REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      -31%
                      Le deal à ne pas rater :
                      Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
                      90 € 130 €
                      Voir le deal

                      Mission Lore - La surface du problème

                      Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
                      Partagez
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête




                      Cinquième tour





                      Tout se passe très vite. La panique s'installe et les réactions ne se font pas attendre. Du côté de Mylo, elle s'acharne du mieux qu'elle peut pour extirper Malev. La petite Nefyrienne fait de son mieux pour ne pas être un poids pour sa sauveuse et porte sa jambe encore libre pour forcer l'extraction hors des sables mouvants. Son regard, à la fois paniquée et fuyant, se pose un instant sur Mylo : elle sait qu'elle peut lui faire confiance. Elle ne doute pas d'elle. Comme-ci un lien invisible semblait s'être formé entre elles alors qu'elles se connaissent si peu.

                      « C'est... IL... S'en vient. Il... s'en vient. Il s'en... vient ! »

                      Paniquée, elle répète inlassablement ces mots. Elle semble forcer quelque chose à se produire : comme-ci elle tentait de prononcer un mot normalement intraduisible à un non-natif de Nefyria. Au prix d'un grand effort de la part sa sauveuse, Malev finit par sortir du piège, reprenant son souffle difficilement. Encore paniquée, sa voix chevrote tandis qu'elle prononce, non sans mal, à l'attention de Mylo :

                      « Le Fléau. Le Fléau qui s'en vient. C'est lui. Lui qu-. !  »

                      Soudain, Malev coupe brutalement ses explications ainsi que sa respiration. Ses yeux s'écarquillent de terreur et son corps tremble : durant sa discussion avec Mylo, son regard s'était instinctivement dirigé vers Taior... Et ce qu'elle aperçoit, lui brise le cœur.  


                      De toutes ses forces, Taior tente tout son possible pour sortir de là. Intérieurement, il se sermonne lui-même d'avoir été si négligeant. Il reste pourtant persuadé que ce qui le traîne sous terre n'est pas des sables mouvants. La moitié de son corps étant désormais happé, il sent quelque chose toucher ses pieds, puis ses jambes, à la texture boueuse et rocailleuse. Il le sent. Il le sait. Quelque chose grouille sous lui, attendant impatiemment de l'avaler. Au même instant, Yagleadra, Clara et Nasril prête main forte à Taior, mais leurs efforts semblent vain. En plus du fait que quelque chose tire Taior à l'opposé, sa masse est trop imposante pour eux.

                      Pendant que Clara rassemble ses forces pour l'aider aussi, elle n'a pas le temps de réagir qu'une racine géante se jette subitement sur elle. Une racine ? Non, cela ressemble plutôt à un bras fusionné avec une racine couverte de moisissure. La racine provient du même endroit où Taior est embourbé, bien qu'aucun trou n'est visible. Frappant le torse de la Val'Ka, Clara se fait projeter dans les airs, là où se trouve les cadavres de Linel. Sa tête heurte le tronc d'un des arbres, l'assommant aussitôt, avant que son corps ne retombe lourdement au sol. Devant cette scène, le corps de Taior se raidit. Le temps semble se ralentir autour du lui, alors qu'il observe l'un après l'autre Yagleadra et Nasril. Il refuse de les entraîner avec lui. Lucide, le Nefyrien connaît son sort. Et il l'accepte. Un regard lui suffit à faire comprendre ce qu'il attend d'eux : qu'il le lâche.
                       
                      « TAIOR ! »

                      La voix déchirée de la petite Malev résonne dans la forêt. Taior la voit accourir vers lui, mais il sait qu'elle n'arrivera pas à temps – Sœur, ton corps est trop fragile pour me venir en aide. Ne sois pas bête. – pense aussitôt le Nefyrien, non sans lui offrir un bref sourire de compassion. Les souvenirs de sa première rencontre avec la soigneuse lui remonte involontairement en mémoire. A une époque où il était renié de tous, seule Malev ne le craignait pas.

                      « Sœur. Ne pleure pas pour moi. Tu l'as déjà bien assez fait. »

                      Emportés par le vent, ce furent les derniers mots de Taior offert à Malev avant qu'il ne disparaisse, aspiré par le sol lui-même.

                      « Taior, Taior ! »

                      Des larmes roulent le long des joues roses de la Nefyrienne tandis que son visage se crispe. Ses genoux s'écorchent sur la terre pendant qu'elle arrache les herbes folles à l'emplacement où se trouvait Taior il y a encore quelques instants, criant encore son nom. Encore, et toujours. Son ami d'enfance vient de disparaître sous ses yeux. Impuissante, incapable. Voilà ce qu'elle pense d'elle en cet instant. La main se voulant réconfortante de Nasril se pose sur son épaule, mais qu'elle rejette aussitôt en se relevant. Son visage est ternie par les larmes, la peur et la haine.

                      Elle sait pourtant qu'ils ont fait de leur mieux, mais elle ne peut s'empêcher de fusiller du regard Yagleadra et Nasril. A cet instant précis, elle les déteste. Plus que n'importe qui. Serrant les poings de rage, elle se mordille la lèvre inférieure jusqu'au sang. « Il n'y sont pour rien. Bande d'incapable ! Ils ont fait ce qu'ils ont pu. Ce n'était pas assez ! J'aurai dû être là pour lui. » Ces phrases résonnent continuellement dans son esprit, luttant pour contrôler cet afflux d'émotion négative, pesant le pour et le contre, qui à tort, qui a raison. Elle ne sait pas que Taior a implicitement fait comprendre à Nasril et Yagleadra de le lâcher. Et elle ne doit sans doute jamais le savoir...

                      Finalement, ses jambes lâchent en même temps que ses tremblements de colère et de peine cessent. Au même instant, Nasril la prend dans ses bras, la serrant aussi fort qu'il le peut. Son regard est toujours aussi déterminé. Il est autant attristé de cette perte que Malev, mais contrairement à elle, il sait qu'il ne peut pas flancher. Il ne peut pas. Il ne doit pas. Pour Malev. Pour Taior. Pour tous les autres...

                      Pour tous

                      Quelques minutes s'écoulent ainsi en silence. Un silence pesant, éreintant. Clara toujours assommée, Nasril demande à Mylo si celle-ci peut soigner les blessures de leur alliée. Il n'ose quémander quoi que ce soit à Malev pour l'instant. Le temps de cette accalmie, et toujours Malev dans ses bras, la voix rauque de Nasril arrive aux oreilles du groupe :

                      « Quand je n’ai plus rien à faire ici, je me retire. Je me dessèche de la tête aux pieds en un petit cadavre sous un tas de feuilles. Les saisons me survolent sans me soupçonner. Puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à pleurer. Là, j’ouvre un œil, et je rampe. Mangeant la neige, léchant l’eau croupie... Et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire... Ils comprennent que je suis de retour. »

                      Doucement, Nasril aide la soigneuse à se relever, fixant par la suite les autres membres de son équipe :

                      « Le Fléau. Une légende qu'on raconte aux enfants Nefyriens dès leur plus jeune âge pour leur apprendre à ne pas emprunter le mauvais chemin de la vie. Ni bête, ni homme. Il est tout. Il n'est rien. Le Fléau représente le pire que chacun de nous possède au plus profond de lui. Nos anciens disent que la moindre pensée à son sujet suffit à l'alimenter et à le rendre plus fort. »

                      Prenant une courte pause, il reprend :

                      « Le fait que nous retrouvions une pareille inscription sur ses cadavres me fait douter de notre véritable but, mais notre mission doit rester prioritaire : sans un remède, nous subirons de lourdes pertes. »

                      Du côté de Grim, il propose spontanément de ramener lui-même Clara au camp de fortune des Nefyriens. L'idée de garder une blessée inconsciente lui semble légitemment incompatible avec la mission actuelle.

                      « La garder avec nous dans cet état pourrait être préjudiciable. »

                      Soudain, la nuée d'insecte qu'avait déployée Yagleadra l'informe que de nouveaux mouvements se manifestent autour d'eux. Un nouveau cri vient percer les tympans du groupe et des oiseaux s'envolent à l'opposé du hurlement. Il ne se fait aucun doute : quelqu'un se prépare à livrer bataille.  



                      Que fait un Solarkien loin de son monde ? Allez savoir. Qu'il soit là depuis longtemps ou non, le fait est qu'il est tombé nez-à-nez avec une créature pour le moins hideuse et qui ne compte pas le laisser s'en sortir facilement. tel un cerbère des enfers à l'entrée du Noun Chwandi, la bête empêche quiconque de passer. Frappant le sol à l'aide de son poing en signe d'avertissement, il toise Yoligan. Curieusement, il ne semble pas vouloir attaquer le premier. Est-ce pour autant une raison pour ne rien faire... ?  

                      Spoiler :


                      Mission Lore - La surface du problème - Page 2 C__brennus_design_for_almonihah_by_skollyson_ddk6sfr-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MTIxNiIsInBhdGgiOiJcL2ZcLzI2NTU0MjNiLTI0MGItNDI0My05Mjk4LWVkNjgzYzViNTgxYVwvZGRrNnNmci0zODI2NDZkNy01ZjkzLTQzOTAtYjc2Yy01YjFjMGI0Y2Y1OTcucG5nIiwid2lkdGgiOiI8PTE5MjAifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6aW1hZ2Uub3BlcmF0aW9ucyJdfQ



                      Récapitulatif, actions possibles pour ce tour et notes en bas de page



                      Récapitulatif du tour :

                      » Rappel : Vous êtes en compagnie de 4 PNJ : 3 Nefyriens et 1 déchu de HOPE.



                      » Malev est sauve. En revanche, son mental est fortement affecté par la perte de son ami, Taior.

                      » Taior n'est plus parmi vous.

                      » Clara est blessée et sombre dans l'inconscience. (motif : échec critique) Le statut de Clara passe de SAIN à BLESSÉ. Clara peut reprendre connaissance dès qu'elle le souhaite.

                      » Grim propose de mener Clara au camp de fortune. (motif : inconsciente et blessée)  

                      » Nasril apporte des informations supplémentaires à propos des termes. il s'en vient.

                      » Vous entendez du grabuge non loin de vous, au Noun Chwandi. (Note : Yoligan se trouve déjà sur place.)



                      Actions possibles :



                      » Soigner Clara (le statut restera tout de même en blessé, mais par respect de vos persos disposant de capacités liées au soin, je vous laisse la possibilité de le faire en full RP.)

                      » Accepter la proposition de Grim à emmener Clara au camp de fortune (si refus, il la portera sur son dos, mais sera obsolète pour combattre et devra la protéger.)

                      » Vous hâtez en direction du Noun Chwandi et rejoindre Yoligan qui livre actuellement bataille et l'aider.

                      » Ce qui vous vient en tête.


                      Notes en bas de page :

                      » Sauf contre-indication du MJ, vous devez poster votre RP avant de lancer votre 1D100. Mission Lore - La surface du problème - Page 2 3485523179

                      » 1D100 parmi l'une des compétences suivantes pour ceux qui veulent attaquer la bête : force, combat ou dextérité.

                      OU

                      » 1D100 dans la compétence de votre choix pour toutes autres actions : creusez vous les méninges pour que cela reste logique~

                      » Lien pour vos jets de dés : Mission Lore - La surface du problème



                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-Nefyria.




                      vava
                      Yagleadra
                      groupe



                      La surface du problème
                      Rapidement, Yagleadra fut rejoint par Clara et Nasril pour essayer de sortir Taior de là. Le poids était une chose mais il y avait plus. A trois et avec la force que lui octroyait Voe petit à petit, ils auraient du commencer à le déloger de sa prison, ne serait-ce qu’un peu… Mais non. Peut-être que ce bras avait quelque chose à voir, à coup sûr. Un bras ? Oui car alors que la Val’ka essayait de les aider du mieux possible, un bras de bois, visiblement, sortit des sables mouvement pour lui donner un violent coup qui la fit décoller et se fracasser lourdement contre un tronc … Et pour être franche, la scientifique ne savait pas trop comment réagir. Elle ne pouvait pas aller s’occuper d’elle ou Taior allait complétement s’enfoncer. Son dos était déjà tellement sollicité, pour le lever mais aussi les ligaments attachés dans les arbres pour se donner un point d’attache. Si elle bougeait, si elle se détachait, il finira engloutit.

                      Pourtant Taior semblait accepter l’inévitable. Voe était trop sollicité avec les ligaments et la prise de son hôte glissait petit à petit. Il ne pourra pas synthétiser les tissus musculaires nécessaires à temps. Le géant ne luttait plus pour s’en sortir, dirait-on … Pendant un instant, la dame de chair partagea un regard avec Nasril, comme pour savoir si le lâcher était la bonne chose à faire. Elle le savait, au fond, mais cela ne changeait pas que c’était une décision très difficile à prendre. Le Nefyrien à tête de cerf semblait partager le sentiment qu’ils ne pourraient rien faire à deux.

                      Malev accourus vers eux mais le temps de quelques mots de la part de la montagne bientôt ensevelie, les premiers qu’elle entendit de sa part … Et la prise sur son corps se fit plus forte. Elle et Nasril le tint jusqu’au bout mais secrètement, il semblerait qu’ils ne lutèrent pas plus pour le retenir. C’était trop tard. Il était sans doute mort, ou bien cela serait bientôt le cas puisque de toute évidence, ce n’était pas que de simples sable mouvant. Était-ce un phénomène naturel ? Y avait-il une créature là en dessous qui attrapait les gens ainsi dans le Noun Chwandi ? Ou bien était-ce un corrompu ? Impossible de dire avec seulement ce bras.

                      « Je suis désolée ...»

                      Son cœur allait pour Malev qui désormais se lamentait au sol mais malheureusement, elle ne put l’accompagner dans son deuil. Clara s’était faite éjectée assez brutalement et maintenant qu’on ne pouvait plus rien faire pour Taior, il fallait s’occuper du second cas le plus urgent. Accourant vers Clara, Yagleadra se mit à genoux près d’elle après avoir rétracté les ligaments de son dos, la redressant un peu assise contre le tronc qu’elle avait percuté.

                      « Clara, tu vas bien ? » Elle regarda alors son autre coéquipière en voyant l'état de la Val'ka. « Mylo ? Est-ce que tu peux faire quelque chose ?... »

                      C’était le drame de sa vie. Enfin, de sa seconde vie. Tant de pouvoir et elle ne pouvait pas faire la moindre chose avec pour aider les autres. Nasril soutint sa démarche en demandant aussi à Mylo d’aller voir pendant que Yagleadra ne put qu’observer impuissante … Ou sans vouloir se manifester en tout cas. Ses pouvoirs sont trop dangereux pour être exercés à des fins médicinales.
                      En réalité, elle essayait de ne pas le montrer mais elle sentait le regard de Malev sur elle. Elle ne l’ignorait pas mais elle savait qu’elle ne pouvait rien y faire pour le moment. Ce sentiment qu’elle avait, Yagleadra l’a ressenti bien des fois aussi. Elle est, après tout, la seule survivante de son monde. Ou presque. Elle savait très bien ce que c’était que de perdre quelqu’un, la tristesse et la rage incommensurable que l’on peut ressentir sur le moment. Si elle était son bouc-émissaire, elle ne pourrait rien y faire pour le moment, qu’importe ses gestes ou ses mots. Impuissante pour Clara, elle se redressa et regarda Nasril qui prit Malev dans ses bras.

                      Au début, la scientifique pensait que c’était pour la réconforté qu’il parlait ainsi mais en réalité, c’était une sorte de prophétie parlant du fléau. Leur prochain ennemi, semblerait-il. Un mythe Nefyrien dont elle n’était pas au courant mais à vrai dire, cette nouvelle ne lui retira qu’un soupire. Aussi impressionnant ce Fléau semblait être, elle était un agent de Hope … Et Hope a été créer pour se confronter à l’Ainé, qui est un être sans doute bien plus puissant que le Fléau. Ce n’est pas qu’elle prenait, de ce fait, la situation avec peu de sérieux mais disons qu’elle avait l’habitude. Elle se contenta d’acquiescer aux dire du sage.

                      « Chaque chose en son temps. Nous devons effectivement trouver une solution au problème immédiat. Nous verrons à propos du Fléau lorsque celui-ci se présente à nous … » Elle soupira. « Même si je suppose que les deux sont étroitement lié, du coup. De ce que je comprend, nous ne somme pas sensé en parlé mais il serait utile de savoir si votre folklore parle de ce fait du Fléau comme quelque chose qui attire les corrompus ou les maladies. »

                      La scientifique se tourna alors vers Grim et le regarda tour à tour avec Clara, croisant un peu ses multiples bras. « Voyons si Mylo peut faire quelque chose avant. Si cela peut nous faire gagner du temps et nous offrir une paire de bras supplémentaire … » Elle regarda ensuite la jeune guérisseuse. « A toi de nous dire, Mylo. Il vaudrait mieux ne pas … Risquer d’avantage … » Dit-elle pour essayer de ne pas mentionner directement la perte de Taior …

                      Mais alors qu’elle attend le diagnostic, Voe lui informa silencieusement de ce que ses extensions avaient remarqué et c’était pour le moins inquiétant. Elle tourna subitement la tête dans la direction où se trouvaient ses insectes et engagea le pas dans cette même direction… Et alors qu’elle s’y dirige, un autre cri retentit. Personne n’aurait dû s’y diriger normalement, essayer d’éviter la confrontation de ce qui risquait de les blesser … Mais Yagleadra justifia son acte en s’adressant au groupe.

                      « Une bête … Et une personne se font face ! » Sous entendant qu’on ne pouvait pas laisser cette personne à son triste sort.

                      Elle se mit à courir dans la direction des deux êtres mais en arrivant et voyant la scène, elle ne plongea pas dans l’action et se cacha légèrement derrière un tronc. La raison pourquoi elle n’avait pas encore sauté à la rescousse de l’homme était que la bête ne semblait pas s’être jetée sur lui. Une mains prudente intima à ceux qui la suivait de ne pas se jeter à corps perdu non plus. La bête était imposante, très imposante ... Était-elle une créature corrompue ? Peut-être pas. Sinon elle se serait déjà mise en chasse. Si on pouvait éviter la douleur et le sang ... Ou encore un autre mort ... Elle ne savait pas l'intention de l'homme mais il ne semblait pas infecté. Yagleadra du réfléchir vite et chuchota aux autres.

                      « Je vais tenter de le dissuader ... » Elle comptait sur les autres pour apporter leur aide si sa petite ruse ne marche pas.

                      Deux détails rendaient ce plan imprévisible. Elle ne connaissait pas cette espèce et ne connaissait donc pas sa structure génétique... Et comme elle ne connaissait pas l'espèce, elle ne savait pas si c'était une créature solitaire, territoriale, ainsi de suite ... Son plan ? Prendre une forme similaire à celle de la bête, adopter une posture similaire et surtout faire correspondre sa voix aux rugissements qu'elle avait entendu. La queue plate de la Yamogrienne racla le sol et le tronc derrière lequel elle s'était cachée pour récolter de la matière première et rapidement, son corps commença à se déformer ... Elle utilisa toute sa concentration et celle de Voe pour rendre cette transformation la moins ... Difficile à regarder possible, limitant les tissus qui se déchirent et les os qui craquent. Un phénomène totalement indolore pour elle, mais clairement pas indolore en apparence. Elle surpassa bientôt tout le monde en taille et envergure alors que son visage devint bec et yeux, son corps ailes et plumes et qu'étrangement, une libellule sorte de son corps pour se poser sur l'arbre. Rien d'un majestueux oiseau, malheureusement, tout comme cette créature semblait être un amalgame de créature volante et ... D'autre chose.

                      De sa nouvelle forme imposante , Yagleadra se dévoila à la créature et à l'homme, faisant quelques pas en utilisant ses ailes pour marcher à "quatre pattes". Elle observa sans rien dire ni faire la créature, sa tête se tournant un peu par a-coup à la manière d'un animal... Avant de pousser un petit grognement qui imitait ce qu'ils avaient entendu mais de manière plus douce. Elle s'approcha lourdement mais doucement pour petit à petit se mettre entre le monstre et l'homme, continuant de pousser de petits cris pour tenter d'entrer en communication avec la bête. Elle n'avait aucun espoir de réellement établir une conversation puisqu'elle était un génie de la génétique mais ne pouvait prétendre connaitre le langage de toute créature ... Mais si cela pouvait l'apaiser et lui faire tourner les talons. Au pire, sous cette forme, Yagleadra pourra facilement faire barrage de son corps pour protéger les autres si la bête était prise de frénésie.



                      Dernière édition par Yagleadra le Mer 8 Avr 2020 - 3:03, édité 1 fois


                      "Depuis trop longtemps, nous pensions pouvoir modeler le monde à notre image tel des dieux."

                      Mission Lore - La surface du problème - Page 2 Testya10

                      "Je suis le résultat d'une telle arrogance ..."

                      ___________________________________

                      This bizarre Thing That I Am,
                      Everything But Powerless,
                      Deserve Respect,
                      Even Despite Everything I Did ...

                      vava
                      Mylo
                      groupe
                      LA SURFACE DU PROBLÈME
                      Mission Lore - Nefyria
                      image d'entête


                      La situation dégénère très vite. Alors que j’essaie de sauver Malev, je vois un peu plus loin Yagleadra, Clara et Nasril. Un quart de seconde. Aussitôt, je sens qu’enfin, le sol commence à perdre du terrain. Plus haut, beaucoup plus haut, Meörow s’agite et ses cris percent au dessus des ahanements et des gémissements provoqués par l’effort.

                      — Oui !

                      Une victoire, maigre victoire alors qu’essoufflée je relâche difficilement les bras de Malev. C’est que mes doigts se sont tellement contractés autour de ses membres qu’ils en sont douloureux. Mais elle est en vie et… Ses mots, j’essaie d’en saisir le sens mais sa peur est communicante. Je fronce les sourcils et Kelpie s’agite, lui semblant comprendre quelque chose qu’il ne peut pas partager. Soudainement, au delà de sa peur pour Ce qui s’en vient, ma camarade d’infortune se fige. Son regard, je le suis et aussitôt bondis sur les jambes pour la suivre, quelques foulées, seulement, mais il est trop tard. En moi, quelque chose se déchire un peu plus. Alors que je suis Malev, la voix de Taior résonne, me stoppant dans ma course folle et ridicule je comprends. Le hurlement de Malev qui s’imprime à mes oreilles. C’est trop tard, trop tard. Je reste debout, à ses côtés, alors que Nasril la rejoint.

                      Ayant l’impression d’être complètement inutile, je profite de lorsque Nasril me demande de soigner Clara pour rejoindre Yagleadra. J’entends malgré tout la voix du Néfyrien et prête attention à ses propos. Ma main effleure mon cristal alors que je me remémore mon passé. Me penchant au côté de la blessée, je ferme les yeux et inspire longuement. En ouvrant les yeux, c’est comme si je ressentais plus fort les choses. Devant moi, un fin nuage de poussière apparaît, doré et presque indistinct. Pourtant, il me permet de guider mes soins, mes mains, et ma propre poussière pour empêcher celle de Clara de s’échapper un peu plus. Si je me forçais encore, je serais en capacité de discerner son daemon et de lui demander de l’aide. Pourtant, cela serait une violation de son intimité à laquelle je ne me risque pas. Mes mains se réchauffent alors que je manipule la jeune femme avec douceur et fermeté. Je songe à Malev, à ses soins et je soupire. Le Fléau, alors ce que nous allons combattre à un non ? L’odeur des cadavres est encore bien présente. Et Taior… Je mord fortement mes lèvres.

                      — Elle survivra. Mais je ne sais pas si elle se réveillera de suite ou non. Il ne tient qu’à elle à se battre désormais… Si elle se réveille, elle devra se préserver et risquer de nous ralentir. Et comme tu l’as sagement dit, une paire de bras ne sera jamais de trop, mais dans ces conditions… Je pense qu’il est plus sage de la ramener au campement.

                      Mon regard ne quitte pas l’autre soigneuse. Je ne peux rien faire pour ces blessures là.
                      Lorsque la plus grande du groupe nous apprend qu’un combat à lieu non loin, j’obéis sagement et reste en arrière en attendant de voir la suite des événements. Je ne leur servirais à rien si je me met moi aussi en danger.



                      Spoiler :

                      Mission Lore - La surface du problème - Page 2 Fb_img11
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas