REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space

                      Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4
                      Partagez
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Dead Space
                      Lorsque la situation se vit plus calme, Yagleadra aida Jillian à se relever après l’avoir sommairement soigné. Comme toutes blessures, il va falloir du temps pour pleinement s’en remettre mais elle espérait qu’elle irait mieux au moins avec cela. Elle aurait pu lui prodiguer des soins plus efficaces mais cela impliquerait une dangereuse manipulation génétique qu’elle n’oserait offrir à personne en vu du danger que cela représente … Pour la personne et pour absolument tout le monde. Elle avait engagé le mouvement en disant aux autres qu’il faudrait se dépêcher malgré tout mais Mahla brisa un peu cet élan. Dans l’esprit de la Tisseuse de Chair, elle aurait pu rafistoler Arthur une fois à l’abri et … Mais … Non, elle avait raison. Il semblait bien, bien plus mal en point que Jillian … Et sans cette manipulation dangereuse, il resterait un poids mort qui mettrait le groupe en danger et surtout lui-même. L’option de Mahla était bien plus raisonnable. Il n’y avait rien à faire, de toute façon, tant que l’antidote n’était pas en vue.

                      La géante fixa gravement l’autre scientifique et lui fit un signe de la tête, souhaitant rester modeste mais également investie par la mission qu’elle lui donnait indirectement. « Dire que j’y arriverais serait peut-être prétentieux mais une chose est sure, j’y travaillerais cœur et âme jusqu’au bout. »



                      Ainsi, les derniers membres de cette expédition entrèrent dans les conduits d’aération, progressant visiblement sans encombre pendant un long moment. Yagleadra était entrée la première, volontaire, prête à affronter le danger et finalement, peut-être la meilleur raison : elle avait les plans de la station inscrit dans ses gênes comme maintenant. Elle savait où elle allait. Mais après de longues minutes à ramper dans ses conduits et approchant de la bonne grille, la géante s’arrêta brusquement … Et finit par se coucher un peu sur le coté pour regarder ses deux comparses derrière elle.

                      Elle leur annonça à mi-voix. « Je pense qu’on a un problème … » Quelle surprise, oui … Mais peut-être que les deux pourront constater pourquoi alors que la Yamogrienne se tasse ainsi contre une des parois.

                      Les conduits commençaient à être infestés par une chose qu’elle connaissait bien. Ce genre de « peau », de membrane de chair se répandant sur toute surface … C’était à ça que ressemblait son monde, désormais. Uniquement ça … Chaque arbre, chaque bâtiment, chaque montagne. Un nid accueillant de la chair putride et une vie … Qui ne devrait pas être « en vie ». Quand bien même elle était positive que ce n’était pas la même chose que sur son monde, cela ne pouvait pas être bon signe. C’est la preuve que l’infection n’était pas juste « des spores » mais… Quelque chose de … Plus virulent et sauvage.

                      Mais autre l’aspect écœurant de la chose, qui ne rebutait plus vraiment Yagleadra avec le temps, elle ne put s’empêcher de partager son ressentit sur la chose, toujours à demi-voix, bien entendu. « Encore une fois, je ne pense pas qu’on doit s’inquiéter d’être infectée puisque nous le somme déjà … Mais j’ai peur que cela n’attire la créature à nous si nous touchons ça … »

                      Il y avant tant d’outils que les créatures de tout les mondes pouvaient utiliser pour chasser leur proie, tellement qu’il serait futile de tout énuméré mais de son expertise, cette membrane voulait dire que … Soit, comme sur sa planète, l’infection a une volonté propre et veut se répandre, soit c’est un tissu protecteur dans l’optique de créer un nid … Soit c’est une toile d’araignée, dont les vibrations de la proie attrapée alerte le propriétaire de cette dit toile.

                      « Mais je suppose qu’on a pas le choix, n’est-ce pas ? … La grille est juste là. »

                      La tisseuse fit alors pousser des plaques d’os sur ses bras, à rebord arrondit pour ne pas que cela grince dans le conduit … Pour les plaquer sur le « sol » de la canalisation et avancer, déchirant et repoussant cette infection sur les cotés. Autant faire cela, elle supposait. Pas que cela lui demande un effort particulier, de toute façon. Elle ne s’arrêta pas à la grille cependant, passant au dessus en faisant attention de placer ses griffes  sur les rebords et non pas sur celle-ci. Elle se retourna en contorsionnant son corps, rien d’inhumain cependant, pour faire face aux deux autres, de l’autre coté de la grille. Il était … Pour le moins difficile de regarder à travers, vu que celle-ci était obstruée par cette mélasse infecte. Mais une chose est sûre. Une fois que cette grille sera ouverte, elle se porterait volontaire pour plonger la première.

                      Peut-être était-ce encore les relents de culpabilité qu’elle avait à avoir précipité tout le monde dans cette situation, même si elle croyait avoir fait la bonne chose. Elle finit par utiliser ses griffes pour dévisser la grille à travers la mélasse, pas réellement écœurée encore une fois puisqu'elle même était pire, ouvrant petit à petit la grille pour l'écarter du chemin et pas la faire tomber comme la première ... Elle laissa une note mentale à son IA cependant.

                      *Voe, est-ce que tu peux analyser cette membrane et me dire quoi que se soit sur elle ?*

                      *Échantillon récolté. Analyse en cours ...*


                      Dernière édition par Yagleadra le Mar 27 Aoû 2019 - 20:31, édité 1 fois


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Jillian L. Crimson
                      groupe
                      Mission Alpha : Dead Space
                      Dahlia Gardilho
                      Yagleadra
                      Quelque chose avait changé. Non. Quelqu'un l'avait soigné. Elle ne ressentait plus la violente douleur à la jambe qui la faisait souffrir depuis qu'elle avait senti le corps du zombie s'affaler sur elle. À la place, il ne restait qu'un tiraillement. Désagréable, mais pas insurmontable. Elle s'en remettrait, quitte à boiter pendant une période... si elle sortait de ce vaisseau en vie, évidemment. Mais elle avait tendance à y croire. C'était son côté imprudent, ou naïf. Ou peut-être qu'elle n'avait juste pas envie de penser que sa vie s'arrêterait là. Pas alors qu'elle portait sur ses épaules le poids de deux existences... Après tout, elle avait repris conscience, donc les choses ne pouvaient que s'arranger.
                      Non ?

                      - Merci... souffla-t-elle quand elle fut assez cohérente pour voir et entendre qui l'avait soignée.

                      Elle ne pouvait qu'être d'accord avec ses paroles : mieux valait laisser ce couloir derrière eux et foncer vers les laboratoires, histoire de pouvoir soigner au plus vite le virus qui les avait sans aucun doute infectés. Elle ne voulait pas mourir ici. Ou pas comme ça. Elle se redressa maladroitement, testant sa jambe blessée. Aucun doute, elle aurait mal. Mais elle préférait un peu de douleur plutôt que d'être immobilisée et d'avoir la sensation qu'on lui arrachait la jambe à chaque seconde.

                      Le dernier homme du groupe n'avait pas eu cette chance. Sa blessure semblait sérieuse, plus proche d'être mortelle que potentiellement guérissable, et Mahla offrit la seule réaction raisonnable à leur situation : l'écarter du combat. Jillian aurait pu proposer de s'en charger, consciente que la scientifique serait plus utile qu'elle une fois arrivée aux laboratoire, mais sa jambe blessée l'empêcha de le proposer. Elle ne serait pas allée loin avec un blessé sur l'épaule, et elle ne pourrait pas faire grand chose pour le protéger s'ils subissaient une nouvelle attaque. Elle les regarda s'éloigner en espérant que les connaissances de la Tisseuse seraient suffisante pour trouver un remède au virus.

                      La traversée vers les laboratoires fut, étonnamment, paisible. Un instant de répits qui semblait presque être là pour leur faire baisser leur garde, leur faire croire que tout était revenu sous contrôle. Mais le silence la perturbait. Elle savait qu'il y avait une créature qui rôdait quelque part sur ce vaisseau, que chaque inspirations qu'elles prenaient leur faisait respirer un peu plus d'air vicié, que n'importe quoi pouvait surgir de l'ombre. Il n'y avait ni sécurité, ni véritable répits là-dedans. La difficulté à respirer qu'elle ressentit peu à peu à mesure qu'elles approchaient de leur objectif semblait vouloir lui donner raison.

                      - Qu'est-ce que c'est ?

                      La grille qui y menait était... étrange. Effrayante, même, plutôt. Une sorte de membrane de peau s'accrochait aux barreaux, s'y infiltrait, comme un mur de chair. Jillian retint un haut-le-coeur. Autant elle n'avait pas eu de problème avec sa compagne au corps étrangement difforme, autant quand il s'agissait d'un morceau de décor tel que celui-là, une pointe de dégoût s'invitait sans demander la permission.
                      Que ce soit une coïncidence d'apparence ou qu'elle connaisse vraiment la chose qui apparaissait sous leurs yeux, la Tisseuse prit rapidement les choses en main, entreprenant de découper la membrane qui leur barrait la route. Jillian approcha sa sphère pour apporter un peu de lumière, sans savoir si ça serait utile ou non. Elle ne voulait juste pas rester inactive.

                      © Martel
                      Parle en #990066


                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Arc 1- Mission 2 : Dead Space」
                      Les épaules broyée par les tentacules, la mâchoire déboîtée, la jambe de Jillian libérée, Dahlia laissa échapper un rayon de sa paume qui tenait le crâne et la cervelle fut brûlée, éclaboussant le sol. Brûler la rousse aurait été un comble en plus du mal qu’elle avait déjà causer. La géante s’occupa rapidement de la blessure avec une expertise étonnante. Dahlia se demandait de plus en plus d’où elle venait, et jusqu’où allait ce qu’elle pouvait faire. La membrane recouvrant la morsure était peu ragoutante mais efficace.

                      «  Désolée Jillian...  »  Jugea-t-elle nécessaire d’ajouter.

                      Déjà que Lexur s’était fait la malle de son côté et qu’Arthur ne pouvait plus les aider, il ne manquerait plus que leur groupe se divise par une confiance s’amenuisant. Une fois la luciole sur pieds, Yag prit les devants, la jeune femme avait raison, ils avaient bien trop traîné ici ! Il n’y avait plus de temps à perdre. Cependant, il fallait décider de quoi faire au vu de l’état du groupe... Le cow-boy était inconscient, impossible de l’emmener plus loin sans risques. Il ne restait qu’une solution et Mahla se manifesta en premier. Dahlia savait qu’elle avait raison, mais était-ce prudent de la laisser s’aventurer seule dans la navette avec cette bête qui rodait ? Seulement ils avaient besoin des capacités d’elles trois... Pas d’autres choix. Tout le monde d’accord, la scientifique les quitta, Arthur maintenu bon gré mal gré.

                      Yag prit la tête dans les conduits, ayant les plans à sa disposition. Au fur et à mesure, l’air devenait difficilement respirable... Elles approchaient du but. Au niveau de la grille donnant sur le laboratoire, des chairs se répandaient déjà sur le conduit, c’était, assez répugnant. Dahlia ne pu s’empêcher de penser que c’était similaire à ce qu’avait déjà utilisé Yag. Cette dernière fit part de sa crainte d’attirer la bestiole en la touchant, telle une toile d’araignée.

                      «  C’est possible... Si c’est le cas ça ne pourra pas être pire...   »

                      Avant de s’aventurer en-dessous, la Yamogrienne entama une analyse de la masse de chair, si elles pouvaient avoir une information quelconque sur cette chose, ce serait toujours ça de pris.




                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      logo

                      Dead Space : Tour 11


                      Situation RP



                      Aux Laboratoires Nord...

                      Dès que Yagleadra ouvre la grille, un relent particulièrement désagréable emplit l'air qui s'était déjà déterioré autour de vous, et lorsque vous plongez le regard à travers l'ouverture, vous constaterez que toute la zone, que ce soit les murs, les sols, les objets ou les cadavres, tout est recouvert de cette étrange membrane de chair que vous avez vue dans la ventilation. Vous pouvez également apercevoir grâce à la lumière projetée par Dahlia et Jillian que des sortes de spores semblent en suspension dans l'air dans cette pièce. L'air est "pollué" et vous avez du mal à respirer, encore plus qu'avant.

                      Yagleadra: Voe te dira que si la structure de cette chair a effectivement une apparence très similaire à celle que tu sembles connaître, certaines chaînes d'ADN te permettent de déterminer avec certitude que cette contamination ne vient pas de ton univers. Quoi qu'il se soit passé sur la station Icarus, ça n'a aucun lien avec ta planète d'origine, ce qui signifie que tout ce que tu as pu apprendre grâce à ton expérience passée sur ton monde natal, ça ne te sera pas forcément utile ici. Elle ajoutera que la structure de la membrane ne semble pas disposer de liens nerveux parcourant celle ci, ce qui te pousse en tant que scientifique à penser que vous ne devriez pas attirer l'attention de quoi que ce soit en marchant dessus. Néanmoins, ce n'est qu'une théorie... Ton IA terminera en te suggérant une grande prudence étant donné que vous ne savez pas à quoi vous avez à faire...


                      Une fois que vous descendez au coeur des labos, vous êtes plongés dans la pénombre la plus totale, et vous vous rendez compte qu'un incident de taille a eu lieu ici, au delà de la contamination par cette étrange fibre de chair non répertoriée. Même si vous pourrez être hésitants à explorer au début, vous constaterez très rapidement qu'un silence digne d'un tombeau règne ici. Il n'y a pas le moindre mouvement, et pas le moindre cadavre ambulant non plus. Rien. En revanche, il y a plusieurs cadavres de scientifiques étalés un peu partout au sol, sous la membrane de chair.

                      En explorant les lieux, vous découvrirez au centre de la salle une sorte de sarcophage cylindrique mesurant environ deux mètres de large, sur trois mètres de haut. La contamination par la membrane de chair semble partie d'ici, très clairement, vous le constaterez aisément en éclairant les lieux avec davantage de lumière. Les étagères et autres établis ont été pour la plupart endommagés lors de l'incident qui a secoué la pièce. Il va vous falloir fouiller davantage la pièce si vous voulez en savoir plus.
                      [ Un jet de D20 pour Yagleadra & Dahlia. Deux jets de D20 pour Jillian. Vous en ignorez la raison pour le moment.]



                      Prochaine deadline au 03/09/19.

                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Dead Space
                      Lorsque Voe lui confirma mentalement que la membrane n’abritait pas de système nerveux et que donc, il n’y avait que très peu de chance qu’elle serve de toile à une araignée. Du moins, pas à première vue. C’était un risque à prendre mais la chance semblait de leur coté si il n’y avait déjà pas de système niveau dans cette chair. C’est pourquoi elle finit par arracher la chair de la grille sans grande hésitation et finit par ouvrir la grille pour la passer sous elle et laisser l’entrée béante … Vers un spectacle horrifiant mais familier pour elle. Elle ne put s’empécher de commenter d’ailleurs, d’un ton cynique.

                      « Cela me rappel des souvenirs, tout ça … »

                      L’odeur était insoutenable, même l’air était épais, épais de spores sans doute. Yagleadra, en plus d’avoir l’habitude, pouvait modifier la structure même de sa gorge pour filtrer le principale des spore. Cela n’allait pas épargnée l’infection qui commençait à se faire de plus en plus présente dans son corps mais au moins, elle pouvait respirer sans cracher ses boyaux … Cela allait cependant être un vrai calvaire pour Dahlia et Jillian, il semblerait. Et c’est à cause de cette facilité qu’elle avait et aussi peut-être de son expérience qu’elle reprit la parole.

                      « Moi d’abord… Respirez tant que vous le pouvez encore. »

                      Elle plaça ses quatre mains sur les rebords du conduit et descendit lentement, observant les alentours. C’était sombre mais les quelques éclats de lumières offert par Jillian, dans le conduit, fut suffisant pour confirmer qu’à premier coup d’œil, autre que les cadavres, il n’y avait pas grand monde ici. Même si les corps pouvaient s’animer comme ceux qu’elles avaient rencontrés avant, ils étaient coincés sous une épaisse couche de chair. C’était un agent pathogène différent, mais cela restait identique à son monde, d’un point de vue superficiel … Une fois au sol et après quelques secondes de silence, elle fit signe aux deux autres dans le conduit et engagea le pas dans ce laboratoire sombre avant de tomber sur une des nombreuses consoles de recherche de la pièce… Recouvert de chair. Bien entendu. Usant de ses griffes, elle commença à les planter délicatement dans la peau putride pour la couper, l’ouvrir, la tirer … C’était moins résistant que sur son monde. Moins virulent. Elle se souvenait d’être complètement coupée de tout du jour au lendemain, sans personne, sans technologie car justement, celle-ci était recouverte d’une membrane vivante, qui refusait de se laisser maltraiter.

                      « Je vais voir ce que je peux tirer de leur station. La chair n’a pas l’air si solide que ça. »

                      Elle transforma une de ses mains en lame d’os dentée, manipulant la chair entre ses autres mains et la jetant au sol alors qu’elle découpait, déchirait, arraché. Elle faisait cela avec une grande facilité qui pouvait peut-être surprendre mais encore une fois, faire ça a été sa vie durant des milliards d’années. Il n’y avait plus d’intérêt à être écœuré, dégouté et être une demoiselle prude dans ses conditions. Une fois que le plus gros de la masse était dégagée et qu’elle pouvait au moins voir un écran et accéder à un claver, elle finit par ouvrir le terminal, s’accroupissant sans se gêner de l’absence de chaise. Elle avait d’autres choses à penser après tout. Elle était si prise par sa recherche et investie d’un devoir d’autant plus important maintenant qu’elle était la seule scientifique présente, qu’elle ne remarqua qu’un peu plus loin dans le laboratoire, les lumières de ses deux coéquipières illuminait ce qui devait être la précédente cage de la bête.

                      Après s’être battue avec la technologie primaire de la station … Primaire pour elle, bien évidement, elle finit par décrypter quelques dossiers. Son visage s’illumina en constatant que ses dossiers, même si endommagés, parlaient d’un antidote … Mais cette joie se ternit rapidement en voyant que les échantillons nécessaires avaient été bougé du labo à l’infirmerie … Il y avait un laboratoire à l’infirmerie ? Enfin, oui, ce n’était pas saugrenu, mais elle ne pensait pas qu’il y en aurait un plus apte à analyser de tels échantillons autre que celui-là. C’était la zone principale des laboratoires après tout … Mais cela ne servait à rien de se lamenté, elle supposait.

                      Le silence étouffant dans cette pièce voulait dire que chacune d’entre elles pouvaient entendre les pas des autres, les mots des autres, le souffle des autres sans problème … Alors lorsque la géante parla à nouveau, l’écho parvint à tout le monde dans la pièce.

                      « On ne trouvera rien ici. Les échantillons nécessaire à la concoction d’un antidote ainsi que le matériel adéquat … Se trouve en réalité dans une zone inférieur au niveau de l’infirmerie. Et si je me souviens bien, le rapport que Mahla avait trouvé disait aussi qu’ils avaient isolé la créature dans les parties inférieures de la station. Je crains que ça ne soit plus ou moins le même endroit … » Elle continua alors qu’elle ouvrait un autre dossier qu’elle avait accès, lisant rapidement. « … Les scientifiques ont été surpris par l’œuf qu’ils ont trouvé. Apparemment, à l’éclosion, cet œuf a répandu partout le mucus que vous voyez et a répandu les spores aussi … Je me demande si la créature continue d’en produire ou si c’était la simple réaction de l’œuf. »

                      Dans tout les cas, le mal était fait et toute la station, désormais, voyait son air pollué de spore. Tout cela pour un homme qui était déjà mort. Bien joué, Yagleadra. Elle ne pouvait s’empêcher de se flageler à nouveau à cette pensée… Le silence s’abattit à nouveau dans la pénombre et après avoir consulté quelques fichiers corrompus de plus, qui essentiellement ne racontait pas grand-chose de plus, elle ferma le terminale et se redressa en faisant craquer les os de son corps. Elle resta muette mais poussa un petit grondement étouffé tout de même. Il était temps de trouver un antidote. Son corps réagissait étrangement à la contamination. Jamais elle n’avait du remettre manuellement ses articulations en place comme cela … C’était ce qui se passait quand un corps aussi instable que le sien se retrouvait … endormit.

                      Elle se retourna vers les deux autres, faisant quelques pas. « Infirmerie alors … Oh. » Ses « yeux » se posèrent sur l'oeuf de la bête, finalement. Elle se figea un instant… Etrange nid pour un monstre. Si ils avaient plus de temps, elle se serait fait une joie de déblayer la chair pour analyser cette chose mais … Le temps était compté.





                      Dernière édition par Yagleadra le Ven 6 Sep 2019 - 22:42, édité 1 fois


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Arc 1- Mission 2 : Dead Space」
                      Les spores en suspension dans l’air rendait la respiration de plus en plus difficile. D’autant plus alors que le trio se trouvait au-dessus de la grille. Yagleadra entreprit une analyse des tissus organiques, pas de système nerveux en leur sein, c’était déjà ça... La géante déchira la membrane à l’aide de ses nombreux bras. Ce qui se trouvait en-dessous était tout simplement dégoûtant. Une couche de chair recouvrait le sol du laboratoire et arracha une grimace à la brune. La remarque cynique de la Yagmogrienne n’arrangea rien et elle lui jeta un coup d’œil. Et fit rapidement un parallèle.

                      « Pourquoi j’ai l’impression qu’ils sont pas très bons... ?  »  

                      Et ça puait par-dessus le marché. Lorsque vous aviez déjà du mal à trouver de l’oxygène, une odeur pestilentielle c’était vraiment la goutte d’eau. Cette pensée fit penser Dahlia à sa HOPEWatch, depuis la disparition du vaisseau elle n’était plus aussi opérationnelle sur tous les points mais pouvait encore fournir un masque filtrant. Il n’empêcherait pas le virus de se répandre dans son organisme, mais au moins, la soldat pourrait respirer. La jeune femme activa sa montre et enclencha la fonction du masque, celui-ci recouvrit la moitié inférieure de son visage et elle sentit enfin l’oxygène remplir ses poumons. Au même moment, Yag’ sauta par l’ouverture la première. A croire qu’elle tenait vraiment à prendre les risques pour elles, Dahlia reconnaissait assez bien ce caractère...

                      La combattante se tourna vers Jillian, qui peinait à trouver son souffle également. Elle sortit d’une de ses poches des pilules d’oxygène, elle n’en avait beaucoup mais si la jeune femme demeurait ainsi, elle finirait par faire un malaise... Dahlia tendis deux pilules à la rousse.

                      «  Tiens, avales-en une, ça va t’aider à respirer pendant quelques temps.  »

                      Dahlia se pencha par dessus l’ouverture et se renseigna sur la configuration des lieux, rien à signaler. La sacrifiée pris appui de par et d’autre du trou, et se laissa tomber, atterrissant accroupie sur ses jambes, puis laissa la place à la dernière membre. Le spectacle aurait été difficile à imaginer même en plein cauchemar. Dahlia s’avança et senti une masse sous son pied. Un cadavre... Qu’est-ce qu’ils avaient foutu ici ?! L’Egyptienne revêtit son armure, il faudrait se débarrasser de cette épaisse membrane pour en savoir plus. Tout se cachait en-dessous. Dahlia n’avait pas le temps de faire dans la minutie comme sa collègue de chair, elle attrapa la membrane et tira dessus pour la décoller des parois du mur lui faisant face. Des tiroirs et étagères y tenaient encore.

                      La jeune femme fouilla ce qu’elle pouvait mais rien d’intéressant. Rien parlant d’un quelconque antidote... Il fallut attendre l’intervention de Yag’, car Jillian ne trouva rien de plus de son côté. C’était une blague... Etre venues ici ne rentabilisait absolument pas les pertes.

                      «  Quand on pense plus à ses découvertes qu’à leurs conséquences...  » Cracha Dahlia avec une animosité non dissimulée.;

                      Cet œuf devait avoir été trouvé à un endroit où ils n’auraient manifestement, pas dû mettre les pieds. Ce que la soldat avait en horreur avec les scientifiques, était leur propension à se laisser guider par leur passion folle de la découverte sans même réfléchir aux dégâts collatéraux... Visiblement avoir la tête pleine n’était pas suffisant pour se dire que l’éclosion d’un œuf inconnu pourrait mal se terminer.

                      De son regard ambré, la Zephyrienne observait le sarcophage au milieu de la pièce. Bien entendu, l’infirmerie, et la bestiole qui était enfermée à ce niveau de la navette... Lâchant un soupire étouffé par son masque, Dahlia agrippa la membrane recouvrant le cercueil pour la retirer. Elle fixa le rectangle, cherchant quoi que ce soit pouvant donner une piste... Puis elle monta sur le rebord pour voir à l’intérieur. Sa HOPEWatch lui servit de scanner, avec peu d’espoir...

                      «  S’il n’y a rien, on se casse vers l’infirmerie, on se rapproche le plus possible par les conduits et après... On avisera.  »

                      On ne pouvait plus trop prévoir la marche à suivre. Le scan finit, la combattante attendait le résultat et en profita pour prendre des nouvelles de Mahla et lui fit un résumé.

                      «  Mahla, tu es arrivée ? On va devoir aller à l’infirmerie, le labo nous aidera pas. »



                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Jillian L. Crimson
                      groupe
                      Mission Alpha : Dead Space
                      Dahlia Gardilho
                      Yagleadra
                      L'ai était lourd. Lourd d'un poison qui s'infiltrait seconde après seconde dans leurs poumons, puis dans leurs veines. Réprimant sa nausée qui ne semblait pas vraiment décidée à s'en aller, encore moins avec le labo qu'elle apercevait à travers la grille déchirée, Jillian se pencha un peu en avant. Elle regarda leur compagne à quatre bras descendre dans la salle en contrebas, nerveuse. Elle n'avait pas l'habitude du stress, de l'angoisse ou de l'inquiétude, et les ressentir tous en même temps lui laissait un goût amer, ou acide, qui lui serrait la gorge bien plus sûrement que les spores brillant sous sa lumière. Si la jeune femme avait des souvenirs similaires à cette ambiance écœurante, rien d'étonnant à ce qu'elle soit nerveuse depuis leur arrivée ici. Jillian toussota, comme si son corps cherchait finalement à rejeter l'air empoisonné - ou peut-être avait-il juste du mal à absorber de l'air consommable - juste avant que son autre camarade ne lui tende des pilules.

                      - Merci...

                      Sa voix était éraillée, étouffée par les efforts trop inhumains de ses poumons, et elle avala un médicament sans se faire prier. Tout en regrettant, au passage, de n'avoir jamais développé son pouvoir pour créer de l'oxygène à partir de son absence. Quitte à avoir quelque chose fonctionnant sur la dualité des choses, elle aurait peut-être dû apprendre à s'en servir pour garantir sa survie. Au bout d'un petit instant qui lui parut interminable, elle sentit enfin quelque chose d'autre que les spores viciés circuler dans ses poumons et si elle ne soupira pas de soulagement, c'était pour économiser ce précieux oxygène. Quelque chose lui disait qu'elle n'en aurait pas une infinité à disposition. Une fois certaine que cette impression de respirer n'était pas une hallucination due au manque d'oxygène - ou pire, un signe que l'infection commençait vraiment à l'atteindre - elle entreprit de descendre et de rejoindre les deux autres. Son estomac se serra un tour de plus quand elle entendit le son de la membrane sous ses pieds.

                      Dès qu'elle fut dans la pièce, et l'obscurité plus qu'opaque qui s'y trouvait, la lumière de sa sphère s'intensifia, éclairant la pièce comme en plein jour, mais la privant de la meilleure arme qu'elle aurait pu avoir contre ce truc. Elle répugnait à l'idée de toucher ça à mains nues : contrairement aux deux autres, elle n'avait ni armure ni lame pour découper ça. la seule chose qu'elle aurait pu utiliser, c'est la capacité de changer sa lumière en rayon de précision, comme un laser, mais avec l'intensité des ombres, elle pouvait tout aussi bien créer un rayon destructeur qui aurait percé la coque du vaisseau. Bon, ça les aurait certes débarrassés des spores, mais elle n'était pas sûre de l'intelligence du stratagème. Elle regarda autour d'elle, fouillant dans un tiroir ouvert par la jeune femme en armure pour y trouver quelque chose de vaguement pointu. Son regard se posa sur une équerre en métal. Il y avait mieux, très clairement, mais elle n'avait pas le temps ou le loisir d'essayer de trouver un couteau ou n'importe quoi du même genre, alors elle se contenta de son instrument de mesures, pour tenter de fouiller une nouvelle zone.

                      Il n'y avait rien, de son côté. Les meubles qu'elle débarrassa de la membrane ne semblaient contenir que du matériel, des accessoires ou des notes sans aucun rapport avec ce qu'elles cherchaient. Après le troisième rapport détaillant la composition d'une roche céleste, elle soupira et laissa tomber sur un meuble le dossier qu'elle tenait en main. Il claqua sur la surface donc elle avait chassé la chair et elle failli sursauter elle-même à l'entente du bruit. Est-ce qu'elles étaient venues pour rien ? Sa jambe la tirailla d'un coup, comme si elle protestait elle aussi d'avoir été blessée sans raison. Jillian, elle, tiqua légèrement à la phrase de Dahlia, mais elle s'efforça de ne pas y réagir. Elle était de ceux qui pensent rarement aux conséquences, et c'était ce qui avait coûté la vie à sa sœur. Un savoir, des connaissances et des informations bien au chaud dans le fond de son crâne, que les personnes à qui elle les avait dérobées pensaient avoir fait exploser. Quand ses deux camarades s'approchèrent de l'étrange sarcophage, Jillian resta légèrement en retrait. Elles avaient bien plus d'outils qu'elles pour cette analyse et son cerveau ruminait encore la phrase qui venait d'être prononcée. Sa curiosité imprudente pouvait leur causer bien plus d'ennuis que nécessaire, surtout avec ce genre de choses inconnues.

                      Et au passage, elle maudit les scientifiques assez idiots pour faire leurs recherches dans une infirmerie et non dans un labo. Traverser le vaisseau en sens inverse, sans compter qu'ils tomberaient probablement sur le cadavre du cinquième membre du groupe parti seul de son côté, était vraiment une perspective peu réjouissante.
                      © Martel
                      Parle en #990066


                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      logo

                      Dead Space : Tour 12


                      Situation RP



                      Aux Laboratoires Nord...

                      Consciencieusement, vous fouillez les lieux, mais en dehors des infos dénichées sur le terminal vous amenant à vouloir vous rendre à l'étage inférieur, et plus précisément à l'infirmerie, vous ne trouvez rien de plus. Jillian ressentira une gêne respiratoire un peu plus puissante durant un bref instant pendant qu'elle fouillera les lieux, avant que l'effet ne se dissipe. Les spores, sans doute, qui sont très présentes dans la pièce, et dans l'air.


                      Dahlia: Lorsque tu contacteras Mahla, elle te répondra aussitôt. Asrah et le cowboy se sont apparemment endormis dans un coin de la pièce. Leurs fonctions vitales sont stables, pour le moment. Rien à signaler, de son côté. Elle vous souhaitera bonne chance pour la suite mais vous enjoindra de faire au plus vite car le pouls d'Asrah s'affaiblit, malgré tout. Le temps lui est probablement compté...


                      Devant l'Asecenseur...

                      Là dessus, vous ferez donc le chemin inverse, empruntant le passage des ventilations qui vous semble sécurisé et discret. Après plusieurs minutes, vous vous retrouverez au point de départ, avant de pouvoir poursuivre en direction de l'ascenseur vous menant à l'étage inférieur. Jusqu'ici, vous ne rencontrez personne et tout est à nouveau silencieux.

                      Vous arriverez alors devant l'ascenseur, où vous verrez la même scène de massacre qu'avait vue Lexur lorsqu'il s'était approché au départ. Mais avec un peu plus d'attention, vous repèrerez de loin un petit groupe de zombies, semblant calme, tourné vers les portes de l'ascenseur. Malheureusement, ils vous barrent la route... Il va falloir vous frayer un passage...
                      [Yag et Dahlia, un jet de D20, svp. Si vous attaquez les zombies, un autre jet de D20, pour chacun d'entre vous les attaquant, sachant que la difficulté sera diminuée si vous attaquez tous les trois, évidemment, mais que les risques d'échec sont également augmentés. A vous de voir comment vous souhaitez procéder]



                      Rappel des infos acquises sur Discord au tour précédent:

                      "Yag, en fouillant dans les archives informatiques, il te faudra un bon moment pour y accéder déjà, car tout est recouvert de membrane, et ensuite les données sont abîmées ce qui fait que tu galèreras pas mal mais tu finiras par te rendre compte que contrairement à ce que vous pensiez depuis le début, en fait, il n'y a aucun rapport entre les labos et la création d'un antidote pour le virus.

                      Tu trouveras un journal d'un scientifique indiquant que plusieurs échantillons ont été envoyés à l'étage inférieur aux labos de l'infirmerie dans le but de développer un antidote. C'est apparemment là bas qu'il y a tout le matériel nécessaire pour ce genre de recherches.

                      Tu trouveras également un autre message dont la date est malheureusement corrompue mais tu pourras en déduire que ca date de quelques heures plus tard, indiquant que "l'oeuf" a commencé à répandre une sorte de corruption de chair incontrôlable et libéré des spores inconnues dans les laboratoires nords lorsqu'il a éclos. Des mesures de quarantaine ont alors été prises pour tenter de limiter la contagion. Le journal s'arrête assez brusquement, tu n'en sais pas plus...
                      Dahlia, tu ne trouves rien d'utile sur les étagères défoncées, ni dans les tiroirs. Tu constates simplement qu'il n'y a rien dans ces labos permettant de rechercher un quelconque antidote, quelle que soit son origine..."

                      Prochaine deadline au 18/09/19.

                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Dead Space
                      Comme elle s’y attendait, Dahlia ne tarda pas à aller dans son sens et bientôt, les trois femmes repartirent dans les conduits pour se diriger vers l’infirmerie. En effet, quelle idée d’envoyer les échantillons à l’infirmerie. Un laboratoire aurait été mieux adapté pour concocter des remèdes mais encore une fois, elle allait brasser l’air pour rien, si elle commençait. Rien ne servait de râler, cela n’allait pas changer la situation actuelle et faire apparaitre les échantillons dans leurs mains. Par chance, le chemin fut dégagé. Les conduits étaient toujours libre et à la sortie, son leurre sembla avoir mené la horde assez loin pour qu’il n’y ait traces dans les appartements, près d’elles en tout cas. Cependant, une fois à l’ascenseur …

                      Personne ne devrait en être surpris, en réalité, mais oui, il y avait bien un massacre là. Des cadavres en charpie, du sang sur le sol et les murs … Des boyaux … Et d’autres cadavres. Ces derniers debout et bien vivants. Au moins, ils n’étaient pas assez vif d’esprit pour dire de les remarquer. C’était là leur seul avantage dans cette situation. Une fois la surprise passée, il était facile d’imaginer comment gérer ses menaces, quand bien même elle avait réussit à avoir Jillian par une fois … Il fallait simplement faire en sorte que cela ne se reproduise pas. Le dame de chair se retourna vers ses partenaires d’infortune une fois le groupe de cadavre en visuel et soupira par dépit.

                      « Bon … C’est repartit, n’est-ce pas ? » Elle leur adressa à mi-voix. « Jillian, si tu n’es pas sûre de toi, ne prend pas de risque, d’accord ? »

                      Elle rajouta d’un air inquiet. Elle ne voulait pas qu’elle souffre d’avantage, voyant bien que cette jambe l’embêtait bel et bien malgré ses soins. C’était normal. Il n’y avait pas de solution miracle. Ou en réalité, il y en avait une mais jamais elle n’oserait la tenter. Dans tout les cas, elle ignorait si elle se sentait assez bien pour se battre ou quoi ou qu’est-ce … Elle désirait simplement qu’elle n’a pas à subir d’autres blessures, vraiment. La pauvre…

                      Elle regarda ensuite Dahlia, lui adressant un regard entendu avant de s’approcher du petit groupe de zombie par derrière. Tout en marchant le plus discrètement possible entre les corps morts au sol, visiblement peu affectée par un tel massacre … La force de l’habitude, il fallait croire. Deux bras d’un même coté se mirent à se lier l’un à l’autre, des ligaments se formant entre les muscles exposées et la carapace, se joignant jusqu’au coude alors que des muscles reliaient les avant-bras légèrement, ceux-ci prenant la forme de lames osseuses plus que de réelles bras et mains. Elle ne pouvait plus vraiment se permettre d’attaquer à distance, il fallait dire … A chaque tentacule, elle devait provoquer une mue pour éviter que la peau ne soit contaminée par le sang infecté et créer le leurre lui avait déjà privé de toute la biomasse stockée d’habitude dans cette queue plate qui trainait d’habitude derrière elle … Sans sol, sans végétation, sans biomasse viable pour rafraichir son stock, il fallait prendre des précautions et elle ne pouvait même pas pensé à l’idée d’absorber un cadavre, vu ce qui s’était passé avec ce pauvre Braham au début de la mission.

                      Une fois à portée, elle saisit un des mort-vivant avec ses deux mains libre, à l’épaule et à la hanche, essayant de l’empêcher de trop bouger alors qu’elle vint subitement placer le cou de la créature entre ses lames et grace à la pression monstre qu’offrait les muscles autour de ses lames, sa tête sauta d’un « snap » clair et net avant de rouler à terre … Et malgré cette exécution laissant place à un flot de sang au sol lorsque le corps tomba, Yagleadra resta calme et silencieuse. Que le petit groupe réagisse ou pas, d’autres têtes allaient tomber dans la seconde qui venait !


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Jillian L. Crimson
                      groupe
                      Mission Alpha : Dead Space
                      Dahlia Gardilho
                      Yagleadra
                      Sa blessure lui tirait sur la jambe malgré l'apaisement de la douleur. Sa compagne de voyage avait fait du bon travail mais elle sentait quand même le tiraillement remonter le long de son muscle. Elle tiendrait le choc, mais elle avait vraiment perdu l'habitude de la douleur depuis son adolescence. Et le spectacle qui les attendait devant l'ascenseur ne contribua pas franchement à améliorer son moral. N'était-ce pas l'ascenseur qu'avait emprunté l'homme-chèvre qui était avec eux au début ? Alors c'était pour ça qu'ils n'avaient pas eu de nouvelles de lui... Il n'avait probablement pas survécu.

                      L'idée lui donnait légèrement la nausée. Pas qu'elle ait eu un quelconque intérêt pour cette personne, ils s'étaient à peine adressé la parole, mais ce n'était pas pour autant que sa possible mort la laissait totalement indifférente. Surtout de cette façon... Un frisson remonta sur sa peau. Non, vraiment, s'il y avait bien un destin capable de réveiller un semblant d'instinct de prudence en elle, c'était l'idée de sa faire agresser, ou encore pire, de devenir une de ces choses.

                      C'est sans doute pour ça qu'elle réagit sans trop réfléchir. Avec sa jambe blessée et son absence d'expérience, elle aurait sûrement dû rester en retrait comme elle l'avait fait à de nombreuses reprises. Mais l'idée de la mort avait réussi à se frayer un chemin dans ses pensées. La lumière de l'ascenseur produisait quelques ombres. Ombres qui commencèrent à s'agiter pour obéir à sa volonté. Mais elle avait un peu de mal à se concentrer. La douleur ? Le stress ? Elle plissa les yeux, serrant les deux en tendant légèrement la main. Elle n'avait jamais eu ce problème en s'entraînant à utiliser ce pouvoir...
                      Pouvait-elle faire quelque chose d'utile, pour une fois... ?

                      © Martel
                      Parle en #990066


                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Arc 1- Mission 2 : Dead Space」
                      Asrah et le cowboy représentaient des bombes à retardement. Pour le moment endormis, mais nul ne savait quand ils ouvriraient leurs yeux à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. La scientifique était armée et si Dahlia ne doutait pas qu’elle abattrait Arthur sans problème en cas de besoin, elle conservait des doutes sur le bras droit. C’était dans les pires moments que l’on perdait sa rationalité...

                      Du côté du laboratoire, que dalle. Rien qui pouvait les aider en l’instant. Manifestement elles s’étaient trompées d’itinéraire. De quoi faire rager intérieurement. Le trio quitta le point de départ du massacre et rebroussa chemin, le silence toujours aussi pesant comme seule compagnie. Retour  à la case départ après une nouvelle escapade dans les conduits. Depuis tout ce chemin, l’homme-chèvre n’avait toujours pas donné signe de vie, la conclusion se faisait d’elle-même.

                      Marchant à travers les couloirs déserts, les jeunes femmes arrivèrent devant l’ascenseur qu’avait tenté de prendre Lexur. Le spectacle n’était pas beau à voir, des cadavres gisaient au sol, une odeur pestilentielle agressant les narines. Pour le coup, elles avaient de la chance, le groupe de mort-vivants encore debout leur tournait le dos, fixant l’ascenseur, comme hypnotisés. Au murmure de Yagleadra, la Zephyrienne se contenta d’un regard, ne voulant pas risquer d’attirer leur attention devant cette aubaine. Il valait mieux que Jillian reste en retrait, la pauvre était déjà blessée par sa faute. En revanche, la luciole ne semblait pas de cet avis, les ombres produites par les lumières de l’élévateur commencèrent à s’agiter étrangement. Parfait, de quoi occuper davantage leurs adversaires.

                      D’un commun accord, la soldat et la femme de chair se rapprochèrent du groupe, le plus discrètement possible. Il fallait en finir rapidement, Dahlia tendit ses deux bras et plusieurs rayons lumineux sortirent de ses paumes, grillant les cervelles dévorées par le virus avant qu’ils ne puissent faire quoi que ce soit. La Yamogrienne préféra les attaquer à main nue étrangement, éclaboussant le sol du sang de ses victimes. Spectacle peu ragoutant mais visiblement familier pour certaines d’entre elles. L’accès à la cage de métal était libre à présent.

                      « Finissons-en, le boss final nous attend.  »  Lâcha la brune d’un ton cynique.

                      Dahlia imaginait déjà une bête visqueuse laissant les traces de son passage par des membranes et autres fluides répugnants. Que valait-il mieux faire en premier, tuer cette chose ou trouver l’antidote ? Les deux à la fois ? Elles verront bien, en tout cas, l’ascenseur amorça sa chute. La combattante sentie un poids dans sa poitrine, ignorant s’il était plus dû au mouvement de l’ascenseur ou à l’appréhension qui l’a gagnait.



                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      logo

                      Dead Space : Tour 13


                      Situation RP



                      Dans l'Ascenseur

                      Grâce à l'intervention in extremis de Dahlia, le faux mouvement opéré par Jillian ayant attiré l'attention des zombies est étouffé dans l'oeuf, et avec l'aide de Yag, le groupe qui vous barrait la route est balayé sans difficultés. Durant une quinzaine de secondes, vous patientez nerveusement dans l'ascenseur, au rythme d'une lumière clignotant nerveusement, entourées de flaques de sang un peu partout autour de vous. Cependant, et malgré ce spectacle peu ragoûtant, la cage vous mène sans incident à destination.

                      Mais lorsque les portes s'ouvrent devant vous, une scène étrange se dévoile devant vos yeux: tout comme vous l'aviez vu du côté du laboratoire, tout l'étage est recouvert de cette membrane de chair, et une spore étrange vous prend toutes les trois à la gorge. Vous éprouvez à nouveau des difficultés pour respirer.


                      A l'Etage Inférieur...

                      Devant vous s'étend un couloir assez long, se terminant par une double porte, "verrouillée" par la fameuse membrane. Mais ce n'est pas ce qui attire réellement votre attention, puisqu'alors que vous observez les lieux, une sorte de rugissement tonitruant se fait entendre, provenant de toute évidence de l'autre côté de la porte...
                      Mahla vous explique qu'au dela de cette porte se trouve une passerelle circulaire faisant tout le tour d'un trou, au fond duquel se situe en fait le générateur de la station. (pour plus de précisions, voyez avec moi sur Discord ^^)
                      Lorsque vous entrez dans la pièce, se tient en contre bas de vous une créature immense de plusieurs dizaines de mètres de diamètre, centrée autour du générateur sous la forme d'un cocon, et s'étendant autour via les membrane de chair. Mais ce n'est pas tout: le monstre possède également de nombreux tentacules particulièrement longs et puissants (vous êtes de toute évidence à sa portée sur la passerelle) et vous repérez au centre du cocon ce que vous pourrez qualifier de grande bouche dotée d'immenses dents coupantes comme des lames de rasoirs.

                      Voici en gros ce que vous voyez (ne tenez pas compte du mec au premier plan, évidemment ^^ )

                      De toute évidence, le monstre s'est forgé une sorte de cocon autour du générateur. Vous ne le voyez pas précisément mais vous voyez son cocon, tout près du générateur, et tout autour du trou, la membrane de chair, omniprésente. Pour en apprendre davantage je vais vous demander deux jets:
                      - Le premier sera un jet lié à de la connaissance/science et sera de difficulté élevée (modérée pour Yag étant donné son BG).
                      - Le second sera de la perception, dans le but de vous aider à trouver des solutions.

                      A noter également que de l'autre côté de la passerelle se trouve une double porte (encore une fois verrouillée par la membrane de chair) menant à l'infirmerie.

                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Arc 1- Mission 2 : Dead Space」
                      L’odeur de fer rouillé prenait à la gorge. Les parois de la cage de métal étaient maculées de sang, des traces de mains, des éclaboussures. Observer les touches de l’ascenseur, dont on apercevait à peine les numéros des étages, suffisait à comprendre la terreur et le massacre qui avaient sévis avant leur arrivée. L’atmosphère était lourde alors qu’un silence de mort régnait dans l’élévateur. La lumière clignotant au-dessus de leur tête n’arrangeait rien, ajoutait un poids sur l’urgence de leur situation. Dahlia avait fini par fermer les yeux, agacée d’en avoir la rétine agressée à chaque seconde.

                      Elle ne les rouvrit que lorsque l’ascenseur stoppa sa descente, l’annonçant par un « ting » innocent et qui ironiquement, fonctionnait encore comme si de rien n’était. Les portes métalliques s’ouvrirent lentement. Imaginer les victimes de ces morts-vivants attendre la fermeture de ces dernières alors que leur ravisseurs se rapprochaient avait de quoi donner la chair de poule.

                      Ce fut plutôt une violente toux qui prit Dahlia. Cela faisait un moment qu’elle s’était affublée de son masque et ce dernier atteignait sa limite de filtration. En somme, les cavités lui permettant de respirer s’était bouchées à la seconde où un nuage de spore y avait pénétré. Hâtivement, la jeune femme tapota sa H-Watch pour s’en débarrasser, retrouvant difficilement accès à l’oxygène vicié. Elle était étonnée de ne ressentir encore aucun symptômes de contamination, mais savait pertinemment qu’il ne fallait pas s’en réjouir trop vite. La Zephyrienne prit une pilule semblable à celle donnée à Jillian, la dernière en sa possession.

                      A la sortie, juste un grand couloir, au moins, elles n’auraient pas à chercher leur chemin. Celui-ci était cependant recouvert de cette étrange membrane, ne présageant rien de bon. Dahlia jeta un regard à ses coéquipières avant de s’avancer vers ce qui semblait être une porte blindée à travers la chair. Avant d’avoir pu esquisser un seul mouvement pour la retirer, un rugissement assourdissant s’éleva de l’autre côté, la faisant sursauter au passage.

                      « Au moins on est fixée... » Murmura-t-elle.

                      L’équipe informa Mahla de leur arrivée à l’étage inférieur et la scientifique leur expliqua ce qui les attendait au-delà de la porte. Le générateur ? Dahlia haussa un sourcil, n’étaient-elles pas censées trouver l’infirmerie ? La brune lâcha un soupir une fois la communication avec Mahla terminée. Dans un premier temps, le trio débarrassa la porte de sa membrane, elle n’était même plus verrouillée étant donné les soucis d’électricité.

                      « Prêtes ? Restons derrière les portes au cas où cette chose attendrait qu’on entre... » Avertie la soldat en s’emparant d’une des poignées, laissant l’autre à leur charge.

                      Une fois parées, Dahlia tira sur sa porte lentement, restant soigneusement cachée dans l’angle à présent formé. Rien ne vint, et la petite embrasure de la porte permit à la Zephyrienne de voir qu’aucun monstre ne se préparait à leur sauter dessus. D’un signe de tête, elles s’engagèrent à l’intérieur. La même tapisserie visqueuse les accueillit, et des tentacules gigantesques se balançaient aléatoirement dans la salle. Spectacle dégoûtant. Dahlia s’avança doucement vers la rambarde pour observer le trou en contre-bas. Là, une gigantesque créature donc la gueule était pourvue de crocs acérés. La combattante déglutie, elle n’avait jamais rien vu de tel et se demanda comment terrasser cette chose... Elle s’écarta, ne voulant pas risquer d’être repérée, puis balaya les alentours.

                      La sous-fifre d’Anubis ne percevait rien qui pourrait les aider, rien à part, peut-être ce qui semblait être une autre porte de l’autre côté de la plate-forme circulaire, après tout il ne pouvait pas juste avoir ce trou immense, mais rien n’était sûr. Plutôt que s’aventurer tout de suite dans l’inconnu, elle préféra se remémorer les dires de Mahla. Le générateur était donc sous cette bestiole... Pourquoi restait-elle ici... Pas besoin de connaissances scientifiques extraordinaires pour savoir à quoi servait un générateur.

                      « On dirait qu’il a élu domicile ici... Le générateur produit de l’énergie et donc aussi de la chaleur... Vous croyez qu’il recherche laquelle des deux ? »

                      Dahlia ne pensait pas que ce monstre se soit arrêté ici sans raison, manquait-il d’énergie ou avait-il besoin de chaleur pour vivre ? Comment savoir, elles n’avaient aucune information. La jeune femme maudit d’autant plus ces scientifiques de s’être aventurés dans une merde pareille. Son regard ambré s’éternisa sur le mur circulaire de la salle, aucune autre entrée. L’Egyptienne doutait que leur avancée se ferait sans encombres, pas avec cette chose à quelques mètres d’eux. Peut-être que Yagleadra ou Jillian aurait une idée de ce qu’elles pourraient faire...  



                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      Dead Space
                      Une fois les morts-vivant émincés et l’ascenseur ouvert, les trois femmes durent prendre leur mal en patience alors qu’elles descendaient les étages dans ce charmant endroit. Un endroit clos, assez étroit, les pieds dans les viscères et une repeinte des murs récent couleur rouge sang. Un vrai tableau d’horreur mais comme depuis le début de la mission, Yagleadra restait imperméable à ce genre de vision. Elle se tenait simplement les poignets, les mains déposées contre son ventre, regardant fixement devant elle en soupirant de temps à autre. Très franchement, elle était tentée de faire un trait d’humour car c’est le genre de chose qu’elle aurait rêvé pouvoir faire lorsqu’elle était en exile sur son monde qui … était en tout points bien plus écœurant que cet ascenseur. Elle était complètement vaccinée contre ce genre de spectacle mais elle savait que ce n’était pas le cas de tout le monde. Si Dahlia semblait endurcie, Jillian semblait tout à fait de l’autre bord vu sa réaction la première fois qu’elles étaient tombées sur cette membrane de chair.

                      Lorsque les portes s’ouvrirent, après un petit « ding » très sympathique, Yagleadra perçu la différence de pression entre l’extérieur et l’ascenseur, s’empêchant de respirer à mi-inspiration et grimaçant en restant immobile pendant un court instant … Avant d’être contrainte de respirer à nouveau, posant sa main sur son visage. Elle avait rarement eut à respirer un air aussi vicié, pour une fois que quelque chose surpassait les horreurs de son monde. Elle avait presque l’impression d’avaler quelque chose à chaque respiration et autant dire que ce n’était pas des plus agréables.

                      « A-Aah … Voe … »

                      « Séquençage en cours. »

                      Alors qu’elles s’avançaient dans le couloir, une membrane recouvra la partie inférieur du visage de la scientifique, des tuyaux de chair sortant de son cou pour se « connecter » à ce masque, celui-ci se créants de petits ouvertures au niveau de la bouche tels des branchies pour filtrer le plus gros de la gêne … Même si cela ne serait jamais parfait. Ce virus était inconnu de l’organisme de Yagleadra, visiblement quelque chose qui lui était toxique également … Et l’absence de peau sur son corps, à certains endroits, n’aidait pas à garder son corps à l’abri de ce genre d’infection. Ce n’était en général pas un problème puisque son organisme résiste à une grande majorité des infections … Et pourtant.

                      « Hmf … Il faut voir le bon coté des choses … Au plus le décor ressemblera à ça, au plus on s’approche de l’objectif … »

                      Elle ne croyait cependant pas si bien dire car un rugissement vint faire vibrer la carcasse de la station. C’était une fatalité, elles allaient devoir affronter la bête à un moment ou à un autre. Sous les indications de Dahlia, elles se mirent à dégager la porte, Yagleadra découpant la chair avec les lames d’os qu’elle faisait pousser de ses bras, recouvrant ses mains de carapaces pour éviter les infections du mieux qu’elle pouvait… Avant de doucement ouvrir la porte pour vérifier ce qu’il y avait de l’autre coté. Heureusement, pas de danger immédiat mais encore une fois, une vision familière. Tapisserie de chair, de crocs et de tentacules, une salle des réacteurs complètement contaminée et plus bas, la créature qui avait fusionné avec l’architecture même du lieu. Pendant que les deux autres étaient en train d’évaluer la situation, Yagleadra observa, pensive, la pièce, faisant la corrélation entre le lieu et les plans qu’elle avait dans la mémoire de Voe.

                      « De l’énergie. » Répondit simplement Yagleadra à mi-voix, son regard passant sur les tentacules remuant ici et là. « Les deux vont de paire mais si elle a prit la peine de s’immobiliser sur le générateur, c’est qu’elle n’a pas besoin de nourriture ailleurs. Elle y aurait sans doute fait son nid si ce n’était qu’une histoire de chaleur mais aurait gardé sa mobilité pour chasser. Et puisque les membranes qu’elle répand n’ont pas de système nerveux, cela ne lui sert pas à chasser non plus… »

                      Elle débitait ses constatations sans grandes attentions, comme si elle était en pilote automatique, cherchant d’avantage à explorer ses options, marmonnant à elle-même. « L’affronter serait inutile … On est pas équipées pour la déloger … L’infirmerie est de l’autre coté … Hmm … Si on touche le réacteurs … Prendre des échantillons serait trop dangereux … »

                      Elle finit cependant par s’adresser directement à ses deux partenaires. « Nos options sont limitées. Nous pouvons essayer d’atteindre l’autre coté pour arriver à l’infirmerie qui s’y trouve. De là, peut-être pourrais-je synthétisé un antidote … Ou au moins un agent toxique pour tuer la créature de l’intérieur. La seconde option est bien plus risquée et je n’ai aucune idée si cela réglerait le problème … Si on fait sauter le réacteur, par détonation ou par autodestruction, la créature sera au premier plan pour la recevoir. Je n’ai cependant aucune idée si cela va la détruire … Oui lui donner toute l’énergie qu’elle a besoin pour se développer. Sachant qu’on ne sait pas non plus si elle peut survivre dans l’espace… On pourrait vérifier s’il y avait moyen de sceller cet endroit pour le dépressurisé, le mettre en condition spatiale mais il n’y a que Mahla pour répondre à cette question désormais, puisqu’elle est à la salle de contrôle. Même si je doute qu’à la construction de cette station, on se soit dit qu’un jour, on voudrait dissocier le générateur de la station. » Dit-elle, sachant que Mahla devait écouter via leur communicateurs.

                      Elle pointa ensuite la porte au loin. « Dans tout les cas, nous devons atteindre l’infirmerie avant que quoi que se soit se passe… A moins d’abandonner toute les victimes. Choses que je ne souhaite pas faire tant qu’il y a un espoir de les sauver. »




                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      [Arc1] - Mission Alpha : Dead Space - Page 4 Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Jillian L. Crimson
                      groupe
                      Mission Alpha : Dead Space
                      Dahlia Gardilho
                      Yagleadra
                      L'erreur qu'elle avait failli faire avait été rattrapée de justesse. Jillian serra les dents. Cette magie qu'elle avait obtenue après la mort de sa soeur, elle ne pouvait pas s'en servir. Elle n'arrivait pas à la maîtriser, c'était insupportable. Elle garda ses poings serrés dans les poches de sa veste. Mieux valait qu'elle évite d'essayer, pour l'instant : ses pouvoirs risquaient de faire plus de mal que de bien. Heureusement, les deux autres avaient rattrapé le coup sans trop de mal. Les trois jeunes femmes purent accéder à l'ascenseur. L'endroit serrait les entrailles. Elle devait lutter intérieurement pour ne pas laisser son estomac réagir à sa place. Les flashs de Jill qui s'invitaient dans sa tête n'aidaient pas vraiment.

                      L'ascenseur était plongé dans un silence pesant. L'air était épais, difficilement respirable. L'odeur était tout aussi insoutenable que la vue. Elle ferma les yeux, pour au moins se débarrasser d'une partie du problème. Elle n'était vraiment pas faite pour le travail de terrain. Son rôle était très clairement plus de rester en arrière-plan, à s'occuper des machines, qu'au combat. Magie ou pas magie, elle était plus à l'aise dans des boulons et du cambouis que face à des monstres, dans le sang et les cadavres.

                      Mais quand elle arrivèrent dans la salle du générateur, le sang lui sembla d'un coup bien moins écœurant. Le cocon qui s'enroulait autour de la machine avait largement de quoi donner la nausée. Mais qu'est-ce que c'était que cette créature infernale ? Et à quel moment pouvait-on ramener ça dans un vaisseau en pensant que "tout se passerait bien" ? Elle écouta les deux autres évoquer des hypothèses, possibilités et probables solutions. Elle préférait leur laisser cette partie : tout ça invoquait une science qu'elle ne maîtrisait pas. Au mieux, elle aurait pu bidouiller le réacteur pour le modifier, mais avec la créature qui le bloquait complètement, elle était impuissante à ce niveau-là. La dernière phrase, cependant, la fit réagir.

                      - Je pense qu'on fait autant qu'eux partie des "victimes". Vu tout ce qu'on a respiré, ça serait un miracle si on n'est pas infectées...

                      Si on abandonnait les victimes sur le vaisseau, elles n'en sortiraient pas non plus. Même si elles décidaient de ne pas se débarrasser de la créature, elles devraient quand même trouver le moyen de concevoir un antidote pour s'en sortir toutes les trois.

                      - Il faut qu'on trouve au moins un antidote pour essayer de sauver... ceux qui peuvent être sauvés.

                      Pour les autres... Eh bien s'ils pouvaient dépressuriser tout le vaisseau et se débarrasser de la créature et des zombies, le problème serait résolu.

                      © Martel
                      Parle en #990066


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas