REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Behind closed doors

                      Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Nyris renforça son étreinte. Sentant la douce chaleur d’une peau contre la sienne, il enfonça sa joue entre ce qui semblait être une épaule et un sein. Bien sûr, il était totalement endormi, ce qui l’empêchait de voir qu’il était blotti le long d’un corps. Tout ce qu’il ressentait, c’était cette bienveillante chaleur qui le poussait à vouloir se coller davantage. Cette peau si douce, qui obligeait sa main à la frotter et à la palper, de temps à autre. Cette chair, voluptueuse, qui débordait entre ses doigts lorsqu’il pressait ce coussin de douceur non loin de sa tête. Le rouge ne le savait pas encore, mais il était au paradis.

                      Paradis que partageait Naïcel, qui profitait des mêmes sensations que son frère jumeau, le repoussant quelques fois lorsque ce dernier empiétait sur son territoire ou avançait trop de son côté. Inconsciemment plus aventureuses que la moitié masculine de Nashar, ses jambes étaient enroulées au niveau des hanches du doux corps, lui donnant ainsi une position foetale reposante. Bien sûr, le matelas n’étant pas des plus raffinés et adapté aux besoins de la belle, il lui arrivait de se mouvoir de quelques centimètres pour chercher une meilleure posture. Bien évidemment, à cause de sa proximité avec sa voisine de lit, des frottements avaient lieu. C’était sans doute pour cela que la rouge fut la seule assez éveillée pour entendre quelqu’un au travers de la porte.

                      S-Service de chambre, le petit-déjeuner est servi !


                      Petit déjeuné servi dans la chambre ? Étaient-ils de retour à Valice ? Naïcel en doutait, mais elle n’arrivait pas à se concentrer sur le sujet. À moitié endormie, elle se leva du gigantesque lit où elle et ses deux autres compagnons de nuit formaient un véritable cocon. Elle découvrit alors qu’elle se trouvait dans une pièce possédant les meilleures imitations de produit de luxe. Au centre, l'imposant lit trônait en face d’une impérieuse cheminée, qui noircissait légèrement le parquet de bois à ses pieds. Son baldaquin, dont les fins draps étaient du même rouge que la plupart des objets de la pièce, était fermé, mais facilement pénétrable. En bref, il s’agissait d’une chambre d’hôtel quasi luxueuse... Totalement en bordel. On aurait dit qu'un troupeau de rhinocéros y avait danser la java.

                      Naïcel avança mollement dans ce désordre jusqu’à arriver à la porte, tout en se frottant les yeux pour y voir clair -sans trop de succès-. Elle l'ouvrit alors et découvrit un plateau à roulette qui l'attendait, avec assez de boulangerie et de café pour deux personnes. La moitié féminine de Nashar n’y prêta pas attention, elle fit entrer le plateau qui enivra immédiatement la chambre de ses exquises odeurs, avant de retourner dans le cocon de douceur au sein du lit.

                      Une autre heure passa. Une heure durant laquelle, têtes, corps, jambes et mains se baladèrent dans de pures étreintes, elles-mêmes enveloppées dans l’innocence du sommeil. Une heure où aucun des protagonistes ne réalisait pas encore leur situation. Une heure de tranquillité, forcée. Jusqu’à ce que...

                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210





                      La nuit fut longue pour la louve.

                      À l'intérieur de la chambre, la vieille aiguille d'un tourne-disque tressautait dans un rythme soutenu et continuel, jouant inlassablement les dernières notes du vinyle qui ne cessait de tourner en boucle. Le sommeil étrangement lourd, Geleerde éprouvait des difficultés depuis des heures durant à quitter les bras de Morphée. La paresse n'était pas la raison de ce soudain manque de volonté, mais bien la sainte présence d'un corps contre le sien et qui lui empêchait toute tentative de fuite.

                      Une mèche de cheveu d'un certain rouge vint chatouiller les narines de l'indomptable qui bougea fébrilement de la tête en réponse. Allongée sur le dos, une main relevée au-dessus d'elle pendant que l'autre s'affairait machinalement à caresser du bout des doigts la peau de satin de son invité, la louve ignorait encore dans quelle position se trouvait-elle actuellement. Inconsciemment, elle savourait cet instant tel un divin plaisir coupable.

                      Toutefois, quelque chose troubla la sérénité latente de notre louve : un mouvement à sa gauche et la froideur d'une place vidée par son propriétaire. La cherchant de sa main libre, Geleerde rattrapa la jeune rouge du bout des doigts pour la tirer de nouveau à elle lorsque Naïcel revint à ses côtés. Emprisonnant les deux parties d'un tout contre elle, la Trompeuse de Mort s'offrait un aller simple pour le Paradis éphémère.

                      * * *

                      Une heure passa jusqu'à ce qu'enfin, Geleerde ouvrit un œil. Se réveillant tel un comateux s'extirpant de sa prison psychique, elle vint à humer l'air ambiant à coup d'une forte et unique inspiration. Revenant enfin parmi les vivants, l'indomptable porta sa main vers son front brûlant et empli de sueur, le regard encore trouble. Depuis combien de temps dormait-elle ? Des courbatures arpentant son corps accompagnant quelques marques de griffures éveillèrent peu à peu son esprit à mesure qu'elle se mouvait.

                      Les souvenirs encore flous pendant que sa main se dirigeait vers la commode non loin du lit, elle attrapa par réflexe son paquet de cigarette avant de s'asseoir. Jouant avec son briquet pour faire apparaître une première flamme, la nicotine provoqua subitement une bouffée d'adrénaline à l'indomptable. Comme à chaque première cigarette qu'elle consumait, son cœur rata un battement, alarmant son métabolisme d'un mal qui ne la tuerait pourtant jamais, éveillant en elle la malédiction pesante sur ses épaules depuis une éternité. Ce ne fut qu'après l'intervention d'un faible gémissement derrière elle que l'hybride prononça ses premiers mots de la journée, dans un murmure à peine inaudible pendant qu'un discret sourire malicieux vint marquer son visage :


                      — Je sais : pas dans la chambre... Quel rabat-joie.




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Embue telle la rosée matinale, Naïcel manqua rapidement la fiévreuse étreinte lorsqu’elle se termina, autant que Nyris. Maintenu à distance par des barrières invisibles, aucun d’eux n’essaya de se rapprocher pour former un ersatz de cocon à deux, car ils savaient que l’élément central du foyer venait de disparaître pour se consumer. Se consumer avec un bâton de mort, fumant des cendres nocives, douteuses et pour ainsi dire, écœurantes. Nashar ne pouvait simplement pas le supporter, allant jusqu’à interdire l’acte de fumer dans son Cabaret. Était-ce à cause de cela que Naïcel éprouvait autant de répugnance lorsqu’elle l’épaisse fumée nauséabonde s’incrustait dans ses narines endormies ?

                      Hmmm !


                      Laissa échapper la rouge, les yeux toujours ouverts dans le royaume des songes. Pourtant à l’origine de l’intervention, la réponse de Geleerde ne fut pas prise en compte par elle. Pour l’heure, la belle faisait le deuil de son nid choyé et tentait de préserver les dernières sensations qu’il lui en restait.

                      À la place, ce fut Nyris qui réagit. Captant cette singulière voix qu’il semblait entendre même quand il n’existait pas, ses sens se mirent en alertes. Rapidement, sa température corporelle crût jusqu’à atteindre sa normale. À ce moment, ses yeux s’ouvrirent légèrement, laissant ses iris rouges se poser sur Naïcel, en face. Ainsi donc, c’était déjà l’heure de la voir. Pourtant, il avait le sentiment que peu de temps s'était écoulé depuis la dernière fois. Nashar avait-il eu des problèmes ? Si oui, étaient-ils en danger ? Cette seule pensée suffit pour que le rouge finalise son réveil. Dans une inspiration encore plus profonde que celle prise par la louve quelques instants plus tôt, le paresseux se redressa et analysa son environnement. Pas d’ennemi, de machine dangereuse et de trace de sort mortel, juste une chambre simple et…

                      G-G-Gel-Geleerde !!?


                      Que faisait-elle là… Dans le même lit que lui !? Après une interminable seconde de réflexion pour essayer d’expliquer tout cela, Nyris fit le rapprochement entre ses sensations durant son sommeil et la scène qu’il découvrait maintenant. Ce pourrait-il que corps auquel il s’agrippait, se frotter le visage, caresser et contre laquelle il se lovait si tendrement était de celui de…



                      Ses joues prirent alors une teinte aussi rouge que ses cheveux - plus foncées encore qu’il était non loin de la louve, en temps normal. Prit d’étranges réflexes, il prit la couverture qui était à sa taille pour la ramener contre son torse, comme pour cacher sa nudité, inexistante puisqu’il était dans sa tenue post-invocation.

                      Toute cette agitation : la perte du cocon, le remugle de cigarette, les cris de Nyris et les vibrations que sa confusion provoquait au sein du lit ; finis par faire émerger Naïcel. Ignorant dans un premier temps ce qui se passait autour d’elle, la belle s’étira tendrement avant d’essuyer la bave qui imbibait sa joue. Les yeux à demi-fermées, elle décrit la silhouette de Nyris entre ses paupières. Elle se souvint ensuite de la pièce où elle était lorsqu’elle s’était réveillée un peu avant.

                      Mmh… Nyris ? On est où ?


                      Humectant sa bouche asséchée par le sommeil, la belle se frotta les yeux dans l'espoir de mieux y voir. C’est à ce moment qu’elle prit conscience de l’odeur de cigarette qui envahissait maintenant les lieux.

                      Tu fumes ?


                      La réponse était évidente, bien que le rouge n’infirma pas sa supposition erronée, encore abasourdie. Naïcel reconnut alors l’arôme du bâton de mort. Elle ne connaissait qu’une personne qui consommait ce mélange lui rappelant les quartiers peu fréquentables de Valice : Geleerde. Elle chercha la louve des yeux avant de l’apercevoir, assise… dans le même lit qu’elle.




                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210



                      Aux balbutiements de Nyris, son visage s'enticha d'un sourire à la fois taquin et affectueux. Le bleuté la charriait-elle en simulant le jeune rouge ? Quelle enflure. À croire qu'il n'avait aucune limite en sa compagnie. Après un rapide soupir, elle inspira une nouvelle bouffée de cigarette avant de finalement entendre Naïcel qui se manifestait à son tour : eh bien, Nashar avait bien plus de talent qu'elle ne l'aurait cru. Le timbre de voix été parfait, sans le moindre défaut... Mais une chose lui paraissait étrange là-dedans : comment pouvait-il avoir déjà entendu les voix des jumeaux, alors qu'ils n'avaient jamais pu se croiser ? Voulant lui donner un léger coup de poing dans l'épaule en conservant son sourire amusé, elle se retourna finalement pour regarder derrière elle :  

                      — Arrête un peu tes con-.


                      Quand elle se retrouva enfin nez à nez avec les deux moitiés d'un tout, l'hybride coupa volontairement sa propre phrase : surréagir tout comme eux aurait pu être un choix légitime en guise de réaction, mais Geleerde arqua simplement d'un sourcil à cette vue. Contemplant sans gêne les deux moitiés de Nashar, elle cherchait vainement à décrire leurs silhouettes respectives, clignant des paupières à plusieurs reprises, sourcils froncés. Rêvait-elle ? Impossible. Naïcel ne pouvait hanter habituellement jamais ses songes à la différence de sa moitié masculine. Tenant du bout des doigts sa cigarette à moitié consommer, la tempétueuse brune s'empressa d'écraser son mégot dans le cendrier qu'elle tenait avant de se relever sur le lit. Etait-ce encore une mauvaise blague de la part de Nashar ?

                      — Qu'est-ce-que tu bran-.


                      Visiblement, ce fut une bien mauvaise idée. Perdant la capacité motrice de ses propres jambes encore ankylosées, l'hybride tomba soudainement à la renverse, la partie supérieure de son corps touchant le sol violemment. Au contact, elle retenu un juron entre ses dents tout en se frottant l'arrière du crâne, encore partiellement sonnée de son sommeil prolongé. Est-ce qu'elle venait réellement de voir les deux jumeaux ? Ce n'était pas la première fois que ce genre de chose avait pu arriver, mais il était généralement plutôt inhabituel que la louve ne se réveille pas sous les claques infernales de Naïcel dès qu'elle la voyait se lover tout contre son frère.



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Ce n’était pas la première fois que Nashar se divisait durant son sommeil. Ce n’était pas non plus la première fois qu’il se divisait alors qu’il était en compagnie féminine. Mais par contre, c’était la première fois qu’il se divisait auprès de Geleerde, sans la prévenir avant. L’apprentissage de ce moyen de lutter contre le Démon avait été compliqué, surtout une fois passé le Nebel pour rejoindre Valice, où la magie semblait plus difficile à utiliser qu’à Vaylirah. Néanmoins, il avait appris à se contrôler et savait maintenant se maîtriser : il parvenait même à le faire inconsciemment, quand sa vie était en danger.

                      Toujours était-il que, devant le fait accompli, les acteurs de la scène ne pouvaient qu’être surpris. Nashar avait décidé de leur jouer un mauvais tour ? Naïcel et Nyris ne pouvaient pas le savoir, leur accès à sa mémoire était extrêmement limité. Tout ce qu’il savait en ce moment, c’était qu’ils venaient de participer à un fantasme commun inavouable… Qui continuait apparemment compte tenu de la tenue de Geleerde, qui se dévoila lorsqu’elle se mit debout. Inutile de préciser que les jumeaux partagèrent  la même réaction excessive , pendant que le spectacle feint de se terminer… Pour s'amplifier . Chutant tête la première sur le sol - où un habit d’Empereur en charpie reposait -, la louve se retrouva les quatre fers en l’air, exposant ainsi le sanctuaire des sanctuaires à la prude vue des jumeaux.

                      La première réaction de Nyris fut naturelle . En revanche, celle de Naïcel fut beaucoup plus réfléchie. Immédiatement après la chute, la belle concentra une étonnante quantité de magie dans sa main, ce qui créa un intense scintillement. Scintillement qu’elle colla immédiatement devant les yeux de son frère avant de s’écrier.

                      L-Lu-Lumiken !


                      Nyé ? Mais que-... !?


                      Le scintillement entre ses doigts devint alors une violente lumière qui eut pour effet instantané de rendre Nyris aveugle.

                      Mes yeux ! Mes yeux ! C’est tout blanc ! Mes yeux !


                      N-Ne regarde pas ce genre de chose !!


                      Intima la rouge à Nyris, qui se tenait le crâne. Il ne ressentait pas de douleur, mais l’inquiétude de ne voir qu’une étendue blanche devant lui ressemblait à s’y méprendre à un coup dans la chair.

                      Mais tu es complètement folle ! Je suis aveugle !


                      Cachant rapidement Geleerde sous le drap où était son frère, la belle soupira de soulagement, pensant la crise passée. C’est à ce moment qu’elle mesura la portée de sa précédente action. Elle-même aveuglée par sa volonté à préserver l’innocence de son fragile frère, Naïcel venait de lui faire un sale coup.

                      Je ne vois plus rien ! Plus rien !


                      J-Je sais ce que ça veut dire aveugle !


                      Rejoignant rapidement Nyris, elle lui enleva les mains des yeux pour les regarder de plus près. Aoutch.  Cécité totale. Elle lui avait totalement brûlé les rétines sous la panique, alors qu’elle voulait juste lui faire détourner les yeux. Cela s’annonçait mal… S’ils étaient des personnes normales. Fort heureusement, ils ne l’étaient pas, et tout dommage physique s’effacerait à la prochaine réunion en Nashar.

                      T-Tout va bien, ça passera dans… Trois… Quatre heures…  Jours...  Environ...


                      Mais pourquoi tu as fais ça !?


                      Questionna le paresseux qui faisait de son mieux pour contenir ses larmes - sans trop de succès, mais la perte de sa vision le déstabilisait assez pour qu’il ne sente pas ses joues s’imbiber.

                      P-Pour que ta tête ne soit pas remplie d’image impure, pardi !


                      À ces mots, Nyris reprit brutalement son calme.



                      Devant ce mensonge évident, Naïcel frappa la tête de son frère.

                      Je sais quand tu mens ! Ça se voit sur ton visage !


                      La rouge soupira. Il devenait de plus en plus comme tous les autres hommes, prêt à tout pour toucher à une ch-… Geleerde ? La chute de la louve n’avait rien de normal. Elle n’avait pas glissé, ses jambes avaient lâché. Qu’une Marcheuse de Mort ne puisse plus tenir sur ses pieds, c’était invraisemblable. Naïcel alla alors sur le bord du lit de manière à apercevoir la louve et s’enquit alors de sa santé.

                      Geleerde ! Tout va bien ?



                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210



                      Encore une fois - une de plus qu'elle ne comptait plus - les jumeaux se disputaient. Comble de la chose, la cause de cette chamaillerie n'était autre que Geleerde et sa tenue pour le moins légère. Contrairement à eux, elle ne portait pas ses vêtements traditionnels qui la recouvraient généralement de la tête au pied. Dévoilant ainsi des jambes dénudées, seul un maigre tissu en guise de débardeur noir servait de rempart contre les regards des plus curieux. Naturellement, le bien pauvre vêtement n'était pas suffisant pour cacher le contour de ses courbes onduleuses et féminines, mais la pudeur n'était pas le point fort de Geleerde qui ne chercha même pas à se couvrir elle-même, laissant ce plaisir à Naïcel.

                      Reprenant quelque peu conscience de son environnement, l'hybride s'interrogea sur les circonstances qui avaient pu mener les deux parties d'un tout ici. Elle n'avait aucun souvenir d'un Nashar suffisamment blessé pour imposer la division. Certes, il arrivait parfois que leur jeu devienne un peu trop violent jusqu'à en arriver à cette situation précise, mais cela n'avait été nullement le cas maintenant... Alors pourquoi diable étaient-ils donc à sa place ?  

                      Abandonnant l'idée d'avoir les réponses pour le moment, Geleerde se contenta d'un bref soupir contrarié, ses yeux pointant vers le plafond de leur chambre. Et dire qu'elle avait probablement passer toute sa nuit au côté de Nyris et qu'elle n'en avait aucun souvenir. L'Univers détestait-il la louve à ce point pour s'acharner ainsi sur elle ?

                      — J'ai connu pire comme genre de réveil.


                      Répondant à la question de la tumultueuse rouge, elle prit cette fois-ci la peine de se relever et de s'asseoir au bord du lit. Croisant le regard de Naïcel, elle lui indiqua à l'aide de son index qu'il lui restait encore un peu de sang sur le bord du nez, lui offrant un demi sourire taquin en complément. Maintenant qu'elle reprenait peu à peu ses esprits, l'indomptable s'attarda sur ce qui l'entourait, à commencer par les débris au sol et de ce qui semblait être les vestiges d'une bataille haute en couleur.

                      Curieusement, elle ne se souvenait que de très peu de chose qui précédait son lourd sommeil, à commencer par la présence des jumeaux. Si au départ elle comptait leur demander s'ils se souvenaient de quoi que ce soit et depuis combien de temps étaient-ils ici, un détail vint la surprendre, attirant soudainement toute son attention.

                      — C'est quoi, ça ?


                      À même le mur, une étrange marque à la couleur du sang avait élue domicile. Fronçant des sourcils, elle s'y approcha en tentant de comprendre l'origine de ce symbole qui ne lui paraissait pas si inconnu. Posant un index afin de savoir depuis combien datait-il, son poing se serra soudainement. Le symbole dégageait une odeur des plus familières. Une odeur, qu'elle reconnaîtrait entre mille : celle du sang de Nashar.  




                      Dernière édition par Geleerde le Dim 1 Sep 2019 - 5:17, édité 1 fois


                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Pourquoi les hommes étaient-ils tous si… Homme ? Naïcel ne cessait de se poser cette question ; comme si, à la sortie du four de la création, ils avaient raclé les parois d'un peu trop près et en étaient ressortis avec une couche de cendre, malsaine, et vraiment… Dégoutante. Elle avait beau croire que son frère était différent, une partie d’elle savait qu’il n’était pas très éloigné des standards masculins communs. Le couvrait-elle trop ? Certainement pas. Mû par la volonté de le protéger à tout prix, la rouge ne céderait devant rien pour assurer sa sécurité…

                      Mes yeux !


                      … Enfin, normalement. Le stress était son ennemi et elle le savait. En observant discrètement Geleerde se repositionner, la belle réfléchissait à ce qu’elle pourrait faire pour aider son frère. Elle n’avait pas les capacités de soin permettant de lui rendre la vue, ni même de sort servant à partager la vision. Quant à Geleerde… Elle doutait que la louve eût de quoi replacer une paire d’yeux et, si par miracle elle pouvait le faire, il n’y avait aucune chance qu’elle lui permette de le toucher.

                      C’est trop bizarre ! Faites quelque chose !


                      Tout en essuyant son nez - sans se rendre compte qu’elle le faisait seulement parce que Geleerde lui avait fait remarquer - et sa bouche, elle continua sa réflexion. Que restait-il alors pour arranger les choses ? Se faire pardonner ? Lui autoriser 10 minutes de plus dans son “heure personnelle et solitaire hebdomadaire” ? Non, 15 minutes, c’était déjà assez pour lui, pas question de trop le choyer. Et puis, pourquoi devrait-elle se rattraper ? Elle cherchait simplement à le préserver de l’odieuse et décadente louve ! C’était la faute de Geleerde, au final ! Encore et toujours ! Mais Nyris ne l’entendrait surement pas de cette oreille…

                      Au secours… J’en reviens pas que tu m’aies fait ça !


                      Naïcel eut subitement une idée. Après que la louve eut commenté son réveil mouvementé, elle s’empressa de prendre l’écharpe de Nashar, intacte, qui gisait sous les vêtements déchirés du bleuté. Sans lui expliquer - ce qui lui arracha un soubresaut - elle enroula l’écharpe autour des yeux de son jumeau, en prenant soin de la faire passer au-dessus de ses oreilles.

                      Ça va, ça va. L-Le sort pour te rendre la vue va prendre du temps… D-Donc profite-en pour… T’entrainer ! T’entrainer à développer tes sens, comme dans tes trucs là, avec le mec qui fait piou pi-


                      Avant que la belle puisse finir sa phrase, Nyris était déjà debout sur le lit, posant fièrement comme l’un de ses super héros favoris.

                      Tu veux dire le Pro Tech Teur ? Le Cyborg aveugle qui refuse tout système de localisation pour ne se fier qu’à ses derniers sens humains !?


                      Débile. Voilà le premier mot qui vint à l’esprit de Naïcel. Mais son frère étant son frère…

                      Exactement ! Tu lui ressembles trop comme ça ! C'est trop cool !


                      Un sourire s’empara alors du jeune homme avant qu’il n’entame ses imitations du héros en question . S’ajoutait à cela, plusieurs répliques de la série, qui acheva d’enterrer le sujet : Nyris ne lui en voulait plus, et il ne se plaindrait surement plus. Tout rentrerait dans l’ordre à la réunion en Nashar, la belle pouvait souffler un peu… Sauf que non. Geleerde fit part d’une observation des plus déroutantes. Un symbole dessiné sur le mur, un symbole rouge… Sang. Dégoulinant légèrement, celui qui l’avait gravé là devait soit vouloir être le plus glauque possible ou soit être… Dans une emmerde biblique. En examinant le dessin de plus près, Naïcel se souvint de l’avoir déjà vu, sans vraiment réussir à savoir où ou quand. Si seulement il avait pu être complet, mais le Picasso improvisé n'avait visiblement pas eu le temps de finir.

                      Hm… Je ne sais pas, mais il m’est familier… Je l’ai déjà vu… Sur une caisse ? Une porte ? Je ne sais plus…


                      La belle tenta de se souvenir, mais impossible de remettre le doigt dessus. Où l’avait-elle déjà vu ?



                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210



                      Si la situation n'était pas si inquiétante, Geleerde aurait bien volontiers suivi les exultations du jeune héros en herbe. Bien qu'elle ne pouvait plus consulter avec autant d'assiduité les épisodes de l'une leurs séries favorites communes depuis la déchéance, la louve s'accordait toujours un temps de répit par le biais de son compte HOPE'flix. Ou du moins, ce qu'il en restait : depuis la disparition du Vaisseau-Monde, les programmes habituels avaient été remplacés par un journal diffusé en continu nommé HOPE Flash et ne s'intéressant principalement qu'aux actions des Agents dans les quatre mondes. Bien entendu, il y avait encore quelques séries diffusées, mais ces dernières devenaient de plus en plus rares, pour ne pas dire inexistantes...
                       
                      — Je suis convaincue moi aussi de l'avoir déjà vu quelque part, mais où...


                      Se mordillant la lèvre inférieure tout en pinçant son menton à l'aide de son index et son pouce, l'indomptable cherchait à décrypter le bien étrange symbole en compagnie de Naïcel. Derrière elles, Nyris s'adonnait toujours à des poses rocambolesques sur le lit, passant par des gestes qu'il avait reproduits un million de fois et qu'il connaissait par cœur aux petites répliques marquantes de ses héros préférés. Un pas de plus et l'adolescent manqua de tomber du lit, se rattrapant de justesse avant de poser héroïquement en reprenant son souffle.

                      — Nashar a certainement vu quelque chose avant la division... Tu as la possibilité de fouiller dans sa mémoire ?


                      Interpellant sa coéquipière sans même la regarder, la louve se massa doucement la nuque par la suite. Une curieuse douleur refusait de partir depuis son éveil dont sa chute n'en fut pas la cause. Une mauvaise position durant son sommeil, peut-être ? Difficile à croire. Décidée à faire les cent pas pour mieux comprendre la situation, la louve tomba nez-à-nez avec le plateau repas qui avait été apporté il y a un peu plus d'une heure. La forme des tasses intrigua la louve qui les analysa un peu plus en détail, oubliant la simple idée de goûter le café désormais refroidi depuis. Soudain, une réminiscence s'enticha de l'esprit de l'indomptable : rapidement, elle s'approcha de la seule fenêtre pour ouvrir les rideaux couleurs pourpre et d'observer l'environnement. La forme atypique des bâtiments et celle des ruelles ne lui offrit désormais plus aucun doute. Ils étaient à Solarii.

                      — Jevast.


                      De retour devant le symbole, la Trompeuse de Mort plaqua sa main contre le mur, la douleur dans le creux de sa nuque devenant un peu plus forte.

                      — C'est le même symbole que ce jour-là.


                      Inutile d'expliquer à Naïcel de quoi pouvait-elle bien parler. La jumelle avait été également présente le jour où Jevast avait pu les piéger, ou plutôt, pu piéger Geleerde à l'aide de son infâme poison. Tout semblait être relié. Les caisses à l'intérieur de l'entrepôt possédait exactement le même symbole que Nashar avait dessiné sur le mur et leur présence à Solarii n'était nullement du hasard. La raison était donc simple : ils avaient fait le chemin jusqu'ici pour retrouver l'homme au mille visage, mais quelque chose - ou quelqu'un - avait empêché la filature de la louve et de l'Empereur d'arriver à terme...      




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Alors que Nyris-TechTeur sauvait les veuves et les orphelins imaginaires, les femmes de la chambre réfléchissaient à ce qui se passait réellement. Naïcel reconnaissait le symbole ensanglanté, mais elle n’arrivait pas à l’identifier. Geleerde lui confirma aussi qu’elle l’avait déjà vu, mais elle rencontrait le même problème que la belle. Un oubli collectif ? Nyris aurait peut-être pu être en mesure de les aider, mais il n’était pas en condition de… voir. La rouge soupira une première fois. La louve lui demanda alors si elle pouvait fouiller dans la mémoire de Nashar. Elle soupira de nouveau.

                      Hélas, ça ne marche pas comme ça. Les informations de sa mémoire se placent dans la nôtre dès que nous commençons à exister, comme si c’était nos propres souvenirs. Nous arrivons à peu près à faire la différence entre les siens et les nôtres, mais nous ne pouvons pas aller en chercher plus dans sa tête…


                      Elle omit sciemment le fait que, généralement, Nyris arrivait mieux à faire la distinction entre ses souvenirs à lui et ceux de Nashar. Finn avait d'ailleurs émis l'hypothèse que c'était cela qui la rendait quelquefois plus “Nashar” que son frère, car elle était, de fait, beaucoup plus influencée par ses expériences que lui.

                      Ah, en l'occurrence, ce symbole vient bien de mes souvenirs. Si Nashar l’a déjà vu, je n’ai pas accès à cette partie de sa mémoire.


                      Ceci dit, l’étrangeté de la demande l'intrigua.

                      Pourquoi cette question ? Tu penses que Nashar ait pu voir ce symbole aussi ?


                      C’était probable après tout. Évidemment, elle n’avait pas l’odorat de la louve qui lui avait permis d’identifier le sang de Nashar, sans quoi elle se serait beaucoup plus inquiétée. Le regard de la douce se posa sur Geleerde qui se massait la nuque. D’une grâce sauvage, ses fins vêtements et ce drap faisant office de robe de dépannage lui donnaient un air de mariée du tiers état. Pourtant, Naïcel ne pouvait s’empêcher d’admirer la beauté de ce qu’elle avait sous les yeux ; comme un bijoutier contemplait un diamant brut, encore recouvert de roche et de boue.  

                      S’extasiant devant la marche faussement nuptiale de la brune, Naïcel s’imagina, l’espace d’un instant, à ses côtés, au palais Impérial de Valice, devant un officier d’état. Cela serait grandiose : les mariages de notable Valicien étaient toujours démesurés. La réalité vint soudainement couper court au fantasme quand Geleerde prononça un nom, celui d’un échec commun. Jevast. Les souvenirs, validés par les dires de Geleerde, revinrent immédiatement.

                      Les caisses des animaux ! Les tenues des gardes ! C’était sur HOPE ! La société de transport… Solarikienne ! Edel...Edmel… Edelmelek ! D. Brando avait enquêté sur eux !


                      La rouge se rappela alors qu’elle avait demandé à l’Agent de HOPE de lui faire des rapports de son enquête sur la HOPEWatch de Nashar, de manière à pouvoir les consulter lorsqu’elle existait.

                      Ronda !


                      S’écria la belle pour que l’IA contrôlant l’appareil du bleuté lui réponde.

                      Mise à jour 54%.


                      La voix robotique provenait du tas de vêtements en lambeau de l’Empereur. Naïcel s’y pressa et alla y jeter un coup d’oeil. Passant outre le fait que l’IA était totalement hors service, elle s’employa à remonter tous les messages - même les pires - de Nashar, dans l’espoir de retrouver ceux de D. Brando.

                      Bingo ! Des messages de Brando ! Datant d’avant la Déchéance… Rien depuis…


                      Le regard de la rouge s’emplit de tristesse. L’Agent devait surement faire partie de ceux qui n’avaient pas pu réchapper à la terrible fin du Vaisseau-Monde.

                      J’espère qu’il va bien...


                      Pendant que Nyris se calmait peu à peu, Naïcel décida de ne pas trop y prêter attention et de se concentrer sur la préoccupation actuelle. Elle envoya les messages à Geleerde, pour qu’elle puisse les lire à son tour, si elle n’en avait pas déjà connaissance.


                      D. Brando #4
                      Agent HO-8755. Ma couverture chez Edelmelek n’a pas tenu. Néanmoins, d’importantes activités de l’entreprise impliquant le Chirurgien ont lieu entre Nefyria et Solarii. Dès que l’alerte de niveau 4 sera passée, je demanderai un mandat auprès de mes supérieurs pour continuer l’enquête.


                      D. Brando #3
                      Agent HO-8755. Un raid sur un campement de suspect dans le Noun Chwandi lie des activités de braconnage à la société de transport de marchandises Edelmelek Service. Après vérification, cette société apparaît quasi systématiquement lorsque le Chirurgien est impliqué. Je continue l’enquête.


                      D. Brando #2
                      Agent HO-8755. La planque a permis de révéler que le Chirurgien fait partie d’un très grand réseau illégal, vraisemblablement originaire de Solarii. Vu le nombre de mafias impliquées, il est très probable qu’il soit un simple “freelance”, vendant ses services au plus offrant. HOPE n’a pas reçu les autorisations solarkiennes pour démanteler le réseau.


                      D. Brando #1
                      Agent HO-8755. J’ai été mandaté par une de vos associés dénommée Naïcel pour vous transmettre mon avancée sur l’enquête concernant l’affaire du Chirurgien Jevast. Je pars en planque quelques semaines à Solarii pour recueillir des informations.



                      Après lecture, Naïcel se tourna vers Geleerde.

                      Que se passe-t-il ? Résume-moi tout.


                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210



                      — Je ne le pense pas : j'en suis convaincue.


                      Le regard perçant de la louve ne quitta pas un seul instant la marque sur le mur. Bien trop concentrée dans sa quête de réflexion et de raviver ses souvenirs, elle répondait mécaniquement à Naïcel, jusqu'à soudainement se figer une brève seconde. Devait-elle lui préciser que la peinture pour constituer le symbole sur le mur était le propre sang de l'Empereur ? Devant l'inquiétude constante qu'elle avait envers son jumeau et dans chacune de ses actions, l'hybride se ravisa bien vite. Inutile de tourmenter la belle avec une information aussi délicate que celle-ci.

                      Subitement, la jeune rouge prit aussitôt son rôle à cœur dans cette affaire, invoquant l'IA du bleuté en renfort. Lorsqu'elle évoqua le nom de D. Brando et que la tristesse pouvait se lire sur son visage de porcelaine, Geleerde se contenta de la rassurer à l'aide d'un simple mouvement de la main qu'elle posa contre son épaule, lui accordant un regard à la fois confiant et déterminée. Bien sûr, la Trompeuse de Mort ignorait elle aussi si le Solarkien ancien Agent de HOPE avait pu s'en sortir vivant lors de la déchéance, mais ce n'était pas ce qui l'alarmait : elle devait garder Naïcel au maximum de ses capacités, étant celle qui avait été en première ligne pendant la mission pour mettre la main sur Jevast. Son aide en serait des plus précieuses, elle le savait.

                      Consultant à son tour sa HOPEWatch, la tempéteuse brune se remémora en même temps que Naïcel les messages de leur ancien coéquipier. Naturellement, Nashar avait contacté Geleerde après le deuxième message du Solarkien, demandant des explications à ce sujet, ne comprenant pas pourquoi il pouvait bien le harceler de la sorte. Rien de nouveau donc, mais ce n'était pas une perte de temps pour autant. À cela, Geleerde ne pu d'ailleurs s'empêcher de sourire discrètement, songeant au fait que la belle rouge avait pris la situation bien trop à cœur au point de garder contact avec D. Brando. Naïcel ne changerait donc jamais : derrière les épines se cachait donc bien toujours une rose à l'âme tendre.  

                      Devant l'interrogation de la jumelle, la louve se dirigea vers l'un des fauteuils de la chambre pour s'y asseoir. La conversation promettait d'être bien longue... Relevant le meuble qui avait été précédemment renversé tout en attrapant l'écharpe de Nyris pour lui faire éviter un mur qu'il se risquait à bien trop vite rencontré sans son intervention, elle poussa un profond soupir avant de commencer son long monologue :  



                      — Depuis la disparition du Vaisseau-Monde, nous avons pris toutes les dispositions nécessaires dans notre traque contre Jevast. En restant sur Akerys, Nashar a pu récolter diverses infos le concernant, notamment le fait qu'il effectuait des allers-retours réguliers entre Idandrin, la zone III de Kamtsu et Doaden. Il suppose qu'il procède à des visites de laboratoire dissimulés dans l'ensemble de Solarii. Comme tu le sais, Jevast utilise une société de transport pour dissimuler ses livraisons illégales, mais il est plus que probable qu'il commerce avec d'autres sociétés pour les mêmes tâches.


                      Prenant une courte pause, elle se gratta mollement la nuque avant de reprendre :

                      — Sa clientèle est essentiellement et habituellement d'origine Solarkienne, mais sa présence à HOPE était étrange, pour ne pas dire interdite. Depuis peu, Jevast semble avoir étendu son business à Nefyria, pour braconnage, mais je n'ai guère plus d'infos à ce sujet. Dernièrement, j'ai suivie la trace d'un autre chirurgien qui semblait être en contact avec lui, me confirmant qu'il traînait régulièrement à la zone III de Kamtsu. J'ai également appris le surnom qu'on lui donne dans le milieu : l'homme au mille visage. Une fois que Nashar et moi-même nous nous sommes retrouvés, nous avons décidés de retourner à Solarii ensemble pour suivre les pistes les plus pertinentes quant à nos recherches. Je te passe les détails, mais nous avons dû retarder notre départ pour le bien d'une mission sur les terres de Val...


                      Le visage crispé et le regard terni par la frustration, elle ajouta d'un ton monocorde :

                      — C'est là que mes souvenirs s'érodent. Impossible pour moi de te dire comment, ni pourquoi nous sommes arrivés ici. La seule chose dont je suis sûre, c'est que nous n'aurions jamais choisi ce lieu par hasard. On doit être là depuis un moment. Quelques jours, tout au plus.






                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Nyris s’était finalement calmé. Assis sur le lit après que quelqu’un, Geleerde au vu de la force exercée, ne tire sur son bandeau pour l’empêcher d’aller là où il voulait, il croyait sincèrement que sa soeur le guérirait. Après tout, elle cherchait toujours son bien, même si cela lui déplaisait quelques fois. En effet, Naïcel pouvait être… était une véritable peste. Néanmoins, le rouge savait très bien qu'elle agissait ainsi par devoir, et pour acompte d’une vieille dette. Bien qu’il n’en voulait d’ailleurs pas le remboursement, il la laissait faire : elle en avait besoin. Et puis de toute façon, il ne pouvait pas s’opposer à elle.

                      Néanmoins, s’il y avait bien une chose qu’il ne lui pardonnerait pas - facilement -, c’était de l’avoir aveuglé… À ce moment bien précis. Quelles étaient les chances pour qu’une situation comme cela se renouvelle ? Aucune. C’était son moment à lui, et elle le lui avait arraché, violemment qui plus est. Pour sûr, il n’allait pas lui rendre la vie facile. Il tâcherait de la lui pourrir aussi longtemps qu'il garderait les douces images de Geleerde dans son esprit... C'est à dire pour toujours.

                      S’habituant peu à peu à ne plus voir, le rouge se concentra sur ses autres sens. D’abord l’odorat, avec lequel il sentit un déodorant bon marché - utilisé par l'hôtel - et l’arôme du tabac qui commençait à refroidir. En faite, c’est tout ce qu’il était capable de sentir, et d’identifier. De légers effluves de Geleerde et Naïcel venaient de temps à autre enchanter ses narines, mais les étouffantes et puissantes odeurs détectées plutôt prédominaient sur tout.

                      Vint évidemment le tour de l’ouïe. Là encore, pas de surprise transcendantale : les voix de Geleerde et Naïcel couvraient tout autre son qui aurait pu venir de l’extérieur de la chambre. Il semblerait que ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait se découvrir des super pouvoirs. Déçu, il soupira d’ennui et finit par prêter l’oreille à ce qui se disait. Des choses assez graves semblaient se dérouler… Un travail pour le Pro Tech Teur ? Très certainement ! Mais le sérieux qu’il détecta dans la voix de la louve le priva de la joie de jouer au super héros. Elle prenait cette affaire à coeur, cela pouvait s’entendre. Le plus étonnant arriva cependant par la suite, lorsqu’il sentit la même implication dans la voix de Naïcel.

                      Vous avez incroyablement bien travaillé…


                      La belle apporta l’ongle de son pouce à ses lèvres, hésitant à le ronger. C’était un signe montrant son envie : Nashar avait la chance de pouvoir mener ce genre d’enquête avec Geleerde quand il le voulait, pas elle. Frôlant la jalousie, Naïcel se ressaisit rapidement.

                      Donc nous sommes à Solar-


                      Hu ~ fufu !


                      Coupa alors Nyris, las d’écouter passivement.

                      Laissez-moi résumer ! Mes capacités de déduction sont décuplées grâce à la perte de ma vue. Nous sommes à Solarii, sur les traces de ce Jevast aux mille chirurgiens… Geleerde ne se souvient plus de la raison précise de notre présence ici et Nashar s’est divisé sans prévenir dans la nuit, d’après la... Ahou ! Ahum ! La réaction de Geleerde au réveil. Hm…


                      Frottant son menton pour montrer son intense réflexion, il conclut :

                      Nous sommes dans une chambre d’hôtel. Si vous étiez sur la piste de Jevast, je doute que vous ayez choisi cet endroit au hasard, En toute logique, nous devrions être assez proches de l’endroit où vous comptiez mener l’enquête !


                      Fier, le rouge renchérit :

                      Qui plus est, le fait que Nashar se soit divisé dans la nuit prouve que sa vie a été menacée. Vu qu’il n’a pas pris la peine de réveiller Geleerde, cela veut dire que c’est arriver très vite… Ou qu’il ne pouvait pas le faire. À moins qu’il ait essay-...


                      Le visage masqué par l’écharpe de Nashar, on pouvait malgré tout voir qu’il venait d’arrêter de jouer au détective.

                      À moins qu’il ait essayé de le faire. Le symbole rouge sang… C’est son sang, n’est-ce pas ?


                      Ayant pu repérer la louve à sa voix, plutôt lors de son long monologue, il tourna sa tête vers elle - un peu trop, certes - pour bien lui montrer que la question lui était adressée. Les yeux de Naïcel s’écarquillèrent avant qu'elle s’époumona :

                      Hein ? Mais alors… Nous ne sommes pas en sécurité ici !


                      Du calme, Nee-san. Il n’y avait de sang nulle part dans le lit lorsque nous nous sommes réveillés. Cela veut dire que s’il a été blessé, ce n’était pas très sévère. Enfin, pour lui en tout cas.  Et puis je ne connais grand-chose qui pourrait faire du mal à toi et Geleerde. Bref, il y avait autre chose qui a fait que Nashar ne pouvait pas réveiller Geleerde et qui l’a forcé à se…


                      Nyris pensa un instant à la sensation d’un frottement de doigt si intense contre un mur que ce dernier s’en retrouvait repeint de sang. Un frisson de malaise parcourut sa colonne vertébrale.

                      ...S'abîmer contre le mur…


                      Surprise de la soudaine utilité de Nyris, Naïcel tenta elle aussi d’apporter sa pierre à l’édifice.

                      N’as-tu rien remarqué d’inhabituel pendant la nuit, Geleerde ?


                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210



                      L'ambiance pour le moins pesante sur leur tête pouvait être également perceptible dans le regard de la louve. Qu'avait-il bien pu se passer dans cette chambre durant son sommeil ? Pourquoi ne se souvenait-elle de rien ? Si elle comptait partir dans ses propres réflexions, elle fut soudainement stoppée par l'intervention de Nyris qui énuméra tous les détails, avec plus ou moins de précision et de véracité... Jusqu'à ce qu'il en vienne à évoquer le sang de Nashar.

                      Pour la première fois depuis qu'elle le connaissait, la louve ressentie le besoin de le faire taire, de lui faire mal. Il venait de commettre une erreur juste devant elle, l'une des pires qu'il aurait pu commettre. Par automatisme, elle se releva subitement de sa chaise, fusillant le jeune rouge d'un regard assassin. Fort heureusement, il reprit bien vite la chose en main, rassurant sa jumelle de l'état du bleuté et apaisant la colère de l'indomptable. Surprise ? Elle l'était. Rares étaient les fois où le jeune homme à la voix dorée se montrait aussi entreprenant dans une situation comme celle-ci. Prenait-il enfin l'assurance que la Trompeuse de Mort espérait depuis des lunes ? Finalement, sa rage redescendue aussi vite qu'elle s'était élevée. Soufflant rapidement du nez tout en penchant la tête en avant, elle prit soudainement une pose que seul Nyris aurait pu reconnaître. Certes, il ne voyait toujours pas, mais c'était sans importance.      

                      — C'est élémentaire, Détective Dazai.


                      Reprenant rapidement de son sérieux habituel, elle lui décerna un sourire tendre et que l'hybride n'offrait généralement qu'à lui. Encore une fois, il ne pourrait hélas la voir, mais cela lui importait peu.

                      — Bien joué.


                      Après quelques secondes de silence pour le moins forcée et le temps que la louve décida de se rasseoir, Naïcel demanda à la louve si elle se souvenait de quoi que ce soit pouvant les aider à reconstituer le puzzle. Perdant finalement son sourire, Geleerde se pinça de nouveau le menton, coudes posés contre ses cuisses et le buste en avant. Nyris avait raison. Nashar l'aurait forcément prévenu s'il en avait eu le temps. Si quelque chose s'est passé ici, dans cette pièce, ils se devaient de le découvrir. Durant sa réflexion, une mèche rebelle vint dessiner les contours de son visage qu'elle ne prit pas la peine de replacer derrière son oreille avant qu'elle ne reporte toute son attention vers Naïcel. En réponse, l'indomptable secoua négativement de la tête. Rien. Absolument rien ne lui venait en tête, si ce n'est la sensation d'avoir dormi beaucoup trop longtemps.

                      — Je te l'ai dit : je ne me souviens pas les jours qui précèdent notre réveil, ni même cette nuit. La seule chose qui me vient en tête, c'est...


                      Une main massant sa nuque afin de tenter - en vain - de lui retirer cette sensation des plus désagréables qu'elle avait depuis son éveil, la louve prit un nouveau temps de réflexion avant de reprendre dans un murmure à peine inaudible :  

                      — Ce rire.


                      Un flash d'une journée précédant son coma lui revint soudainement en mémoire, mais dont seul le rire rauque et infâme d'un homme continuait de se répéter dans son esprit, tel le vieux tourne-disque de leur chambre qui avait cessé depuis peu d'émettre le moindre son.

                      — Un rire que je n'avais encore jamais entendu, nulle part auparavant. Il y a aussi du mouvement autour de nous, une foule peut-être, des passants. Du bruit. Et encore ce rire, puis... Plus rien.


                      La démangeaison dans le creux de sa nuque ne cessait de devenir plus intense au fur et à mesure, au point même que l'hybride n'arrivait plus à rassembler ses pensées correctement. Ce n'était pas normal. Toutes dégradations physiques finissaient toujours par se guérir, prenant parfois plus de temps selon la gravité de la blessure. Pendant qu'elle continuait inlassablement de gratter sa peau couleur porcelaine, la louve sentie soudainement dans le creux de ses doigts une forme inconnue qui n'était habituellement pas censé être là. Arquant d'un sourcil interrogateur, elle fit signe à la tumultueuse rouge de s'approcher :  

                      — Naïcel, tu peux me dire ce que tu vois ? Ici.




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Nyris s’arma d’un sourire des plus satisfait lorsque Geleerde attesta de ses compétences de détective en faisant référence à une de ses séries préférées. Loin d’imaginer que la louve s’était temporairement énervée contre lui, il ne pouvait être plus heureux… Enfin, il aurait aimé retrouver sa vue, mais le sort de Naïcel allait prendre du temps, d’après elle. Cette dernière fit d’ailleurs la moue face à cette complicité. Était-elle la seule à ne pas avoir une relation privilégiée avec Geleerde ? Pourtant, même si elle essayait, elle ne pouvait s’empêcher de la repousser, toujours plus violemment. Mécanisme de défense ? Elle hésitait à consulter.

                      La brune commença à se gratter intensément la nuque, provoquant alors un bruit qui éveilla la curiosité de Nyris. Il se tut cependant, n’en sachant pas la provenance et, tout comme Naïcel, il écouta très attentivement les dires de Geleerde. Aucun souvenir des jours précédents, une étrange impression d’avoir dormi longtemps et… Un rire. Du mouvement. Un endroit public, ou du moins, avec beaucoup de personnes et du bruit.

                      À Solarii ça peut être tout et n’importe quoi… Une zone industrielle, une gare, une route, un bâtiment… Il faudrait déjà voir où nous sommes ! Ronda ! Localise-nous !


                      Mise à jour 50%.


                      Ah, oui…


                      Se saisissant de la HOPEWatch, Nyris chercha un moyen de l’utiliser sans l’interface vocale et... sans vision. Pendant qu’il était occupé à changer la langue du système pour du Val’Ka, Geleerde demanda à Naïcel d’inspecter sa nuque pour trouver la source de sa démangeaison. La belle hésita quelque peu. Qu’est-ce qu’on penserait d’eux si on les voyait aussi proches, alors que la louve était dans cette tenue ? Et puis ce n’était absolument pas le moment pour régler des incommodités personnelles ! Avec ce potentiel danger dans les environs, l’heure était à la réflexion et à l’action… Ou la fuite. Ils pourraient simplement rentrer à Akerys, et en discuter là-bas…

                      Mise à jour complète.
                      Analyse de l’intégrité des données…
                      Intégrité validée.
                      Connexion au Réseau HOPE…
                      Connexion impossible.
                      Détection du protocole HOPENet.
                      Connexion à HOPENet...
                      Connexion effectuée avec succès.
                      Mise à jour de la base de données…
                      Mise à jour terminée.
                      Analyse de l’intégrité des données…
                      Intégrité validée.
                      Connexion au Réseau HOPE…
                      Connexion impossible.
                      Reconnaissance de l’utilisateur…
                      Nyris identifié, associé au matricule HO-8755.


                      Quelques secondes s’écoulèrent alors. Des secondes où Naïcel n’en revint pas que la HOPEWatch, dysfonctionnelle depuis la Déchéance, refonctionne soudainement. Tout aussi surpris, mais s’attribuant le mérite de l’exploit, Nyris afficha une mine des plus fiers .

                      Voilà ! Je l’ai réparé ! C’était pas si compliqué que ça ~


                      Bonjour, Héros ! Traitement de votre demande en cours… Localisation : Idandrin, Block des Affaires, Hôtel de l’Engrenage Plié. Voulez-vous en savoir plus sur la zone ?


                      Fais donc ma petite Ronda ! Dis-moi tout ce que tu sais sur le quartier !


                      Cette partie du Block des Affaires d’Idandrin concentre une partie des échanges économiques de la ville. Plusieurs entreprises influentes ont une maison mère, une filiale ou une boite aux lettres ici. En raison du caractère confidentiel des échanges et d’accords passés avec les locaux, la police de la ville ne fréquente que très peu cet endroit.


                      La couverture parfaite pour une activité illégale, alors.


                      Conjoncture incorrecte : La police d’Idandrin a très peu d’influence ici, mais la haute et vicieuse concurrence entre les entreprises les pousses à toujours se conduire parfaitement, afin de ne pas se faire dénoncer. Le taux d’activité illégale dans ce secteur est extrêmement bas et se limite à des délits de dégradation des bâtiments municipaux.


                      Ah…


                      Nyris repartit dans ses réflexions, il n’avait plus droit à l’erreur. Naïcel quant à elle, se demandait si elle ne devrait pas le rendre aveugle à chaque Division. Elle se souvint par la suite de la demande de Geleerde. En la voyant une nouvelle fois se gratter frénétiquement, la rouge soupira et décida d’y jeter un oeil, mais absolument sans arrière-pensée . Elle s’approcha donc de la peau de la louve, jusqu’à pouvoir pleinement sentir son parfum. Les sensations de l’intime cocon qu’elles avaient partagé peu avant remontèrent alors. Sa peau contre la sienne, son souffle coupant le sien, sa respiration rythmant la sienne. Un vrai et rare moment d’harmonie où ce qu’elle pensait de Geleerde n’avait plus aucune importance. Naïcel en fut quelques destabilisés , mais elle tenue bon.

                      Je vais voir ça. Surement une puce ou une carap-...


                      Stoppant sa boutade - qui n’était là que pour masquer sa gêne -, la rouge eut un mouvement de recul en voyant la peau de la louve, d’habitude si désirable, étrangement teinte. L'intonation qu'elle prit coupa court à la blague.

                      Tu as… Une plaque bleuâtre... Du diamètre d'un raisin… Avec des rayures rouges... Ou ce sont tes veines... Et au centre, il y a un point, comme si tu avais était piqué par quelque chose.


                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors Gel1210



                      Nyris avait décidément bien de la ressource à revendre. Agréablement surprise de le voir capable de se donner autant pour le bien commun, elle n'était toutefois pas réellement convaincue qu'il avait réussi à rendre de nouveau fonctionnelle la HOPEWatch de Nashar... Surtout avec l'état actuel dans lequel il se trouvait. Le miracle était pour le moins curieux, pour ne pas dire insensé : devraient-ils aussi se méfier de leur I.A personnelle ? Serait-elle corrompue ? Geleerde tenta de ne pas y songer, se convainquant, non sans difficulté, que leurs détracteurs - aussi intelligents pourraient-ils être - ne pouvaient pas être allés aussi loin...

                      Lorsque, enfin, Naïcel décida de jeter un œil au mal de la louve, la concernée arqua d'un sourcil interrogateur quand elle lui décrivit ce qu'elle voyait. À même sa peau, les contours d'une marque qui pouvait s'apparenter à la trace d'un méfait d'un toxicomane des rues y avait élue domicile. Étonnée, Geleerde fit passer de nouveau ses doigts contre la blessure, pressant sa chair à l'aide de ses ongles. Ramenant sa main vers ses lèvres, elle fit passer son pouce dans le coin inférieur de sa bouche avant de l'essuyer d'un revers de main.  

                      — Du poison.


                      Un nouveau regard vers le symbole sur le mur, elle reprit :

                      — C'est sans doute ça qui m'empêche de reconstituer mes souvenirs et qui justifie mon sommeil prolongé... En plus de la division.


                      Nashar avait très certainement dû subir lui aussi ce désagrément, expliquant ainsi pourquoi la division s'était produite. Très rapidement, l'hybride commença à réfléchir de nouveau, se relevant pour récupérer sa HOPEWatch qu'elle avait posée sur la table de chevet.

                      — Mirrow. Indique-moi depuis combien de temps nous sommes ici avec Nashar.


                      Naturellement, l'I.A de Geleerde avait perdue de sa grandeur depuis la Déchéance, perdant ainsi l'hologramme du petit rongeur adorable - et pourtant imbuvable - que Geleerde avait dû apprendre à supporter avec le temps. À la place, la HOPEWatch s'était réinitialisée pour ne conserver que le strict minimum nécessaire, bien que, comme par hasard, toutes les fonctionnalités n'étaient pas encore au point...

                      — Analyse en cours. Recherche de données complémentaires... Présence à Solarii, continent Idandrin. Quartiers des affaires, Hôtel de l'engrenage plié. Matricule HO-8755 introuvable. Confirmation visuelle ?


                      — Non nécessaire.


                      — Présence du Matricule HO-0765 détectée depuis quatre jours, cinq heures, vingt-deux minutes et onze secondes.


                      Laissant un temps de repos fugace, elle éleva de nouveau la voix :

                      — Du mouvement dans la pièce durant cette nuit ? Une présence, autre que la nôtre ?


                      — Données corrompues. Réinitialisation requise. Confirmation ?


                      D'un soupir, l'hybride secoua négativement de la tête avant de répondre :

                      — Accordé.


                      Le temps que son I.A ne revienne vers eux, l'indomptable décida de revenir vers les jumeaux, annonçant les prémices d'une nouvelle investigation :

                      — L'idée ne m'enchante pas, mais peut-être devrions-nous interroger les employés et clients de l'hôtel.




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Du poison ? Cela en avait tout l’air. Naïcel avait déjà vu certains effets de produit nocif à Valice - c’était d’ailleurs pour cela qu’un gouteur était obligatoire au sein du palais. Les boursouflures et autres colorisations de la peau de la louve n’avaient pas pu être provoquées par une simple réaction allergique… Et puis Geleerde n’était surement allergique à rien, à part aux bonnes manières, pensa Naïcel. Mais un poison qui empêchait de se souvenir d’une période de temps, ça existait ? Vu que la brune était faite différemment d’un natif de Solarii - ou d’une autre planète -, il avait des chances que cela soit un effet secondaire. En même temps que Geleerde, Naïcel pensa au sort de Nashar.

                      Cela veut dire que Nashar a lui aussi été empoisonné… Et ça nous a menés à la division.


                      Nyris intervint alors, comme pour empêcher qui que ce soit d’autre de prendre la parole.

                      Si l’empoisonneur nous avait aperçus après la division, il nous aurait empoisonnés aussi.


                      Ne parle pas de malheur !


                      Calme-toi, Nee-chan. Ce que je voulais dire, c’est que notre malfaiteur est parti sans s’assurer d’avoir réussi son coup… Donc à l’heure actuelle, il doit être persuadé d’avoir mené son assassinat à bien.


                      Pertinente, la remarque de Nyris calma l’inquiétude naissante de Naïcel, pour l’instant. Les ennemis confiants étaient les plus faciles à battre, après tout. Geleerde interrogea alors l’IA de sa HOPEWatch. D’après elle, la louve était sur Solarii depuis 4 jours, surement en compagnie de Nashar. Aucune information sur ce qui a pu se dérouler dans la chambre ou à l’extérieur pendant ce temps. La brune proposa alors d’interroger le personnel de l’hôtel.

                      C’est une très bonne idée ! Avec ma vision manquante, je peux détecter les menson- Aie !


                      Naïcel lui cogna la tête du poing pour le faire taire.

                      Ne dis pas n’importe quoi, il y a peut-être un meurtrier ! Je doute qu’il ait essayé de vous tuer au hasard, il doit travailler pour quelqu’un qui vous veut du mal. Si ça se trouve, il est encore dans les parages. Alors... Euh…


                      Nyris compléta et précisa alors ce que Naïcel tentait de dire.

                      Geleerde devrait rester dans la chambre, c’est ça ? C’est une bonne idée ! Comme l’empoisonneur ne nous a jamais vus, cela éveillera moins ses soupçons s'il est encore dans les environs. S’il la voit, il voudra surement corriger son erreur et reten- Aie !


                      Un nouveau coup dans la cabosse stoppa le rouge.

                      Vous devriez rester ici tous les deux ! Sans tes yeux, tu n’es pas en état de faire quoi que ce soit, à part foncer dans les murs !


                      La belle se tourna alors vers Geleerde, pour lui demander son avis. Elle n’était pas particulièrement attachée à ce plan, si la louve voulait procéder autrement, elle serait d’accord. Mais si elle pouvait retirer Nyris de la ligne de mire d’un tueur, tout en le laissant sous la protection de quelqu’un d’aussi puissant qu’elle, cela la rassurerait beaucoup.

                      On resterait en contact visuel et sonore, avec nos HOPEWatch, ça te va ?


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas