REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Découverte d'un nouveau monde, de nouvelles lois

                      Partagez
                      vava
                      Jaina Oleander
                      groupe



                      Découverte d'un nouveau monde, de nouvelles lois 

                      feat Tractatus de Monstrum


                      Je me demande en quoi est faite cette pierre, on dirait du diamant mais il a quelque chose de différent, mais quoi ?? Il y a quelque chose que je ne comprend pas là.... Pourquoi il est dans le tronc de cette arbre ?

                      En relevant la tête, je vois que l’arbre dans lequel j’avais trouvé cette pierre est différent. Étonnée, je regarde autour moi et remarque que je ne suis plus au même endroit qu’avant. Alors oui j’ai l’habitude d’oublier mon environnement et de me déplacer sans y prêter attention, mais là, ce n’est pas DU TOUT la même forêt. Je ne connais pas ces espèces, je ne les aie jamais vu avant et je ne comprend pas ce qui se passe. Plus j’observe autour de moi, plus l’inconnu apparaît comme une menace. Je suis seule, dans une forêt que je ne connais pas, qui est très très bizarre et je ne comprend vraiment pas comment je me suis retrouvée là. C’est pas possible, il y a forcément une raison à tout cela ! Ffffff, ffff, on se calme, on se pose et on réfléchit. Je m’adosse à un arbre et refais le chemin que j’ai fais.

                      Alors, j’étais dans la forêt depuis.... une demi heure, une heure peut-être, je suivais une biche parce qu’elle était calme alors la planète va disparaître. Je ne sais pas si les animaux ne ressentent pas le danger que nous avons détecté avec nos machines ou s’il n’y a simplement pas de danger. Dans tous les cas, quelque chose cloche. Bon, ok, après... J’ai vu la pierre, je me suis approché pour la prendre, je l’ai prise et l'ai auscultée comme je fais toujours... et après je suis là.... mais comment ??? Bon ça c’est passé entre le moment où j’ai vu la pierre et le moment où j’ai relevé la tête. Mais il s’est passé à peine 10 secondes... C’est pas possible !!! Y a forcément une réponse....

                      Je reprend la pierre et la pose devant moi. La regarde un instant, regarde autour de moi, la regarde à nouveau et la reprend dans ma main. J’espère qu’en relevant les yeux je me retrouve dans ma forêt, mais c’est toujours la même forêt bizarre. Enfin... bizarre... oui et non. Elle est différente de celle que je connais mais a le même système d’organisation, comme si elle avait poussé sous d’autres conditions. J’ai déjà vu ça sur une espèce très particulière qui a une forme différente selon si elle pousse en marécage, dans un désert, dans une forêt, en montagne, etc. Mais là, c’est tout un écosystème qui est différent.
                      Je dois trouver des réponses, j’ai trop de questions. Je vais regarder ce que me dit le PORTAIL... Pourquoi j’ai pas accès à l’UC ??? C’est pas possible, y a de la connexion partout ! et mes dossiers !!?? Ouf, ils sont là... Mais pourquoi je ne suis pas connectée ? Je ne me suis pas déconnectée, tout est branché.... Je vais le redémarrer...Ok sauvegarde si tu veux... Parfait redémarre mais vite... Ah !! Non ?? Toujours pas ??? Mais il se passe quoi ??? C’est pas possible... je peux même pas appeler ma mère... ni les autorités...merde !!! Comment je vais faire pour savoir où je suis ??? Fffff, ffff, réfléchi... sans l’UC... tu peux marcher et noter ce que tu vois.... je vais faire ça !

                      J’ai pris le temps de noter tout ce qui venait de se passer après avoir remis la pierre dans ma poche. Ca m’a pris un moment quand même mais ça me rassure un peu. Peut-être qu’un élément me sautera aux yeux quand je relirai mes notes plus tard.
                      Je me lève et commence à marcher dans une direction en espère qu’elle me conduise quelque part rapidement. Arf, mon ventre gargouille, je vois plusieurs plante avec des baies, mais comme je ne les connais pas je préfère ne pas y toucher, histoire d’éviter de m'empoisonner bêtement. Je fouille dans mes poches et n’y trouve que la pierre. Tiens, pourquoi je la garde... Je ne suis pas sûre mais peut-être qu’elle m’apportera une réponse plus tard. Je la remet dans ma poche et avance au hasard des plantes qui apparaissent devant moi.
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      A dos de montagne
                      Feat Jaina
                      Pourquoi tout le monde était aussi musclé ici ? Pourquoi tout le monde était une armoire à glace ? Pourquoi toutes les femmes qu’il croisait pouvait potentiellement prendre l’épais grimoire qu’il était et lui arracher toute les pages d’un coup sans effort ?
                      En réalité, il avait déjà la réponse à ses questions, mais cela restait très impressionnant et très, très intimidant pour le livre de légende.  Il ne se souvient pas exactement de son passé, que des fragments mais dans cette vie passé, s’il savait une chose … C’est qu’il n’était qu’un petit rat de bibliothèque, et son physique devait suivre, n’est-ce pas ? Cela ne pouvait pas être la « normalité » pour lui en tout cas, car chaque personne de Iron Island lui paraissait terrifiant d’une certaine manière. Son égo de tête pensante en prenait un coup … Un corps sain dans un esprit sain, oui, ce principe était respecté à son paroxysme ici. Mais il devait cependant s’y attarder, pour la simple et bonne raison qu’il devait se présenter à chaque autorité d’influence en Akerys. Pourquoi ? Parce qu’il était le Tractatus de Monstrum, bien entendu !

                      Le seul vestige d’une dimension mystérieuse qui avait emporté avec elle un nombre incalculable d’aventurier, de mage, d’explorateurs de renon, à l’époque. Il a longtemps été dit que le Tractatus de Monstrum cachait possiblement la solution pour se débarrasser de l’ainé … Mais ce n’était que des rumeurs sans doute infondées. Lui-même ne savait pas ce qu’il y avait dans ses pages, après tout. Il restait cependant … Un véritable phénomène en tout Akerys. Le Tractatus ? Le livre des légendes ? Il avait prit vie ? Une âme résidait en ses pages, il était devenu une vraie personne ? Vite, colportez la bonne nouvelle, bientôt, le Tractatus nous révélera ses secrets ! … Des secrets dont il n’est pas au courant lui-même. Quelle plaie. Il n’a jamais été fait pour la popularité. Il ne désirait que d’une vie tranquille, à la campagne, avec ses livres, ses recherches et sa femme bien aimée.

                      Qu’importe, cependant. Qu’importe car il avait finit de serrer des mains et faire des courbettes et désormais, il a profité du reste de sa journée pour aller sur Hardground. Beaucoup pensent que c’est un honneur de fouler du pied la Sky Archipelago et il ne se rappelait pas, dans sa vie antérieur, avoir déjà voyagé en ses lieux. C’était une aubaine, il ne fallait pas laisser passer cette chance ! L’entomologiste en lui rugit avec ferveur, à n’en pas douter qu’il avait déjà étudié toute les espèces de l’archipel mais jamais en personne, jamais étudier la faune de ses propre yeux ! Il ne fallait pas perdre un instant, alors !

                      Le mannequin qui portait le Tractatus n’était autre que le mannequin à l'effigie de sa défunte femme . Encore une fois, il n’arrivait pas à battre son trauma et être auprès de cette poupée sans âme propre le récomfortait, lui donnant le faux sentiment qu’il était dans les bras d’un être cher. C’est pourquoi, de l’extérieur, on dirait simplement qu’une mage à grand chapeau et à la tenue rouge se baladait en tenant le grimoire, flannant ici et là dans la forêt sous toute ses installation de métal. Cet endroit, à moitié composé de verdure et à moitié de roche épaisse et montagneuse, avait un toit de feuille, laissant que finement entrer la lumière. Cette forêt était un cocon, un refuge pour les plantes et créatures forcées à s’exiler de leur île par les akers. L’endroit idéal pour étuder les insectes de l’ile donc.

                      Il passa quelques heures à simplement se pencher sur chaque feuille, étudier les créature qui y rampaient, chasser coléoptères, sauterelles et autre étranges insectoïde qui seraient inconnu de tous, sauf des Akers. Pour quelqu’un qui ne s’y connait pas, un étranger par exemple, tout pouvait paraitre quelque peu impressionnant et intimidant mais pour une fois, le livre qui pouvait être trouillard à ses heures perdues ne pouvait pas se sentir mieux. Jusqu’à ce qu’un petit incident se produit, bien entendu.

                      Alors qu’il était perché sur un rocher, le mannequin de la jeune femme penchée en angle droit, tendant le livre vers le bas pour que l’œil sur la couverture puisse analyser de plus près encore l’insecte qui l’intriguait … La roche se mit à bouger. Non, ce n’était pas la roche, c’était … Tout le sol. Tout ? Non, juste une partie en fait. En se redressant, Tractie écarquilla un peu son unique œil alors qu’il comprit ce qui se passait en regardant derrière lui. Une tête animale sortit du sol derrière lui, regardant ailleurs et … Oh, il était sur le dos d’une tortue géante. Une Estemalgan ! Une tortue qui s’est si bien adaptée au sol rocheux de Iron Island que sa carapace, tout comme sa peau, sont fait désormais de pierre et de roche agglutinée. La merveille dans son œil disparu cependant lorsqu’il se rappela que ses animaux ne sont clairement pas inoffensifs. Si ses tortues se sentent menacées, elles peuvent très bien décapiter un homme d’un simple coup de mâchoire… Cependant, ses animaux se fondaient tellement bien dans ce décors qu’ils laissaient les divers petits mammifères habiter sur sa carapace rocheuse. Pas de mouvement brusque donc. Pas d’énervement. Si la tortue avait envie de bouger, il allait la laisser faire et … Se faire petit.

                      C’est ainsi que le livre s’embarqua dans un petit voyage d’une bonne dizaine de minute. Oui, il avait des pouvoirs et des aptitudes qui réussiraient à le sortir de là mais il ne voulait pas affoler la créature, ou la blesser. Et puis, peut-être était-il un tout petit peu intimidé également … Mais il pourrait rester ainsi toute la journée sur le dos de la bête si ça continuait. Il du rassembler son courage mais tenta quelque chose tout de même … Le mannequin se saisit de deux marionnette, une ribambelle pendait à sa ceinture, les soldats de Tractie … Et elle les lança devant la tortue. Les pages noir du grimoire volèrent et virent envelopper les marionnettes en plein vol qui grandirent et se transformèrent en Forteresse des Paires . Ses colosses en armure, des pantins toujours, avaient deux boucliers sur leurs bras et une force à ne pas sous-estimer. Après que ces deux entités prirent vie, la tortue ne sembla même pas les remarquer et continua d’avancer dans leur direction. Doucement et délicatement, les forteresses posèrent leurs mains sur le devant de la carapace, vers l’avant de l’animal et tentèrent de le freiner pour qu’il s’arrête paisiblement… Sauf que cela ne se passa pas du tout comme ça.

                      Leurs pieds étaient plantés dans la terre mais ils se faisaient entrainer sans efforts. Cette bête était en réalité très puissante et agissait réellement comme si les deux colosses, qui ne rivalisaient cependant pas en taille avec la tortue. C’était comiquement embêtant… Peut-être que deux de plus ? Le livre lança deux autres marionnettes vers l’avant et deux autres Forteresse tentèrent d’arrêter la tortue … Et rien n’y fait … Le Tractatus sembla être lassé subitement, son œil, unique indicateur de son humeur, semblait perdu dans le vide et réellement exaspéré. Le monde n’avait de cesse de le ridiculiser, on dirait. Finalement, alors qu’il trônait désormais sur la tortue, quatre pantins essayant de l’arrêter sans l’énerver, son regard croisa celui d’une jeune demoiselle qui semblait un peu perdue.

                      Chevauchant la bête, le livre passa devant elle lentement … Et dire que si la tortue n’était pas dérangée par les pantins, cela voulait sans doute dire qu’il pouvait sauter de là à tout moment mais trop apeuré pour le faire, craignant vraiment que son corps, le livre, se fasse déchirer par la mâchoire de la bête … Si cela devait se passer, il craignait le pire vu les expérimentations qu’il avait fait avec Nashar…

                      Alors, son mannequin se contenta de … Lever la main … Et de faire un petit coucou de celle-ci à l’inconnue. Il ne savait pas réellement quoi faire d’autre. Dans cette marche, un des pantins glissa dans de la terre un peu plus humide et tomba au sol … Se faisant littéralement marcher dessus par l’imposante bestiole qui devait peser des tonnes. On pouvait entendre le bruit du bois et du métal se tordre et se fracasser. Pas de cri, cependant. Ce n’étaient que des pantins après tout. L’avatar de sa femme vint se poser la main sur le front d’un air embarrassé … Une tortue était en train de le maitriser sans même se rendre compte de ce qu’elle faisait. Pitié. Son amour propre.
                      vava
                      Jaina Oleander
                      groupe



                      Découverte d'un nouveau monde, de nouvelles lois 

                      feat Tractatus de Monstrum


                      Après observation, les plantes que je croise sont peu diversifiées. Je pense reconnaitre les arbres adultes des jeunes pousses. Cependant, certaines essences sont des plus étonnantes, comme si l’Homme prenait part à leur création. J’avais déjà vu des arbres avec des formes bien spécifiques qui avaient été créés grâce au contrôle de croissance ou à l’aide de tiges et de planches. Mais là, je suis en face d’un “arbre” avec une partie du tronc qui contient de la lave (chose déjà improbable vu que la lave brûle le bois...)  mais au dessus de cela, lévite ce qui semble être le reste des branches, mais complètement gelées.

                      Tests:

                      • Est-ce de la lave ? Oui, en approchant lentement ma main, je sens la chaleur qui s’intensifie
                      • Est-ce vraiment en lévitation ? Avec beaucoup de précaution, j’arrive à passer ma main entre les 2 parties sans me brûler. Si je touche la partie supérieure avec un bâton, elle se décale un peu et revient calmement en place. Rien ne retient la branche depuis dessus. Donc oui, c’est en lévitation
                      • Est-ce vraiment gelé ? Oui, j’ai délicatement séparé une feuille et le froid m’a fait lâcher

                      Cet arbre est insensé. Je prend plusieures captures visuelles et note toutes mes observations dans mon PORTAIL. Un peu plus loin je vois un arbre épineux rayé de bleu, je note encore ce que je vois. Je continu et m’amuse d’un arbre qui a poussé en enroulant ses racines autour de quelques livres. Je me demande qui les a oublié là, haha. C’est étonnant comme les autres espèces ressemblent à celles que je connais, mais ont plus de rondeur je dirais, plus d’élégance. Tiens ! Un arbre avec un toit, original, l’auteur de cette oeuvre a du s’amuser... Il a même mis un petit carillon qui se balance légèrement à la petite brise qui le traverse à l’occasion. Je prend plusieurs captures visuelles et note tout ce qui concerne cette flore .

                      A ce moment, je sens le sol trembler et j’entend du mouvement venant de la gauche et venant dans ma direction. Ne sachant pas ce que c’est, je me plaque près d’un grand arbre me permettant de me cacher un peu ou de déguerpir si besoin. Plus ce “truc” approche et plus le sol tremble et tressaute, ça doit être un gros morceau.... j’espère qu’il n’est pas agressif sinon je ne suis pas sûr de m’en sortir. Je vois les grands arbres bouger et dévoiler... une tortue... Une tortue ??!! Mais elle est ÉNORME !!! Et elle a de grosses plaques de pierres sur la tête. Elle n’a pas l’air de me voir, après tout je suis cachée sous arbre et elle ne semble pas intéressée par la présence de petits être comme moi. Maintenant que je vois son corps, je remarque quatres énormes personnes qui semblent vouloir l’arrêter. Il y a quelque chose de bizarre chez eux, mais je ne saurais dire quoi sur le moment. Oh ! Il y a quelqu’un sur le dos de la tortue, une jeune fille, et elle me fait un signe de la main...

                      La tortue géante continu son chemin avec les quatres colosses devant elle jusqu’à ce que l’un d’eux glisse et se retrouve sous les pattes du monstre, l’écrasant facilement. Je m’attendais à bruit d’os brisés mais c’est du métal écrasé qui résonna dans la forêt. Le colosse ne dit rien et se laissa détruire. Ce ne sont pas des êtres vivants qui tentent d’arrêter la tortue, ce sont des robots !!! La tortue continu son chemin sans remarquer le bordel qu’elle laisse derrière elle. Je décide de la suivre à distance, la fille sur son dos pourra peut-être m’aider...

                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      A dos de montagne
                      Feat Jaina
                      La jeune femme qu’il venait de dépassé n’était pas réellement son problème principale à ce moment précis, il devait se l’avouer. Quatre Forteresse des paires n’étaient pas assez pour arrêter la tortue dans sa marche vers un endroit obscure et inconnu du livre … Et sa peur irrationnelle l’empêchait de choisir des moyens radicaux mais cela ne pouvait plus durer beaucoup plus longtemps. Le pantin à l’effigie de sa femme se redressa sur les roches du dos de la créature et tenta de marcher sur les bords escarpé de façon à atteindre l’arrière de la tortue … Mais il se figea rapidement, en équilibre, lorsque la tortue s’arrêta un peu et regarda autour d’elle. Ses monstres étaient connu pour avoir un long cou souple donc il ne serait pas étonné qu’elle puisse simplement lui arracher les pages d’un coup de bec en se retournant à la manière d’un homme qui regarde par-dessus son épaule.

                      La tortue dévisagea un instant le pantin sur son dos… Avant de retourner à ses affaires et écraser un autre pantin sur sa route. Le livre avait cru sentir le meurtre dans les petits yeux de la créature mais il n’en fit rien. Peut-être ne voyait-il pas d’être vivant sur lui en la personne de ce pantin ? Cependant, son cœur a faillit lâcher durant un court instant et il aurait préféré ne pas avoir à subir un autre choque pareille. Allait-il devoir utiliser sa magie pour vraiment mettre un terme à cette longue parade ? Ou pouvait bien aller cette tortue de toute façon ? … Il aurait pu facilement s’en sortir en utilisant la puissance du grimoire mais très franchement, il ne voulait pas s’y tenter. Il maitrisait désormais relativement bien cette magie, certes … Mais pour un simple animal ? Et si tout dérapait, comme avec Nashar et Scarlett ? Il avait invoqué un bélier de feu et avait faillit raser un étage entier de Wisdom Heart après tout.

                      Puis lui vint une idée de génie. Enfin, « génie » … Une idée, en tout cas. En observant ses alentours, le pantin de sa femme encore perché sur la montagne mouvante, une jambe sur deux rochers différents, il repéra la jeune femme qui le suivait de loin. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle voulait, qui elle était, ainsi de suite mais peu importe. Elle était son ticket de sortie ! Le pantin de la jeune femme fit alors signe à l’inconnue, lui faisant signe de s’approcher et tenta d’approximativement expliquer ce qu’il désirait faire. Bien entendu, elle ne devait pas savoir que la vrai personne ici était le livre et non le pantin … Ou bien le savait-elle ? Elle pourrait connaitre le Tractatus de Monstrum, le livre des légendes, connu en tout Akerys ! Mais là n’était pas la question.

                      Une fois qu’il réussit à capter son attention, ou du moins il l’espérait, il la fit pointer au bouquin qu’elle tenait désormais dans une main … Puis pointer à elle-même. Cela aurait été si facile avec des mots mais il n’a pas encore su mettre au point sa boite vocale … Elle vint ensuite détacher la ceinture de marionnette qu’elle avait autour de la taille, un précieux accessoire qui lui servait à toujours avoir une réserve de corps à posséder, pour ainsi dire. Une fois chose faite, à une main, elle la lança vers la personne, espérant qu’elle la rattrape même si ce n’était pas le plus important. Le plus important, c’était lorsqu’elle leva la main derrière elle pour lancer le livre.

                      Avant qu’elle ne puisse le lancer cependant, le livre réalisa que son unique œil avait croisé le regard de la tortue. Oh … Elle … Le regardait à nouveau. Et elle ouvrait sa gueule. Oh. Oh ! Vite ! La marionnette féminine lança le livre vers la nouvelle arrivée et il était à deux doigts de se prendre un coup de machoire puissante du bec de la montagne. Le livre voltigea dans les airs alors que subitement, le haut du corps du mannequin qui le tenait se fit déchiqueter, disparaissant dans la gueule de la tortue qui tordait son cou au dessus de sa propre carapace. Le bruit du bois brisé se fit entendre, les écorces et échardes volaient du bassin désormais séparé du reste … Mais … Qu’importe, n’est-ce pas ? Ce n’était qu’un pantin. Non. Non ça n’était pas QUE un pantin. C’était sa femme ! Il avait agit en instinct de survie ! Il savait que cette bête était maligne, il le savait ! Et même si ce n’était qu’un pantin, le livre avait encore du mal à faire la différence entre ce dit pantin, qu’il contrôlait lui-même, et sa défunte épouse …

                      Le grimoire vola donc dans les airs et finit par atterrir dans les mains de sa cible, sauf qu’il était tout sauf heureux d’un tel résultat. La couverture rouge du livre arborait un large sourire figé. Cette bouche ne pouvait pas bouger et ne servait nullement à montrer les expressions du livre. Cependant, l’œil qui l’ornait lui faisait l’affaire et cet œil tournait ici et là pour voir ce qui était arrivé à sa femme, qui se faisait mâcher lentement par la créature, le bas du corps tombant lamentablement sur la carapace et dégringolant au sol. Cependant, cet œil furieux finit par se poser sur la jeune femme et se calma un peu pour de la surprise. Oh ? Bonjour !

                      Si seulement il pouvait au moins dire bonjour …
                      vava
                      Jaina Oleander
                      groupe



                      Découverte d'un nouveau monde, de nouvelles lois 

                      feat Tractatus de Monstrum



                      Le chemin que laisse cette énorme tortue me facilite sa poursuite, c’est sûr que comparé à un petit écureuil gracile qui se faufile d’arbre en arbre... y a pas photo ! Je garde mes distances au cas où elle déciderait de se retourner pour je ne sais quelle raison. Et justement, elle s’arrête et tourne la tête. Je remarque que la fille essaie d’aller sur l’arrière de la tortue, mais elle s’est arrêtée net en même temps que la tortue. Je me cache derrière un arbre en essayant de voir ce qu’il se passe discrètement. Je ne pourrais dire si la tortue a vu la fille ou pas, mais dans les deux cas, elle se retourne et recommence à marcher en écrasant un autre robot sur son passage.

                      Je me remets à la suivre et d’un coup, je vois la fille gigoter. Elle me fait des gestes... elle me dit de m’approcher.... ok mais pourquoi ??? Elle pointe le livre qu’elle tient dans la main....elle détache sa ceinture et me la lance. Je la rattrape aussi bien que possible et regarde la ceinture sans comprendre pourquoi je l’ai rattrapé.... un réflexe je pense. J’ai à peine le temps de lever la tête que je vois un livre m’arriver dessus ! Je lâche la ceinture et réceptionne le livre. J’ai lu tellement de livres différents que je m’attendais à recevoir un bouquin pas léger... Heureusement que j’ai de l’expérience en manipulation de livre !

                      Je regarde la fille pour savoir ce qu’elle compte faire après m’avoir balancé tout ça et je vois qu’il lui manque la moitié du corps.... la tortue la mordue...enfin... mangé à ce stade là... mais elle ne dégouline pas de sang.... En voyant le reste du cadavre de la fille tomber, je vois que ce n’est que du bois. Mais c’est quoi ce bordel ????? Cette fille est un tas de bois, les colosses sont des robots, la tortue est, d’une part, géante et ensuite, couverte de roche, une forêt que je ne connais pas.... mais je suis où là ? Qu’est-ce qu’il se passe ?

                      Je regarde le livre que j’ai reçu, il a un grand sourir un peu flippant et un oeil. Mais il bouge cet oeil !!! Il me regarde et semble surpris.... Wow ! Je le tiens à bout de bras, je ne sais pas vraiment si c’est par peur ou pour mieux l’observer et l’analyser, mais je suis à deux doigts de le lâcher...

                      - C’est quoi ce livre ? Pourquoi elle me l’a lancé avec sa ceinture ?

                      Je lève la tête et vois la tortue continuer sa route en mâchouillant l’autre partie de la fille. Vu que le danger principal part, je retourne récupérer la ceinture en tenant toujours le livre à une certaine distance. Je le vois regarder autour de lui, il cherche quelque chose ? Il me regarde à nouveau et semble vouloir me dire quelque chose. Mais il ne parle pas, encore heureux sinon il aurait fini par terre.

                      Je l’ouvre pour voir ce qui y est écrit, mais les pages sont toutes noires. Pas comme certains manuscrits pour les écritures se chevauches presque tellement il y a de texte. Non, là les pages sont noires, il faudrait de l’encre blanche pour écrire dessus. Je regarde derrière la couverture pour voir s’il n’y a pas de nom inscrit ou tout autre indication pouvant peut-être m’aider à savoir ce que c’est. Mais rien n’est écrit dedans. Je le referme et vois son regarde se poser de nouveau sur moi. C’est un livre robot, comme les colosses qui tentaient d’arrêter la tortue ? Je ne comprend vraiment rien...

                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      A dos de montagne
                      Feat Jaina
                      Il pouvait comprendre sa surprise … Lui-même l’était : surpris. Qui ne serait pas surpris à être un livre ? Cela faisait quoi, désormais ? Plusieurs mois ? Une demi-année qu’il s’était réveillé en tant que livre ? Même avec tout ce temps, il était toujours surpris d’être un satané livre ! Mais trêve de plaisanterie. Elle semblait bien avoir remarqué que le livre avait un œil qui bougeait mais ne sembla toujours pas le traiter comme un être vivant. Sans doute devait-elle penser que c’était un ornement de décoration enchanté qui est là juste pour provoquer cette petite réaction à vue d’œil … Mais que nénies, ma chère amie ! Elle tenait bien là une personne ! Elle le tenait même avec un certain écœurement, en réalité. Ou quelque chose qui s’en approchait. Il était un peu la peste comme maintenant, ce qui, encore une fois, le rendait mal à l’aise mais incapable de s’en sentir rancunier.

                      Il chercha du regard sa ceinture. Il ne pouvait parler à l’heure d’aujourd’hui, de ce fait, son seul moyen de communication se fera par ses pantins. Avant qu’il ne puisse s’exécuter cependant, il se fit retourner pour désormais regarder le sol … Et se faisait clairement chatouiller. Il n’avait pas l’habitude de se faire feuilleté, puisque ses pages étaient noires de toute façon, mais une sensation plus étrange encore … Ses pages, c’était un peu comme ses entrailles. Lors de la mission de Hope, il tenta de communiquer en écrivant dans ses propres pages à l’aide de ses pantins mais le regret fut immédiat. Gratter le papier lui procurait la même sensation que si on lui avait enfoncé une épée dans l’estomac et que l’on avait tourné jusqu’à ce qu’il tourne de l’œil lui-même. Donc. Inutile de dire … Qu’une paire de doigts sur ses pages noires … La sensation était étrange en plus de lui rappeler de mauvais souvenirs.

                      D’autant plus qu’elle n’allait rien trouver de spéciale, ou alors des choses qui n’ont rien à voir avec Akerys. La majorité de ses pages étaient noires … La majorité. Cela voulait dire que certaines ne l’étaient pas. Certaines se sont découverte à force d’explorer ses propres pouvoirs et ses invocations. Les quelques pages blanches qu’elle pouvait voir parlaient d’un monde inconnu, d’un « labyrinthe » et de créature qui ne devaient avoir ni queue ni tête pour cette personne, même en assumant qu’elle était Akers. Un bélier de feu ? Un requin de boue ? Un vautour de brume ? des étrangetés même étranges pour Akerys !

                      Mais qu’importe. Une fois qu’elle ait finit de faire mumuse avec le grimoire, le Tractatus de Monstrum lui lança un regard un peu blasé. Maintenant que la lecture était terminée … Une page noire du livre se détacha et sembla tomber à terre, se glissant hors des autres. Si cela pouvait sembler naturel : une page virevoltant sur l’air pour tomber telle une feuille morte au sol … Cela ne l’était pas. Tractie guidait la page magiquement pour qu’elle tombe sur un pantin, sur la ceinture qui reposait au sol. La feuille ne resta simplement là, posée dessus. Elle l’enroba de son papier noir et disparu, fusionnée avec le bois, avant que la marionnette ne grandisse, n’explose le lien de la ceinture avec ses nouvelles proportions et en un clin d’œil, des vêtements apparurent magiquement également. Devant la nouvelle venue se tenait … La même jeune femme qui était sur la tortue. Seulement cette fois, maintenant qu’elles étaient pour ainsi dire face à face, la jeune femme pouvait voir que la magicienne qu’elle avait vu plus tôt était tout sauf une humaine, effectivement. La peau était du bois, son expression figée et les articulations étaient visible partout, traits parcourant ses épaules, ses coudes, le long de ses joues pour permettre à une éventuelle bouche de monter et descendre pour parler …

                      La femme du livre désormais reconstruite, il vit le coup arriver et le pantin vint rapidement poser la main sur le livre et le tenir, car si elle le laissait tomber à terre sous la peur et la confusion … Bon, rien de grave en fait, mais cela restait désagréable. Une fois le livre sécurisé, celui-ci afficha un regard bienheureux alors que le pantin se pencha en avant pour faire une révérence, utilisant sa main libre pour tirer son grand chapeau de sorcière rouge et présenter ses salutations ainsi. Les choses vont enfin pouvoir rentrer dans l’ordre !


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas