REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Marre & Cage

                      Partagez
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash


                      Note : ce RP fait suite au RP [Maître Corbeau]. Ce n'est cependant pas sa suite direct.



                      Ah. Je me disais bien que vous finiriez par m’observer. Je ne sais pas si vous m’entendez par contre, mais j’ai pris les devants.


                      La voix de Nashar résonna dans son bureau. Il y était seul, avec comme seule compagnie des milliers de petites lucioles lumineuses qui virevoltaient pour former les mots qu’il prononçait.

                      J’imagine que vous n’êtes pas étonné de m’entendre m'adresser à vous. Alors ? Suis-je en avance ou en retard sur ce que vous aviez prévu ? Peut-être que je vous surprends, finalement… Non, vous semblez trop méticuleux pour cela...


                      Laissant sa phrase en suspend, Nashar leva les yeux pour regarder la partie du plafond surplombant son siège.

                      ...Maître Corbeau.


                      De manière calme et confiante, l’Empereur de Valice s’affala dans sa place et croisa les jambes.

                      Je n’aime pas beaucoup me faire extorquer de l’argent. Qu’importe vos menaces, ce n’est pas quelque chose qui peut continuer. L’un de nous deux mettra un terme à ce petit jeu, c'est certain. Mais vous devez avoir suffisamment enquêté sur moi pour savoir que, quelle qu'en soit sa conclusion, je serai le seul encore en vie, à la fin.


                      Un petit rictus se dessina alors sur son visage.

                      Alors je vous propose un marché. Une personne telle que vous doit être habituée à effectuer ce genre d’activité. Vous devez donc en savoir beaucoup sur les affaires privées de nombre de personnes.


                      Il ne cita aucun nom, mais Don Leone fut celui qui fut compris, et il le savait.

                      Pourquoi risquer une histoire se terminant mal ?


                      La HOPEWatch de Nashar se mit soudainement à sonner. Le bleuté y jeta rapidement un coup d’oeil. Un message de Geleerde. Nefyria ? N’y avait-elle pas fini ses affaires avec Naïcel la dernière fois ? Tant pis, elle pouvait bien attendre quelques instants, ce n’était pas le moment de se laisser distraire.

                      Collaborons. Au lieu de m’extorquer 90% de mes revenus “extrascolaire”, je vous en propose 20%, et je stopperai ma traque.


                      Bien sûr, il n’en avait nullement l’intention.

                      En échange, donnez-moi des informations utiles sur le gratin Akers.


                      Convaincu d’avoir fait mouche, l’Empereur attendit patiemment une réponse. Ses yeux pétillèrent de satisfaction lorsqu’une lettre se matérialisa sur son bureau dans la même lumière rouge qui amenait normalement les menaces et les demandes du Maître Chanteur.

                      -----------------------


                      L’enfer vert. Nefyria, terres sauvages regorgeant de faune et de flore. Si ces dernières étaient moins belliqueuses que celles de Val, elles n’en restaient pas moins dangereuses. Sur Val, on pouvait déterminer quel animal ou quelle plante allait attaquer et de quelle manière. Sur Nefyria, c’était différent. Les formes de vies étaient en parfaite harmonie entre elles, rendant chacun de leur acte parfaitement naturel. Autrement dit : pour Nashar qui basait ses réactions sur les réflexions adverses, il était entouré d’êtres réagissant à des instincts qu’il pouvait difficilement prévoir.

                      Malgré cela, le bleuté n’avait pas hésité un instant à répondre à l’appel à l’aide de la Sorcière du Marais : Shan. Non pas qu’il la portait spécialement dans son coeur, loin de là, mais il avait besoin de rester éloigné d’Akerys un moment. Une chance que Geleerde lui avait proposée cette pseudo mission, qui allait lui permettre de calmer sa rage.

                      Hm ? Je me disais bien que je sentais une mauvaise énergie. Tu devrais te purifier de temps à autre, bouquetin.


                      L’Empereur daigna lever les yeux de sa HOPEWatch qui lui indiquait la direction à suivre. Shan.

                      Surpris de me voir ? Hoho ~ Tu es sur mon marais depuis une dizaine de minutes, je sais tout ce qui s’y passe. Je sais même quand des chèvres y passent, hoho ~


                      Nashar soupira bruyamment. Était-ce finalement le bon endroit pour se calmer ?

                      Geleerde n’est pas très loin. Je pense qu’elle t’a déjà senti, vu ton odeur.


                      La vieillarde, toujours vêtue de sa tunique et de son chapeau-chat, lui fit alors dos et entama une lente marche. Avançant à l’arythmie de ses jambes et de sa canne, elle fit signe à l’Agent de lui emboîter le pas.

                      Ne restons pas là. Si on me voit avec un homme-mouton, on va se faire des idées.


                      C’est un bélier.


                      Répliqua sèchement Nashar. Il ramena alors sa main à ses arcades sourcilières pour montrer un certain embarras. En effet, il avait répondu sans vraiment le vouloir, mue par la volonté de celui qui partageait son corps. Non, pas le démon, mais bien un bélier. Le même qui fusionnait avec lui à chaque fois qu’il venait sur Nefyria.

                      Héhé, soit. Allez, au pas, cabri.


                      En se grattant la base de sa corne droite, l’Empereur finit par suivre la Sorcière des Marais en pestant. Même si la vieille semblait bien enjouée aujourd’hui, il n’oubliait pas qu’elle pouvait être une véritable peste quand elle s’en donnait les moyens. Sachant que Nashar savait précisément ce qu’il allait demander comme récompense pour le service qu’il aurait à accomplir pour elle, il décida de ne pas faire de vague.

                      **crack**


                      Un bruit retint soudainement l’attention de Nashar .

                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Nashar

                      Marre et Cage

                      Marre & Cage Gel1210



                      L'occasion était inespérée.

                      Pour celle qui pensait ne plus avoir la moindre chance d'étudier le livre qu'ils avaient pu dérober au libraire, voilà que la chance tournait à son avantage. Enfin, pouvions-nous appeler cela concrètement de la chance ? Après tout, devoir parcourir à nouveau les terres de Nefyria pour retrouver Shan avait de quoi lui déplaire. Sceptique, Geleerde espérait malgré tout trouver là l'occasion parfaite pour obtenir des réponses à ses interrogations. Bien que la planète de Nefyria la rebutait, elle ne pouvait tout de même pas laisser là une opportunité comme celle-ci lui échapper.

                      Contrainte de se plier à la loi d'Aryan, le corps de Geleerde présentait les caractéristiques d'une louve combinée avec un être humain. Si l'indomptable pouvait se vanter de connaître l'art de la transformation à l'aide de ses propres moyens et qu'elle pouvait s'estimer chanceuse de ne pas devoir fusionner avec l'un d'eux, cette obligation soumise par le Gardien avait de quoi lui déplaire. Sa seule satisfaction dans tout cela, serait le fait d'assister à la fusion de Nashar. Rien qu'à l'idée de le voir tenter vainement de se dépêtrer d'un hôte indésirable, elle en jubilait d'avance.

                      * * *

                      Arpentant le continent de Thakerra depuis plus d'une heure, la trompeuse de mort perdait ses repères. Au fur et mesure qu'elle avançait, Geleerde avait l'impression de tourner en rond, continuellement. Son habituel odorat développé lui n'étant d'aucun secours, elle devait se fier à ce qu'elle pouvait apercevoir pour se retrouver. Hélas, tout semblait se ressembler dans cet enfer verdâtre. Impossible de se guider à l'aide de la flore des environs. Quant à la faune, elle semblait avoir disparue, laissant pour seule compagne à la louve que le silence... Et d'étranges murmures.

                      Son ouïe détecta soudainement une présence non loin d'elle, vers sa gauche. Quelque chose semblait l'observer. Sur le qui-vive, Geleerde s'y approcha prudemment, muscles tendus. Étonnamment, la chaleur de son corps semblait grimper en flèche pour une raison encore inconnue pendant que les murmures s'étendaient. Intraduisibles, Geleerde n'arrivait pas à comprendre ce curieux dialecte. Seul ses sens lui alertaient qu'une chose la traquait... Et que cette chose était dangereuse.  

                      **crack**


                      Reprenant soudainement ses esprits, l'hybride baissa la tête vers le sol, en direction du bruit. Rien qu'une branche morte. Curieusement, l'atmosphère du lieu se transforma du tout au tout, au point même qu'elle aurait jurée avoir rêvée... Si l'expression de son visage laissa transparaître une irritabilité froide durant un instant, elle abandonna pour le moment l'idée de comprendre ce qu'il venait de lui arriver quand son regard vint croiser celui de Nashar.  

                      — Voilà le genre d'animal qui te sied à ravir, Empereur.


                      S'approchant de lui d'un pas nonchalant, l'hybride lui adressa un sourire carnassier. Par la suite, elle jeta un rapide coup d'œil vers les cornes de Nashar, provoquant aussitôt une intensification de son sourire : une fusion avec un bélier. À croire que le Gardien avait le sens de l'humour.

                      — Toujours en retard, cabot.


                      Devant l'accueil peu chaleureux de la vieille mégère, Geleerde haussa brièvement des épaules avant de lui adresser un geste de la main pour le moins las.

                      — J'aime me faire désirer.


                      Yeux en direction du ciel, Shan rouspéta dans sa barbe inexistante tandis que les marécages autours d'elle se mouvaient vers ses pieds. Étrangement, elle semblait ne faire qu'un avec cette boue nauséabonde.

                      — Ne traînons pas. Tant que nous sommes dans mon marais, je peux cacher notre présence, mais ils ne tarderont pas à nous mettre la main dessus.


                      Hochant brièvement de la tête en signe d'approbation, l'hybride porta une dernière fois son regard derrière elle. La présence qu'elle avait pu ressentir quelques instants plus tôt semblait s'être dissipée... Sans pour autant avoir totalement disparue.




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash


                      Tel un… Loup… Ayant repéré sa proie, Geleerde était descendu sur Nashar. Mais quelque chose n’allait pas. Le bleuté ne l’avait absolument pas senti venir. D’habitude, il reconnaissait d’instinct la présence d’énergie familière, mais là, rien. Il savait que ce n’était pas à cause de la nature de Nefyria, car il avait déjà ressenti l’énergie de gens proche de lui lors de ces précédentes venues. Alors qu’était-ce ? Pourquoi ne parvenait-il pas à sonder convenablement les environs avec ses sens magiques ?

                      Les béliers sont des animaux nobles. Jadis ils étaient utilisés pour purifier les âmes des hommes.


                      Répondit l’Empereur à la pique de la louve. Sa phrase terminée, un doute s’empara de lui. Était-il celui qui avait voulu prononcer cette phrase ou était-ce le bélier ? Pour le coup, il aurait juré être en communion avec lui.

                      Haha, donc même toi tu en es capable. Jamais je ne n’aurais pensé trouver un animal assez fou pour fusionner avec toi, mais on dirait que vous vous entendiez bien.


                      Nashar fronça les sourcils en direction de Shan, qui entama la “discussion” avec Geleerde. La marche vers… Quelque part, repris de plus belle. Reportant son attention sur l’arrivante, il détailla précieusement ce qu’il avait sous les yeux. La louve n’était pas friande de formes hybrides.

                      De mémoire, elle considérait cela comme une aberration : on était soit l’un, soit l’autre. Il était normal de ne pas vouloir mélanger son déguisement avec sa véritable apparence, après tout. Et puis, toujours de mémoire, Nashar n’avait pas arrangé les choses. Un soir de beuverie sous les étoiles de Vaylirah, il s’était allègrement moqué d’elle après avoir insisté pour qu’elle essaye. Pourtant, maintenant qu’il avait le temps, la maturité et la sobriété pour la voir en pleine journée, il trouvait en cette forme impure un certain charme. À la fois civilisée et sauvage, Nashar ne pouvait s’empêcher de s'imaginer mont et merveille. Après tout, ses nouvelles oreilles semblaient quémander pour des morsures, tout comme l’appendice touffu qui virevoltait maintenant au-dessus de son pulpeux fessier.

                      Nashar ~♥


                      Le bleuté s’arrêta, laissant les autres progresser quelques mètres sans lui. Il tourna le regard vers la voix qui venait de l’appeler, supposément par la droite. Sans trouver cela étrange, il vit les arbres s’écarter lentement pour révéler… Un lit couvert de draps fins. Il le reconnaissait d’ailleurs, c’était celui de son palais, à Valice. Mais ce n’était pas ce qui retenait le plus son attention : sur le matelas, une demi-douzaine de femmes dénudées l’y attendait. Et pas n’importe lesquelles, il s’agissait de son dernier Sextuor Impérial ; 6 femmes, venues de tout le pays, qui devaient, à tour de rôle ou en même temps, satisfaire les désirs insatiables de l’Empereur.

                      Si voir ces femmes restées sur Valice était déjà assez surprenant, ce qui l’était encore plus c’était leur apparence. Les moins dénudés portés des voiles transparents à des endroits stratégiques, mais toutes étaient… Hybrides. Chèvre, mouton, chatte, chienne, tigresse, lionne... Étaient-elles fusionnées par la règle d’Aryan ? Toujours était-il que Nashar semblait être attiré par elles… Enfin, au-delà du désir primaire qui naissait, il sentait que son corps voulait ardemment se rendre dans le lit. N’était-ce pas normal ? Après tout, il n’avait pas pu profiter de ce Sextuor Impérial ; les années avant son départ, la maladie ravageait son Empire ; ses conseillers lui avaient fortement déconseillé d’en créer un nouveau lorsque l’ancien fut décimé (par la maladie). Le jour de son départ pour HOPE, ces mêmes conseillers, qui avait pioché dans la population se régénérant peu à peu, lui avait proposé d’emmener ce nouveau Sextuor. Hélas, les Agents de HOPE avaient refusé -certain plus difficilement que d’autres, surtout quand Nashar essaya de négocier leur venue en échange d'un "partage" durant le voyage-.

                      Cependant, Nashar n’était pas dupe. Il voyait la supercherie, mais il ne la comprenait pas. S’immobilisant toujours sur place, il plongea ses iris d’un bleu grisé par le ciel nuageux dans ce qui semblait être l’illusion la plus convaincante - hors intervention de Geleerde et de lui-même - qu’il avait vu. Sa nature curieuse, très certainement amplifiée par son séjour à Akerys, le poussait à analyser la nature du phénomène en face de lui. Un flashback ? Un fantasme incarné ? Un piège du démon ? Une drogue prise à son insu ? Un monstre télépathe cherchant à le dévorer ? L’univers cherchant à se rattraper pour toutes ses erreurs à son égard ?

                      Beeeeeeh !


                      Véritable hurlement, la voix d’un Nashar mi-valicien mi-bélier résonna dans le marais et chassa l’illusion. De retour au monde réel, le bleuté fut quelque peu décontenancé. Il n’était pas allé vers les images qui lui étaient montrées, pourtant, l’espace de quelques instants, il y était prisonnier. N’était-ce pas là le véritable piège ?

                      Oh, ça t’est arrivé ? Ne t’inquiète pas, dans quelques minutes nous intégrerons ma zone, cela ne se reproduira plus là-bas. À moins que tu sois incroyablement faible d’esprit… Hm, dans le doute, je ne vais pas trop te rassurer.


                      Grommelant intérieurement, Nashar rattrapa la distance le séparant du petit groupe non loin.

                      Et tu peux remercier ton partenaire, sans lui tu serais devenue une partie du marais.


                      Une partie du marais ? Que racontait-elle ?

                      Ce marais… Surtout cette partie. Sans guide, vous pourriez faire des choses regrettables.


                      Nashar se tourna alors vers Geleerde qu’il venait de rattraper et lui chuchota à l’oreille.

                      Rappelle-moi, pourquoi on l’aide déjà ?


                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Nashar

                      Marre et Cage

                      Marre & Cage Gel1210



                      À la réponse du bleuté, Geleerde arqua d'un sourcil dédaigneux. Des béliers, des animaux nobles ? La bonne blague. À croire que l'animal avec lequel avait fusionné Nashar se permettait d'utiliser son hôte pour faire part de son avis. Soufflant un bref — Ridicule.— à cela, elle poursuivit sa route en rejoignant Shan. Curieusement, et pour une raison qu'elle ignorait encore, l'animal totem du bleuté lui déplaisait. Pouvait-il être possible que cela soit dû à ses propres origines ? En tant que louve, il lui serait donc naturel de chasser la pauvre bête ? Mais les raisons quant à ce soudain dédain ne serait-il pas également une conséquence de la loi d'Aryan ? Tant de questions encore sans réponse...


                      Une fois que son partenaire fut de retour, l'hybride lui adressa un simple regard en biais avant de lui chuchoter :

                      — On ne l'aide pas. On protège notre investissement et on s'assure de sa rentabilité sur le long terme.


                      Curieux dialecte pour une louve. Côtoyer les Solarkiens sur une — trop — longue durée lui avait permis d'apprendre beaucoup concernant le domaine des finances et des négociations, au point même qu'elle avait assimilée certains termes propres à ce genre de sujet.

                      — Arrêtez de traîner des pieds et venez !


                      Soudainement sortie de sa torpeur, l'hybride jeta un rapide regard en direction de Shan : derrière elle, se trouvait une petite maisonnette à l'allure délabrée. Etait-elle solide ? Allez savoir. Ce qui intriguait toutefois l'hybride, était le fait de savoir comment... Allaient-ils pouvoir rentrer tous les trois ? De l'extérieur, la bâtisse ne semblait pas pouvoir accueillir plus d'une personne à la fois, et encore, c'était purement théorique à ce niveau. Shan devait-elle se courber continuellement ? Et si c'était le cas, comment Geleerde pourrait-elle retenir son envie de lui rire au nez ?


                      Sceptique, Geleerde se décida finalement à y entrer. Quelques secondes furent nécessaires afin de s'habituer à l'obscurité du lieu, mais une fois fait, le résultat fut plus qu'étonnant : par delà les quatre murs de la demeure de Shan, se trouvait en réalité un véritable château. Certes, les babioles et la poussière avaient élu domicile depuis des siècles, mais la grandeur du lieu avait de quoi surprendre n'importe quel non-initié. Un sortilège Akers, peut-être ?


                      Penchant la tête vers l'extérieur un instant pour faire la comparaison, la louve fut très vite happée à l'idée de rechercher la cause de ce phénomène et permettant d'expliquer cela. Sans doute profiterait-elle d'une occasion pour tirer des informations quant à cette magie qu'avait pu utiliser Shan.


                      De son côté, la gardienne du Nael bataillait à ouvrir les griffes d'un bien curieux pupitre. Au-dessus, et protégé par des racines — que la louve jurerait être des doigts de sorcière  — siégeait un livre dont la couverture n'était pas inconnu à Nashar et Geleerde. Bredouillant une insulte dans sa langue natale et que ni le Cristal, ni la HOPEWatch ne pourrait traduire, Shan donna une rapide claque contre les protections naturelles qui emprisonnaient l'ouvrage avant qu'elles ne se décident par enfin céder.

                      — Vous vous souvenez de ce livre, j'espère ?


                      Posant religieusement le manuscrit contre la table en bois grossièrement sculptée, elle afficha un air grave et pour le moins sévère.

                      — Lorsque je l'ai apporté à Herita, il m'a ordonné de le détruire après analyse. Depuis notre retour, j'ai déjà pu déchiffrer une grande partie de l'ouvrage. Si au départ, je croyais qu'il avait été écrit à l'aide d'un Agent de HOPE corrompu et d'Akers, les descriptions sont beaucoup trop précises pour que ce soit le cas.


                      Silence.

                      — Je soupçonne qu'Herita soit mêlé à cette affaire.


                      — Pourquoi nous contacter tout particulièrement, Nashar et moi ?


                      Qu'Herita soit un ennemi de Shan ou non, l'indomptable s'en moquait. Ce qui l'intriguait toutefois bien plus, fut le fait qu'elle décide de se confier à eux plutôt qu'à d'autres. Face à cette question, le visage ridé de la vieille femme s'assombrit un court instant, pointant son regard féroce dans ceux de l'Empereur et de la Trompeuse de Mort.

                      — Je connaissais déjà vos visages avant même notre première rencontre. Que vous le vouliez ou non, il est devenu inévitable pour nous de collaborer.


                      Semblant soudainement se réprimander, elle secoua sa main tremblante devant son visage comme si elle cherchait à chasser un moucheron de sa vue. De son autre main, elle entreprit d'ouvrir le livre avant de faire défiler les premières pages rapidement et d'un geste habituée.

                      — Vous voyez ces pages ? Elles sont protégées par un sortilège de grand niveau. La plupart des gens sont incapables de ressentir son énergie et j'ai moi-même eu du mal à la détecter. Impossible pour moi de franchir cette barrière magique...


                      Passant directement à la dernière page, Shan pointa du doigt les dernières lignes.

                      — Il y a également cette partie, incomplète. Quelqu'un l'a volontairement supprimé.


                      Relevant la tête en direction de Nashar, elle releva légèrement le menton vers lui afin de le désigner :

                      — Toi, le cornu maigrichon, tu as la possibilité de faire quelque chose ?


                      Si la question pouvait faire penser à une demande de la part de Shan, le ton de sa voix ne laissait que transparaître mépris et ordre. Pour son propre bien, Nashar devait réussir.




                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash


                      Protéger l’investissement ? Assurer sa rentabilité ? Vision sur le long terme ? Geleerde et Nashar étaient enfin parvenues à parler une autre langue que celui de la chair et du sang ? Écarquillant ses yeux en refluant un “beeh” d’étonnement, le bleuté fut curieusement rassuré de voir que la louve était toujours avide d’apprentissages. Il ne doutait pas que son côté érudite était resté, mais il ne voyait pas bien ce qu’elle allait apprendre auprès des sauvages de Val. Il avait tant à comprendre chez les Akers ou chez les Solarkiens ; l'ersatz de culture Val’Ka faisait pâle figure à côté. Il était donc heureux qu’elle puisse continuer à développer son intelligence. Et qui sait , un jour peut-être, réussirait-elle à le rattraper ?

                      Tu fais bien de le rappeler, érudite.


                      ***



                      Beeeeeeeh !?


                      S’impressionna Nashar en entrant dans la minuscule habitation de Shan. Non, ce n’était pas le fait qu’elle soit plus grande qui le dérangeait, mais le fait qu’il n’avait détecté aucune sorte de magie. Comme cela était possible ? Déformer à ce point la perspective ou l’espace-temps sans laisser de trace autour ?

                      Décidément facilement impressionnable depuis la fusion avec le bélier, le bleuté ne put rester éberlué bien longtemps. La Sorcière du Marais présenta un livre plus que familier : le Bestiaire de Nefyria : Ressource et usage. De ce que l’Empereur avait compris, il s’agissait d’une sorte de livret de recette, contenant les meilleurs moyens d’exploiter la faune et la flore de Nefyrien pour en obtenir des potions et autres sortilèges. Il allait sans dire que l’ouvrage était honni par la plupart des Nefyriens, notamment à cause de la nature des “ingrédients” utilisés. C’était d’ailleurs pour le détruire que Herita et son équipe étaient venus à Akerys précédemment. Apparemment, il en voulait plus. Mais pourquoi ?

                      Les divagations de Shan sortirent Nashar de son analyse de la situation. Elle avait pressenti leur rencontre ? Était-elle comme les Oracles du Mont Chaüm ? Ces femmes, généralement vieilles, qui vivaient recluses sur leur montagne et qui prédisaient l’avenir des valiciens. Le bleuté les avait fait massacrer lorsqu’elles étaient devenues un peu trop insistantes sur certaines de leurs macabres prophéties. Les folles attribuaient même à leur Empereur le destin insensé de mourir d’un parricide. Lui, qui à l’époque, n’avait plus de famille en vie et qui, encore maintenant, ne pouvait pas se reproduire. Le dirigeant en vint à la conclusion la plus logique : elle tentait de déstabiliser le pouvoir en place. Inutile de dire qu’elle n’avait pas vu leur fin venir, même si elle avait été particulièrement difficile à attraper. Nashar avait dû se déplacer lui-même pour les avoir.

                      Si Shan était du même acabit, il faudrait donc s’en méfier : voir les possibilités des actions de tout un chacun permettait d’éviter les pièges les plus fins. Le bleuté ancra cette nouvelle méfiance dans son esprit avant de se concentrer sur la sorcière.

                      La question n’est pas de savoir si je peux, mais pourquoi le ferais-je ?


                      Hmpf ! Te voilà bien arrogant ! Je l’avais perçu la dernière fois, mais te voilà enfin sous ton visage qui te sied le plus. Et si tu utilisais ta désinvolture pour essayer de faire avancer les choses ? Le désintéressement, tu connais ?


                      Poussant un grognement tenant plus de l’Empereur agacé que du bélier, Nashar s’approcha du livre. En temps normal, il était fort probable qu’il aurait insisté sur une récompense, mais les écrits de l’ouvrage l’avaient intrigué depuis qu’il avait posé les yeux sur lui, à Akeyrs. Qu’elle était donc ce savoir si offensant qui avait poussé un groupe du Syrf Kala à agir sous couvert d'une visite diplomatique ? Sans donc faire plus de facéties, il posa sa main sur l’une des pages.

                      Te voilà bien docile… Mauvaise journée ?


                      Elle ne croyait pas si bien dire. Son petit échange avec le Corbeau l’avait laissé d’un état de rage singulière, du fait de sa résignation forcée. L’Empereur détestait perdre.

                      Même à Nefyria, les femmes ne peuvent s’empêcher de barjaquer ?


                      Espérant imposer le silence ainsi, Nashar tenta d’injecter sa magie dans l’objet enchanté. À peine avait-il commencé que sa main fut violemment rejetée vers lui. Une magie puissante et imperceptible ? Le mystère commençait à détourner l’attention du gérant du Demon’s Empire de son problème de chantage.

                      Tu n’es pas le premier grimoire à vouloir me regimber.


                      Laissa échapper Nashar en repensant à sa rencontre avec le Tractatus de Monstrum.

                      Mais l’univers finit toujours par se plier à ma volonté.


                      Réitérant son premier geste, Nashar n’hésita pas à puiser dans les pouvoirs du démon, provoquant immédiatement la méfiance de Shan. Une aura bleue l’enveloppa alors et ses pieds décollèrent du sol, tout comme le bestiaire. Des bourrasques commencèrent à chambouler l'intérieur de la bâtisse, avec comme épicentre la main du mage qui s’illuminait de mille feux sur le livre.

                      Couvrez vos yeux, si vous y tenez.


                      Soutenant du regard la forte nitescence qui s’amplifiait au creux de sa main, le bleuté tenta de nouveau de forcer les secrets du livre en appliquant tout ce qu’il savait et tout ce qu’il avait appris d’Akerys. Il continua pendant une vingtaine de minutes, avant de redescendre violemment pour se heurter de nouveau au dur sol de la résignation.

                      Cette magie est… Impossible.


                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Nashar

                      Marre et Cage

                      Marre & Cage Gel1210



                      N'oublie jamais ceci : la connaissance est synonyme de pouvoir.


                      Que les plus sceptiques se complaisent à t'ignorer, à te railler. Qu'ils ne se doutent de rien. Qu'ils ne réfléchissent pas assez. Tu ne fais que retarder l'évidence. Retarder ce que tes semblables ne pourront jamais accepter.


                      Toujours apprendre, toujours tenter de comprendre. Maitre mot de l'hybride, de l'indomptable. Nashar connaissait l'hybride depuis fort longtemps, au point qu'il avait pu assister à de nombreux changements dans la psyché de la louve. Tout d'abord lente et mesurée, l'évolution de sa personnalité devenait peu à peu plus importante, plus forte, au fur et à mesure que le temps s'écoulait.


                      Le changement s'opère, parfois même contre ta volonté. Si tu tentes de t'y échapper en contrant la progression, tu ne sais que trop bien, qu'un jour où l'autre, Elle devra revenir. Redevenir ce que tu étais, ce que tu fus. Celle que tu aurais toujours dû être. Celle qu'on méprise et qu'on acclame. Celle que tu n'acceptes pas et qui, jamais plus, ne pardonnera.


                      Car derrière ce masque moqueur, cette légèreté à faire fi du danger et des remarques désobligeantes, se dessine une toile complexe. Une toile, dont le dernier coup de pinceau déterminerait l'ultime étape à franchir.


                      C'est en apprenant sans cesse que tu t'élèveras au rang des érudits.


                      * * *

                      Après de longues minutes à tenter ce qui semblait être impossible, Nashar dû bien admettre sa défaite. La magie Akers était décidément un véritable mystère. Une curiosité, particulièrement attractive pour l'indomptable, qui comptait bien l'étudier en temps et en heure. Face à l'échec cuisant de l'Empereur de Valice, la gardienne du marais pesta haut et fort. Visiblement déçue, elle s'emmura dans un silence pesant.   


                      — Après des mois d'apprentissage à Akerys, tu n'arrives même pas à briser un de leurs sortilèges ?


                      Tranchante et particulièrement désobligeante, Geleerde s'avança vers son partenaire avant de le dépasser, se plantant désormais face au livre. Elle ne doutait pas des capacités de Nashar à dire vrai. Elle était simplement déçue de constater que sa remise à niveau n'avait pas pu aboutir aussi loin qu'elle l'aurait espérée. D'une certaine façon, c'était sa manière à elle de le motiver à redoubler d'effort. En tant que mage, il disposait d'acquis naturels que la louve ne pouvait défier. Si lui-même éprouvait des difficultés à contrer la magie des Akers, pourrait-elle être capable de dépasser ses propres espérances ?


                      Retroussant sa manche afin de dévoiler sa HOPEWatch à son poignet, elle y pianota une série de commandes avant qu'un hologramme vienne l'entourer. Peu convaincue que son idée allait pouvoir fonctionner, elle s'y risqua malgré tout. Le but ? Utiliser le traducteur de la HOPEWatch pour décoder une partie de l'ouvrage. Par la suite, son I.A se chargerait du reste, cherchant dans sa base de donnée, une éventuelle note de l'Organisation au sujet des sorts Akers de ce gabarit. Si Shan avait pourtant bien dit avoir été capable d'en déchiffrer une partie, Geleerde souhaitait s'en faire une idée elle-même. Méfiante, la louve préférait toujours éliminer les intermédiaires pour comprendre un fait.


                      Une fois le scanner effectué, le résultat affiché fut naturellement décevant, mais en compensation, elle avait désormais une copie virtuelle de l'ouvrage. Certes, sans l'aide de Shan ou de quelqu'un, elle ne pourrait rien en tirer, mais elle avait désormais tout le loisir d'en disposer.


                      Claquant sa langue d'un geste sec alors qu'elle allait passer à autre chose, son attention fut soudainement portée par un code d'erreur venant de l'intelligence artificielle. Curieusement, cette dernière présentait une défaillance du système. — Rien de nouveau.— Pensa automatiquement la louve en se rappelant des nombreuses problématiques qu'elle avait pu constater de la part de sa HOPEWatch. Pourtant, et de mémoire, elle ne se souvenait pas avoir vu un tel code d'erreur, lors de sa dernière mise à jour. Cherchant à en savoir plus, elle effectua des recherches plus poussées à l'aide de sa montre, jusqu'à découvrir que le code d'erreur pointait ledit traducteur.


                      Si la HOPEWatch n'était plus aussi fiable depuis la Déchéance et que beaucoup de fonctionnalités ne remplissaient plus leurs obligations comme avant, elle était convaincue que le traducteur n'avait pas pu subir de séquelle. Autrement, comment expliquer qu'elle soit encore capable de communiquer avec Shan ou quelqu'un d'autre ? Sceptique, son regard se balada en direction de Nashar avant de croiser celui de Shan. Elle ne comptait pas évoquer ce point devant elle. Trop délicat. Il lui faudrait patienter jusqu'à ce que le duo habituel soit de nouveau seul.  



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash

                      La joute verbale était un art simple : il fallait toujours partir avec l’idée d’une défaite en tête. Il y avait tant de facteurs, tant de situations et tant d’autres paramètres qui entraient en jeu lorsque les langues s’affrontaient que l’on ne pouvait être sûr de rien. Jadis, le bleuté prenait un malin plaisir à outrager, insulter, offenser ou blasphémer, mais avec l’âge, il s’était assagi. Sa parole d’Empereur étant écoutée, lue, répétée, apprise et amplifiée par ses ouailles, il avait appris à choisir les mots avec discernement. Après tout, faire remarquer à un convive invité à un banquet qu’il mangeait sans grâce avait causé un important incident diplomatique, qui mena à l’extermination de son ethnie, quelques décennies plus tard. Vraiment : la joute verbale était un art très simple.

                      Mais il existait une autre règle qui assurait de gagner quasi systématiquement : ne pas répondre lorsque l’on est provoqué. C’était une stratégie tirée du champ de bataille. Pourquoi se déplacer à l’ennemi quand il nous expose sa nuque alors qu’il se prépare à une réponse ? Mieux valait le surprendre par le silence et le frapper quand il baisse sa garde. Nashar se contenta donc de lancer un regard désabusé à Geleerde, puis la laissa oeuvrer à son tour. Pendant qu’elle s’affairait, Shan se rapprocha du bleuté.

                      J’aurais cru que vous vous seriez disputé… Ton chef de la sécurité et toi ne vous entendez pas trop.


                      L’Agent leva un sourcil en dévisageant la vieille. Que venait faire Finn dans toute cette histoire ? Aux dernières nouvelles, il était sous la surveillance de Favaro, qui devait le tenir éloigné des architectes et des coiffeurs. En voyant le visage interloqué de Nashar, la Sorcière sembla avoir une épiphanie.

                      Ce n’est pas ton chef de la sécurité, c'est comme ça que tu l’as présenté la dernière fois.


                      La dernière… Mais oui ! Durant la visite diplomatique. L'Empereur tenta de se rattraper, même si cela n'avait plus réellement d'importance maintenant.

                      C’était plus une indépendante qu’autre chose. Je manque d’employés compétents.


                      Peut-être que c’est leur directive qui n’est pas adaptée, héhé.


                      S’armant d’une retenue légendaire, Nashar retint l’envie soudaine de la décapiter puis reporta son attention sur Geleerde. Elle semblait en avoir terminé et, à son expression, elle voulait en discuter. Néanmoins, le fait qu’elle ne l’ait pas fait voulait certainement dire que ce n’était pas quelque chose à étaler devant une tierce personne. L’Empereur ne manqua cependant pas l’occasion.

                      Eh bien ? N’as-tu donc pas assisté au cours de hacking des Val’ka pour la réparer ?


                      Sourire moqueur coincé entre deux rides d’agacement, Nashar se tourna vers Shan.

                      Nous ne pouvons pas vous aider pour le livre. Si vous voulez mon avis, jouer avec ce genre d'artefact, même récent, n’apporte que des problèmes.


                      Et le bleuté savait très bien de quoi il parlait : c’était à cause de l’utilisation d’un livre qu’il s’était retrouvé possédé par le Démon en lui. Certes, il s’en était extrêmement bien sorti, mais les premières années avaient été éprouvantes.

                      Vous devriez le détruire.


                      Le vieillard grimaça avant de se masser machinalement les tempes.

                      Non… Non… Non ! Vous ne comprenez pas ! Je me suis vu lire ce livre aujourd’hui, avec vous… Ce genre de vision ne s’invalide que s’il se passe quelque chose d’important. Il doit bien y avoir quelque chose à f-... Hm…


                      Une nouvelle fois victime d’une épiphanie, Shan disparu en… fondant littéralement dans le sol. De la téléportation ? Peu probable. Malgré tout, sa voix résonna dans la pièce de la même manière qu’auparavant :

                      Attendez-moi un instant…


                      Nashar laissa échapper un soupir, il était malheureusement habitué à ce genre de fantaisie depuis son arrivée sur HOPE. Quitte à devoir l'attendre, il décida de rentabiliser son temps.

                      De quoi voulais-tu me parler ?


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas