qu’on va pouvoir te trouver une place… Hey, un bar ! Venez on rajoute un bar dans la pizzeria !’’


Elle sourit un peu, avant de sourire un peu pendant que de ses mains, elle tirait sur les extrémités de ses gants pour les enlever, avant de les balancer dans la pièce, causant leur disparition en plein vol en quelques particules illusoires. Elle fit craquer ses doigts, avant de poser sa main gauche en haut de son torse, fermant les yeux un court instant.

‘’Vraiment, ça m’fait super plaisir que vous soyez là !’’


L’on pouvait voir qu’au niveau de ses mains, juste à l’extrémité de ses ongles, quelques lueurs bleutés semblaient clignoter tout doucement, d’une manière assez étrange…Toutefois, la blonde (laquelle ? La couettée) avait tout un programme ! Elle était motivée à l’idée de… D’un karaoké ! Wow, elle semblait être prête à remuer son popotin jusqu’à des heures pourtant interdites !

‘’Hé, j’aime ce plan !’’
Elle sourit de plus belle, pour reprendre rapidement en jetant un regard en arrière : ‘’Mais pas tout de suite, pas le ventre vide, jamais le ventre vide !’’

Elle bondit en arrière, passant à travers la salle tout en étant toujours sur sa chaise, laissant la guitare flotter en apesanteur, pour revenir une dizaine de seconde plus tard avec la commandes de ces demoiselles ! Et oui, plein de pizzas !

‘’Et voilà ! Pour Anaël, une pizza, et pour Harall, une pizza, une pizza, une pizza, une pizza et une pizza !’’
A noter qu’à chaque fois, Proxima mettait une intonation différente, laissant croire qu’il s’agissait d’un mot différent… Peut-être que c’était comme ça que les gens pouvaient différencier les plats ?

‘’Faudrait que je pense à donner des noms plus vendeurs, mais faut en trouver dans le thème… Et avec les bons ingrédients ! Hey, limite on refait la recette en fonction du nom, j’suis sûr qu’on peut improviser ça et… Hey ! J’ai une idée ! Un petit défi… Faut que vous me trouviez chacune un nom de pizza en rapport avec le nom de l’endroit ! Allez, c’est parti !’’

Faites travailler vos méninges pourrait faire une voix trop rose et trop afro. Mais le défi, lui, était réel. L’avenir de la pizza dans le monde était en jeu.


Jamais le ventre vide 1523862385-proxima3


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."

- Spatiale !
- Combat !
- Mélancolie des astres !
- Maladresse !
vava
groupe
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aller en haut MenuAller en bas