REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Essential

                      Partagez
                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Akerys. Un monde de magie et de mystère. Mais aussi une ressource importante d'objet de seconde main si on sait où chercher. J'y viens rarement, je n'en voix pas l'intérêt, je suis un vendeur d'objet "naturel", donc bon, j'ai pas vraiment d’intérêt à faire tout ce chemin jusqu'à la fameuse décharge géante de Westway. Alors, pourquoi mes pied foulée les déchet de cette civilisation magique ? Et bien, je n'y étais pas de bon cœur. La raison est assez complexe.

                      Il y avait peu, j'avais découvert, en utilisant mes pouvoir, un moyen de restituer mes essences. C'était assez simple : battre l'invocation corrompu ou bien insuffler l'essence pour les armures dans une personne, la battre et récupérer l'essence ainsi réparer. Cependant, j'avais fait les frais des combat contre le roi slime, l’œil de Cthulhu et le fléau du désert et si je n'avais pas eu mes armure de la Corruption et du Cramoisi, j'y serais rester. Les versions corrompue semble être très puissante, et il me manque cruellement de force face à ses monstres. donc j'ai décidait d'être logique : d'abord réparer mes armures. Le problème... C'est que je dois battre quelqu'un d'autre. Pour deux raison : se serais compliqué de me mettre au sol tout seul et si jamais je tombe KO avec l'essence, c'est un coup à me mettre dans la merde. En plus je dois garder ma discrétion. Ainsi, lorsque j’entendis parler de cet scientifique peu regardant, je compris que je me devais de le trouver. Je n'avais pas vraiment le temps de choisir, mais par contre, je savait qu'elle serait capable d'accepter de s'expérimenter sur lui-même. Si les rumeurs disaient vrai.

                      Et je suivit ces rumeurs. J'étais comme dans un puzzle : chaque personne m'emmenait voir une personne différente et ainsi de suite. Et à chaque fois, j'apprenais des choses de plus en plus folle sur ce scientifique. Comme quoi ce serait un monstre, une abomination, qu'il mangerait la chair humaine et tout ce qui va avec... Si on les écoutait, on aurait put croire qu'il s'agissait de tout sauf un scientifique. Mais bon, j’eus une description rapide : quatre bras, des tentacules à la place des jambes, la peau verte. C'était la chose la plus commune entre tout les témoignages, qui partait souvent dans tout les sens. Mais au fil du temps et de mes efforts pour rationalisé les informations, j'arrivais à trouvé ce que je cherchais : un moyen de le trouver.Et me revoilà, au milieu des détritus, vers le lieu ou on m'avait dit. On m'avait bien précisé que ce n'était pas une science exacte, mais certain pensait qu'elle allait passait à la décharge, même si la raison était floue. C'était le mieux que j'avais.

                      Je marchais tout en prenant mon temps. Pour qu'un deal soit le plus avantageux possible il faut être sur de soit même lorsque l'on est pas surveiller. Parce qu'on pourrait l'être. De plus, il fallait absolument que je cache l'importance de ma requête. si je pouvais évitez qu'il me vide les poches, ça serait bien. Soudain, un bruit de métal qui bouge au loin. Je l'entend et je reste calme, me dirigeant vers la position. Tandis que je m'approche, en silence et calmement, je vois soudain un être vert, doté de quatre bras, de tentacules et, surtout, d'une blouse blanche. Je crois que j'ai trouvé mon homme.

                      Il parait que tu serais un scientifique un peu plus courageux que tes collègues.

                      J'étais arrivé derrière elle, avec calme et un flegme imposant. Je devrait préciser que j'avais sortie ma tenue de mage pour la voir. Cette dernière, utilisé le même principe que le Glyphe métamorphique pour cacher en partie mon visage au étranger. en plus de me donner une classe impossible.

                      Je me présente : Void. J'ai entendu beaucoup de bien sur toi. Bien sur, c'est un mensonge, toutes les personnes qui m’ont parlé de toi étaient terrorisé par ton existence. Je vois ça comme une preuve de ton succès. Ou me tromperais-je, Ithoutha ?

                      Je sortait ce nom sur un gros coup de bluff. C'était un des deux nom les plus utilisé pour la qualifier, donc il fallait espérer ne pas m'être trompé.

                      J'aimerais parler affaire avec toi.

                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      « Cette grande poutre là ! Ramenez-la au point de rassemblement ! Et là, je vois la carcasse d’un golem magique, déterrez moi cette merde, doit y avoir des trucs à en retirer. »

                      Les choses avaient bien changées depuis la dernière fois qu’elle avait foulée le sol de cette décharge. C’était un peu là qu’elle avait commencé après tout. Cette fameuse aventure qui débuta à cause d’un maudit cristal… Elle aurait préféré resté dans son monde mais qu’importe, ce n’était pas en rallant que la situation allait s’améliorer. Elle avait perdu la seule chose à laquelle elle tenait vraiment mais si on devait retenir qu’une seule chose de cette créature, c’est qu’elle ne lâchera jamais l’affaire. Mourir, c’était pas son truc et c’était loin d’être dans ses projets. Elle aurait pu se laisser abattre, dépérir, se laisser mourir à petit feu à défaut d’appuyer sur la gachette … Mais ce n’était pas qui elle était.

                      Elle, erreur de la nature, vouée à l’échec, a fait tout ce qui était en son pouvoir et bien plus pour s’élever au dessus du déchet qu’elle était. Le désire de vivre d’Ithoutha était vorace … Peut-être plus encore que son désire pour la destruction. Alors, qu’avait-elle fait depuis qu’elle avait tout perdu ? Elle avait travaillé à construire un empire. Ou plutôt, travaillé à en voler un. Après avoir littéralement rendu fou un grand entrepreneur du crime, elle était désormais CEO d’une entreprise qui développe la technologie Solarkienne le jour et créait des armes la nuit. Quel dommage qu’elle devait cependant rendre des comptes au Nim Row désormais. Elle qui pensait s’émanciper de toute force supérieur mais bien entendu, toute entreprise avait des devoirs envers le gardien, n’est-ce pas ? Foutu rabat-joie … Cela n’allait cependant pas l’arrêter.

                      Elle avait dépêché une petite troupe d’une dizaine d’employé Akers pour travailler avec dans la plus grande illégalité dans la décharge. Même si Solarii était son terrain de jeu préféré, sa planque était toujours en Akerys, sous le sol de cette décharge qui éliminait magiquement ses déchets d’une manière périodique. Merci à la puce qu’elle a dans la nuque, toute chose qu’elle allait entreposer là pourra être téléportée là où elle se rend. Autant dire que d’ici peu, les hangars de sa compagnie vont regorger d’artefact magique, même si la magie n’avait aucun intérêt pour elle … Par contre, si elle pouvait la coupler avec la technologie ? Voila un défis amusant ! Si on pouvait changer les batterie par de la « magie », peut-être que tout deviendra plus destructeur ! Mais si c’est possible, elle doit justement s’y essayer …

                      Alors que Ithoutha commandait sa petite troupe de larbin du haut d’une pile d’immondice, l’un d’eux s’approcha d’elle. « Madame, d’après un de nos gars, les Jewelers arrivent. »

                      Le regard de la scientifique s’illumina « Oh, est-ce qu’un certain Jason est avec eux ? »

                      Indécis, l’homme encapuchonné sembla jouer à pile ou face avec sa réponse. « Je … Ne pense pas, non. »

                      Et la réaction fut immédiate, grinçant les dents et se crispant avec une hargne venue de nulle part. Si Jason était là, cela aurait été un plaisir de le recevoir mais un autre Jeweler, ou plusieurs ? Ce n’étaient que des bâtons dans ses roues ! « Bordel, ils font chier ces Jewelers. Je vais leur en foutre moi, des jewels … Dans leur gueule ouai … » Elle plaça alors deux doigts contre sa langue et poussa un puissant sifflement pour attirer l’attention de tout les travailleurs. « Okay les gars, lâchez tout ! Tout le monde à l’entrée de la décharge ! Comme on a répété, on est les éboueurs du coin ! Gardez-les loin hors de la décharge ! Aller aller ! »

                      Tout le petit monde sembla s’éclipser petit à petit en laissant tomber les étranges pièces infusées de magie au sol pendant qu’Ithoutha, qui n’avait clairement pas la gueule d’un Akers lambda, dégringola dans les débris, parlant à un brassard fourré de technologie à son poignet. « Nine, assure-toi qu’aucun glandu autre que nos gars approche la planque. Si un Jeweler approche, tu le dézingue. » Reste à voir si la gentille androïde allait réellement le faire …

                      Une fois en bas, elle continua son chemin en chantonnant, récupérant des débris ici et là avec ses tentacules comme si elle faisait tout naturellement son marché, allant même jusqu’à porter un bloc de métal gravé de runes sur son épaule. N’étant pas humaine, après-tout, sa force n’avait absolument rien à voir avec celle d’une personne normale … Mais alors qu’elle s’amusait à imaginer ce qu’elle pourrait faire de la moindre portière de train qu’elle dépassait, un homme vint subitement hausser la voix … Par réflexe, un large sourire carnassier se figea sur son visage alors que ses yeux d’un bleu perçant rétrécirent tels ceux d’un prédateur prêt à bondir. En se retournant, elle remarqua que ce n’était pas un de ses gars. Donc, qui c’était ? Un sale Jeweler ? Est-ce qu’elle allait devoir lui faire la peau ? Si oui, elle prendrait soin de bien le disséquer … Ou même le vivisecter, histoire que cette mauvaise surprise se transforme en moment de détente.

                      Elle l’écouta en se tournant lentement vers l’homme, deux de ses paupières prise de quelques spasmes caractérielle que quelque chose la contrariait fortement. UN scientifique ?! Elle lâcha tout ce qu’elle avait sur elle, laissant le gros bloc tomber lourdement sur le sol terreur de la décharge, soulevant un peu la poussière … Et plaça deux mains sous sa poitrine qui était tout de même assez visible sous sa blouse blanche rapiécée, rehaussant celle-ci exagérément.

                      « UN scientifique ?! Et ça, c’est quoi ? Des dépôts d’encre peut-être ?! Ou mieux, des bombonnes d’acide nitrique ?! Est-ce que j’ai laissé mes victimes dans un tel état qu’ils ont oublié qu’une bombe cosmique leur a arraché les yeux ?! J’ai l’impression que tes informateurs t’ont raconté quelques couilles ici et là, Void ! »

                      Clairement remontée, elle posa ensuite ses multiples mains sur ses hanches, les roulant un peu de droit à gauche d’une manière un peu provocatrice mais son expression changeant de frustration à une assurance moqueuse.

                      « Et puis, Void, ouaw, laisse tomber, je t’appelle Edgelord à partir de maintenant. T’as le nom et la dégaine pour ! Maintenant soyons clair… » Elle claqua les doigts, un portail s’ouvrant au dessus d’elle et laissant un fusil à pompe solarkien tomber sur son épaule, le rattrapant sans problème. « Tu me fait chier comme maintenant, Edgelord. Tu me dérange durant une mission qui a déjà prit un tournant un peu chiant. Alors ton affaire, là … Elle a intérêt à être tellement succulente que j’en deviens en réalité tréééés heureuse de te voir. Et ça doit être le cas, n’est-ce pas ? » Son sourire moqueur s’étira un peu plus, d’une oreille à l’autre, presque littéralement dans une expression inhumainement sadique. « Car si tu as entendu de quoi j’étais capable, j’ose espérer que tu ne viens pas me demander d’aller t’acheter une barquette de sushi, Gweeheehee ~ »


                      Essential Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Lorsque la créature se retourna enfin, prenant enfin le temps de me répondre... Elle commença en dévoilant sa féminité... Elle avait l'air de complexer sur ce point. Ou bien désirait-elle baisait ma vigilance en présentant sa poitrine, pensant que je perdrais le nord à cause de ses formes ? Dans tout les cas, elle ne pouvait pas savoir que je n'avais pas la possibilité de ressentir de l'attirance. Donc cette élan de féminité n'eu aucun impact sur moi. Je restait stoïque, les bras croisé et le visage toujours camouflé.

                      Il est vrai qu'aucun de mes informateur n'as mentionner ta féminité. Mais au final, cette information m’intéresse peu.

                      Ma bouche, seule partie visible de mon visage grâce à la magie de ma capuche ne montrait aucun signe de perte de contrôle. Parfois, c'est tellement utile d'avoir du vide à la place du cœur. Puis devenant plus étatique, elle commença à me menacer, tout en... se moquant j'imagine. Je n'ai aucune idée de ce que veut dire Edgelord. La seul chose que je sais c'est que je m'en contrefout. Elle sortit une arme et la dirigea sur moi, sans crier gare et me mis en garde. Je n'étais pas venue pour me battre, ou du moins, pas comme ça. Donc je décidais de ne bouger d'un cil, restant toujours statiques, les bras croisée.

                      On m'avait prévenue que tu serais exigeante.

                      Je décroiser mes bras calmement, puis je fit apparaitre un tout petit portail vers ma dimension de poche au dessus de ma main copiant un peu ce qu'elle venait de faire. Sauf que contrairement à elle, une boule de pierre tomba dans ma main arcanico-méchanique. Le portail disparu et je refermer violemment ma main sur la boule de pierre la brisant en mille morceau et dévoilant un "cristal" violet en son centre. Il était tout petit, tenant entre mon pouce et mon index.

                      Ceci est une Pierre Vivante. Est-ce minéral ayant des propriété du vivant ? Ou bien l'inverse ? Personne n'en sait rien. La seule chose que l'on sait, c'est que cette simple poussière vaut son pesant d'or et que ce matériaux est recherché autant pour ses propriété magique que mécanique.

                      Je fit un mouvement étrange avec ma main, et le cristal disparut dans un portail qui apparut un court instant, caché par le tour préalable.

                      S'en procuré est quasiment impossible. Mais moi je sais comment en obtenir des quantité énorme.

                      Un nouveau portail s'ouvrit, laissant tomber un espèce de pied faisant facilement un mètre en cette matière. Il était pauvrement taillé, mais il était clairement purement composé de ce "cristal". Bon, si vous avez déjà lue ce journal, vous devez savoir ce que c'est : un fragment de corruption, récupéré sur l'armure Corrompue. Toute les propriété que j'avais décrite était réelle, sauf sa rareté : il était bien plus rare que ce que je prétendait, vue que j'étais sa seule et unique source dans les quatre mondes.

                      Et encore, ce morceau est le plus petit que j'ai récolté.

                      Je fis ouvrir un portail sous le pieu qui s'enfonça alors dans le sol avant que le portail se referme, ne laissant aucune trace de ce cristal.

                      Tu sais au moins que même si je te demandais d'aller me chercher pitance, tu serais récompenser avec un matériaux uniques, dont tu aurais le monopole.

                      En utilisant mon mana, je fis se dissiper en partie l'effet de dissimulation de ma capuche pour qu'elle puisse voir mes yeux. Ces derniers étaient sérieux, mais pourtant détendue.

                      Je ne te demanderais cependant pas une tache aussi triviale. Je suis venue à toi car ta réputation concorde avec ma volonté.

                      Je tandis mon bras robotique et fit apparaitre une essence. de base, elle ne sont pas visible à l’œil nue, mais mon glyphe ainsi que les propriété de mon bras permet de les rendre plus ou moins visualisable. Apparaissant sous la forme d'une flamme douce de couleur bleu, avec des reflet jaune, elle dansait au dessus de ma main.

                      Ceci est une Essence. Un produit magique capable de définir un être. Bien sur, en général, elle est dans l'être en question. Mais j'ai la possibilité de les extraire et de les utilisé.

                      Je jouais le rôle de celui qui trouve le sujet trivial. Il fallait, si je voulais évité d'être arnaqué, lui faire croire que c'était assez normal, voir totalement inintéressante. Je fit disparaitre cette essence ci pour en faire apparaitre une seconde. Celle-ci était verte mais se comportait bizarrement, comme si elle était déphasé avec elle même, donnant d'étrange mouvement digne d'un flux électriques instable.

                      Cependant, mes derniers ajout dans ma collection sont... Altéré.

                      Je fit disparaitre l'essence.

                      Il existe cependant un moyen simple de les restaurer. Il suffit de les insuffler dans un être vivant et de mettre cet être au sol.

                      Je fis un pas calme.

                      Bien sur, lorsqu'on est infusé d'une essence qui n'est pas notre, ce faire battre signifie simplement être libérer de cette essence et retrouvé toute ses forces. Je ne suis pas assez fou pour demander à quelqu'un de se faire abattre pour moi.

                      Je fit un second pas.

                      L'essence infusé donne à son propriétaire des capacité assez puissante. Mais bien sur, tout à un prix. Garder une essence qui n'est pas notre en soit pendant trop longtemps est bien sur mortel.

                      Mon premier vrai mensonge. Garder une essence en soit pendant trop longtemps pouvait changer la notre, mais ne pouvait pas tuer. C'est pour cela que je me devait de la battre vite si elle acceptait. Elle pourrait à force de porter la même essence, sentir que j’eus mentit. Mais je devait prendre ce risque si je voulais pouvoir récupéré mon plein potentiel. J'avançais alors de mon dernier pas. Le canon de son arme était presque contre moi.

                      Alors, bombe cosmique, mon offre te semble-t'elle une perte de temps ?


                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Ouaw. Quel malpoli. Comment ça, cette information ne l’intéressait pas ? On pouvait la dénigrer, la traiter de malade, de monstre, d’horreur, de poulpe même mais on n’attaquait pas sa féminité aussi impunément, comme elle l’avait bien fait comprendre par son explosion d’excentricité ! Mais qu’importe, ce n’était qu’un détail maintenant car clairement, ce mage semblait vouloir lui parler du caillou qu’il venait de briser dans sa main… Et si elle se fichait bien de la magie, elle voulait bien lui donner le bénéfice du doute sur ce que faisait cette pierre. Il est important de noter, après tout, qu’essentiellement, la magie était cool ! Cela avait même le potentiel de surpasser les plus belles inventions qu’elle pourrait créer mais cela ne l’intéressait pas dans le sens où elle n’est pas magicienne. Ithoutha est une personne fière, qui a survécue seule et contre tous toute sa vie. Le pouvoir ? Elle veut l’obtenir de ses propres mains car c’est comme cela et uniquement comme cela qu’elle a apprit à vivre.

                      De par sa nature, Ithoutha ne pouvait pas réellement utiliser la magie. Elle pensais que c’était un truc d’humain, pour ainsi dire. Elle, batarde et mélange génétique de bien des espèces, comment elle pouvait avoir une quelconque jauge cachée de mana ? Le bouillon génétique qui composait son corps ne lui avait offert qu’une seule chose : un esprit génial ! Et elle comptait bien drainer jusqu’à la dernière goutte d’imagination et de créativité dans son crâne hyper actif pour atteindre son objectif. Alors oui, la magie, c’était cool, mais ce n’était pas pour elle.

                      Tout ça pour dire que la scientifique avait de gros doutes sur la valeur de cette pierre. Une pierre magique qui vaut son pesant d’or ? N’importe quel plouc pourrait lui dire ça et lui donner un caillou ramassé par terre à la place. Tenant toujours son flingue sur l’épaule, la créature prit un air embêté en se grattant l’arrière de la tête. Qu’il ait un caillou ou cinquante pieux d’un mètre de cette connerie ne changeait pas grand-chose.

                      « Oi, doucement … Tu sors de mon domaine d’expertise là … »

                      Mais elle ne semblait pas l’avoir dit assez fort car l’homme révéla ses yeux sans commenter. Elle plissa les yeux et souffla un peu, comme si c’était difficile à voir. « Oh ouai, t’as bien une gueule d’Edgelord toi … » Elle souffla, essayant d’écouter mais … Très franchement, elle commençait à avoir mal à la tête. Une essence ? Un truc qui détermine la vie ? Ithoutha était ouvert à toutes les fantaisies mais les mages d’Akerys avaient le dont pour remettre en question tout ce qu’elle savait du monde d’un point de vue scientifique, et c’était pas un sentiment agréable, ni bénéfique du point de vue de le nouvelle entrepreneuse. Elle brandit son canon d’une main quand il se mit à approcher cependant.

                      « Urk … Approche pas, je réfléchis là. » Son regard, d’abord las et en douleur visiblement, se transforma en large sourire menaçant, petit à petit, ses yeux rétrécissant de plus en plus. « Edgelord, fait pas chier ~ » Et quand il s’approcha encore presque appuyer son torse contre le fusil à pompe, elle poussa l’homme du bout de son canon pour le faire reculer un peu. « Bombe cosmique a dit qu’elle avait besoin de deux secondes, putain ! Rrrr … »

                      Ithoutha fit alors tourner son fusil à pompe sur son doigt par la garde de la gachette pour qu’elle tombe à nouveau sur son épaule, se massant les tempes avec ses autres mains. Encore une fois, elle avait des principes mais d’un autre coté, il y avait d’autres trucs fun à faire de cette situation. Il y avait de l’argent à se faire et un moment plein d’adrénaline à passer… Après un moment de réflexion à peser le pour et le contre, certaines choses prévalaient sur d’autres et elle retrouva un sourire enjoué, levant un doigt au niveau de son visage comme si elle avait trouvé la solution.

                      « Okay okay ! Maintenant soyons clair … Attend non. » Elle se tapota le menton, faisant mine de réfléchir. « Je l’ai déjà faite celle là … Hmf, okay, mettons les choses à plat, bad boy ! » Elle ne put s’empêcher de ponctuer sa phrase par un petit « Yes, c’est mieux. » avant de continuer. « Je me contre fou de tes petits tours magique ou même des cailloux que tu me propose. Je suis pas Akers, ni Solarkienne d’ailleurs. En fait, je suis tout sauf de ce coin de l’univers ! Tu pourrais pisser dans une bouteille et me dire que c’est l’élixir de jouvence de ta grand-mère que je ne pourrais pas dire la différence. C’est la merde, mais c’est la dure réalité dans laquelle je vie en tant qu’étrangère de ce monde. Alors si tu veux vraiment que je m’intéresse à tes bijoux, va falloir m’en donner un pour analyse. Mais là n’est pas le problème, même. »

                      Elle se frotta les mains ensemble alors qu’une maintenant son shotgun sur l’épaule, offrant un regard vicieux à son interlocuteur. « Je comprends pas trop ce que tu as en tête mais je vais assumer un truc un peu fou … Et traduire ce que tu dis par : me mettre je ne sais quoi dans la tronche et me demander de me laisser me mettre à terre. » Et c’est là le plus gros problème. » Elle haussa alors les épaules, souriant fièrement, les paumes vers le ciel. « Je me fiche de prendre des coups mais me laisser me faire tabasser sans rien faire ? Je l’ai déjà fait trop souvent pour vouloir à nouveau passer par là. Si je me bats … » Elle serra subitement les poings, au point d’en faire craquer ses phalanges, continuant d’un ton de voix plus grave et menaçant. « C’est pour l’amour du jeu … C’est pour étriper des idiots jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des os à ramasser. C’est pour être invaincue et être la dernière debout, par le sang et la sueur ! ~ »

                      Toute les tortures qu’on lui avait déjà fait subir avait grandement aiguisé ses tendances sadistique. Ce n’était un secret pour personne, du moins pas pour les personnes ayant plus de deux neurones dans le cerveau : Ithoutha était quelqu’un de briser qui était plus désespérée que mauvaise. Elle aborde la question du monde d’une manière très défensive, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Elle ne cherche qu’à se défendre de chaque personne qui voudrait la voir misérable, la voir échouer, la voir souffrir. Et ces personnes ? Pour Ithoutha, c’était absolument chaque être vivant dans l’univers. Alors … Si tout le monde est son ennemi … C’est un vrai délice que de voir ses ennemis souffrir, n’est-ce pas ? C’est une mentalité qu’elle a du adopter et qu’elle a apprit à chérir. Les os brisé, la chair déchirée, c’était synonyme de victoire … De sécurité… De joie.

                      La scientifique vient ensuite prendre une grande respiration, reprenant un timbre de voix plus normal pour elle. « Alors, si tu veux te battre … Essentiellement, j’ai rien contre. En fait, ça sera même un plaisir que de te botter le cul, Edgelord, avec tes essences ou non. Mais si tu t’attend à un combat facile, ah ! … T’es tellement mal tombé, coco. »

                      Un rire gras s’échappa de ses nombreux crocs, ses tentacules s’activant petit à petit, comme trépignent d’impatience. Après tout, cette situation devait se conclure rapidement. D’un coté, elle était impatiente d’en découdre et de l’autre, elle ne pouvait pas rester éternellement dans cette décharge si les Jewelers ne sont pas loin !

                      « Je te laisse une chance de rebrousser chemin car je suis une fille sympa comme ça, ouai … Alors hors de mon chemin ou balance tout ce que tu as ! Et rappel toi, une fois que les choses sont dites, elles ne peuvent plus être retirées. Que tes prochains mots ne te laissent pas détruit et brisé, Gweeheehee … »


                      Essential Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas