REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le Deal du moment : -78%
                      Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
                      Voir le deal
                      23.95 €

                      Mission Lore - La surface du problème

                      Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête



                      Synopsis


                      Depuis la Déchéance, plusieurs Nefyriens se retrouvent dans un état léthargique alarmant, les empêchant de bouger et de communiquer. Des boursouflures extrêmes ornent également leurs corps et les cas les plus avancés sont empreints d’une démence absolue. Les témoins pointent tous la même zone qui serait l’origine de cette épidémie : les marécages du Noun Chwandi et les créatures corrompues qui y vivent. Il devient urgent de trouver la source du mal inconnu et de trouver un remède pour sauver ceux qui peuvent encore l'être.



                      Objectifs


                      » Comprendre d'où vient la maladie
                      » Éradiquer, si possible, l'origine de la maladie
                      » Trouver un remède potentiel pour sauver les malades



                      Participants


                      @Yagleadra : Membre du Syrf Kala - Déchue de HOPE
                      @Mylo : Membre du Syrf Kala - Errante
                      @Clara Az'shan : Membre du Syrf Kala - Native de Val

                      » Pour toutes questions ou demande d'intervention du MJ : Via le channel discord #mission-Nefyria


                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête




                      Premier tour



                      À plusieurs kilomètres du Noun Chwandi, un rassemblement de Nefyriens a lieu depuis plusieurs jours déjà, cherchant à comprendre le mal qui touche une partie d'entre eux depuis la Déchéance. Sollicitant les membres du Syrf Kala en partant à leur recherche sur les quatre coins de la planète, ils prennent leur mal en patience, espérant que les plus valeureux répondront à leur appel de détresse... 

                      * * *

                      Dans le camp de fortune, on s'active comme jamais. Les cabanons temporaires permettant d'isoler les malades se fondent dans la nature, tandis que les shamans s'attèlent à soulager leurs maux du mieux qu'ils le peuvent. En compagnie de cinq déchus de HOPE dont la tâche consiste principalement à surveiller les lieux, deux Nefyriens se démarquent des autres en annonçant haut et fort les directives de chacun. Non loin d'eux, un petit groupe constitué de quatre individus semble se préparer à partir en reconnaissance... Comment allez-vous intervenir ?






                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :

                      » Votre personnage a été contacté par un PNJ qui vous aura décrit la situation actuelle. (cf. synopsis) et a sollicité votre aide en vous indiquant le positionnement du camp de fortune. (Option facultative, vous pouvez arriver au camp par vos propres moyens, sans être forcément au courant de la situation.)

                      » A votre arrivée, votre personnage pourra constater que plusieurs Nefyriens malades et sains sont présents, mais également des déchus de HOPE.


                      Actions possibles :


                      » Annoncer votre arrivée

                      » Faire connaissance avec les autres participants

                      » Interroger les PNJ des alentours (Nefyriens malades ou sains et déchus de HOPE compris)

                      » Autres (ce qui vous vient en tête)  




                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-Nefyria


                      Bonne mission à vous !

                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      La surface du problème
                      « Pardon ! Pardon ! Laissez-moi les examiner, c’est peut-être pire que ce que l’on pense ! »

                      Ce fut les premiers mots de Yagleadra lorsqu’elle arriva avec les autres déchus de Hope dans le camp de fortune. En plus d’être un agent, la chancelière avait depuis longtemps obtenu le titre de scientifique en chef à l’avant-poste de Nefyria. Peut-être pas officiellement mais sa prise d’initiative et ses connaissances approfondies lui ont valu un certain respect … Si bien que lorsqu’elle entendit qu’une épidémie se propageait, elle n’hésita pas à sortir de la base la première, même si l’information leur été remonté de manière un peu trop tardive à son gout. Certains pourraient croire que ce n’est que part altruisme mais la survivante d’un peuple aujourd’hui éteint était animée par une plus grande inquiétude encore.

                      Elle avait des raisons de craindre toute nouvelle pandémie. En soit, c’était une catastrophe, oui, mais si c’était son virus ? Sa pandémie ? Cela allait couter bien plus que quelques centaines de vies… Depuis qu’elle avait retrouvé les traces de l’autre survivant de sa race, le sentiment d’insécurité était encore plus grand. Autant dire que ce n’était pas des retrouvailles chaleureuses. Des retrouvailles emplies de menace, pour elle et surtout les autres. Alors que les différents agents de Hope surveillaient les alentours et géré les vas et viens des personnes externes, la géante s’attelait à prendre soin des divers natifs souffreteux.

                      Après quelques longues minutes à passer de l’un à l’autre cependant, une inquiétude se dissipa. Ce n’était pas son virus. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir pitié de ces pauvres âmes qui semblaient évoluer dans un monde de plus en plus oppressant, surtout au niveau des maladies… Mais au moins, la situation concernant le virus de sa planète semblait rester stable.

                      « Nous allons devoir en ramener quelques un à l’avant-poste pour des analyses plus approfondies. Vous, allez demander aux shamans si c’est possible. Bien entendu, on ne fait rien sans l’accord du Syrf Kala. Je les sais réticent à utiliser notre technologie mais si cela peut aider … »

                      Alors qu’un collègue de Hope allait prendre ses renseignements, Yagleadra resta dans un des cabanons pour observer les malades. Elle n’osait rien faire encore à propos de leur maladie, de peur d’aggraver la situation en jouant les apprenties sorcières avec sa manipulation ADN. Jamais plus elle n’oserait faire ça, d’ailleurs. Elle entendit cependant les échos de l’extérieur et décida de laisser les shamans faire leur travail. Elle reviendra très certainement vers eux le moment voulu, lorsque son rôle sera déterminé.

                      Sortant alors du cabanon, elle se dirigea vers le groupe d’individu qui semblait s’équiper pour partir. Peut-être pour aller explorer d’où venait cette maladie… Elle serait sans doute tout aussi utile là-bas. Si elle ne peut soigner les blessé, ni les emporter pour de plus ample analyses, elle pourrait accomplir son devoir d’agent sans problème.

                      « Bonjour. Avez-vous besoin d’une ou deux paire de bras supplémentaire ? Je pense que je vous serais d’une grande utilité, j’ai une certaine expertise en agent infectieux … »


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Mission Lore - La surface du problème Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Mylo
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête


                      Ne pas perdre de temps. J’enfile des pantalons épais, une veste du même acabit par dessus un haut à longues manches que ma voisine, une femme lianne, m’a confectionné si récemment, un cadeau pour ma présence parmis eux. J’attache mes cheveux, humides comme chaque fois que je fusionne avec Kelpie qui, pour une fois, se fait très calme. Lui aussi ressent l’urgence de la situation. Mes bottes, un sac, des vivres, une lame, ma baguette et je file. Il me faut du temps pour arriver à Yula, même en économisant nos forces. Par le sol, sur le dos de Kelpie, lorsque c’est possible, par la voix des airs pour le reste, malgré notre lourdeur. Je n’ai jamais fait face à une épidémie. Mais je sais soigner. Du moins, la part sensé de mon cerveau m’indique que je serais utile, une fois sur place.

                      Tout ira bien, mais fait attention à toi. Tu ne dois pas tomber malade ! On ne sait pas ce qui nous attend, tu dois être prudente. Promets-le moi.

                      Meörrow est beaucoup plus tendue que moi, et c’est si rare que je promets, aussitôt, avant même de prendre en compte le poids de cette promesse. Kelpie accélère sa course et déjà, le campement se dévoile à l’horizon. Les bruits, les cris, et l’odeur qui se dégage de ce dernier provoque en moi une réaction de répulsion immédiate. Je descend de mon ami et nous fusionnons aussitôt. Être nous me rassure en un sens, et je m’avance un peu plus, observant sans mot dire, la peur m’attaquant pour me fuir lorsque je comprends les moyens mis en place. Je m’approche des malades, sans pour autant prendre contact avec eux. Leurs corps déformés laissent parler la douleur qu’ils doivent ainsi ressentir, mon coeur se serre. Je n’ai jamais vécu d’épidémie, mais je sais que le contact d’un corps sain à un corps malade peut faciliter la transmission. Je vois des gants, mais ce n’est pas d’origine Nefyrienne, alors je comprends que l’aide doit venir d’ailleurs.

                      Avec un calme tout relatif, je pose des questions à la première personne que je croise. Un soignant, mais que je ne connais pas. Je me lance, la voix franche et un peu rauque, habituelle lorsque nous sommes nous.

                      — Quelqu’un peut me dire ce qu’il se passe ?

                      Et dès lors qu’on me répond, d’ajouter :

                      — Je croyais que les corrompus n’avaient pas atteint Yula ?

                      Pas vraiment une question, plus une constatation dérisoire et fatidique. Je baisse la tête et serre les poings. Il faut agir ! Pourtant, je me relève la tête presque aussitôt la tête vers un groupe qui parle plus fort, et une voix, bien plus discrète, se fait entendre et je la reconnais. Je remercie le shaman et me dirige vers Yagleadra sans attendre. Meörrow, elle, vole au dessus du camp, cherchant à comprendre comment il fonctionne. Ou alors ma Daemon ne veut pas se poser, et je la comprend. Elle ne veut pas me laisser, mais ne veut pas rester. Qu’il était simple de franchir les mondes lorsqu’ils nous bousculaient un peu trop, alors. Mais là, nous étions obligés de rester, d’affronter. J’entends la discussion et ajoute :

                      — Bonjour, j’ai été demandée par mon chef de meute. Mylo, je fais partie du Syrf Kala, me présentais-je rapidement au groupe tout en saluant Yagleadra d’un sourire de circonstance.


                      vava
                      Clara Az'shan
                      groupe
                      [Mission Lore] La surface du problème.

                      Si c’était la première fois que j’assistais à une pareille scène, et que je sentais ces odeurs, j’aurai sûrement été prise de nausée. J’étais à une trentaine de mètres du camp que mon mentor m’avait indiqué, et je sentais d’ici l’odeur du vomis des malades, ainsi que l’atmosphère pesante de la mort qui régnait en maître sur ces lieux. Apparement une corruption avait atteint Yula, mais la corruption ici, était vraisemblablement synonyme de maladie.. je ne savais pas et je ne comprenais pas ce qu’elle impliquait. Mais j’imaginais avec facilité la terreur face à laquelle pouvait se trouver les nefyriens face à une pandémie.

                      On ne m’avait pas expliquée grand chose, alors je devrai sûrement enquêter de moi même. La rumeur d’un fléau avait vite atteint les oreilles de mon “supérieur”, qui s’était empressé de me charger de cette tâche. D’après lui, c’était un bon moyen de faire mes preuves et d'augmenter favorablement ma réputation auprès des locaux.

                      J’étais désormais à quelques mètres du camp, il semblait tout de même assez bien organisé, loin de l’archaïsme habituel dont faisait preuve les nefyriens.. mes yeux se portèrent rapidement vers une série de tente qui semblait accueillir des mourants, l’odeur de la mort, froide, et douloureuse en émanait. J’espérai sincèrement ne pas être atteint d’une de ces maladies, cela m’étonnerai car j’avais un bon système immunitaire. A l’entrée d’une des tentes, un malade semblait tenter de se relever, après cela il retomba aussi sec au sol dans un gémissement agonisant, une femme sembla le remettre sur le lit et s’occuper de lui.

                      On était loin d’une ambiance festive.. je m’enfonçais alors dans ce lieu en analysant avec soin le matériel déployés ainsi que le personnel attaché. Il y avait des agents de hope.. j’ignorais leurs existences jusqu’à mon arrivée ici, apparement ils ne venaient pas de mondes connus, et leurs histoires m’avaient parrue assez floue. Ou peut être que je n’y m’était juste pas intéressée sur le moment. Ils cherchaient à apporter la “civilisation” sur les mondes, et à les défendre d’une menace mortelle. On pourrait dire que c’était le camp du bien, mais, souvent derrière ceux qui se prétendent être le bien, se cachent de lourds vices.

                      Certains de ces agents avaient des apparences plutôt, monstrueuses.. et pour le moins originale. Mon attention s’attarda légèrement sur ce qui semblait être une femme au physique d’un autre monde, son visage était indescriptible, c’était le genre de chose que l’on ne voyait qu’en cauchemars. Et pourtant, on n’était pas sur Thakerra, le continent des illusions. La chose qui se tenait au loin était réelle, et elle semblait même s’enquérir du mal touchant les nefyriens. Parmis les agents de hope beaucoup de races différentes étaient représentées.. il faudrait sûrement des années pour toute les connaîtres.

                      Mais je n’étais pas là pour ça, même si cela attisait ma curiosité, j’avais une mission, rejoindre le camp et leur apporter mon aide. Hors, je ne suis pas médecin, cependant je saurai forcément me montrer utile.

                      Je m’approche de ce qui semble être un shaman pour lui demander des explications sur ce qu’il se passe exactement, et ce que je pourrai faire pour les aider.

                      Par la suite je vis la grande asperge au visage étrange se diriger vers un groupe qui semblait équipés et prêt à partir en quête de réponses, je fis quelques pas pour les rejoindre. En arrivant je ne me présenta pas, je mis une petite distance de sécurité avec les agents. Je ne suis pas timide, mais je préfère rester concentrée sur ma tâche, je plisse les yeux, me rendant compte que j’étais déjà prête à l’action.

                      Nefyria
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête




                      Deuxième tour





                      Auprès de celui à qui elle s'adresse, Yagleadra ne reçoit que pour première réponse un marmonnement incompréhensible. Le Nefyrien semble bien trop occupé à organiser l'expédition pour lui répondre. Heureusement, l'un de ses acolytes vient faire la conversation à sa place : se redressant de toute sa hauteur, les ramures fièrement exposées au-dessus de son crâne laisse entrevoir un jeu de lumière et d'ombre selon les mouvements de sa tête.

                      « Nous comptons nous diriger vers la source de la maladie, pour analyse. Toute aide sera donc la bienvenue. »

                      Sans cérémonie, il se présente sous le nom de Nasril, avant d'annoncer tour à tour les membres composant son groupe : Taior, Malev et Grim.

                      Par la suite, l'Agent de HOPE sollicité par la survivante revient vers elle. D'un ton formel, il prend la parole  :

                      « D'après eux, il est préférable de ne pas faire bouger les malades, mais ils sont enclins à accepter notre aide médicale. Nous avons déjà pu administrer quelques médicaments pour apaiser les souffrances de certains. »

                      Transmettant quelques informations à ses collègues par le biais de sa HOPEWatch, il reprend la parole, le regard toujours posé sur sa montre :

                      « Selon les shamans, nous devrions être prudents quant à l'utilisation de la technologie de HOPE. Le peuple semble en supporter mal le contact. »




                      À la première interrogation de Mylo, le Nefyrien qui avait précédemment répondu à Yagleadra lui explique brièvement la situation. La maladie, s'il s'agit bien de cela, touche une grande partie des Nefyriens, provoquant des cas de démence encore jamais répertorié à ce jour. Plusieurs parmi eux n'ont même pas été en contact avec le Noun Chwandi, mais beaucoup pointe du doigt la zone comme la source du mal. À sa seconde question, les deux déchus de HOPE avec eux se jettent un regard discret et curieux avant de reporter leur attention vers le Nefyrien.  

                      « Les créatures corrompues ne vont à Yula que lorsqu'ils approchent de la fin. Vidés de tout ressentiment, ils sont donc supposés n'attaquer personne, attendant la mort au pied de l'Arbre aux Esprits, le Malynore. Le fait que nos éclaireurs assurent avoir aperçus des corrompus au Noun Chwandi est tout, sauf normal. Habituellement, ils ne font que traverser le marécage. »

                      Au même instant, un cri glaçant et inhumain résonne dans le camp de fortune. D'après sa position, il semblerait provenir du Noun Chwandi. Le Nefyrien lève aussitôt la tête, fronçant les sourcils en contemplant les quelques oiseaux fuyants la zone. Nasril ne laisse pas la peur envahir son esprit. Il sait déjà que l'inquiétude règne dans le camp de fortune : inutile d'en ajouter plus.

                      « Si vous n'avez aucune objection, il nous faut partir dès maintenant. »

                      Sans attendre une réponse, il fait signe à son groupe avant d'effectuer les premiers pas en direction du marécage...




                      Si la native de Val ne fait pas de vague et ne prend pas la parole, quelques regards furieux de la part de certains Nefyriens se posent sur elle. La plupart ont pris déjà connaissance de la rumeur concernant le fait qu'une Val’Mar’Ko se soit éprise du Syrf Kala : bien qu'ils soient habituellement tolérants, leurs instincts bestiaux peuvent les pousser à préserver leur territoire. Méfiants, il faudra sans doute du temps avant qu'ils acceptent pleinement Clara parmi eux.



                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :

                      » Vous serez en compagnie de 4 PNJ : 3 Nefyriens et 1 déchu de HOPE.

                      Nefyrien 1 : Nasril (image)
                      Nefyrien 2 : Taior (image)
                      Nefyrien 3 : Malev (image)
                      Déchu de HOPE 1 : Grim (image)



                      Actions possibles :


                      » Faire un dernier tour rapide du camp de fortune avant de partir (facultatif)

                      » Autres (ce qui vous vient en tête)  




                      Prochaine intervention MJ



                      » Dernier délai pour répondre au tour : samedi 22 février (00h00) Si vous avez tous pu répondre avant, signalez-le dans le channel discord #mission-Nefyria

                      » En cas de blocage dans l'écriture de votre post, n'hésitez pas à me prévenir directement dans le channel. En conséquence, j'éditerais le post pour faire avancer le groupe.  




                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      La surface du problème
                      Ce n’était pas la première fois que Yagleadra avait à faire à ce genre d’individu un peu bourru. Il y en avait plus d’un en Nefyria. Des ours mal léchés, certains dirons pour rester dans le thème mais de son point de vue, il n’y avait pas mort d’homme. D’autant plus qu’un autre membre de cette petite équipe vint ramasser sa question là où l’autre l’avait laissé. Elle avait donc vu juste, ils s’apprêtaient à partir pour investiguer la source de la maladie. C’était de son devoir de les suivre, quand bien même elle commençait à se lasser de voir tant de problèmes bactériologique s’accumuler. Certes, elle était clairement la mieux placée pour gérer ce genre de crise, vu la nature même de son corps, mais cela commençait doucement à s’accumuler… Entre ses propres problèmes, la mission sur le satellite de Hope et Nydus tout récemment … Désormais cela … A croire que l’Ainé à changé son approche pour réduire la vie à néant et a adopté les méthodes d’un terroriste féru d’arme bactériologique et qu’il avait orchestré tout ça pour faire paraitre cela pour de la malchance et un tour capricieux de la roue du destin.

                      Dans tout les cas, la géante hocha la tête vers l’homme aux bois majestueux. « Très bien, alors allons ensemble découvrir le fond du problème. Je me nomme Yagleadra. Ou simplement Yag’, par soucis de simplicité. » Elle répondit simplement, tapotant sur sa Hopewatch pour voir si elle n’avait pas des informations sur la zone visiblement au cœur de cette débâcle.

                      Alors que celui avec qui elle parlait plus tôt présentait tout le monde, Yagleadra remarqua la présence de Mylo, une demoiselle qu’elle avait rencontré il y a quelques temps, associée au Syrf Kala et qui avait malheureusement subit avec elle la présence pour le moins désagréable du fameux Nydus … Cependant, le temps n’était clairement aux retrouvailles, les deux échangeant à peine un petit hochement de tête entendu… Même si après sa présentation au reste du groupe, la scientifique ne put s’empêcher de commenter.

                      « Triste de voir que les retrouvailles se font toujours autour d’événement grave. » Elle soupira, croisant ses bras inférieur alors qu’une main supérieur tenait l’autre coude supérieur, sa main libre tapotant sa joue d’un air pensif avant de pencher la tête un peu plus de son coté. « Tu souhaite te joindre à l’expédition ? Je préfère te prévenir que nous ne savons pas réellement à quoi nous attendre. »

                      L’agent de Hope qu’elle avait interpelé plus tôt vint la distraire un peu du reste du groupe, l’informant des résultats de sa demande plus tôt. La chancelière ne put s’empêcher de se masser un peu la mâchoire de chair qui lui servait de front, soupirant avec un ton clair de frustration, quand bien même ses mots et son ton restait calme et courtois.

                      « C’est déjà ça. Cela va grandement limiter notre capacité à les soigner cependant… Mais nous ne pouvons que respecter leur requête. Nous n’avons plus qu’à encadrer et s’assurer qu’au moins, cela ne s’aggrave pas, d’accord ? »

                      Elle posa une de ses mains sur l’épaule de l’agent de Hope avec bienveillance, comme une tape pour insuffler le courage à son collègue. Elle laissa alors l’homme partir avant de se retourner à nouveau vers le groupe de l’expédition, entendant juste à ce moment là que des corrompus étaient dans la zone, ce qui la fit lourdement tiquer. Même son visage sans yeux reflétait une confusion et une indignation évidente.

                      « Donc il y a vraiment des corrompus dans la zone ? Oh, alors c’est tout sauf une simple épidémie. Quelque chose de néfaste est réellement en train de se passer. »

                      Elle constata à voix haute, comprenant l’étrangeté de la situation. Mais avant qu’elle ne puisse extrapoler, un hurlement se fit entendre pas si loin d’eux et cela semblait être tout sauf les gémissements de douleur des malades présent. Même les oiseaux étaient là pour les prévenir que quelque chose de dangereux rodait dans le Noun Chwandi. Cependant, Yagleadra acquiesça avec l’homme dés l’instant où il prononça ces mots. Elle n’avait pas peur. Ses expériences passées l’avait préparé à toutes sortes de situations, dont les plus horriblement morbide. Que les bêtes corrompues écorchent et détruisent son corps déjà mal en point, cela n’avait que peu d’importance. Elle s’était promis que ce qui s’était passé sur sa planète ne se reproduirait plus jamais et elle comptait  tenir cette promesse. Elle était déjà morte une fois. Elle avait déjà tout perdu une fois. Elle savait qu’elle préférerait braver la douleur ou même la mort à nouveau plutôt que de laisser un monde tomber sans combattre.

                      Cependant, en se tournant dans la direction que le groupe prenait, elle croisa le regard déterminé et concentré d’une femme qui se fit très discrète mais qui sembla s’inclure dans le groupe d’un accord silencieux avec toute l’assemblée. Elle ne l’avait jamais vu avant et elle ne semblait clairement pas Nefyrienne. Sa manière d’agir, en étant si discrète, aurait pu paraitre louche pour beaucoup mais Yagleadra pouvait comprendre un tel comportement. Elle avait beaucoup voyagé depuis qu’elle était arrivée à Hope. Elle lui faisait penser à une fière Val’Mar’Ko, ne s’encombrant pas des détails et des choses qu’elle ne jugeait pas nécessaire. Elle capta son regard et lui offrit un sourire binveillant.

                      « Vous vous joignez à nous également ? » Elle demanda simplement comme elle l’avait fait à Mylo. Elle savait la réponse mais c’était une manière comme une autre d’entrer en contacte. « Je suis fière de voir que le Syrf Kala ait tant de valeureuse âme dans ses rangs. Nous auront besoin de toute l’aide possible pour nous couvrir les uns les autres. »

                      Ce simple commentaire était sa promesse de veiller sur elle, qu’elle l’ait besoin ou non, qu’elle le souhaite ou non. Elle espérait que la faveur sera retournée au moment venu. Yagleadra était un être potentiellement très dangereux … Mais elle n’était pas une guerrière. Ses pouvoirs peuvent blesser, détruire, ravager mais dans son cas, ce n’était pas différent d’un chevalier offrant la lame la plus fine et tranchante … à un écuyer. Cette lame passera à travers tout, chair et même armure mais au prix de tout le reste. Elle se savait plus vulnérable que l’on pourrait le croire.

                      La déchue de Hope se tourna ensuite vers l’homme nommé Grim qui était un autre collègue mais dont elle ne se rappelait pas le visage étrangement. De la même manière qu’elle avait interpelé l’étrangère, elle se pencha un peu vers lui pour capter son attention. « Nous avons rarement eut l’occasion de nous croiser, il semblerait. Yagleadra, département scientifique de la section Nefyrienne.» Elle se présenta à nouveau au cas où sa présentation ait disparue dans le néant en lui tendant une main pour serrer la sienne. « Si je puis me permettre, quelle est votre fonction, Grim ? » Il y avait de tout à Hope, après tout. Soldat, chercheurs, médecin … Elle-même était d’avantage une chercheuse qu’une soldat comme expliqué plus tôt, mais elle trouvait cela important de savoir de quel bois se chauffait un groupe dans lequel elle allait devoir évoluer.

                      « Une idée sur ce qui se trame et se dressera sur notre chemin ? » Elle poussa ensuite un ricanement plus nerveux qu’autre chose. « Autre que la mort et l’infortune ? » Car nul ne devait être dupe, c’est en partie ce qu’ils allaient trouver sur leur route… Route qu'ils étaient prêt à empreinter.




                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Mission Lore - La surface du problème Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Mylo
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête


                      L’air semble moite, aussi pestilentielle que le reste. C’est comme une chape de plomb qui se pose sur notre petit groupe alors que je retransmet les quelques informations que l’on m’a transmise. Je frotte doucement mon bras, imaginant la folie qui coule désormais dans les veines des malades. Est-ce transmissible par l’air ? Le contact ? Par ce quelque-chose qui nous unit tous à Nefyria ? Mon regard embrasse le camp dans son ensemble, alors que je pose mes questions, la voix on ne peut plus claire malgré le noeud qui serre ma gorge.
                      Nous n’aurions pas venir… La sens-tu ? Elle est là, partout, elle attend pour les faucher les uns après les autres… Ne sois pas la suivante ! Il est trop tôt pour La rejoindre.
                      La voix de Meörow, alors qu’elle plonge vers moi et se pose sur mon épaule, frottant son bec sur ma joue, m’enjoignant à l’écouter. Je caresse sa petite tête, et elle se débat, sachant ce que cela signifie. Elle me maudit, moi et ma fidélité. Mais elle comprend aussi. Kelpie se moque d’elle, faisant le beau, mais je sens qu’il n’en mène pas plus large alors que nous rejoignons Yaggleadra. Qui aurait cru que nous nous serions retrouver si loin de notre rencontre ? Si loin des enfants qui jouaient et lui demandaient des ailes ? J’écoute attentivement, oui, mais ce qu’ils nous indiquent ne semble respirer rien de bon, loin de là. Une maladie, c’était le pire qui pouvait arriver dans un peuple aussi enraciné à sa nature et si peu enclin à accepter l’extérieur. Je replace une mèche à ma coiffure, plus par mécanisme qu’en en étant réellement consciente. Lorsque ma compagne d’infortune me demande si je souhaite la rejoindre, je mordille ma lèvre. La lèpre, la peste, le choléra… J’en oublie, sûrement. Cela est toujours effrayant, mais comment rester sans rien faire si nous avions ne serait-ce qu’une chance sur un certains nombres -ou un nombre certain- d’agir et d’enrayer le mécanisme ?

                      — Je ne peux pas rester sans rien faire. J’ai prêté allégeance, et si vous ne pouvez soigner guère personne avec votre technologie, mes dons pourront vous prêter main forte si cela est nécessaire.

                      J’accompagne mes mots de gestes doux et assurés, prouvant là ma volonté tout du moins je l’espère, avant d’écouter la réponse à ma question. Je fronce les sourcils alors que mes lèvres se pincent : alors, les corrompus n’ont plus de limites ? Je repense à mon village, à ces membres et mes poings se serrent. Là, mon cheval fougueux ne fait plus le fier. Lorsque l’étrange femme interpelle une jeune fille, je tourne mon visage vers elle. Elle est arrivée discrètement, tout à son observation, ne posant aucune question - mais c’est probablement car, déjà, nous avions des semblants de réponses et surtout, de nouvelles interrogations dont personne ne pouvait avoir actuellement de solution. Il ne fallait plus attendre. Chaque minute perdue ici est précieuse. Je salue de la même manière que Yaggleadra la jeune fille dont le visage m’interpelle sans que je ne sache pourquoi. Quand l’agente de Hope la désigne comme membre du Syrf Kala je hausse un sourcil, curieuse. Pourtant, mon regard est vite attiré par la corpulence de ce qui m’entoure. Sans Kelpie, je ferais pâle figure à leur côté, ce qui attise l’amour-propre de ma moitié Nefyrienne. Je sens qu’il perd son appréhension, et je sens en moi couler l’excitation qui la remplace. Il a hâte, il veut bouger. Et lorsque Yaggleadra repart sur de nouvelles questions, c’est presque ses mots qui sortent de ma bouche, alors que je ressers mon sac à mon dos.

                      — Je pense que nous pourrons répondre à ses questions sur la route ? Je doute que les réponses nous fassent faire demi-tour dans tous les cas.

                      Le ton de ma voix n’est là que pour détendre, si c’est possible, l’atmosphère. Nous n’étions pas malades, pas encore, et nous ferons tout pour nous en sortir. Partir défaitiste ou d’une humeur maussade ne changera rien à l’état de ceux des nôtres qui n’ont pas notre chance. J’attends pourtant les réponses autant qu’elle, et cela se voit aisément par mon attitude, j’ai beau prendre la route, je ne les perds pas du regard, et je sens le long de ma nuque la langue glacée d’un frisson que la peur provoque.

                      — Quelles sont vos fonctions à tous, à vrai dire..? Si nous partons tous ensemble, il serait bon de savoir qu’elles sont nos atouts. Je suis guérisseuse, même si sans savoir la voie de communication du mal qui nous touche, je prendrais toutes les dispositions si je suis amenée à vous aider, précisé-je sagement. Quant à ce que nous risquons de rencontrer… Nous ne sommes pas dans la partie la plus reposante de Nefyria… Il faut rester sur nos gardes. Et surtout faire attention à où nous mettons les pieds.

                      Noun Chwandi. Je l’ai visité, s’il on peut dire, à une seule et unique reprise. Ce marécage semblait alors prêt à aspirer toute l’énergie que j’aurais pu lui confier. On m’avait vite mise en garde contre le terrain, ses fluctuations et sa terre parfois mouvante. Ce n’était pas longtemps après avoir intégré le Syrf Kala, probablement pour tester ma volonté ? Je ne savais plus, je retenais juste que je m’étais promise de ne jamais revenir sans une bonne raison. Et tu trouves que c’en est une ? Je mord à nouveau ma lèvre et finit par désigner Meörow sur mon épaule.

                      — Mon amie pourra nous servir d’éclaireur ou retourner au camp pour nous en rapporter des nouvelles si nécessaire.

                      Meörow répond en poussant un piaillement aiguë puis s’envole. Prendre la voie des airs sera beaucoup plus rapide. Je pourrais aussi apporter des effets, pour peu qu’ils ne soient pas trop lourds, m’indique-t-elle sans que personne ne puisse l’entendre. Elle n’apprécie pas vraiment parler avec des inconnus, alors notre lien est plus important que jamais.

                      — Elle pourra aussi porter des effets, s’ils sont assez légers. Mais je ne lui ferais prendre aucun risque qui ne puisse la rendre malade.

                      La route sera-t-elle longue avant que nous parvenions aux premiers ennuis ?, je songe, alors que déjà, les marais semblent tous nous avaler.



                      vava
                      Clara Az'shan
                      groupe
                      La Surface du problème.

                      En attendant tranquillement la suite du programme, je sentis bien des regards me dévisager. Ils savaient qui j’étais, évidemment, tout se sait d’une manière assez incroyable sur Nefyria, les meutes communiquent entre elles et toute les informations passent, sans avoir besoin de la technologie de HOPE. Tout était ici si différent de Val, la verdure, la nature qui pouvait se montrer passive et agréable.. loin de la rudesse du désert et de là dangerosité ambiante de ma planète natale. Je suis consciente de ma chance, c’est ce petit cristal noir, que je porte désormais au cou comme un pendentif qui m’avait sauvée. Une chance de découvrir un autre monde, une nouvelle vie. Mais le destin s’était avéré cruel, même sur ce monde, tout n’était pas rose, il y avait aussi une nature aussi dense que sauvage, qui pouvait s’avérer plus que hostile. J’en avais déjà fait les frais, rien que le souvenir qu’il m’en reste me procure un long frisson grimpant dans mon échine.

                      Cependant cet atmosphère sordide, de “corruption” me laisse perplexe, c’était peut être une sorte de malédiction, ou une pandémie aurait on besoin de porter des genre de masques ou quelque chose pour éviter toute contamination. Il manquait d’air dans cet endroit marécageux.. pourquoi la H.O.P.E s’intéressait aussi à ce lieu ? Pour les mêmes raisons que moi ? C’était un endroit agréable, enfin pas le marécage, mais le monde en général, il y avait un nombre de coins idylliques assez impressionnant. Mais aussi de nombreuses ressources naturelle, que l’organisation souhaiterait sûrement acquérir, par le biais d’alliance avec les locaux, auquel cas, ils avaient tout à gagner à les aider avec ce problème de corruption.

                      Le petit groupe pour l’expédition commence à se former, il y a trois nefyrien et un agent de H.O.P.E sans compter l’autre déchue au corps étrange, une nouvelle arrivante fait son apparition et discute avec la grande créature, elles semblent déjà se connaître, intéressant.
                      Elles ont toute les deux l’air troublées, j’ai l’impression d’être la seule personne de ce camps à ne pas tirer un visage grave et sombre, ce qui me vaut sûrement quelques dévisagements.
                      Je tire doucement mon, poignard et je commence à jouer frénétiquement avec, le faisant tourner entres les doigts de ma main de manière rapide et habile. Un jeu dangereux qui pourrait me coûter une belle plaie, voir un doigt, si je ne le maîtrisais pas parfaitement.
                      Ca m’aide à me défaire de cette ambiance maussade, de cette odeur répugnante et à faire plus ou moins abstraction des dangers alentours.

                      A mon plus grand étonnement la grande perche se retourne vers moi et m’adresse la parole, elle me demanda si je me joignais à eux, cette question ne semblait pas vraiment en être une, étant donné que j’étais plantée là à patienter pour la suite des évènements. J’eus envie de lui répondre que non, j’étais là pour la figuration, mais ce n’était pas le moment de plaisanter. Je lui répondis d’un simple hochement de tête. Elle continua sa phrase en ajoutant une note bienveillante, elle parlait de veiller les uns sur les autres, ses paroles semblaient contraire à son physique, mais à force d’être ici, j’avais appris à juger mes adversaires et alliés au delà de leurs première apparence. Il dégageait de cette “femme” une certaine confiance, en d’autres termes, j’aurai pus mal prendre cette phrase et la défier, une Val’Mar’Ko n’a pas besoin qu’on la protège, et moi encore moins.

                      L’autre membre de la H.O.P.E, nommé “Grim” par l’espèce de badge qu’il avait collé au poitrail vient et s’approche de Yagladaga ? Par le Kald’Nir que son nom était difficile à prononcer, je ne sais pas si j’aurai la patience de le retenir, je me contenterai de l’appeler Yag’, comme elle l’avait indiquée au nefyrien cornu.

                      - Enchantée, je suis Clara Az’Shan, dernière héritière du clan déchu du même nom. On va devoir se serrer les coudes.

                      J’avais énumérer cette phrase comme une évidence, mais il fallait quand même que je le dise, on était dans le même bateau, pour le moment nous devons être unis et soudés pour éviter un maximum de pertes.

                      Je lance un sourire confiant à Yag, ainsi qu’à son “compatriote”, puis j’observe la petite nefyrienne, qui s’adresse au groupe. Elle résume la situation, puis nous demande plus ou moins de nous présenter, en citant nos aptitudes notoire. Cette petite nefyrienne avait du cran, et elle avait raison.

                      - Je suis une Val’Mar’Ko, normalement je ne dévoile pas mes aptitudes guerrières au public. Cependant, vu les circonstances, et pour le bien de mes confrères nefyriens et l’honneur de la Syrf Kala, je me nomme Clara Az’shan, à mon arrivée ici j’ai fusionné avec un trancla noir, que j’ai appris à maîtriser auprès de la Syrf Kala, j’ai aussi ce poignard, il est bénit par le Kald’nir, il me permet de me rendre quasiment invisible. Je suis rapide, agile, je peux facilement faire tout type de travail de reconnaissance.

                      Elle parla aussi d’un de ses compagnons aériens qui pourrait transporter certains effectifs, mais j’avais le minimum sur moi, je n’avais pas besoin d’un gros paquetage, seulement d’une bonne paire d’yeux, et de griffes. Je me sens prête à partir en mission, une forme d'adrénaline monte en moi, cette sensation ne me procure qu'une envie, partir en expédition maintenant.

                      NEFFYRIA

                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête




                      Troisième tour






                      En réaction, la HOPEWatch de Yagleadra lui indique les informations suffisantes :

                      « Nefyria. Continent de Yula. Noun Chwandi. Marais aux champignons, réputé pour son odeur pestilentielle et son sol boueux. Présence importante d'êtres corrompus détectée. Informations complémentaires en lien avec la mission en cours de téléchargement. »

                      De son côté, l'Agent de HOPE qui a transmis l'information à Yagleadra lui adresse un franc signe de tête en réponse à ses propos, lui affirmant qu'ils donneront tout ce qu'ils ont afin de rétablir du mieux possible les malades. La bienveillance de la Yamogrienne est admirable, au point que l'Agent regagne automatiquement un regain de confiance face à la situation actuelle.

                      Durant leur marche vers le Noun Chwandi, Yagleadra interpelle Grim qui tourne aussitôt de la tête en sa direction. Si Grim avait déjà pu croiser une fois ou deux Yagleadra au détour des couloirs de la base de Nefyria, ils n'avaient encore jamais eu l'occasion de faire des présentations officielles. Naturellement, il connaissait la Yamogrienne de réputation, du temps du Vaisseau-Mère et surtout pour son physique atypique qui faisait également en sorte qu'on ne pouvait généralement pas oublier la chancelière. Répondant à son geste en lui serrant la main, il répondit à son tour, d'une voix à la fois assurée et confidente :

                      « Enchanté, Yag. Je suis Grim, Agent de HOPE, habituellement affilié à la base de Nefyria et en tant que renfort pour la base de Val. »

                      Grim avait l'habitude de régulièrement faire des allers et retours entre les deux planètes : sa dernière mission à Val, fut de ramener des Passengers en lieu sûr à Nefyria. De retour depuis à peine quelques jours, il avait dû éplucher les dossiers de HOPE concernant l'épidémie actuelle afin d'être au même niveau que ses compagnons. Autant le dire, Grim est un soldat particulièrement fiable et extrêmement fidèle aux principes de l'Organisation. À l'interrogation de Yagleadra et à son trait d'humour, il acquiesce un bref sourire, mais son regard ne trompe pas : il savait qu'il ne valait mieux pas prendre la situation trop à coeur.  

                      « D'après les éclaireurs de Nasril, nos principaux ennemis seront des corrompus. Nous devrons également nous méfier des sols du Noun Chwandi : nos mouvements seront très limités lors de notre exploration. Heureusement pour nous, Nasril connaît suffisamment le marais pour nous faire éviter les zones les plus dangereuses. »

                      Marquant un temps d'arrêt lorsque la HOPEWatch de Yagleadra indiqua que le téléchargement des informations venaient d'être terminées, il reprit :

                      « La seule chose de certaine, c'est le fait que l'événement est apparu depuis la Déchéance. Évidemment, les soupçons se portent tous contre l'Aîné, puisque son apparition semble correspondre au même moment que la maladie. Nos collègues de la base de Nefyria m'ont transmis quelques dossiers concernant les corrompus, pour nous aider. C'est ce que vous devriez avoir reçu, à l'instant. »

                      Si Yagleadra prend le temps de lire les informations sur sa HOPEWatch, elle peut lire ceci :

                      « Un être corrompu est une forme de vie extrêmement rare et dangereuse. D'après les témoignages des Nefyriens, ils sont facilement reconnaissables par l'odeur pestilentielle qu'ils dégagent ainsi que leurs peaux pouvant se liquéfier en une sorte d'huile minérale, semblable à ce que nous pourrions ranger dans la catégorie du pétrole. Selon les Sages du Syrf Kala, les corrompus touchent les créatures hostiles les plus agressives, les transformant pour ainsi devenir l'un des leurs. »




                      Avant de repartir auprès des Shamans et ses collègues, l'Agent de HOPE se permet de répondre à Mylo, afin de préciser l'utilisation de la technologie de l'Organisation :

                      « Vos dons seront bien plus utiles que notre technologie, c'est certain. Les shamans sont clairs : le contact avec notre technologie pourrait provoquer des effets secondaires terribles chez les malades. Et même si nous sommes suffisamment développés dans le domaine médical, rien n'est certain que nos connaissances pourraient soigner cette maladie. Notre alliance avec Nefyria est encore bien trop jeune pour que HOPE puisse encore en connaître tous les secrets et complexité de cette planète... Nous manquons d'éléments, c'est indéniable, mais nous ferons tout pour aider nous aussi. Bonne chance. »

                      À ces mots, il salue respectueusement le groupe à l'aide d'un geste militaire, avant de repartir en direction des Shamans et ses collègues.

                      La troupe désormais en route avec Nasril en tête, ils écoutent tous d'une oreille attentive les propos de Mylo ainsi que les capacités qu'elle détient. En réponse, c'est la jeune Malev qui lui répond. Particulièrement sociable et détenant un amour sincère envers son prochain, elle offre un doux sourire à l'Errante :

                      « Avant d'être une combattante, je suis également guérisseuse : bien que j'aurais aimé que cela se produise autrement, travaillez de concert en votre compagnie sera un honneur. »

                      Par la même occasion, elle incline de la tête en signe de respect tout en continuant sa marche, avant de pointer du pouce Taior qui se trouve à l'arrière du groupe, afin d'assurer leurs arrières.

                      « Le grand bourru, c'est Taior. Vous vous douterez qu'avec un physique pareil, il fait partie des guerriers de notre meute et qu'il peut broyer un arbre sans aucune difficulté. Il a également la capacité de contrôler la terre autour de lui, que cela soit défensivement ou offensivement. »

                      Adressant un regard vers son ami, elle retenue un petit rire étouffée devant sa non-réaction. Malev connaissant Taior depuis toujours, le considérant comme son plus fidèle ami d'enfance, elle sait que derrière ce tas de muscle se cache en réalité une âme profondément douce.

                      « Nasril, quant à lui, est destiné à devenir le second des Hauts-Sages du Syrf Kala, bien qu'il préfère ne pas s'en vanter. Il connait chaque recoin de Nefyria par cœur et saura nous guider dans le Noun Chwandi sans trop de difficulté. »

                      À cela, Nasril prend la parole sans pour autant jeter un regard derrière lui :

                      « Il est vrai que le Noun Chwandi est un lieu dont je connais habituellement les chemins les plus sûrs, mais la présence des corrompus nous demande une vigilance extrême. Faites en sorte d'être aux aguets, quoi qu'il arrive. »

                      D'une moue quelque peu décontenancée, Malev n'ajoute malgré tout rien de plus. Si Nasril estime que même avec ses connaissances, ils pourraient se perdre dans le Noun Chwandi, autant l'écouter. Très vite, son expression change pour admirer Meörow en plein envol, la suivant du regard. Si Mavel est une Nefyrienne de la terre, les créatures du ciel ont toujours su la fasciner au plus haut point. Aux dernières paroles de Mylo, Malev la rassure aussitôt :

                      « Nous comprenons entièrement votre désir de préserver votre amie. Nous la protégerons comme l'une des nôtres. »

                      De son côté, Grim ajoute à l'attention de Mylo :

                      « Avec Meörow et Mía pour contrôler la zone en hauteur, nous ne prendrons donc aucun risque. C'est une bonne chose. »




                      Taior rumine quand Clara affirme sa position en tant que Val’Mar’Ko. A dire vrai, il ne supporte pas les natifs de Val depuis sa dernière altercation avec l'un d'eux. Certes, tous ne sont peut-être pas ainsi, mais aux yeux de Taior, il préfère se montrer extrêmement prudent. Peut-être que la présence de Clara lui permettra d'apaiser sa haine envers le peuple de Val ? Heureusement, et contrairement au Nefyrien, la petite Malev se montre beaucoup plus douce avec Clara :

                      « Ah enfin nous pouvons entendre le son de votre voix ! Je croyais avoir affaire à une muette~ »

                      Riant de bon cœur, elle ne cherche pas à énerver la Val’Mar’Ko, ni même à la vexer. Ce n'est rien de plus qu'une petite blague sans prétention. Très vite, Malev se rapproche de Clara, le regard brillant en regardant le poignard :

                      « Un poignard vous permettant de vous rendre presque invisible ? Oh, comme un caméléon, donc ? »

                      Sincèrement impressionnée, elle aimerait bien tenir le poignard, mais se doutant que Clara ne la laisserait sans doute pas faire, elle s'abstient de faire quoi que ce soit...


                      * * *

                      Pour tous


                      Après un bon quart-d'heure de marche, c'est la compagne de Grim qui fait don de sa présence en apparaissant depuis les airs : virevoltant auprès de lui, Mía est bien plus petite que ses compères Vealvi et semble porter une très grande confiance envers l'Agent avec qui elle a fusionnée. Télépathiquement, elle transmet à Grim sa dernière trouvaille : non loin du chemin que le groupe est actuellement en train d'arpenter, elle l'avertie avoir découvert un amoncellement de cadavres, tous mutilés. Rapidement, Grim informe les autres et tout le monde doit presser le pas afin d'arriver à destination. À leur arrivée, ils ne remarquèrent rien. Ce n'est qu'après l'intervention de la petite Vealvi qui voltigait dans les airs, qu'ils découvrirent toute l'horreur qui s'était déroulée ici.

                      À plus d'une dizaine de mètres en hauteur, plusieurs dépouilles de Linel sont accrochées contre les troncs des arbres aux alentours. Curieusement, les corps des pauvres bêtes semblent être là depuis longtemps, au point que les champignons recouvrant habituellement leur ventre ont fusionnés avec les arbres eux-mêmes. Tous éventrés, les organes de chacun sont reliés entre-eux, ne formant désormais plus qu'un seul et même être, telle une toile d'araignée macabre et sordide...



                      Au même instant, le même cri entendu au camp de fortune, résonne à nouveau dans la forêt. De toute évidence, la chose qui est à l'origine de l'hurlement s'est rapproché du groupe...

                      Que faites-vous ?


                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :

                      » Rappel : Vous êtes en compagnie de 4 PNJ : 3 Nefyriens et 1 déchu de HOPE.

                      Nefyrien 1 : Nasril (image)
                      Nefyrien 2 : Taior (image)
                      Nefyrien 3 : Malev (image)
                      Déchu de HOPE 1 : Grim (image)

                      » Réponses aux différentes questions de Yagledra et Mylo

                      » Découverte d'un regroupement de corps de Linel accrochés aux troncs des arbres : les corps sont à une dizaine de mètre en hauteur.

                      » Le même cri, entendu au camp de fortune, fait de nouveau surface. Il est, cette fois-ci, bien plus proche.



                      Actions possibles :



                      » Avant de répondre : Merci de choisir quelqu'un parmi vous pour effectuer 1D100 (jet de perception) pour analyser plus en détails le corps des Linel. Le jet de dés devra se faire dans le topic suivant : Mission lore Nefyria - La Surface du Problème. En cas de réussite, le prochain post vous apportera de nouveaux éléments.

                      » Vous pouvez refuser de faire le 1D100 si vous estimez qu'il n'est pas nécessaire de s'attarder plus longuement ici. (Merci de me prévenir si vous choisissez cette option.)

                      » Vous pouvez lancer l'amorce concernant l'inspection des corps des Linel durant ce tour, tant que vous n'allez pas plus loin dans la description les concernant.

                      » Ce qui vous vient en tête. 



                      Prochaine intervention MJ



                      » Dernier délai pour répondre au tour : jeudi 05 mars (00h00) Si vous avez tous pu répondre avant, signalez-le dans le channel discord #mission-Nefyria




                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      La surface du problème
                      En attendant d’avoir de plus amples information de sa HopeWatch, la troupe se mit en route pour se diriger au cœur du Noun Chwandi. Bien entendu, la chancelière répondit d’un signe de tête bienveillant envers la Val’Mar’Ko. Elle se doutait bien qu’elle était de Val. Elle n’avait pas souvent visité ce monde qui, elle devait l’avouer, la répugnait un peu … Non pas pour la planète elle-même mais pour les coutumes pour le moins violentes de ses habitants … Mais elle en savait assez pour sentir ce genre de chose. Et puis, cette Clara, passé son mutisme, semblait être quelqu’un de tout à fait correcte, surtout d’après l’idée qu’elle se fait du Val’Ka moyen.

                      La déchue de Hope serra donc la main de son collègue dans des présentations plus officielles. Il semblait être un homme honorable et compétent : tout ce qu’on attend d’un agent de Hope. Ce qui l’intrigua le plus dans ces paroles fut le fait que tout cela a commencé à la déchéance. C’était très bizarre pour elle car il semblerait que le phénomène ait prit de l’ampleur surtout récemment. Certes, elle était en hibernation pendant une paire de mois après que le vaisseau mère n’ait disparu et n’avait donc pas pu constater l’évolution elle-même … Mais cette maladie et les corrompus, cela aurait du « exploser » depuis longtemps et non pas juste à l’instant. Elle fit d’ailleurs part de cette interrogation.

                      « Je ne doute pas qu’il y ait des malades et des corrompus ici depuis la déchéance … Mais pourquoi une telle concentration maintenant ? … »

                      Tout en disant cela, se tenant le menton d’une manière pensive, elle demanda à Voe de faire jouer les données téléchargées d’une simple pensée. C’est ce qu’elle pensait retrouver dans ce message, effectivement, mais cela lui donna une indication sur quoi faire.

                      « Bon. Si l’infection provient des corrompus, je pourrais peut-être récupérer un échantillon de ce fameux ‘pétrole’. Peut-être que cela pourra m’en dire plus sur l’origine de cette maladie. Enfin, je suppose que l’on est là pour ça, non ?»

                      Yagleadra ne s’opposa pas à cette petite distribution d’information. Mylo avait raison, c’était toujours positif d’avoir le moins de surprise possible sur le champ de batail. En réalité, elle était heureuse que cette question soit posée pour une autre raison, même. S’ils ne prenaient pas le temps d’expliquer ainsi, elle était à peu près sure et certaine de créer la confusion et la peur si elle devait se battre. Sans doute que son physique donnait un très bon indice, mais si elle créait une « extension » d’elle-même sans prévenir qui que ce soit, probablement sous la forme d’une créature … On serait presque capable de combattre cette extension plutôt que le vrai ennemi, n’est-ce pas ? Elle ne pouvait cependant blâmer personne pour cela. Elle se savait … Monstrueuse. Ayant déjà fait un petit bout de route avec Mylo, elle était déjà familiarisée avec ses capacités qui sont bien plus constantes et sécurisées que les siennes. Après tout, sur le papier, Yagleadra pouvait soigner tout et n’importe quoi mais les conséquences pouvaient en être désastreuses. Elle était aussi informée sur les armes bénies de Kald’nir et n’était donc pas surprise qu’elle était, tout comme Malev le suggérait, un caméléon.

                      « Pour ma part et pour simplifier les choses … Disons que je sais manipuler la chair et tout ce qui est organique. » La géante poussa un autre petit ricanement nerveux. « Je vous prie donc de ne pas être effrayé lorsque mon anatomie ou celle de mes créatures changeront sur l’instant. Je suis bien consciente que cela n’est pas beau ni rassurant à voir, mais il y a une myriade d’utilité à mes capacités. »

                      En retour, elle écouta l’introduction de Malev concernant toute la troupe. Elle ne savait pas que Nasril était une si forte personnalité mais cela ne devait rien changer à cette opération. Faire trop de manière pourrait mener à des situations plus difficiles que prévu. Le bon point étant que Nasril avait clairement la carrure et le comportement d’un haut-sage en devenir.
                      Ils continuèrent leur expédition pendant une bonne quinzaine de minutes avant que la Vealvi de Grim ne lui rapporte des nouvelles. Apparemment, il y avait eu un joyeux massacre aux alentours. C’était triste à dire mais ce genre d’information ne faisait plus rien à Yagleadra. C’était triste, mais elle avait vécu tellement pire qu’effectivement, en arrivant sur les lieux, elle ne sourcilla même pas en suivant les mouvements de la petite créature qui leur montra une toile morbide de cadavre et de pourriture. Elle se sentirait presque à la maison, tristement. Malheureusement, les principaux signes d’infections des cadavres en décompositions étaient la prolifération des champignons. De loin, comme ça, voir les entrailles entremêlées ne semblait qu’être qu’un acte de sadisme plus que le résultat d’une maladie, et les dit-champignons sont simplement ceux que les Linels ont habituellement sur leur corps.

                      « Mylo, tu sais voler, n'est-ce pas ? Si tu as le coeur bien accroché, pourrais-tu aller voir s'il y a des information qu'on pourrait récolter des carcaces ? » Elle demanda, faisant confiance en Mylo et son esprit observateur.

                      A peine venait-elle de finir sa phrase, le cri de tout à l’heure retentit, la faisant se retourner en sa direction. C’était plus proche et plus féroce. Si ce n’était qu’une créature, la déchue jugeait qu’une troupe comme la leur allait pouvoir gérer la menace. Elle-même avait déjà tué quelques corrompus depuis son arrivée, même si Voe, sa fidèle IA, avait fait tout le boulot à sa place. Alors avec autant d’effectif ? Mais il n’y avait pas moyen de réellement le savoir à moins d’aller vérifier. Un instant de silence précéda le nouvel éclat de voix de Yagleadra qui intima aux autres calmement.

                      « Je suggère le calme et la discrétion … Tant que nous ne savons pas à quoi nous avons à faire. Il est fort possible … Qu’il s’agisse de la chose qui a fait ce carnage au-dessus de nos têtes. »

                      La queue de libellule qu’avait la scientifique dans ce monde s’allongea lentement pour disparaitre sous la couche de boue marécageuse dans laquelle ils marchaient tous à travers les arbres de la mangrove. Ce qu’elle faisait réellement en changeant son anatomie ainsi, c’était de récolter des détritus organique. Nefyria était un endroit formidable pour les pouvoirs de Yagleadra. Elle qui manipulait l’ADN et l’organique, elle pouvait faire beaucoup de choses avec son corps mais avait ultimement besoin de plus de matière si elle désirait ne pas rogner sa propre masse.

                      « Je vais aller vérifier. En toute sécurité. Voe ? »

                      Elle s’adressa à son IA et celle-ci répondit de sa même voix grave, à volume modéré. « Installation de l’esprit de ruche. Séquençage en cours. »

                      Elle tendit deux mains devant elle, paume vers le ciel … Et celles-ci commencèrent à gonfler, formant des bulles… Ou plutôt des œufs. De petites créatures transpercèrent alors sa peau sans le moindre signe de douleur, les bestioles déployant petit à petit leurs pattes et ailes pour dévoiler des insectes pouvant rappeler la forme d’un moustique, plus gros qu’un poing. Ah, s’il y avait des âmes sensibles parmi le groupe, elle avait prévenu quand bien même ses mains reprirent lentement leur forme normale. Les insectes dont l’apparence suivait le thème de leur créatrice se mirent alors à voler en direction du bruit. Puisque l’esprit de ruche était installé, si Yagleadra ne pouvait pas voir ce que ses drones voyaient, elle ressentait parfaitement ce qu’ils voulaient lui communiquer. Une fois chose faite, elle se tourna vers les autres, se tenant les poignets comme pour remuer sa main et la désengourdir.

                      « Je préfère que mes extensions ne meurent que Meörow ou Mia … »





                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Mission Lore - La surface du problème Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Mylo
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête


                      Je les écoute se présenter et note mentalement les aptitudes et spécificités de chacun, espérant ne rien oublier qui pourrait nous servir - j’en suis sûre - très rapidement. Lorsque Malev me précise qu’elle aurait aimé me rencontrer dans d’autre conditions, j'acquiesce et réponds avec douceur :

                      — Je suis persuadée que nous aurons l’occasion d’échanger à nouveau, après tout, nous sommes là pour que tout revienne à la normale. Je viens de Cirr Tyly et… je continue à lui parler, ravie de rencontrer une autre guérisseuse.

                      Je suis loin d’être une leader, et je sens que chacun des membres de ce groupe se cherche aussi, même si mes trois camarades Nefyriens semblent déjà se connaître, ce qui ne sera pas sans nous servir. Lorsqu’en plus la dernière arrivée se présente, je mordille discrètement ma lèvre en replaçant machinalement une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. Elle a l’air bien plus guerrière que moi, qui quand bien même je sais me défendre, ai laissé l’attaque et toute mon agressivité dans mon passé, soigneusement éloignées de mon “moi actuel”. Un frisson me parcourt à cette pensée, alors que je reporte mon attention sur les autres. Chaque pas que nous faisons nous enfonce dans les marécages sordides. Et les serres de Meörow déchiraient les chairs de ses proies, autres oiseaux de pacotilles à peine digne d’une mort rapide. Mon regard flotte sur les non-Néfyrien, et je discerne la poussière, fine, qui pourrait me diriger, qui sait, à leur Daemon. Je secoue la tête. Reprendre pied sur terre. Là haut, mon amie ressent mes questionnements et par notre lien, essaie de m'apaiser. Et elle y arrive.

                      J’espère qu’en les suivant, je serais plus utile que sur le camp, même si mes dons auraient peut-être pu servir plus que les soins tentés par les agents de H.O.P.E.. Je masse ma nuque et souris à Malev qui bouscule un peu Clara. Se rendre invisible ? Je n’y ai même plus pensé, il est vrai que si je pouvais me faire oublier, je n’en n’ai plus eu l’opportunité ni l’intérêt depuis plusieurs années. Je suis curieuse, aussi, de l’arme que possède la Nefyrienne si silencieuse.

                      — Qu’est-ce que le Kald’nir ? osé-je demander, ma curiosité reprenant le dessus.

                      Les langues se délient permettant aussi ce que je désirais : briser la glace. Sans nous connaître, il aurait été difficile de souder le groupe. Sans savoir ce qui nous attend, même si nous sommes tous au courant que cela ne sera ni beau, ni calme, il faut prévoir au maximum. Nous apprendre, installer un climat de confiance… Je suis heureuse d’avoir déjà rencontrer Yag, et le fait que les autres faisaient tous partie d’autre meutes du Syrf Kala me rassurée aussi. Ne reste que Grimm que j’observe, il est si imposant que si je n’étais pas fusionnée avec Kelpie, je serais toute petite à ses côtés.

                      C’est peut-être un signe me chambre mon cheval aqueux “préféré”.Tu ne t’es unies avec aucun être vivant depuis ton arrivée à Néfyria, es-tu sûr que ce soit bon pour ta santé ? Il est clair que c’est mauvais pour la mienne…
                      Je lève les yeux au ciel et soupire, mi-agacée, mi-amusée par la remarque de Kelpie.
                      À moins que tu ne préfères la petite ? Tu sais, je ne suis pas difficile…

                      Je l’intime de se calmer sinon je me sépare de lui, et aussitôt, il reprend son air sérieux. Oh mes dieux ! M’écouterait-il ? Lorsque je manque de rentrer dans Yag, je comprends. Dans le ciel, un Vealvi fait son apparition. Sa blanche incandescence me fait aussitôt sourire, et je l’observe avant que Grimm nous avertisse de la trouvaille de sa compagne. Mon sourire se terne, et même Kel’ n’a rien à redire à ce changement d’attitude. Meörow, non loin de Vealvi, retient un cri. Elles étaient ensemble ? Meörow a vu plusieurs charniers, au fil des décennies. Je me redresse et nous nous hâtons là où elles nous dirigent.

                      Le charnier se dessine clairement maintenant. J’acquiesse à la demande Yaggleadra et replace ma besace devant moi, pour chercher le… Un cri perçant éclate, le même que plutôt mais beaucoup plus proche et je bondis, tout mon corps en alerte. Je jure entre mes dents, surprise car j’étais perdue dans ma morbide contemplation. Un instant, j’oublie la requête de ma camarade d’infortune. D’ailleurs, sûre d’elle même, l’ancienne agente de H.O.P.E. prend les chose en main, ou plutôt en dehors de ses mains.Je l’observe faire et lâche, un peu tendue :

                      — Si la chose que nous venons d’entendre attaque tes… Tes extensions… Cela ne va pas te blesser ?

                      Je l’ai déjà vu agir, déjà observer les modifications exceptionnelles qu’elle pouvait faire prendre à son corps, mais comme à chaque fois, je reste interdite et stupéfaite. Yag est magnifique. Je pourrais lui proposer d’envoyer ma Daemone avec ses morceaux d’elle, mais je doute qu’en cas de danger, la faucon pèlerin puisse faire quoi que ce soit pour les protéger. J’ai froid, soudainement. Et Kelpie s’agite et me bouscule intérieurement, contrairement à moi, lui ne voit aucune gêne à ôter des vies, à se battre. Aucun faux semblant pour mon compagnon, aucun questionnement à avoir, encore moins d’état d’âme.

                      J’observe un bref instant le groupe et ensuite les Linel suspendus, me rappelant ce qui m’a été demandé juste avant que le cri ne me glace. Cela aurait pu être nous. Je sors de mon sac des gants et un foulard et les enfile, le foulard remonté sur le bas de mon visage. Juste avant, je murmure :

                      — Je vais voir si en s’approchant, on peut en savoir plus quant à ce qu’il s’est passé ici. Peut-être que leur mort ne sera pas vaine.

                      Je me rend compte de la stupidité de mes propos et rougis légèrement.

                      — Disons que… toute information est bonne à prendre, même si on ne sait pas depuis combien de temps ils sont là, et s’il s’agit de victimes du même mal qui envahit Nefyria et pour lequel nous sommes là, nous ne pouvons passer devant eux sans prendre en compte un avertissement des marais.

                      Je serre un instant la baguette entre mes doigts et aussitôt, je me sens comme allégée. Je sens chaque courant d’air, pourtant fin et peu présent ici, et je me laisse porter, navigant sur ses derniers comme je pourrais nager dans l’océan. Je me sens un peu plus lourde avec Kelpie, mais plus en sécurité aussi. Dès lors que je suis face aux cadavres, je m’approche sans rien toucher, à la recherche de ce qui pourrait nous aiguiller.


                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête




                      Quatrième tour






                      La subite concentration massive de la maladie intrigue Yagleadra autant que tout le monde. À cela, Grim se masse mollement la nuque avant de répondre.

                      « Ni HOPE, ni le Syrf Kala n'ont pu faire remonter à notre connaissance ce qui pourrait expliquer pourquoi la maladie s'est manifestée aussi soudainement. Bien-sûr, l'étrange stagnation de Corrompus au Noun Chwandi reste une piste, mais... »

                      Une certaine frustration se lit dans son regard : la simple idée de manquer d'élément ou d'être impuissant le ronge. Nefyria étant devenu son second foyer de substitution et surtout depuis sa fusion avec Mía, il se sent redevable auprès du peuple Nefyrien.

                      « Nous devons trouver des réponses au plus vite. »

                      * * *

                      Quand la nuée d'insecte de la Yamogrienne se déploie dans le ciel, les petites créatures se dirigent automatiquement vers la source du cri. Pour le moment, impossible pour elles de repérer la chose qui en est à l'origine. Elles peuvent en revanche détecter que la menace semble provenir de différents points, à différents endroits similaires, en même temps, mais impossible de savoir qui ou quoi dégage précisément cette énergie : à part le groupe et les Linel, il ne semble y avoir rien d'autre.



                      De son côté, Mylo s'apprête à analyser plus en détails les pauvres Linel mutilés. En réaction, Grim en fait de même et décide de la soutenir dans cette lourde tâche. Grimpant sur le dos de Mía, il se positionne aux côtés de Mylo, activant par la même occasion sa HOPEWatch afin de rendre l'inspection plus aisée. C'est toutefois Mylo qui trouvera le minuscule détail qu'ils auraient pu passer à côté : l'I.A étant certes une technologie de pointe, l’œil humain reste le plus fiable pour ce genre de chose...

                      À force d'observation, Mylo peut remarquer une chose : les Linel portent tous d'étranges symboles. Scarifiés sur leur peau, les symboles semblent former un langage. Plissant le regard, Grim, quant à lui, s'approche un peu plus du Linel lui faisant face, veillant bien à ne pas commettre le moindre faux pas.

                      « Vous voyez ça ? »

                      S'adressant à Mylo, il pointe les côtes légèrement apparentes du Linel. Quelque chose aurait-il dévoré la pauvre bête ? Plus étonnant encore, l'un des symboles semble incomplet : pour le voir entièrement, il faudrait observer le dos de la créature. Malheureusement, la peau de l'animal est fermement scellé à celle de l'arbre sur lequel il repose désormais. S'ils venaient à le déloger, la scène qui pourrait suivre risquerait bien de donner la nausée aux plus sensibles d'entre eux.    

                      Pour tous


                      « Alors ? »

                      Grim penche la tête en bas vers Nasril, expliquant la situation avant que le futur second des Hauts-Sages lui donne son accord afin de dégager le Linel. Aussitôt, l'Agent de HOPE porte un regard à l'attention de Mylo. Son regard parlant pour lui, il semble lui dire : « Ne vous forcez pas à m'aider, ni à regarder. »

                      Activant sa tenue de protection, Grim pose ses mains sur chacune des épaules du Linel afin de tirer vers sa direction. Toujours dans les airs, Mía recule lentement pour l'aider dans sa triste besogne, veillant bien à ce qu'il ne tombe pas de son dos.

                      Les craquements de la chair de la bête se font partiellement entendre au fur et à mesure que Grim tire de plus en plus. Il doit veiller à abîmer le moins possible la peau du dos du Linel, au risque que celle-ci reste sur le tronc de l'arbre et ne pas toucher non plus aux entrailles visibles de l'animal. Ses premiers efforts permettent de dégager une épaule qui libère plusieurs dizaines d'insectes volatiles venues se repaitre de la chair du Linel. Fatalement, quelques lambeaux de peaux restent collés au fur et à mesure qu'il tire le Linel vers lui, et l'odeur pestilentielle manque de peu à lui faire tourner de l'œil.


                      Après une bonne minute d'effort, il parvient à le déloger de moitié, permettant ainsi de voir le reste des symboles gravés derrière. Instantanément, il fronce des sourcils lorsqu'il comprend ce qu'il a réellement sous les yeux. La série de symboles représente en réalité un seul et même mot, en langue Nefyrienne : Mirk'thun.

                      Toujours à l'aide de sa HOPEWatch, Grim fait apparaître un hologramme des symboles trouvés sur les corps des Linel afin que tout le monde en bas puisse le voir et les natifs sont ceux qui semblent les plus inquiets à ce sujet. Pour les plus attentifs du groupe, les HOPEWatch et les Cristaux traduiront le terme par : « Il s'en vient. » Au départ silencieux, Nasril porte un regard discret aux deux autres Nefyriens. En tant que natifs et contrairement aux autres, ils disposent de la traduction exacte de ce mot. Et à en croire la peur pouvant se lire dans les yeux de Malev...

                      « Ce... Cela ne... C'est impossible. »

                      Il n'annonce rien de bon.

                      Soudain, un nouveau cri résonne, mais celui-ci ne vient pas de la chose qui observe le groupe. Aussitôt, Nasril fait volte-face vers la source du cri et aperçoit au loin Taior dont la moitié du corps est déjà aspiré par le sol lui-même. Tentant de s'accrocher aux racines d'un arbre proche de lui, Taior n'a désormais plus que le haut de son corps de visible. Si personne ne fait quelque chose, il disparaîtra dans les entrailles de la terre...

                      Hélas, tout n'est pas aussi simple : au même instant, Malev est aussi touchée par cet étrange phénomène. Une jambe déjà aspirée par ce que nous pourrions penser être des sables mouvants, elle fait de son mieux pour s'en déloger. En vain.

                      Que faites-vous ?




                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :

                      » Rappel : Vous êtes en compagnie de 4 PNJ : 3 Nefyriens et 1 déchu de HOPE.

                      Nefyrien 1 : Nasril (image)
                      Nefyrien 2 : Taior (image)
                      Nefyrien 3 : Malev (image)
                      Déchu de HOPE 1 : Grim (image)

                      » Mylo découvre d'étranges symboles sur les corps des Linel. L'un des symboles semble incomplet. Pour le voir, il faut observer le dos des Linel qui sont fermement accrochés aux troncs des arbres.

                      » La série de symboles représente en réalité un seul et même mot : Mirk'thun. Si votre personnage est suffisamment attentif à la lecture des symboles, son Cristal lui traduira automatiquement Mirk'thun par : il s'en vient. Pour le moment, seuls les natifs en connaissent réellement la traduction exacte.

                      » Malev et Taior se font tout deux aspirés par le sol autour d'eux.



                      Actions possibles :



                      » Pour aider Malev : 1D100 en Réactivité.

                      » Pour aider Taior : 1D100 en Force.
                      (Malus) Taior est un véritable colosse. Le déplacer demande beaucoup d'effort : ajouter 5 au résultat de votre lancer de dé. Ne pas prendre en compte le malus si vous êtes deux à aider Taior.

                      » Vous pouvez vous y mettre à plusieurs pour déloger Malev ou Taior. En revanche, vous ne pourrez aider que l'un d'eux. Pour conserver une certaine logique et respect de votre personnage, s'il dispose d'une capacité / d'un pouvoir lui permettant d'aider les deux en même temps, vous pouvez le faire, mais l'action ne sera pas prise en compte dans les résultats du D100.

                      » Ce qui vous vient en tête.

                      » Lien pour vos jets de dés : Mission Lore - La surface du problème



                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-Nefyria. Pas de date limite pour répondre à ce tour, mais essayez idéalement de répondre sous 15 jours, merci. Mission Lore - La surface du problème 3485523179




                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      La surface du problème
                      Yagleadra soupira à cette réponse qui ne semblait pas rencontrer ses attentes. « Peut-être suis-je mal informée mais il ne me semble pas que les corrompus répandent ainsi des maladies. Sans doute que la cause des deux phénomènes est la même. » Elle acquiesça ensuite avec Grim. Il semblerait qu’ils partagent le même état d’esprit. Frustré et saisit du même sens du devoir.

                      La scientifique avait de vagues notions de Val, dû à la documentation de Hope, mais elle préféra laisser la principale concerner répondre à sa place. En attendant, le massacre de Linel et le cri perçant les avaient rattrapés. Elle resta très attentive à son environnement, assumant que Mylo soit déjà montée là-haut pour analyser les cadavres. La question de celle-ci était à la fois légitime et disposant d’une réponse évidente. Puisque ces insectes faisaient partie de son corps et que Yagleadra était une créature pour le moins étrange en beaucoup de points, peut-être qu’en effet, elle pouvait ressentir les choses ainsi mais la vérité était plus complexe biologiquement parlant. Elle résuma simplement, jugeant que ce n’était pas le moment de se lancer dans des explications extrêmement scientifique.

                      « Ils ne font plus partit de mon corps. Voit ça comme un esprit de ruche. Tout le monde sait ce qu’il y a à faire et transmettent les informations à tout le monde, mais les abeilles ne se tortillent pas de douleur quand une de leur sœur meurt. »

                      C’était la version courte. La longue impliquerait d’expliqué l’utilité de pouvoir coupé certaines fonctions du système nerveux pour empêcher la douleur, chose très utile pour pouvoir muter en des choses inhumaine comme elle pouvait le faire… Sinon chaque os craqué, chaque muscle déchiré … Non, elle avait déjà donné. Dans tous les cas, les résultats ne fut pas très concluant. Les moustiques avaient beau fureté la zone devant, ils ne virent rien de bien concluant. Pire que de ne rien trouver, en réalité, elle crut sentir que les cris ne venaient pas vraiment des mêmes endroits et donc, si corrompu il y avait, il n’y en avait pas qu’un… Et c’est ce qu’elle intima au reste de l’équipe.

                      « Mes insectes détectent plusieurs sources … Ce n’est pas une menace unique … »

                      Elle laissa Mylo et Grim se hisser là-haut pendant qu’elle marchait un peu dans les environs en observant simplement les alentours. Le marais, les arbres, un mouvement, tout ce qui pourrait être suspect. Lorsque Malev réagit cependant de manière dramatique, elle leva elle aussi le visage vers les corps suspendu. Il s’en vient ? Qui s’en vient ? Pas n’importe qui, à juger par les réactions des Nefyriens. Toujours la tête dans … Les nuages, qui ici étaient plutôt des entrailles, la scientifique demanda.

                      « Dites-nous en plus. »

                      Mais à l’instant où elle prononça ses mots, un nouveau cri retentit et elle se retourna à nouveau dans la direction, quand bien même ses insectes n’avaient toujours rien trouvé. Ce n’est que peu après qu’elle aperçut Taior s’enfoncer dans le sol. Etant plus proche de lui que Malev, elle se dirigea d’abord vers lui avant de remarquer l’état de celle-ci quelques secondes après dans par réflexe et en déterminant rapidement le degrés d’urgence, elle se jeta sur le géant.

                      « Mylo !! » Elle attira l’attention de celle-ci sur l’autre Nefyrienne alors qu’elle saisit un des bras de Taior, prenant garde à ne pas mettre les pieds dans la zone à risque. En fait, elle fit mieux que ça. Alors qu’elle attrapa le bras du géant, elle synthétisa des cordes de muscles dans son dos. Non pas des renforts pour se donner plus de force, mais des ligaments qui vinrent se dresser et s’attacher solidement aux branches des arbres pour se maintenir et se donner une nouvelle force verticale pour le tirer.

                      « Voe ! »

                      « Séquençage de tissu musculaire plus performant, en cours. »

                      « Plus vite ! »



                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Mission Lore - La surface du problème Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Mylo
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria (bienvenue Yoligan !)
                      image d'entête


                      La moiteur de l’air commence à me donner chaud. C’est ce à quoi je pense alors que je contemple les cadavres scarifiés. L’odeur du charnier est dans l’essence même du bourbier dans lequel nous mettions les pieds. Tirant de ma besace un carnet, je reproduis les motifs qui se dessinent devant mes yeux, croquets rapides mais précis que je pourrais montrer à ceux restés au sol. Lorsque Grimm me pointe du doigt l’un des corps, mon estomac se contracte un peu plus. Mes sourcils se froncent et je croquette à nouveau ce que je vois, non sans me poser des questions sur la suite des événements. Pas à un seul moment à nouveau, je ne pose mes doigts sur quoi que ce soit. L’ensemble ressemblait tellement à une pourriture que je crains la contamination par le contact. Et si ces choses dégagent des spores ? Rien n’indique que nous ne soyons pas contaminer. Ils en savent si peu que je commence à me demander si nous n’allons pas juste... Je met le pied au sol sans trop écouter Kelpie. Son pessimisme n’est qu’un reflet d’une peur primale qu’il a et qui se réveille : comme chacun d’entre nous, il ne veut pas mourir. Cela tombe bien, je compte tout faire pour rester en vie. Sorcière, je n’ai jamais connu la maladie, mais je suis sur une autre planète aussi rien n’est moins sûr désormais.

                      Grimm fait son rapport et j’agrémente ses propos de mes dessins, redescendant rapidement vers Nasril. Et quand il propose d’arracher le cadavre aux motifs morcelés, j’hésite vraiment à accepter sa proposition de rester à l’écart. Mais si je veux être utile, il faut que j’engrange un maximum d’informations alors je décide de ne pas bouger, volant à ses côtés à défaut de pouvoir l’aider dans sa tâche. Fusain à la main et carnet d’en l’autre, non sans avoir remonter mon tee-shirt sur le bas de mon visage, l’odeur boisée du vêtement peinant à masquer l’agression olfactive que nous subissons, j’attends.

                      Le bruit restera probablement gravé à ma mémoire, pensé-je alors que les os craquent et les chairs se déchirent.
                      Et l’odeur aussi.

                      Rien de comparable à celle - qui pourtant était forte - avant qu’il ne désolidarise le corps de son tronc. Un haut-le-coeur me prend et je recule face aux petits insectes, accrochant aussitôt un vent qui me permet de les écarter de mon passage. Lorsque Grimm fait apparaître un hologramme de ce que nous venons de voir, je fronce les sourcils. J’oublie souvent la technologie que peuvent avoir certains. Je reste encore surprise lorsque j’en vois, et aussi curieuse qu’une enfant le jour de Yule. Mais là, je range juste mon carnet et redescends vers le groupe, sans pour autant poser vraiment le pied au sol. Flotter ainsi me permet d’avoir l’impression de garder le contrôle au moins de la gravité. Lorsqu’un cris se fait à nouveau entendre je me met aussitôt en position de défense puis je vois ! Aussitôt Yagleadra réagit et alors que je vais pour la rejoindre elle m’interpelle et je tourne le visage pour voir Malev a son tour prise par la jambe, je ne discerne même plus cette dernière. Je ne perds pas de temps. Les vents que je manipule atteignent la jeune femme avant moi et je viens saisir ses mains alors même que ces derniers m’aident, s’ajoutant à ma force certainement moindre que celle de l’agente de H.O.P.E. ou des autres. Je ne sais pas si j’arriverais à la sortir seule de là, mais je sais que Taior est bien plus lourd - et bien plus enfoncé que Malev alors j’indique d’un signe de tête que c’est bon pour moi, et puis, Kelpie est là pour m’aider ? Je me sens moins frêle lorsque je suis fusionnée avec lui. Je le suis moins.

                      Tout en continuant à tirer Maleve,

                      — Tiens bon !

                      Je fixe le sol en me demandant comment nous n’avions pas vu où nous mettions les pieds !

                      — Faites attention ! crié-je à tous, On ne sait pas s’il y a d’autre piège !

                      Le fait que le sol se soit dérobé et les cadavres plus haut ont-ils un lien ? Mes mains se resserrent un peu plus autour des poignets de Malev alors que je lui murmure que je ne la lâcherais pas tout en réfléchissant un maximum à ce qu’il se passe, sans pour autant que je n’arrive à défaire mes nœuds au cerveau. Je finis par demander à la soigneuse, mâchoire crispée par l’effort :

                      — Mais que veux dire l’avertissement ? Qu’est-ce qui s’en vient Malev ?

                      Je bute sur chaque mot, tâchant de garder ma respiration, mais la question est plus forte que moi. J’ai bien vu leur réaction lorsqu’ils ont lu ce qui était gravé sur le cadavre !



                      Spoiler :

                      Mission Lore - La surface du problème Fb_img11
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas