REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      The true patriot as nothing to fear of the SongBird

                      Partagez
                      vava
                      SongBird
                      groupe

                      SongBird

                      « Sing praise to the SongBird, For he is the protector of the lamb »

                      Origine

                      Age

                      Sexe

                      Faction

                      Tiré d'une oeuvre existante

                      Aucunes données retrouvées

                      Masculin

                      Nim Row (Solarii)

                      HISTOIRE


                      Your coffin is ready for you,
                      Take a slice of Doom
                      L’océan, une infinité de méandres et d’obscurité, reflet d’infinité de la voûte céleste qui le domine. Dans ses profondeurs, les ténèbres tentaculaires et néant d’éternité, gît par ses fonds une cité de damnés, une Atlantide moderne. Nous sommes en mille neuf cent cinquante-huit, et, comme le rêve ses créateurs, la ville sombre avec ses secrets.

                      Le ciel, un horizon invisible, envahit de plumes nacrées et fragiles, dont les larmes abreuvent de sa tristesse la terre. Sous son règne tyrannique, les Hommes ploient sous sa puissance sans clémence. Ce précipite dans ses airs frais et maudits une cité désincarnée, Eden réinventé. Nous sommes en mille neuf cent soixante, et, comme l’utopie de ses créateurs, la ville s’effondre avec ses fantômes.

                      Rapture et Columbia, deux mondes que tout séparent, mais une même destinée. Sous le regard mortuaire de leur progéniture, engendrée par la haine et l’illusion de liberté, prends racine désormais un autre mal. Celui de la vengeance. Et derrière cette folie qui danse et fume, un oiseau chante dans le ciel bleuté, coulant dans les eaux turquoise et cruelles.


                      We are creations, manipulations,
                      We have a deal with the damned,
                      And a sound of desperation
                      Je ne suis ni présent, ni passé, ni futur. Je ne suis ni vivant, ni mort. Je suis né des recherches de Suchong et de la technologie de Fink. Je suis un monstre sans nom, sans âme, sans liberté, enchaîné à ses obligations et le chant d’une sirène sacrée et sépulcrale. J’obéis aux lois d’instincts contre-nature, chassant les libérateurs, courbant l’échine devant le dictateur, et, dans cette cage d’acier et de cuir, sous cette apparence chimérique s’agite encore une envie brûlante. Celle de protéger, celle de garder, une volonté d’outre-tombe, la seule, qui, imprimée au plus profond de mon être, susurre des mots doux à ma prisonnière dont je suis le geôlier. Elle vit dans une cage et moi, l’oiseau de malheur qui l’emprisonne, ne suit que son animal de compagnie. Peut-on réellement me blâmer, pourtant ? J’ai étais sauvé des griffes salvatrices de la mort, pour être tourmenté éternellement par ma passion dévorante pour… ELLE.

                      C’était mon monde, mon petit bout de Paradis, dans cet enfer qui n’était plus que l’ombre de lui-même. Dans cette tour ironiquement bâtis comme un ange, enfermant dans ses entrailles putrides la Belle et la Bête. Mais comme toute histoire, la fin n’est jamais bien loin, celle-ci particulièrement, prends lentement, mais sûrement tout ce qui me fut, un jour, cher. Elizabeth, jeune et belle Eliza… Celle qui m’a permit d’avoir un second souffle, d’espérer au-dessus des nuages et des mensonges que je pourrais un jour la posséder, l’avoir seulement pour moi. Sous cette apparence fragile, se cachait pourtant l’esprit d’une guerrière. Elle me quitta, comme un aveu de son déni de m’appartenir pour aller avec… Dewitt BOOKER.


                      We’re one big happy family,
                      You will be mine for eternety.
                      Comme oiseau de proie pourchassant sa pâture, mon ombre, poursuivant la sienne, tel Lélaps et le renard de Teumesse, l’un comme l’autre, refusant d’abandonner, de lâcher prise de cette délicate récompense, ballottée d’un gardien à un autre, comme une vulgaire potiche. Elizabeth, je l’aimais, non pas comme un amant, mais comme un père possessif et jaloux. J’avais étais lié à elle par les phéromones qui m’habitent, incapable de me détacher de se sixième sens primaire qui me forçais, coûte que coûte, à la défendre, tuer quiconque s’en approcherait, essaierait de me la voler. De me la prendre.

                      Et, sous l’hélianthe du soleil, le sourire noir de la lune et les ordres sans pitié de Comstock, arrive finalement la fin de cette chasse sans faim. Une soif de sang, rageant à l’intérieur de mon corps, des yeux écarlates, réclamant leurs dû livre de chair, mon adversaire, cet homme sans foi ni loi, ne pouvant cette fois, m’empêcher de récupérer mon bien. Elizabeth, je te pardonne mon ange, je te pardonnerais tous tes écarts, si tu me laisses rester avec toi. Pouvoir t’étreindre, sentir ton odeur… Te voir. Je ne suis plus en colère, non, je ne suis plus en colère, sérénité et calme pour la première fois depuis longtemps, vivent et circulent dans mon sang et dans mon âme, une euphorie temporaire, dans cet asile qui semble s’aggraver d’heure en heure.

                      Et pendant quelques temps, je pus maintenir la désillusion que j’étais heureux. Que j’étais, à défaut de ressentir de vraies émotions, content. Pendant un court instant, une seconde d’éternité, je me sentais complété par cette relation d’iniquité… Une cage emprisonnant autant l’oiseau qui garde que le prisonnier. Tout deux des damnés pour, dans l’infinité des années à venir, à périr de leur propre main…


                      You took away my home,
                      A place that I have known,
                      And flip it all around.
                      "C.A.G.E", c’est le nom du chant qui me guide et m’appelle chaque fois que l’on me demande de l’aide. Je sers pour le Patriote, et je meurs pour les révolutionnaires. Devrais-je plutôt dire que je meurs pour protéger ma fille, mon enfant, Eliza… Cet homme, endetté me la reprit à nouveau, mais peu importe, car dans sa voix de supplique, j’entends son appel, sa demande. Détruire sa prison dorée, détruire tout ce qu’elle a connu, pour sauver ce pitoyable être humain. Je ne partagerais jamais Elizabeth, mais l’ode de la flûte de pan me force à obéir à ses volontés sales et perfides. Mon enfant, quoi qu’il puisse arriver, j’accomplirais mon devoir, car malgré notre lien forcé, tu m’as sauvé de la faucheuse lorsque je me suis écrasé dans ta tour, tu m’as sauvé d’une vie de servitude et de cobaye et pour ça, je ne peux que montrer ma gratitude.

                      Alors j’obéis, regarde Elizabeth, regarde l’ange tombé, comme ton innocence qui s’efface. Perdue, ma chérie, je t’ai perdue dans les limbes des cieux apocalyptiques, je t’ai perdue dans le chant hypnotique de cette folie vengeresse. Et quand enfin, je te revois, tu m’enfonces dans ses abysses meurtriers, cette eau noire et froide… Si froide… J’ai mal Elizabeth, pourquoi tu ne m’aides pas ? Libère-moi, libère-moi. Un oiseau est fait pour voler, non pour nager. Et pourtant, parmi les crissements du métal qui se tord, et l’explosion des hublots broyés par l’océan, j’entends ta voix, ta douce et mélodieuse voix de rouge-gorge, qui berce et qui calme la douleur, passagère. Elizabeth, je meurs aujourd’hui, pour toi et pour cet homme qui m’a trahi, mais mon amour lui, sera éternel dans cette tombe sous-marine. Lentement, je coule par le fond tentaculaire, mais jamais ô grand jamais, petite Eliza, je ne t’oublierais.

                      Si l’oiseau du ciel, cerbère des enfers est tombé, celui qui gît au fond des eaux tourmentés, bientôt renaîtra, de cette glaciale mort, aux tréfonds de la noirceur des failles qui y entaille les entrailles de la terre. Dans un éclat de lumière, une lueur perdue dans l’espace et le temps, un cristal brille de sa vive luminescence et loin des tourments de l’eau salé et tourmentée, disparaît avec l’oiseau de cuir et de rouage…



                      Dragged by the wind,
                      Taken by the stars,
                      Carried with the madness and scars.


                      Physique et Mental

                      Malgré tout nos efforts pour comprendre le fonctionnement des mécaniques et de l’organisme de celui-ci, il est probable que certaines données soient : erronées, faussées, incorrectes ou partiellement incomplètes, du à la nature "errante" du sujet.

                      I – Généralités :
                      Désignation : SongBird
                      Nom de code : OV-12
                      Âge : Indéterminé
                      Sexe : Probablement masculin
                      Taille : 2 mètres et 23 centimètres
                      Envergures des ailes : 9 mètres 72 centimètres
                      Masse estimée : Entre 230 et 250 kilos


                      Le sujet possède une première structure interne métallique, fait en alliage de carbone et de titane. La sous-couche interne blindée, est constituée de multiples phases de silicate de calcium, protéines, sucres, structure carbone typé diamant, tungstène, cristaux photonique. L’armure extérieure est composée de cuir épais et durcit, ainsi que de pièces métalliques servant à maintenir la constitution générale de l’entité, elle est également renforcée par des parties en céramique.

                      II – Maintenance :
                      Engrenages, rouages, joints, rivets et pièces de métal extérieures doivent être inspectées, nettoyées et huilées régulièrement. Dues à la chaleur et la présence de sable, les articulations sont susceptibles de ce coincer et les engrenages de s’abimer. Il est recommandé de remplacer toutes parties de cuir qui a étaient arrachées, où percer, afin d’éviter l’infection sur les organes restants. Toutes pièces manquantes seront immédiatement remplacées. Les morceaux rouillés devront êtres retirés et échangés. Le boitier vocal doit être surveillé et recalibré si nécessaire.

                      Le filtre de son respirateur artificiel doit également être changé ou nettoyé, afin d’éviter l’asphyxie, étant donné que celui-ci forme sa seule source d’oxygène. Contrairement à nous, sa demande en oxygène est très élevée, il n’est donc pas conseillé de respirer l’air qu’il aspire. Ce qui sera rejeté dans l’atmosphère par les bouches d’aération au niveau du masque sera principalement du monoxyde de carbone. La fonctionnalité secondaire est aussi importante, puisque ce dernier sert également à gonfler des ballons d'air situés avant la sous-couche blindée, afin de permettre une meilleure flottabilité dans l'espace aérien et un décollage plus rapide et simple grâce à la connexion ventrale.

                      Malgré son autonomie de plusieurs dizaines de jours, sans nourriture ou eau, il est reste nécessaire d’alimenter son cœur, son cerveau et ses poumons. À ses fins, un cathéter a déjà était mit en place, l’intraveineuse sera administrée durant deux à trois heures. Il est vivement conseillé de laisser OV-12 se reposer durant ce temps, étant donné qu'il est incapable de dormir. Il reste cependant sujet à des douleurs chroniques liées à sa condition particulière. Tout changement de comportement durant la phase de maintenance devra être signalé. En cas d'agitation anormale, il est autorisé d'administrer un sédatif ou un antidouleur afin de prévenir toutes mises en danger pour autrui ou lui-même.





                      Pouvoirs et Capacités

                      En cours

                      IRL

                      Pseudo : Johnny
                      Age : 22 ans
                      Comment avez-vous connu le forum ? Forumactif, dans l'annuaire
                      Vous êtes sur discord ? Oui
                      Accès à la zone +18 du forum ? Oui
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Du nouveau ? The true patriot as nothing to fear of the SongBird 3485523179
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Hello The true patriot as nothing to fear of the SongBird 3485523179

                      En l'absence de réponse de ta part et puisque 3 semaines sont passées, nous archivons ta fiche !

                      Si jamais tu reviens et veux la récupérer tu n'auras qu'à nous le faire savoir.

                      A plus peut-être ! The true patriot as nothing to fear of the SongBird 403255964
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas