REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Pour une amie

                      Partagez
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                      Maintenant qu’elle avait retrouvé ses esprits, Yagleadra avait pu s’occuper des choses réellement importantes … Ou du moins, importante pour elle dans l’instant présent. Après avoir retrouvé la base de Hope sur Nefyria, elle avait suscité l’intérêt de ses collègues qui ne l’avait pas vu depuis plusieurs mois et plus encore que cette réapparition soudaine, elle rendait les déchus curieux à la voir ainsi s’activer et ne plus être la grande perche un peu perdue dans ses pensées, discrète et fragile. Dès l’instant où la Tisseuse de Chair avait posé le pied sur le campement, elle avait demandé aux supérieurs de lui donner les informations qu’elle avait besoin, rétablit les communications avec les autres planètes … Pas qu’elles étaient spécialement coupées mais la Yamogrienne était désormais en mission, pour ainsi dire.

                      Elle avait trop longtemps déambulée comme une âme errante, depuis sa contamination jusqu’à maintenant. Il était désormais tant de faire bouger les choses de manière bien plus intelligente et efficace. Après plusieurs jours à passer des messages et à communiquer avec divers agents de part et d’autre de la galaxie, Yagleadra réussit finalement à obtenir au moins UNE information valable qui attira son attention … Il y a de ça 3 mois, un agent de Hope a été mit en prison sur Akerys, un agent qui a été jugé coupable par Akerys et Hope lui-même, voulant dire que l’organisation avait elle-même jugée que son agent méritait un tel traitement. L’agent qui lui avait communiqué cela ne pouvait lui dire son nom en vu de sa propre situation et n’ayant pas accès sous la main à une base de donnée, très certainement mais la chancelière savait très bien que c’était sa meilleur amie Oly … D’après la description qu’on lui en avait fait, il s’agissait d’une femme de Nefyria, croisée avec un requin. Quand bien même ce n’était pas réellement ça, il n’y avait pas trois mille requin sur Hope, à l’époque.

                      Ainsi, Yag ne perdit pas un instant et utilisa le cristal entreposé en son corps malléable pour se téléporter en Akerys. Une fois là-bas, elle utilisa la même apparence qu’elle avait prit une fois à Val, il y a de ça fort longtemps. Une jeune femme à la peau rouge, certes à l’apparence assez originale mais tout de même beaucoup plus « normal » que son apparence originelle. Autant en Nefyria, tout le monde se fichait de son apparence, autant sur de nombreux autres mondes, si les habitants n’allaient pas finir agressif, cela attirerait tout de même les regards. Elle prit une autre bonne journée pour retrouver la base de Hope en Akerys, reprendre contacte pour savoir où était la fameuse prison et c’est là que les choses se compliquèrent. Elle dut patienter et se battre encore quelques jours de plus auprès des Akers de Wisdom’s Heart et de Volfield pour se dégoter un accès à Wall Town, la partie militaire de l’immense capitale où séjournait Oly. Mais qu’avait-elle bien pu faire pour être dans un tel pétrin ?

                      En tout les cas, la jeune humaine, d’apparence du moins, du présenter des documents signé aux portes de Wall Town. Si certes, cette zone n’était pas spécialement restreinte, le quartier des casernes et des prisons étaient placé sous haute surveillance et quand bien même Yagleadra avait un manque évident de la présence de son amie, elle n’était pas subitement folle au point d’essayer de s’infiltrer dans le complexe militaire principal d’Akerys.

                      Et pourtant …

                      Entre deux rondes des nombreuses patrouilles, Yagleadra s’approcha des murs de la prison où elle n’avait techniquement pas le droit d’aller, où personne n’avait droit d’aller sauf les gardes et autres membres du personnel. Quiconque avait affaire à la prison devait se présenter au devant du bâtiment et non pas batifoler près des barrières magiques et autres clôtures. Essentiellement, elle avait reçu un bon pour une visite mais une visite n’allait pas arranger les choses. Elle voulait lui parler de vive voix, si possible, sans avoir un gardien les espionnant par-dessus l’épaule. La mutante n’était plus une fragile petite chose, elle savait désormais prendre des décisions par elle-même et le pire qu’elle puisse recevoir en faisant cela, c’est un blâme. Alors autant essayer. Si elle pouvait avoir toute l’histoire, elle réussirait certainement à faire quelque chose pour la libérer, enquêter si nécessaire !

                      « Voe ? J’ai besoin que tu sois mes yeux et que tu sois prêt à me camoufler si nécessaire. »

                      « Négatif. » Répondit la voix grave de son IA depuis sa HOPEwatch. « Akers, peuple essentiellement composé de mages. Camouflage optique peu efficace contre l’énergie appelé : magie. »

                      « Et bien j’aviserais si cela ne marche pas mais fait ce que je te dis. »

                      « Séquençage en cours … Production de veilleurs. »

                      Et ainsi, de nombreux insectes sortir du kimono noir qu’employait Yagleadra avec sa couverture aux traits humains. Chaque insecte était doté d’un unique œil, tous volant et rampant sur les clôtures, les murs, restant simplement au sol si l’insecte était assez petit.

                      Après un cours moment de recherche, à utiliser elle-même une extension de son corps sortant de sa paume pour épier d’un œil sanglant par-dessus les fenêtres et barreaux … Elle finit par retrouver sa chère Oly qui était presque comiquement en train de se baver dessus en comatant dans un lit précaire, ce qui était attendu dans une prison. Après de longues minutes à passer de fenêtre en fenêtre et à utiliser un camouflage quand une des patrouilles s’était légèrement approchée, elle l’avait enfin retrouvé !

                      Elle s’approcha donc. Par chance, peu de chance pouvait la voir faire puisque la prison était aculée au grand mur qui, justement, entourait « Wall » town. « Oly ? Oly ! Pssst … » N’osant bien évidement pas hurler, elle décida de faire passer le tentacule qu’elle utiliser pour espionner à travers les barreaux et aller la tirer du lit. Mais à la seconde où l’étrange appendice entra dans le périmètre de la cellule, il se fit griller par ce qui semblait être une barrière magique. « Aah ! Bon s-Ghnn ! » Elle se tint la main, le tentacule s’étant rétracté sur le coup, se retenant de crier de douleur. Elle aurait du être plus prudente et supprimer les nerfs conducteur de douleur dans son extension mais elle n’était clairement pas assez habituée à la magie pour y penser.

                      Heureusement, en quelque sorte, sa petite exclamation fut suffisante pour faire réagir Oly qui se redressa d’un bon, s’asseyant sur son lit, ses lunettes penchée sur le coté, le visage encore marqué par le sommeille. En réalité, elle était encore dans ses rêves et prit quelques secondes pour réaliser qu’il y avait quelqu’un à sa fenêtre.

                      « Hein ? Je… Ça y est, putain, t’es qui toi maintenant ?! »

                      Ce à quoi Yag répondit, se reprenant, en posant les mains sur le mur  et en lui mimant ses mots avec ses lèvres « Yagleadra ! C’est moi, Yagleadra ! ». Mais pour accélérer le processus, elle tira sur la peau de son visage, celui-ci sectionné en 4 par de maigres cicatrices, une partie de sa joue gauche se soulevant pour lui montrer ce qu’il y avait en dessous, un autre visage ensanglanté.
                      Le visage d’Oly se contorsionna en une expression de dégout, montrant presque ses dents de requin jusqu’à avoir ce regard dans les yeux, cette surprise et cette réalisation que ce que ce tour un peu perturbant voulait dire.

                      « Yag ?! » La requine se redressa d’un bond, redressant ses lunettes au passage et vint se plaquer contre le mur de sa cellule pour un tête à tête avec l’alien. « C’est toi Yag ? Mon dieu, ça fait tellement longtemps, je ne croyais plus jamais te revoir après la déchéance ! Je commençais à penser que tu n’avais pas survécue ! »

                      Avant même que la principale concernée puisse répondre, Voe prit la parole, imbue de sa propre fierté et depuis toujours, une épine dans la patte d’Oly. « Organisme Oly : inchangé. Défaut majeur dans la conception : doute permanent de la performance de l’IA Voe. »

                      « Tais-toi ! » Son hôte ordonna un peu sèchement, chose qui surprit visiblement Oly, elle qui était habituée à la voir laisser parler Voe avec un air embarrassé. « Non, je vais bien Oly, je t’assure. En réalité, je ne me suis jamais mieux sentie que maintenant mais là n’est pas l’importance. Qu’est-ce que tu as bien pu faire pour te faire emprisonnée ici ?! Non seulement par les Akers mais avec l’approbation de HOPE lui-même ?! » Elle demanda avec indignation.

                      L’anthropomorphe semblait un peu sans voix, perturbée. Yag avait tellement plus d’assurance désormais, elle arrivait à former des phrases complètes maintenant ! « Qu’est-ce que tu … Bon … » Elle sembla décider de reporter ça à plus tard. « Je me suis faite piégée, c’est tout ! Ses abrutis veulent pas comprendre que je n’y connais rien en magie ! Je suis une biologiste, pas la maitresse des arcanes, putain ! »

                      « Calme-toi et donne moi des détails. »

                      « Ecoute, tu as bien vu, j’étais mal en point avec l’attaque sur le vaisseau-mère mais même moi avec un bras et une jambe dans le plâtre, j’avais l’impression de plus me bouger que nos supérieur pour retrouver les blessés, les survivants, les passengers, organiser les secours et tout ça ! Il y a encore plein de ses pauvres gens qui sont hors des murs des grandes cités, à survivre contre la faune d’Akerys. Car il ne faut pas croire, ils ont conquit leur monde mais les quelques endroits encore sauvage sont vraiment dangereux sur ce foutu cailloux ! »

                      « Oly ! » Elle la reprit en regardant un peu d’un coté du mur, nerveuse.

                      « Oui, bon, pour te la faire courte, j’ai essayé de me bouger à leur place, j’ai essayé de te retrouver à un moment où les communications étaient encore HS … J’ai cru, bêtement, à une crapule de cultiste ou je ne sais quoi qui me promettait de pouvoir retrouver tout le monde à l’aide d’un sort. En réalité, ce connard a utilisé la magie noir sur moi pour me faire faire des crasses ! Il parait que j’ai tué quelqu’un mais je te jure, je ne me souviens de rien Yag ! J’suis pas une tueuse ! »

                      La tisseuse fit un geste de la main pour la calmer et qu’elle baisse d’un ton, s’emportant rapidement. « Oly, je te connais mieux que personne, je sais que tu ne ferais pas volontairement ça. Donc tu es là pour meurtre ? »

                      « Et utilisation de magie noire … Ce qui est encore pire, on aurait dit que j’avais craché sur leur religion toute entière ! Et encore, si HOPE avait pas prit ma défense, j’aurais prit à vie ! »

                      « Ah ? Quelle est ta pêne ? »

                      « Un an … Enfin … neuf mois, désormais. Avec surveillance rapprochée à ma libération et devoir d'intégrer les Jewelers pour récurer leur chiottes par la suite.»

                      C’était déjà beaucoup trop même si c’était extrêmement généreux de la part d’Akerys d’accepter une telle réduction de peine. Elle ne savait pas que Hope avait déjà mit les mains dans cette affaire pour réduire tout ça à un degrés aussi ridicule. Elle commençait à douter qu’elle puisse faire quelque chose, A moins qu’elle ne retrouve le vrai coupable. Elle voulait lui poser des questions d’ailleurs, sur cet étrange individu mais Voe se manifesta à nouveau.

                      « Des excuses sont de rigueur. » Dit-il sans doute en brisant l’ordre de se taire de Yagleadra. « Mais … Organisme vivant détecté dans le périmètre proche de l’organisme Yagleadra. »



                      Dernière édition par Yagleadra le Lun 17 Juin 2019 - 21:30, édité 1 fois


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag


                      Pathétique...

                      Tu trainais fermement derrière toi un criminel fermement saucissonné. On t'avait envoyé l'arrêter alors que celui-ci avait déjà commit bien des ravages. Ayant pour passion secrète la pratique d'une magie noir répugnante depuis quelques années déjà, celui-ci s'était décidé à agir durant l'année qui précédait ce jour. L'enfoiré était malin, utilisant son contrôle mental particulièrement aiguisé pour se servir d'autrui afin de mettre à bien ses bas instincts. Le problème avec ce genre de déviant rusé dans une société régit par le savoir et l'autosuffisance, c'était que les soldats qu'on lui envoyait avaient tendance à le sous estimer. Si bien qu'ils se retrouvaient être à leurs tours pantins de ses machinations perverses.

                      Alors on s'était décidé à te prendre de ton temps précieux pour t'envoyer le traquer. Les hautes pontes d'Akerys en avaient finalement eu marre de ses agissements et avait en quelque sorte lâché les chiens. Ou du moins un limier, bâti pour ce genre de traque sans répit. Et c'était après une semaine de traque que tu avais remonté jusqu'à sa planque avant de lui faire comprendre que le pire contrecoup qui pouvait arriver à abuser de la magie noir, c'était se retrouver face à toi pour les mauvaises raisons.

                      Ainsi, tu promenais davantage un bout de viande difforme plus qu'un être humain. Plus d'une fois il avait tenté de pénétrer ton esprit, et plus d'une fois tu l'avais balayé d'un revers spirituel implacable. Et à chaque qu'il persistait à vouloir se battre, tu lui avais brisé une partie de son corps avant que la douleur ne finisse par briser sa psyché. Il y avait une justice pour ce genre de type, tu ne pouvais pas te permettre de l'abattre en ton propre nom. Mais rien ne t'interdisait de lui faire avaler ses dents...

                      Tu avais une aversion profonde pour ce genre de sorcier...

                      Ainsi, tu venais à te présenter aux divers barrages de sécurité avant de livrer ta proie aux autorités de la prison. Prenant une pause tandis que le transfert était entrain de se faire, tu vins à sortir un mouchoir avant d'essuyer tes mains pleine de sang. Tu n'avais clairement pas été tendre, mais faire preuve de pitié, c'était lui laisser une voie d'échappatoire. On ne connaissait pas raisonnement aussi absolu que le tiens à ce sujet.

                      Après quelques minutes, une fois les quelques papiers signés, tu pris une clope que tu vins à mettre au coin du bec avant d'en allumer la substance. Soupirant, tu laissais échapper un nuage de fumée de ta bouche pâteuse. Tu ne t'étais pas sustentée depuis quelques temps déjà, et tu n'aurais pas dit non dans l'instant à un peu de repos. Mais tu avais encore un rapport à faire et à livrer. On ne pouvait pas être une des nations les plus développés scientifiquement parlant de la galaxie sans une bonne administration bien lourde et pesante après tout.

                      Mais avant cela, il te restait une dernière chose. Demandant aux gardes les accès pour une allée bien précise de la prison, tu allais voir une de tes précédentes proies. Après coup, Akerys avait découvert qu'elle était une des victimes de l'homme que tu venais d'arrêter, néanmoins son apparence et ses actes même sous l'emprise d'un tiers n'allait pas l'aider à l'innocenter. En réalité, tu t'en foutais bien de savoir cela, ce n'était pas ton job. Il y avait une ribambelle d'épris de justice pour sauver son cas dans les mois qui allaient suivre, non, toi tu voulais t'assurer qu'il n'y avait personne d'autre dans le coup. Histoire de pas te retrouver avec un second détraqué à traquer.

                      Tirant une nouvelle fois sur la clope qui pendait à ta bouche, tu te dirigeais alors de manière presque nonchalante vers la dites cellule. Sans doute que l'hybride en question allait se souvenir de toi, c'était toi qui l'avait extirpé de force de l'emprise néfaste du criminel. Avec autant de grâce que ton reflet sur un miroir. Au final, tu fus extirpée de ta torpeur passagère en entendant quelques bruits semblable à des paroles de là où tu te dirigeais. Le couloir était à sens unique, s'il y avait quelqu'un alors il n'irait de toute manière pas bien loin.

                      Et tandis que tu marchais ne dissimulant que trop peu ta présence, tu vins à retirer ta clope que tu écrasas dans ta boite métallique avant de dévisager les deux créatures. Tu te fichais bien de leurs apparences respectives en réalité, cela ne te venait même pas à l'esprit de penser à les juger sur le physique. Néanmoins, il y avait une criminelle et un intrus qui n'avait rien à faire ici entrain de parler de manière bien trop joyeuse à ton gout.

                      - Continuez, continuez... Ne vous dérangez pas pour moi...


                      Tu venais à t'adosser contre le mur tandis que tu ne les lâchais plus des yeux. Le sang du sorcier tâchant encore ton visage et ta veste de cuir. Cette étrangère était-elle un ennemi ? Dans tout les cas, elle avait réussi à s'infiltrer dans la prison sans se faire remarquer. Pas même toi n'en était capable... Ce qui faisait d'elle une potentielle menace à considérer.

                      - Une raison pour que je ne donne pas l'alerte ?


                      Ton visage était impassible tout comme ta voix. Si tu devais agir, tu le ferais en réaction. Tel un shériff, tu ne tirais jamais la première... Mais tu portais toujours le dernier coup. Ainsi, tu faisais en sorte de réunir une grande quantité de magie non négligeable au niveau de ta main droite. Tu ne cherchais même pas à t'en cacher. Si elle voulait s'en prendre à toi, tu n'aurais qu'à agir plus vite qu'elle.

                      Une situation habituelle pour toi...




                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                      Aux mots de Voe, Yagleadra fronça les sourcils. Dans le périmètre proche ? Cela voulait dire … Et oui, effectivement, quelques micro-secondes plus tard, Yagleadra pu entendre la voix d’une dame qui n’était pas sensée être là. Ou plutôt si, mais qui allait rendre les choses d’autant plus compliqué. Elle fulmina intérieurement et Voe, directement rattaché à son système nerveux, pouvait bien le sentir. Lorsqu’elle lui avait demandé de se taire … Ce n’était pas … Qu’importe. Elle allait devoir avoir une conversation sérieuse avec lui lorsque tout cela sera terminé. Elle n’était plus une demeurée et elle attend désormais des autres qu’ils ne le soit plus non plus … à commencer par sa propre IA. Et dire qu’elle avait des yeux partout aux alentours, qu’elle avait chargé Voe à intégralement gérer ses insectes qui auraient du la prévenir. Quelle bavure sans précédent …

                      Sans même se retourner vers elle, le visage d’humaine qu’elle abordait se referma un peu, fermant les yeux, un peu crispée mais l’instant d’après, elle se redressa pour simplement se tourner vers la supposée garde désormais à ses cotés. Elle la regarda simplement d’un air quelque peu ahurie mais volontaire. Pour tout dire, elle prévoyait clairement de jouer les innocentes, l’agent de Hope envoyée à Wall Town pour X raisons et qui n’était pas au courant qu’elle ne pouvait pas venir ici… Mais elle décida de ne même plus tenté ce plan lorsque son regard feinta tellement la surprise qu’on aurait réellement dit qu’il était réel … Parce qu’il l’était. La femme avait l’air sévère, marquée par de nombreux combats peut-être mais la seule chose qui tira la sonnette d’alarme était le sang qu’elle avait sur les mains et un peu partout. Oly, de son coté, regardait à travers les barreaux et montra un peu les crocs.

                      « Tien, qui voila ? L’autre BARJO qui m’a péter le bras pour une DEUXIEME fois en  quelques mois ! » Et quand bien même elle semblait avoir fait cela, la requine restait fidèle à elle-même : féroce et se tenant droite en signe d’opposition, même dans les moments où c’est le plus déplacé. « Fait gaffe, c’est une putain d’garce … »

                      « Arrête, Oly. »

                      Rétorqua sèchement la Tisseuse de chair qui se tenait simplement les mains devant elle, faisant face à la femme tachée de sang. Elle non plus n’avait pas peur mais elle restait calme, digne, la dominant par la taille bien que ce dernier point ne soit pas volontaire … Ce n’est pas comme si elle était en position de force, comme maintenant. A sa question, elle prit une grande respiration et lui répondit avec honnêteté. D’expérience de chancelière, de leader de nation, elle pouvait voir, ne serait-ce que dans son regard, qu’elle serait capable de décerner le vrai du faux dans ses paroles.

                      « Pour commencer, il n’y aura pas besoin de cela puisque je ne résisterais pas dans tout les cas. » C’était une bonne chose à préciser quand on savait que, prit par la panique, la plupart auraient déjà essayé de s’enfuir et de donner des coups comme maintenant. « Je ne suis pas venue ici pour causer problème à qui que se soit. Si vous en voulez la preuve, vous pouvez me fouiller. Je n’ai aucune arme sur moi et si vous êtes Akers, vous pouvez très certainement ressentir que je n’ai pas une once de magie en moi pour vous faire un coup en traitre. »

                      Et tout cela était vrai, quand bien même elle ne parlait en aucun cas de ses capacités, choses qu’elle ne jugeait clairement pas bon de mentionner car là aussi, elle n’avait réellement pas l’intention de se battre. Elle venait d’un peuple qui avait réussit à se débarrasser de nombreuses formes de violence, après tout.

                      « Je suis un agent de Hope et je possède toutes les autorisations nécessaire pour traverser ce complexe quand bien même, certes, pas à cet endroit précis… Cette détenue est une amie chère et je suis convaincue qu’elle a été enfermée à tort. La seule raison de ma présence ici était d’obtenir son témoignage … Sans oreilles indiscrètes qui pourraient filtrer ses paroles. »
                      Elle parlait bien entendu des gardes qui auraient normalement supervisé son entrevue avec Oly et dans quel cas, oui, elle s’attendait à ce qu’on ne laisse pas forcement une agent ayant un investissement émotionnel évident avec la prisonnière fourrer son nez là où ça ne la regarde pas.
                      « Et quand bien même j’ai surpassé mes droits pour des raisons quelques peu égoïstes… » Elle fit une gestuelle du coté de la cellule pour pointer Oly, qui elle continuait à lancer des regards noir à qui elle savait être une Jeweler. « Aider mon amie …  Ultimement, je désirais rattraper le véritable coupable et vous aider tout autant que je m’aide moi-même. C’est pour ça que j’en appelle à votre clémence … » Ponctua-t-elle en s'inclinant légèrement en avant de la manière la plus courtoise possible.

                      Elle défendait son cas comme si elle était face à un jury mais c’était pour une bonne raison. Ce n’était pas un quelconque garde qu’elle avait devant elle. Elle avait l'aura de quelqu'un qui a une certaine importance. Et si pas, elle était tout de même … Recouverte de sang de la tête aux pieds, pour ainsi dire. Elle était curieuse à ce propos  mais encore une fois, elle ne menait pas la danse à cet instant précis. Avec un individu comme ça devant elle, la chancelière jugeait qu’elle devait agir avec la plus grande prudence possible, quitte à sortir d’ici avec une réprimande plutôt que de déclencher un combat qui finira dans le sang de l’une d’entre elles … Et que cela soit le sien ou celle de la femme devant elle, les deux scénarios lui semblaient inacceptable.



                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag

                      Perplexe…

                      Tu arquais un sourcil avant de finalement dissiper l’afflux d’énergie magique vers ta main. Avec l’une derrière les barreaux et l’autre qui ne semblait pas vouloir se battre, tu pouvais te permettre de te relâcher un peu. Apparemment, elle était une agente de Hope, ou du moins, de ce qui en restait. Pourquoi pas… Cela ne lui donnait pas pour autant l’autorisation de fouiner jusqu’ici. Et malgré que tu fusses capable de sentir l’absence de magie chez elle, tu n’enlevais pas le fait qu’elle avait réussi à déjouer le système de surveillance. Elle devait certainement cacher ses petits secrets en espérant que tu ne te doutes de rien…

                      Au final, tu te contentas de hausser les épaules. Tu t’étais déjà battue quelques heures auparavant de manière bien épuisante et ce n’était pas ton job que de gérer la surveillance de la prison. Soupirant néanmoins un bon coup, tu venais à poser ton regard dans celui de l’intruse après avoir écouté son plaidoyer.

                      - Ok… J’étais venue pour te dire que j’avais arrêté le sorcier derrière tout ça.


                      Après cela tu venais à fixer la prisonnière qui te toisait du regard avant de faire quelques gestes pointant ton corps. Mettant en avant le sang qui jonchait celui-ci et qui n’était clairement pas de ton crû. Et si elle voulait encore se battre une fois relâchée, au moins elle était avertie sur ce qui l’attendait à l’arrivé.

                      - Je lui ai fait tout avouer, les autorités devraient te relâcher d’ici quelques jours. Je viendrais te revoir d’ici là pour des dernières questions.


                      A cela tu vins à tourner le dos aux deux individus. Tu avais vraiment autre chose à faire que de jouer les gardes. D’autant que tu avais hâte de passer chez toi pour te changer ne serait-ce que le minimum souillé par le sang de l’autre enflure. Prendre une bonne douche aussi… Et un verre d’alcool fort pour temporiser la douleur qui te tordait les boyaux. L’affrontement n’avait pas été aussi simple que tu le laissais paraitre. Certainement que tu t’étais cassée une côte au passage mais tu n’en laissais rien paraitre. La douleur bien que tu la percevais n’était pas suffisante pour perturber ton esprit. Plus rien ne l’était.

                      - Oh avant toute chose… Toi. Tu viens avec moi. Je suis tolérante, pas idiote.


                      Ce « toi » désignais évidemment l’inconnue. Maintenant que tu venais à lui faire comprendre que son ennemi n’avait plus grand-chose à craindre pour son avenir, elle n’avait plus aucune raison de rester ici. Et tu te doutais bien que les gardes allaient être bien moins complaisants que toi sur le sujet. Après tout, tant que le dossier n’avait pas été officiellement révisé, Oly restait une prisonnière. Puis de manière générale, on ne pouvait que très peu apprécier une inconnue s’infiltrer dans une prison pourtant lourdement surveillée.

                      - Et dépêche-toi…

                      A cela, tu commençais à marcher d’un pas lent mais constant, lui laissant suffisamment de temps pour dire au revoir.




                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                      La femme devant elle la regardait et pourtant ses mots s’adressaient clairement à la prisonnière. D’un cas comme dans l’autre, cette révélation adressa deux types de réaction. Yagleadra se mit à lentement regarder le sol, fermant les yeux, poussant un petit soupire qui était pourtant chargé de honte, de frustration, le poids du ridicule de la situation pesant lourdement sur ses épaules. Elle n’avait pas pu faire tout cela à un timing plus parfait pour rendre tout cela absurde. Faire l’effort d’acquérir toutes les autorisations, les documents pour venir jusqu’ici, enfreindre les règles et risquer gros … Pour au final entendre qu’on était sur le point d’innocenter son amie. Elle ne pouvait pas le savoir, c’était une mauvaise blague du destin mais elle venait clairement de subir une défaite écrasante.

                      Oly, de son coté, levait un sourcil mécontent à l’intention de l’Akers et ne laissa pas réellement le temps à quiconque de décrypter les vrais intentions derrière l’expression de son visage qu’elle posa les griffes sur les barreaux pour s’approcher le plus possible de celle dont le visage était parcouru de cicatrice.

                      « Trois mois trop tard, vous trouvez pas ?! » Beugla-t-elle, comme d’habitude depuis qu’elle était dans cette prison. « Mais je vous en prie ! Venez prendre le thé, on rediscutera de l’angle improbable qu’avait prit mon bras lors que vo- »

                      Mais cela n’allait clairement pas aider. C’était encore Oly et ses problèmes de gestion de colère qui parlait. Même après une bonne nouvelle, elle ne pouvait simplement pas juste lâcher l’affaire. Ayant peur que cela dérape, d’une façon ou d’une autre, la femme à la peau rouge serra les dents et sans un mot, leva un doigt de manière autoritaire vers la requine, le genre de gestuelle voulant clairement dire « Attention à toi », accompagné par un regard tout aussi sévère que son amie ne reconnu pas en elle … Et c’est à cause de cette chose si peu commune dans la personnalité de l’ancienne Yag, couplé au fait qu’elle savait ce qu’elle pouvait faire, que Oly s’arrêta net et leva un peu les mains pour désengager la situation. Lorsque la créature la plus passive et adorable venait à lancer un regard assassin, cela voulait clairement dit qu’on avait fait une grosse erreur.

                      « D’accord, d’accord … »

                      La grande dame se retourna ensuite à nouveau vers la dame recouverte de sang, se penchant légèrement en avant. « Veuillez la pardonner … Je vous promets qu’elle ne vous causera plus de problème après tout ça. »

                      L’Akers lui ordonna de la suivre. Elle avait envie de lui répondre qu’elle ne la prenait pas pour une idiote ou quelque chose permettant de défendre son cas, encore… Mais elle se retourna rapidement pour commencer à marcher dans le couloir, lui ordonnant même de se dépêcher … Chose qu’elle allait faire sans hésiter, vu sa situation. Elle prit simplement le temps d’adresser un regard à Oly.

                      « Toi, arrête de faire des vagues jusqu’à ta libération. »

                      Voyant l’autre partir, Oly s’approcha à nouveau pour lui chuchoter. « Qu’est-ce qui t’es arrivé ? Tu as changée depuis quelques mois ! » Mais la Tisseuse de Chair ne répondit pas et se mit à suivre celle qui les avait surpris, obligeant la requine à hausser un peu plus la voix. « Hey ! … Hey, tu me raconteras, hein ? Tu as toujours ta HOPEwatch ? Yag ?! Ta HOPEwatch ! … Et merde, qu’est-ce qu’ils ont tous, en ce moment ?! »

                      La suivant toujours, la déchue pu remarquer de légers hic dans la démarche de la femme. Le sang était expliqué, du coup. Elle s’était battue. Et à cause de cela, Voe lui communiqua, sans mots dire, les déductions qu’il avait fait sur l’état de l’Akers. Il était, après tout, le plus grand expert en génétique et physionomie ici. Ce n’étaient que des approximations venant d’un regard extérieur mais elle osa tout de même lui poser la question.

                      « Excusez-moi … Etes-vous blessée ? » Sa voix était plus douce et moins … sérieuse, disons. Dans le sens où elle n’était plus en train de réciter un plaidoyer pour sa défense. « J’ai l’impression que vous souffrez … » Rajouta-t-elle innocemment. « Peut-être puis-je aider ?... »

                      Ce qu’elle espérait accomplir ainsi ? Simplement la soigner. Elle l’avait prise pour une dangereuse psychopathe au début, d’une façon justifiée puisqu’elle semblait se balader, couverte de sang. Mais maintenant qu’elle avait fournit une explication et qu’elle, comme elle le disait, était tolérante et le montrait un peu en ne venant pas la menotter, l’arrêter, etc … Yagleadra était simplement plus encline à proposer son aide malgré la situation. Elle savait ce qu’était la souffrance, surtout physique. Alors si elle pouvait empêcher celle-ci … Même si elle comprenait très bien que vu sa position, cela aurait pu sonner comme un stratagème quelconque pour filer en douce, l’assommer, quelque chose de ce style là.

                      Mais avant même que quelque chose autour de cela ne se passe, les deux tournèrent au fond du couloir et tombèrent nez à nez avec deux gardes… Deux vrais gardes, semblerait-il, portant le même uniforme. Ils semblèrent un peu surpris de voir l’Akers recouverte de sang mais tout aussi vite, ils semblèrent la reconnaitre.

                      « Ah, Jeweler. » S’exclama l’un deux avant que ses yeux ne se portent vers Yagleadra derrière elle, celle-ci déglutissant un peu et fuyant son regard. A juste titre, sans doute se demandait-elle si elle allait la vendre. « Qui est-ce ? Je ne me souviens pas qu’elle soit une prisonnière ici … Ou encore moins qu’elle travaille ici. »


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag

                      SIlencieuse...

                      Tu n'adressais pas un regard à celle que tu suivais. En cet instant, tu n'avais qu'une envie, c'était arriver jusqu'à chez toi pour prendre une douche bien méritée. Tu n'avais beau pas être l'archétype de la nana coquette, tu ne faisais pas moins attention à ton hygiène pour autant. Tu n'avais d'ailleurs même pas daigné accordé un peu d'attention à cet échange de mot entre Oly et sa "sauveuse". Franchement, tu t'en fichais royalement...

                      Mais voilà, tu te fis interrompre dans ta réflexion interne par celle dont qu'Oly avait désigné comme Yag. Apparemment, tu avais beau être doué pour dissimuler tes émotions, ta démarche saccadée ne trompait pas grande monde. Elle avait découvert que tu étais blessée et tu n'aimais pas vraiment ça. Tu ne lui réclamais rien, encore moins de la charité. Si elle se pensait redevable ou quoi que ce soit pour ne pas l'avoir balancé directement, elle se mettait les doigts dans les yeux.

                      - Ce n'est rien...

                      Et tu n'eus pas vraiment l'occasion de te justifier plus que ça puis qu’encore une fois tu te fis interrompre par d'autres... Deux gardes... Là certainement pour faire leurs rondes régulières. De vue, tu pouvais mettre un nom sur l'un deux. Mais ce n'était pas vraiment pour toi qu'il semblait s'esclaffer, mais bien pour ta compagnie du moment. Tss... Voilà ce que tu récoltais à être trop clémente et à vouloir faire des heures supplémentaires.

                      - C'est une amie... Rien d'anormale.


                      Pourquoi mentir ? Tu n'en savais pas vraiment grand chose, mais c'était certainement le meilleur moyen pour toi de poser tes fesses chez toi au plus vite. S'il s'avérait que tu te retrouves vraiment avec une intruse, les formalités auraient risqué de prendre bien plus que quelques heures de ton temps. Et ça, tu ne le voulais pas.

                      - Oh d'accord... Pourtant je ne vous ai pas vu entrer avec elle.

                      Vraiment... Dans d'autres circonstances tu aurais pu apprécier ce soldat intègre même face à une personne de plus haute réputation que lui, mais en cet instant même, tu commençais véritablement à t'impatienter.

                      - C'est une amie.

                      Ta voix était sèche, sans fioriture. La manière dont tu avais prononcé ces mots trahissaient davantage de l'impatience qu'une tentative d'intimidation mais l'effet était identique. D'autant que sur cet excès d'agacement, les quelques pierres au sol se mirent à trembler. La magie était une arme utile, mais mortelle entre les mains d'une personne n'ayant clairement pas tout son temps à passer dans ce genre d'emmerde...

                      Fixant alors froidement les deux gardes, tu pouvais les observer déglutir et finir par baisser la tête en te laissant passer. Rien de bon ne pouvait découler d'une confrontation avec toi. Que ce soit physiquement ou même en terme de rang.

                      - Allons y...


                      Et ce fut silencieuse que tu vins à sortir de la prison en compagnie de l'inconnue. Grimaçant de temps en temps à cause de ta blessure sans contrôle sur ton visage. Tu t'étais contenté de l'ignorer et non de la soigner, et plus le temps passait plus elle te faisait sentir ton erreur. Enfin bref...

                      - Tu vas venir chez moi, j'ai encore quelques questions à te poser.


                      Après tout, elle faisait bien partie de Hope de ce que tu avais saisi. Et tu étais plus que curieuse d'en connaitre davantage sur cette organisation. Du moins, davantage que ce que les divers rapports d'Akerys sur eux ne laissaient imaginer.



                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                       Yagleadra n’était clairement pas convaincue. Oui, la Jeweler se tenait droite et avançait sans trop montrer de signe de fatigue mais le language corporelle, ça commençait à parler à la Tisseuse de Chair qui doit se rappeler à chaque instant comment son propre corps devrait se comporter pour ne pas s’écrouler lui-même. Elle pouvait cependant deviner quel genre de femme elle était. Forte, fière, droite, autant de petites choses qui n’allait pas lui faire avouer son mal. Qu’elle ne désire pas paraitre faible ou simplement qu’elle soit si accrochée à sa propre discipline, elle s’attendait à la voir à terre avant d’oser affirmer qu’elle ait peut-être besoin d’aide.

                      Mais à l’heure actuelle, l’alien regardait le sol, laissant à peine ses yeux parcourir les gardes. Rien n’obligeait la Jeweler à la défendre. On avait envoyé Oly en prison après tout. Les agents de Hope n’étaient pas réellement des privilégier, ou très peu. Le seule privilège qu’avait eut son amie fut une réduction de peine, n’évitant clairement pas une expérience de prisonnière même si … Elle avait pas l’air de trop mal s’en sortir ici, de ce qu’elle avait vu. Celle qui suivit l’étonna cependant. Son amie ? Pourquoi pas mais est-ce que ça n’allait pas être un peu gros comme excuse ? Emporter une simple amie dans une prison ? Et effectivement, les gardes eurent l’air de douter pendant un instant mais la principale concernée avait de la poigne, pour ainsi dire.

                      A l’heure actuelle, la déchue de Hope n’avait pas l’habilité de sentir la magie, certainement pas comme les Akers, mais elle voyait de ses propres yeux les quelques cailloux trainant au sol se mettre à vibrer, tout autant que le sol, chose qu’elle ressentait sans mal à travers ses jambes, sensible à ce genre de chose. Cela l’impressionna un peu, tout autant que les gardes qui finirent par s’écarter du chemin. Yagleadra offrit un sourire de politesse aux hommes qu’elles dépassaient, clairement un peu gênée, secrètement perturbée par ce qu’elle venait de voir. Sur qui était-elle tombée, vraiment ? Quelqu’un avec qui il ne fallait pas plaisanter, oui, mais encore ?

                      « V-Veuillez l’excuser… Elle a eu une grosse … Très grosse journée, ahah … »

                      Commenta cette fameuse amie avant d’accélérer le pas, trottinant un peu pour rattraper la Jeweler et la suivre jusqu’à l’extérieur de la prison. Une fois dans les rues de Wall Town, elle lui demanda … Enfin, ordonna de la suivre chez elle, ce qui était une chose étrange en soit. Lui poser des questions ? A titre personnel ? Si elle était une haute gradée, ne devrait-elle pas l’interroger entouré de gardes, justement ? Elle n’était qu’une intruse et une agent de Hope sans grade particulier… C’était on ne peut plus étrange mais d’un autre coté, elle ne l’avait pas vendu aux gardes … Elle lui accordait le bénéfice du doute, s’accordant à se dire que s’il se passait quoi que se soit de toute façon, elle faisait confiance en son corps et à la réactivité de Voe pour la sortir de la plupart des situations.

                      Alors qu’elles marchaient, les insectes qu’avaient déployé Voe pour la surveillant des lieux et … qui se sont avéré … TRES UTILES … Revinrent petit à petit vers elle. Un moustique venant se mêler à ses cheveux, une créature ressemblant à une sauterelle se cachant entre les plis de son kimono, ainsi de suite. Bien entendu, pas tous à la fois pour ne pas créer un effet de masse étrange se dirigeant tous vers la même personne mais petit à petit, collectant la précieuse matière organique qu’elle avait utilisé pour leur création.

                      Elle n’attira bien entendu pas l’attention sur ce détail et sourit un peu en réfléchissant à ce qu’elle allait lui répondre. C’est idiot mais elle voulait toujours aider cette personne devant elle. Elle trouvait ça réellement idiot de souffrir sans raisons. C’est pourquoi elle dit d’un ton presque joueur.

                      « Je refuse. » Elle attendit une paire de seconde pour voir sa réaction avant de lui sourire d’un amusé.  « Mais je pourrais accepter à une condition. Je viens chez vous pour répondre à vos questions … Et vous me laissez vous soigner. » Elle ricana un peu, levant une main vers son visage pour cacher ses lèvres et finir par faire un petit geste en sa direction. « Ou si vous ne me faites pas confiance, allez au moins vous faire soigner là où vous le faite habituellement en Akerys… J’ai du mal à regarder quelqu’un souffrir, d’autant plus lorsque l’on peut facilement arranger cela. On ne peut pas dire que vous perdez au change, n’est-ce pas ? » Finit-elle alors qu’un papillon bien singulier vint se poser sur son épaule … avant de disparaitre au prochain clin d’œil.

                      La sincérité de ses actes serait presque physiquement douloureuse. Elle n’avait pas besoin de faire cela. Tout le monde, en réalité, aurait proposé des soins par politesse et aurait laissé la Jeweler à son destin si elle refusait mais pas Yagleadra qui s’efforçait à être la meilleur version d’elle-même pour des raisons qui lui est propre.

                      « Uhm, puis-je vous demandez votre nom également ? La façon de nous présenter a été dicté par la situation… Si vous m’autorisez à demander, bien entendu ! »
                      ;


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag

                      Contrariée...

                      Tu fronçais légèrement les sourcils face à son refus. Celle-ci ne voulait pas venir ? Tu ne lui laissais pas vraiment le choix ceci dit... Tu n'étais pas là pour faire éternellement dans la charité et les informations qu'elle pouvait t'apporter te serait certainement très utile à l'avenir. De l'autre coté, tu n'avais pas non plus envie d'avoir à utiliser la force. Tu étais fatiguée, c'était un fait, mais outre cet aspect là de ta condition physique, tu n'avais clairement pas envie de t'embrigader dans ce genre d'emmerde à peine sortie d'une prison. Ainsi, tu vins simplement à sortir une cigarette de ta boite avant de l'embraser et d'en soupirer une partie de son âme.

                      Arquant un sourcil, tu t'étais peut être avancé sur ses intentions. Elle semblait tenté de te contraindre à accepter son aide. Pourquoi voulait-elle te guérir ? Elle était libre maintenant et elle pouvait aisément te fausser compagnie sans avoir à user de ce genre d'approche. D'autant qu'elle ne semblait pas mentir et même être d'une rare sincérité dans ce monde.

                      - Soit...


                      Tu n'avais en réalité pas besoin d'elle. Ce dont tu avais véritablement besoin, c'était d'une bonne douche et d'une nuit complète de repos. Tes runes allaient gérer le reste. Vu ta gueule rapiécée et les diverses blessures qui se pavanaient sur ton corps, elle devait pourtant se douter que ce n'était pas ta première fois que tu te blessais. Traquer ce genre de proie était aussi complexe qu'une chasse aux monstres. Tes cibles n'avaient généralement pas des crocs ou des griffes immenses, mais elles compensaient largement par le don magique épineux.

                      Mais si c'était la condition pour qu'elle se ramène sans faire de chichi, alors soit... Tu ne cherchais pas vraiment à négocier davantage. Tu étais d'ailleurs une bien piètre négociatrice...

                      - Tu peux m'appeler Scar...

                      Un diminutif, rien de plus... Tu ne comptais de toute manière pas t'éterniser avec elle. Alors bon, à quoi bon te présenter davantage. Les bonnes coutumes de civilité n'étaient clairement pas ton fort. D'ailleurs, tu ne vins même pas à lui demander le sien en retour. Tu te contentais de marcher à travers les rues de la cité, jusqu'à ton appartement.

                      Gravissant quelques marches, faisant bien attention que ta compagnie du moment soit toujours à tes côtés, tu vins enfin ouvrir la porte qui menait à un appartement plutôt sobre. Pas beaucoup de décoration, si ce n'était aucune. Il était d'une propreté éclatante mais totalement impersonnelle au possible. Tu vivais ici depuis des années et il n'avait que trop peu changé depuis que tu avais commencé à y séjourner.

                      - Fais comme chez toi...

                      Tu te fichais guère de ce qu'elle pouvait bien penser de toi ou de ce qu'elle pouvait faire ici. Il n'y avait quasiment rien de précieux ou de couteux. Tu ne vivais clairement pas dans l'opulence et tu te contentais du strict minimum à ta survie. Il y avait seulement un sac de frappe, dans le coin de la pièce, clairement usé par le temps et les coups. Et après un bon quart d'heure à te décrasser et à t'enlever le sang qui s'était imprégné sur ta peau, tu vins à ressortir de la pièce avec seulement une serviette autour de ton coup descendant pour cacher ta poitrine et une culotte.

                      Tu n'avais aucune pudeur...

                      Si Yag le voulait, elle pouvait même remarquer la myriade de cicatrice qui recouvrait ton corps. Mais aussi des dizaines de dessins semblable à des tatouages mais gravés directement dans ta peau. Les runes demandaient un certains sacrifices pour pouvoir bénéficier de leurs vertus. Un sacrifice dont tu n'avais pas même hésité à faire... Prenant position sur le canapé, tu la regardais d'un air un peu neutre.

                      - Tu voulais me soigner avant toute chose c'est ça ?


                      D'ailleurs malgré la centaine de détails recouvrant ta peau, il n'était pas compliqué de voir l'endroit de ta blessure. Une immense tâche violacé se pavanait sur ton flanc droit. Cet enfoiré ne t'avait clairement pas manqué...


                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                      La dénommée Scar finit par accepter ce qui semblait être des enfantillages, d’un point de vue propre à certains Akers en tout cas. Yagleadra était callée en technologie, tout comme la biologie dans un tout général n’avait plus grand secrets pour elle.  La magie, cependant ? Elle venait d’un monde qui n’en possédait pas du tout et depuis le temps où elle a quitté sa planète, elle n’y a jamais été très exposée. Dans ses conditions, il était logique de sa part de croire qu’il faudrait rejoindre un quelconque hôpital pour arranger les choses, ignorant que chaque Akers avait sans doute sa petite astuce magique personnelle pour garder la santé. Mais soit. Quand bien même Scar n’était pas d’une éloquence folle, le simple fait qu’elle accepte son aide la fit sourire d’un air satisfait. Certes, elle était heureuse d’aider mais même si ce n’aurait pas été de son initiative, elle préférait voir la personne devant elle saine et sauve que boitant et souffreteuse.

                      « Je suis heureuse de pouvoir vous faire entendre raison, ahah ~ » Commenta innocemment la Tisseuse de Chair tout en suivant la Jeweler, traversant une portion de la fille pour se faufiler dans un complexe d’appartement menant finalement à celui de la principale concernée.

                      Elle entra avec sa permission et se retrouva un peu … contemplative devant cet endroit. Il n’y avait rien de plus normal comme appartement. Des couleurs sobre, pas réellement de tableau, d’objet de décoration sur les meubles, le stricte minimum … Un endroit tout à fait habitable et correcte mais si épuré de toute présence.  Elle avait l’impression de faire une visite guidée d’un appartement aménagé pour les clients par les agents immobilier. Faire comme chez elle ? Elle n’en fit rien, pendant un instant, restant silencieuse et regardant tout autour d’elle. De la manière de vivre d’une personne, on pouvait en déduire beaucoup de sa personnalité. Vu le manque personnalité en cet endroit et la propreté impéccable, elle ne souhaitait pas dire que Scar était un robot sans émotions comme certains pourraient le déduire … Elle devinait juste, en plus de ce qu’elle avait vu sur le terrain pour ainsi dire, que Scar était sans doute … Trop professionnelle. Trop impliquée dans son travail qui demandait sans doute une discipline de fer, laissant tout le reste à l’écart au profit de cette mission constante qu’était de faire son travail … Autre élément qui appuyait sa pensée, la seule chose de réellement remarquable ici était le sac de frappe dans un coin, lui prouvant qu’elle s’entrainait un temps soit peut : chose qui serait vital à son mode de vie et son métier, il semblerait. Ce n’étaient que des spéculations, bien entendu. Elle n’assumait pas déjà la connaitre cœur et âme, bien entendu.

                      Elle voulu lui répondre mais en se retournant, Scar était déjà partie sous la douche, le bruit de l’eau se faisant entendre. La Yamogrienne soupira un peu et décida d’attendre respectueusement qu’elle ait finit, s’asseyant simplement sur une chaise, posant ses mains sur ses cuisses, regardant un peu autour d’elle … Patientant … Un jeu auquel elle était très douée, après des millénaires à être « consciente » et pourtant, des millénaires à ne rien faire.
                      La déchue de Hope releva cependant le regard lorsqu’elle sortit de la salle de bain, d’un air neutre pendant de longues secondes … Avant d’écarquiller un peu plus les yeux sans se détourner de son sourire neutre. Elle faisait de son mieux pour contenir cette surprise latente en réalité. Devant elle se tenait Scar, à moitié nue, avec simplement une culotte et une serviette susceptible de tomber à tous moments pour simplement recouvrir sa poitrine.  Elle ne s’y attendait pas, effectivement. Peut-être s’attendait-elle à un débardeur, au moins. Elle tenta de n’exprimer aucune émotion le temps qu’elle vienne s’allonger sur le canapé, quand bien même elle serait sans doute en train de rougir impossiblement fort si  elle n’avait pas déjà la peau de sa version humaine rouge. La Tisseuse papillonna un peu des yeux, comme pour se remettre les idées au clair, avant de se relever et de s’approcher.

                      « Oh … Oui ! J’ose imaginer que vous le voulez aussi.  A moins que … » Et déjà, elle s’égarait. Elle était sur le point de parler des gens qui appréciaient la douleur, pas forcement le meilleur sujet à discuter avec une inconnue. « Non, rien … Alors. »

                      Elle vint s’agenouiller au sol, devant le canapé et regarda plus attentivement son corps. Il était criblé de cicatrice ici et là … Elle n’avait pas grand-chose à dire sur ces tatouage, n’y connaissant rien une fois de plus mais elle pouvait déjà conclure que Scar était une habituée des combats … Malheureusement. Elle venait d’un peuple pacifique qui avait su régler tout ses conflits internes par la diplomatie et la science. Voir quelqu’un si affecté par la violence, c’était une triste vision plus qu’autre chose. Son visage exprima cette désolation pendant un court instant même, avant de reprendre un sourire et l’adresser en sa direction.

                      « Aucune urgence. La manière douce, alors. » Elle semblait être capable de le dire rien qu’en la regardant… Mais qui sait ce qu’elle voyait que d’autres ne verront jamais. Elle regarda à nouveau son corps, fixant peut-être plus précisément les cotes de Scar qui semblaient en avoir prirent un coup. Elle leva une main. « Voe ? »

                      Elle n’avait pas besoin d’en dire plus. Elle et son IA étant reliés jusqu’aux molécules, l’un ressentait les sentiments de l’autre et leur intention. « Séquençage des souches régénératrices » Répondit une voix masculine, grave, émanant de sa HOPEwatch à son poignet.

                      Yagleadra était cependant toujours un peu nerveuse à toucher ainsi d’autres personnes, faisant confiance à son IA pour faire un meilleur job qu’elle … Un meilleur job à ne pas contaminer quelqu’un inutilement. « Aucunes modifications, d’accord ? Juste … Juste réparer. » Elle précisa, plus pour se rassurer elle-même qu’autre chose, avant de poser sa main délicatement sur les cotes de Scar.

                      « Bien entendu. Restitution à l’état d’origine, en cours. » En coordination avec Yagleadra, Voe fit son travail sans prendre de forme excessivement bizarre. Le plus efficace, par exemple, était de laisser un appendice créé de sa paume fouiller sous la peau de la patiente… C’était la « manière forte ». Non, au lieu de cela, Scar ne pouvait pas réellement le voir mais la peau de sa paume fusionnait légèrement avec la sienne, permettant à Voe d’envoyer, en terme de particule, les agents régénérant en question. Créatures microscopique cicatrisant les plaies, soulageaient les muscles, les inflammations, tout ce qui avait besoin d’être régénéré.

                      Pendant que ce processus se faisait, elle aborda le même sourire bienveillant pour demander justement à Scar. « Et sinon … Que peut vous raconter une vilaine intruse comme moi ? » Elle ricana avec amusement. « Vouloir tellement savoir quelque chose au point de … L’inviter chez vous ? »

                      Mais alors qu’elle posait la question, un petit « clac » étouffé se fit entendre alors, la peau de Scar se mouvant un tout petit peu au niveau des côtes. L’origine était claire, une cote justement venait de se replacer au bon endroit mais cela a très certainement du procurer une sensation étrange à la Jeweler, sans pour autant lui faire grand mal. Voe s’appliquait, comme Yag le désirait, à soulager la douleur et à injecter, en dose minime, quelque chose proche de la morphine. Cela n’empécha pas cependant à Yagleadra d’avoir l’air un peu plus embarassée sur le moment, continuant de sourire sans perdre la face.

                      « … Oups. J’aurais peut-être du vous prévenir. »


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag

                      Intriguant...

                      La biologie n'était clairement pas ta domaine de prédilection. Même si tu possédais des bases comme bon tout Akers se respectant un tant soi peu, tu étais bien incapable de discerner les fondements de ce qu'elle était entrain de faire. Tu te basais simplement sur des déductions dépourvues de support théorique. Et heureusement que tu étais ouverte d'esprit à ce sujet... Beaucoup d'Akers se seraient inquiété de ce qu'elle serait entrain de faire. L'autosuffisance avait tendance à jeter un voile obscure sur le jugement fait sur autrui. Bien que de surface vous sembliez tolérant avec les étrangers, cela ne voulait pas dire que vous les acceptiez pleinement.

                      Ainsi, tu soupiras silencieusement alors que celle-ci trifouillait dans tes boyaux. A la vue des sensations que tu ressentais, tu voyais cela comme une sorte de nano technologie. Apte à te réparer au niveau le plus infime qui soit. Soit... La sensation ne t'était pas non plus des plus agréables mais tu te contentais d'attendre que le temps passe avant de reprendre de ton coté. Après tout, il était bien rare qu'une personne s'occupe de toi une fois sortie de mission... Ou qu'une personne s'occupe de toi tout court en fait.

                      Tu étais le cliché de la nana solitaire.... Et tu ne cherchais pas vraiment à te différencier de cette vision que les gens avaient de toi.

                      - Ne t'en fais pas...


                      Tu avais connu pire... Bien pire... Les sensations physiques n'étaient rien comparées à celle de l'esprit.

                      - Si je t'ai demandé de venir c'est que je veux en savoir plus sur toi. Tu étais une agente de Hope non ? Dis moi ce que tu sais.


                      Pas la peine d'être trop précise. Tu voulais simplement récolter un maximum d'information à leur sujet. Tu avais déjà tenté le même interrogatoire avec Oly, mais celle-ci t'avait foutrement craché au visage. Tu aurais pu lui casser l'autre bras, mais à ce moment là tu t'étais contentée de la laisser dans sa merde sans en demander davantage. Tu faisais ton job déjà, pas besoin de faire en plus du social avec des personnes pareilles.

                      - J'ai déjà travaillé avec certains d'entre vous... Mais je n'en sais pas davantage que ce que tout le monde sait à votre sujet.


                      Tu devais savoir à quoi tu te préparais au cas où... Les menaces sur ta planète natale, tu les connaissais toutes. Tu les avais déjà toute affronté au moins une fois. Tu savais comment réagir face à eux et comment les éradiquer. Mais le reste... Il te manquait bien trop d'information pour réagir en cas d'imprévu... Ton job était de protéger Akerys, et il fallait bien plus qu'un peu de magie pour repousser une menace venue d'un autre monde.

                      Ici plus qu'ailleurs. La connaissance était synonyme de pouvoir.



                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                      Yagleadra essayait de faire passer ce moment de la manière la plus agréable possible … Plus précisément, cela voulait surtout dire en lui faisant ressentir le moins de sensations désagréable. Scar ne pouvait que ressentir ce qui se passait car d’un point de vue visuelle, la déchue de Hope avait simplement une main posée sur ses cotes et rien de plus. Pas de magie et la connexion entre la peau de sa paume et celle de Scar était trop infime pour être perçue de l’extérieur. Dans tout les cas, elle était heureuse de voir qu’elle acceptait ce traitement sans détour et sans réels signes de réticence.

                      « Hmm. Vous ressemblez à une dure à cuire. Ravie de voir que vous l’êtes réellement, également. » Elle commenta, amusée, faisant référence bien entendu au fait qu’elle reste calme et passe au dessus des quelques sensations étranges qui auraient peut-être affolé d’autres ou les auraient plongé dans un dégout sans nom.

                      Mais à sa question, elle resta silencieuse quelques instants, écarquillant les yeux un court instant, surprise. En savoir plus sur elle ? Vraiment ? Non, elle voulait surtout en savoir plus sur Hope. Encore une fois, elle finit amusée. Bien entendu que c’était cela, mais pourquoi ? Surtout maintenant que Hope n’est plus ce qu’il était. Est-ce que les Jewelers ne leur autorisaient pas à consulter la documentation à leur égard ? Ou bien n’avait-elle pas le temps, tout simplement ? Prenant cette rencontre avec une intruse comme une occasion de finalement se renseigner ? Dans tout les cas, elle ignorait la réponse à ses questions et elle n’en avait pas réellement besoin. Scar ne l’avait pas vendu au garde et lui avait évité de longs interrogatoires embarrassant avec les autorités alors elle lui devait bien cela.

                      « Et bien, je pense vous décevoir … Je n’étais pas réellement haut gradée avant la déchéance. Mon savoir se résume à ce qu’à peut prés tout le monde sait. Je n’était pas réellement en état de m’intéresser à tout les détails, à l’époque. » Elle parlait bien entendu de cette longue période obscure où elle se rétablissait d’un énorme traumatisme due à la mort de son monde, par sa faute … Et qui l’avait plongé dans un tel état qu’elle devint une petite fille perdue pendant des mois et des mois.

                      « Le vaisseau-monde, Hope, tout les passengers … Nous sommes là dans un seul et unique but : trouver ou aider à trouver un moyen de contrecarrer les plans de l’ainé qui cherche à détruire l’univers. Tout remettre à zéro. » Elle haussa un peu les épaules, repensant aux mots qu’il avait dit avant que le vaisseau ne tombe. « Il prétend vouloir faire un monde meilleur mais de mon point de vue, nous pouvons déjà faire cela sans devoir sacrifier des dizaines de millions ou de milliards d’individus. Cela réclamera du temps et beaucoup d’efforts, certes, mais c’est possible. Mon peuple, lui, avait réussit … Nous étions un bastion de science et de paix pour tout l’univers. Même à l’époque, notre technologie était plus avancée que celle de Hope. Nous vivions en paix, unis sous la même bannière et la violence était presque disparue de notre mode de vie. »

                      Elle parlait au passé pour une bonne raison mais à moins que Scar ne le demande, elle n’en parlerait pas pour des raisons évidentes … Et quand bien même elle le demanderait, aurait-elle le courage d’en reparler ? Après tout ce qui s’était passé.

                      « Mais oui, Hope travaillait à faire une alliance entre les divers mondes. Val, Nefyria, Akerys, Solarii … Voila les premiers qui avaient répondu à l’appel de Hope. Plus l’alliance grandissait, plus on aurait de chance de pouvoir faire face à l’ainé en profitant des points fort de chaque peuple mais ce rêve fut tué dans l’œuf après que le vaisseau monde soit tombé, mettant un arrêt net à ses projets tant que nous ne l’avons pas retrouvé. Au final, nous voici.  Divisés, éparpillé sur les quatre mondes, en train de rassembler les morceaux avec une difficulté qui me semble honteuse puisque chaque responsable  de chaque monde semble avoir une façon différente de voir le futur. Nous somme pour l’instant bloqué dans une spirale politique et hiérarchique entre nous. Ce qui est idiot, si vous voulez mon avis. Cela fait plus de 6 mois et nous n’avons encore rien fait de très concret pour retrouver le vaisseau monde ou unir les peuple. Avec l’arrivé des cristaux dans nos vies, nous aurions bien besoin de calmer les tensions, pas d’en créer. Maintenant, si vous avez des questions spécifique ... »

                      Elle soupira lourdement. Elle prévoyait elle-même de faire quelque chose par rapport à cela, maintenant qu’elle était … à nouveau elle-même. C’est ce qu’elle prévoyait après avoir sauvé Oly, en réalité. Monter dans les grades, avoir une voix sur Nefyria et essayer de régler le plus rapidement possible cette dissonance entre les branches de Hope pour avancer réellement. A force de parler, Voe fit son office et sa voix raisonna.

                      « Travail accomplis. Section du lien génétique. » Ainsi, la femme d’apparence humaine pu retirer sa main, remuant un peu les doigts en la regardant. Une main humaine, avec une peau … C’était presque surréaliste pour elle mais elle ne s’y attarda pas, bien entendu.

                      « Vous vous sentez mieux ? »




                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag

                      Tu l'écoutais...

                      Tu n'avais même pas réagit face à sa petite pique quant à ton tempérament proche d'un stoïcisme parfait. Tu t'étais contentée d'arquer un sourcil sans plus, sans dire un mot. Après tout, c'était désormais à elle de parler, de te rendre service. Un juste retour d'une certaines manière. Tu l'avais sauvé d'une petite épopée en prison et en échange elle te donnait les informations que tu désirais. Cette petite séance de soin n'était rien d'autre qu'un bonus que tu n'avais pas réclamé.

                      Alors tu l'écoutais s'ouvrir à toi. Même si elle ne pouvait pas cracher plus d'information que cela, par secret ou par simple manque de connaissance, tu te faisais une image rapide des agents de Hope. Même si tu avais déjà travaillé avec eux, ce n'était que dans des circonstances ayant un cadre bien particulier. Tu n'avais jamais eu le loisir de librement échangé avec eux. Et en réalité, là était l'unique raison pour laquelle tu l'avais trainé jusqu'ici. Tu n'étais pas vraiment prompt à faire de la charité avec des inconnus en temps normal.

                      Enfin bref...

                      Ce qu'elle te disait ne t'était pas inconnue. Tu savais déjà à propos de la catastrophe et de la chute libre de l'organisation. Désormais n'ayant plus aucun portes étendard derrière lesquels se réunir, ils étaient bien dispersés, essayant de s'assimiler aux différentes cultures des planètes. Dans le même moment, elle parla un peu d'elle, de son monde d'origine, de son peuple. Apparemment, sa civilisation avait atteint le paroxysme... Et vu dont la manière elle vint à terminer sa phrase, tu ne pouvais que penser à une fin brutale à tout ça.

                      Akerys n'était pas loin de la description qu'elle donnait. Avec la Gardienne prompt à faire avancer tout ça, Akerys ne pouvait devenir qu'une nation prédominante face aux autres. Mais malgré tout, il restait des ombres aux tableaux persistantes encore et encore. Et là était ton job, ton unique rôle dans cette civilisation des lumières... Faire en sorte qu'il n'y ai aucun déviant, aucun individu capable de ternir les projets de la belle nation d'Akerys.


                      Un chien de chasse errant dans le même monde que ses proies...

                      Ainsi, tu l'écoutais encore jusqu'à ce qu'elle se termine et te rende la parole en te demandant comment tu te sentais. Étonnamment, sa technique avait plutôt bien fonctionné. Tu ne ressentais plus vraiment la douleur et tu savais que tout était devenu de nouveau bien opérationnel. Un talent intéressant était en face de toi... Enfin, il l'aurait été si tu ne faisais pas partie d'un monde mage capable de plier la réalité dans ses moindres détails.

                      Encore une fois, tu ne pouvais pas chasser l'arrogance prompt à ta race qui trônait dans ta tête.

                      - Ça ira... Merci.

                      Tu vins à marquer une pause avant d'aller à ta cuisine pour ramener quelques minutes plus tard deux smoothies bien frais. Aussi incroyable que cela pouvait paraitre, tu faisais des excellents smoothies dans ton libre. Une occupation comme une autre après tout. Un moyen pour ton esprit brisé de rester cohérent malgré ta vie des plus chaotiques.

                      - Et dit moi... J'ai déjà croisé des étrangers capable de maitriser la magie comme nous. Ce que tu m'as fais n'en est pas n'est-ce pas ?


                      Après tout, tu voulais aussi t'assurer de ses compétences. Ainsi, tu vins à mettre un haut avant de siroter ton smoothie d'une manière bien trop naturelle pour la gueule de rapiécée que tu possédais.

                      - Qu'es-tu ?

                      Au moins, tu ne passais pas par quatre chemins. Ses compétences exotiques, sa démarche étrange et sa manière détourné de te répondre ne pouvait que te laissais présager qu'elle n'était pas ce qu'elle semblait être.



                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                       La Jeweler resta calme et écouta chaque mots qu’elle avait à lui dire, sans commenter ni corriger quoi que se soit. Cela n’étonnait guère Yagleadra qui avait fondamentalement compris qui était le personnage et elle ne s’en offusqua pas vraiment. Chacun avait sa façon de faire. Elle-même avait opté pour le mutisme durant une certaine période de sa vie, pour d’autres raisons, certes mais …

                      « De rien, voyons. » Elle lui répondit avant de la voir se redresser pour se diriger dans une autre pièce de l’appartement, la laissant là sans plus d’indication, toujours à genoux sur le sol.

                      La regardant s’en aller du coin de l’œil, elle prit l’initiative de se redresser et de s’asseoir sur le canapé que Scar venait de quitter. Elle ne lui avait pas donné la permission mais cela partait d’une espèce de commun accord qui ne nécessitait pas de mots. C’était son point de vue, en tout cas. Lorsqu’elle revint avec deux boissons en main, la Tisseuse de Chair sembla clairement étonnée. Ce n’était pas des bouteilles d’eau ou n’importe quelle canette mais bel et bien un produit qui semblait avoir été fait main à l’instant… Elle se saisit donc de celui qu’elle lui tendait, la remerciant au passage et regarda l’intérieur du conteneur avec curiosité mais avant qu’elle puisse prendre une gorgée, Scar l’interpella avec des questions … Plus ou moins conséquentes. Certes, Yagleadra ne se cachait pas d’être unique. Quand bien même elle essayait de détourner le sujet, elle n’a pas hésité par exemple à la soigner par cette étrange méthode. Il faut dire également que sa peau rouge, bien que visiblement humaine, était un drapeau dressé pour n’importe qui… Sans parler bien entendu des fines intersections qui marquaient son visage.

                      Elle resta silencieuse un instant, tenant sa boisson à deux mains, la faisant tourner un peu dans son récipient tout en fixant le sol. Sur son visage, un petit sourire à la fois gêné et nostalgique. Après ses quelques secondes d’hésitation, elle releva à nouveau le visage vers elle, haussant un peu les épaules avec un sourire forcé.

                      « Non, ce n’est pas de la magie, effectivement. »

                      Elle leva alors une main, la secouant un peu pour laisser tomber la manche de son kimono, lui montrer son bras d’apparence bien humain … Et petit à petit, elle le modifia pour lui montrer une petite part de ce qu’elle était. Son bras se déforma de lui-même, se modelant, parfois dans un « crack » peu ragoutant pour finalement prendre la forme d’un bras recouvert sur le dessus de carapace blanchâtre, le dessous bien plus organique, composé de muscle et de sang encore humide, une peau absente … Et sa main, transformée également, montraient désormais les traits de griffes osseuses, une veine pendante hors de son organisme reliant son poignet et les muscles de son bras. Une vision d’habitude perturbante pour les non-initiés.

                      « C’est de la manipulation génétique … Je suis une Yamogrienne. Dernière représentante de ma race … J’ai l’air bien différent, normalement mais je doute que tout le monde m’accepte comme je suis. C’est pour cela qu’ici, en Akerys, je prends une apparence plus … agréable ? »

                      Elle fit muter son bras pour qu’à nouveau, il prenne l’apparence d’un bras d’humain normal, venant rapidement remettre la manche par-dessus ce bras. Elle acceptait qui elle était mais même ainsi, il y avait toujours une appréhension, la peur d’être rejetée. C’est pour ça qu’elle ne montra pas sa métamorphose complète.

                      « Je ne désire effrayer personne, ni causer des problèmes à personnes mais je ne peux changer la personne que je suis devenue. Mais est-ce que cela change vraiment grand-chose, pour vous ? Je pensais que vous vous intéressiez à Hope, pas à moi. »

                      Elle sourit et ricana un peu d’une manière taquine. Scar n’avait pas l’air facilement impressionnable mais c’était tout de même quelque chose qui piquait sa curiosité. De plus, oui, elle pensait qu’elle n’en avait qu’après Hope et non elle. Cela était simplement amusant à ses yeux.  Elle vint ensuite distraitement porter la boisson à sa bouche pour finalement le savourer … Et écarquilla un peu les yeux de surprise. Elle avait … Très rarement eut l’occasion de boire quelque chose comme ça. Elle qui se sustentait principalement des végétaux de Nefyria et des minéraux dans la terre, non pas à but gustative bien entendu mais simplement sustentatrice, les récoltant d’habitude avec sa queue ou simplement à avoir les pieds dans le sol … Finalement gouter un met tel que celui-ci sembla l’enchanter, son visage déjà rouge rougissant un peu plus alors qu’elle se mit à aborder un large sourire en sirotant le smoothie.

                      « Hmm … Je … Je n’ai jamais rien gouté d’aussi délicieux ! Oh, si je pouvais en prendre avec sur Nefyria … ~ Si rafraichissant et si doux, sucré … » Elle semblait se perdre un peu dans ses pensées tout en sirotant.


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Scarlett Oxton
                      groupe
                      Alien Isolation
                      Feat Yag

                      Forcément...

                      Tu avais scruté chez elle chaque moment d'hésitation. Tu avais vu juste et pas qu'un peu alors que celle-ci vint à te montrer sa vraie nature. Arquant un sourcil, même toi qui avait vu des atrocités sans nom ne pouvait rester indifférente face à ce spectacle de chair et de sang. Mais cela s'arrêtait là, à un haussement de sourcil. Tu étais davantage étonnée par son incroyable capacité de métamorphose et ceux sans magie plus-qu’autre chose. En tant qu'Akers, tu percevais le monde avec une variable en plus et le physique n'était au final que très superflu pour toi. Tu t'en servais davantage pour juger des faiblesses d'un ennemi que pour en qualifier sa beauté.

                      - Intéressant... C'est un don remarquable que de pouvoir changer son enveloppe charnelle de la sorte.


                      Tu aurais affiché un sourire presque carnassier si celui-ci n'avait pas été retenue par ton stoïcisme habituel. Tu avais beau être bien différente d'une Akers lambda, tu n'en restais pas moins une Akers. Et cette découverte dont tu ne comprenais encore que trop peu le mécanisme titillait la soif de connaissance qui était en toi. Même cet ouvrage un peu benêt qui recelait un savoir immense ne te procurait pas autant d’intérêt. Enfin bon... Au final tu te contentas simplement de soupirer avant de te pencher légèrement en avant, les coudes appuyés sur les genoux et le regard pointé vers le bas.

                      - Hope ne manque pas de me surprendre à chaque fois que je rencontre un de ses membres.


                      A cela, tu marquas une petite pause avant de replonger ton regard dans le sien. Au final sa petite démonstration n'avait pas vraiment changé ton opinion vis-à-vis d'elle. Tu ne savais pas vraiment si cela allait la chagriner ou pas mais tu faisais pas vraiment dans le social non plus.

                      - Tu as trouvé refuge sur la planète Nefyria c'est ça... ?

                      Cela devenait passablement intrigant à ce stade. Cette planète était clairement un mystère pour bon nombre d'Akers et attirait la convoitise de beaucoup d'entre eux. Si tu savais museler tes pulsions de scientifique fou, ce n'était pas le cas de tout le monde. Et plus d'une fois, tu te retrouvais dans l'incapacité de traquer des éléments déviants de ta nation s'étant réfugié sur cette planète étrange. En un certains sens, avoir un contact là bas était sans aucun doute à un atout que tu espérais posséder.

                      - Si tu n'es pas d'ici cela veut dire que tu possèdes un cristal ? En attendant la libération de ton amie d'ici quelques jours, tu devrais rester ici. C'est sommaire mais ce sera toujours mieux que la rue je présume.

                      Pourquoi lui faisais-tu autant confiance ? Peut-être car tu étais consciente que pour acquérir la sienne en retour, tu devais d'abord faire le premier pas. Sa démonstration charnue n'avait pas occulté son tempérament sensiblement sympathique. Tu en avais croisé des centaines des manipulateurs, apte à voiler leurs vices derrière un visage de gentillesse absolue. Cela ne semblait pas être son cas. Et ton instinct ne te trompait que trop peu.

                      - Je ne sais pas ce que tu manges mais il a de quoi dans le frigidaire. En attendant...


                      Tu posas ta tête contre le canapé avant de te plonger dans un sommeil très léger. La journée avait été longue... Très longue...



                      Pour une amie 1gkr
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Pour une amie
                      « Un don remarquable » … Ces paroles étaient amer aux Oreilles de Yagleadra. Si cela l’était véridiquement, le secret de son pouvoir aurait fait changer d’avis de nombreuses personnes. Un virus, une infection odieuse, capable de changer les humains et tout être vivant et pensant en rien d’autre que des monts de chair difforme, sans volonté, sans désire, sans besoins, sans âme … Le sort de tout son peuple. Techniquement tous en vie ... Véridiquement tous mort dans l’âme. Ce pouvoir pouvait faire beaucoup de choses bénéfiques, en effet, mais pouvait provoquer d’autant plus de catastrophe. Un don remarquable qu’elle voudrait jeter par la fenêtre pour libérer le monde de sa menace.

                      Et pourtant… Elle lui fit un petit sourire en réponse. « Hmm. Oui. On peut dire ça comme ça. »

                      Aucune raison de la contredire et de l’effrayer, quand bien même elle se doutait que ce n’était pas le style de Scar qui n’avait quasiment pas bronchée face au spectacle de sa main se disloquant pour se reformer à nouveau.
                      C’était d’ailleurs rafraichissant, en réalité… Et cela n’avait rien à voir avec le sublime smoothie qu’elle dégustait. Dégout, horreur ou une surprise mal contenue étaient les réactions qu’elle recevait habituellement lorsqu’elle dévoilait sa vrai apparence. Scar, ici, en plus de ne pas sembler trop impressionnée, ne changea pas sa façon de lui parler. Etait-ce parce qu’elle ne l’a pas vu pleinement transformée ? La Tisseuse de Chair ignorait la réponse mais elle la remerciait silencieusement pour cela.

                      A sa question, elle hocha la tête, gardant ce même petit sourire bienveillant de doux. « Oui. C’est une longue histoire … Mais Nefyria est l’endroit qui m’a sauvé et qui me fait sentir la plus sereine possible. Il n’y a pas de technologie et ce monde peut être un peu violent de temps à autre … Mais ses habitants cachent une certaine sagesse que je ne trouve nulle part ailleurs. Et c’est également de loin la plus resplendissante planète, à mes yeux. » Et lorsqu’elle lui parla du cristal, elle tendit sa main libre en l’air, devant elle, et laissa le cristal tomber de sa paume pour le lui montrer. Elle ne l’avait pas en mains, bien entendu … Il tomba d’une ouverture dans sa peau, entouré d’un ligament rouge sang. « Comme la plupart des agents de Hope, oui. » Dit-elle simplement avant que le ligament ne tirer le cristal à nouveau dans sa paume pour disparaitre, aucune trace sur sa main.

                      Sa prochaine suggestion la toucha sincèrement. C’était même étrange, en réalité. Cet Akers ne lui inspirait pas telle générosité mais encore une fois, au plus elle apprenait à la connaitre, au plus son image semblait tendre vers le meilleur. Ce n’était pas grand-chose, peut-être, mais elle n’était pas obligée de le faire. Le sourire de la femme à la peau rouge s’élargit, regardant le sol un instant en faisant tourner son verre dans sa main.

                      « Seulement si cela ne vous dérange pas. Je me ferais petite, promis. » Elle ricana un peu et laissa l’Akers s’affaler sur son siège. La voila donc colocataire pendant quelques jours chez cette fameuse Scar. A voir ce qu’elle pourrait faire en Akerys pendant ce temps !



                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Pour une amie Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas