REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Petit patron...

                      Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
                      Partagez
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Petit patron...

                      image nash


                      Le message semblait être passé. Ce genre de stratagème sous couverture était commun entre les deux maudits : se servir de la situation pour affiner un plan était une qualité primordiale pour survivre à Nasharia .

                      Ça ne peut pas être un homme voyons ! Tu l’as surpris comme moi à genou avec ton oncle !


                      Geleerde partagea par la suite un autre message codé, qui orienta Nashar sur le reste de la scène à jouer. Ainsi, lorsque la belle Suzann Germaine s’effondra, le bleuté renchérit de dramaturgie en se précipitant vers elle et en lui prenant son pouls.

                      Oh ! Douce colombe ! Votre coeur ! Vous êtes toute froide !


                      Ne se gênant pas pour faire basculer la température du corps de Geleerde à un bon 15°C, il la prit dans ses bras. Très inquiet, le pauvre libraire sortit de derrière le comptoir pour venir apporter son aide. C’est à ce moment que l’Empereur pût apercevoir que l’homme possédait deux prothèses à la place de ses jambes. Comment les avait-il perdus ? Décidément, il était une victime de choix… Mais un problème venait d’émerger. Le plan imaginé par Geleerde voulait que ce soit le vendeur qui aille voir un médecin. Mais Nashar ne se voyait pas lui demander cela dans son état, même s’il était capable de se déplacer convenablement. La logique voudrait que ça soit lui qui y aille et que le collectionneur reste auprès de Geleerde. De plus, ce n’était vraiment pas une chose que ferait Jake, son personnage. Sauf si...

                      Monsieur ! Pourriez-vous aller chercher un médecin ?


                      Ramenant sa main contre la poitrine de Geleerde, il fit apparaître une lueur verte, dont la teinte rappelait certains sorts de soin basique. Évidemment, ce n’en était pas vraiment un : Nashar comprenait la particularité de la condition de la louve.

                      E-... Mais… J-Je.. La B-Bout-...


                      Monsieur ! C’est une maladie héréditaire ! Je ne peux que la maintenir dans un état stable, il faut un médecin compétent pour empêcher que son état s’aggrave ! S’il vous plaît !


                      Hésitant, l’homme prit sur lui avant de se retourner en courant vers la sortie.

                      Surveillez la librairie en mon absence ! Il y a un médecin à cinq minutes d’ici !


                      Bingo.

                      Le vendeur sortit alors, laissant le champ libre à Nashar et à Geleerde. Le bleuté se précipita vers l’étagère qui cachait la pièce secrète, conscient qu’ils n’avaient environ que dix minutes. Il analysa les sorts de protections qui y étaient en détail. Rien de bien complexe, il pourrait les briser et les remettre en deux minutes, ni vu ni connu. Il commença alors son oeuvre, tandis qu’il fit signe à Geleerde de se tenir prête.

                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Petit patron...
                      [ Arc 1 - Après mission alpha : Code 4073 ]
                      Petit patron... - Page 3 2zo2



                      L'enflure.

                      Retenant un soubresaut lorsque sa température corporelle baissa à cause de Nashar, la concernée serra le poing discrètement sans que le vieil homme ne l'aperçoive. Heureusement pour eux, leur petite mise en scène semblait avoir encore fonctionné, à l'étonnement dissimulé de la louve. Finalement, ils n'avaient pas tant perdus la main dans l'art de la tromperie. Une fois que l'Akers disparu de la boutique et que Nashar désamorça les sorts de protection, l'hybride se releva pour analyser plus en détails les livres dissimulés, non sans lui décerner une légère claque derrière la tête.  

                      — Je dis pas ça souvent, mais on a peut-être un peu abusé sur ce coup.


                      Durant sa prospection, son regard s'attarda sur les titres des ouvrages, tous plus rocambolesques les uns que les autres. Comment une simple librairie avait-elle pu se procurer tant de manuscrits aussi ancien qu'interdit ? Finalement, la recherche ne dura guère longtemps : récupérant le livre tant désiré, l'indomptable l'observa quelques instants avant de constituer un second livre plus ou moins similaire à celui-ci, grâce à sa capacité d'invocation. Constitué essentiellement d'ossements et dont l'encre des écrits avait été remplacé par du sang, il ne donnerait toutefois satisfaction en l'état. Usant donc de sa maitrise de l'illusion, elle lui donna l'apparence de l'ouvrage originel, comptant sur les capacités de Nashar pour que livre ressemble en tout point au premier.

                      — Tu penses pouvoir renforcer ça avec ta magie ? Ça nous permettra de ne pas être accusé du vol s'il pense que le livre est encore là pendant un moment.


                      Par la même occasion, Geleerde l'informa qu'il était préférable pour eux d'attendre le retour du libraire afin de perfectionner leur alibi. Le temps que Nashar remette en place les sorts de protection, la Trompeuse de Mort déposa le livre dans l'une de ses sacoches, ajoutant à cela une légère illusion pour lui permettre de le cacher aux yeux des autres. Une fois le retour de l'Akers en compagnie du médecin, elle se lova contre les bras de l'Empereur de Valice, la mine épuisée.  

                      — Ah, c... Ce n'était rien, finalement. Juste... Une fausse alerte...


                      Posant une main contre son front, elle offrit un sourire désolé aux deux hommes avant de reprendre :

                      — Je vous prie de bien nous pardonner de vous avoir fait perdre votre temps, messieurs. Je ferais mieux de retourner dans notre hot-


                      — Hors de question, madame. Je ne serais pas médecin si je ne venais pas en aide à quelqu'un dans le besoin. Nous devons vous conduire à l'hôpital le plus proche pour analyse.


                      ...

                      Merde.


                      * * *

                      — Je ne comprends pas, en trente ans de carrière, je n'ai jamais vu ça ! Vous ne devriez même pas être capable de tenir sur vos jambes ! C'est impossible ! Madame, je vous en prie, je dois pousser mes reche-


                      Une trentaine de minute plus tard, l'hybride quittait enfin l'établissement, claquant violemment la porte derrière elle. Après des longues recherches concernant son état, le médecin s'avoua vaincu, incapable de comprendre l'origine de la maladie imaginaire de la louve. Cependant, il avait noté son étrange métabolisme, ce qui l'intrigua bien plus que tout le reste. Comprenant rapidement qu'il ne la lâcherait pas et qu'elle se risquait à devenir un véritable rat de laboratoire, la louve coupa court à ce petit jeu insensé. Sa patience ayant finalement atteint sa limite, elle s'était permis de lui glisser un bref Décevant. Il est peut-être temps pour vous de prendre votre retraite. avant d'abandonner sa chambre d'hôpital sous le regard médusé de l'Akers... 

                      * * *

                      De son côté, le gérant de la librairie n'avait vu que du feu. Ignorant que l'un des livres de sa collection venait d'être subtilisé, il se prépara un thé bien chaud avant de reposer son dos contre sa chaise de fortune. Un rire léger s'empara soudainement de lui en pensant à cette drôle d'aventure qu'il venait de vivre, non sans remarquer du coin de l'oeil que son château de carte avait pu reprendre sa juste place, comme-ci de rien n'était...  




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Petit patron...

                      image nash


                      Nashar sourit à la première remarque de la louve.

                      Et encore, je connais un magnat de la finance qui rachète les commerces de toute la zone pour les détruire. Il sera sans emploi dans quelques mois.


                      Se frottant l’arrière du crâne plus par réflexe de s’être fait frapper que par douleur, l’Empereur s’employa à analyser les ouvrages présents, en quête du grimoire cible… Et de tout autre oeuvre pouvant l’intéressait. Rien ne l’empêchait de revenir faire des emplettes un peu plus tard. Lorsque Geleerde trouva l’objet désiré par les diplomates, Nashar s’empressa de les faire sortir de restaurer les protections magiques. Le plus dur n’était pas de les recréer, mais de les recréer à l’identique. Cependant, si un scan poussé révélerait l’imposture, l’important était de ne simplement pas éveiller les soupçons de l’homme avant un petit moment ; de quoi laisser le temps aux Nefyriens de disparaitre.

                      Dans la même idée, lorsque Geleerde le lui demanda, le bleuté tenta à un sort d’inattention sur la copie du livre qu'elle avait créé. C’était un sort qui empêchait naturellement le regard de quiconque de se poser par inadvertance sur l'endroit ou l'objet ensorcelé. Ainsi, le collectionneur ne se rendrait compte de la supercherie que lorsqu’il voudra précisément et consciemment consulter l’ouvrage.

                      ***

                      Le médecin insistait auprès de Geleerde pour qu’elle subisse des examens plus poussés. Le bleuté trouva cela drôle au début : de toutes les personnes se trouvant sur Akerys qu’il connaissait, elle était l’une des seules à pouvoir passer les prochaines mille années sans avis médical. Il déchanta lorsqu’il se rappela de la dernière fois où elle avait été confrontée à un docteur : Jevast. Bien sûr, il n’était techniquement pas là, mais elle lui avait raconté. Mieux valait éviter d’empirer sa condition. Hélas, jeu d’acteur oblige, le faux couple fut entraîné dans un hôpital de quartier, où le bleuté se tint prêt à prévenir tout geste malencontreux des praticiens. Néanmoins, avant de partir, Nashar adressa directement au collectionneur.

                      Votre magasin ferait fureur à Volfield. Vous devriez aller vous y installer.


                      Il croisa son regard, reprenant sa prestance et son sérieux d’Empereur.

                      Et très vite.


                      Nul doute que le vendeur avait ouï les rumeurs sur le rachat des commerces du quartier par Don Leone, pour une somme tout à faire dérisoire. Nul doute qu’il savait aussi que ceux qui refusaient de coopérer connaissaient la faillite, quand ils ne disparaissaient pas tout simplement. Nashar pensa que ce conseil, portant un ton de menace, suffirait à le mettre en garde.

                      ***

                      Une fois sorti de l'hôpital et à l’abri des regards, Nashar reprit ses couleurs. Bras dessus bras dessous avec Geleerde, ils retournaient paisiblement vers le Demon’s Empire.

                      Tu vas leur demander quoi du coup ?


                      Inutile de préciser que, maintenant qu’ils détenaient le livre et qu'ils n'avaient pas eu besoin des diplomates, ils étaient en position de force. L’heure n’était plus aux négociations, mais aux enchères. Évidemment, le bleuté savait qu’il ne pouvait pas trop en abuser, sous peine de se faire mauvaise pub.

                      Évite d’être trop extravagante, j’ai besoin d’eux.


                      Posséder des pions dans les univers pourrait, à terme, lui rendre service ou lui sauver la vie.

                      Et je te retiens avec ta soeur/frère ! J’ai failli ne pas savoir quoi répondre !


                      Reprocha l’Empereur à l’immortelle. Il allait entamer une autre complainte quand un objet vint lui masquer le visage, comme pour l’étouffer. Croyant à une attaque, le bleuté s’apprêtait à électriser son corps  - et Geleerde avec -  pour que l’assaillant lâche prise, mais se ravisât lorsqu’il sentit un parfum familier : celui du shampoing - hors de prix- du toiletteur pour animaux riches où il était quelques heures auparavant. Le fait qu’il sentit aussi ce qu’il avait sur le visage grimper sur sa tête lui fit comprendre sa nature : c’était le chapeau de Shan, qui pouvait se transformer en chat.

                      Ah, le chatgeur de forme… Mémé ?


                      Il sentit le chapeau faire une forte pression sur son crâne, comme pour le punir de s’être trompé.

                      Aoutch ! Wokey, wokey, chatgeur de forme.



                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Petit patron...
                      [ Arc 1 - Après mission alpha : Code 4073 ]
                      Petit patron... - Page 3 2zo2



                      — Pour demander une chose, il faut connaître le bon timing, Empereur.


                      Tout contre le bleuté, la louve marchait à pas tranquille en direction du Demon's Empire. Si la récupération du livre fut étonnement facile, même pour eux, le déchiffrer semblait impensable en si peu de temps. Écrit dans un langage ancien Akers en plus d'être crypté, le consulter en détail pourrait porter préjudice quant à leur plan. Également, l'hybride ne comptait pas, pour l'instant, d'user de sa position de force pour demander quoi que ce soit aux diplomates. À ses yeux, le mieux restait avant tout de gagner une confiance aveugle de leur part. Tout comme leur pari entre le bleuté et elle, l'indomptable attendait toujours le bon moment pour obtenir son dû, quitte à patienter des mois durant pour le faire et ainsi, récolter les fruits de leur victoire.

                      Interrompu par le chapeau de Shan, elle se mua dans un silence qui en disait long : hors de question de griller leur couverture devant ce chatgeur de forme. Le retour se passa donc sans encombre jusqu'à ce que le duo vienne donner à la Sorcière des Marais le livre tant désiré. Prenant congé de leur côté, Shan s'approcha d’Herita, lui murmurant que la mission fut un franc succès. À cela, le représentant des diplomates hocha brièvement de la tête, adressant un dernier message à la vieillarde :        

                      — Brûle l'ouvrage dès que tu en as l'occasion. Ils ne doivent rien savoir.


                      Les pièces du puzzle s'éparpillent à nouveau...

                      * * *

                      La réunion entre Akers et Nefyriens se passa sans le moindre problème. Entre Geleerde qui surveillait les lieux, Nashar et Favaro qui agissaient en bons hôtes qu'ils étaient, rien ne pouvait désormais arriver de fâcheux. Pendant que les employés du Demon's Empire s'affairaient à nettoyer les tables et que certains raccompagnaient les diplomates, la louve se retrouvait à boire un verre en compagnie de Favaro. Naturellement, l'hybride restait pour le moins curieuse concernant les rumeurs et la réputation du bâtiment, ce à quoi elle comptait bien obtenir des réponses à ce sujet tôt au tard. Pour le moment, Geleerde se contenta de répondre aux nombreuses questions du rouquin : pour lui qui ne l'avait pas vu depuis la Déchéance, sa curiosité sur les agissements de la louve lui paraissait plus que justifié.

                      — (...) Les trois mois qui ont suivis le départ de Nashar n'ont pas été suffisant pour que j'en apprenne autant que je l'aurais voulu des coutumes des Val'Ka. Puisque tous leurs récits ne sont diffusés qu'oralement, personne ne connaît réellement les origines de leurs propres histoires. Ils manquent de connaissance, de savoir, mais ils ont du potentiel. Ils pourront être des alliés fiables, pour un peu qu'ils apprennent et fassent preuve d'ouverture d'esprit.


                      — Et tu penses sincèrement qu'ils vont changer leurs méthodes si tu demandes gentiment ? Tu oublies que c'est des putains de colosses sans cervelle.


                      — Gagner leur confiance prendra du temps, mais ils sont plus aptes à la réflexion qu'on pourrait le croire... Le fils de Drekk pourrait être un élément crucial dans cette optique pour les faire évoluer intellectuellement. Ils ont déjà la force, mais ils manquent d'organisation. Crois-moi, une armée de barbare maintenue fermement dans une poigne de fer est bien plus dangereux qu'un troupeau de sauvage.


                      Se grattant le cuir chevelu, Favaro ne comprenait pas où la louve voulait en venir. S'il voulait malgré tout en savoir plus, Geleerde changea rapidement de sujet, se concentrant sur les raisons qui avaient pu pousser Nashar et leur ami commun à rejoindre les Jewelers.




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Petit patron...

                      image nash


                      Les noms n’avaient jamais été le point fort de Nashar. À quoi bon gâcher des neurones à les retenir ? Surtout quand il s’agissait de manant qu’il n’allait très certainement jamais recroiser de sa vie. C’était simple, son cerveau ne sélectionnait que les patronymes des gens jugés importants au premier regard. Bien sûr, les pots de colle tels que Favaro ou Finn forçaient l’information à entrer, mais globalement, la règle était toujours respectée.

                      Se remettant des conséquences de son erreur, Nashar réfléchit quelques secondes : le chat avait parfaitement obéi à Shan, un peu plus tôt. Il était fort à parier qu'il comprenait la langue et qu'il pouvait donc espionner les conversations. Le fait qu'il était présent ici et seul soulignait surement l’impatience des diplomates : le soi-disant repérage avait pris bien plus longtemps que prévu après tout, à cause d'un médecin trop zélé.

                      Le trajet du retour se fit alors dans un silence teinté de suspicions, jusqu’à arriver au Demon’s Empire. Lorsque Geleerde sortit le livre de sa sacoche devant le groupe des diplomates, les yeux vieux et satisfait de Shan les lui arrachèrent des mains.

                      Vous y êtes allé sans nous ?


                      Dissimulant naturellement sa roublardise, Nashar répondit simplement :

                      Nous avons vu une opportunité, nous l’avons prise. Considérez cela comme un cadeau de la maison… Mais ne nous associez pas à l’obtention du grimoire, nulle part. Vous l’avez récupéré, et c’est tout.


                      C’était là la seule demande du bleuté. Elle n’avait rien d'extravagant - comparé à ses caprices d’Empereur - mais il était capital pour lui et son commerce qu’il ne trempe pas dans des affaires louches… Autre que celle de Don Leone.

                      Soit. Ceci dit, Herita promet de vous accueillir à Nefyria, en remerciement. Moi, je promets de ne pas vous chasser de mon marais tout de suite, si jamais vous vous y aventurez, fufu.




                      ***

                      Les diplomates Akers arrivèrent par la suite et les échanges commencèrent. Le service fut impeccablement effectué. L’employer le plus efficace ? C’était celui qui s’était fait projeter par Shan, au début de la rencontre, et menacé par Nashar en conséquence. Pensait-il qu’il échapperait à sa punition ?

                      Toujours était-il que l’Empereur pouvait maintenant souffler, surtout que l’entrevue se terminait. Ayant fait ses adieux finaux aux gratins présents, il alla ensuite aux côtés de Favaro et de Geleerde, qui discutait en buvant un verre. Il passa bien entendu par le bar non loin, où il prit une coupe du millésime ouvert pendant la journée. Il entendit alors la dernière partie de la conversation.

                      Il est vrai que s’ils devenaient des soldats, ils seraient redoutables. Encore plus que maintenant.


                      S'asseyant en bon empereur en bout-de-table, le bleuté continua.

                      Cependant, pour avoir eu affaire à un certain nombre d’entre eux, ils sont beaucoup trop portés sur leur coutume. Il faut s’en débarrasser pour les amener vers un semblant de civilisation.


                      De son ton méprisant et hautain habituel qu'il prenait toujours lorsqu'il parlait d’une population autre que Valice, il prit une gorgée de son breuvage et conclut.

                      Tu auras surement besoin de toute ton immortalité, et même plus, pour en arriver là.




                      Dernière édition par Nashar le Mar 6 Aoû 2019 - 16:13, édité 1 fois
                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Petit patron...
                      [ Arc 1 - Après mission alpha : Code 4073 ]
                      Petit patron... - Page 3 2zo2



                      L'hybride tiqua aux propos du bleuté. Son habituel toupet d'Empereur avait tendance à lui monter à la tête beaucoup trop vite, occultant les bonnes méthodes pour civiliser un peuple de sauvage. Elle ne pouvait toutefois le blâmer à ce sujet : les habitants de Valice étant hautement différents de ceux de Vaylirah, il ignorait tout des habitudes de la populace en dehors des murs de son empire. Si Geleerde connaissait les malfrats mieux que personne, elle pouvait faire preuve de manipulation habile pour les retourner les uns contre les autres.

                      — Tu n'as pas passé autant de moi sur Val pour prétendre détenir la meilleure des tactiques. Les Val'Ka tiennent bien trop à leurs coutumes pour s'en débarrasser : le meilleur moyen pour empêcher un chien de mordre et de lui tendre la même main qui le bat et qui le nourrit. Apprendre à modérer leurs ardeurs, faire évoluer les choses avec du temps et de la réflexion. Tous ne seront pas prêts à ça, mais certains en seront aptes. Les barbares ne Val ne sont pas à prendre à légère dans cet échiquier : ils seront des cavaliers dévoués pour un peu que leur roi sait user des bons pions.


                      Buvant une simple gorgée de son verre, l'indomptable s'installa plus confortablement contre sa chaise avant de porter un regard en direction de Nashar.

                      — Je ne prendrais pas une éternité à élever tout un peuple : seulement une partie si cela doit s'avérer nécessaire. Ils sont précieux, mais pas non plus indispensables. Et malgré tout le temps dont je dispose, je ne vis pas pour cette raison : je prends simplement plaisir à les observer, tout comme j'analyse leur terre qui regorge de mystère.


                      D'un geste, Geleerde demanda à Favaro de la servir une nouvelle fois d'un de leur alcool. La conversation se voulant légère, le regard de braise de la louve s'attarda le long de la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

                      — Alors comme ça vous avez finalement rejoint les Jewelers ? Quel est le véritable but de la naissance du Demon's Empire là-dedans ?




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Petit patron...

                      image nash


                      Si cela l'agaçait profondément de voir plusieurs systèmes politiques autres que son Empire réussir, Nashar n’en restait pas moins un Empereur fidèle à ses principes. Jamais il ne troquerait son titre et ses droits, jamais il ne les partagerait et jamais au grand jamais il n’accepterait de les perdre, dût-il recommencer sa Conquête de Valice. Lui seul était digne de mener Nasharia… Non, l’Univers tout entier ! En tant que futur Empereur Universel, il donnait donc son avis à Geleerde.

                      Bien sûr, Nashar l'avait édulcoré, afin que des oreilles indiscrètes ne se découvrent une bouche pour répéter ses propos. Le bleuté ne croyait aucunement que les Val’Ka perdraient leurs habitudes barbares avec de l'éducation. Lorsqu’il régnera sur tous les mondes, le ménage sera fait, et Val sera l’une des premières planètes à disparaître. Ne pas s’en occuper, c’était laisser de futurs problèmes, inhérents à ce genre de comportement, vous poignarder dans le dos lorsque vous vous y attendez le moins. C’était comme ça qu’il avait déjà procédé à Valice, qu’importe l’ethnie dissidente qui lui faisait face. L’Empereur avait même poussé ce concept si loin, qu’il n’avait pas hésité à décimer le peuple des Sudiens, reconnaissable par leurs cheveux bleus, dont il était lui-même issu.

                      Mais revenons à la conversation présente. Les arguments de Geleerde arrachèrent un soupir à Nashar. Pourquoi s’acharnait-elle à vouloir perdre son temps avec les Val’Ka ? Certes, la ressemblance avec Vaylirah était perceptible, mais elle savait bien que c’était deux endroits distincts. Que se passait-il là-bas ?

                      Eh bien, quand tu auras fini de faire mumuse ou quand tu voudras prendre une pause dans ton importante tâche, sache que tu es la bienvenue ici. Toujours.


                      Prenant une autre gorgée dans sa coupe, il sourit à la question de Geleerde. Elle le connaissait décidément bien.

                      Le Demon’s Empire est la première étape vers un avenir radieux.


                      Évidemment, il n’allait pas parler de sa conquête d’Akerys, pas avec autant d’employés autour. Mais ses desseins étaient facilement identifiables, notamment à cause de son air hautain qu’il prenait lorsqu’il parlait de guerre et de conquête.

                      Les Jewelers font aussi partie de cette étape.


                      Même si ce ne fut pas le cas au début.

                      Et mon père ?


                      Commença Favaro.

                      Pareillement.


                      Répondit sobrement Nashar à l'interrogation extrêmement suspicieuse, voire incriminante. Le roux ne devait rien savoir du marché qu'il avait passé avec Don Leone, et encore moins celui avec les Jewelers.  Le bleuté bénéficiait d’une position avantageuse grâce à ces deux pactes : il utilisait les ressources illégales du magnat de la finance pour ses objectifs, et si les choses dérapaient avec lui, il pourrait partager les informations qu’il détenait sur le magnat de la finance et obtenir la protection d’Akerys, tout en s’accaparant la gloire de son arrestation. Arrestation ? Quelque lui chose revint alors immédiatement en tête, ce qui le poussa à changer de sujet avec que l'Akers n'insiste.

                      Mais j’y pense, si tu es là… Jevast, c’est ça ?


                      Le bleuté but trois grosses gorgées de vin, signe qu’il allait parler un moment sans s’arrêter.

                      Si c’est bien le même chirurgien fou dont on parle, il passe son temps à faire des allers-retours entre Idandrin, la Zone III de Kamtsu et Doanden. Cela dit, il se déplace toujours sans marchandise, donc à mon avis, c’est son savoir qu’il déplace. Des laboratoires ou des patients, surement. Mes ressources sur Solarii sont très limitées, et je ne peux pas trop poser de question. Cela dit, je veux bien t’aider à enquêter. Je te dois un service, après tout.


                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Petit patron...
                      [ Arc 1 - Après mission alpha : Code 4073 ]
                      Petit patron... - Page 3 2zo2



                      Relevant la tête pour croiser le regard du bleuté, ses sourcils se froncèrent légèrement à sa réponse. Si les plans de l'Empereur n'avait toujours pas changés depuis, l'hybride se doutait déjà de l'avenir qu'il désirait acquérir. Bien qu'elle aurait souhaité s'entretenir à ce sujet avec lui plus longuement, la présence des employés du Demon's Empire et celle de Favaro ne le permettait pas : si leur ami commun pouvait être digne de confiance, il était malgré tout préférable pour lui d'en savoir le moins possible. Le comprenant très bien, Geleerde lui épargna donc un interrogatoire, songeant au fait qu'ils auraient bien largement le temps d'en reparler le moment venu.  

                      — Eh bien, je suppose que cela nous fera un nouveau terrain de jeu pour le moins divertissant.


                      Un demi sourire discret sur les lèvres, l'indomptable referma ses yeux couleurs rubis le temps d'une brève seconde. À l'évocation du nom du chirurgien fou, sa main se serra fermement contre son verre. Curieusement, les effets négatifs du poison qu'il lui avait administré ne se manifestaient quand de très rares occasions : son métabolisme pouvait-il être capable de le contrer par un moyen quelconque ? Difficile de le savoir actuellement. À dire vrai, ce qui intriguait bien plus l'hybride, fut sa première altercation avec Jevast et les conséquences allant avec.

                      Des murmures incompréhensibles. Une migraine épouvantable et une paralysie totale du corps. Cet enfoiré avait réussi à rentrer dans sa tête l'espace d'un instant, échappant à son emprise avec une facilité déconcertante. Si une telle chose se reproduisait à l'avenir, les conséquences seraient désastreuses.

                      — Inutile d'être aussi impatient, nous avons tout notre temps. M'aider à chercher Jevast ne sera pas le service que tu me devras pour t'avoir aidé aujourd'hui.


                      Un clin d'œil mesquin visant le concerné, elle vint se désaltérer à l'aide de son breuvage pour marquer une pause. Pensait-il sincèrement se débarrasser du service qu'il lui devait aussi aisément ? Quelle idée. Elle n'allait tout de même pas gâcher un Joker aussi rapidement.

                      — Je n'ai pu obtenir que très peu d'informations concernant Jevast lui-même durant mon séjour à Solarii, mais ça pourra toujours nous servir.


                      Pianotant sur sa HOPEWatch quelques secondes pour transmettre les documents récupérés par Harall et elle à Nashar, la louve commença à entamer de nouveau la conversation avant de se faire brutalement coupé par un message provenant de sa montre. Lorsqu'elle analysa le contenu, un soupir contrarié lui échappa : le regard en direction de l'Empereur, un sourire complice vint s'engager sur le coin de ses lèvres :    

                      — Comme toujours, l'Univers nous déteste.~


                      L'heure du sauvetage Katastrophique avait sonnée.



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas