REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !

                      Partagez
                      vava
                      Space Dandy
                      groupe
                      Une journée comme les autres

                      Dandy.... Je m'ennuie...

                      Putain, mais tu peux arrêter de me casser les couilles là ?

                      Dandy, je m'ennuie.

                      C'est la quinzième fois que tu le répète ! Arrête, merde !

                      Ouais, mais, moi, je m'ennuie.

                      Mais tu vas la fermer ta grande gueule ?

                      Que lorsque j’arrêterais de m'ennuy-HUMPH !



                      Dandy attrapa la tête et lui fit fermer son clapet en forçant sur sa tête pour l'empêcher de parler. Bien sur, Meow son compagnon et.... Ami ? On peut appeler amis deux personnes qui se dispute tout le temps ? Bref, Dandy et Meow commencèrent à se tabasser comme à leur habitude. Et comme d'habitude, ce fut QT qui régla l'affaire.... Par pur accident. Et oui, QT était toujours en mise à jour, donc inutile, mais à force de se déplacer partout tout en se battant, Les deux combattant tombèrent à la renverse en trébuchant sur QT. Recouvert tout deux de poussière, ils essayèrent au mieux de l'enlevé, tout en continuant de s’engueuler.

                      Ca va pas non, de te jeter sur moi comme ça !

                      Et toi, ça va pas d'être aussi irritant qu'une plante de Coniconis !

                      On est dans un monde libre, j'ai le droit d'affirmer mon ennuie autant que je veux !

                      Dandy lui mis un coups sur la tête.


                      Primo, on est dans UN AUTRE UNIVERS, t'as toujours pas compris. Donc non, on est pas forcément dans un monde libre, crétin. Deuzio, t'as le droit de parler, ouais, mais les gens on le droit de t’empêcher de les faire chier !

                      Ok, la prochaine fois que tu décide de nettoyer ma piaule sur L'Oe, je te jure que je vais te rendre au triple ce que tu m'as fait !

                      Mec, t'as chambre c'est un dépotoir. Tu devrais me remercier de perdre du temps à envoyer QT la nettoyer. D’ailleurs, à cause de tes conneries On est crade comme pas possible ! Ma veste !

                      Parle pour toi, moi je suis propre comme un sous neuf et puisque tu est le seul à être crade, je vais chercher de l'internet le temps que tu trouve de quoi te nettoyer.

                      Mec, t'es marron tellement t'as de la terre. Dit-le juste que tu aime pas l'eau. t'es vraiment qu'un chat.

                      UN  BETELGUESIEN !



                      Et c'est sur ce cri que Meow prit avec lui QT en utilisant un des bras extansible du robot pour le trainer derrière lui.

                      Dandy se retrouva enfin seul. Il fit une remarque du style "Pff, stupide chat" sans vraiment la penser, puis laissa un sourire illuminer son visage.


                      Tss, profite bien Meow, je vais te ménager toute ta vie non plus... Ah la la...


                      Dandy ne savait pas vraiment où il était, même si depuis un moment, il entendait des bruits d'eau prêt de sa position. En effet, il marchais depuis un moment avec Meow, depuis qu'il était arrivé dans ce monde en fait, et il savait qu'il tournait autour d'un lac. Donc bon, son lieu de lavage était tout choisi. Et puis il avait pas peur de tomber sur un lac d'acide ou autre produit super toxique. En y plongeant, il réapparaitrait autre part. Bon, ça ferais mal et se serais abusé de sa nature, mais bon... Il ne patienta pas longtemps et décida de se diriger vers l'étendue d'eau.

                      Lorsqu'il y arriva, il observa l'immensité du lac. Bon, il n'était aps forcément impressionnemment grand, mais il était pas mal non plus. En voyant la couleur de l'eau, il compris que ce n'étais pas forcément la meilleure des idées de s'y plongé comme ça, mais bon, ça ferais l'affaire. Mais alors qu'il allait rentré dans l'eau, il entendit un bruit d'eau.... Différent. Cela ressemblant à quelqu'un rentrant dans l'eau. Enfin non, pas juste quelqu'un. Au bruit, il pouvait déjà voir les courbes voluptueuse d'une magnifique femme qui devait prendre un petit bain dans ces eaux. Sans hésité, il se dirigea le plus discrétement possible vers le lieux où se trouvait la baigneuse. Enfin, discrétement... Disons que Dandy est cash dans son voyarisme, il ne le cache pas et en général, il aime bien voir les réaction des femmes qui sont observé par son regard. C'est surtout qu'en général, les femmes qui se baigne dans des lacs sont des femmes avec un caractère bien... trempé. Ce qui rend leurs réactions toujours plus interressante qu'un simple "Kyaa !" gêné et pas très inspiré. Ainsi, Dandy se retrouva derrière une forme pouvant le caché.... enfin, presque.

                      Devant lui, un être étrange. La peau d'une couleur pale, des cheveux en pagaille, quatre bras et.... C'est tout ce qu'il pouvait voir distinctement de là où il était. Elle était de dos, ses cheveux le cachant, ne permettant pas à Dandy de voir si elle portait quelque chose ou si elle était Au Naturel. Ce qu'il était sur cependant, c'est que vue ce qu'il arrivait à voir de sa poitrine, elle avait de très belle forme. En fait, elle rentrait bien dans son type de femme qui lui plait. Enfin, elle ne pourrait jamais dépasser Catherine et sa perfection corporelle, mais bon, elle était très proche d'une forme d'idéal. Il manqué plus qu'un postérieur en accord avec tout ce corps, et tout serait parfait à ses yeux. Mais comment faire en sorte de voir son booty ?

                      Dandy ne perdit pas trop de temps à réfléchir, on ne vit qu'une fois. Enfin, pour lui c'était le contraire, mais bref. Dans une tenue très simple, résumé à un caleçon, ses affaire laisser sur la forme l'ayant "dissimulé", il s'avança vers la femme.


                      Hey, Baby ! Désolé, je n'ai aps put m'empêcher de t'accoster ! Ces rares les beauté comme toi ! J'espère que ça te gêne pas si je m'incruste.


                      Tout en avançant, il espéra qu'elle se retourna pour pouvoir afin savoir si elle était vraiment nue. Oh, et aussi, il espéra pas se retrouvé avec n'importe quel objet le percutant violemment. Mais surtout, il espéra pouvoir observer cette égnimatique fessier qui ne demandé qu'a être vue. Oui, Dandy sait ce qu'il veut.

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !
                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      « Solarii, hein ? … Ouaw, à croire qu’ils ont jamais vu une expérience génétique se balader dans les rues. Tu te rends compte jusqu’où on a du courir pour que les gardes arrêtent leur conneries ? »

                      Ses mots étaient prononcés avec un certain agacement dans la voix. Le lac dans lequel Ithoutha se baignait n’aidait que très peu à se détendre mais comment pourrait-on la blâmer d’être énervée ? Depuis vingt-quatre heures, elle avait vécu le chaos ! Elle qui s’autoproclamait la reine du chaos, justement, avait eut sa dose pour un moment. Là où sa journée commençait bien à la création de Nine, le plaisir de la voir s’animer, elle fut subitement téléportée sur cette étrange planète qu’elle qualifierait avec plaisir de « Cailloux primitif sans intérêt » dans un premier temps … Mais c’était son énervement qui parlait. Elle avait inventé quelque chose de réellement géniale ! La téléportation ! Dans son monde, droïdes et armes plasmique étaient courantes mais il  y avait encore un peu de travail à fournir pour inventer la téléportation … Et elle l’avait fait ! Grace à ce cristal ! Ce foutu cristal …

                      Alors certes, c’était une grande découverte mais les conséquences fut qu’elle se retrouvait là. Sur une autre planète entièrement ! Il ne lui fallut pas longtemps pour le comprendre de par les médias et comme la créature était à la fois une scientifique et une grande amatrice de tout ce qui touchait à la pop-culture … Non. Concevoir qu’elle n’était plus dans son monde n’était pas si impossible que ça. Elle ignorait seulement comment retourner… Elle avait essayé de bidouiller les circuits de Nine pour la renvoyer là-bas. Après tout, le cristal était en elle mais au final, rien à faire.

                      « Uhm … Vous … Vous avez aussi agressé plein de gens pour… Parce que … Ils vous regardaient mal… Et vous avez faillit détruire un bâtiment simplement en voulant savoir où nous étions … »

                      Cette autre voix un peu plus fluette et innocente, timide, c’était Nine qui se baignait à ses cotés. L’androïde en question, le pourquoi elle est là mais aussi sa plus grande création. A ses mots, Ithoutha fit rouler ses yeux jusqu’à l’arrière de son crâne et poussa un petit grognement.

                      « Urk, détails. Et s’ils avaient répondu à mes questions sans reluquer mes tentacules, ils n’auraient pas eut à repayer leur fondations. Non mais sérieux, tout le monde est découpé en morceau et a de la conserve accroché quelque part, est-ce que je me mets à les juger pour autant ?! »

                      « E-Et bien … » Ce n’est pas comme si elle avait justement hurlé des insanités profane durant toute la durée de leur escapades, traitant la plupart de choses horrible comme des handicapé, des toasters, des sac de boulon sans cervelle, de petits esprits décadent et de bien d’autres noms et adjectifs bien plus fleurit. De ce fait, le doute de Nine était … Bien justifié.

                      Ithoutha ressentit son regard sur elle et pesta entre ses crocs, venant tendre une main vers elle pour pousser sa tête sous l’eau doucement, chose contre laquelle Nine ne lutta pas, capable de survivre en milieux aquatique et après tout, programmée pour être sous ses ordres. « Tais-toi. J’ai besoin de calme. Bon dieu, je ne me doutais pas que j’avais inventé une petite rebelle comme ça. »

                      Visiblement seule désormais, elle laissa sa tête reposer sur le bord du lac, les bras allongés sur la terre décorée d’herbe, fermant les yeux pour essayer de réfléchir et de se calmer un temps soit peu. Que faire maintenant ? Si elle prévoyait de revenir, il lui faudrait du temps pour étudier ce fichu cristal. Pour avoir du temps, il faut une planque. Et pour avoir une planque, possiblement avec tout l’équipement nécessaire pour étudier sa propre création, il va falloir beaucoup de travail. Bon sang, Nico lui manquait déjà tellement. Tellement qu’elle en avait mal au crâne. Elle grimaça en se frottant le visage. Elle pourrait frapper quelqu’un sur le coup, là, maintenant, tout de suite ! …

                      Et justement. Elle entendit des bruits suspects derrière elle. Elle soupira en réponse puis se mit à sourire à voir son opportunité, justement. Elle était nue dans le lac mais elle n’était pas forcement pudique alors elle resta calme et attendit que la personne se manifeste pour … Voir comment … Elle pourrait arranger le « coup ». Son sourire était large, voir même carnassier, sadique, son regard aiguisé … Elle tourna un peu le visage au dessus de son épaule en entendant le mouvement s’intensifier et s’approcher, regardant ce qui arrivait du coin de l’œil.

                      Mais au lieu de garder son air sadique et de se retourner pour lui bondir dessus, elle fut stoppée net dans son envie de se défouler… Non pas par l’homme en lui-même et sa coupe de cheveux ridicule (Dit la femme à la chevelure verte et plus qu’en pagaille), mais bien par le « Hey baby », le « C’est rare les beautés comme toi » … De … Quoi ? Elle haussa un sourcil confus. C’était la première fois de sa vie toute entière qu’on l’accoster de manière … De manière … De CETTE manière. Il faut dire, elle avait clairement l’air d’un alien, même dans son monde natale et sa beauté très relative n’avait jamais fait mouche chez quiconque, pas même chez Nico il semblait. Ses yeux noirs et ses pupilles bleues semblaient scruter autour d’elle désormais, alors qu’elle se retournait un peu vers l’homme … Non non, elle était bien la seule ici, c’était à elle qu’il parlait.

                      « Ouaw … T’es un taré toi, tu le sais ça ? »

                      Subitement, sa confusion s’évapora tout aussi vite que sa frustration et son envie de se défouler l’avait fait auparavant. Elle se retourna complètement et croisa les bras sur l’herbe, cachant sans trop le vouloir sa poitrine ainsi, seulement une main maintenant son visage par la joue, son visage désormais adoucis… Elle lui faisait même un peu les yeux doux, en fait.

                      « Tu vois une babe à la peau verte, à quatre bras et à quatre yeux et ça te fait tripper, toi ? Si j’aurais cru voir le jour … Gheeheehee ~ »

                      Son jeu, comme maintenant ? Et bien, le gars ne semblait en rien extraordinaire, se démarquant peut-être par le cran qu’il avait à se présenter ainsi et à draguer ouvertement une … Abomination de la nature comme elle. Elle avait d’autres problèmes à régler, d’autres choses à penser alors draguer ? Hmm ... Non, le plan était de satisfaire cette nouvelle pulsion en elle. Il n’avait clairement pas vu ce qui se cachait sous l’eau et elle était plus ou moins sure que si son apparence humanoïde ne le rebutait pas … Elle lui ferait une bien mauvaise surprise en lui dévoilant le reste ! Et l’imaginer crier, prendre ses jambes à son cou, peut-être même trébucher en s’excusant de l’avoir déranger et en reculant … Ouai … Cela serait super marrant ! C’est pourquoi elle leva un autre bras, le pointant vers lui et l’invitant à s’approcher en remuant son doigt.

                      « Mais oui, bien sur … Tape l’incruste, mon mignon. » Un coin de sa bouche se redressa un peu plus, ce qui était à la base une expression charmeuse se transformant en quelque chose de plus menaçant alors que des tentacules sortirent subitement de l’eau, se dressant tels des serpents, ondulant légèrement dans sa direction. « Reste un moment avec Ithoutha… Ou même pour toujours ♥ » Deux tentacules, celles les plus proche du bord, se mirent à avancer vers lui lentement, comme si elle voulait l’attraper et le tirer dans l’eau.

                      Et maintenant, spectacle ! L’horreur sur son visage, l’étonnement, la peur, le regret totale ! Ah, les joies d’une bonne blague, d’une bonne frayeur !  Enfin, tout ça, c’est ce qu’elle espérait produire comme réaction … Alors qu’en réalité …


                      A Dandy bath in the alien lake, Baby ! Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Space Dandy
                      groupe
                      Hey, lady !

                      Alors que Dandy s'approchait de la demoiselle, elle le remarqua enfin. Sa première remarque fit plaisir à Dandy. Elle signifiait en sous-entendu qu'il pouvait se permettre de se rapprocher. Ce qu'il fit, sans manqué de rire de manière sure pour répondre à sa question initiale.

                      Si par taré, tu veux dires fou de tes formes parfaites, alors oui, je suis l'homme le plus taré de cet univers, Baby.

                      Il suivit cette phrase par un sourire charmeur, et un passage obligatoire de sa main recouverte d'eau dans sa tignasse, la déliant pour tomber le long de son corps, lui donnant en général plus de charme. Ce qui est étrange, c'est que Dandy se montrer rarement au naturel, et réservé ça pour les grandes occasion. Mais bon, la première drague dans un nouvel univers, C'EST une grande occasion. Il continua donc à avancer doucement vers elle, essayant de garder une démarche rassurante et charmeuse. Mais bon, il ne put empêcher un petite monté de sang qui fit rougir son visage quand il compris qu'elle était nue.

                      Sa seconde réaction eu un impact inattendue. Il entendit les mots de l'inconnue, mais il y eu quelque chose en plus.

                      Tu vois une femme Quadridimensionnelle et ça te fait de l'effet ? Je ne l'aurais pas crue.


                      Un souvenir qui était douloureux, mais qui prenait une forme de douceur dans cette situation. Non, non, non, non, non ! Dandy, reste concentré ! Il reprit sa composition puis rétorqua sur un ton provoquant :

                      Oh ? Peut-être que pour ton espèce, tu n'es pas dans les cannons de beauté. Ça tombe bien, je suis pas de ton espèce, et tu rentre dans quasiment tout mes critères, Baby

                      Il suivit cette phrase d'un regard lubrique se dirigeant sur le visage de la créature, suivit de ses deux atouts dissimulé puis tomba sur la forme se cachant sous l'eau. De ce qu'il voyait de son postérieur, c'était une véritable déesse fessière. Ainsi, son sourire devint de plus en plus charmeur... Et sincère, sans qu'il ne le remarque lui même.

                      Et soudain, la femme sembla s'ouvrirent à lui. Elle sortit deux tentacules de sous les eaux et compléta son ouverture avec une phrase.... Il y eu une explosion dans la tête de Dandy. D'abord il ne réagit pas, puis, un son très discret sorti de sa bouche.

                      Ca....

                      Tellement similaire. Dandy qui drague une inconnue, cette inconnue qui décide de se donner à Dandy. Ca n'était arriver qu'une seule fois. Catherine. Tel une ombre planant sur Dandy. Comment était-ce possible qu'il en arrive à trouver en un si court laps de temps une personnes si.... Similaire. C'est rare que Dandy s'investisse vraiment dans ces dragues, mais là, c’était un cas particulier.

                      L'autre part de l'explosion vient de la découverte des tentacules. De plusieurs choses l'une : Dandy connaissait au moins trois espèces similaires à cette Ithoutha, mais aucune ne correspondait à au moins 70 %, ce qui faisait d'elle un alien inconnue ! Son instinct de chasseur d'Alien était en émoi ! D'une autre part, il est une chose commune à ces trois espèces semblables à la "nymphe" devant Dandy. Cette chose est une forme de marque d'amour particulier, entre le baiser et l'acte sexuel. Le fait de tendre ses tentacules pour attraper sensuellement l'objet de ses désirs. Dandy en savait quelque chose d'ailleurs, c'était loin d'être ça première fois. Enfin, le dernier petit truc qui fit sauté la cervelle de Dandy par rapport à ces tentacules, et ben, c'était qu'elle était EXTRA THICC ! Enfin, en comparaison avec celle de ces ancienne conquête tentaculaire, elle avait bien plus de matière. Pour faire une comparaison, c'est comme si les autres femme pieuvre n'avait qu'un postérieur banal et qu'elle avait un fessier divin. Et Vous savez ce que Dandy pense des culs !

                      Ainsi, en réponse à cette phrase et à l'action de la pieuvre, Dandy resta silencieux un petit instant, le temps d'apprécier ce qu'il pouvait voir, puis, il plongea. Il disparut dans l'eau de ce lac, en un instant, laissant la créature seule. Enfin, jusqu'à ce qu'il réapparaissent de manière soudaine, sortant de l'eau sur le dos, posant ce dernier sur les deux tentacules sorties. mettant ses bras sur l'herbe derrière sa tête, il se posa directement devant celui de Ithoutha. Ainsi, il avait le visage très proche. Oui, il aimait la proximité. Lui souriant, il dit alors :

                      Et bien, tu sors le grand jeu, Baby ! Tu ne connais même pas mon nom et tu essayes déjà de m'attraper ? Je t'ai fait autant d'effet que ça ?

                      Il sortit un petit peu son torse de l'eau, mettant la partie haute de son corps en valeur. Ensuite, il poussa tranquillement une mèche de la femme qui cachait un de ses yeux. Puis, avec un sourire à la charmeur et chaud, il se présenta :

                      Mon nom est Dandy, Baby. Le seul et unique ! Dit-moi, c'est magnifique comme nom Ithoutha, ça vient d'où ?

                      Il sourit et tenta gentiment mais discrètement de poser une de ses main sur la partie la plus proche d'une des tentacules sous lui. Pour une fois qu'il avait taper dans l’œil du femme, il allait pas lui faire regretter !

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !
                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Elle comprit quasiment instantanément qui était ce gars. Un déviant sexuel de premier degré. Pouvait-elle le critiquer pour ça en étant elle-même une personne avec une case en moins et qui trépignait non sur les belles formes mais sur les bains de sang ? Non. Est-ce que ça allait l’empêcher de le faire quand même ? Non plus ! Ce gars s’y croyait à fond ! Les « baby », les tentatives de dragues plus évidente que le nez au milieu de la figure, qu’elle n’avait pas, d’ailleurs … Oui, non, elle ne pouvait pas attendre le moment où il tirerait de sa vue. Elle pourrait l’étriper sur le coup mais son coup de colère de l’instant s’était changé en désire de jeu, de taquinerie et de façon appropriée, elle voulait lui foutre une peur bleue au lieu de dévisser sa tête comme un simple bouchon de bouteille … Quoi que, ça serait intéressant à voir ça. Mais qu’importe !

                      Elle essaya donc de « l’attirer » avec sa gestuelle aguicheuse et ses mots doux, le tout contrastant avec les tentacules qui se dirigeaient vers lui… Mais au lieu de s’enfuir, comme elle l’avait prévu, l’homme se figea pendant un court instant. La peur ? Le choc ? L’effrois l’empêchant de bouger ? … Non. Ithoutha avait vu ça trop souvent pour le reconnaitre et là, ce n’était pas le cas. Son expression changea. Faussement charmeuse, elle se retrouva intriguée, interrogative, ses tentacules restant suspendues dans les airs de manière un peu gênante … Elle ne voulait pas vraiment le tirer à elle après tout, c’était pour le show alors avant de pouvoir le toucher, elle ralentit et s’arrêta. Qu’est-ce … Qu’est-ce qui lui passait par la tête, là ? Non … Non, c’était pas … ?!

                      Elle n’eut aucune réponse, seulement la confusion de le voir courir vers elle seulement pour sauter dans le lac avec elle. Non, même un abrutis n’essayerait pas de s’échapper d’une créature en lui fonçant dessus, cela voulait bien dire que … Non ?! Quelle connerie avait-elle fait encore ?! Il était là, à se prélasser sur ses tentacules, à la rejoindre sur le bord pour s’installer à ses cotés. Lui faire de l’effet ?! Non ?! Elle secoua la tête, pas dans un mouvement voulant dire le « non » qu’elle voulait annoncer normalement dans la secondes mais plutôt un petit spasme qui lui ferait peut-être rependre ses esprits. Mais surprise en surprise, il alla jusqu’à s’approcher si près d’elle, venir lui pousser une méche de cheveux qui couvrait un peu son visage… On pouvait pas faire de trucs plus romantique, ou en tout cas, on ne pouvait pas faire un geste plus représentatif qu’un homme craque sur une femme. Paralysée, elle répondit simplement.

                      « Euh … Hm … De … De ma tête ? » Ce qui était vrai. Elle avait choisis son propre elle-même, un nom qui ne sonnait pas bien, un nom que personne ne pourrait prononcer même correctement et le voila en train de lui dire que c’est un beau nom ?! « Je … M’attendais pas à ce que tu réagisse comme ça… Bon, non, attend, temps mort ! »

                      Elle joignit subitement ses quatre mains deux par deux, claquant ses paumes ensemble devant elle, prenant une grande, graaaande inspiration pour reprendre ses esprits. Oui, il pouvait voir sa poitrine du coup mais là, elle s’en contre foutait plus qu’avant encore, il y avait une urgence à gérer ! C’était quoi ce délire là ? Okay, Dandy, c’est Dandy, c’est un gars, un humain, il a une coupe ringarde, c’est … C’est un Dandy quoi, mais le problème n’était pas tant dans le physique que tout le reste à l’instant présent ! Ce n’était pas comme ça que ça marchait ! La vie, ça ne fonctionne pas comme ça ! Pas du point de vue d’Ithoutha en tout cas ! Les gens la détestent ! Elle est une monstruosité, ni humaine, ni rien ! Elle dégoute, elle insuffle la peur dans le cœur des gens, elle est l’ennemie publique numéro un, elle est une criminelle, elle est « The Bad Guy », sa vie se résume à être haïe par le monde entier, c’était son existence … Avec tout ça en tête, elle se retourna à nouveau vers monsieur le Dandy … Et fit par de son mécontentement.

                      « C’EST PAS DANS LES REGLES, CA, DANDY ! Y A FAUTE LA ! TU FOUS QUOI ?! » Oui, un mécontentement quelque peu retentissant. « Les règles, ça va comme suit ! » Elle se mit à tenir ses doigts un à un pour énumérer, relativement agressive dans ses paroles mais étrangement, elle n’avait pas encore repoussé l’homme à ses cotés, assez proche de lui alors qu’elle lui mettait un gros carton rouge. « Dans toute situation incluant de la drague, du flirte ou l’amour en générale ! Numéro Uno : tout le monde déteste Ithoutha ! Elle est zarb, elle est dérangée, elle fait peur et elle est pas attrayante ! Numéro Dos : Si Ithoutha est à fond sur quelqu’un, elle doit se battre à fond à cause de la régle numéro Uno ! Numero Tres : le prétendant d’Ithoutha doit se battre à fond pour lui échapper, toujours à cause de la régle numéro Uno ! Et numero Cuatro : Ithoutha peut librement utiliser ses charmes non-existant afin non pas d’attirer sa proie mais aussi la repousser suivant les circonstances … » Elle se saisit alors des épaules et des bras du charmeur à coté d’elle et se mit à le secouer comme un prunier. « TOUJOURS CONFORMEMENT A LA REGLE NUMERO UNO ! »

                      Elle le lâcha ensuite, jetant ses bras en l’air dans un grognement de dépit avant de croiser à nouveau ses bras, se tournant un peu de l’autre coté, boudant clairement … Cela s’était bien passé, au final. Elle ne lui a même pas foutu une tarte. Cependant, aussi excentrique et hystérique elle sembla être en cet instant, ses règles exprimaient, dans leur non-sens, tout le malaise d’Ithoutha concernant l’amour en générale. Elle avait de ses principes des règles car elle a toujours connu l’amour ainsi … Quelque chose à sens unique… Est-ce qu’elle croit que ça fonctionne ainsi, l’amour, de ce fait ? Non … Elle avait fait ses recherches sur le sujet. Cependant, elle restait accrochée à ses principes, comme une vieille femme terrorisée du changement.

                      Quelqu’un qui, activement, cherche à la draguer ? Non. Cela lui faisait peur. Peur ? Non … Peut-être ? Mais ça ne lui offrait pas des sensations … Très … Ou non, plutôt des sensations très étranges, en réalité et elle était persuadé que c’était pas le genre d’étrange qui est en réalité bon, bénéfique, qui provoquait la joie. Elle était, encore une fois, un monstre, la méchante dans toutes les histoires … Le « problème ». Elle ne pouvait pas être la chouchou de quelqu’un … Elle n’était même pas la chouchou de Nico alors si elle ne pouvait pas être celui de Nico, elle serait celui de personne … De personne. Jamais elle n’y arrivera. Non, jamais elle ne DEVAIT y arriver. C’était son personnage. C’était son rôle dans cette existence pourrie.

                      « … Et t’as bafouée toutes ses règles. Bravo. Si je ne croisais pas les bras pour me refermer sur moi-même, j’applaudirais. » Elle grogna entre ses crocs, regardant avec intensité l’eau dans la direction opposée de Dandy … Tout en restant là, sans rien faire de plus. Elle ne le dégagea même pas de ses tentacules, elle … Elle était juste défectueuse sur l’instant, en panne, en attente d’un reboot. Son affection soudaine semblait l’avoir choqué plus qu’elle ne l’aurait voulu faire croire. Non, en fait, elle lui lança un dernier petit coup d’œil frustré tout en lui lançant un « Toi, applaudis. » Et bien oui, si elle ne pouvait pas applaudir, quelqu’un devait le faire pour elle !

                      Mais pourquoi toute cette situation encore ? Pourquoi elle squattait à coté de ce ringard ? Cet énervement soudain lui a fait oublié, presque.


                      A Dandy bath in the alien lake, Baby ! Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Space Dandy
                      groupe
                      A strange situation !

                      Tout alla si vite... D'abord, elle réagit de manière très surprise, ce qui fit comprendre à Dandy qu'elle devait avoir tenter plus qu'elle ne pouvait réellement assumer, ou du moins, c'est ce qu'il en comprit. Puis....Elle fit une action à Dandy de pouvoir profité pleinement de la "belle personnalité" d'Ithoutha. Il n'en fit cependant pas tout un plat, étant donné qu'elle semblait vouloir agir... Et agir elle fit. Elle inonda Dandy dans un flot de règles stupides, mais qui cachait un profond malêtre qu'il vit très vite. Après tout, c'était loin d'être sa première fois en drague, loin de là, et a force de vivre, il en avait appris un rayon sur les femmes, derrière son air de macho. Mais il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit parce qu'il se retrouva secouer comme une machine à café défectueuse. Ainsi, c'est avec la tête toute retourné qu'il de retrouva dresser dans l'eau tandis que son interlocutrice commença à... Bouder peut-être ?

                      Alors, elle lui demanda d'applaudir par rapport au fait qu'il avait briser toutes les règles étranges qu'elle avait. Mais, en essayant ne serais ce que de bouger, il trébucha sur une des deux tentacules rester en place... et s'esclaffa dans l'eau, le cul le premier. Cela suffit à lui rendre ces esprit et lorsque les remues de l'eau cessèrent, ses deux mains sortirent de sous les flots et commencèrent à s'entrechoquer, produisant un bruit qui voulait ressembler à des applaudissement. Puis, il sortit sa tête du lac et s'assit en tailleur dans l'eau. Et se faisant, il commença à avoir un rire... amusée. C'était très compliqué à décrire, c'est comme s'il était très heureux et calme à la fois... Il applaudit comme ça pendant au moins une minutes, durant laquelle de nouvelle émotions se rajouté à se rire : une moquerie amicale, suivit d'un fou rire qui le fit arrêter d'applaudir pour tenir sa poitrine. Il toussota vite fait puis arrêta de rire progressivement, en tant des mains de manière sporadique. Puis, sur un ton entrecoupé par des petits retours de rire, il s'exclama :

                      Par... pardon... C'est pas contre toi, hein ! C'est juste que tu me rappelles des gens de chez moi.

                      Il continua à avoir quelque sursaut de rire. Il est difficile de dire à qui il pensait... Peut-être à certaine de ses connaissance laissant trop de place aux règles ? Ou bien à un passé dont il se moquerait ? Qui sais...

                      Cependant, il décida d'en rajouter un peu :

                      Ah.... Baby, tu penses vraiment que ces règles qui t'empêche d'avoir du fun sont bonne ? Sérieusement !

                      Il continua à rire un peu, de manière plutôt neutre. Sauf que soudain, quelque chose sembla changé. Il semblait de plus en plus sage. Un regard extérieur pourrait jurer qu'il en devenait bien plus charismatique et bien plus mature, malgrès son ton qui se voulait toujours joueur.

                      Écoute, Baby, moi, je viens d'un autre univers. Je connais rien aux coutumes du tiens. Mais tu sais quoi ? Si la coutume c'est de traiter mal une beauté comme toi, alors que leur coutume aille se faire voir !

                      Et là... A cet instant précis, dans son corps, son regard, sa façon de parler.... Vous savez, Dandy est loin d'être le type de personne vers qui les gens vont lorsqu'il cherche un modèle. Il est loin d'être un paria, mais en général, les gens le voit plus comme un cas que comme un être sain. Souvent qualifié d'idiot, d'abrutie, de macho, de pervers ou autre, il est plus un exemple à ne pas suivre qu'un modèle de vertu. Mais parfois, seulement parfois, il arrive, quand la situation le veut, qu'il le remarque ou non, que son apparence extérieur change. Il semble plus grand, plus intelligent et surtout... Inatteignable, comme s'il en savait bien plus que quiconque dans le monde. Un savoir lourd à porter, qui lui donne le regard du sage ayant survécut à 1000 et une guerre. Et bien à cet instant précis, Dandy laissé sa nature d'être divin prendre le dessus, le rendant tellement, mais alors tellement plus attirant intellectuellement. Et cet instant venait d'arriver.

                      Et puis tu sais, il y a se fixer des règles et se forcer à garder celle que nous oblige les autres. Une personne qui vit celon les rêgles des autres est voué à la tristess, au malheur et aux choix de vie stupide, pouvant le mener à atteindre à la vie d'autrui, voir à détruire bien plus que la vie.

                      Dans ces mots, ils y avait une immense profondeur, et une douleur invisible qui rendait son discours bien plus réel, comme si c'était du vécut.

                      Mais si tu te fixe tes propres règles, que tu les choisis par rapport à ce qui te fait vraiment plaisir et que tu fais en sorte de pas en faire qui te causerais des problèmes avec les autres, alors tu obtiens bien plus que le bonheur.

                      Il se laissa tombait en arrière, déliant ses jambes pour pouvoir flotter sur l'eau, en utilisant l'arrière de son corps comme une planche.

                      Et c'est pourquoi je me suis instauré une seule et unique règle : Soit libre et go with the flow.

                      Il marqua une pause, petite, le temps de pouvoir retomber dans ses chaussures habituelles. Et c'est ce qu'il fit. Le passage "sacrée" de son discours cessa net.

                      Et puis tu sais Baby, dans mon monde, tu es au top de la beauté ! Sincèrement, ta poitrine vaux bien ceux des plus belles serveuse de Boobies et puis de toi à moi, t'es tentacule sont très raffiné elles aussi ! Tu ferais un malheur dans mon monde. J'ai vue des humanoïde qui valait pas un regard comparait à toi, et tu peux me croire quand je te dis que je suis un pro sur l'anatomie féminine !

                      Avec ses mots, il rajouta un sourire provocateur et il passa une de ses mains dans ses cheveux, détaché à cause de l'eau.

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !
                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Trop occupée à bouder, Ithoutha ne réagit pas vraiment lorsque Dandy trébucha sur ses tentacules, restant le plus stoïque possible dans sa mauvaise humeur, planquée derrière les murs qu’elle venait de se construire, toujours à fixer l’eau de l’autre coté en croisant les bras de manière fermée. Au moins … Il avait applaudit. Elle ne s’y attendait pas, à ce qu’il plie à ses petites idioties… S’en suivit un rire. Un rire qui continua un petit moment pour même se transformer en fou-rire incontrôlable. Un rire qui obligea la pieuvre à se mordre la lèvre, forçant toujours son regard mauvais vers l’eau … Elle luttait de toutes ses forces face à une envie irrépressible de sourire. Pourquoi il riait, cet idiot ?! Il n’y avait rien de marrant ! Alors pourquoi elle-même avait envie de rire ? Elle voulait tellement garder la face qu’elle cracha un peu ses paroles.

                      « H-Hey ! Tu ne devrais pas rire, comme maintenant ! »

                      Peut-être qu’elle savait elle aussi que tout ce qu’elle venait de beugler n’était que du nonsense qu’elle utilisait pour se protéger elle-même… Et que du coup, oui, tout ça avait finit en situation bien ridicule. Mais quelque chose arriva à capter son attention, alors qu’elle travaillait si dure à faire la tête. L’aura de l’homme à ses cotés changea légèrement, ce qui la poussa à jeter un coup d’œil vers lui et ce qu’elle vit la perturba un peu. Elle haussa un sourcil en se décrispant un peu … Il semblait avoir changé. Il semblait à la fois plus sérieux et zen … et … Et elle ne pouvait s’expliquer quoi d’autres. Elle avait l’impression d’avoir une personne différente devant elle, simplement. Petit à petit, elle regarda à nouveau devant-elle, l’air neutre, pensive, écoutant ce qu’il avait à dire et se perdant un peu dans ses mots.

                      Le compliment la rendait toute chose mais autre que ça … Les règles, elle venait de les fixer. Elles venaient d’elle-même mais oui, elles avaient aussi été dictées par les autres. Elles étaient tirées par tout son ressentit de son passé, ses années à soi fuir, soit affronter une adversité constante, injuste, des préjugés et des accusations sans fondement. Elle ne savait pas si elle était un monstre ou bien si elle était ce que les gens voulaient qu’elle devienne. Une nuance très importante. Une nuance qu’il … Pourrait peut-être comprendre ?

                      Mais se fixer des règles qui lui conviendraient voulait aussi dire que la scientifique allait très certainement atteindre au bonheur des autres. Avant même qu’il arrive, elle prévoyait de faire une base et … de partir à la coquète du système en quête d’un moyen de retourner chez elle. Au final, elle n’était pas forcement avec toutes ses idées mais il y avait quelque chose qui surpassait ses simples idées … Cet idiot était en fait un sacré philosophe ! Et le philosophe, il aurait pu se barrer, il aurait pu ne pas vouloir l’aider malgré sa crise mais à la place, il est là et il essai de l’aider ! Personne, à part Nico, n’avait voulu une telle chose. De toute son existence, elle n’avait jamais rencontré UNE personne sympa autre que cette petite blonde … Et Dandy, maintenant.

                      Bon, elle se laissa un peu coulée dans l’eau lorsqu’il reprit son comportement habituel, cependant. On dirait qu’il avait un interrupteur qu’il activait à volonté pour passer de grand sage à … Pervers ? Seulement les yeux hors de l’eau, elle sortit un tentacule hors de l’eau pour le fixer, intriguée par ses mots. Ça ? Raffiné ?... Tout est relatif, elle supposait. La scientifique fit quelques bulles, réfléchissant à quoi répondre. Elle décida d’y aller au cœur. Il avait été gentil avec elle, après tout. Elle pouvait lui offrir un peu de backstory en retour, non ?

                      « Et bien tu sais, dans mon monde ! … » Dit-elle en se redressant de l’eau, les bras croisés. « Se ne sont pas des règles à suivre. Dans mon monde, il est de rigueur d’engager un jeu de charme entre deux particuliers intéressé … Mais je ne suis pas n’importe quelle personne. »

                      De manière un peu théâtrale, elle vint tirer sur sa tignasse verte pour la passer sur une de ses épaules et la tenir délicatement entre ses bras, devant elle, comme si elle était une déesse à la chevelure divine, faussement douce et délicate.

                      « Je n’ai rien demandé à personne. Je suis qui je suis. Je n’ai même pas demandée à être créée … Mais parce que j’ai été créée, le monde a décidé de m’en faire voire de toutes les couleurs, sans relâche. Mon monde est majoritairement peuplé d’humain … Et moi, je suis une expérience ratée. On m’a jetée aux égouts... On m’a laissé pourrir, laissée pour morte… Et parce que je n’étais ni humaine, ni rien … Que j’étais une putain d’abomination … » Elle frappa alors subitement la surface de l’eau avec une paire de bras. « Ils m’ont jamais laissé une chance, ses connards ! Chaque essai était un échec ! Chaque essai, on m’humiliait, on me huait, on laissait mon corps criblé de balles et rué de coups ! Ses règles, se sont celles que le monde m’a imposées ! »

                      Et c’est en disant ça tout haut que cela cliqua dans son esprit. Et bien oui, c’est justement ce que Dandy lui expliquait et ce clic fut notable sur son visage. Elle frappa dans la paume d’une de ses mains. « Et toi, t’es un putain de Génie ! » Son large sourire carnassier orna à nouveau son visage alors qu’elle se tourna subitement vers lui, venant le tirer contre elle pour lui offrir un baiser … Sur la joue. Oui, non, fallait pas déconner non plus. Elle ponctua son élan d’affection par un rire un peu sinistre et une tape délicate sur sa tête.

                      « Et t’es adorable à me baver dessus comme ça mais tu ne vas pas réussir à percer plus de vingt ans de construction de murs comme ça, Ahah~ »

                      Dit-elle avec amusement. Elle le lâcha ensuite, levant une main pour pointer vers le ciel de cette même manière théatrale. « Tu m’as remonté le morale ! Je vais aller avec … Soit libre et go Wild ! » Une variation qui lui correspondait mieux. Elle pointa ensuite l’eau à ses cotés, toujours toute sourire. « NINE ! » Elle s’exclama bruyamment avant que de l’eau n’émerge une jeune femme à quatre bras, robotique, droite comme un « i », en armure cybernétique sauf le casque. Il semblerait qu’elle soit un peu pudique et qu’elle ait déployé son armure lorsque l’homme la rejoignit dans l’eau.

                      « Oui ?! »
                      « Ma blouse ! »
                      « Ah … Oui. »

                      Et alors que Nine, qui avait du bien surprendre l’homme à ses cotés, sortit du lac pour aller chercher la blouse d’Ithoutha qui pensait à un arbre, l’expérimentation plongea sa tête dans l’eau pour se rafraichir et surtout mouiller ses cheveux, émergeant de l’eau d’une manière digne des pubs de shampoings, secouant sa longue tignasse trempée dans les airs, sous les rayons du soleil, les laissant désormais pendre le long de son corps, lisses… Et elle sortit de l’eau à son tour, dévoilant pleinement et pour la première fois le bas de son corps composé de bon nombres de tentacules qui l’aidèrent à se hisser sur la terre ferme, passant ses bras dans la blouse qu’elle lui tendait, se fichant si ça allait être un peu humide au final … Elle était boostée à bloc !

                      « Quand à toi, Dandy … JE T’ENGAGE ! » Comme si elle possédait une quelconque compagnie. « T’as dis que tu viens d’un autre univers, non ? Alors, ça veut dire que t’es paumé comme je le suis ! Alors tu vas m’aider à trouver un moyen de se barrer de ce foutu caillou ! … Considère ça un honneur, il est rare que je laisse quelqu’un me suivre sans essayer de le piéger, Gheeheehee ♥» Elle poussa un petit ricanement … Presque mignon. Ce qui le rendait d’autant plus inquiétant, ne se rendant pas compte de ce qu’elle venait de dire.


                      A Dandy bath in the alien lake, Baby ! Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Space Dandy
                      groupe
                      Une journée comme les autres

                      Dandy observa Ithouta qui semblait prendre les conseils qu'il sortait comme des vrai leçons.... Ou elle les ignorait peut-être ? L'humain n'en était pas sur. Puis, elle s'ouvrit un peu plus et expliqua son passé. Et là, Dandy ne fit pas que la comprendre. Il savait. Il avait vécut la même chose, avec une intensité et une durée bien supérieure. Il tiqua surtout au mots abomination. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas entendu ce mot pour qualifier un être émotif. Il se souvenait de toutes les fois où on l'avais qualifier de la sorte, bloquer sur ce cailloux spatial nommé Terre. Le pire c'est qu'il avait dut vivre deux fois se lourd passage de sa vie, sans rien pouvoir changer, laissant le même résultat se produire... Enfin... Une part de lui riait presque du côté pathétique de ce qu'elle qualifiait d'injustice. Elle c'était faite tiré dessus, huait, rejeter.... Mais elle avait laissé pour morte. Dandy n'as jamais eu cette chance. Quand l'inquisition espagnole comprit son pouvoir.... Il ne voulait pas s'en souvenir. Et sa période dans la Zone 51... Il n'y a rien de pire qu'être forcé de subir une dissection en étant réveiller et en ressentant absolument tout, en voyant ses tripes et surtout et sachant qu'après, c'est la mort qui nous attend. Et que la mort n'est pas la fin, juste une étape horrible qu'il faut passer pour revenir dans le monde, du moins, pour Dandy. Une partit de ce qu'avait refoulé Dandy s'agita un peu, considérant cette créature pleurnicheuse comme une gamine, une enfant, qui était frustré par quelque jours où elle se serait fait taper dessus et en serait venue à des conclusions hâtives sans vraiment essayé de changer les choses.

                      Dandy revint dans le monde des conscient après avoir sentit le baiser de Ithouta. Par réflexe, il leva sa main à sa joue sans trop y faire attention puis sentit la tape affectueuse sur sa tête. Il ne put s'empêcher de sourire quand elle lui dit qu'il en bavait pour elle, puisque dans un sens c'était vrai, même si la vérité totale était BIEN plus complexe. Par contre, il ne put s’empêcher de retenir un petit éclat de rire après qu'elle lui dit sur un air de défi qu'il ne pourrait pas briser facilement un mur de 20 ans.... Si elle savait à quel point son mur était insignifiant... Bon, encore une fois, de son point de vue c'était énorme, mais pour Dandy, c'était comme lorsqu'un enfant te montre un dessin et que tu les félicites alors qu'il n'est pas fou, voir complétement raté. Mais bon, il n'en fit et dit pas plus et redevint sérieux rapidement. Et c'est avec un regard confiant qu'il mit une tape sur un des tentacules sous l'eau de la créature alors qu'elle lui donna son nouveau mots d'ordre.

                      Go Wild, j'aime bien !

                      Il fit un sourire provocateur, sachant bien qu'il venait de lui "toucher le cul" en comparaison. Par contre, il fit moins le malin en voyant sortir Nine, lui faisant faire un saut en arrière.

                      Oh ! Hey Baby !

                      Il essaya de reprendre son calme, mais il put alors voir Ithouta... complétement nue de haut en bas. Il observa un petit moment avant qu'elle remette sa blouse. Dandy soupira, déçut de ne pas en avoir eu plus.

                      Par contre, il fut surprit par le discours final d'Ithouta. Sur un ton amusée, il se lança :

                      Oh la ! Tu penses vraiment pouvoir m'avoir à tes côté aussi facilement que ça ? Pour ça, il me faudra plus qu'un baiser et une tape sur la tête Baby !

                      Il se leva, révélant tout son corps désormais mouillé, et son caleçon au motif galaxie. Il décida lui aussi d'être théâtral, prenant des poses représentant au mieux ses penser.

                      Je suis SPACE DANDY ! Certain tuerait pour mettre la main sur un seul de mes cheveux, certaine ferait pire pour passer une journée avec moi ! Bon, c'est vrai que beaucoup n'en aurait rien à foutre... Mais c'est parce que ce sont des idiots qui ne savent pas !

                      Il pointa le ciel.

                      Si tu veux m'avoir dans ta team, il va falloir que tu me donne une meilleures raison que ça de là rejoindre ! On n'obtient pas Dandy, on le gagne !

                      Continuant ses poses loufoques et en s’approchant de la berge, il s'exclama.

                      Mais tu as de la chance, Baby ! Aujourd'hui, moi, je décide de bien devenir un partenaire ! Je t'aiderais dans la limite de mon intérêt, mais en contrepartie tu devras m'aider dans la limite de ton intérêt ! Si t'es pas d'accord, sorry, baby, but that's the game ! Si tu veux que je rejoigne ton groupe, prouve moi que tu en vaut l'investissement, et peut-être que je déciderais de te rejoindre. Mais en attendant, nous pouvons rester partenaire, right Baby ?

                      Il tandis sa main avec un sourire assez amusée.

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !
                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      C’était presque trop prévisible et à la fois, quelle sensation étrange du point de vue d’Ithoutha. Elle en avait rencontré des dizaines, de pervers salivant face aux belles demoiselles mais c’était bien la première fois que l’un d’eux s’était accroché à elle. Elle avait bien remarquait qu’il la reluquait lorsqu’elle sortit de l’eau, chose qui était on ne peut plus étrange … Elle n’avait que des tentacules, là en bas. Ce n’est pas comme si il avait vu quelque chose d’autre entre tout ses appendices mouvant, glissant sur le sol pour l’aider à se déplacer… Et même, le fait d’avoir remit sa blouse n’avait pas caché les dit tentacules … Ah, pourquoi elle se questionnait sur sa logique ?! Il parlait bien, de temps à autre, et disait des choses réfléchies, mais pour saliver sur elle, il devait au moins être tout aussi fou !

                      Non, ce qui méritait vraiment son attention, c’était le visible refus de sa proposition. Voyez-vous cela ? Elle qui pensait qu’il était un gars cool. Avec ses penchant … Et ses manières un peu trop flamboyantes … Mais cool. Lorsqu’il lui dit qu’il lui faudrait plus qu’un baiser et une tape sur la tête, elle le regarda d’un air espiègle, pointant un de ses pouce derrière elle, en direction de l’androïde qui restait sagement et timidement à l’écart.

                      « Plus, hein ? J’ai Nine, là, si tu veux ! »

                      Ayant l’impression d’être de la marchandise, Nine écarquilla les yeux et bégaya nerveusement. « H-Hein ? M-Mais ... Mais n-non ! Je veux pas -… »

                      « Elle peut aller te chercher des snacks si tu veux ~ »

                      Se rendant compte que c’était alors une plaisanterie de sa conceptrice, et qu’il ne s’agissait pas de ce « genre » de service qu’elle allait performer, elle soupira et se détendit un peu. « A-Ah … Euh … Oui … ? »

                      Dandy expliqua ensuite qu’on ne l’achetait pas aussi facilement … Même avec des snacks ? Non, si sa petite vanne faisait mouche, elle aurait été on ne peut plus déçue mais cela ne changeait pas le fait que le Dandy ne se prenait pas pour rien. Un peu comme Ithoutha elle-même, en réalité, qui irait très vite jusqu’à s’autoproclamer la scientifique la plus brillante de tout univers confondu. Elle ricana encore un peu à ses mots, observant sans broncher les poses de fameux Dandy… Venant frapper un peu sur sa propre tête du doigt pour lui faire signe de réfléchir, ou alors pour décrire les gens de Solarii sur lesquels elle avait déjà une certaine opinion.

                      « Space Dandy, j’pense pas qu’il soit fort populaire partout. Les gens de Solarii ont l’air bien dense, hehe … Pas mieux que mon monde en termes de première impression. Ils m’ont déjà chassé à coup de fourche et de torche. Si t’es un étranger, Dandy … T’es baisé d’entré de jeu. »

                      Elle se basait sur sa première impression en ignorant qu’il y avait une part de vérité dans ses mots. Les Solarkiens ne sont pas réputé pour leur hospitalité envers les errants et tout autre personnes ne venant justement pas de Solarii. La peur, la méfiance, un peuple à moitié robotisé et pourtant, ils restaient pour la plupart des humains avec les mêmes défauts que ceux-ci. Si on ne comprend pas quelque chose, on s’en méfie et on en a peur. Bon, elle, elle avait donné quelques bonnes raison pour qu’on la foute dehors mais il n’était pas obligé de savoir cela …

                      Il était donc là, à lui tendre la main, lui proposant un partenariat qui n’en était qu’une moitié d’un … Elle posa les mains sur ses hanches, une d’elle tenant son menton, ses yeux passant de lui à sa main tendue quelques fois… Avant d’aborder le large sourire carnassier qui la décrivait si bien, venant prendre sa main fermement, presque en les claquants ensembles.

                      « Si j’en vaux l’investissement ?! Dandy, chéri, j’suis une pro en à peu près tout et j’adore ce que je fais ~ Regarde ma cocotte, derrière ! » La cocotte en question se recroquevilla un peu sur elle-même au passage, gênée d’avoir le spotlight sur elle. « C’est moi qui l’ai fabriquée ! Tu veux un androïde ? Je t’en fait un ! Un char ? Aussi ! Un vaisseau ? Pff ! Une armada ?! » … Là, elle grimaça un peu. « Bon, ça, ça prendra un sacré paquet de temps … Mais sur le papier, je sais faire ! … Mais je ne pourrais rien faire sans toi non plus. »

                      Et c’est là où était le hic. Comme elle faisait ça pour le plaisir, adorant créer des machineries impossible, elle pourrait prendre de son temps libre pour ne pas atteindre ses objectif et lui construire des trucs super cool ! … Mais ça, elle ne peut pas le faire à l’heure actuelle. Tout ce qu’elle avait, c’était sa blouse et Nine. Elle devait tout reprendre depuis le début. Trouver une planquer, recréer son laboratoire, aménager les armureries, s’approprier des hangars, absolument tout les outillages qu’elle avait par le passé en collaborant avec sa Nico d’amour qui était une grande marchande d’arme ! … Et en fait, il serait bon de lui expliquer, lâchant sa main après l’avoir secouée vigoureusement !

                      « Je viens d’arriver ici et tout mon matos, c’est ce que j’ai sur le dos comme maintenant … Autant dire rien. C’est pour ça que tu dois m’aider à trouver le dit-matos et de ce fait, en m’aidant, tu t’aide toi-même ! » Elle frotta ses mains l’une à l’autre, plissant un peu les yeux en ricanant d’un air malicieux. « J’ai même déjà un plan pour avoir accès à toute la technologie de Solarii… Gheeheehee … Mais pour cela, faut que tu me trouve un coin tranquille, une tonne de ferraille, de câble, des appareilles de soudure, pourquoi pas microscopes et matériel médical de base, des carcasses de robots, des batteries, des armes … … … » Elle continua ainsi un peu à faire son marcher, des étincelles dans les yeux à imaginer tout ce qu’elle pourrait faire avec tout ça mais surtout, pour son plan de prise de pouvoir … Plus ou moins …

                      Au bout d’un moment, elle regarda l’homme en caleçon à nouveau, souriant de manière enjouée, demandant subitement. « Enfin, si tu veux un truc du genre ! Tu as besoin de quoi, mon grand ? Autre que mon corps, bien entendu ! On ne l’obtient pas comme ça, on le gagne ~ » Dit-elle avec amusement, reprenant si bien ses mots.


                      A Dandy bath in the alien lake, Baby ! Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Space Dandy
                      groupe
                      Une journée comme les autres

                      Lorsque Ithouta montra du doigt Nine en lui affirmant qu'il s'agissait de "plus", Dandy ne put s'empêcher de réagir de manière adéquate.

                      Ah désolé, je suis pas très fans des.... Oh ! Tu parlais de m'en servir comme ma servante ! Meh, pas besoin....

                      Puis il pensa pour lui, que cette ithouta avait des mauvais gôut en conception de robot. Pourquoi perdre son temps et des ressource à humanisé les robot alors que c'est bien plus efficace avec une forme adapté. Regardé QT ! pas de jambe ou de tête superflu ! Juste un robot ménager avec ses bras de nettoyage et une interface minimaliste. Pourquoi les robot des autres mondes devait être si "humanisé". Aucun intérêt, à part peut-être pour les gars ou les filles seules qui ont pas le courage de prendre leur vie en main et qui préfère fantasmer sur leur création.... On pouvait traiter Dandy de ce que l'on voulait, mais lache ne rentrait pas dans cette description. Mais bon, c'est surement parce qu'il ne cerner pas le truc, c'est tout...

                      Quand elle parla de la popularité de Dandy, il lui fit un sourire plutôt malsain en vrai, enfin, trop sur de lui au point que ça en devienne gênant peut-être.

                      Oh, t'inquiète, je m'en fiche un peu de savoir s'il m'apprécie ou pas, Baby. S'il décide de casser mon flow, se sera leur problème, pas le mien...

                      Puis, lorsqu'elle lui précisa ce qu'elle entendait par rentrer dans son groupe, Dandy hocha la tête mais se permit de pointé son doigt vers Nine.

                      Je veux bien te croire, sur le fait que tu as les compétence. Une meuf avec de si belle tentacule à forcément du relent, c'est écrit Baby. Mais si tu veux mon avis, ta Nine.... Laisse moi te dire que tu aurais put faire mieux comme desin...

                      Il se retourna vers Nine.

                      C'est aps contre toi petite, j'ai rien contre toi, mais disons les choses clairement : pourquoi une Humanoïde ? C'est si.... Banal... Les gens veulent toujours faire des créations à leur images, mais ayez un peu plus d'imagination ! Pensez à ce que vos création ressente !

                      Dans un sens, ce discours était porté inconsciemment vers Dieu, même mort, mais Ithouta n'en savait rien. Il se rapprocha de Nine et devint beaucoup plus tactile avec elle, ne considérant pas forcément qu'elle était BIEN plus évolué que QT au niveau de sa manière de gérer son espace personnel. Ainsi, il fut très tactile. Heureusement, elle avait activé son armure...

                      Tu vois, elle a trop de forme superflu ! A quoi ça lui sert ces seins et ce cul ? Et puis cette armure.... Une armure ! Une armure pour un robot ? C'est quoi se design ! Sans vouloir dire que c'est raté, le robot C'EST l'armure. Non mais c'est comme si tu mettait un pull à un chien... C'est contre productif ! Et puis quatre bras ? Sérieusement ? Moi je te dit, si tu était parti sur un modèle de service, tu remplace les bras par des tentacule télescopique, son corps par un système de rangement mobile et pourquoi pas quelque gadget. Si tu voulais faire un robot armée, tu jette tout ça ! Trop de truc dans tout les sens ! Tu fait un système flottant pour la mobilité, des nanobot pour tout ce qui est réparation est différent type d'armement interne... Mais là.... Elle est trop.... Une copie de toi !Ça sert à rien ! Je veux dire, Dieu nous a créer avec un corp pour une raison non ! Et pourtant il n'en a....

                      Il vit alors qu'il allait dévoiler trop au sujet de sa véritable identité, donc il essaya vite de faire demi-tour.

                      Je veux dire, techniquement parlant bien sur... enfin bref, ton robot est .... Trop. M'enfin, si tu fait aussi bien les vaisseaux que cette armure.... Oui, t'a un potentiel de ouf !

                      en l'écoutant déblatérer ce qu'elle avait besoin pour faire ses projets, Dandy attendit qu'elle se calme et lui mit une tape dans le dos amicale.

                      Ecoute moi bien petite, si je veux ton corps, je t'assure que je pourrais l'avoir facilement... Enfin, c'est compliqué à expliquer, mais bon, pour faire court.... You're mine baby !

                      Il rit un peu pour détendre l'atmosphère qui était devenue trop excitante à cause de la passion brulante de Ithouta.

                      Écoute Baby, S'il te faut de quoi construire, je m'en occupe sans soucis. Va bien falloir que je perde mon temps, et puis les gens d'ici ont l'air assez inculte pour te prendre pour un monstre. Quand j'aurais trouvé de quoi t'aider, on parleras de ce que j'ai besoin. Mais en attendant, go with the flow ! Ne te fais pas des rêves fou sans rien avoir ! Trouve les choses qu'il te faut pour ses rêves fous puis réalise-les Baby !

                      La lâchant pour aller chercher sa tenue, il se changea et remis sa tenue habituelle et se recoiffa.

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !
                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Ce clown lui plaisait de plus en plus. Peut-être qu’elle n’interprétait pas bien ses paroles mais aux oreilles de la scientifiques, oreilles qui n’entendaient que ce qu’elle voulait entendre … Dire que « ça sera leur problème » avait une petite insinuation malsaine qu’elle décida de saisir comme la vrai signification de sa phrase. Si on casse son flow, il faudrait alors en payer les conséquences ? Cela sonne assez badass et totalement dans la même mentalité qu’Ithoutha… Toujours avec le même sourire carnassier, elle l’écoutait tout en se frottant le menton … Jusqu’à se crisper dans une grimace exprimant … Une bien belle et sauvage frustration. Comment ça, elle aurait put mieux faire ?!

                      Nine était la création de sa vie ! Un androïde de combat si perfectionné qu’elle pourrait décimer une armée à elle toute seule ! Certes, elle n’avait jamais testé contre une armée en entier mais tant qu’elle n’avait pas prouvé qu’elle ne pouvait pas le faire, elle pouvait le faire dans l’esprit malade d’Ithoutha ! Bon, la réalité aussi, c’était qu’elle était consciente qu’il y avait meilleur invention pouvant germer de son intellect excentrique mais  Nine était spéciale pour une simple raison, peut-être idiote … Le modèle de base était un modèle créer par l’une des plus grande scientifique de son monde et après avoir volé ses plans et l’avoir « amélioré », amélioré de SON point de vue, elle avait prouvé, toujours à elle-même, que c’était en réalité elle, la plus grande scientifique de son monde !

                      C’est pour ça, qu’il y ait des défauts, qu’elle ne soit pas parfaite, elle s’en fichait ! Nine aurait pu exploser l’androïde de cette idiote à qui on a décerné des prix Nobel avec deux bras attaché dans le dos ! Pendant qu’elle fulminait en serrant les poings et les crocs, Nine, qui était déjà assez gênée comme ça, se… Laissa faire … Mais avait aussi l’air de pouvoir tomber inconsciente d’une secondes à l’autre. Il y avait tellement d’informations s’entrechoquant et de honte corrompant son système. Elle qui était déjà si peu sûre d’elle et pas forcement fière de ce qu’elle était, voila que Dandy en rajoutait une couche … Et même, pas qu’une en réalité. Elle le laissa toucher son bras et ainsi de suite mais « discrètement, elle vint déployer son casque autour de sa tête … Juste pour pouvoir se cacher et au besoin, rendre sa visière aveugle pour être sure de ne croiser plus aucun regard.

                      Lorsque Dandy eut finit de marteler Nine de critique, Ithoutha était prête à exploser … Quand soudainement, elle respira un grand coup, souffla … Passa une main dans ses cheveux pour plaquer sa longue chevelure sauvage en arrière et le pointa du doigt. « T’as finit ? … … Okay. » Puis elle repris avec un ton plus enflammé. « Nine est  LITTERALEMENT l’androïde le plus perfectionné de mon monde ! Un jour, une connasse de scientifique s’est dit « Oh, si je faisais le robot le plus perfectionné au monde ? » et ça, ça n’allait pas ! Tu aurais vu le modèle de base ! De la chaire synthétique, a peine de quoi tenir debout, bouger et simplement être active dans la vie. Et pourquoi elle a fait ça, cette conne ? «Oh, parce que je voulais un enfant. » Et regarde en quoi j’ai changé son précieux modèle ?! J’ai construit au dessus pour lui prouver que je peux faire des trucs plus perfectionnés que n’importe qui ! Si je ne lui mettais pas d’armure, elle allait se briser et si je changeais tout les composants, ça n’aurait plus de sens car je n’aurais pas amélioré le modèle original, qui était une merde, indéniablement ! Si je voulais simplement construire un robot de combat, bien sur que j’aurais été plus directe dans le design ! J’aurais pu simplement créer une sphère de destruction massive, oui, mais ce n’était pas le but ! Et t’aurais pu deviner que le design de base était pas de moi ! Son dieu créateur là, il a des tentacules !»

                      Entre deux respirations, Nine finit par relever un peu la tête pour s’exprimer. « M-Mais moi j’aime bien mon apparence … J’ai l’impression que c’est vraiment moi … »

                      Le doigt levé d’Ithoutha pendant une grande partie de son discours se dirigea un instant sur Nine au lieu de Dandy. « Toi, ferme-la ! » Et à nouveau, Nine se renferma sur elle-même. « En conclusion, ouai ! Nine est pas top mais elle est la preuve que : qui c’est la scientifique la plus badass de tout un peuple entier ?! C’est moi ! Au fond, elle est un prototype j’aurais dit, alors attend que j’ai un labo et on va voir qui peut faire la plus grosse machine de guerre de l’univers après ça ! » Elle se calma donc un peu après s’être défendue, posant les mains sur les bases de quelques tentacules, à l’image de quelqu’un qui se pencherait en avant en se tenant les genoux, essayant de retrouver son souffle … Ponctuant sa performance en faisant un petit dab des famille et en ajoutant. « 24 blaze it, oof … Putain … » C’est ce que faisaient les jeunes de son monde quand on réussissait quelque chose … Une connerie qu’elle reproduisait pour le comique de la chose plutôt que sérieusement.

                      Après avoir tout expliqué cela en plus de ce qu’elle avait besoin, Dandy ne sembla vouloir rajouter une cinquième couche et se contenta de s’approcher pour doucement la taper dans le dos. C’est bon. Elle était calme maintenant. Elle avait vidé son sac, elle avait … Imposé sa dominance. Peut-être ? Sans doute ? Elle aimait à croire ? C’est pour ça qu’elle se redressa finalement levant les yeux au ciel et en ricanant.

                      « Désolée, « babe », mais tant que je l’aurais pas vu … Je vais clairement pas le croire. Peut-être avec assez de matos, ça serait un bon début ~ » Dit-elle comme pour le pousser à l’aider d’avantage encore. Quelque part, elle ne perdait pas le nord ! « Mais ouai, faisons ça. Trouve moi un endroit et du matos et je te fais ce que tu veux ! Mon premier deal commerciale dans ce monde rouillé jusqu’à l’os … J’ai entendu dire que c’était la tradition, ici. Le commerce, le commerce, le commerce … T’en fait pas, je te ferais des prix sur la marchandise, gheeheehee ~ … Bon, en attendant, faudrait retourner en ville. Je te laisse m’accompagner SI TU LA FERME SUR NINE ! » Elle haussa la voix mais sembla également plaisanter … Un peu … Elle plaisantait, n’est-ce pas ? Qui sait. L’important est qu’elle avait effectivement des débuts de rêves et qu’il fallait aller les réaliser de toute urgence !


                      A Dandy bath in the alien lake, Baby ! Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Space Dandy
                      groupe
                      Une journée comme les autres

                      Lorsqu'il eu finit de tailler en pièce la pauvre Nine qui était clairement gêné, voir même blessé par les propos de Dandy, Ithoutha s'expliqua alors. Commençant d'abord à ignorer les arguments de la créatrice, à base de mouvement désignant l’inintérêt, son comportement changea peu à peu tandis qu'elle exposait ses véritables raisons. Il devenait de plus en plus compréhensif, jusqu’à commencé à vraiment prêter une grande attention au discours de la créature, ignorant totalement la pauvre Nine. Et lorsque Ithoutha finit son speech et le marqua d'un geste qu'il n'avait jamais vue, ou oublié, il rit un petit coup avant de sortir :

                      Tu sais, Baby, je t'ai mal jugée. J'ai pensais que tu était encore un de ses scientifiques qui pense que robot rime avec beau et oublie que la fonctionnalité c'est le plus important. Partout où je vais, j'ai l’impression que les gens oublient la base de la création : Pas de superflue, que du fonctionnel. Mais ta raison change la donne. Tu as prouvé à une de ces scientifiques que je déteste qu'elle faisait de la merde. Dans un sens, tu as fait un truc que j'ai toujours voulut faire... Mais bon, j'ai pas les compétence.

                      Gros mensonge bien évidemment. Il avait d'énorme connaissance côté science, bien qu'il ne les utilisé pas du tout, par flemme. Enfin, bref, il remis une tape amicale dans le dos de la tentaculaire créature. L'écoutant à nouveau, il décida de se tenir le menton quelques secondes, puis, dans un ton sur de lui, il répondit :

                      Malheureusement, même si tu le voyais tu ne pourrais pas le croire... Enfin, tu ne t'en souviendrait pas techniquement... Boarf, je te laisse la technique, moi, je suis le chasseur. Toi la tête. Mais ouais, t'inquiète, je te trouverais ces choses. Et je saurais comment te retrouver. Secret Dandiesque, peut pas révéler ! Par contre, je vais rentrer seul, j'ai un partenaire qui m'attend. Rien de bien spécial, juste un Bételgeusien un peu bourrue. Mais bon, il aime pas une espèce alien qui ressemble un peu à ce à quoi tu ressemble. donc pour le coups, je veux pas perdre mon temps à tout lui expliquer. Ceci dit, je dirait rien sur Nine, j'en voit pas l’intérêt. Un bon chasseur garde ses cartes cachées.

                      Avec ses mots, il se prépara à partir, suivant la direction qu'avait pris son ami.

                      Loin de moi l'envie d'abandonné une telle beauté, mais bon, le devoir m’appelle Baby, ciao !

                      Bon, la vérité, c'est qu'il n'avait aucune idée de l'emplacement de Meow. Encore une fois, il allait devoir se suicider. Il aurait put sortir son laser et de mettre un coup dans la tête, mais bon... Autant show off un peu, sans montrer sa vraie nature. Sortant de sa poche les clé de l'Aloha Oe, il se tourna vers la créature.

                      Hey ! Tu as déjà vue la plus propre des téléportations ? Sans bruit, sans reste énergétique ou quoi que ce soit ? Watch this, Baby !

                      Et, tout en faisant semblant d'utiliser la clé, il activa son poison à activation psychique. La mort fut instantanée. Ą͓͕͎̋ͫ̓̕ͅ ͕ͯ̆͐L̮̪͙̯̹̫͈̮̀ͫ͛ͮ͒́͂̃͜'͂̚̕҉̠̝̯̼̹̭̯̦̯Ą̶̤̲̞̟̞̦͆͞I̤̰̺̫͓̼͖͌D̲̐͆͋̂̄ͦ͢E̶͕̜̭͓͈͙̳̔ͯ͗͊ͮ̚. Tout comme ça disparition. Ainsi, pour des yeux extérieur, il venait de se téléporter. Ah... Dandy... ARRÊTE DE FAIRE CA, A CHAQUE FOIS QUE TU FAIS CA JE MEURT ! Salaud.

                      Bref, il retrouva Meow, il vécurent heureux et eurent Beaucoup d'enfant, the end. Ben quoi ? Je viens de mourir par ça faute ? Vous croyer vraiment que je vais lui donenr une fin digne de ce nom ? Et ben non ! Nah !

                      A Dandy bath in the alien lake, Baby !
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas