REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Casse Magique

                      Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      L’ambition peut amener a bien des situations compliquées, c’était a cause d’elle que nous étions rassemblée dans cette chambre, bien plus miteuse que celle que j’avais partagé avec Negev auparavant. Mais l’idée du jour était bien différente : j’avais eu vent d’un mage cherchant a créer de l’or, installé dans une tour hautement piégée, gardée par du personnel assez … symbolique, par manque d’activité.

                      Une auberge miteuse, une chambre sombre, pauvrement équipée. Ce n’était pas très important, nous n’allions pas y rester bien longtemps, juste le temps de finir nos préparations. Ce genre d’endroits était souvent … mal famé et assez peu regardant sur le comportement de ses locataires du moment qu’ils restaient calme. Les meilleurs conditions pour comploter. Nous nous étions assis autour d’une table rachitique, un peu branlante, sur laquelle je posais mes pieds en m’adressant a Negev, a qui j’avais demandé de venir.

                      « Bon, je t’ai appelée parce que j’ai enfin une première cible : nous allons prendre d’assaut la tour d’un mage des environs, un certains Elyas, qui s’est enfermé depuis plusieurs mois pour étudier la création de l’or. Je veux ses travaux, ou tout ce qu’il aurait bien put produire avec ! J’ai déjà put rencontrer de ses gardes. Sans grande surprise, il ne s’attend pas a un assaut particulier et a protéger sa bâtisse surtout contre ses congénères, avec peu de préparation pour les vulgaires comme nous. Ses gardes se plaignent de s’ennuyer, de ne rien voir, la plupart rechigne a la tâche. Ce ne sera pas très difficile pour nous de les neutraliser. On entre dans la tour, on brave ses pièges magiques, on trouve ce qu’on est venus chercher et on détalle. Je ne pense pas que ça nous posera trop de problème, vus les phénomènes qu’on est, haha ! Tu as des idées, des propositions ? »


                      Je me balançais nonchalamment sur les pieds arrières de ma chaise en attendant les réflexions de notre spécialiste adorée.


                      Casse Magique  OPYaGTm
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Greed & Tractie !
                      Casse magique.

                      Premier rendez-vous.

                      Monsieur Greed m'avait demandé de le rejoindre. Je ne savais pas encore pourquoi, mais il semblerait qu'il souhaitait qu'on en discute à l'écart. Cela devait probablement être quelque chose d'assez sérieux, en voyant qu'il nous emmenait dans un coin sombre de la ville. Les rues étaient pratiquement vides, dans les teintes noires, grises et blanchâtres. Cela n'avait rien de bien accueillant, mais cela avait l'air d'être le cadet des soucis de l'homonculus, qui entra avec moi dans une auberge qui semblait bien peu fréquentée. Le sol grinçait d'un bois fragile et il y avait même un peu de moisissure à certains angles. C'était bien différent des bureaux de la société G&K que j'avais l'habitude de côtoyer, mais si ce lieu était un choix de mon nouveau chef, je devais m'y faire et le suivre malgré tout.

                      Montant donc dans une chambre qui restait dans l'ambiance peu appréciable, nous nous asseyâmes vite à nos places respectives, autour d'une table si malingre que lorsqu'il posa ses pieds dessus, j'avais eu peur qu'elle se brise en morceaux. Le visage sérieux avec une pincée de curiosité lisible dans mes yeux, j'attendais, mon fusil rangé dans mon coffre habituel, posé à mes pieds. Qu'allait-il me dire ? Était-ce ma première mission ?
                      ...Et c'était le cas. En l'écoutant attentivement, je pris mentalement note qu'il désirait... Les travaux d'un certain mage du nom d'Elyas, sur le projet de la création de l'or, comme d'anciens alchimistes dans mon monde avait pu tenter de le faire. Haussant un sourcil face à cette proposition, tout en ne manquant aucune information donnée, je me demandais si j'avais eu raison d'accepter de travailler pour lui en voyant où cela me menait. Mais je l'avais suivi, et maintenant je devais me fier à ses ordres... Bien que je ne me gênerai pas de lui proposer des tactiques plus intelligentes que... Foncer dans le tas comme j'avais l'impression qu'il me proposait.

                      Je vois... Une tour piégée et des gardes qui ne craignent rien de particulier..., je me frottai le menton, et, instinctivement, et donc sans perdre de temps à la réflexion, je me lançai dans un élan de stratégie, inspirée et pleine d'assurance, le sourire jusqu'aux oreilles. Je pense que je devrais aller de l'avant en me présentant comme un membre de l'Ordre des Jewelers. La plupart des habitants de cette citée me voit comme une Errante, donc cela devrait être assez crédible. Je viendrai en expliquant que je souhaite rencontrer ce fameux mage, sous demande de l'Ordre. Les gardes me suivront probablement et tu viendras les assommer par derrière. Je m'occuperai de leur ôter la vie sans faire couler de sang, et de faire disparaître leurs corps sans laisser de trace.

                      Poussant un petit rire fier et presque machiavélique face à ce plan que j'énonçais, je jouais avec mon index que je faisais glisser sur la table, comme pour indiquer des directions.

                      Suite à cela, nous prendrons les vêtements de ces gardes en nous faisant passer pour eux, en rejoignant le mage par le couloir principal, de quoi probablement éviter les pièges. À deux, nous pourrons nous occuper de lui sans problème je pense.

                      Je relevai ensuite mes prunelles écarlates vers celles de l'Avarice aux cheveux ébènes, en attendant son avis sur ma stratégie, mon sourire plutôt carnassier de hâte.
                      ...J'en avais oublié que ce que nous allions faire était parfaitement illégal, et normalement contraire aux principes de G&K, mais je me trouvais après tout dans un nouveau monde, travaillant pour quelqu'un d'autre... Alors pourquoi s'en gêner ? J'étais la seule T-Doll présente en ce nouvel univers...

                      Qu'en penses-tu ?

                         





                      Casse Magique  1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Casse Magique  69637601_p0
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      Negev faisait honneur a son titre de spécialiste et proposait quelques variantes au plan, précisant qu’elle pourrait approcher les gardes en se faisant passer pour un agent des Jewelers, ce qui devrait être plausible, au vus du fait que les gens pouvaient facilement l’identifier comme une errante. Pendant ce temps je les assomme et on s’habille avec leurs vêtements, avant d’infiltrer la tour par le couloir principal, probablement moins piégé que le reste de la tour. Ce n’était pas une mauvaise idée, bien que très complexe pour le peu d’énergie que cela nous épargnerait. En revanche, il y avait une point sur lequel nous n’étions visiblement pas en accord, celle concernant le sort des hommes une fois neutralisé. Je m’esclaffais, montrant mes mains en signe d’apaisement.

                      « Holà, du calme ! Personne n’a parler de les tuer. A partir du moment où il ne représente plus de menace a notre affaire, aucune raison d’aller plus loin ! Pour ton idée, pourquoi pas, mais tu n’as pas peur qu’ils puissent te demander une insigne ou quelque chose ? Peut-être même qu’il y aura un de ces fameux Jeweler parmi les gardes, je ne sais pas, mais je pense que ça serait trop t’exposer au danger pour ce que ça apporte. Il me suffirait de les affronter avec mon bouclier. Ils ne seront pas un danger pour moi et je pourrais tranquillement les neutraliser avec ton aide. Une fois fait, on pourra se déguiser et infiltrer les lieux a la recherche des travaux d’Elyas. »


                      Je recroisais mes bras, un peu plus pensif.

                      « Je n’ai rien à gagner à ce que tu sois blesser, alors réfléchissons a la manière la plus efficace d’avancer nos plans. Je pense que le mieux serais que je prenne la première ligne en profitant de mon immortalité pour les occuper pendant que tu m’aide a les neutraliser. En essayant d’éviter les cadavres, je précise. Ce n’est pas dans les règles de la maison. Si tu dois te protéger, fais ce qui doit être fait, mais essaye d’éviter d’accumuler les cadavres. Ce n’est pas vraiment bon pour les affaires. »



                      Casse Magique  OPYaGTm
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Greed & Tractie !
                      Casse magique.

                      Ah ! Voilà que Monsieur Greed ne semblait guère très ravi d'entendre que le châtiment que j'allais offrir à ces pauvres gardes. En effet, celui-ci ne voulait pas mettre fin à leur vie, simplement les mettre hors d'état de nuire. Mais si nous les gardions vivants, ils seraient capables de nous faire connaître par les autorités une fois la mission terminée ! À leur réveil, ils chercheront probablement à nous trouver pour nous faire payer ! De plus, l'idée de me montrer en tant que Jeweler avait l'air trop risqué pour lui... Ironique en voyant qu'il désirait aller de front ! Bien qu'il n'avait pas tort et que ses arguments semblaient bien crédibles, sa manière de faire ne plaisait pas. Surtout qu'il voulait se débrouiller en fonçant la tête baissée pour me laisser m'occuper du reste ! N'étais-je pas celle qui devait le protéger ? Je le servais, être blessée n'était pas bien grave !

                      Soufflant par le nez en perdant le sourire et en retrouvant un air plus grave, je m'amusai avec ma tresse avec mon index, avant de lui répondre, en le fixant droit dans les yeux.

                      Tu n'as pas tort. L'idée de me camoufler en tant que membre de l'Ordre serait probablement très risquée, peut-être trop. Néanmoins si l'on vient à neutraliser ces gardes, le mieux est de les tuer. Les laisser assommés ne nous attirera que des ennuis à leur réveil. Je veux bien qu'on aille se faufiler discrètement pour directement s'en prendre à eux dans le silence en évitant qu'ils avertissent les autres, mais je préfère de 1, ne pas m'inquiéter des représailles, et de 2, je ne souhaite pas être utilisée simplement pour m'occuper du reste que tu me laisses. Je suis ton garde du corps, ton sbire, je n'ai pas peur d'être blessée et si c'est le cas, j'aurais d'abord raté ma mission pour me faire silencieuse, mais en plus cela ne serait pas grave, car je suis celle qui te protège. Pas l'inverse.

                      Je préférais être directe et très claire pour me faire entendre. J'avais horreur qu'on n'utilise pas mes talents correctement. Je pouvais comprendre la bonne intention du geste mais je devais suivre mon travail avec brio. Et ce n'était pas en restant derrière que j'y arriverai ! Alors, me levant hors de ma chaise, je m'approchai de lui, en posant ma main sur la table, la tête penchée vers son visage, assurée et à nouveau souriante.

                      N'oublie pas que je suis une spécialiste. J'ai beau être plus efficace sur un champ de bataille, je reste cependant très douée dans ce genre de mission. Alors, fais-moi confiance...

                      Je ne m'étais jamais comportée de la sorte avec mon commandant ou encore Jericho, mais vu le moment que nous avions passé ensemble, j'avais une... Personnalité plus confiante, je dirais. Enfin... Je l'étais déjà mais ici... C'était différent. Il y avait comme une pensée joueuse derrière. Joueuse, provocatrice et aussi... Un peu moqueuse. Le fait que je voyais nôtre relation comme un étrange duo d'égal à égale, quand bien même je le servais, avait sa part d'importance. Ce n'était pas le cas avec mes deux autres leaders. Mais cela ne me dérangeait point. Non... Cela donnait... L'effet inverse. J'aimais ça. C'était inhabituel... Mais j'aimais ça. Et cela rendait nôtre relation... Encore plus spéciale et intéressante. J'espérais que cela soit tout aussi appréciable de l'autre côté. Bien que normalement je n'accordais pas vraiment d'importance à l'avis des autres, c'était différent avec mes leaders. Je voulais rendre fière Jericho comme mon commandant... Et maintenant je voulais que cela soit pareil avec Greed... Alors ses pensées à propos de moi-même m'intriguaient parfois... Bien que je n'osais jamais lui demander.

                      J'avançai mes lèvres et les collèrent contre les siennes, lui offrant un chaleureux baiser, court mais doux. C'était devenu... Quelque chose de classique entre nous.

                         





                      Casse Magique  1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Casse Magique  69637601_p0
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      La spécialiste était visiblement … insatisfaite de mes instructions. Elle argumentait qu’il était infiniment plus efficace d’éliminer nos ennemis pour éviter d’être signalé, qu’elle ne voulait pas être utilisé pour s’occuper des restes. Elle disait être mon garde du corps, mon sbire et que je ne devrais pas rechigner a l’utiliser pleinement. Elle était celle qui me protégeait, pas l’inverse et c’était là qu’elle se trompait. Elle était a moi, a MOI ! Et je ne laisserais rien ni personne me voler ce qui m’appartient ! La tension montait alors qu’elle défendait son droit de combattre, auxquels je répondais avec un ton strict.

                      « Tu es a moi, Negev. Ce n’est pas une question d’homme de mains, de garde du corps. Tu m’appartient, et je ne laisserais rien ni personne me prendre ce qui est a moi. Tâche de ne pas l’oublier. »


                      Elle se pavanait de son grade de spécialiste, demandant a ce que je lui fasse confiance pour ses capacités. Je croisais les bras, continuant de la fixer dans les yeux avec un air sévère, bien qu’un peu plus apaisé.

                      « Je n’en doute pas, mais ce n’est pas la question. Tu es sans aucun doute efficace, mais je dois garder mes outils aux mieux de leurs états, et ne pas les abîmer lorsque la situation offre une alternative moins dangereuse. »


                      Puis, Negev s’approcha doucement de moi pour venir déposer ses lèvres contre les miennes, partageant un baiser chaleureux avec la demoiselle. Je lâchais un petit soupir une fois l’étreinte brisée, avant de reprendre.

                      « J’ai besoin de toi au meilleurs de ta forme, hors de question de te mettre en danger inutilement. Tu es certes forte et résistante, mais je suis celui possédant le bouclier ultime et l’immortalité. Je suis a même de prendre les pires coups, et je comptes sur toi pour éliminer les menaces. Je préférerais garder le compteur de morts bas, mais j’imagine que tu n’as pas tord sur ce point, mais tentons tout de même de nous limiter au strict minimum. »


                      Casse Magique  OPYaGTm
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Greed & Tractie !
                      Casse magique.

                      "Tu es à moi."
                      "Tu m'appartiens."


                      Un objet. Je n'étais rien d'autre qu'un objet. Ou du moins, c'était ce que j'avais ressenti sur l'instant en écoutant ces mots, prononcés avant tant de sévérité. J'avais compris avec le temps la façon dont fonctionnait mon nouveau leader; il représentait l'Avarice, une avarice particulière qui consistait en posséder absolument tout ce qui pouvait bien exister. Je savais qu'il donnait de l'importance en tout ce qu'il avait, à un tel point que, comme il le disait, il ne pouvait pas supporter qu'on lui prenne une seule chose. Néanmoins... Je sentais, et j'avais conscience qu'en ayant partagé quelques moments amicaux ensemble, je n'étais pas qu'un objet, et que c'était un peu sa manière d'exprimer son affection pour moi. Ugh... Il n'y avait rien à faire, ce qu'il pensait de moi était devenu bien trop important, et maintenant, je m'inquiétais de chaque instant où il pourrait avoir une pensée négative de moi-même... Ridicule. Stupide. Mes principes de spécialiste en prenaient un sacré coup...

                      Je ne répondis donc pas, ou du moins seulement par un grincement des dents. Je le laissai donc poursuivre, et écouter ce qu'il avait à me dire face à mes paroles, au sujet de me faire confiance, et de croire en mes capacités de professionnelle.

                      "Je dois garder mes outils au mieux de leurs états."

                      Toutes ces expressions qui tournaient autour de l'objet me perturbaient, me faisaient... Mal. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser à mon destin en tant que T-Doll, en tant que machine de guerre... Je cherchais à être humaine, à ressentir le plus d'émotions... Tout cela en restant une parfaite spécialiste... Alors... Ces mots ne cessaient pas de me déchirer. Je savais que je ne devais pas m'attacher à quelqu'un après la mort de Jericho... Pourtant je n'arrivais pas. Je n'y arrivais pas. Greed... Dégageait quelque chose de spécial. Ses conseils, sa chaleur... Me dire qu'il n'était pas humain me surprenait toujours. C'était presque comme si... Je le voyais plus humain que les humains eux-mêmes. Ceux que j'avais connus étaient devenus si froids avec la guerre... Devenus si cruels, presque plus stoïques que leurs propres T-Dolls... Mais lui...
                      Je comprenais que c'était avec bonne intention qu'il essayait de me dire qu'il ne voulait pas me voir blessée, mais j'étais une guerrière, et je devais le protéger ! J'avais accepté de le servir pour ça ! C'était ce à quoi j'avais basé ma vie ! Ce pourquoi j'étais construite ! Je ne pouvais pas le laisser aller de l'avant... C'était ma place !

                      Suite à mon baiser, il continua de se justifier, appuyant sur le fait qu'il avait un bouclier efficace et l'immortalité. Cela était certes très puissant, mais je ne pouvais tout simplement pas le laisser se faire frapper en restant derrière ! Il inversait les rôles, voulait me protéger... Je n'étais plus faible ! J'avais tant combattu, tant subi pour devenir ce que j'étais maintenant ! Je n'étais plus la frêle Negev que j'étais autrefois... J'étais devenue ce que Jericho avait toujours voulu que je sois. J'avais grandi. J'étais devenue forte. Et je ne laisserai plus personne me protéger. Je ne verrai plus ceux que je devais servir... Mourir sous mes yeux. Plus jamais.
                      Il voulait donc que je m'occupe uniquement de tuer derrière lui, comme si il ne s'en sentait pas capable lui-même. Il voulait limiter le nombre de vie perdue, sans que je ne comprenne réellement pourquoi. Était-ce de l'empathie ? De la pitié pour ces gens ? N'en ayant jamais eue envers mes ennemis, cela me faisait bizarre de devoir être plus... Calme envers eux. Plus... Indulgente, en quelque sorte.

                      ...J'ai été créée pour le combat. J'ai été créée pour être en ligne de front. J'ai été créée pour résister à plusieurs attaques qui réduiraient plusieurs corps en mille morceaux. Que je sois blessée n'est pas important ! J'ai été faite pour risquer de l'être. Et ce n'est pas de pauvres gardes humains, quand bien même possèdent-ils de la "magie", qui arriveront à me faire faillir ! J'ai accepté ta proposition, celle de travailler pour toi, en pensant pouvoir te garder en sûreté, parce que c'est ma spécialité ! Parce que c'est pourquoi je suis conçue. J'ai passé des années à suivre cette voie, pas pour que je-

                      Je fermai les yeux en grimaçant et en serrant les poings. Je ne pouvais pas... Je ne pouvais pas refuser ses ordres. Je devais les suivre, quand bien même cela ne me plaisait pas... Parce que j'avais accepté d'être sous son aile. Aller à l'encontre de cela violerait mes principes de spécialiste. Alors... À contre-cœur, je lui dis ces mots qui me donnèrent le même effet qu'une torture :

                      J'accepte. Je ferai ce que tu voudras. Tâche juste... De mieux m'utiliser à l'avenir.

                      C'était le prix à payer pour garder mon honneur en tant que spécialiste. À mon plus grand malheur.

                      ...Quel imbécile.

                      Je crois en tes capacités. Mais ne fais rien de trop risqué... Je serai toujours là pour me mettre devant, si il le faut.



                         





                      Casse Magique  1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Casse Magique  69637601_p0
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      La spécialiste n’était vraiment pas contente de ne pas se voir attribuer le poste le plus a risque. Elle était crispée, frustrée que les choses n’allait pas dans son sens. Je pouvais le voir a son souffle, ses muscles, son corps entiers criait son mécontentement. Mais je ne pouvais pas lui concéder ce round. Il était hors de question que je risque l’intégrité d’un sbire aussi efficace. Elle me défendait qu’elle avait été construite pour le combat, la guerre, que les blessures n’étaient pas importantes, qu’elle avait été faites pour prendre ce risque. Certes, les gardes ne présentaient pas beaucoup de risques, mais ce n’était pas une raison. Negev m’avait rejoint pour me garder en sûreté, parce que c’était sa spécialité, ce pourquoi elle avait été conçue. La spécialiste marqua une pause, tremblante presque de colère, avant de me concéder le plan, avant de m’inviter a mieux l’utiliser a l’avenir. Je lâchais un soupir, gardant ma posture nonchalante en répondant aux propos de la spécialiste, qui restaient préoccupant. Même si elle avait accepter, je ne pouvais pas la laisser dans ce genre de tumulte. Ce ne serait pas bon pour les affaires.

                      « Negev, Negev, Negev … Tu sais très bien ce que je pense de cette histoire de créer pour quelque chose. Les choses ont changés. Tu n’es plus a G&K, tu n’es plus en guerre et tu n’es plus sous ton ancien commandement. Tu es a moi maintenant Negev, tu es mon homme de main. Il n’y aucune raison d’être aussi strict maintenant que les choses ont changées. Je ne doute pas de tes capacités aux combats, mais le moindre dégâts sur ta personne demanderait du temps et des ressources pour disparaître, contrairement a mon corps immortel. En revanche, tu es bien plus efficace que moi pour neutraliser une menace, aussi je compte sur toi pour me protéger depuis ton poste. »

                      Je me relevais de ma chaise, enlevant mes lunettes pour les poser sur la table avant de continuer.

                      « Tu n’es pas une arme Negev, tu as plus de potentiel que cela et s’obstiner a t’envoyer en première ligne, ça se serait du gâchis. Alors, fait moi confiance, tout comme je te fais confiance. »


                      Je posais mes mains sur les joues de la spécialiste en la fixant dans les yeux, un grand sourire carnassier sur les lèvres.

                      « Je peux compter sur toi, ma Negev ? »


                      Casse Magique  OPYaGTm
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Greed & Tractie !
                      Casse magique.

                      "Les choses ont changé."
                      "Tu n'es plus à G&K."

                      "Tu es à moi."


                      Il avait bien remarqué que je n'étais pas dans mon état. Que sa demande ne me plaisait pas. Je ne savais pas contenir correctement- non, occulter ma colère et ma déception. Alors mon corps tremblait, alors je serrais les dents, alors je grognais intérieurement... Il avait compris, et malgré le fait que j'ai pu accepter (à contre-cœur) ma nouvelle position, il cherchait à me réconforter. À s'expliquer. Ses mots se multiplièrent en plusieurs échos en moi, me faisant mordre nerveusement ma lèvre inférieure. Il avait raison.
                      Il disait que sa régénération était plus rapide, et il avait raison.
                      Ses paroles, à nouveau, arrivèrent à me perturber. Non, il n'avait pas tort. Et oui, je devais m'y faire, et l'accepter. Accepter ce nouveau fonctionnement. Accepter que nous n'étions plus en guerre. Accepter que je ne servais plus G&K. Mais c'était si difficile... C'était briser mes habitudes, mes principes...! Pourtant... Pourtant malgré son faciès austère, il avait l'air... Chaleureux. Rassurant. Agréable. Et malgré toutes ces déceptions... Malgré le fait que ce qu'il me demandait ne me plaisait guère... J'avais comme une étrange sensation de bien-être. De bien-être qu'il provoquait chez moi.

                      Oui... Je savais déjà ce qu'il pensait de cette idée d'être créé pour quelque chose. C'était le cas pour lui aussi en tant qu'homonculus... Mais contrairement à moi, il avait gagné son indépendance. Mais si... Mais si j'aimais bien suivre ce que j'étais destinée à être ?
                      Il se releva.

                      "Tu n'es pas une arme, Negev."

                      Mes yeux s'écarquillèrent à cet instant. Je n'étais... Pas une arme ? Il... Ne me voyait pas comme ça ? Mais pourtant, il me parlait comme si il me considérait comme un objet...! Je ne comprenais pas... Tout me perturbait, je n'arrivais pas à trouver les mots pour lui répondre...
                      Il voulait que je lui fasse confiance. Il me disait que je serais plus efficace derrière de toute manière. Pas une arme... Pas une arme...! Qu'étais-je donc ? Une T-Doll... Pas une humaine. Même si je faisais tout pour y ressembler, je n'y arriverai jamais !
                      ...Pourtant... Greed... Greed y était arrivé. J'étais perdue. Complètement perdue.

                      Ses mains... Ses mains étaient réchauffantes... Ses mains, sur mes joues... Il avait enlevé ses lunettes, alors je voyais ses grands yeux. Je le fixais, mes prunelles brillaient... Cette sensation... Cette sensation de bien-être... Pourquoi ? Comment arrivait-il...?! J'étais une spécialiste... Une machine à tuer... Je tuais, je tuais, je tuais ! C'était pour ça qu'on m'avait créée ! Pourtant... Pourtant... Tellement de choses ne coïncidaient pas dans mon design... Des ajouts qui semblaient inutiles... Ces émotions et puis... Ah ! Tout se mélangeaient dans mon Digimind ! Je ne devais pas réfléchir, réfléchir était pour les idiots ! J'étais un génie ! Un GÉNIE ! UNE SPÉCIALISTE ! Je devrais être au FRONT ! ME BATTRE ! PROTÉGER ! JE DEVAIS PAS ÊTRE PROTÉGÉE ! JE N'ÉTAIS PAS FAIBLE !

                      Jericho. Jericho. Jericho. Elle était morte... Et je n'avais rien pu faire pour l'aider.
                      Rien. Faible. Fragile. J'étais faible. Inutile.
                      Mais j'avais changé. J'étais devenue tout ce que j'avais rêvé d'être. Je ne mettais plus du ketchup sur les vêtements pour me faire passer pour une tueuse professionnelle. Je ne perdais plus mon temps à arroser des fleurs ou à coudre des vêtements ! Je tuais, je commandais plusieurs escouades, dont une à mon NOM ! TOUT LE MONDE ME CRAIGNAIT ! ME RESPECTAIT ! CONNAISSAIT MES TALENTS ! Le commandant... Le commandait savait m'utiliser... Je n'étais pas faite pour être protégée. Je devais me battre ! Subir les coups ! Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI ? GREED !

                      Je... Je...

                      Idiot. Je te hais.

                      Merci... Je ferai de mon mieux, Greed...

                      Pour te rendre fier...
                      Je le serrai dans mes bras. C'était la première fois que je faisais ça. Je n'avais jamais pu le faire à Jericho, par peur de sa réaction... Je n'avais jamais pu le faire à Tavor ou Galil... Parce que je tenais à ce qu'on me voit comme une spécialiste froide et...
                      ...Je n'étais plus à G&K.



                         





                      Casse Magique  1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Casse Magique  69637601_p0
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Casse Magique
                      Feat Negev et Greed

                      Sodosopa. Il avait l’impression que ce n’était pas sa place. Et étrangement, il avait l’impression d’être chez lui. C’est un sentiment qui n’avait aucun sens, une grande contradiction qui trouvait son sens dans les paroles de Lacheal, l’ancienne agent de Hope qui la mena jusqu’à un loft dans les quartiers commerciaux de la ville. Cet endroit, cette habitation … Elle était abandonnée depuis des dizaines d’années. Entretenue, mais inhabitée… Et le livre, porté par le mannequin à l’effigie de sa défunte femme, n’avait plus besoin d’être accompagnée par la mage pour savoir le chemin. L’instant où il était dans ce quartier, il marchait plus vite, il savait où il allait, c’était inscrit dans ses pages. Un désire fugace, irrépressible de … Rentrer à la maison. Enfin retourner à la maison.

                      La cuisine, le salon, la salle de bain, il marchait lentement dans chaque pièce, la main du pantin touchant les murs, touchant l’architecture. Pour la toute première fois durant sa vie de livre, son cœur se serrait à retrouver des souvenirs clairs. Pas seulement des « impressions », des « sensations », pas seulement ressentir qu’il était en couple par le passé. Se souvenir qu’il était en couple. Cet endroit était sa maison pendant un moment. Il y avait tout un atelier de travail dans une pièce … Une bibliothèque dans l’autre … Ils avaient un grand bain, une grand lit, une collection de roche précieuse, une autre de morceaux de glaces éternelles … Ses deux collections, désormais détruites… Cela les représentait tellement. Entre autres domaines, il était avant tout un géologue passionné et elle ? Une puissante mage élémentaire. Le livre était chamboulé, mélancolique … Paniqué ?

                      La raison de sa présence ici ? Lacheal, cette mystérieuse demoiselle… Elle prétendait connaitre sa femme lorsqu’elle était vivante. Elle prétendait le connaitre. Le Tractatus fut prit d’une telle impulsion qu’il força presque cette mage à lui en dire plus, à l’aider à retrouver la mémoire mais bien entendu, cette dame semblait au dessus de tout ça. Elle jouait avec lui. Ne lui disant rien, lui montrant dans un jeu peut-être pervers. Ils avaient scellé un pacte. Elle apprend ce qu’elle désire de ses pages, elle lui apprend les secrets de son contenu et de sa nature. Si cela n’a pas porté ses fruits pour l’instant, il était heureux de l’avoir rencontré, peut-être désolé aussi de l’avoir un peu brusqué, mais au moins il avait retrouvé cet endroit.

                      Celle-ci le suivait d’ailleurs dans le loft, l’air amusé, croisant les bras d’une manière élégante. « Sienna et toi résidiez ici pendant plusieurs années … Avant de déménager pour la campagne. Tu n’étais pas à ta place. Tu n’avais ni la classe, ni la prestance, rien. Le voisinage ne te crachait pas dessus mais c’était tout comme. »

                      Oui, Sodosopa était un quartier bourgeois. Quelque chose qui allait très bien à sa femme. Lui ? Il savait au fond de lui qu’il venait d’un monde différent, bien plus petit, bien plus pragmatique et moins luxueux. Il s’accrochait à elle et c’était la seule chose à laquelle il pouvait s’accrocher ici … Sienna … Il avait oublié son nom … Comment pouvait-il ? Revoir cet endroit lui fit réaliser une chose … Il avait un trou dans la tête. Il avait une blessure au cœur. Il avait une marque noire sur l’âme. Si le Tractatus de Monstrum, le livre, avait une volonté propre … Pourquoi l’avoir choisis lui ? Il n’est ni un guerrier, ni un mage, ni preux, ni courageux…

                      En observant leur chambre à couché, il se souvenait qu’ils se couchaient simplement sur le lit, l’un à coté de l’autre, à fixer un miroir magique sur le plafond qui montrait non leur réflexion mais le ciel étoilé d’Akerys. Un moment simple, simple et pourtant si nécessaire. La blessure dans son cœur s’agrandissait à chaque instant passé ici, et pourtant, il ne voulait pas partir. Il se remémorait de plus en plus, des petites choses, des traits de sa personnalité qu’il avait oubliée … Sienna avait le sang plus froid que la glace. Elle était la bête qui grondait dans ses os. Elle obtenait tout de lui une fois qu’ils étaient seuls. Elle l’avait aux creux de ses mains. Il essayait de respirer, sans succès … Car l’air qu’elle lui offrait était damné. La prendre dans ses bras, il avait l’impression de toucher des ronces.

                      Mais il s’en fichait. Ses mains étaient son paradis. Elle avait deux petites cornes comme le diable … Et c’est ce qui l’envoutait à ce point là. Un amour irrationnel qui prenait son sens dans un seul fait. Elle était trop bien pour lui. Elle n’avait aucun intérêt à le marier. Il n’était même pas mage. Il était un paria. Il était le rebut de l’humanité en Akerys. L’infection que personne ne voulait approcher. On aurait pu croire qu’une femme comme elle s’enticherait d’une personne de pouvoir pour s’élever elle-même en même temps mais non. Elle l’a marié, lui. Elle a ralentit ses projets, descendu dans l’échelle sociale … Son caractère difficile mais il était le seul à pouvoir la comprendre. C’est ce qu’elle lui disait lorsqu’il lui demandait pourquoi. Elle était un poison et il en était accrocs …

                      Au bout d’un moment à méditer sur sa propre existence, sur les souvenirs qu’il retrouvait petit à petit, le pantin retourna le livre dans ses bras pour que l’œil du Tractatus puisse voir le pantin qui le tenait. Elle avait l’air d’une marionnette mais il voyait son vrai visage. Sienna avait un sourire si malsain et magnifique…

                      « Tu dois te demander pourquoi je ne te raconte pas simplement ce que je sais sur toi et Sienna, n’est-ce pas ? » Le livre tourna son œil vers elle. « Le Tractatus de Monstrum … Il brille pour une chose. La manipulation d’âme. Il possède ton âme, il la brise pour l’incarner dans tes pantins, il utilise l’âme de créatures pour se battre … N’est-ce pas ? » Elle l’avait examiné que très peu de temps et pourtant, elle semblait comprendre tellement plus de choses que n’importe qui d’autre. « Si tu ne sais même pas ton nom, comment pense-tu pouvoir devenir quelqu’un ? Le Tractatus de Monstrum a trouvé une coquille vide pour s’y installer. Si cette coquille est occupée … Il ne pourra plus y habiter. Voila mon premier conseil pour honorer notre engagement, mon cher. Retrouve qui tu es. Prend le contrôle de la situation. C’est une chose que tu dois faire seul, cependant. L’âme est quelque chose de fragile et complexe. Je crains de ne laisser que plus d’opportunité au livre de s’agripper à toi si au lieu de te rafraichir la mémoire, je te brisais.»

                      Pour la première fois depuis qu’il la connait, Lacheal parlait avec sérieux. Il pouvait comprendre d’où ce conseil venait même si cela restait confus. Comment lui raconter comme ils se connaissaient d’une vie passé allait le rendre … Mal ? Le déstabiliser ? Le « briser » ? La mage semblait savoir ce qu’elle faisait, cependant. C’était frustrant mais sur le moment, il ne pouvait s’arracher de cette mélancolie. Et dire que Sienna était morte … La professeur vint prendre la main du pantin pour le tirer à elle, son sourire taquin revenant sur ses lèvres.

                      « Je voudrais te présenter quelqu’un. Peut-être que cela te remontera le morale. Je suis désolée d’avoir commis tant de désarroi mais laisse-moi me rattraper. Je suis sûre que cette personne te fera retrouver le sourire. Il y était toujours parvenu, de ton vivant ~ »

                      Le livre eut l’air ennuyé sur l’instant. Maintenant, elle jouait avec lui sans s’en cacher ! Ses insinuations, elle devait parler d’un vieil ami mais clairement, est-ce que cela allait aider son morale ? Cette dame était une vrai peste … Et pourtant, le sourire figé sur la couverture était finalement approprié. Lacheal était une peste … Cela le fit rire de penser à ça. Il semblait attirer les pestes. Sienna en était une. La pire de toutes. Quelle ironie.

                      Après une petite marche hors de ce quartier, ils finirent par voir une tour au loin, exactement là où elle voulait l’emmener, visiblement. Mihawk était une ville commerciale et en tant que tel, cet tour était tout autant une habitation qu’une attraction pour les touristes. Elle semblait vieille, après tout. Un peu une tache dans le tableau blanc, immaculé de Sodosopa. Il croyait d’ailleurs que c’était pour cela qu’il y avait des gardes devant la tour. Un bien belle attraction que cela pourrait faire pour les pigeons prêt à dépenser leur argent. Il ne se doutait pas que ce n’était pas du tout pour cela, cependant.

                      « Peut-être que son nom te rappela de bons souvenirs … Il s’appelle … Elyas ~ »

                      vava
                      Greed
                      groupe
                      La tension montait dans la pièce, alors que les mots fusèrent. Nous n’étions tout les deux en désaccord sur la démarche a suivre, aucun de nous deux ne voulant que l’autre ne soit exposé au danger. C’était une sensation étrange, de savoir que ma survie, mon intégrité était importante pour Negev, mais sans doute cela n’était que pour satisfaire son égo de spécialiste. Mais c’était moi le chef, je n’allais pas laisser l’un de mes hommes s’exposer au dangers sans aucune raison. Je ne disais pas que le changement serait simple pour Negev, mais il fallait qu’elle accepte que les choses étaient différentes et qu’il n’y avait aucune raison de continuer sur la voie qui lui avait été tracée.

                      Mais ce fut surtout mes derniers mots qui poussèrent la spécialiste a bout. Elle n’était pas une arme pour moi, juste une femme un peu spéciale appelée Negev, quelqu’un qui m’avait offert ses services, et qui donc avait rejoins les rangs de mes nombreuses et précieuses possessions. Quelqu’un qui comme moi avait été conçue pour une mission donnée mais avait le potentiel de bien plus. Il fallait seulement qu’elle brise les chaines qui l’empêchaient d’aller de l’avant, un processus qui prendrait sans doute beaucoup de temps mais disons que ce n’est pas quelque chose qui me manque.

                      Alors que je m’attendais a une autre crise colérique, ce fut tout l’inverse qui se produit, puisqu’elle finit par m’enlacer en me remerciant fébrilement. Je lui rendais son étreinte en souriant de manière bienveillante en lui tapotant doucement le dos.

                      « Là, là … Rien a prouver je te dis. Le changement sera peut-être difficile, mais tu as le meilleur patron du monde pour t’aider, haha ! »


                      Maintenant que nous étions d’accord sur la marche a suivre, nous empaquetions nos affaires avant de nous diriger pour le quartier de Sodosopa où se trouvait Elyas, un quartier remplie de bourge se pavanant dans leurs richesses et leurs opulences, un quartier hautain envers les gens qu’il considérait comme en dessous de lui, un peu comme un certain membre de la famille, que j’aimerais bien voir brûler.

                      Après plusieurs heures a parcourir le quartier et a tendre l’oreille, nous avions identifier l’habitat d’Elyas, qui s’apparentait plus a une riche bâtisse qu’a une tour de mage au sens strict du terme. Quatre étages assez conséquents, un jardin dessinant les alentours et peut-être une quinzaine de gardes parcourant les extérieurs, sans compter les probables pièges qui devait hanter les couloirs du mage. Rien de bien difficile en somme, haha !

                      Je me positionnais en retrait, accompagné de ma spécialiste pour terminer notre préparation.

                      « Bon, occupons nous des gardes a l’extérieur en premiers, il vaut mieux ne pas craindre d’être pris en tenaille. Reste en retrait, je vais attirer l’attention et tu auras plus qu’a arroser. Attends d’avoir le plus d’ennemis en ligne de vue et bombarde. Oh, et ne fait pas attention a moi dans le tas, immortalité, tout ça. On y va ? »


                      Casse Magique  OPYaGTm
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Greed & Tractie !
                      Casse magique.

                      Les sentiments d'une T-Doll... Et les sentiments humains... Tout cela ne semblait pas si différent, pourtant nous avions été créées par ces derniers, et ces "émotions" que nous possédions chacune étaient enregistrées, artificielles. C'était de la pure imitation. Pourtant... Auprès de cet homme, de Greed, j'avais l'impression que c'était naturel. Que je pouvais être naturelle, en m'échappant de ces murs que j'avais faits. Nous ne nous connaissions depuis peu, mais cette relation semblait déjà assez spéciale, plus ou moins forte. Il m'avait déjà offert une magnifique bague il y a quelques jours, en guise de cadeau. Habituellement, les seuls "cadeaux" que j'avais pu avoir de la part du commandant, c'était des tartes à la fraise... Ou des glaces. Alors... Avoir un bijou aussi précieux de la part de quelqu'un... C'était quelque chose d'agréable. Rassurant aussi, quelque part. Bien qu'il était assez possessif et que je prenais parfois mal sa façon de me dire que je lui "appartenais"... Je savais qu'il m'accordait une certaine importance, et c'était flatteur. J'en étais... Fière.

                      Après m'avoir rendu l'embrassade, toujours aussi chaleureusement, nous nous rendîmes bien vite au quartier de Oldstreet, normalement réservé aux personnes les plus bourgeoises. La richesse de ses habitants était bien apparente, c'était le cas de le dire. Les rues étaient joliment décorées, tout en restant dans l'ambiance propre du monde d'Akerys. Marcher là aurait pu être un honneur, si j'avais ne serait-ce qu'un minimum de respect pour ces humains. Mais actuellement, je n'en avais pas vraiment. C'était des inconnus. On ne m'avait jamais demander de les protéger. De toute manière, ce n'était pas eux qui m'avait fabriquée, et leur espèce semblait prospère. Néanmoins admirer la beauté de ces lieux était plutôt appréciable. Mais malheureusement, nous étions surtout concentrées pour aller nous occuper de ce fameux mage portant le nom d'Elyas.

                      Glissant dans l'ombre, nous avions l'air de loups affamés et discrets. Des bêtes de la nuit. Vifs et véloces, nous arrivâmes bien vite au point de destination. Le domaine de l'alchimiste était luxueux et immense, bien qu'il n'avait pas l'air d'une "tour", comme Greed me l'avait décrit. J'imaginais un bâtiment proche d'un gratte-ciel, car les constructions que j'avais l'habitude de voir dans mon monde étaient de taille pharaonique. Je n'étais pas déçue, bien au contraire, je me disais même que cela allait être bien plus facile que prévu.
                      C'est alors que l'Avarice s'approcha de moi. Je tendis l'oreille, fusil mitrailleur fermement en mains, prête à suivre les ordres. Mais ce que j'entendis... Me fit hausser un sourcil. Je souris néanmoins, sarcastique.

                      Je sais pas si je dois te trouver génial ou profondément débile...

                      Suite à ces mots, j'eus un rire étouffé. Il souhaitait aller en premier, comme prévu, et il me demandait de tirer, et ce même si je le touchais, quand cela serait le moment. Il était fier de se dire immortel grâce à sa capacité incroyable de régénération et son bouclier surpuissant. Si c'était ce que monsieur voulait... Il était si confiant et excité, il serait bien dommage de gâcher tout cela.

                      Je suis prête. J'attendrai le mom-
                      SPÉCIALISTE NEGEV, JE TE DEMANDE DE TE RETOURNER ET DE M'EXPLIQUER CE QUE TU FAIS EN COMPAGNIE DE CET INCONNU !!!

                      ARGH ! Cette voix ! Ce bruit ! Je ne pouvais que reconnaître-

                      RO ?! Mais qu'est-ce que...

                      Ce n'était pas le moment ! Nous allions nous faire repérer !
                      Me dirigeant vers elle, cette imbécile qui avait mis évidemment le volume de son mégaphone au niveau maximal, et je l'abaissai violemment en lui lançant un regard noir.

                      Qu'est-ce que tu fais ici ? Je suis occupée !
                      Mais que...!? J'étais en train de chercher les autres T-Dolls, mais je me suis perdue dans cette ville. Pourquoi est-ce qu'il y a autant d'humains ici ? Il faut le signaler à la base-
                      Écoute, je n'ai pas le temps pour tout t'expliquer, je suis en pleine mission.

                      RO semblait... Perturbée. Et c'était normal. Mais je n'avais clairement pas le temps pour ça. Heureusement pour nous, les gardes ne semblaient pas avoir été alertés. Peut-être avaient-ils l'habitude du bruit aux alentours ? Ou... Simplement parce qu'ils ne penseraient pas que quelqu'un en pleine mission de discrétion... SE FERAIT AINSI HURLER DESSUS !

                      En pleine mission ? Mais-

                      Après avoir un court instant fermé les yeux pour me calmer, je posai mon index sur ses lèvres en lui souriant d'un air confiant.

                      Je t'expliquerai plus tard. Pour l'instant je dois faire mon devoir de spécialiste.
                      ...Très bien. Excuse-moi.

                      Elle poussa un long soupir.

                      Mais j'espère que tes arguments tiendront la route.
                      Ne t'inquiète pas.~

                      Je lui adressai un clin d'œil avant de tourner la tête vers Greed.

                      Donc ! Je disais... Je suis prête.

                      C'était si... Perturbant. J'avais beau avoir l'air de gérer la situation un minimum, je restais très... Disons, sur le choc face à l'apparition soudaine de RO635, qui faisait partie des T-Dolls qui m'accompagnaient pour la dernière mission que je faisais pour G&K avant d'atterrir ici. Tant de questions tentaient de brouiller mon Digimind, mais je devais pour l'instant en finir avec cette histoire d'or. Je n'avais pas le temps de réfléchir.

                      Surtout, ne bouge pas de ta place, RO. Reste la plus silencieuse possible.
                      ...Entendu.



                         





                      Casse Magique  1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Casse Magique  69637601_p0
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Casse Magique
                      Feat Negev et Greed

                      Pendant se temps… A quelques mètres de là … En réalité, à quelques pas de là … Une femme de rose vêtu et ce qui semblait être un pantin féminin tenant un étrange livre ne pouvaient faire autrement que fixer de manière un peu dépitée l’étrange scène qu’était des gens essayant de se faire discret et qui auraient sans doute réussit … Si une de ses personne n’avait pas hurlé dans un étrange appareille pour faire raisonner sa voix dans tout le quartier. C’était surprenant qu’ils s’étaient même arrêté à coté d’eux pendant quelques secondes, figé par le soudain brouhaha ! La dame en rose et aux cheveux argenté vint même froncer les sourcils et se mettre une main sur l’oreille du coté où ces individus étaient. Celle-ci ne put s’empêcher de commenter d’ailleurs, pestant sans s’en cacher dans la direction des deux femmes et de l’homme qui les accompagnaient.

                      « Certaines personnes n’ont réellement aucunes manières … Continuons. »

                      Et les deux continuèrent leur route dans la rue… Après tout, ils n’étaient que de simple passant à ce moment précis. Il n’y avait pas de raisons de se soucier de ces énergumènes faisaient, ce n’était pas leur problème. Ni le Tractatus de Monstrum ni Lacheal ne prêta d’ailleurs attention à l’échange qu’ils auraient pu entendre derrière eux en continuant. Comme la plupart l’auraient fait, ils s’occupaient de leur propre affaires et cette conversation sur les T-dolls par exemple leur passait bien au dessus de la tête … Des T-dolls ? Le livre ne put s’empêcher de penser dans sa tête que ses personnes devaient être quelque peu dépravées. Cela sonnait étrangement suspicieux comme appellation …

                      C’est là que Lacheal se mit à rire, regardant le livre du coin de l’œil. « N’est-ce pas un peu hypocrite de te dire cela lorsque tu utilise toi-même de multiples pantins pour faire substitution à ta femme, mon beau ? ~ »

                      Le pantin faillit lâcher le livre sous la surprise de ses mots, passant maladroitement d’une main à l’autre avant de finalement se rattraper lui-même. Déjà, il fallait qu’elle arrête de lire dans ses pensées ! Il avait déjà des doutes sur cette compétence à son égard mais là, cela confirmait tous ses doutes ! Lacheal prétendait avoir une affinité avec l’énergie contenu dans le livre, était-ce pourquoi elle arrivait cette prouesse ? Et de deux, quel culot ! Il ne pouvait pas faire autrement ! Même si … Oui … Il ne trouvait pas d’autre arguments concernant le fait que son pantin principal ressemblait à sa femme … C’était … Une étrange nécessité depuis sa mort. Dans tout les cas, le livre ne pouvait que regarder d’une manière frustrée son « amie », confiant qu’elle entendait sa façon de pensée via ses pouvoirs si « unique » et « puissant » … Tss. Vraiment, Lacheal. Et elle ricanait à cela !

                      Dans tout les cas, la « tour » d’Elyas se trouvait devant. Une formidable bâtisse pour être une simple habitation, avec de luxueux jardins. Le nom de se mage ne lui offrait pas de grands souvenirs supplémentaire mais peut-être que le voir et discuter avec lui allait faire l’affaire ! Les deux pénétrèrent dans les jardins après s’êtres fait arrêté par deux garde au portail d’entré. Sans même qu’ils aient le temps de leur poser une question, Lacheal s’avança avec un charmant sourire et lui annonça quelque chose d’étrange à l’oreille de ceux qui n’étaient pas habitué à l’endroit.

                      « Celui qui prétend tout connaître ne sait en réalité vraiment rien ~ »

                      L’un des gardes, visiblement celui en charge, portait un casque à visière. Celle-ci disparu grace au pouvoir de sa magie, sans doute, et ses yeux examina Lacheal de haut en bas d’un air suspicieux … Avant d’hocher la tête.

                      « Hmm, il me semblait bien vous avoir déjà vu … Vous pouvez passer. »

                      « Hmhmm ~ Merci, mon brave. Vous faites exceptionnellement bien votre travail … »
                      Dit-elle en dépassant l’homme et en venant lui caresser le menton d’un doigt en passant, faisant naitre la confusion et surtout des rougeurs sur le visage du garde.

                      Cette étrange interaction alluma une étincelle dans la mémoire du livre. Oui ! Effectivement ! Il connaissait une certaine personne qui était tellement à cheval sur la sécurité qu’il piégeait même sa propre maison et ordonnait à ses gardes de ne laisser passer que ceux qui détenaient le mot de passe. Était-ce le fameux mot de passe ? Et Lacheal le connaissait ? Impressionnant, il n’avait pas l’impression qu’elle et ce fameux Elyas allaient être si proches. Enfin, soit, ils continuèrent alors leur route dans le jardin avant de tomber sur les gardes de la porte. Et l’histoire se répéta mais Lacheal ne dit pas la même chose cette fois-ci.

                      « Personne n’est plus riche que l’homme qui ne possède rien ~ »

                      Le même scénario se répéta donc … Deux mots de passe ? Elyas, grand fou, que pouvait-il bien faire qui réclame tant de sécurité. Mais au final, ils étaient entrés et immédiatement, la mage brandit une main face au mannequin pour l’empêcher d’avancer.

                      « C’est là que les choses vont devenir intéressantes, Tractie … »

                      … Oui ? Pourquoi ? Elle semblait dire ça comme si ils allaient vivre une grande aventure tout d’un coup. Etait-ce … Est-ce que les pièges étaient activés même lorsqu’Elyas était présent ?! C’est ce qui lui sauta à l’esprit mais étrangement, Lacheal ne dit rien de plus et se retourna, se penchant sur le coté de la porte d’entrée, celle-ci étant décorée tout autour de petits carreaux donnant une vue sur l’intérieur ou l’extérieur … Cela n’avait que pour but de décorer la porte, bien entendu, mais Lacheal utilisa cela pour regarder à l’extérieur … Mais regarder quoi ? Intrigué, le pantin brandit le livre pour le coller à la minuscule vitrine, l’œil du livre scrutant ici et là. Sa nouvelle amie était … Très bizarre parce qu’il ne voyait rien de spéciale … A moins que … ?


                      vava
                      Greed
                      groupe
                      Sans grande surprise, Negev était perplexe face a mon plan de génie. C’était une utilisation plus qu’astucieuse de nos capacités respectives, puisque je n’avais moi même rien a craindre de la spécialiste, j’étais le meilleur appât possible pour rassembler nos adversaires. C’était certes une tactique peu orthodoxe, mais c’était justement parce qu’elle était surprenante qu’elle avait tout ses chances de réussir. Mais c’était sans compter sur l’intervention inopinée d’une étrange fille, qui semblait bien déterminée a nous casser les oreilles, avec un étrange appareil qui démultipliait la puissance de sa voix.

                      A l’entendre, c’était une connaissance de Negev, quelqu’un qui venait de son monde, vus qu’elle parlait de T-Doll, quelqu’un qui semblait bien paumé, a ne rien comprendre a ce qu’il se passait ici. Légèrement agacé par son comportement et sa stupidité, je m’accaparais son appareil assez violemment.

                      « Je te prierais de bien vouloir la boucler. On a autre chose a faire que t’écouter beugler. File moi ça, avant qu’on finisse avec tous les gardes sur le dos sans être préparé. Débile ... »

                      Je me retenais de la frapper dans ma colère, c’était une dame après tout, mais elle mettait grandement en danger notre plan. Je prenais l’outil qu’elle utilisait pour nous harceler de sa voix stridente.

                      « Qui t’es et qu’est ce que tu fous là ? Pourquoi tu embrouille Negev ? Elle est avec moi maintenant, Tchh. »


                      Je me tournais vers ma spécialiste, un peu énervé par la situation.

                      « Bon, je vais essayer de rattraper le coup. Je compte sur toi pour faire attention, Negev. »

                      Je m’avançais donc vers l’entrée de la bâtisse, munit de l’appareil de notre intruse. Ça avait l’air d’être assez simple d’utilisation, et assez amusant quand on y réfléchissait.

                      « Comment ça marche ? ALLOOOOOOOOOWWWWWW ?! Je vous demanderez de bien vouloir déposer vos effets personnel a mes pieds, le plus puissants être de l’univers. Je vous en prie, ne vous inclinez pas. Je me sens d’humeur généreuse aujourd’hui. »


                      Comme l’on pouvait s’y attendre les gardes commençaient a se rassembler autour de moi, épée et lance en avant, me demandant qui j’étais pour les prendre de haut. Le boucan n’avait pas manquer d’alerter les gardes de toute la résidence, qui continuèrent d’affluer pendant encore quelques minutes après mon interpellation.

                      « Oh,oh, tant de gens pour moi, je suis flatter. Si vous voulez bien déposer vos effets ici... »

                      Je continuais le jeu du provocateur, me moquant allègrement des gardes pour détourner leurs attentions du vrais danger, en retrait. J’espérais tout de même que notre intrus ne cause pas plus de trouble du coté de Negev.


                      Casse Magique  OPYaGTm
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Greed & Tractie !
                      Casse magique.

                      Et c'est alors que Greed se retourna... Et attrapa l'outil propre à RO635, comme pour le... Confisquer ? Sans compter qu'il venait d'ouvertement l'insulter de... Débile ? Mais n'avait-il donc aucun respect pour elle ? Elle avait beau avoir des temps où elle était insupportable avec son mégaphone, il restait que c'était un soldat, et ainsi lui parler en volant ses affaires... C'était très insolent ! Et bien que je ne fis rien pour aider ma partenaire, je plissai des yeux. En ayant vu les capacités de cette T-Doll d'élite au combat... Je ne pouvais me permettre de lui manquer autant de respect, même en pleine rage !

                      Celle habillée d'un manteau jaune fut prise au dépourvu. Elle grimaça ensuite, et voulut répondre, tout en tendant le bras pour essayer de retrouver son objet fétiche mais... Il était déjà parti. En pleine colère, ses yeux brillaient de nervosité, mais contrairement à moi, elle réussit à se calmer bien vite, devenant donc blasée. Son faciès semblait plein d'exaspération. Rien que la regarder pouvait nous déprimer aisément, et presque immédiatement. Ce n'était cependant pas dans mes principes de réconforter quelqu'un, et quand bien même c'était le cas... J'avais peur de la réaction de RO. Ce qu'elle allait en dire, en penser... Nous n'étions pourtant pas si proches que ça, bien qu'on ait fait quelques missions ensemble, et bien que j'avais déjà sauvé l'AR Team plusieurs fois avec ma propre équipe... Je ne saurais dire si l'influence de Greed était mauvaise ou non, mais pour le moment, donner autant d'importance à l'avis de ceux que je connaissais... Était bien trop perturbant pour moi. Inhabituel. Presque... Presque une honte pour une spécialiste telle que moi. Par chance, l'homonculus et la T-Doll près de moi ne semblaient pas avoir la capacité de savoir ce que je pensais, ce qui me rassurait, quelque part. Bien que cela jouait encore sur le fait que leur regard avait de la valeur pour moi... Quel cercle vicieux !

                      ...Il n'a pas intérêt à me casser mon mégaphone. Ou sinon je risque de m'énerver.

                      Concentrée sur mes cibles, visant bien aux alentours de mon nouveau chef, je pus néanmoins répondre à la SMG, peu satisfaite d'avoir été volée ainsi, d'un ton plein de cynisme :

                      Si tu ne t'étais pas amusée à jouer avec, rien de tout cela ne se serait produit.
                      Pardon ? Je ne jouais pas avec, Negev. Je forçais un contact, car en te connaissant un minimum, j'ai appris à savoir que tu peux ignorer volontairement tout ce que l'on peut te dire, lorsque tu es occupée par autre chose.

                      Comme attendu, elle était encore plus vexée, ce qui provoqua chez moi un petit rire moqueur. Nous n'avions même pas pu remarquer que plusieurs personnes nous avaient vus plus loin...
                      Posant une main sur son visage pour se frotter le début du nez nerveusement, RO reprit, peu relaxée :

                      Il faudra vraiment que tu m'expliques ce que tu fais avec lui, et comment tu as pu le rencontrer pour finir par lui offrir un service... Surtout en sachant qu'on est en pleine mission. Peut-être à simple but logistique, mais une mission de G&K quand même.

                      Je ne perdais pas mes proies de vue, mais je ne pus m'empêcher de lui dire ces mots, dans la forme d'un ultimatum :

                      Que t'ai-je dit, RO ? Je t'expliquerai tout ça plus tard, là, j'ai autre chose à faire...

                      Cela dit, la brune roula des yeux et demeura dans le silence. Un silence... Apaisant pour une fois. Je pensais qu'à ce moment-là, j'avais bien besoin d'un manque de bruit.
                      En tout cas, voir ainsi Greed foncer dans le tas comme il me l'avait expliqué... C'était à la fois amusant et risqué. Mais avec tout ce qu'il avait pu me dire, j'avais confiance en lui. Bien que dire ça alors qu'il venait crier maintenant sur le mégaphone... C'était assez embarrassant. Il pouvait parfois être assez charismatique, mais d'autres fois... Il était juste horriblement gênant... J'en frôlai même de me donner une gifle face à cette scène, mais je devais rester prête le moment venu. Et ironiquement, son plan marchait : les gardes couraient vers lui, armés. RO en fut même à la fois étonnée et inquiète.

                      Mais que fait cet idiot ?! Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi suicidaire auparavant !
                      Ne t'en fais pas RO, il sait ce qu'il fait... Fufufu...~

                      Haussant un sourcil, elle regarda la scène. Mes cibles étaient déjà bien assez proches et nombreuses pour que je puisse tirer et m'en occuper tranquillement... Alors je tirai. Je tirai, tout en ayant utilisé un silencieux (que je gardais normalement pour les batailles de nuit dans mon minde) pour rendre les bruits plus discrets, les balles arrachant violemment la chair de ceux qui entouraient l'homonculus, créant en l'espace de quelques secondes, sous les yeux surpris de l'hétérochrome, une cascade de sang. Les hommes tombèrent comme des dominos, poussant des hurlements de douleur avant de s'écrouler au sol pour le peindre en rouge. Un sourire satisfait sur mes lèvres, je me tournai vers RO, fière de moi, en agitant ma chevelure rose.

                      Rien de surprenant de la part d'une spécialiste comme moi, n'est-ce pas ?~
                      Je n'ai jamais pris de plaisir à ce genre de pratique même si c'était un beau... Spectacle je dirais. Mais... N'était-ce pas des humains ?

                      Temps de silence. Des... Des humains. C'était des humains, oui. Et j'en tuais, pour servir un non-humain, alors que j'avais été créée pour protéger ces derniers...
                      Perdant le sourire, je soupirai.

                      Encore une fois, je t'expliquerai tout plus tard.

                      Me tournant à nouveau vers l'Avarice, je le trouvai criblé de balles, comme prévu. Je l'avais mis dans un état épouvantable, malgré son soi-disant bouclier. Et bien que je savais qu'il pouvait se régénérer, je ne pouvais pas m'empêcher de ressentir... Une certaine culpabilité on va dire. Mais je souris pour me forcer à retrouver cette satisfaction que j'avais à faire souffrir et tuer... Penser aux gardes dont j'avais ôté méchamment la vie...

                      Ça va aller ?, lui demandai-je de loin.


                         





                      Casse Magique  1564859633-result
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Casse Magique  69637601_p0
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Casse Magique
                      Feat Negev et Greed

                      Pendant un long moment, le Tractatus de Monstrum n’avait même aucune idée de ce qu’il se passait. Au niveau de l’entrée, donc par delà le jardin, il voyait un homme hurler dans un étrange appareille, comprenant que vaguement ce qu’il disait à cause de la distance et parce qu’il était à l’intérieur avec Lacheal … Mais finalement, l’œil du livre s’écarquilla à voir, littéralement, le massacre dehors ! Le premier réflexe qu’il a eut en surpassant le choc fut de regarder la mage à ses cotés … Qui sembla un peu gênée sur l’instant, essayant de détendre l’atmosphère en haussant les épaules et en ricannant.

                      « Bon, d’accord … Je ne m’attendais pas à ce qu’ils soient si efficaces. »

                      Il espérait parce que si elle s’y attendait … Il aurait grandement questionné sa définition du mot « Intéressant »… Intéressant … Des gens venaient de mourir devant ses yeux et cela devait être un spectacle intéressant … Il était quelque peu retourné, oubliant même de se demander pourquoi Lacheal n’avait rien fait si elle avait un doute dès le début. Il avait déjà vécu les dangers des missions données par les Jewelers mais il n’avait que très peu expérimenté la mort, en réalité. Il n’était pas un soldat, il était un petit chercheur dans sa vie passée. Loin d’un dur à cuir comme l’était son amie Scarlett, par exemple … Il devrait apprendre d’elle pour des moments comme ceux-là. Qu’est-ce qu’ils allaient faire, maintenant ? Si il y a une espèce d’attaque sur la « tour », spécialement aujourd’hui qui plus est, comment allaient-ils s’en sortir ?! Il était clair que le grimoire n’eut pas le réflexe de sortir et de jouer les héros car … Héro, il n’était pas, tout simplement.

                      Mais c’est justement ce point que Lacheal souligna par la suite, semblant sure d’elle et, contrairement au livre, que très peu affectée par la mort de ses gardes, dehors. « Et alors, mon cher ? N’es-tu pas sensé être le fameux « livre de la légende » ? L’incroyable artefact aux pouvoirs incommensurables ? ~ »

                      Et bien, techniquement, oui, mais encore une fois, il n’avait jamais été mage et il aurait sans doute était bien plus puissant au sein du Tractatus si il l’avait été. Et puis … C’était l’image que les gens avaient de lui, que les gens VOULAIENT avoir de lui mais est-ce qu’il était vraiment cela ? Aussi légendaire qu’on le prétend ? Encore aujourd’hui, il ne savait pas si être « choisi » par le livre était une malédiction ou un grand honneur.



                      Non. Elle avait raison. Il était déjà mort et il avait hérité d’un pouvoir que peu se vanter d’avoir. Si des truands mettent en danger la vie des autres, de plus faible que lui, c’était son devoir de le faire. Il était peut-être un trouillard mais il avait apprit ce qui faisait la valeur d’un homme au travers les milliards de romans, d’œuvre historique et d’ouvrage philosophique qu’il avait lu. La valeur d’un homme ne se mesure pas par le nombre d’homme qu’il abat grâce à sa force, elle se mesure au nombre de personne qu’il porte et élève à son niveau. S’il devait user de ses pouvoirs simplement pour se protéger à chaque fois, à quoi bon avoir une seconde chance dans cette vie ? Il ne restait pas très franc mais il était résolu à s’opposer. Lacheal le comprit et elle lui ouvrit la porte avec amusement, comme si elle n’avait aucun doute qu’il allait y arriver.

                      « Les hommes déterminés, ça me fait toujours quelque chose, uhuh. Bonne chance … Je garderais un œil sur toi ~ »

                      Elle lui fit un clin d’œil. Il assumait qu’elle allait protéger Elyas car … Lacheal semblait si puissante, capable de prendre contrôle de ses propre pantins, de lire dans son esprit, elle inspirait un certain respect malgré sa nature nonchalante, légèrement.

                      Peut importe. Le pantin se tourna vers l’entrée et sortit de la maison, perdant l’apparence de Sienna pour … Devenir une montagne. Une Forteresse des Paires masculine qui, une fois sortie, s’avérait être un colosse bien plus grand que la porte dont il est sortit. Le Tractatus avait prit l’habitude de voyager avec un harnais au niveau de la ceinture pour son pantin principale, pour ainsi poser le livre entre les lanières et pouvoir utiliser ses deux mains mais quand il prenait la forme de d’une forteresse, il préférait rester dans une des mains puisque les Forteresses avaient un énorme bouclier Katar à chaque bras. Quel endroit plus sécurisé qu’à l’intérieur de ce métal extra dimensionnel ?

                      Ainsi, le temps qu’il se décide, les truands ont surement du s’approcher de l’entrer, le pantin leur faisant sans émotions sur le visage. Il semblait calme et se tenait simplement devant eux, utilisant sa main libre pour saisir trois marionnettes qui étaient attaché autour de ce harnais… Et les lança derrière lui avant de lever les boucliers devant lui. Sans doute sans que les assaillants ne puissent voir d’où cela venait, puisque le Tractatus était planqué derrière un des boucliers, trois pages noir s’envolèrent, s’attachèrent en plein vol autour des marionnettes et le temps qu’elles retombent au sol … Des mannequins à taille humaine se dressaient. Une Coppélia Gothic , un Rapace Fou masculin et une Étoile Montante féminine … Marteau sur l’épaule, arbalète pointée sur eux, cloches aux poignets et tintant légèrement de sons lugubres … Si ils voulaient passer, ils allaient devoir passer à travers cette armée, postée juste devant la porte.

                      Vous voulez vous y frotter ? Your move, creep.



                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas