REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      -25%
                      Le deal à ne pas rater :
                      25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
                      149.99 € 199.99 €
                      Voir le deal

                      Mission Lore - Naissance

                      Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Naissance
                      Mission Lore - Akerys
                      image d'entête



                      Synopsis


                      Depuis la Déchéance, les autorités d’Akerys constatent avec effroi la recrudescence d’enfant de moins de 12 ans capable soudainement d’utiliser de la magie noire. Le phénomène a récemment pris de l’ampleur, en touchant notamment des femmes enceintes qui conservent ces capacités jugées comme maléfique même une fois l'accouchement passé. Elles sont les plus dangereuses, car même si elles ont été des citoyennes modèles jusque là, elles se mettent soudainement à semer le chaos...



                      Objectifs


                      » Enquêter sur l'apparition de la magie noire chez certains enfants et les femmes enceintes
                      » Arrêter le phénomène, si possible
                      » Sauver le maximum de vie



                      Participants




                      » Pour toutes questions ou demande d'intervention du MJ : Via le channel discord #mission-akerys


                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Naissance
                      Mission Lore - Akerys
                      image d'entête




                      Premier tour



                      La cour intérieure du bâtiment est dégagée. Il n’y a personne, si ce n’est ceux qui ont été conviés à l’appel de la Stone Carver : Aurora Everlast. Cette dernière se tient entre vous et l’entrée de la Maison Slanghsters. D’une apparence hautaine et distante, elle ne dégage cependant aucune hostilité et n’attend que le calme pour commencer la mission.

                      Depuis des mois déjà, la Maison Slanghsters pose des difficultés aux gouvernements de Volfield. En effet, le foyer d’accueil pour femme enceinte défavorisée est au centre d’une polémique : de nombreuses femmes y ayant séjourné ont développé des dons et des affinités en lien avec la magie noire. Si le cas des enfants ayant de tels capacités dès leur naissance inquiète, leur acquisition par leur mère est d’autant plus affolante. Surtout que depuis peu, personne ne ressort de la bâtisse.

                      Face à cela, La Gardienne Leah a demandé à Aurora Everlast d’enquêter discrètement. Vous êtes donc conviés, par le moyen de votre choix, à vous rendre sur place pour collecter le maximum d’information utile.

                      ***

                      Une fois tout le monde réuni, Aurora Everlast vous adresse la parole de manière très solennelle :

                      Jewelers et… autres. Je serais votre commandante pour les opérations à venir. Avez-vous des questions à me soumettre ?





                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :

                      » Votre personnage a été contacté par un PNJ qui vous aura décrit la situation actuelle. (cf. synopsis) et a sollicité votre aide en vous indiquant l'adresse de la Maison Slanghsters. (Option facultative, vous pouvez arriver à la maison par vos propres moyens, sans être forcément au courant de la situation.)

                      » A votre arrivée, votre personnage ne pourra pas se prononcer précisément sur l'intérieur de la maison. Malgré ses différentes capacités, le bâtiment reste insondable, silencieux, inodore et mystérieux.


                      Actions possibles :


                      » Annoncer votre arrivée

                      » Faire connaissance avec les autres participants

                      » Interroger Aurora Everlast sur la Maison Slanghsters

                      » Autres (ce qui vous vient en tête)  




                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-akerys




                      Sysdé



                      L'utilisation du Sysdé est prévue pour le tour 3 (sauf si vous avez du retard/de l'avance) ! Révisez bien en attendant Mission Lore - Naissance 2079711170

                      Bonne mission à vous !

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Mission

                      「 Naissance 」


                      C'était un jours comme les autres en Akerys. Enfin... Pour moi, c'était loin de l'être. J'étais toujours à la recherche du scientifique fou qui me permettrait de débloquer mes armures les plus puissantes. Cette recherche me faisait surtout tourner entre Akerys et Solarii, sans relâche. A force d'aller retour entre ces deux mondes, je me fit repérer par les Jewelers. Je ne savais pas si c'était à cause de la signature énergétique du cristal ou bien si je devais leur visite à un de mes contacts qui avait trahit ma présence, mais dans tout les cas, je crut pendant un moment que j'aurais besoin de me battre sérieusement pour la première fois depuis très longtemps. Cependant, je fut surpris par la demande qu'il me fut faite.

                      Je me faisait passé pour un simple marchand dans tout les mondes, sauf Akerys. En effet, les puissantes magie bouillonnant en moi était bien plus dure à cacher qu'un bras mécanique. Et je ne connaissais qu'un glyphe, ce qui réduisait mes capacité de dissimulation magique. Donc, j'avais laissez tomber la discrétion quand à mes pouvoirs à Akerys. A la place, je dissimulé mon visage via une capuche enchantée simplement avec un sort de dissimulation. Cela cachait seulement mon visage, ne laissant apparaitre que les parties de ce dernier que je voulais bien exposer. Sinon, les ténèbres couvrait mon minois. Une autre chose que je dut changer, c'est mon nom. Sous mes traits de marchand, je suis Val'Kako, le petit Val'Mar'Ka itinérant. Mais en ces lieux, ce nom d'emprunt disparue pour le surnom "Void". Cela correspondait au pouvoirs de mes portails et évité les question déplacé quand à moi. De plus, cela était une référence à Voidislas Néantimus, le mage du Vide de Yharim, tué lorsque ce dernier en eu assez d'avoir un homme plus intelligent que lui près de lui. Mais à part ces petites cachoterie, je ne cachais pas mon apparence pour une fois. Le glyphe désactivé, tous pouvais observer la beauté runique du bras mécanique remplaçant mon membre disparue. Cela me donner aussi un air un peu plus... Puissant. Pour le reste de ma tenue, une robe de mage des plus simple suffisait à indiquait mes capacité de combat.

                      Tenue de Felix :


                      Ceci dit, les Jewelers n'étais pas dupe, il savait que je ne venais de leur monde. Et mes déplacements entre les mondes commençaient à énerver ces derniers. Les étranger était bien plus surveillé que je ne le pensais et cela ne pouvait qu'indiquer que je devais mettre les bouché double en matière de discrétion. Cela dit, je ne pouvais pas juste m'en tirer avec un avertissement oral, non... Ma présence avait, je cite, "causé des troubles répétés sur les voies publique" et "un sentiments de peur chez les honnêtes citoyens". La pire excuse possible pour me forcer à travailler pour eux. Je ne suis pas stupide, s'il m'inventait des faux trouble de l'ordre public, c'était pour justifier le fait qu'il me force à les servir. Surement un problème qui pouvait mettre en danger la vie de ce qui devait le régler. Ou bien juste la peur d'un des supérieur ? Je n'en sais rien même aujourd'hui, alors à l'époque... Je soupirais juste, me laissant entrainer dans cette étrange situation.

                      Je fut retenue sur Akerys pendant quelques jours, logeait dans une "battisse pour les étrangers". Un moyen sympathique pour parler d'une prison dorée. Mais je n'étais pas le type de personne à s'énerver pour quelques barreaux. Et puis, j'en appris plus sur le fameux problèmes. Pour faire court, des mage noires apparaissaient parmi les mères venant des quartiers pauvres. Et ma mission, c’était de comprendre la source du problème, et le régler. Je me permis un peu de cynisme, en mettant en avant le fait que c'était peut-être de la faute au conditions de vie des pauvres, ce qui donna quelques rires jaunes et un regard froid. Comme quoi, je touche au sujet sensible sans faire gaffe. Enfin... J’eus le droit à un "redressement". Comme quoi, même si j'étais qu'un bouche troue dans cette opération, il voulait que je présente bien. Mais surtout, je compris aussi pourquoi il m'avais choisie moi. De ce que j’avais compris, la magie noire était assez taboue, et il était rare qu'un natif décide de s'en approcher. Par une forme d'ironie, ils avaient donc besoin des étrangers, inconscient du danger d'une telle magie. Étrange que la politique de ces quatre mondes...

                      Le jour j arriva et on m'indiqua enfin le lieu de l'opération. Tel un gamin, on m'y emmena sans que je n’eus le temps de protester, mais que voulez-vous. au bout d'un moment, je me retrouver face au bâtiment, devant lequel se trouvait une femme qui avait un visage qui hurlait "je suis acariâtre". Débarrasser de "ma suite", je pouvais enfin agir comme je le souhaitais. On était seul pour l'instant. J4avoue que j'avais cette drôle d'impression qu'elle me jugeait de son regard aiguiser. Je n'engager pas la conversation, me disant que tout ce que je dirais l'énerverait. Par chance, Je fut rejoint assez vite par d'autre personne. Je me tenais en silence, stoïque pas très loin de l'entrée du bâtiment, attendant qu'il ne se passe quoi que ce soit. qui sait, cela aurait put être un piège ?

                      Mais ce ne le fut pas. Lorsque tout le groupe fut réunit, celle qu'on m'avait présenté comme Miss Everlast, ouvrit enfin la bouche pour se présenté et indiquer son rôles ainsi que sa volonté à répondre à nos questions. Alors je me permis de lancer les questions.

                      Void. La magie noire, en quoi consiste-t'elle ? Est-elle unique ou en existe-t'elle sous plusieurs forme ? Je ne veux pas me jeter dans la gueule du loup sans savoir à quel sauce il va me manger.

                      D'un ton neutre, j'imposais directement un certain calme dans mon phrasé. J'avais même profité de ma question pour me présenté logiquement, ne donnant que l'information la plus importante, mon nom. Cependant, la question était essentielle à mes yeux. Que la magie noire soit juste une forme de flux magique ou une école entière de magie, avec plusieurs spécialité, alors il fallait que je le sache. Je ne voulais pas me retrouver dos au mur à cause d'un manque d'information.

                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Mission Lore - Naissance」
                      Leur supérieur Carter avait le chic pour leur trouver des missions plus tordues les une que les autres. A croire que le quadragénaire s’en servait comme vengeances personnelles contre les deux Jewelers insupportables. Quelques jours après leur assignation, Dahlia se rapprochaient tranquillement du lieu de rendez-vous avec la dirigeante des Jewelers. Aurora Everlast. Rien que son nom annonçait la couleur et sa réputation de harpie n’était plus à faire. Carter ne s’était pas gêné pour leur faire des remontrances à l’avance, leur ordonnant de se tenir à carreaux face à l’Aker. Dahlia ne voyait pas pourquoi il s’inquiétait, absolument pas...

                      Avant de se lancer dans cette mission s’avérant d’une importance capitale, le duo avait encore failli à leurs obligations en rendant visite à Kernor et ses courses illégales. Alors que la Maison Slanghsters se dessinait au loin, c’était le sujet de discussion des deux amis. Kernor avait perdu son statut de tenant du titre face à Jason sur leur dernière course ! Cela faisait quelques temps que les trois se disputaient la première place. Si l’Aker ne voyait pas d’inconvénient à perdre de temps en temps face à Dahlia, chaque fois que la victoire lui était arrachée par Jason le mettait dans une colère noire. Entre ces deux-là, le courant ne passait définitivement pas, c’en était devenue une attraction pour certains, et surtout pour la Zephyrienne.

                      Ils se moquaient ouvertement du ténébreux mauvais perdant quand soudain une vieille femme surgit de l’ombre, des bibelots accrochés un peu partout sur ses habits, une longue robe violette.

                      « Ces enfants maléfiques, c’est le signe de l’arrivée du Fossoyeur des Ténèbres ! J’en étais sûr, je l’avais dis, c’était écrit ! C’était écrit... »

                      La vieille dame, visiblement n’ayant plus toute sa tête, s’avança vers eux en levant un collier aux énormes perles et murmurant des incantations incompréhensibles. Dahlia esquissa un mouvement de recul, haussant un sourcil. Puis comme si de rien n’était, elle continua sa route sans un regard de plus pour eux. La Zephyrienne l’observa s’éloigna les yeux plissés et ne se tourna qu’en s’assurant qu’elle était bien loin d’eux.

                      « Pas besoin de magie noire pour être atteinte... Prends garde à toi Jason, prends garde à toi... » Lâcha-t-elle d’un ton sombre mêlé au sarcasme en le fixant droit dans les yeux.

                      Sur ce petit épisode à la fois alarmant et comique, ils arrivèrent à l’entrée du foyer. La dirigeante les attendait de pieds fermes, le menton haut, le regarde sévère. Et une autre personne était déjà présente sur les lieux. Sa tenue avait tout l’air de celle d’un homme qui ne voulait pas être remarqué, ou reconnu. Dahlia n’appréciait pas particulièrement ce genre de profil cachottier, qui dissimulait toujours quelque chose derrière. Inutile de s’en formaliser tout de suite selon la jeune femme, la soldat hocha subtilement la tête dans sa direction et reporta son attention sur Aurora après que l’homme ait parlé. Ses questions traduisaient son peu de connaissances sur le monde d’Akerys, de quel groupe venait-il ?

                      « Dahlia. Quelles similitudes ont été remarquées entre toutes ces femmes à l’apparition des premiers signes de magie noire ? De même pour les enfants, mêmes lieux fréquentés, mêmes personnes, une substance retrouvée dans leur organisme ? »

                      Tandis que Dahlia ne s’était pas attardée sur l’accoutrement du dénommé Void, au passage relativement calme, ce n’était pas le cas du corbeau à ses côtés. Ce dernier c’était montré très silencieux depuis leur arrivée. Cela n’avait dans un premier temps rien d’étonnant, il n’était pas le genre à entamer en premier la conversation. Ce qui fit tiquer Dahlia fut son regard. Jason fixait Void avec insistance. La brune jeta un œil à ce dernier, qui n’avait pas bougé puis croisa le regard de son ami. La Zephyrienne lui fit un « non » du regard, ayant très bien compris ce qui le dérangeait. Le brun avait un véritable don en matière de première rencontre...




                      Mission Lore - Naissance 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Jason
                      groupe

                      MISSION ALPHA: NAISSANCE

                      feat.Geleerde, Tractie, Dahlia, Felix & Jason

                       

                      Ce matin là, Ashfield était de bonne humeur. De très bonne humeur, même ! Après plusieurs courses aux résultats variables, il était enfin parvenu à battre le champion d'Akerys et à lui souffler le titre. Il avait de ce fait fait s'effondrer pas mal de paris car tout le monde pariait sur Kernor depuis des mois puisque il gagnait sans arrêt. Mais depuis que Dahlia l'avait battu lors d'une course, son invincibilité était remise en question et son règne en tant que champion fragilisé.

                      Encore une fois, le duo de Jewelers s'était retrouvé sur une affaire qu'il estimait de routine afin de payer pour leurs comportements rebelles. Habitués et résolus, Jason et Dahlia marchaient dans les rues de Volfield tout en discutant avec enthousiasme de la dernière course clandestine à laquelle ils avaient participé, et qui avait vu le Corbeau être couronné champion d'Akerys. Cigarette à la bouche, comme toujours, mains derrière le crâne, sourire aux lèvres, le brun avançait tout en discutant lorsque soudain, une étrange vieille femme leur barra la route.

                      Par réflexe, le brun s'interposa entre Dahlia et l'inconnue pour protéger son amie. Il allait demander à la vieille ce qu'elle voulait mais il n'eût pas à le faire: elle déballa d'elle même un jargon étrange concernant des enfants maléfique et l'arrivée d'un Fossoyeur de Ténèbres. Là dessus, elle s'éloigna, sans demander son reste, sous l'oeil plissé et attentif de Jason, dont la main droite avait malgré tout plongé dans sa veste, et était prête à dégainer en cas de problème. Il ne se détendit que lorsque la jeune Gardilho se tourna vers lui et lui lança d'un ton empli de sarcasme:
                      - Prends garde à toi Jason, prends garde à toi...

                      Il tenta de garder son sérieux, mais pouffa de rire, avant de s'avancer vers elle comme s'il avait vu quelque chose sur son visage:
                      - Attends... tu as quelque chose... juste là ! Ajouta t'il avant de lui poker le nez avec son index droit.
                      Puis il ajouta avec un sourire amusé:
                      - C'est plutôt toi qui devrais prendre garde ! Ca fait sept à deux pour moi ! T'es en train de perdre ! J'te rappelle que le premier arrivé à dix points se fait payer un verre par l'autre la prochaine fois.

                      Le duo arriva alors en vue de la fameuse maison, et Jason retrouva son sérieux. Il balaya la zone des yeux, et son regard reconnut aussitôt la femme avec qui ils avaient rendez vous. En revanche, il bloqua un peu sur le nouveau venu à la capuche étrange, et le fixa même directement sans se cacher. D'après ce qu'ils savaient, cette affaire était liée à la magie noire. Et le dénommé Void ne plaisait pas du tout à Ashfield et à sa paranoïa latente à débarquer ici à visage dissimulé par magie derrière un capuchon étrange. Pourtant, celui ci posa alors une question sur la magie noire, justement. Comme s'il ne connaissait rien à la magie. Comme s'il ne venait pas d'Akerys.

                      Le Corbeau plissa encore davantage les yeux et son regard azuré s'attarda sur son bras gauche. Et naturellement, le Traqueur sommeillant en lui s'éveilla...
                      Finalement, Jason ne se posa pas davantage de questions: il s'avança vers Void, et s'arrêta en face de lui:
                      - Si tu tiens à travailler avec nous, tu vas devoir retirer cette... chose ! Je ne travaillerai pas avec quelqu'un qui cache son visage derrière un sort !

                      Encore une fois, l'approche du brun était loin d'être diplomate, et il ne s'était même pas présenté. Mais il voulait s'assurer que son groupe était sécurisé avant d'aller plus loin. Et cet inconnu ne lui inspirait absolument pas confiance...



                      Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Telle mère ...
                      Feat un groupe de badass où je fais tâche


                      La situation était délicate et pour le moins contraignante pour le grimoire vivant mais c’était un mal nécessaire. Certes, libérer un monstre en pleine ville, possiblement de la taille d’une bâtisse ou deux, ainsi qu’une tentative de s’échapper de prison qui a oui ou non porté ses fruits … En effet, cela n’allait pas améliorer son image de marque vis-à-vis des Jewelers. Ceux-ci lui ont gracieusement accordé un cadeau : la population n’était point au courant de tout cela, seuls ses supérieurs. Après tout, il s’est retrouvé en prison que par sécurité, pas pour exercer une quelconque peine. Les Jewelers reconnaissaient encore l’intérêt et l’utilité du livre, que cela soit pour sa puissance, sa magie ou plus important peut-être, sa popularité. Une légende telle que lui, dans les rangs des Jewelers, cela avait quelque chose de confortant pour tout le monde … Sauf si l’on apprend un jour que ce même livre ait du mal à se contrôler et invoque des créatures des enfers au hasard.

                      Dans tous les cas, il avait le choix de rester ou de s’évader … Et son choix était plein de sens, de son avis. Il devait retrouver cette charmeuse qui semblait détenir la clé de sa mémoire et comme elle l’expliqua si bien … S’il retrouvait la mémoire, s’il redevenait « quelqu’un », le livre aura beaucoup moins d’emprise sur lui. Peut-être pourrait-il s’en détacher ? Mais une version courte de cette histoire serait de dire que grâce à une certaine louve, tout rentra dans l’ordre ! Peut-être … Plus ou moins … Après tout, il avait fait ce qu’il avait fait et la loi voudrait qu’il paie pour ces débordements. Geleerde avait cependant des relations haut placé quelque part pour pouvoir s’excuser, elle et lui, et leur rendre une liberté relative. Oh oui, il pouvait faire ce qu’il voulait, retrouver ses appartements et même aller folâtrer avec Lacheal s’il en avait envie, aucun problème … Mais il devait aller en première ligne en contrepartie.

                      La guerrière qui lui avait un peu beaucoup sauvé la rainure appelait ça des « travaux d’intérêt général » … Mouai, au fond, est-ce que ça changeait vraiment beaucoup pour lui ? Il comprenait qu’il devait se racheter et il était prêt à le faire mais enquêter sur la magie noir, est-ce que c’était si pire que d’être envoyé à Val avec une équipe de négociateur et finir entouré de plusieurs clan barbare qui veulent se taper dessus ? … Peut-être, peut-être pas. On lui avait présenté ça sous forme d’enquête mais en même temps, il était bien précisé que plus personne n’entrait ou sortait de cette maison Slanghsters et le Tractatus de Monstrum n’était pas assez naïf pour essayer de faire passer ça pour de la coïncidence ou une inquiétude infondée. Il est vrai que les enfants sont de plus en plus sensible à la magie noir mais sa grande tragédie est que même en étant Akers, il était de son vivant l’un des rare qui n’avait aucune affinité avec la magie. Oh, si les Jewelers savaient cela, ils auraient déjà déchiqueté le grimoire ou certains l’aurait brûlé au lance-flamme même.

                      Il arriva sur les lieux avec sa partenaire de crime, pourrait-on ainsi dire. Il faut dire qu’après leurs petit forcing contre les murs de la prison, il y avait de quoi être encadré. On était venu les chercher avec un groupe d’agent Jewelers pour les débarquer devant le manoir… Tractie, comme à son habitude, voyageait au bras d’un de ses pantins et pour ne pas changer, il s’agissait ici du pantin de sa femme. Une mage aux longs cheveux bruns, dans une robe courte rouge et avec un chapeau de sorcière de la même couleur. Quelques personnes attendaient déjà devant la porte d’entrée et avant de les rejoindre, le mannequin, qui avait une bonne tête en moins que la louve, se tourna vers elle et soupira.

                      « Je ne sais pas … Comment me sentir … A l’idée … De corriger … Des femmes enceintes. »

                      Bien qu’il ait la certitude qu’il était un mâle par le passé, la voix qu’il utilisa était celui d’une femme pour simplement faire raccord avec l’apparence de son mannequin. Oui, cela pouvait prêter à confusion mais il jugeait que sa difficulté à parler proprement ne devait pas être agrandie par la confusion dérangeante qu’un corps visiblement féminin utilise une intonation et un ton masculin. Chipotage, peut-être, mais pour lui, cela faisait sens et avait de l’importance.

                      « J’espère … Qu’elles … Seront … Coopératives. » Dit le pantin avec une touche d’espoir qui devait être bien naïf.

                      Ils … Ou Elles ? Non, Ils. Ils avancèrent vers le petit groupe et finalement, Tractie réalisa qui était devant eux. La grande patronne elle-même… Pourquoi ELLE, elle était là ? Il n’avait rien contre elle bien entendu, si ce n’est qu’elle devait savoir le nom de la rue même qu’il a légèrement mit à sac et la quantité précise de magique qu’il a fallu aux Jewelers pour arrêter son monstre … Donc oui, cela devait être gênant. Mais une si grande personne se déplacer pour ça ? Peut-être en réalisait-il pas encore à quel point la situation était grave. Ils s’alignèrent avec les autres et pendant que la grande boss répondait à un inconnu … Il se rendit compte qu’il avait déjà rencontré tout le monde ici ! Forcément, il était arrivé avec Geleerde mais il y avait Dahlia aussi ! Et … Et l’autre là.

                      Bon, aussi honteux que cela puisse paraître, il avait complétement oublié le nom de cette dernière personne mais il était là, durant la mission dans l’espace ! Il en était certain, oui oui ! Il reconnaitrait cet air râleur et menaçant n’importe où !

                      Dans tout les cas, le pantin dévisagea pendant quelques secondes Dahlia, à la vois terrorisé et prit d’un besoin d’entrer en contact. Verbalement. Bien entendu. Il n’avait pas peur d’elle, pour ainsi dire, mais bien de la façon dont cette interaction allait tournait. Mais … Ils étaient l’un à coté de l’autre alors autant casser ce moment gênant, n’est-ce pas ? Pendant que la chef donnait ses réponses, le pantin de la jeune femme remonta le livre pour le tenir à bras croisés sur sa poitrine, de manière à ce que l’œil du livre soit bien visible. Ses pantins n’étaient pas encore parfait, ils ne reflétaient pas à 100% un être humain, on voyait encore le bois, les articulations, ainsi de suite … Mais une voix en sortait cette fois.

                      « Mademoiselle Dahlia … C’est ça ? … » Demanda-t-il d’une voix féminine et toute timide. « Je … Ne sais pas si … Vous vous souvenez … de moi. » Maudit soit son inaptitude à utiliser la magie de son vivant, qui faisait que prononcer les mots devint une processus plus lent que pour d’autres. « Je m’excuse … Pour la fois passées… Je ne regardais … pas vos courbes. Pas qu’elles ne sont … Pas jolies … bien entendue. Enfin … Je ne dis pas … Qu’on ne peut pas … Les apprécier mais … Ce que je veux … Vous dire … C’est que j’aimais bien … Votre queue. Queue de Scorpion … Bien entendu. Je suis  … Enthomologiste … De passion. C’était fascinant. Nefyria … Vous va si bien. »

                      Il senti enfin le regard inquisiteur… Non pas de Dahlia mais d’Aurora sur lui… Ce qui le fit se couper dans sa tirade et pivoter un peu vers elle. Oh. Oh il parlait trop. Oh il s’est fait remarquer. Encore. Il avait le chic pour cela. Cependant, il essaya de ne pas perdre la face et lui parla comme s’il lui posait une question de manière légitime et qu’il était attentif ! Ce qui n’était qu’à moitié vrai.

                      « Mes excuses. Combien … De femmes et potentiellement … Enfants y a-t-il… dans cette maison ? Sont-ils … Tous sensible à la … Magie noire ? » Un peu comme s’il était à l’ouest, il regarda un peu ailleurs et son mannequin se gratta légèrement le coté de la tête. « Si personne … N’en sort … Cela ressemblerait … Presque à un … Nouveau culte. Je crains … Que rien de bon … nous attend ici. Je crains … qu’il n’y ait pas … Que de l’hystérie. » Il marqua une pause avant de se tourner à nouveau vers la respectable dame. « Nous nous … Apprêtons à … donner un coup de pied … Dans un ruche de frelon… N’est-ce pas ? Un nid … De vipère … »
                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Felix, Jason, Dahlia et Tractatus de Monstrum


                      Mission Lore - Akerys
                      Naissance



                      Mission Lore - Naissance Gel1210





                      Aux yeux de la louve, côtoyer la prison d'Akerys pour un temps fut fort intéressant. Non que son séjour lui avait suffisamment remis les idées en place pour éviter de prochains emprisonnements futurs - et que nous ne doutons pas qu'ils seront nombreux encore - mais plutôt parce qu'elle avait eu l'opportunité d'analyser un peu plus en détails le pénitencier Akers.


                      Certes, elle n'avait pas vraiment eu d'occasion particulière pour en connaître toutes les failles, ni même de prétendre à savoir les nombreux sorts permettant d'empêcher les prisonniers d'en sortir, mais il était beaucoup plus pertinent d'observer les brèches directement en tant que locataire des lieux, plutôt qu'au titre de simple visiteur.


                      Quelques mises en relation avec ses connaissances Akers - et notamment Favaro - furent suffisantes pour la tirer d'affaire. Sur le papier, l'idée était simple : utiliser le fils de Don Amalideon Sear Leone afin de créer de toute pièce une lettre de recommandation signée de la plume de Nashar. Pourquoi n'avoir tout simplement pas demandé au principal concerné ? Pour deux raisons. La première, parce qu'il se serait fait une joie de se foutre allègrement de la louve avant de refuser. La deuxième... Parce que Geleerde allait se foutre allègrement de sa gueule une fois sortie.


                      Par la suite, Finn fut désigné comme avocat représentant de la louve. Tel Houdini, il usa de ses talents d'embrouilleur pour permettre à Geleerde de s'en tirer avec seulement quelques travaux d'intérêts généraux. Le coup du sort avait, pour une fois, fait en sorte que la malchance de la louve allait devenir sa bénédiction. Après tout, l'hybride n'avait fait que chuter depuis les airs à cause d'une mauvaise utilisation de son Cristal, provoquant inexorablement la destruction d'une aile du bâtiment de la prison lorsqu'elle toucha de nouveau terre. Il était donc aisément acceptable qu'elle puisse s'en sortir rapidement.


                      Seulement, et comme vous le savez, l'indomptable ne sort jamais sans sa grande gueule. Pire encore, elle s'était associée avec un soi-disant criminel extrêmement dangereux : le Tractatus de Monstrum. Comment vous dire que la louve n'en cru pas un seul mot quand on lui cita le livre comme étant un être diabolique et manipulateur. — Vous avez peur de quoi ? D'un putain livre à image ? s'était-elle exclamée devant les gardiens de la prison avant que le procès ne commence. Autant dire que Finn dû faire des pieds et des mains pour parvenir à un arrangement pour les deux énergumènes. Car oui : non contente de s'en sortir, la trompeuse de mort avait également contraint l'embrouilleur à faire sortir aussi le Tractatus de Monstrum... Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour faire chier Nashar.


                      Un conseil donc : oubliez l'avocat spécialisé dans le criminel et prenez un criminel en tant qu'avocat. Il n'y a pas mieux dans le domaine qu'eux.


                      * * *


                      Cigarette aux lèvres, la trompeuse de mort marchait aux côtés du Tractatus de Monstrum et de son mannequin. Ignorant le petit groupe de Jewelers qui devait servir à surveiller leurs faits et gestes durant la mission, elle poussa un bref soupir face à l'inquiétude de l'ouvrage.  


                      — Ne cherche pas de la coopération de la part d'une femme enceinte. Une mère peut être capable de toutes les horreurs pour préserver sa progéniture.



                      Devant la grande bâtisse où se déroulerait ce premier travail d'intérêt général, Geleerde haussa d'un sourcil en remarquant Aurora Everlast. Une figure Akers aussi haute placée pour les accueillir ? Trop d'honneur. Sans un mot, son regard s'attarda ensuite vers le reste de la troupe : si elle ne connaissait nullement ce Void, la louve avait déjà rencontré plus d'une fois Dahlia et Jason. Que cela soit directement au Vaisseau-Mère ou même en pleine mission, elle connaissait l'efficacité des deux compères sur le terrain. Fiables, ils seraient donc de précieux atouts pour cette mission.  


                      Une fois que la Stone Carver donna le signal pour qu'ils posent respectivement leurs questions, l'hybride constata que Jason ne manqua pas une nouvelle fois de se faire remarquer. Aussitôt après les interrogations de Void et Dahlia, le corbeau s'était rué vers l'étranger du lot, argumentant le fait qu'il refusait tout bonnement de travailler avec quelqu'un qui cachait son visage des autres. Dans le fond, il n'avait pas tort : qui pouvait bien faire confiance à quelqu'un agissant de la sorte ? D'un autre côté, la louve pensait légitiment que si Aurora l'avait accepté dans le groupe, c'était bien parce qu'il devait être de leur côté. Dans tous les cas, la magie de l'Akers rétablirait sans doute le malentendu installé.


                      — Relax, Jason : tu vois bien qu'il a juste honte de sa sale gueule pour nous la montrer.



                      Sans la moindre gêne, Geleerde venait d'insulter ouvertement le dénommé Void avant même de lui avoir adressé la parole. Rassurez-vous cependant : Jason n'y échapperait pas non plus.


                      — Si tu ne veux pas l'avoir constamment au cul pendant toute la durée de la mission, tu ferais mieux de l'écouter. Les paranos dans son genre, c'est une vraie plaie quand ils ne sont pas totalement rassurés.



                      Un regard à la fois moqueur et complice en direction de Dahlia, elle lui adressa un bref : — Depuis quand tu le sors sans sa muselière ? en désignant Jason d'un signe de tête avant de tirer une longue bouffée de sa cigarette. Pour couronner le tout, et comme Jason, le Tractatus de Monstrum s'afficha en tentant de s'excuser auprès de la Sacrifiée. Levant les yeux au ciel tout en affichant un léger demi-sourire taquin, elle ne pouvait s'empêcher de se dire que même avec le don de la parole, il ne faisait que s'enfoncer un peu plus dans la honte.


                      Certes, elle aurait pu l'aider dans sa démarche plus que louable, mais si elle était toujours derrière lui, comment allait-il bien pouvoir apprendre de ses erreurs ? Et puis, entre nous, Geleerde attendait surtout avec un certain amusement la réaction de Dahlia à ce sujet. Un peu de divertissement avant le chaos. Il n'y avait rien de mieux pour se mettre en appétit. Par la suite, la louve prit un temps de réflexion afin de revenir vers la priorité de sa présence. Se rallumant une deuxième cigarette avant de poser à son tour ses questions, elle porta toute son attention vers Aurora :

                      — Des informations en lien avec le personnel de l'établissement ? Des antécédents à savoir sur eux ?


                      Un regard en direction de sa HOPEWatch pour analyser de nouveau les documents transmis à leur attention tandis qu'un bref halo de fumée s'emparait de son visage, elle ajouta :


                      — Un lien particulier entre les nouveaux nés et les enfants de moins de douze ans que votre rapport cite ? Certains sont-ils frères et sœurs, par exemple ? Et concernant les pré-adolescents en question, où sont-ils actuellement ?


                      Si l'hybride se doutait qu'Aurora ne détiendrait pas toutes les réponses, ils devaient tous en profiter pour en savoir le plus possible avant d'entrer... 



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Naissance
                      Mission Lore - Akerys
                      image d'entête




                      Deuxième tour



                      Patiente, la Stone Carver écouta avec attention tous les mots communiqués par ses subalternes du jour. L’impertinence de certains d’entre eux, qui parlaient pendant que d’autres prenaient la parole, l’agaçait passablement, mais elle lutta contre toute répréhension. L’armée avait plaidé auprès de Stanbrave pour s’occuper de l’affaire, mais elle avait su vanter les mérites de l’équipe qu’elle rassemblerait : elle ne créerait pas de tensions inutiles, pour l’instant.

                      Si elle avait fait appel à des personnes ayant déjà des faits d’armes à leurs actifs ou possédant une forte puissance magique, c’était pour assurer la réussite de la mission et prouver la supériorité des Jewelers sur la force militaire. Tant pis si elle devait composer avec de fortes têtes, des inconnus ténébreux ou des lâcheurs de colosse en ville..

                      Une fois toutes les questions posées, le silence revenu et l’agacement suffisamment apaisé, Everlast se décida à répondre aux questions, dans l’ordre où elles furent posées. Celle de Void fut donc la première.

                      Fronçant les yeux de mécontentement, elle daigna s'abaisser à donner une leçon aussi basique à un étranger, mettant cela sur le compte de la différence culturelle :

                      La magie noire est l’ensemble des magies interdites par la Gardienne Leah. En sommes, il s’agit de toutes magies obscures pouvant modifier directement l’énergie vitale ou agir sur le libre arbitre de quelqu’un. La résurrection, la nécromancie, l’invocation et l’extraction d’âme ainsi que les sorts d’immortalité en sont les formes les plus graves et les plus sévèrement punis par le gouvernement de Volfield.


                      Sans bouger la tête, son regard oscilla du surnommé Void vers Dahlia et Geleerde.

                      Les études n’ont rien révélé de probant. Les enfants sensibles à la magie noire naissent partout sur Akerys sur des critères qui semblent indépendants entre eux, mis à part leur jeunesse. Riche, pauvre, instruit, moins bien loti, toutes les castes sont touchées.

                      Aucun profil génétique ou de point commun entre les parents n’a pu être trouvé. Les pouvoirs apparaissent justes comme ça, à l’instar de ceux des mères. Chez elles non plus, il n’y a aucune corrélation réalisable, et pour répondre plus précisément à votre question, il n’y rien d'inhabituel pour l'organisme d'une Akers enceinte dans leur corps.


                      Se concentrant maintenant totalement sur Geleerde, elle continua :

                      Le gouvernement Akers interdit aussi à toute femme ayant enfanté un Wicked de procréer à nouveau. D’ailleurs, toutes personnes étant identifiées comme utilisatrice, conscientes ou non, de magie noire doit être mise en stase et conduite à Wisdom Heart. La Gardienne Leah travaille activement à comprendre la situation.


                      Sa longue tirade faite, ses yeux obliquèrent vers le Tractatus de Monstrum qui ne s’était pas présenté. L’objet magique comptait-il sur sa popularité pour éviter les formalités ?


                      6 femmes enceintes à l'intérieur, pour autant d’employées. Le Maison est aussi une crèche de quartier. L’enquête a révélé la présence de 6 enfants, âgés de 2 à 10 ans. C'est à cause d'eux que nous agissons : trois d'entre eux sont des mages noirs ayant profité de l'incompétence des militaires pour se réfugier ici. Depuis leurs arrivée, rien n’en ressort.

                      On dénombre 9 disparus ayant voulu entrer dans la Maison : 2 parents venus récupérer leurs enfants, 2 Jewelers et 5 militaires venus enquêter. Il y a aussi eut beaucoup de mère ayant eut des Wicked qui ont séjourné ici.

                      Quant à ce que nous trouverons à l’intérieur, nous ne serons fixés qu’en y entrant, mais si vous avez été choisi, c’est parce que vous savez encaisser.


                      Toujours stoïque, la Stone Carver tendit la main. Cinq boules de lumière mauve s’y formèrent et allèrent vers les membres de la mission.

                      J’ai pris soin de vous créer des équipements en accord avec vos différentes façons de vous défendre. Du moins, d'après ce que j’ai pu savoir sur vous. Ces équipements vous serviront à détecter l’utilisation de magie noire et à mettre leurs propriétaires en stase. Après coup, ils seront immédiatement téléportés chez la Gardienne, qui attend. Ne la décevons pas.


                      Everlast avait prononcé sa dernière phrase comme si elle s’était fait une promesse à elle-même, vous montrant ainsi sa détermination. Elle conclut ensuite :

                      Si vous n’avez pas d’autres questions, nous pouvons y aller. Il est inutile de faire du repérage, aucun bruit ne sort de la maison et les fenêtres sont teintées d’une magie de réversion qui ne peut être levée que de l’intérieur. Impossible d’y voir au travers.

                      Ah, et je suis légalement tenu de vous informer de ceci : lorsque la mission sera terminée, il vous sera demandé de signer un pacte magique de confidentialité. Vous ne pourrez pas ébruiter cette affaire sans permission, sous peine d’être immédiatement poursuivi par le Gouvernement de Stanbrave pour haute trahison. L’ordre et la menace viennent de lui en personne.





                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :


                      » Aurora Everlast est agacé par votre manque de discipline

                      » Aurora Everlast vous a répondu honnêtement

                      » Les mages (enfants ou adultes) noires sont appelés les Wicked.

                      » Aurora Everlast vous remet des équipements (de votre choix) qui vous permettent de détecter la magie noire (des lunettes, des lentilles, un radar, autre chose) et de mettre un mage noir en stase (des balles de revolver, un sceau à placer, des mots à prononcer). Une fois le mage touché, il sera paralysé et envoyé à la Gardienne Leah. Ne fonctionne que sur les mages noirs.

                      » Les équipements de détection n’indiquent aucune animosité aux alentours, maison y compris. Il est impossible de voir au travers des fenêtres de l'extérieur et aucun bruit ne s'échappe de la bâtisse.



                      Actions possibles :


                      » Poser d’autres questions et vous diriger vers la porte de la Maison Slanghsters

                      » Vous diriger vers la porte de la Maison Slanghsters

                      » Autres (mais rien de farfelu, il faut bien commencer à un moment c: )
                       



                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-akerys



                      Sysdé



                      Au prochain tour, si tout le monde va à la porte !

                      Bonne mission à vous !

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Mission

                      「 Naissance 」


                      Le groupe qui nous avons rejoint semblait assez homogène, comme si chacun connaissait au moins l'un des autres. Je me retrouvé seul, dans mon coin, clairement juger pour mon apparence et ma question. Cependant, le cœur des Dryades à d'autre chose que créait une émotion de malêtre en moi pour une si futile affliction. en les regardant de plus près, il semblait quasiment tous humain, à l'exception d'un étrange livre porté par une mannequin en bois aux apparences humaines. J'aurais put être surpris, bien sur... Mais bon, j'avais vue pire dans les premiers jours de mon existence. Un tel spectacle ne m’étonnai que très peu. De plus, le livre semblait intéressé par une femme qui était accompagné par un étrange type qui semblait louché sur moi. Et alors que la dernière de notre groupe arriva, je fut surpris de voir Aurora coupé par la venue de cet étrange énergumène à ma portée. Il se mit immédiatement sur la défensive, pointant du doigt le fait que je cache mon identité. Alors que j'allais répondre, une femme s'approcha de nous et demanda à l'homme, Jason de son prénom, de se calmer, tout en ne manquant pas de se moquer de mon invisible visage. Je n'étais pas plus outré que ça, surtout vue la suite de son discours. Au final, elle faisait ça pour éviter les problèmes de cohésion. et si on commençait à tous se tapais dessus sans raison, cela ce finirait mal, bien évidemment. Cependant, pour ne pas jeter les efforts de l'inconnue dans le vent, je décidait de répondre toujours aussi calmement.

                      Je comprend votre point de vue, à vous et Jason. Cependant, je ne peut pas me permettre de dévoiler mon visage. La raison est simple : j'ai approché de trop près le Vide dans mon monde d'origine. Une erreur de jeunesse qui m'as offert de nombreux dons, mais aussi une terrible malédiction. Mon visage est une porte vers les pires horreurs que l'esprit d'un dieu peux créer. Si je vous dévoilait en cet instant mon faciès, votre esprit s'embraserait tandis que vous tenteriez par tout les moyens de mettre fin à vos jours. Cette capuche n'est pas une défense pour moi, mais pour les autres. Ne me voyais pas altruiste cependant, je ne le cache que pour que les forces de l’ordre me laisse tranquille et pour évitez les morts inutiles, c'est tout.

                      Une histoire inventé de toute pièces... Ou pas. Elle était assez proche de ma véritable histoire. Je suis proche du Vide, possédant littéralement son Cœur et ayant était créer par la même machine l'ayant emmené dans mon monde. Ce dernier m'offrait de puissant pouvoirs, mais en compensation, j'avais perdue à plusieurs reprise les êtres qui étaient les plus chers à mes yeux. Et la majorité de ces être, je les avais tué de mes propre main, tout ça à cause de l'héritage de mon monde. Cependant, afin d'évité de futur problème, je me permis de rajouter un tout petit détails.

                      Et avant que vous me posiez la question, le Vide n'est en rien une force du mal. Mais, si vous plongiez dans une forme pure d'une des force primordiale de votre monde, et je pense que nos serions tous d'accord pour dire que les conséquences serait complexe. Mais ne perdons pas plus de temps en explication. Veuillez m'excuser pour les problèmes que je cause, Dame Everlast.

                      Je ne savais pas si le filtre de perception de ma capuche suffisait à la tromper elle, mais c'était le cadet de mes soucis. Elle n'était pas une menace sur le long termes, donc même si elle pouvait voir mon visage et entendre ma voix véritable, cela ne me gêné que très peu. Malgrès tout, la capuche restait une capuche et caché bien mon visage de base, donc ce n'était pas comme si elle pouvait me mettre à nue. Et puis, un filtre de perception n'empêche pas de voir ou d'entre, c'est juste qu'il empêche au cerveau de coller une identité sur un nom ou un visage subissant cette magie. C'était un sort simple, facile à complexifier et a rendre plus fort, donc j'avais confiance à l'effet de cet objet.

                      Elle repris alors la parole, décrivant tout et répondant à toutes les questions. Toutes les réponses qu'elle apporta était suffisante a mes yeux. A partir du moment où notre ordre n'était pas "tué à vue" cela m'allait. Elle nous remis à chacun d'entre nous un équipement adapté à nous. Cet équipement avait était fait sur mesure pour nous et j'avais était "inspecté" pendant quelques heures pour qu'on trouve comment faire le mien. A cause de la dualité entre de l'énergie du Vide et celle du cœur des Dryades, certain objets magiques ne pouvait fonctionner avec moi. Il fut complexe de trouver un équipement adapté à mon corps unique. Par chance, dans mes voyages entre Solarii et Akerys, j'avais trouver divers débris qui permirent au concepteur de mon équipement de l'adapter à mon bras mécaniquo-runique. Ainsi, je reçut un étrange appareillage, semblable à un fin bras mécanique, serti de trois doigt au chatoiement clairement runique. Sa position initiale laissé deviner que ce dernier fonctionner comme un objet magique de mon monde : on le gorge de mana, puis il active son effet actif. Cependant, le système de rotation visible au nivea des trois "doigt" couplé au articulation, laissé présager de son fonctionnement, mais pour l'instant, je devait l'équiper.

                      Le Trigit Noir :
                      Mission Lore - Naissance 5b3f721469924b6589c38293c4934d54
                      Mission Lore - Naissance Une_ps4_pro_edition_limitee_pour_death_stranding-21227


                      S'accrochant parfaitement au niveau de la base du bras de ma prothèse mécanique, l'objet s'activa, devenant partie intégrante de mon corps. J'étais capable de le mouvoir comme je le souhaitais, malgré le fait que ce n'étais pas sa fonction principale. Le laissant reprendre sa fonction initiale, il écarta ses trois doigts, tel une fleur lors de la monté du soleil dans le ciel. Il commença à faire une rotation autour de moi, sans que sa posture change. Il était temps de le mettre à l'épreuve.

                      Prêt quand vous l'êtes.

                      Et sur ces mots, je m'approchait de la porte, près à en découdre.... sauf bien sur si un événement extérieur stoppais ma route.



                      Dernière édition par Felix Sotiras le Sam 29 Fév 2020 - 1:58, édité 1 fois
                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Mission Lore - Naissance」
                      La moue boudeuse, elle venait encore de se faire avoir. Dahlia se jura que ce serait au corbeau de payer leurs prochains verres alors qu’ils arrivaient enfin à l’entrée du foyer. Très vite, l’ambiance changea. La présence de l’inconnu dont le visage était dissimulé par un sort n’était pas appréciée par Jason. Si la Zephyrienne avait choisi de ne pas faire de remarque pour le moment, ce ne fut pas le cas du Terranien. Malgré la tentative de la combattante pour le dissuader d’encore mettre les pieds dans le plat, rien n’y fit, c’était comme demander à un âne d’avancer quand il n’en avait pas envie... Dahlia secoua la tête, un sourire désabusé aux lèvres à sa pensée, « Jason contre l’adversité, acte 1, scène 1 » et action !

                      Bien sûr elle partageait son avis, simplement pas la méthode qui pouvait très vite ruiner la cohésion de groupe. Et sur une mission qui s’annonçait aussi délicate, Jason faisait un véritable faux pas selon elle. La bonne approche aura déjà été de lui demander à quoi lui servait cet accoutrement. Néanmoins, la brune ne comptait pas lui faire de réprimande, s’il le fallait, elle désamorcerai la situation en arrondissant les angles. La combattante commençait à avoir l’habitude.

                      Au même moment, un second duo arriva. En voyant les deux silhouettes, l’expression de Dahlia passa par deux phases. Un sourire amusé en voyant Geleerde, un regard blasé en reconnaissant le livre mateur. Est-ce qu’avoir ce livre douteux avec eux sur une mission pareille était bien judicieux ? La soldat n’eut pas le temps de se pencher sur la question. Le franc parler de l’hybride fit pouffer Dahlia, et si la louve avait raison et que c’était effectivement par honte de son faciès ? Parfois on cherchait compliqué pour pas grand chose. Et la suite de ses propos, cette fois dirigée vers le ténébreux n’était pas plus douce. Ou comment résumer la situation en une phrase. Lorsque Geleerde lui lança un regard à la fois amusé et complice, un air goguenard prit place sur son visage.

                      « M’en faut une plus grande, d’urgence, si t’as un tuyau je prends. »

                      Les deux femmes échangèrent un regard entendus, Jason allait vite regretter de les avoir toutes les deux avec lui. Quelques secondes plus tard, un pantin féminin s’approcha de Dahlia, qu’est-ce qu’il lui voulait encore... La jeune femme fut surprit d’entendre une voix féminine s’exprimer.

                      « Tiens, t’as arrêté les scarifications, y’a du progrès... » Répondit-elle, sarcastique.

                      Et sur ces mots Tractie débuta des excuses hasardeuses, un peu confuses. Clairement, il s’enfonçait plus qu’autre chose, mais Dahlia s’en amusait au fur et à mesure qu’il s’expliquait. Son intervention l’empêchait par ailleurs d’entendre toutes les explications de Void, qu’elle tentait d’écouter d’une oreille, profitant des instants d’hésitation de Tractie. Explications toutes aussi farfelues que le livre, ils étaient servis en spécimens.

                      Tournant de nouveau son attention sur l’enthomologiste, Dahlia le dévisagea. Bah, elle n’allait pas lui tenir rigueur pour si peu, concernant ses courbes elle avait vécu des situations qui n’avaient que mérité de perdre une dent ou deux.

                      « Merci... Enfin je crois... » Commença-t-elle lentement. « Bon, arrête-toi là sinon t’auras plus que la rainure qui dépasse du sol, oublions ça. »

                      Dahlia sourit le regard dirigé vers l’œil unique, regarder un pantin comme une vraie personne était encore plus étrange que parler à un livre conscient. Après ces rencontres animées, tout le monde se rendit compte que Aurora n’attendait que le silence et d’en faire avoir affaire à des personnes matures et responsables. La pauvre dame, on lui avait mal vendu l’équipe. Son regard perçant et mécontent parlait à sa place. Tout le monde avait posé des questions excepté Jason, les choses sérieuses commençaient. La Stone Carver voulu bien faire une introduction à la magie noire au dénommé Void, bien qu’on pouvait sentir qu’elle s’en serait bien passé. S’en suivit les réponses aux deux femmes, rien de probant, ils allaient devoir creuser pour trouver des réponses là où des Akers accomplis avaient échoués... Dahlia accusa le coup, la nuit allait être longue.

                      Des enfants étaient dissimilés à l’intérieur, avoir à les affronter n’enchantaient pas la Zephyrienne mais elle devait garder la tête froide. Aurora tendit soudain sa main dans leur direction, libérant cinq boules mauves. Dahlia fronça les yeux lorsque l’une d’elle se rapprocha de son bras droit. La boule de lumière éclata et forma une sorte de gantelet de métal ébène doté d’un canon sur le dessus. Le gantelet s’étendit sur son membre jusqu’à l’avant-bras. Il était vrai qu’il se marierai parfaitement à son armure lorsqu’elle l’utiliserai.

                      « Prête également. »

                      Dahlia se rapprocha de la porte, attendant ses coéquipiers. Une fois rentrés, plus de retour en arrière.




                      Mission Lore - Naissance 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Jason
                      groupe

                      MISSION ALPHA: NAISSANCE

                      feat.Geleerde, Tractie, Dahlia, Felix & Jason

                       

                      Jason n'avait pas le profil type d'un diplomate, et il ne l'avait jamais eu. Lorsque quelque chose ne lui plaisait pas, il était du genre à le dire, un point c'est tout. Et cet inconnu, d'un simple coup d'oeil, avait éveillé son instinct de traqueur. Personne ne dissimule son visage sans raison. Personne...
                      Comme toujours, le Corbeau intervint sans y mettre les formes. En revanche, la situation prit un tour inattendu lorsqu'une voix connue du ténébreux intervint pour lui demander de se calmer.

                      Et pour une fois, ce n'était pas Dahlia. C'était la Louve ! Jason et elle partageaient un lien spécial né lors d'une mission "échouée" effectuée sur Néfyria. Le genre de mésaventure qui force à ramper dans le sang et les tripes pour survivre, et qui crée un lien invisible mais pourtant bien réel entre les agents ayant participé à ce genre d'opération. Tous deux étaient bien trop distants pour le noter, mais Rock faisait confiance à l'hybride depuis lors. Sans aller jusqu'à la considérer comme une amie, il lui ferait confiance en cas de nécessité sans hésiter.

                      Jason avait bien revu la brune au travers de son fusil à longue portée quelques semaines plus tôt, sur Val, mais cela, elle ne pouvait pas le savoir, puisqu'il n'était pas supposé se trouver là bas. Sa mission à lui n'était pas sensée exister. A part Dahlia, personne ne savait...
                      Par réflexe, Jason se tourna vers Geleerde, avec un sourire carnassier ourlant ses lèvres pour accueillir la déchue:
                      - Tiens, tiens... Ca faisait un moment que je ne t'avais pas croisée ! Alors, toi aussi, tu as été punie ? Lui demanda t'il avec cynisme.
                      Le brun laissa filer les propos à son encontre. Il y était habitué venant de Geleerde à peu près autant que de la part de Dahlia, et dès qu'il l'avait vue, il avait su que faire équipe avec ces deux là ensemble ne serait pas de tout repos pour lui, et en avait fait son deuil...

                      Cependant, lorsqu'il fut question de muselière, le Corbeau ne put s'empêcher de réagir au quart de tour. Il répliqua alors avec cynisme à l'intention de la Louve:
                      - Elle n'en avait qu'une, et elle savait que tu venais ! Elle l'a gardée pour toi !

                      Malgré tout, le brun ne se déconcentra pas longtemps, et son regard se tourna une dernière fois vers le dénommé Void. Il le fixa en plissant les yeux. Il n'ajouta rien, mais son silence en disait long: il ne lui faisait pas confiance, et lorsque celui ci se justifia du port de son "masque magique", Jason tiqua un peu: Il ne savait pas trop pourquoi, mais quelque chose dans son récit éveillait sa paranoïa. Evidemment, la Zéphyrienne serait la première à dire qu'elle ne s'endormait jamais réellement, mais Jason ne faisait définitivement pas confiance à cet inconnu, et le dernier regard qu'il lui porta avant de se désintéresser de son cas en disait long...

                      C'est alors qu'il remarqua la présence de Tractie, et ne put s'empêcher de grimacer, tandis qu'il mettait une autre cigarette à ses lèvres:
                      - Oh, non... Murmura t'il à la Louve en s'approchant d'elle. T'aurais pu nous épargner ça...
                      Toutefois, il fut agréablement surpris lorsqu'il remarqua que l'étrange bouquin était désormais capable de parler, ce qui lui valut un salut rapide, mais discret, de la part du Traqueur. Lorsque Aurora commença à répondre aux questions avec une lueur agacée flottant au fond des yeux, le Corbeau prit soudain un air des plus intéressés, et écouta avec attention ses réponses aux questions des autres membres de l'équipe.

                      Il téléchargea sur sa Hopewatch le logiciel fourni par la haute instance lui permettant de détecter les mages noirs, et récupéra les munitions magiques permettant de placer en stase. Et tandis que la cheffe des Jewelers demandait au groupe s'il n'avait pas d'autres questions, et que le Traqueur, cigarette à la bouche, chargeait son Dominator avec les munitions magiques, ce dernier finit par intervenir lorsqu'elle se tut:
                      - En fait, si ! J'ai une question ! Quelles mesures ont été prises en cas de magie dimensionnelle ?

                      Le brun releva la tête, et rengaina son arme désormais prête à l'action, avant de développer son propos:
                      - Je m'explique... Je ne suis pas un mage... Tout ça, c'est un peu abstrait pour moi... Mais je sais que certains parmi vous sont capables de créer des passages vers d'autres dimensions. Je dispose de sens extrêmement affûtés, et je sais que je ne peux rien voir, entendre, ou sentir, venant de l'intérieur de cette maison. Bien sûr, les raisons peuvent être nombreuses: une excellente isolation ou des proprio partis en vacances...

                      Sur la fin de cette phrase, un certain cynisme avait transparu chez Jason, avant qu'il ne redevienne sérieux, et ne fixe à nouveau Aurora droit dans les yeux:
                      - Mais il se peut aussi que nous ne voyions rien pour la simple et bonne raison qu'il n'y a rien à voir, parce que tout ce qui rentre dans cette maison est envoyé ailleurs par une sorte de systèmes de portails ! Et si c'est le cas, alors il y a fort à parier que la même chose nous arrivera, à nous aussi, lorsque nous pénètrerons là dedans ! Aussi... J'aime autant savoir quel est le plan le B avant que ça n'arrive, plutôt que de me poser la question de savoir comment on fait pour revenir d'un plan démoniaque ou que sais je encore une fois qu'on sera prisonniers là bas... Même si on a toujours nos cristaux, au cas où...

                      Jusqu'ici, Jason s'était intéressé au cas de "l'intrus" du groupe. A présent, les choses sérieuses commençaient aussi pour lui. Et il n'avait pas l'intention d'entrer dans ce bâtiment avant qu'Aurora n'ait répondu à ses interrogations. Dans le même temps, il pianota un message privé discret sur sa HopeWatch que seules Dahlia et Geleerde, propriétaires d'HopeWatch, reçurent. Ce message disait: "Je n'ai pas la moindre confiance en notre intrus. Je n'ajouterai rien puisque vous souhaitez conserver la cohésion du groupe, mais tâchez de le surveiller. De TRES TRES près..."



                      Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Telle mère ...
                      Feat un groupe de badass où je fais tâche


                      La tête du pantin tomba subitement en avant, dépité d’entendre ça de la part de Dahlia. Ses premiers mots à son égard étaient pour lui rappeller de l’atroce sensation de tourner un couteau dans son estomac alors qu’il écrivait sur ses propres feuilles. C’était un temps révolu qu’il ne souhaitait pas ressasser. Maintenant, entre le langage des signes ou simplement ses mots distordues, il y avait bien meilleurs options que se scarifier en publique pour se faire comprendre. Cependant, il n’en tint pas rigueur, bien entendu, et continua de s’excuser de la manière la plus habile du monde. Ou peut-être pas. Lorsqu’il eut finit cependant, il répondit du tac-o-tac sans réaliser qu’elle avait plus à dire.

                      « De rien. » Il l’avait complimenté à un moment, après tout. Cela fut suivit par un petit penchement de tête sur le coté. « Oh. » Et une longue fixation sur le sol. « D’accord. »

                      Ainsi, lui et son mannequin se retrouvèrent tout penaud avant de se retourner pour appercevoir le signe de tête de l'autre déchu de Hope qui avait participé à la mission précéndente. Cela lui fit chaud au coeur que quelqu'un lui fasse un petit signe ainsi et encore une fois, sans réfléchir, il leva la main vers l'homme un peu maladroitement.

                      «Bonjour ... ...» Quel était son nom déja ? Pourquoi il n'avait pas écouter ? Vite, une formule pour dévier son hésitation et pas se faire griller. « ... Toi !» Voila. Grillé. Parfait.

                      Il retourna donc s’excuser nerveusement auprès de la grande Jeweler et lui poser ses questions. Cette interaction avec Dahlia était très positive  malgré tout.  Après tout, la dernière fois, son mannequin avait finit par être empalé à travers l’œil et à l’heure actuelle, il avait encore tout ses morceaux de bois. Le progrès est toujours quelque chose dont il faut se réjouir ! Cependant, avec tout cela, il avait un peu zappé la conversation qui se déroulait entre les trois autres membres de la mission… De plus, il ne voulait pas manquer de respect plus qu’il ne l’avait déjà fait à la Stone Carver donc après avoir posé ses questions, il se tût simplement et attendit que tout le monde se calme pour qu’elle puisse répondre aux questions, dans sa grande bonté. Car oui, ce ne sont pas des natifs d’Akers qui parleraient de tout et n’importe quoi comme ça devant un supérieur qui attend le calme, non. Enfin … Il pensait cela mais il était techniquement de ce monde … Alors … Euh …



                      Dans tout les cas, les réponses qu’elle apporta étaient toutes d’une grande utilité. Sauf celle sur la magie noire. Bien entendu, tout le monde savait ce qu’était la magie noire. Même lui qui n’a jamais vécu une vie de mage le savait, mais encore une fois, c’était un savoir basique sur Akerys. Sa place n’était pas de juger cependant. Il n’oserait jamais. Il avait apprit à être humble, peut-être même trop humble. Puisque de son vivant, il n’était pas un mage, il a souvent été traité comme un moins que rien alors ouvrir sa grande bouche ? Jamais il n’aurait osé. Il était même tenté de commenter sur certains points de la grande Jeweler mais par respect, il ne le fit pas. Il était le Tractatus de Monstrum, une légende, un mythe, il n’était cependant pas l’égale d’une telle personne. Mais cela ne lui empêcha pas de penser que s’il n’y a vraiment aucun point de corrélation entre chaque cas de naissance, cela voulait dire qu’une main extérieur était mêlée à tout cela. Cela ne pouvait pas être une pathologie ou même un hasard de la magie : même celle-ci possède une certaine logique. Quelqu’un devait sans doute insuffler une telle affinité chez les femmes enceintes d’Akerys. Peut-être trouveront-ils des indices dans cette maison ?

                      Elle répondit ensuite à sa question et la jeune femme qui lui servait de pantin se maintint le menton de manière pensive, même si son visage n’exprimait pas plus qu’une poupée ne pouvait le faire. Cela faisait beaucoup de monde, dans cette maison et connaissant la nature de la magie noir, il se pourrait très bien que les parents, les jewelers et les militaires ne soient pas mort ou captif … Mais bel et bien contrôlés mentalement. De même que les employés … Vingt-sept personnes possiblement hostile là dedans, si on comptait les enfants ? Bien que le livre connaisse quasiment tout le monde ici, il ne les avait jamais vu à l’œuvre sur le terrain. Est-ce que cinq allaient être suffisant ? La louve aussi était avec eux et il la savait compétente … A lui seul, il pouvait faire gonfler leur rang de trois ou quatre personnes en la personne de ses pantins mais même ainsi … Geleerde avait sans doute raison. Une femme est sans doute prête à tout pour son enfant. Si la diplomatie n’est pas une option, cette maison va devenir le terrain d’un champ de batail catastrophique. Dans quoi il s’était encore fourré, lui ? Est-ce qu’il, n’aurait pas été mieux sur une étagère ?

                      Everlast leur confièrent ensuite de l’équipement soit disant adapté à leur personne, ce qui était … Curieux ? Attentionné mais curieux : comment allaient-ils adapter le sien, lui qui était une si grande énigme pour tout akers, même les plus sages et les plus instruits ? Le mannequin de sa femme tendit sa main libre vers l’avant pour réceptionner cet orbe qui flotta vers lui … Mais lorsque cette bulle éclata pour laisser tomber l’équipement dans sa main, il paniqua un peu.  Pourquoi ? Car ce n’était pas une bague, un collier, quelque chose de ce genre, non … C’était un tas de feuille. Un tas de feuille qui tomba dans sa main et qui, bien entendu, ne se contenta pas de rester là. Une bonne grosse vingtaine de feuille venaient de virevolté vers le sol, faisant sursauter le pantin qui s’empressa maladroitement de poser le livre sur le sol, debout, de façon à ce que son œil puisse voir les pages, et de se laisser tomber à genoux pour récolter les feuilles, comme une écolière distraite qui venait de rentrer dans quelqu’un à un tournant de couloir.

                      « Misère … » Souffa-t-il simplement avec une gêne évidente.

                      Bien entendu, elle continuait ses explications pendant ce temps et Tractie finit par rassembler les feuilles, les tasser plus ou moins correctement et, comprenant bien quoi en faire, ouvrit le grimoire qu’il était pour y glisser les pages dedans. Celle-ci vinrent se lier magiquement à lui, comme si ses feuilles pourtant blanche faisaient partie intégrante de son corps… Le résultat fut qu’il comprit instinctivement comment ses pages allaient fonctionner. Un bon gros coup de poing dans le ventre pour indiquer qu’un mage noire n’est pas loin ! Ah, les joies d’être un livre, c’est tellement … Sympathique ! Et pour les capturer, comme il le faisait avec ses pantins : application papier/peau !

                      Ils étaient donc prêt à partir, sauf pour l’autre gars là … Oui, le gars dont il avait oublié le prénom et qu’il n’avait toujours pas attrapé puisqu’il ne s’était pas vraiment focalisé sur la discussion précédente, trop enfouit dans sa gêne avec Dahlia ou la honte d’agacer Aurora. Il sembla émettre une inquiétude sur une magie dimensionnelle ? … Etrange. Enfin, plus farfelue qu’étrange. C’était une drole d’inquiétude car tout utilisateur de magie noir préférerait utiliser tout ceux entrant que de les faire disparaitre. Lorsque l’ont tient un tel pouvoir entre ses mains, on l’utilise et on se met à réfléchir de la manière dont ses pouvoirs fonctionnent. C’était un peu comme lui, qui n’avait jamais réussit à toucher à la magie. Maintenant qu’il détenait les pouvoirs du Tractatus de Monstrum, ses réflexes ont évolué autour de cela. Il réfléchissait avec ses pantins et ses créatures pour régler un problème. Un mage noir va plus rapidement manipuler l’âme de ses ennemis qu’il ne va penser à invoquer un sort de dimension. Après, ce n’était qu’un mage novice qui parlait et réfléchissait ici. Peut-être avait-il tout faux. Cependant, il était confiant en ses capacités.

                      Il vint cependant s’approcher de celui qui semblait s’inquiéter de tout cela et le mannequin féminin vint lui donner une tape sur l’épaule se voulait réconfortante et sympathique.

                      « Mon ami … Vos sens sont … Trompé par la magie … Tout simplement. Madame Everlast … A dit que la maison … était protégée … magiquement de l’intérieur. » Le pantin s’avança ensuite vers l’entrée et passa un peu devant tout le monde avec une certaine nonchalance. « Il suffit de tester … Cette théorie … Qu’est la votre, alors … »

                      Son mannequin prit alors une autre marionnette de sa ceinture, ceinture elle-même décorée d’une myriade de marionnette tout autour, et la jeta négligemment sur le sol devant la porte. Au même moment, une page noir s’envola du bouquin et fut guidée magiquement vers le bout de bois au sol, l’enroula autour et fusionna avec celui-ci pour le faire grandir et prendre la forme d’un Chevalier d'Aster . Un pantin classique, la base de sa force de frappe. Qu’importe sa puissance ou ses pouvoirs, une chose que le Tractatus avait apprit à faire pour s’avantager était d’envoyer des éléments dont il pouvait disposer au front afin de collecter des informations. Si ce pantin allait se faire happer par un portail ou quoi ou qu’est-ce, le livre serait directement au courant et tout ce qu’il aura perdu sera un de ses pantins. Il tint d’ailleurs à l’expliquer au groupe.

                      « Je … Ne suis pas … Le plus téméraire … Mais votre vie … Importe plus que … Celle de mes pantins. Si … Si vous le voulez bien … Je … Je vais passer devant. »

                      Et à moins qu’on ne l’arrête, le chevalier se dirigea vers la porte pour aller l’ouvrir et entrer, se jeter à corps perdu dans la gueule du loup dans l’intérêt de récolter une quelconque information… En espérant que passer la porte n’allait pas simplement couper le lien entre son pantin et lui. Mais encore, cela voudrait alors dire que toute magie est coupée entre l’intérieur et extérieur. Cela ne rendrait-il pas leurs équipements inutiles pour transférer les coupables directement chez la gardienne ? Il n’y a qu’à essayer !

                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Felix, Jason, Dahlia et Tractatus de Monstrum


                      Mission Lore - Akerys
                      Naissance



                      Mission Lore - Naissance Gel1210



                      La réplique de Dahlia fit discrètement sourire l'hybride. Aucun doute : avec elles ici, le Traqueur se risquait de prendre quelques piques durant toute la durée de la mission. D'autant plus qu'il n'avait pas l'air de savoir que Dahlia l'avait informée qu'il était présent à la mission de Val. Cachotières, les deux combattantes trouveraient bien une occasion pour se payer la tête du Corbeau au nez et à la barbe du concerné. Un bon moyen de se divertir et que la louve n'allait certainement pas refuser.


                      Par la suite, et à la question de Jason, son regard oscilla entre lui et l'escorte des Jewelers sur le point de partir. La situation lui rappela d'ailleurs sa première rencontre avec le Corbeau, lors de leur promotion respective au grade d'Agent officiel de HOPE. Et bien que malgré tout le chemin parcouru depuis et que le Vaisseau-Monde devenait de plus en plus qu'un lointain souvenir...


                      — Que veux-tu : j'adore faire des entrées inoubliables.



                      Certaines choses ne changeaient jamais.  


                      Naturellement, il cru bon d'ajouter son grain de sel concernant la muselière, prétextant que la Sacrifiée l'avait gardée pour elle. À cela, les lèvres de l'indomptable s'ourlèrent dans un sourire bestial et amusé : inutile de rappeler qu'il était inutile de lui faire porter le bâillon. Retirez les crocs à un animal et ce seront ses griffes qui déchiquetteront votre ventre à la place. Certes, contrairement à Void, elle n'avait rien à lui prouver : ses actes du passé à Nefyria avaient déjà pu parler pour elle. Mais si la confiance qu'ils se portaient mutuellement avait su être gagnée, elle n'était pas non plus encore au point d'être indestructible.  


                      Devant la paranoïa palpable de son coéquipier, l'étranger cru bon d'argumenter le pourquoi il cachait son visage ainsi. Son explication fut d'ailleurs apparemment suffisante pour que le Traqueur lâche temporairement l'affaire. De son côté, Geleerde se contenta dans un premier temps de lever brièvement les yeux au ciel. Void avait eu ce qu'il voulait : garder sa capuche.


                      Au final, que l'excuse soit viable ou non, Geleerde s'en moquait. S'il était un ennemi, elle l'éliminerait. Rien de plus, rien de moins. A contrario, s'il était fiable, il pouvait bien se couvrir le minois autant qu'il le voulait et pour la raison qu'il le souhaitait. La louve savait respecter l'espace vital des gens, du moment qu'ils en faisaient de même pour elle. Cependant, l'Indomptable ne pu s'empêcher de lui adresser un dernier message à son égard avant de porter son attention ailleurs :


                      — On finit toujours par payer ses erreurs, Void.


                      Tentative de provocation ou conseil bienfaiteur ?


                      — Tâche juste de ne pas en commettre une de plus aujourd'hui.


                      Allez savoir.  


                      —  Oh, non... T'aurais pu nous épargner ça...



                      Visiblement, la présence du Tractatus de Monstrum ne fut pas des plus appréciés. Mains dans les poches, elle haussa négligemment des épaules en réponse, ajoutant dans un murmure à l'attention de Jason :


                      — Il en a pas l'air comme ça, je te l'accorde, mais les capacités qu'il détient nous serons grandement utile. Tu peux compter sur lui.



                      Finalement, ce fut enfin au tour de la Stone Carver de se prononcer. D'après ses propos, certaines des capacités de la Trompeuse de Mort et des Faucheuses pouvaient être classées dans cette catégorie. Dire qu'elles étaient définitivement proscrite en Akerys n'était qu'un doux euphémisme... En la compagnie d'Aurora, la louve devrait donc se montrer d'une prudence extrême afin de ne pas être considéré comme une mage noire. Un véritable désavantage pour cette mission.


                      Écoutant attentivement la suite, l'indomptable s'étonna du fait que les Wicked soient mis en stase et non tués sur-le-champ. La Gardienne Leah cherchant sans doute à comprendre le nerf du problème avant de le détruire, elle ne pouvait s'empêcher de trouver cela curieux. Par la suite, le nombre important de civil et militaire la fit tiquer. Parmi eux, plusieurs enfants en bas âge, mais également d'autres innocents se trouvaient actuellement à l'intérieur de la bâtisse. Écrasant du pied le mégot de sa cigarette désormais consumée, elle posa une simple question à l'Akers :


                      —  Permission de tuer en cas d'extrême nécessité ?



                      Son timbre de voix était curieusement calme pour quelqu'un qui annonçait ouvertement ce fait. Certes, Aurora avait explicitement évoquée le fait que les Wicked devaient être mis hors d'état de nuire et de les capturer. Mais si la situation dérapait, ils se devaient d'être prêts à agir en conséquence.


                      Par la suite, Everlast signala également qu'un pacte magique de confidentialité devrait être signé de leur part. Peu convaincue au préalable, elle se méfia du terme magique dans l'argumentaire de l'Akers. En bref, cela n'allait pas être un bête bout de papier qu'ils signeraient, mais bien un contrat magique aux caractères illisibles en bas de page. Aucun doute qu'avec le savoir des Akers en poche, ils ne pourraient nullement s'en défaire sans une expertise poussée.


                      Au contact avec la sphère de lumière mauve, la louve pu découvrir son nouvel équipement : un gantelet griffu emprisonnant entièrement son bras et dont seul la paume de sa main restait visible. Intriguée, elle fit pivoter son bras pour mieux l'observer avant que sa HOPEWatch ne lui fasse parvenir le manuel d'utilisation. Lisant rapidement les quelques informations apparaissant en hologramme, la louve effectua un rapide test afin de mettre en pratique la théorie énumérée. Une rotation rapide du poignet fit aussitôt apparaître dans sa main un objet similaire à un collier électrique de prisonnier : ainsi, il lui suffisait de jeter ledit collier au cou du mage noir afin de provoquer l'état de stase. À cette pensée, un rictus moqueur déforma un instant ses traits : après la muselière, le collier de chien. À quand le prochain sous-entendu en lien avec son statut de canidé ?  


                      * * *


                      Prête à en découdre également, Geleerde hocha de la tête en réponse au Tractatus de Monstrum. L'utilisation de ses pantins serait une bonne chose pour eux, même si la louve ne craignait pas d'être au devant du danger. C'est pour cela d'ailleurs qu'elle s'installa aux côtés du Chevalier d'Aster, à l'exact moment où ce dernier s'apprêtait à ouvrir la porte d'entrée.  


                      — Je serais en première ligne avec toi et tes pantins. Mieux vaut éviter une dissociation du groupe, à moins qu'elle ne soit stratégique.



                      En pleine mission, la Trompeuse de Mort savait se montrer sérieuse et réfléchie. Un effet secondaire du temps où elle traquait les hommes et femmes pour le compte de Valkyrja, sans doute. Son habituel sourire avait désormais disparu, laissant la place à un faciès à la fois déterminée et impénétrable.


                      Que toute l'horreur de cette demeure se révèle à eux désormais. Ils étaient maintenant prêts à y faire face.


                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Naissance
                      Mission Lore - Akerys
                      image d'entête




                      Troisième tour



                      Les équipements remis, la Stone Carver se dirige vers la porte de la Maison, ne prêtant que très peu d’importance aux explications de Void sur son voile. Elle n’y voyait pas au travers, principalement parce qu’elle n’avait pas envie à passer quelques heures à analyser la magie s’y trouvant pour la contrer, et préférait penser à la mission. Après tout, c’était pour les capacités et les pouvoirs qu’il semblait détenir qu’elle l’avait choisi, pas pour son visage.

                      Everlast lève un sourcil d’étonnement lorsque Jason lui parla de magie interdimensionelle. Ainsi donc, il était vrai que le bon sens n’était pas uniquement l’apanage des Akers. Si certains Passengers étaient d’une intelligence remarquable, il était rare de croiser des étrangers vifs d'esprits… Quoique ce dernier avait peut-être affuté le sien sur HOPE ou ici. Dans tous les cas, Jason et potentiellement Dahlia, qui avait le même parcours, pouvait être de bons éléments. Elle finit par répondre.

                      C’est pour cela que je vous accompagne. À moins qu’un sort du genre soit créé par une personne ayant le même niveau de magie que la Gardienne Leah, je serais en mesure de l’annuler.


                      Elle sort alors un cristal de sa poche, confirmant ainsi que tous les membres du groupe en avaient un.

                      Qui plus est, après une série de tests, je peux vous assurer que les cristaux fonctionnent dans les dimensions de poche. Hélas, si l’intérieur n’en est pas une, ils nous seront inutiles : les cristaux ne peuvent pas servir à entrer ou sortir d’un bâtiment.


                      Bien qu’étrange, elle avait déjà observé cette règle durant les premiers jours où elle avait trouvé le sien. Geleerde enchaine par la suite avec une question logique : le droit de tuer.

                      La force létale est autorisée en cas d'extrême nécessité. Préservez la vie des enfants et des Wicked en priorité.


                      Par la suite, la soudaine prise d’initiative du Tractatus de Monstrum conforta Everlast dans ce qu’elle savait déjà : les Akers étaient plus à même de diriger. Certes, il fut rapidement joint par Geleerde, mais cela n’empêche qu’il fut le premier à se proposer en leader. Néanmoins, ne pouvant évaluer la réaction du grimoire, de ses pantins ou de l’émissaire du So’Rem face à d’éventuels sorts de protections, elle arrêta l’action en cours.

                      Négatif. J’ouvrirais la porte afin d’analyser ou de contrer toutes réponses hostiles. Il n’est pas utile d’épuiser immédiatement vos ressources.


                      ***

                      Everlast s’approche de la porte. Ses yeux se mettent alors à briller d’une lumière mauve et plusieurs sceaux et runes du même éclat apparaissent autour d’elle. Les habitués aux universités Akers reconnaissent un sort de compréhension de haut niveau, permettant d’analyser un élément pour en savoir sa nature. Au bout d’une demi-douzaine de minutes, le Stone Carver conclut :

                      La porte n'est pas verrouillée. Il n’y a aucune magie qui la protège. Cela devrait bien-...


                      Un bruit grinçant vint l’interrompre dans sa phrase. Il émane évidemment de la porte, qui vient de s’entrebâiller. Il est toutefois impossible d’y voir à l’intérieur : une profonde pénombre empêche d’y déceler le moindre relief. Seul un vent froid qui en sort indique que vous n'êtes pas face à un mur noir.

                      Que personne ne bouge.


                      Conseilla Everlast, très calmement. Elle attend quelques instants puis elle fit réapparaitre la lueur mauve dans ses yeux. Hélas les sceaux et runes n'ont pas le temps d'apparaître cette fois. La porte s’ouvre totalement et l’ombre s’y trouvant prend forme pour la projeter violemment de l’autre côté de la cour de la Maison. Parallèlement, coupant court à toute réaction de votre part, l’ombre vient vous happer et vous aspire à l'intérieur. Pour couronner le tout, la porte se ferme derrière vous, vous laissant ainsi seuls, tous les cinq, dans la Maison Slanghsters.




                      Mission Lore 1 d’Akerys : Naissance

                      Lorsque l’ombre vous lâche, vous vous retrouvez à quelques mètres de l’entrée. Au travers des différentes fenêtres entourant la porte, vous pouvez clairement voir et entendre les réactions d’Everlast qui se remet du coup qu’elle vient de recevoir. Cependant, aucune de vos actions ne lui est perceptible.

                      S’opposant à vos premières observations lorsque vous étiez à l’extérieur, l’endroit est moyennement éclairé, de sorte que le cycle nuit/jour soit imperceptible. Vous voyez distinctement autour de vous : un hall, entouré en son fond par deux escaliers menant au premier et seul étage. Si de part et d’autre vous distinguez deux couloirs, une pénombre illogique vous empêche d'en voir le contenu. Peut-être vous faut-il vous en approcher ? Quelque chose d’autre attire votre attention.

                      En face de l’entrée, pile en face de vous, entre les deux escaliers, il y a un comptoir. Sur ce comptoir, nombre de livres et de feuilles y sont étalés ; plusieurs pages sont d’ailleurs barbouillées de dessin d’enfant. Mais ce n’est pas ce qui étonne le plus, loin de là. Derrière le comptoir, une femme étrange vous observe.  La partie visible de son corps laisse deviner qu'elle porte une robe blanche, sale, vieille, mais pourtant élégante. Elle est très souriante. Trop peut-être ? Sa peau pâle dénotant avec ses yeux rouges, vous pouvez apercevoir des traces de mascaras sous ses yeux, indiquant le récent flot de larmes.

                      Enfin, vos équipements d’observation de magie noire s’affolent dès votre arrivée. Et pour cause : l’entièreté de la demeure - en tout cas de ce que vous avez sous les yeux - baigne dans la magie noire, rendant vos objets de détection inutiles. S’ajoutant au mystère ambiant, une voix incompréhensible, semblant provenir de toute la maison, marmonne de sombres phrases.

                      Que faites-vous à présent ?




                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :

                      » Aurora Everlast décide d’analyser la porte avant d’entrer, coupant les actions de Tractatus de Monstrum et de Geleerde

                      » La porte s’ouvre, Aurora Everlast est projetée de l’autre côté de la cour.

                      » Les 5 personnages restants sont attrapés par l’ombre qui les attire à l’intérieur, sans leur laisser le temps de réagir (ndlr, pas d’action possible de l’ouverture de la porte à l’arrivée à l’intérieur). L'ombre disparait après coup.

                      » Vous arrivez au hall de la Maison Slanghsters

                      » Vous pouvez voir et entendre ce qui se passe à l’extérieur, mais vous ne pouvez pas communiquer avec.

                      » Vous entendez une voix incompréhensible en bruit de fond. Elle semble venir de partout.

                      » Vous baignez dans la magie noire, rendant vos équipements d’observations inutiles (car ils en détectent partout).

                      » Une étrange femme vous regarde, derrière le comptoir d’accueil.


                      Actions possibles :

                      » Parler à la femme derrière le comptoir (Charisme ou Intelligence)
                      (bonus)La femme paraît facilement impressionnable : enlevez 10 au résultat de votre lancer de dé de Charisme ou d’Intelligence.

                      » Menacer la femme derrière le comptoir (Force ou Combat)
                      (malus)Votre témérité en zone inconnue est dangereuse : ajouter 5 au résultat de votre lancer de dé de Force ou Combat

                      » Explorer l’un des lieux cités dans l’Amorce (Perception)

                      » Autre (Compétence de votre choix




                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-akerys



                      Carte



                      Maison Slanghsters : rez-de-chaussée


                      Maison-Slanghtsers-1



                      Sysdé (Rappel)




                      L’utilisation du Sysdé débute à ce tour ! Voici un petit résumer de ce qu’il faudra faire à chaque tour.

                      » Lisez attentivement le poste du Birther, c’est l’Amorce. Une ou plusieurs problématiques y seront levées.

                      » Lorsque cela est possible, le MJ vous donnera les actions que vous pouvez réaliser, avec la compétence à utiliser pour le lancer de dé. Il peut aussi accorder des bonus ou des malus sur certains des choix qu'il propose.

                      » Écrivez vos postes qui détaillent vos intentions, mais n’indiquez pas si vous réussissez votre action.

                      » Rendez-vous sur le topic de jets de dé pour lancer un D100 dans la compétence de votre personnage que vous choisissez ou que le MJ vous impose. Vous pouvez utiliser un effet ou un item à ce moment (avant, pendant ou après un lancé de dé, suivant l’effet ou l’item).

                      » Lisez attentivement le prochain poste du Birther, il fait le bilan de vos actions et pose la ou les problématiques du tour suivant.

                      Le détail du Sysdé : Sysdé : Système de dé

                      Bonne mission à vous !

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Mission

                      「 Naissance 」


                      Mes explications ne semblaient clairement pas avoir suffit à Jason, mais je n'y pouvais rien. Sa paranoïa visible était plus ou moins justifié, donc je ne pouvais pas vraiment me permettre de mal le juger pour ça. Malgrès tout, je ne pouvais m'empêcher de penser que sa simple présence allait rendre mes actions bien plus limités. Le problème n'est pas que je n'ai pas envie de montrer mon visage, mais qu'il est utiliser par Val'Kako, et de par ce fait, il ne dois pas être révélée. Mes pouvoirs ne sont utile qu'à Void et mettrait Val'Kako en danger, donc il fallait garder mon visage cachait. Le problème quand on joue plusieurs personnes, c'est que souvent, on devient obliger de dissimuler des parts de soit. Mais bon, que pouvais-je faire d'autre ? De toute manière, Void n'étais qu'une fausse identité très temporaire, qui disparaitrait dès lors que je n'aurais plus le besoin de chercher Ithoutha. Donc, au final, je me fichais de l'avis qu'avait les autres de moi. Que je soit vue comme un héros ou le pire des connards, Void disparaitra avec sa réputation. Ceci dit, lorsque l'étrange femme me mis en garde quand au fait que les erreurs se payent et de faire attention de pas en commettre de nouvelle... Pour la première fois depuis longtemps, j’eus le cœur qui ce serra. Elle n'avais pas conscience de la vérité dans le mensonge que je venait de sortir. Les erreurs ont des conséquences... Mais que dire sur moi ? Devrais-je alors porter sur mes épaules les erreurs d'un homme pour qui je ne ressent pas la moindre amitié ? Tout ça parce que je suis sa création la plus avancée ? J'aurais souhaité une vie plus simple, sans monstres, sans danger, sans meurtres... Mais j'ai dut prendre sur moi les responsabilités de cette Calamité... Et à cause de cela, j'avais était forcée de faire de nouvelle erreurs, impossible à évité, impossible à ignorer, impossible à oublier...

                      Tu n'as aucunes idées de ce dont tu parles.

                      Mon ton étais froid, voir mauvais. Dans mes mots, on pouvais lire une forme de tristesse, de nostalgie et de colère. Oui, j'avais un peu brisé mon personnage, mais je n'y pouvais rien. Elle avait touché un point sensible sans le savoir.

                      Tandis que je me dirigeais vers la porte, le livre fit apparaitre une espèce de créature censé passer avant nous, suivie de la femme étrange, mais face à l'insistance d'Aurora, nous attendîmes tous devant la porte. Je n'en pensais pas plus de cette porte, si ce n'est qu'elle était massive. J'attendais juste que notre commenditaire ai finie d'analyser la porte pour décider de ma prochaine action. Soudain, Aurora sembla aux aguets et en quelques instant, je compris pourquoi, sans pouvoir rien n'y faire. La porte s'entrebailla, montrant une forme d'ombre étrange, incompréhensible... Mais alors que Aurora nous ordonna de reculer, mon capteur s'affola... Trop tard. L'ombre vint me saisir et m'absorber sans que je ne puisse rien y faire. Je me retrouvé, impuissant, absorber dans la maison.

                      Je fut le premier à sortir des ténèbre et apercevoir ce lieu. Peut-être était-ce lié à une affinité entre la magie noire et celle du vide ? Peut m'importait. Un rapide coup d’œil me permit de saisir l'essentiel. Un hall, avec des escalier et des couloirs... mais surtout une personne à l’accueil. Tout semblait indiquer une forme de malêtre chez cette femme. Qu'elle soit manipuler ou une sorcière nouvellement formé, elle semblait pour l'instant passive, malgré un sourire déroutant. De part la similaritée avec mon propre pouvoir, je n'étais aps si désorienté, ce qui me permis immédiatement de me poser la question de comment nous sortir de ce pétrin. Et si... Mon idée était un peu folle, surtout vue mes alliés, mais je pouvais le tenter. Dans le pire des cas, je n'aurais qu'a utiliser la force pour m'en sortir. Mais pour l'instant, tant que j'ai le bénéfice du toute de mon côté, autant en profité pour lancer un plan dangereux, mais qui pourrait portait de beau fruits. Ignorant totalement mes compagnon, je m’époussetais un peu et commençais alors le plan le plus hasardeux de mon existence.

                      Hum... Qu'elle entré ridiculement complexe.

                      Mon ton était très calme, voir dominateur. Mes bras, croisée dans mon dos, indiqué une forme de supériorité hiérarchique, comme si j'étais là de mon plein grès, même si un léger agacement était perceptible. Malgrès le fait que j’eus était surpris par les ténèbres de ces ombres, mon Cœur du Vide m'avait permis de regagner mon calme. Ça plus le fait que j'étais passé particulièrement facilement à travers les ombres donnaient du crédit à mon bluff. Je m'approchais alors, d'une démarche sure, comme si ce lieu m'appartenait, vers le comptoir.

                      Non seulement vous me faites attendre, mais en plus vous osez me manquez de respect en ne me donnant pas le moyen de rentrer de mon plein grès ? La proposition de vos maitres à intérêt à être alléchante, ou sinon, je laisserais moi-même rentrer les Jewelers en ces lieux !

                      C'était extrêmement dangereux. Une seul erreur dans mon bluff me ferait perdre toute crédibilité et le détruirais... Mais d'un autre côté, je n'avais plus le choix. Toujours sur un ton impérieux, je continuais.

                      Me demandez de me rencontrez est une chose, mais dans un lieux cerner par les Jewelers ? Avez-vous la moindre idée des efforts que j'ai dut déployer pour manipuler Aurora ? Ou le temps que ça m'a pris pour faire de ces idiots mes serviteurs ? J’attends des explications de vos maitres. Et je les souhaite prestement.

                      C'est là que mon plan était le plus faible. Les autres. Jason en particulier. Il semblait être impulsif et manquer de diplomatie, ce qui était un très gros bémol pour mon idée. S'il n'étais pas encadré par ses partenaires, alors non seulement ma crédibilité auprès de cette femme serait réduite à Néant, autant le groupe n'aurais plus de raison de me faire confiance, voyant la facilité avec laquelle je suis capable de "changer de camps". Pour essayer de les mettre en confiance... plus ou moins, je tournais mon regard quand je parlais d'eux, et je fis en sorte que le sort de ma capuche rende mes yeux visible, juste pour qu'il voit qu'ils était remplie de détermination. De plus, je croisé mon index et mon majeur gauche, habitude de mon monde pour demander à quelqu'un de te faire confiance.

                      Ne me faite pas patienter, à part si vous désirez être punie pour votre manque de coopération ! Je suis sur que vos maitre ne voudrez pas que vous les représentiez aussi mal.

                      encore une fois, tout mon bluff ce basait sur le fait qu'elle ne soit qu'une des membres du personnel manipuler, qu'elle ne sache rien des plans de ses supérieurs, et qu'elle est au moins deux supérieurs. Sans ça, mon bluff était percé de trou dangereux. Mais je me devais de le tenter. Si ça nous permet d'atteindre directement la source du problème et la contenir, je suis prêt à me mettre le plus en danger possible. Il ne restait plus à espérer que la chance fut de mon côté.
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas