REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée

                      Un, deux, trois nous irons aux bois ♫ [PV : Felix Sotiras]

                      Partagez
                      vava
                      Leone Nightcrown
                      groupe
                      Bon, je devais bien avouer que j’avais un trac sans nom face à cette nouvelle expérience que j’allais vivre. Le cristal que je possédais avait émis une lumière comme quoi il était de nouveau actif depuis une année. Depuis un an, j’hésitais à m’en servir pour découvrir de nouveau horizons, en sachant qu’en tant que membre du gouvernement pour mes recherches je pouvais aller où bon me semblait tant que je faisais des découvertes intéressantes pour la postérité. La postérité étant loin d’être ma priorité, mais ça le gouvernement n’avait pas à le savoir tout comme il n’avait pas à savoir que certaines missions me permettaient parfois d’améliorer mes prothèses avec des découvertes récentes non vendue sur le marché.

                      Bref, je m’étais dis qu’il était enfin temps de le tester ne sachant pas vraiment où j’allais atterrir. Car oui je m’étais informée durant cette année, sur comment ça marchait et les retours qu’on en faisait. Apparemment, quand on ne connaissait pas l’endroit particulier genre telle planète, on popait de manière totalement aléatoire ce qui faisait que ça pouvait être une super aventure pleine de découvertes, comme une emmerde sans nom pleins de pièges capables de me démonter en deux secondes chronos. Donc oui, je devais bien avouer que j’avais une légère hésitation. Qui n’en aurait pas ?

                      Après tout, la peur pouvait être bonne dans certaines conditions et permettre la survie. Constamment c’était chiant, mais dans certains cas, ça pouvait nous sauver la vie donc oui j’avais un peu les jetons, même si mon envie de découvrir les autres planètes était bien trop forte pour me cantonner à Solarii. Il me fallait changer d’air, celui-ci était bien trop pollué. Restait à savoir sur quelle planète j’allais me faire téléporter.

                      Nefyria était la planète qui m’intriguait le plus. Son écosystème était clairement à l’opposé du nôtre et d’après mes recherches la nature prédominait clairement. Ce qui était bien loin de notre planète. Donc j’avais un intérêt vraiment plus que piqué pour cette planète donc autant allez sur celle-là afin d’apaiser cette curiosité. De toute façon, j’avais pour projet de toutes les visiter donc autant faire dans l’ordre qui me bottait le plus.

                      Comme je ne savais pas trop où j’allais atterrir je fis quand même en sorte de bien me préparer prenant un sac à dos avec plusieurs choses utiles à l’intérieur. Un couteau, des vivres, de quoi boire et quelques autres choses comme du papier des crayons, au cas où que je meure de manière prématurée, j’écrirais peut-être mes dernières volontés durant mon voyage. Ou du moins pourquoi pas un carnet de voyage ? Cela me fit donc penser également à prendre un appareil photo.

                      Une fois prête, je pris mon cristal et priais que tout se passe bien. Quand je rouvris les yeux j’étais sur ce qui semblait être Nefyria. En tout cas, avec toute la nature qui m’entourait j’avais du mal à croire que ça puisse être autrement, car je ne connaissais pas d’endroit existant sur Solarii qui ressemblait à celui-ci. En revanche, ce que j’avais oublié de crucial, c’est que tous les gens allant sur cette planète et n’étant pas natif subissait une transformation.

                      Merde…

                      Bon ça allait je n’avais pas subi trop de transformation j’avais simplement des oreilles de ce qui semblerait être une sorte de canidé, un loup je dirais. Et de la fourrure au niveau du ventre et du dos. En plus d’une queue, bien sûr… Cela aurait pu être pire genre une transformation entière, mais heureusement ce n’était pas le cas. Ce phénomène restait tout de même très étrange et inhabituel pour moi. Les odeurs étaient bien plus prononcées et j’étais en train de me dire heureusement que je n’étais plus sur Solarii car mon odorat surdéveloppée aurait pris grave cher.

                      Je touchais mes « nouvelles oreilles » et étaient agréablement surprises de leurs douceurs, en revanche les sons aussi étaient amplifiés par rapport à la normal et quand un son de pas se fit entendre mes oreilles furent bien vite au garde à vous en mode alerte. L’environnement m’entourant était tellement majestueux, mais si dense que savoir d’où venait les bruits de pas n’étaient pas évident pour quelqu’un ayant acquis depuis peu une ouïe bien plus puissante qu’à l’habitude. Dommage que je n’aie pas le temps de pouvoir analyser de plus près ces gens de la nature car ces arbres étaient vraiment impressionnants.

                      Me reconcentrant, j’espérais vraiment que ce soit un allié qui se pointe, car je n’étais même pas au courant de ce que je pouvais bien croiser sur cette planète, ne m’étant pas particulièrement intéressée à la faune locale, ce que j’étais en train de regretter en fait…

                      Je sais que vous êtes là montrez-vous qui que vous soyez ! dis-je d’un ton déterminé et sûre de moi, même si j’étais loin d’être dans cet état intérieurement.
                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Leone
                      Nightcrown

                      「 Un, deux, trois nous irons aux bois 」


                      Hum... La forêt de Peri Nonera.... encore. enfin, j'y était déjà venu tellement de fois.. mais disons que la dernière me laisse un gout amer dans la bouche. Je me souviens de tout. La crise de colère, la destruction du village de mes mains, les cadavres, les femmes violé, les accouchement horrible, d'être mort-nait, sans forme... Puis le cas de Clara... Et puis je m'était laisser emporter. Le coeur des dryades en moi avait corrompue le Coeur du vide, me créant de fausse émotions qui me poussèrent à attaquer sans faire attention à mon entourage. J'ai encore du mal à penser que j’eus réussità utiliser un Tir entropique aussi vite. Comme quoi, je reprend mon calme assez prestement. Mais je ne veux plus revivre ça. Et c'est pour ça que j’étais revenue dans la forêt, cette semaine là. Maintenant que j'avais repris mon calme, je devait faire en sorte que la disparition de cette espèce parasitaire soit une chose faite. Je n'aime pas l'idée de commettre un génocide, même si j'ai bien entamer le principe, mais je ne peux pas laisser de telle créature survivre. Après une étude approfondie, j’eus apprit que ces bêtes étaient tous sauf utiles pour l'écosystème de ce monde. Leur massacre cruel transformait des partie de la forêt en cimetière gorgé de sang et autre fluide corporel, faisant pourrir jusqu'au arbres les plus vieux. Il n'avais même pas de prédateur, étant trop agile, fort et intelligent pour être abattue par quelque bête au dent acéré. Et le manque d'une civilisation forte pour contrer leur présence ne me laissait pas le choix : en tant que représentant de la Balance Universelle, conformément au loi Druidique Terrarienne et au principe Universel des Êtres primordiaux, j'ai le devoir de débarrasser ce monde de son cancer le plus purulent.

                      J'étais donc là depuis des jours déjà. J'avais était accueilli par les habitant du village que j'avais détruit. Le fait d'avoir sauvé les survivants du massacre engendré par les monstres, plus le fait d'avoir empêcher leur femme de vivre un sort pire que la mort, avait eu un effet très positif quand à la question de l'opinion qu'ils avaient de moi. Et par une chance absolue, le trou créer par mon tir entropique avait non seulement empêché le sol de dépérir à cause de la recrudescence de sang, mais la perfection de sa courbe en faisait un petit étang artificiel des plus plaisant, permettant l'élevage de batraciens, mangé par ce peuple. Bon, je ne peux pas dire que cet étang remplacera leurs maison détruite, mais au moins, même si leur situation immobilière est loin d'être excellente, il ont de quoi manger et gagner des forces pour remédier à ce problème. Cela me surpris quand même d'être traitée en héros lors de mon retour chez eux. Enfin, le plus important, c'est qu'avec leur regain de force et la réduction du nombre de ces monstres étranges dans le coin, ils avaient put commencer à repousser les reste de l'espèce dans un coin de la forêt, sauvant à leur tour les rescapé d'autres petites tribus détruites par ces créatures. D'après leur information, la forêt était quasiment vidée de ces choses, mais par sécurité, avant de m'attaquer à ceux ayant été repoussé, je devais vérifier le reste de la forêt.

                      Par chance, ce fut plus rapide que l'on pourrait le croire. En effet, en utilisant l'Œil de Chtulhu, ce fut assez rapide. En effet, ses capacités de combat sont assez puissante pour tuer un petit groupe de ces créature parasites, et ses serviteurs lui donne un avantages concret pour le repérage. Au bout de deux jours, les dernière petite poche de ces créatures avait était tué par l’Œil ou moi, et il ne restait que le groupe principal, toujours tenue en respect par les natifs. Avec l'aide de ces derniers et de l’Œil et de l'armure cramoisie, ce fut simple. Et puis j'avais trouvé d'utiliser l'ichor de mon armure dans une concoction qui aurait pour objectif de détruire les fœtus de ces créature des victimes féminines et que je ne put aider à temps. Au final, c'était une victoire totale, tant et si bien que j’obtiens assez de réputation auprès de la tribu pour obtenir une promesse de silence quand à moi. Je leur donner tout le mérité de cette chasse et de la destruction de ces monstres, mais en échange, je n'ai "jamais existé". J'avais enfin put retrouver ma tranquillité. C'était assez dur à croire après tout ce qui c'était passé en ces lieux, mais comme dit plus tôt, mes émotions sont fausse donc, je m'en fiche. Au moins, j'avais sauvé tout le monde en rétablissant l'équilibre.

                      Cependant, je n'était pas vraiment sur de ma réussite, donc je ne put m’empêcher de refaire un tour de la forêt. Je n'ai pas vraiment besoin de dormir ni de manger, mes cœurs faisant tout ça pour moi. J'étais très détendu. J'avais fait une bonne action, alors pourquoi stresser ? C'est pour cela que je ne ressentit pas tout de suite les pulsation dimensionnelle généré par l'utilisation d'un cristal. Je ne fit même pas attention au bruit généré par la personne venant d’utiliser le cristal. Oui, j'avoue que mes doutes aux sujets de ces créatures étaient minces, donc je n'était pas aussi concentré que ça. Et puis je savait très bien que la colère de me voir ici suffirait à ces monstres à se jeter sur moi. Donc bon, j'avoue que je fut un peu surpris d'entendre une voix féminine m'interpeller. Elle ne pouvait pas me voir, et vice versa, donc je passais une espèce de fourré pour me dévoiler. quand je la vis, je reconnue la tenue Solarkienne qu'elle portait, donc je ne fut pas tant surpris que ça.

                      Hum, tu viens pas d'ici, toi ! Vue ton état paniqué, je dirait même que c'est la première fois que tu viens ici. Pas mal ta transformation d'ailleurs. Plus visible que la mienne en tout cas !

                      Je relevé ma manche gauche pour dévoiler mon bras recouvert de mousse, comme pour lui prouvé que j’étais "comme elle", un moyen de la rassurée en somme. Heureusement, le glyphe caché la nature arcanique de mon bras, ce qui m'arrangeait bien.

                      T'as rien à craindre de moi, je suis pas ici chez moi, donc je te ferais rien. Je suis un marchant de Val, Val'kako pour te servir !

                      Je lui tendis ma mains droite, imaginant bien qu'elle n'aura pas l'envie de toucher de la mousse.

                      Mais dit moi, tu as l'air perdue ! T'as de la chance, je viens souvent me réapprovisionner ici, donc je connais bien le coin. En général, je fait payer mes honoraires de guides, mais vue que je suis pas chez moi, je te le fait gratuitement, deal ?
                      vava
                      Leone Nightcrown
                      groupe
                      J’avais vraiment les jetons pour le coup. J’aurais vraiment dû m’informer plus sur la faune, la flore et la population de ce monde, afin de savoir si on pouvait me réduire en cendre en deux temps trois mouvements. Malgré mon sentiment de mal être et de nostalgie de mon monde, quand j’entendis des bruits proches de moi, j’haussais le ton pour montrer que je n’avais pas peur.

                      A mon grand, étonnement la personne sortie bien vite des fourrés et paraissait pour le moment plutôt amicale au premier abord. J’imagines que si je n’étais pas trop violente et polie ça devrait aider à mon intégration. De toute la violence gratuite n’avait que peu d’intérêt à mes yeux si ça ne servait pas mes intérêts ce qui était très peu souvent le cas, fallait bien l’avouer.

                      Bon, l’homme devant moi n’avait pas l’air bien différent de ma forme sur Solarii. Je ne voyais pas bien si c’était un natif de cette planète, mais en tout cas, il avait rapidement vu que je n’étais pas d’ici et que j’étais paniquée. Ok donc c’était encore trop visible bonjour la discrétion Leone. Pour quelqu’un qui ne voulait pas montrer qu’elle flippe c’est raté. En tout cas, ma transformation avait l’air de plaire au moins à quelqu’un même si le quelqu’un en question ce n’était pas moi.

                      On m’a pas vraiment demandé mon avis à vrai dire. Cette planète est vraiment mystérieuse rien que par ce processus de transformation. J’ai hâte d’en connaître davantage.

                      L’homme devant moi ne s’était toujours pas présenté, mais il avait relevé sa manche pour montrer qu’il avait plus ou moins fusionné avec un végétal à priori. Oh alors ça marchait aussi avec la flore ? Intéressant comme concept, vraiment intriguant. Et notre environnement si beau et en même temps si incroyable piquait tout autant ma curiosité. Je sentais que j’étais loin de partir de cette planète. Elle avait l’air d’avoir énormément de choses à m’apprendre et à me raconter.

                      Je me recentrais sur ma compagnie et il me fit part que lui non plus n’était pas un natif d’ici et qu’il était de Val. Il n’avait pas vraiment l’air d’un barbare comme ça. Oui j’avais vite fait lu deux trois choses qui parlait surtout d’une population barbare, mais après tout l’être ne voulait pas forcément dire en avoir l’air. Les apparences ne sont pas toujours ce que l’on croit comme on dit.

                      Un marchand donc ? Intéressant il aurait sûrement des histoires intéressantes à raconter sur ses voyages sûrement nombreux. Je lui serrais la main restante cependant méfiante le visage impassible.

                      J’avoue que de l’aide pour m’orienter ne serait pas de trop, merci.

                      Je le regardais plus en détails, il était très propre sur lui, il ne correspondait clairement pas à mon image d’un barbare de Val c’était clair, mais j’haussais les épaules. Après tout je m’en fichais, ce n’était pas très important.

                      J’imagine que tu as des tonnes d’histoires à raconter étant un marchand. Je serais curieuse d’en savoir plus sur ce monde si tu as des anecdotes à me partager, j’en serais ravie.

                      Je n’étais pas le genre sociable, mais bon là si je voulais en savoir plus il n’y avait pas trente-six mille façons de procéder fallait faire copain avec lui. Ce serait même cool s’il m’amenait à un village proche, cela m’aiderait à comprendre mieux les natifs d’ici.

                      Tu sais s’il y a un village dans le coin qui pourrait abriter de la civilisation ? J’aimerais en savoir plus sur les natifs de ce monde et leur coutume, c’est si différent de mon monde disais-je pensive.
                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Leone
                      Nightcrown

                      「 Un, deux, trois nous irons aux bois 」


                      La jeune femme devant moi semblait plus ou moins à l'aise. Mon ton avait surement apaisé ses craintes, mais je voyais encore une certaine méfiance à mon égard. Elle avait l'air intéressait par le processus de transformation de ce monde, ce que je pouvais comprendre. Au fond, n'y a t'il rien de plus intéressant qu'une chose que tu ne comprend pas ? Mais bon, j’avoue que je m'en fichait totalement moi. Je n'avais pas vraiment de contrôle sur ma transformation, mais le Coeur des Dryades semblait attiré que des végétaux. Non pas que ça me gêné, vue que tout le végétal était regroupé sur mon bras, mais je trouvais ça assez restreignant : après tout, j'avais l'habitude de fusionné, donc cela ne me gênait pas d'essayer de nouvelle chose. Mais bon, ce n'étais pas vraiment la question du jours, donc bon.

                      Face à ma proposition de la guider, elle sembla plutôt enclin à me suivre.

                      Il est vrai qu'on se perd facilement en ces lieux. Mais bon, je connais cet endroit comme ma poche !

                      Ceci était la vérité. A force de passer mon temps en ce lieu, j'avais appris à comprendre les signes de la forêt. Il n'était pas aussi direct que ceux de Val'Ygg, mais ils étaient assez visibles pour ne pas être ignorer. De plus, j'avais un sens de l'orientation très développé de nature, donc je ne me trouvais pas dépayser, peu importe le lieu. Mais bon, face à la curiosité de ma nouvelle cliente, je ne pouvais que joué à fond la carte du marchand itinérant.

                      Oh, je ne suis qu'un humble marchand, pas un aventurier ! Je ne connais pas tant que ça les histoires de ce monde.... Même s'il est vraie que j'observai quelques événements incroyables lors de mon existence. Saviez-vous que cette forêt était à l'époque salit par la présence de monstres horribles ? Cependant, face à la détermination des tribus de la région, les créatures furent repoussé et aujourd'hui, la loi naturelle est rétablit. Enfin, c'est compliqué lorsqu'on sait les horreurs qui se cachent dans les forêts alentours. Mais il est vrai que ce n'est qu'une histoire parmi tant d'autre...

                      J'espérais l'avoir rassasié pour l'instant. Je ne suis pas forcément un conteur, plus un acteur. Mais pour garder mon anonymat, je me devais de cacher la vérité quand à la vérité de ce massacre de monstre. Donc autant dire que c’était les villageois qui avaient tout fait... Ce qui était juste que partiellement faux.

                      Mais ces forêts sont plutôt calme en cette saison, il fait bon et les gens sont sympathique.

                      Elle voulait voir la population locale, donc pourquoi la lui présenté ?

                      Je devrais pouvoir t'emmener dans un petit village plus loin. Il est calme et ses habitants sont ouvert aux étrangers. Par contre, essaye de leur montrer du respect : ils ne sont aps des sauvages, mais justes des gens aux moeurs plus simple. Allez, suit moi !

                      Je commençais à marchait, avec calme et bienvaillance, en direction du village. Cependant, le trajet fut long, et mon étrange cliente eut surement la possibilité, de me poser plus de question ou d em'en demander plus sur ce monde

                      vava
                      Leone Nightcrown
                      groupe
                      C’était bien de rencontrer quelqu’un dans le même cas que moi c’est à dire non natif de cette planète. Au moins, il saurait me dire ce que je devais éviter je suppose. Mais il avait l’air clairement plus à l’aise que moi sur cette planète. Je me demandais bien depuis combien de temps au juste il venait faire ses affaires dans le coin.

                      Vous m’avez l’air particulièrement à votre aise ici. Cela fais longtemps que vous faites les navettes être votre planète et celle-ci en tant que marchand ?

                      Après tout, il allait me guider donc autant que je m’intéresse un minimum à lui surtout que je n’avais pas encore bien pris connaissance de Val et ses habitants, donc j’étais assez intéressée d’en savoir plus à son égard.

                      La transformation qu’il avait l’air bien moins important que la mienne. Je me demandais bien comment marchait cette fameuse transformation d’ailleurs. La personne avait-elle une quelconque incidence sur la transformation ? Où bien c’était de l’aléatoire complet ? Ma métamorphose à moi avait l’air faite à moitié et lui que très peu, mais il devait certainement y en avoir qui était touché encore différemment voir était totalement fusionné avec l’esprit auquel ils étaient liés sur cette planète. Enfin je crois que j’avais lu ça dans un de mes livres su Nefyria, qu’on fusionnait avec un esprit, une âme peut-être. Bref, c’était une sorte de fusion entre deux être et on ne pouvait fusionner qu’avec un élément de la flore ou une espèce de la faune. Cela donnait quand même pas mal de possibilité, mais ça ne me disait pas la cause de cette symbiose ni le pourquoi ça avait des états différents. Encore beaucoup de questions auxquelles répondre, je me demandais si mon compagnon temporaire aurait quelques réponses, encore faudrait-il que ça l’intéresse, ça je n’en savais rien je le verrais bien assez tôt vu que je posais une nouvelle question.

                      Tu sais pourquoi on se transforme en fait ? Et pourquoi la mienne est plus importante que la tienne ?

                      Même s’il n’avait pas réponses à mes questions j’étais sure d’apprendre deux trois trucs intéressants venant de lui. En tout cas, il était plutôt agréable de prime abord et je devais bien avouer que son aide pour me guider ne serait pas de trop.

                      J’espère que votre poche n’est pas trouée sinon je crois que je devrais m’inquiéter sur le guidage potentiel.

                      Je souriais en espérant que ma petite boutade ne le froisse pas et embrayais par la suite sur une question par rapport à son anecdote sur cette forêt.

                      Des monstres horribles ? De quel genre ? Il en existe encore ? Comment les natifs ont réussi à les faire partir de cet endroit ? De quelle époque date cette histoire ?

                      Oui j’étais ivre de savoir, ça avait toujours été le cas, donc difficile de faire autrement que de poser des questions quand des sujets aussi passionnant que des monstres et autres trucs dans le style me tombait dessus sans crier gare.

                      Par la suite, il fit part qu’il allait m’emmener à un l’un des villages de la région où les gens n’étaient pas contre les étrangers. Tant mieux, cela me permettrait de communiquer plus simplement, s’ils parlaient toutefois ma langue. C’est vrai que je n’avais pas penser à une barrière de la langue avant maintenant.

                      Parles-t-il le même langage que nous ? Je ne sais pas si les autres planètes ont le même langage. La tienne apparemment oui, mais les autres aucunes idées. A part si tu a appris le langage d’ici avec tes allers et venues en tant que marchand serait-ce présomptueux de dire qu’ils parlent la même langue que nous ?

                      Je souriais et rajoutais quelques paroles par rapport à sa dernière tirade.

                      Ne t’inquiètes pas, je ne suis pas du genre à manquer de respect. Surtout que ces gens vont sûrement m’apprendre des tas de choses donc ce serait bien malvenu de ma part de les traiter autrement qu’avec respect.

                      Ce n’était pas plus mal finalement que j’ai des questions et qu’il discute bien car le voyage étant long passait bien plus vite quand on échangeait. D’ailleurs, je voyais au loin la silhouette d’habitations. Nous n’étions plus très loin apparemment.

                      C’est le village où tu m’emmènes que l’on voit ?
                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Leone
                      Nightcrown

                      「 Un, deux, trois nous irons aux bois 」


                      La femme sembla avoir trouvé ses aises avec moi. Cela m'arrangeait, bien évidemment. Je n'avais pas la folle envie de me battre, donc son enthousiasme faisait plaisir.

                      A vrai dire, ces forêts regorgent de ressources uniques qui permettent de combler le manque de ces dernières dans mon monde. Les onguents que l'on peut faire a partir des plantes de ce monde sont extrêmement efficaces et donc adapté au habitudes de mon monde. Donc je viens assez souvent.

                      J'accompagnais ma réponse d'un petit sourire. Il ne faudrait pas manquer au décorum du marchand, se me serais préjudiciable. Et puis, sa question suivante ne me sortit pas vraiment de cette bonne humeur. Il était rare de voir des voyageurs universels vraiment intéressé par le monde où ils sont.

                      Je n'en sais malheureusement qu'assez peu. De ce que je sais, c'est lié au Gardien de ce monde, mais je ne pourrais pas t'en dire plus... J'avoue que je ne me suis pas vraiment renseigner sur le sujet, vue à quel point les miennes reste étrangement discrète... Peut-être que cela à un rapport avec notre sang, ou un paramètre que je ne connais pas...

                      Bien sur, un mensonge. J'avais totalement conscience de la différences entre nos deux mutations, et elle était simple à expliquer... Mais l'expliquer viendrait à cracher le morceau sur ma nature. Mais bon, heureusement, elle semblait assez joyeuse pour évité l'insistance.

                      Sur le chemin jusqu'au village, j’eus le droit à de nouvelles question que je prit le temps d'éclairé.

                      Oh, des monstres particulièrement agressif. Rien à voir avec un prédateur. Imagine un être de pur violence. Je ne sais pas s'il en existe ailleurs, mais ici, les natifs les ont éradiqué. Le dernier à était aperçut il y a quelques jours.

                      Je fit mine de me rapprochez d'elle, pour être "plus discret".

                      Ça reste entre toi et moi, mais je crois que les natifs ont été aider par un étranger. Je n'en sais pas grand chose, à part qu'il y aurais eu des combat très grandioses, mais ce ne sont que des rumeurs de marchands, rien de bien sérieux !

                      Puis, je repris mes distances. Je n'étais pas vraiment très tactile avec les gens, mais bon, je devais garder mon côté très gentils surtout auprès de potentiel client. Mais bon, cela ne m'empêcha pas de continuer à lui répondre à ces questions.

                      Ah ! La question de la langue ! Tu peux te rassurer. Si tu as un Cristal, alors tu pourras comprendre n'importe qui. Ca ne t'empêche pas d'apprendre leurs langues par toi-même, mais ce sera plus rapide de passer par le cristal cette fois-ci.

                      Puis, elle me rassura sur le fait qu'elle était assez respectueuse des cultures étrangère, ce qui me rassura. Je n'aimais pas devoir joué le rôle de celui qui remet à sa place une personne arrogante. Et puis, c'était plus plaisant d'être en compagnie d'une personne étant très ouverte. Ca me changerais de mes dernières rencontres...

                      Nous arrivames alors près du village, comme pouvais l'indiquait divers signe autour de nous. Je confirmais le fait que nous étions arrivé. Des natifs vinrent alors nous acceuillir, le sourire aux lèvres.

                      Val'Kako ! Quel plaisir de vous revoir ! Et vous êtes en compagnie d'une charmante demoiselle !

                      dite pas ça, on c'est vue ce matin ! Je vous présente.... Maintenant que j'y pense, j'ai aps ton nom !

                      vava
                      Leone Nightcrown
                      groupe
                      Avoir rencontré cet homme était de plus de plus en plus comme un cadeau de noël. Il avait l’air d’en connaître un rayon sur pas mal de choses et ferait un très bon guide. C’était tout bénéf selon moi. Ile me fit d’ailleurs part pour commencer que cette planète regorgeait de ressources qui était complémentaire à son monde ce qui pouvait grandement l’aider. Tu m’étonnes si les remèdes à base des plantes étaient aussi efficaces que ce qui faisait grandir la flore de cette planète, je n’avais aucun doute quant à l’efficacité que ça pouvait avoir sur les gens. Après ça aurait très bien pu avoir un effet néfaste sur la population d’une autre planète pourtant ça n’avait pas l’air le cas en ce qui concernait Val. Il faudrait que je voie ça de plus près pour voir un peu le contenu de ce que les remèdes de Felix pouvaient vendre.

                      Tu crois que tu pourras me vendre l’un de tes remèdes à base de plantes ? Ou me dire qui pourrait m’en procurer ?

                      Je continuais de l’écouter par la suite ayant poser une question sur la métamorphose plus ou moins complète que l’on subissait tout deux. Bon on était assez d’accord pour dire l’un comme l’autre que c’était clairement flou. Par rapport au sang ? Peut-être c’était une piste comme une autre, mais quelque chose me disait que c’était bien plus lié à l’essence même de cette planète. Allez savoir, pour le moment je gardais ça dans un coin de ma tête.

                      D’autres questions vinrent par la suite. En même temps il avait répondu à la première fallait s’attendre à ce qu’il en ait d’autres pas la suite, vu qu’il était ouvert au dialogue et que j’étais ivre d’en savoir plus. Je posais cette fois une question sur les monstres dont il m’avait parlé.

                      Apparemment, ils n’avaient pas complètement disparu, mais selon Félix les natifs les auraient pour la majorité écrasée avec l’aide d’un homme. Restait à savoir si lui aussi était un natif ou quelqu’un venu d’ailleurs. Comment avait-il eu l’information aurait-il vu la scène ? Bah après c’était un humble marchand il avait sûrement d’autres choses à faire que mettre sa vie en danger.

                      Ton secret est bien gardé avec moi. Je ne suis pas du genre balance et merci pour ta confiance lui souris-je sincère.

                      Pour la langue de la planète il me fit part que le cristal servait aussi de traducteur direct donc je n’aurais pas a connaître la langue pour la comprendre ce qui était clairement utile pour le coup. Vu tout ce que j’avais déjà à étudier sur cette seule planète, si je m’attardais en plus sur la langue je n’aurais clairement pas fini.

                      C’est bien ça, j’avoue que je n’avais pas cette information avec moi pensant que la téléportation c’était déjà assez bien, mais ce cristal ce révèle être une vraie merveille il faudra que je l’étudie plus en profondeur que je ne l’aurais cru.

                      Je souriais contente de cette première après-midi à Nefyria, j’en avais appris déjà pas mal et le village n’était plus très loin. D’ailleurs à peine arrivé qu’on avait déjà des gens venant nous voir. Mon compagnon m’avait l’air connu dans le coin, mais au moment où il allait me présenter je pouffais en me rendant compte que l’on ne s’était même pas présenté malgré le voyage assez long jusqu’au village.

                      Je m’appelle Leone, je suis désolée de pas m’être présentée plus tôt d’ailleurs c’est très impoli de ma part, mais pour ma défense je suis trop curieuse et j’en oublie parfois les civilités…

                      Je regardais le village avec des étoiles pleins les yeux avant de balancer un flot de question :

                      Ce village existe-il depuis longtemps ? Avez-vous une hiérarchie ? De quoi vivez-vous ? Que faites-vous pour passer le temps ? Vous pourriez m’apprendre à fabriquer des remèdes à bases de plantes ? Cela vous dérangerait-il de m’héberger ?

                      J’écarquillais les yeux avant de baisser la tête et m’excuser de nouveau.

                      Je suis désolée je m’emporte merci d’abord de m’accueillir dans votre village j’en suis honorée…

                      J’espérais ne pas leur avoir trop fais peur, mais je devais avouer que c’était peut-être un peu mal barré à ce niveau-là.
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas