REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Behind closed doors

                      Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
                      Partagez
                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors - Page 2 Gel1210





                      Si l'idée de rester dans la chambre de l'enchantait guère, elle devait bien admettre que les jumeaux avaient raison sur ce coup. Si le prétendu assassin revoyait le visage bien vivant de la louve, aucun doute qu'il s'assurerait de corriger son erreur. Cependant, ils oubliaient un élément crucial la concernant. Geleerde avait été forgée dans les torrents de lave bouillant des volcans : obtenant ainsi la vie dans un miasme d'horreur à la couleur du soufre et du sang. Le poison n'avait pas été suffisamment efficace pour la faire taire. Elle vivait, encore... Et toujours.

                      Si quelqu'un se devait de prendre des risques, c'était bien elle et non Naïcel. Certes, en comparaison de Nyris, la belle se débrouillait parfaitement bien seule, en plus d'être dotée de grandes capacités au combat. L'hybride comprenait également combien la sécurité de son frère lui était si important à ses yeux, chose qu'elle ne pouvait que partager avec elle.

                      Habituellement, l'indomptable aurait refusé ce plan, mais cette fois-ci, elle en décida autrement. Réfléchissant quelques secondes sans un mot, la louve décida de se convaincre qu'il s'agissait là de la meilleure alternative. Tant qu'elle n'avait pas retrouvé sa mémoire et qu'elle n'avait pas écartée la possibilité que le poison coulant encore dans ses veines ne possédait pas d'autres effets secondaires, elle se devait d'éviter le moindre problème. S'exposer vers un danger encore plus grand et pouvant mettre à mal les deux jumeaux n'était pas une option.

                      — Entendu. Je te veux en constante communication avec nous. Ne sors de l'hôtel sous aucun prétexte autre que pour t'éloigner du danger. Ne te risque pas à faire quoi que ce soit qui pourrait te mettre dans une situation délicate. Préviens-moi dès que tu as quelque chose et reviens-nous aussi vite que possible.

                      Le ton de sa voix paraissait bien lourde, ne laissant aucune place à la moindre protestation. Plus encore que son attachement envers Nyris, la Trompeuse de Mort ne laisserait rien, ni personne pouvant ne serait-ce que frôler du doigt le moindre cheveu des deux moitiés d'un tout.

                      — Suis-je bien clair ?


                      * * *

                      Assise en tailleur sur le lit et HOPEWatch à ses côtés, la louve écoutait d'une oreille attentive les éventuelles remarques de Naïcel désormais loin d'eux. Si son affinité à ressentir les énergies ne surpassait aucunement celle de Nashar, elle pouvait malgré tout se fier à ses sens développés pour se faire une meilleure idée de ce qui l'entourait. Le visage fermé, Geleerde cherchait à se concentrer du mieux qu'elle le pouvait tout en gardant un œil attentif vers Nyris. Quelques bruits de pas à l'étage aiguillèrent la louve dans sa traque ainsi que le cliquetis d'une montre dans la chambre voisine, provoquant un soupir de contrariété à la tempétueuse brune.

                      Rien ne paraissait anormal... Pour le moment.


                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      D’aucuns auraient pensé que Naïcel aurait eu du mal à laisser Nyris entre les pattes de Geleerde. Elle savait le penchant de la louve pour la lubricité et était consciente des âpres que son frère traversait à son âge. Néanmoins, sa sécurité primait sur tout. Cela lui coûtait de l’admettre, mais auprès de la brune, le rouge était beaucoup plus en sécurité qu’auprès d’elle.

                      Acquiesçant aux demandes de Geleerde, la belle passa la HOPEWatch de Nashar, qui avait, comme depuis toujours, la forme d’une montre à gousset, à son cou. Le pendentif commença alors à filmer ce qu’il avait en face de son objectif. L’oreillette dissimulée dans la chaîne de la montre fut rapidement mise en place et la retransmission sonore et graphique vers la HOPEWatch de Geleerde fut un succès. Naïcel était prête à y aller.

                      Attends !


                      S’écria soudainement Nyris. Se levant d’un bond, il tâtonna jusqu’au bord du lit et en fit le tour pour trouver les vêtements en lambeau de Nashar. Durant de longues secondes, il la fouilla quelques secondes l’amas textile, jusqu’à ce qu’il en sorte un petit carré en plastique.

                      Je me disais bien que Nashar ne viendrait pas à Solarii sans sa carte de crédit intraçable.


                      Naïcel tiqua quand elle apprit l’existence de l’objet.

                      Et comment tu sais ça, toi ? Je n’étais pas au courant.


                      Oh… Eh bien…


                      Nyris put entendre les sourcils de sa soeur se froncer.

                      C-C’est Finn ! Il y a c-cinq divisions de ça ! J-Je l’ait surpris en train de fouiller le bureau de Nashar p-pour la trouver ! J’allais te le dire, mais… Il m’a acheté une figurine… Plusieurs fois... S-Sans que je lui demande !  Du coup… Teehee ~


                      La rouge soupira lourdement. Finn commençait vraiment à avoir une mauvaise influence sur son frère. Sa pureté ne serait plus jamais mise à mal par ce malotru. Dès son retour à Akerys ou à sa prochaine Division, l’embrouilleur allait en prendre pour son grade. Il était peut-être le chef de la sécurité du Demon’s Empire, mais il sera bien vulnérable après que Naïcel lui soit passé dessus. La belle se dirigea alors vers la porte de la chambre, d’un pas décidé.

                      On en reparlera après. Crois-moi.


                      S-Si tu veux… Mais attends ! Prends la carte !


                      Et pourquoi j’en aurais besoin ?


                      Nyris tourna sa tête vers l’emplacement présumé de Geleerde, comme pour qu’elle révèle une évidence à la rouge. Sentant l’impatience de sa soeur monter, il finit par le dire lui-même.

                      Nous sommes à Solarii… Ce n’est pas pour rien que Nashar a une carte intraçable…


                      La corruption Solarkienne n’était plus à prouver, bien que de nombreuses exagérations étaient faites. Tout ne s’achetait pas, mais la plupart des choses se négociaient bien. Se rappelant alors de ce précepte, Naïcel accepta de prendre la carte, à contrecœur. Elle savait qu'elle ne jouait pas le jeu de Finn en l'acceptant sans l'accord de Nashar, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'en sentir coupable.

                      Ronda, enregistre le code de la carte : 175 98 545 74 12. Tu seras obligé de le rentrer si tu dépasses 400 Capz.


                      Le silence qui suivit sa phrase informa le rouge que sa future "conversation" avec sa soeur allait être mouvementée et particulièrement savonnée. Il tenta néanmoins de se rattraper.

                      ...de ce que m’a dit Finn… Héhé, va savoir si c’est vrai... il est toujours saoul, haha.


                      Naïcel claqua lourdement la porte.


                      ***


                      La rouge débarqua dans un long couloir. Il n’y avait aucune lumière naturelle, simplement des lustres qui éclairaient ce qu’ils pouvaient. Paradoxalement, la basse qualité des ampoules offrait une ambiance tamisée que certains auraient pu trouver romantique. Mais Naïcel n’était pas là pour passer du bon temps. Soldate dans l’âme, elle laissa ses sens magiques analyser l’endroit.

                      Il y avait deux étages en tout. Le rez-de-chaussée était composé d’un accueil, de ce qui semblait être une cuisine et de grandes salles, surement réservées aux personnelles au vu de leur emplacement en retrait. Le 1er étage n’était composé que de salles moyennes, avec deux, une ou zéro personne à l’intérieur. Sachant que la chambre réservée par Geleerde et Nashar se trouvait ici et qu’elle partageait à peu près les mêmes dimensions que les autres salles, Naïcel en conclut qu’elle était toute des chambres. Le dernier étage, quant à lui, était divisé en deux parties bien distinctes. Des salles, surement encore des chambres, et un plus grand endroit, où une dizaine de personnes étaient réunies.

                      La belle s’empara de son pendentif pour y entrer rapidement à l'écrit les informations qu’elle venait de recueillir et les transmettre à Geleerde. Pas question de se faire repérer en parlant toute seule. Elle nota aussi le numéro de la chambre où ils se trouvaient : 218. Elle alla ensuite au bout du couloir, où un ascenseur en panne lui conseillait l’utilisation des escaliers, juste à côté. Nyris intervint alors.

                      Je pense que tu devrais te diriger vers l’accueil, peut-être que quelqu’un là-bas pourra nous en apprendre plus. Qu’en penses-tu, Geleerde ?





                      [Note : La décision est tienne ! Tu peux guider Naïcel et décrire ce qu’elle trouve en haut, en bas ou au même étage]


                      Dernière édition par Nashar le Sam 21 Sep 2019 - 14:18, édité 1 fois
                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors - Page 2 Gel1210



                      L'oreille tendue, Geleerde percevait du mouvement à l'étage. Des pas se voulant pressés ainsi qu'un bruit sourd et continuel, comme ci quelqu'un trainait un objet bien trop lourd pour lui. Difficile de savoir quoi sans un visuel, mais l'hybride ne comptait pas informer Naïcel et encore moins de lui dire d'y jeter un coup d'œil. Informant Nyris de vive voix concernant les découvertes de sa sœur, le jeune rouge proposa à ce que Naïcel se dirige vers l'accueil.

                      Cette idée ne plaisait pas particulièrement à la louve, mais entre choisir cette zone et l'étage, le choix avait été déjà fait : la sureté de Naïcel prônait avant tout. Fixant sa HOPEWatch qui effectuait toujours en second plan sa mise à jour nécessaire pour lui donner les enregistrements de la veille, Geleerde s'adressa ensuite à l'adolescent :   

                      — Ta sœur devra jouer finement sur ce coup : connaissant Nashar et moi, nous n'avons certainement pas transmis nos véritables identités au registre de l'accueil. Si elle veut en savoir plus, elle ne pourra pas bêtement demander des renseignements qui nous concerne : ça éveillerait bien trop les soupçons.


                      Prenant considération de tout ce que pouvait lui montrer Naïcel, l'indomptable tiqua à l'évocation de l'ascenseur. À en croire l'indication postée dessus, il était hors service pour la journée, dans l'attente d'un technicien. Fait étrange, la louve était convaincue que c'était également le cas depuis son arrivée à l'hôtel et surtout... Qu'elle et Nashar avaient déjà aperçu quelqu'un en train de l'utiliser. Un moyen quelconque pour dissuader les plus curieux ? Pour le moment, la louve épargna cette information à ses compagnons, jugeant qu'elle était pour le moment inutile tant qu'ils n'en savaient pas plus.

                      — Prends les escaliers et dirige-toi vers l'accueil. Nous verrons bien si ça m'éveille un quelconque souvenir.


                      * * *

                      — C'est qui, ces gars...


                      À l'intérieur de la grande salle, cinq personnes s'y trouvaient déjà, dont un qui semblait être l'employé destiné à accueillir la clientèle. Ce dernier était actuellement en plein interrogatoire par l'intermédiaire de deux hommes, tandis que les deux autres inspectaient les lieux au peigne fin. Si Naïcel prenait le temps de les observer, l'emblème de la police locale était aisément détectable sur leurs vestons.

                      — Pour la troisième fois, messieurs, il n'y a pas eu de coup de feu ici. De toute façon, sans la présence de mon supérieur, je ne peux pas vous permettre de fouiller les lieux.


                      — Votre soi-disant supérieur est injoignable pour le moment. Vous êtes libres de ne pas collaborer avec nous, mais notre mandat suffit pour contrôler les chambres sans avoir besoin de votre accord.


                      Visiblement, l'employé avait quelque chose à cacher. Les doigts de sa main droite pianotant frénétiquement dans le vide et contre le pli de son pantalon, il n'arriverait pas à cacher son stress bien longtemps auprès des enquêteurs...




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Behind closed doors

                      image nash


                      Descendre fut donc l’option choisie. Naïcel prit alors son temps pour descendre des marches. Ce n’était pas par paresse, mais pour une question de sûreté. Il y avait de maigres chances que le potentiel assassin les avait vus après la division, elle se devait donc d’être prête à réagir à tout instant, quitte à avancer tel un prédateur.

                      Une fois l’escalier emprunter, la rouge fit face à un spectacle retransmis à Geleerde et Nyris. Une altercation entre un des employés et la police ? Les deux hommes n’étaient pourtant pas en uniforme. Et cet employé semblait bien… Louche.

                      Je vous le redemande encore une fois. Dans quelle chambre les coups de feu ont été tirés ?


                      Puisque je vous dis qu’il n’y en a pas eu ! Et vous ne pouvez pas fouiller les chambres sans les clés… Qui sont dans le bureau de mon supérieur.


                      L’un des policiers, vraisemblablement le gentil flic, soupira, avant de s’allumer une cigarette.

                      Écoutez. Nous, nous ne faisons que notre travail. Plus vite on en aura fini ici, moins on passera de temps à “investiguer”. Cet endroit est vieux, je ne doute pas que pas mal de choses ont dû se passer ici depuis le temps.


                      L’employé déglutit légèrement avant d’incliner la tête et le torse, symbolisant qu’il était navré.

                      Je regrette, j’aimerai vous aider, mais je n’en ai pas la capacité.


                      Le deuxième policier, plus bourru dans son apparence, frappa alors du poing sur le comptoir.

                      Bah s’il faut défoncer les portes ! On les défoncera ! On a un mandat alors c’est pas des serrures qui vont nous arrêter ! Qu’est-ce qu’il va dire votre supérieur quand il rentrera et qu’il verra son taudis légalement saccagé !?


                      L’employé sua à grosse goutte à cette pensée, il perdrait évidemment son emploi et…

                      I-Il porterait plainte contre vous…


                      Le bourru claqua des lèvres avant de se retirer non loin, son comparse le suivit. Échangeant des messes basses, le plus pacifique remarqua Naïcel du coin de l’oeil. La rouge en profita pour s’approcher du comptoir et pour s’adresser à l’employé qui reprenait des couleurs.

                      Vous allez bien ?


                      Oui oui, c’est… Normal.


                      Vous n’avez pas peur de vous attirer des ennuis avec eux ? Ils avaient un mandat.


                      S’ils en avaient vraiment un, ils seraient déjà dans les chambres… C’est malheureux… Mais habituel ici…


                      La rouge lui donna raison en son for intérieur. Solarii n’était pas un endroit où il fallait croire les gens sur parole ; même les représentants de l’ordre.

                      Je vois… Je saurais m’en souvenir.


                      Lui adressant un sourire se voulant charmeur, la rouge n’oublia pas la raison de sa venue.

                      Dites-moi… J’aurais une question pour vous… Il se trouve que je me suis lié d'amitié avec un couple il y a quelques jours, et j’aurais aimé savoir leurs noms, afin de les recontacter plus tard. Pourriez-vous m’aider ?


                      L’employé arqua un sourcil à cette demande singulière, avant de lui adresser un sourire des plus intéressés. Il épia rapidement les policiers qui discutaient non loin, puis avança ce qui semblait être un terminal de paiement, dont le compteur affichait 500 Capz.

                      Je n’ai malheureusement pas le droit de vous divulguer ce genre d’information, madame.


                      Naïcel soupira. Cet homme n’arrangeait pas les clichés sur le solarkien moyen. Elle entreprit alors de sortir la carte de Nashar et d’y retaper le code que lui avait indiqué Nyris.

                      Parfait, à quoi ressemblaient-ils ?


                      J’ai mieux, ils étaient dans la chambre 218.


                      La rouge ne prit pas de risque, Geleerde et Nashar, même s’ils avaient des particularités physiques atypiques, aurait très bien pu arriver déguisé grâce à des sorts. L’énorme et insolente poitrine de la louve et les cheveux bleus de l’Empereur n’étaient pas vraiment des atouts lors d’une mission d’infiltration, après tout. L’employé pianota sur son terminal, avant de répondre.

                      Neleerde et Gashar, des Akers qui ont loué la chambre pour six nuits, Il leur en reste une. Ils ont payés pour ne pas être dérangés, hormis pour les repas. Hm… Ils n’ont pas utilisé nos services depuis quelques jours déjà. On en voit souvent des couples comme ça ici ; surement des amants en fuite.


                      Tandis que Naïcel s’offusquait d’un tel manque d’originalité dans le choix d’alias et surtout de l'appellation "amant en fuite", Nyris, proche de Geleerde, ne pouvait contenir un fou rire .

                      Neleerde ! Gashar ! Et après on aura du Navaro et du Fashar ? Feleerde ? Gavaro ?


                      Évidemment, Naïcel ne put s’empêcher de suivre son frère, avec un petit rire amusé . Que faire maintenant ?

                      vava
                      Geleerde
                      groupe



                      Behind closed doors

                      Behind closed doors - Page 2 Gel1210



                      Devant l'hilarité du duo, l'hybride ne pouvait que lever les yeux au ciel, jurant de ne plus jamais utiliser de tels alias aussi... Stupides. Pourquoi un tel manque d'originalité soudaine ? Cela ne leur ressemblait pas. L'urgence de la situation et le peu de temps devant eux avaient probablement dû conduire à ce choix. Oui, c'était forcément pour cette raison ! Autrement, elle ne voyait pas comment auraient-ils pu agir aussi stupidement. La réalité s'avérait hélas tout autre : la Trompeuse de Mort refusait tout simplement d'admettre - fierté oblige - qu'ils avaient indéniablement mal joué sur ce coup, mais nous tairons bien évidemment ce point afin de ne pas la froisser.

                      De nouveau plongé dans ses propres songes, Geleerde se releva du lit pour se rhabiller convenablement, inspectant à nouveau la chambre dans un tâtonnement lent et approximatif. Écoutant d'une oreille attentive la discussion entre Naïcel et le salarié, elle fut par la suite alertée par le biais de sa HOPEWatch que la mise à jour avait finalement pu être terminée. D'un rapide coup de la main, un second écran apparu en plein milieu de la chambre : désormais, elle pouvait visionner les évènements de la veille que sa montre avait pu enregistrer, tout en observant les agissements de Naïcel.

                      — Mirrow : avance rapide.


                      Aussitôt, son I.A fit le nécessaire pour que la vidéo s'accélère : telle une caméra de surveillance, la journée qui précédait celle-ci se déroulait sous les yeux attentifs de la louve. Avec Nashar également présent, ils fixaient tous les deux une carte usée qu'ils avaient posés sur la table de la chambre. Les murs, quant à eux, se trouvaient envahis de diverses paperasses et photographies que le duo avait pu prendre. Aucun doute : il s'agissait bien là d'une planque.

                      — Nous étions bien sur les traces de Jevast. C'était du moins le plan de base.


                      Plus la vidéo défilait et plus les souvenirs de l'indomptable revenait à la surface. Le choix de cet hôtel n'avait pas été fait par hasard : il offrait une vue imprenable du bâtiment dans lequel Jevast avait rendez-vous. Une information qu'ils avaient pu obtenir quelques jours plus tôt, mais que l'hybride n'arrivait pas à se rappeler comment. Évidemment, il était désormais improbable que le chirurgien au mille visage se trouvait encore là-bas à cette heure...  

                      — Cet enfoiré nous échappe encore.


                      Soudain, la vidéo de surveillance tressauta brutalement, son I.A indiquant une corruption des données, perdant ainsi l'enregistrement des cinq heures suivantes et agaçant par la même occasion la louve.

                      — J'ai toujours eu beaucoup de chance...


                      Malgré tout, elle pu tout de même obtenir de nouvelles informations, hormis cette perte : au-delà des cinq heures perdues, se trouvait encore un bref enregistrement permettant de voir une partie de ce qu'il avait pu se passer durant la nuit. Dans la chambre, se trouvait toujours le duo, tous les deux endormis pendant que la silhouette d'un homme se démarqua de la tapisserie du mur d'en face. Depuis combien de temps se trouvait-il ici et comment n'avaient-ils pas pu le remarquer ?

                      Intriguée, Geleerde ordonna à Mirrow de zoomer afin de mieux apercevoir l'homme en question. Ce dernier, armé de deux seringues, s'empressa de planter les aiguilles dans le cou de Nashar et Geleerde : voilà donc d'où venait le poison coulant dans ses veines... Encore une fois, le fait de n'avoir pas su détecter la présence de cet inconnu déplaisait à la louve. Mais une chose semblait encore plus étrange. Cette personne ne pouvait travailler pour le compte de Jevast, puisque de toute évidence, il avait cherché à les tuer durant leur sommeil. Le chirurgien avait beau être fou, il n'avait aucunement l'intention de perdre l'un de ses cobayes.

                      Subitement, une silhouette apparue à la fenêtre de la chambre, dévoilant un homme dépassant la trentaine et qui faisait signe à l'hybride de lui ouvrir. Reconnaissant son visage, elle s'empressa de le rejoindre, visiblement surprise de sa venue :  

                      — Blake ?


                      Blake Holmes. Akers anciennement Agent de HOPE, il était également par le passé le supérieur de l'hybride du temps de sa formation en tant que recrue. À en croire sa coiffure et sa tenue impeccable, il était dans l'un de ses bons jours.

                      — Je me suis occupé de lui, comme convenu. Les chiens de Solarii ne retrouveront pas son cadavre avant un moment et rien ne pourra remonter jusqu'à vous.


                      Pendant qu'il fouillait au peigne fin la chambre d'un air pressé, Geleerde quant à elle ne comprenait pas de quoi pouvait-il bien lui parler. Comment savait-il qu'elle se trouvait ici ? Elle ne l'avait pourtant pas revue depuis la déchéance.  

                      — Vous feriez mieux de quitter la zone le plus rapidement possible. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils vous retrouvent.


                      De toute évidence, son ancien supérieur était la présence qu'elle avait sentie à l'étage supérieur, celui-ci même qui avait fait traîner quelque chose à même le sol : sans doute la dépouille d'un homme qu'ils avaient visiblement convenu de supprimer sans même qu'elle ne s'en souvienne. Cela voulait donc aussi dire qu'ils s'étaient revus durant les jours précédents...

                      — Dirige-toi au sud-ouest de la ville et attends-moi au garage Lunaris. Je vous rejoindrais dès que possible.


                      Lançant par la suite à la louve les sacoches qu'elle portait habituellement ainsi qu'un autre sac qu'il tenait en sa possession, Blake posa un regard en direction de Nyris tout en arquant d'un sourcil :

                      — Où est l'Agent Nashar ?


                      Sans même lui répondre, Geleerde activa sa HOPEWatch pour avertir la jumelle :

                      — Naïcel, on se tire. Rejoins-nous à l'ascenseur dès que tu le peux.





                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas