REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le deal à ne pas rater :
                      Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
                      12.90 €
                      Voir le deal

                      Mission Lore - Naissance

                      Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Mission Lore - Naissance」
                      Leurs petits échanges devaient faire Aurora se demander si l’entrée s’était transformée en cours de récré. Manifestement le trio ne pouvait se trouver dans la même pièce sans s’envoyer quelques politesses. La réplique de Jason fit pouffer Dahlia. Que la louve ait encore fait des siennes n’aurait rien d’étonnant. Les trois troubles fêtes savaient cependant retrouver leur sérieux dès que la situation l’exigeait. La brune jeta un œil au pantin baissant les yeux et secoua la tête, il allait falloir qu’il s’endurcisse celui-là. Elle haussa un sourcil en voyant que Tractie avait oublié le prénom du corbeau, fait étonnant étant donné que ce dernier adorait se faire remarquer.

                      Lorsque Geleerde adressa un mot au masqué, la Zephyrienne le fixa pendant quelques secondes. Il lui manquait un bout de l’histoire, elle aurait mieux fait de prendre des notes sur le livre ambulant, cela aurait été une bonne utilisation de sa fonction d’origine. L’ambiance n’était pas au beau fixe, la remarque ne plut absolument pas à Void et la soldat laissa échapper un soupire. Dahlia pu noter cependant un changement dans le ton de l’inconnu. L’hybride avait le chic pour toucher juste quand il s’agissait... De flairer là où ne pas mettre les pieds pour le faire quand même ?

                      Heureusement la commandante reprit vite la parole et les choses n’eurent pas le temps de s’envenimer. Les réponses qu’elle apporta semblait avoir fait oublier le masqué à Jason pendant quelques instants. En effet la présence de magies dimensionnelles n’étaient pas à exclure, malheureusement ils n’avaient certainement aucun moyen de savoir s’il y en avait en place sans entrer à l’intérieur... Le caractère probable de la présence d’un tel mécanisme n’étant pas à négliger, Dahlia attendait la réponse de l’Aker avec intérêt. Mais du coin de l’oeil elle vit le pantin se rapprocher du Terranien et lui tapoter l’épaule...

                      Ce livre aimait décidément s’attirer des ennuis. La sacrifiée leva les yeux au ciel, sachant déjà que ce qui allait suivre allait ruiner d’autant plus le moral fragile de Tractie. Son attention fut de nouveau tournée vers l’Everlast, aussi puissante que son aura le présageait. Ils pourraient au moins avoir une chance de sortir du pétrin avec leur cristaux si besoin, du moins, en théorie, nul ne connaissait les limites des téléporteurs.

                      Le Tractatus de Monstrum se révéla par ailleurs plus vaillant que Dahlia ne l’aurait cru, se proposant en première ligne à l’entrée du foyer, suivi de Geleerde. La permission de tuer en cas d’extrême nécessité n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd, ils n’hésiteraient pas, c’étaient certain.

                      Assez parlé, il était temps de commencer. Malgré la proposition des deux téméraires, la Stone Carver prit la tête et leur montrait un aperçu de ses capacités. Dahlia reçu le message privé de Jason mais n’esquissa aucune réaction, gardant juste l’idée dans un coin de sa tête, en attendant d’avoir plus d’éléments tangibles pour se méfier de Void.

                      Les choses s’enchaînèrent sans crier gare, la porte s’ouvrit subitement, une ombre projeta l’Aker de l’autre côté de la cour puis s’en pris à eux, les attirant de force à l’intérieur sans aucun moyen de riposte !

                      Le hall était immense, pourvu de deux escaliers menant à un étage supérieur. Dahlia chercha Jason des yeux, s’assurant qu’il n’avait pas été emmené ailleurs, ils étaient tous là. Qui les avait tiré de force de cette manière ? Étaient-ils observés depuis le début ? Ca en avait tout l’air. Dahlia cru avoir la réponse à sa question en remarquant la silhouette derrière le comptoir au centre des escaliers. Son sourire était malsain et ses yeux rouges n’arrangeaient rien, contrastant avec sa pâleur cadavérique. Pour ne rien arranger, les équipement donnés par Aurora étaient devenu obsolète, la Maison était elle-même entourée de magie noire.


                      « C’est quoi cette voix... » Murmura Dahlia qui ne voyait pas d’où elle pouvait provenir.

                      Avant même que qui que ce soit ne lui réponde, l’homme masqué pris la parole. Qu’est-ce qu’il foutait ? La brune écoutait le discours de Void, plissant des yeux, il jouait avec le feu. Il ne fallu cependant pas longtemps à Dahlia pour comprendre que c’était plutôt un coup de poker. Premièrement c’était bien trop gros pour être crédible, s’il avait réellement été contre eux, il aurait attendu qu’ils s’enfoncent un peu plus dans la mélasse avant de le révéler. Car s’ils ne pouvaient pas sortir, rien ne les empêchait de lui régler son compte. Dahlia ne doutait pas que ses coéquipiers seraient assez malins pour voir la supercherie également. Il valait mieux pour Void, Jason l'ayant déjà dans le collimateur.

                      Son discours ne pouvait simplement pas être vrai, un partisan de ceux qui tiraient les ficelles serait resté dans l’ombre et n’aurait pas pris la décision de rentrer en ces lieux avec eux... Une chance que l’homme sans visage ait de progrès à faire en matière de bluff, dans le cas contraire, Dahlia n’aurait pas donné cher de sa peau. Voir son index et son majeur croisés, ne l’alerta pas le moins du monde, la combattante n’avait aucune idée de la signification de ce geste, était-il même conscient ? L’Egyptienne se tourna vers se coéquipiers, chuchotant.

                      « Dans le genre gros appât... Je vais voir le couloir de droite... Fais pas de vagues toi. » Termina-elle en fixant Jason.

                      Oui, Dahlia comptait parfaitement se servir de la diversion de Void pour explorer les lieux. Après tout s’il était assez grand pour tenter un coup pareil, il devait avoir de quoi se sortir du pétrin en cas d’échec. Dans le contraire eh bien... Il pourrait toujours se cacher intégralement sous sa capuche, tiens.

                      Discrètement pour ne pas attirer l’attention, la sous-fifre se rapprocha du couloir, une pénombre étrange empêchait d’y voir quelque chose de loin. Elle espérait trouver quelque chose qui pourrait les guider dans cet endroit.




                      Mission Lore - Naissance - Page 2 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Oh qu’il détestait ce qu’il venait d’entendre. Permission de tuer ? Demande légitime pour tout le monde ici mais lui ? Bien entendu, ce n’était clairement pas dans sa nature d’exécuter qui que se soit mais s’il devait le faire, comment pourrait-il se le justifier ? Tout le monde tient à sa vie ici, lui aussi mais il était un livre. Dans son esprit, cela voulait dire qu’il avait une bien plus grande chance de survie sur les autres. Petite cible, animé d’une magie que lui-même ne saisissait pas toute la complexité et le potentiel … C’était peut-être idiot, mais le fait qu’il soit déjà mort lui faisait se demander s’il avait le droit de tuer qui que se soit, même dans les pires circonstances. Après tout, peut-être que tout irait bien pour lui s’il devait mourir à nouveau ? Même s’il en doutait. C’était ce genre de question qui le hantait la nuit.

                      Mais alors qu’il s’avançait vers la porte d’entrée, les deux pantins s’arrêtèrent lorsque Geleerde se présenta à ses cotés pour être aussi en première ligne. Le pantin de sa défunte épouse pencha un peu la tête vers l’avant alors que sa main libre venait rencontrer son front.

                      « Geleerde … Si je vais devant … C’est pour vous. » Elle ne semblait pas avoir comprit le but de son sacrifice, pour ainsi dire. Mais en même temps, pour avoir trainé un peu avec la louve, son pantin finit par hausser un peu les épaules et secouer la tête. « Mais c’est … Pas la peine … De discuter, pas vrai ? » Elle n’allait certainement simplement l’écouter et le laisser faire. Lorsqu’elle l’avait dans la tête, elle ne l’avait pas ailleurs.

                      Cependant, avant que les deux ne puissent entrer, Aurora s’interposa et insista pour passer devant afin de s’assurer que la porte n’était pas piégée. D’accord. Est-ce que quelqu’un ici avait comprit qu’il était là pour ça ? Est-ce que quelqu’un a comprit les mots qu’il a si difficilement prononcés ? Bien entendu, il ne s’interposa pas et la laissa passer en silence, observant simplement la supérieur des Jewelers … Mais il n’en était pas moins blasé à l’intérieur. De ce fait, les deux pantins et le livre attendirent sur le coté de la porte d’entrée, laissant Aurora faire ce qu’elle avait à faire, les mains sur les hanches en signe d’agacement visible … Ou du moins, aussi agacé que des pantins sans réels expressions pouvaient sembler.

                      Il cessa cependant d’être boudeur lorsque la Jeweler leur ordonna de ne plus bouger et il devint à la place en alerte… Cependant, avant que quoi se soit puisse être fait, Aurora se retrouva violemment propulsée en arrière. Par réflexe, le grimoire envoya son second pantin s’élancer pour essayer de l’attraper et amortir sa chute mais il s’écrasa à la place misérablement au sol, quelque chose le retenant de réellement s’élancer… Et l’instant d’après, les ombres s’emparèrent d’eux tous pour les aspirer dans la porte d’entrée.

                      Lorsqu’il reprit conscience, il ne vit que l’obscurité. Tout était noir. Etait-il dans le vide ? Le néant ? Etait-il mort à nouveau ? Peut-importe à quel point il scrutait les environs, pas l’ombre d’une lumière … Il eut un moment de panique jusqu’à ce que … Son pantin ne vienne le ramasser. Ah. Non. Il avait juste la couverture contre le sol, en fait. Donc il fixait le plancher … Il se fit une notre à lui-même, ne parler de cet instant à personne. Le pantin de sa femme ainsi que le chevalier d’Aster se redressèrent sur leur jambe, ajustant un peu leur tenue. Les pages dans le grimoire s’affolèrent, lui donnant une sensation très inconfortable. Ça puait la magie noire de partout, ce qui rendait un peu leur outillage inutile. Un coup d’œil rapide autour d’eux et la voix féminine du bouquin se fit entendre.

                      « Tout le monde … Va bien ? … »

                      Dahlia en tout cas semblait bien aller et questionnait les voix que tout le monde semblait entendre. Cependant, il n’avait pas de réponse à cette question… Tout ce qu’il pouvait faire désormais était de fixer la dame dans le hall. Car oui, celle-ci avait rapidement capté son attention, plus que n’importe quoi d’autre. Elle était … Elle avait … Il … Ne savait pas trop quoi dire pour la décrire. Un charme exotique, peut-être ? Il était prêt à se retourner vers les autres pour demander quoi faire mais le fameux void le précéda dans … Un sacré délire. Il écouta pendant un moment en le suivant lentement, analysant son jeu. Et le jeu qu’il jouait … Etait bien idiot. D’où peut-il affirmer tout ce qu’il affirme sans le moindre indice derrière ? Il y avait tellement de détails qui faisaient tâche !

                      Avant qu’il ne puisse écouter toute la tirade de Void, il se tourna vers Dahlia qui exposa ce qu’elle allait faire et de ce fait, il exposa lui aussi son « plan »… Qui n’en était pas vraiment un, plus une réaction d’urgence. « Je vais … Empêcher qu’on paie … Les pots cassés. »

                      Pourquoi LUI devait faire ça ? Il n’était pas la personne la plus éloquente ici. Peut-être pas la plus habile dans ses tournures de phrases et dans la façon de dissiper les mal entendu, surtout vu son mode de communication actuel. Alors oui, pourquoi lui allait le faire ? Pour une simple raison qui aurait l’air bien ridicule pour l’assemblée s’il le disait … Cette dame avait bien évidement besoin d’aide. Même s’il était à peu près sincère lorsqu’il se disait que cette personne avait un charme exotique, il était évident qu’elle avait été scarifiée et qu’elle en avait souffert. Ce sourire, elle a du le gagner dans la souffrance. Le maquillage coulant voulait tout dire également. Les yeux rouges ? Peu courant. Peut-être les signes d’un control mental. Il fallait aider cette dame et ce n’était pas le bluff pas assez cuit de l’autre qui allait l’aider ! Car oui, bien entendu qu’il bluffait. Un vrai mage noir avec la prestance qu’il voulait se donner n’aurait pas du tout agit ainsi. Les mages noirs ne jouent pas de jeu. Ils ne s’infiltrent pas chez les jewelers pour accéder à un endroit. Ils n’oublient pas les rendez-vous qu’ils posent. Le Tractatus de Monstrum n’avait pas besoin de voir le petit signe de l’homme encapuchonner pour comprendre qu’il crachait du mensonge à tour de bras.

                      Alors, le pantin féminin vint poser une main sur l’épaule de Void. « L’idiot … Voudrait dire un mot … A cette pauvre âme … ‘Maitre’. » Ce dernier mot était prononcé sur un ton un peu sarcastique, tirant un peu sur l’épaule pour le faire reculer. Peut-être avait-il condamné les efforts de Void ainsi mais ceux-ci allaient être en vain de toute façon ! « C’est une victime … Probablement envoutée … Ou au moins souffreteuse. Regardez la. Elle ne peut ... Rien faire pour vous.»

                      La magie noire avait dans son arsenal de mauvais coups la manipulation mentale ou même la manipulation d’âme. Si le Tractatus de Monstrum n’était pas très expérimenté dans le contrôle mental, il était au moins un expert de la manipulation d’âme. Avouer ceci tout haut cependant lui assurerait d’être éliminé sur le champ d’après les Jewelers, c’est pour cela qu’il n’expliqua pas ce qu’il allait faire… Il prit alors la place de Void au premier plan et le pantin de sa femme présenta le grimoire, les mains jointes en dessus du livre pour qu’il soit bien visible.

                      « Bonjour … Je suis … Le Tractatus de Monstrum. » Peut-être que cette simple affirmation allait faire réagir la personne. Il était sensé, après tout, être une sorte de sauveur. Peut-être que le mot était un peu fort, mais il était sensé détenir de nombreux secrets, certains disaient même capable de sauver tout le monde de l’Ainé. « Vous semblez … Souffrir ? Vous semblez … Triste ? Ce qui vous … Arrive … C’est terrible.»

                      Les mots prononcés d’une voix féminine et douce tentaient de percer les barrières et parler directement à son âme. Sa gentillesse et peut-être sa naïveté faisait qu’il voulait sincèrement aider cette personne, espérant que cette émotion transparaisse à travers ses mots et son sort. Oui, car un sort était bien à l’œuvre ici. Un flux invisible liait le bouquin et la personne. Tout comme le livre avait aspiré son âme, celui-ci sembla essayer la même chose mais étant déjà habité par une âme, ce n’était qu’une fenêtre qui s’était ouverte.

                      « Je souhaite … Vous aider. Mais pour cela … Pouvez-vous nous … Renseigner ? Pouvez-vous … Nous dire quoi que… Se soit sur … Ce qui se passe ? » Il espérait pouvoir parler sincèrement avec cette personne. Si elle était sous l’emprise de quelqu’un, peut-être que sa volonté propre allait lutter un instant contre le contrôle et faire ressortir la vrai personne. Si elle n’était pas contrôlée ? Alors la mettre assez en confiance pour qu’elle parle librement et ne pas craindre le courroux des mages noir. « On va mettre fin … A tout cela … C’est une promesse. »
                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Felix, Jason, Dahlia et Tractatus de Monstrum


                      Mission Lore - Akerys
                      Naissance



                      Mission Lore - Naissance - Page 2 Gel1210




                      Pousser le monde dans leur retranchement. Parler avec franchise. Énumérer des faits, puis observer. Tel était la manie de l'hybride depuis toujours. Certains diront qu'elle n'est qu'une provocatrice de seconde zone. D'autres affirmeront qu'elle ne sait pas tenir sa langue ou ne réfléchit pas assez. Mais la louve avait l'habitude. À force d'observation, d'analyse, elle savait que la nature de l'Homme le pousserait à agir d'une manière ou d'une autre face à la véracité d'un propos. C'est en partie pour cela qu'elle n'hésitait pas à dire le fond de sa pensée. Pour constater ce dont ils étaient capables. Fureur, colère, haine. Tristesse, agonie, inquiétude. Peur, doute, appréhension. En fonction de la réaction de son interlocuteur, elle pouvait se faire une idée de ce qu'il était. Si elle pouvait compter sur lui. S'il méritait qu'on prenne le temps de le connaître... Ou s'il devait être éliminé.


                      Void ne manqua bien entendu pas à la règle. Et sa réponse fut plus que satisfaisante. Aucune idée de ce dont elle parlait ? La bonne affaire. Ni elle, ni lui, ne savait. Ils ne se connaissaient pas, et encore moins leur passif respectif. Mais à l'évocation de l'erreur de jeunesse qu'il prétendait avoir commis, l'indomptable avait posé le doigt sur une plaie encore ouverte dans l'âme de l'étranger. Il ne pouvait donc se reprocher qu'à lui-même d'avoir pris trop à cœur les derniers mots de la louve. Elle avait énuméré un simple fait, une simple vérité. Des erreurs ? La louve en avait déjà bien trop commises. Des regrets ? Geleerde en traînait derrière elle des carcasses entières. Alors, non. Void n'avait aucune idée non plus de quoi il parlait.


                      Cependant, et derrière toute cette tension palpable, la louve appréciait intérieurement la réponse de Void. Non qu'elle en jubilait. Elle était simplement satisfaite qu'il est daigné briser sa coquille durant un instant. Prouvant ainsi qu'il méritait qu'on s'attarde sur ses actions, son passé et ses sacrifices. Peut-être qu'un jour ils auraient l'occasion de converser, de mieux apprendre de l'autre. Mais ce temps n'était pas encore venu.


                      * * *


                      Le Tractatus de Monstrum ne semblait pas avoir apprécié l'assistance de la louve afin d'ouvrir la porte. D'un haussement de sourcil et d'un regard perçant, elle porta son attention vers lui avant de prononcer d'une voix grave :


                      — Pourquoi me poses-tu la question, alors que tu as déjà ta réponse.



                      Oui. Geleerde ne comptait pas rester derrière. Oui. Les pantins du Tractatus de Monstrum ne craignait rien. Mais Geleerde n'était pas faite de chair et de sang comme on pouvait le prétendre d'un personne normale. Elle n'était pas une humaine fragile, fébrile, pouvant se briser en un instant. Elle ne pouvait pas non plus agir autrement. Être en première ligne était sa seule option. Si elle ne pouvait concrètement pas mourir, elle devait souffrir. Inlassablement. Continuellement. Bénie d'une malédiction qu'elle ne pouvait se défaire et accepter ce qu'elle devrait supporter... Car La Brume devait être nourrie et que son appétit n'était pas prêt de s'arrêter.


                      Évidemment, tout ne se passa pas comme prévu. Aurora donna l'ordre de la laisser faire, ce à quoi la louve accepta sans réellement rechigner. Après tout, la Stone Carver était la mieux à même de détecter et manipuler la magie. Le temps qu'elle enclenche ses sortilèges, la louve jeta un œil à sa HOPEWatch pour lire le message de Jason sans pour autant changer d'expression. Elle n'était plus là pour jouer la provocatrice de service ou à prêter ses sourires carnassiers aux autres. Elle était redevenue la Trompeuse de Mort, celle qui n'avait qu'un objectif : finir cette mission.


                      Très vite, la situation dérapa et elle fut happée comme tous les autres. Partiellement sonnée, Geleerde porta sa main en direction de son front, reprenant rapidement son équilibre pour ensuite regarder le reste du groupe. Everlast maintenant hors-jeu, la louve poussa un discret soupir : tant mieux. Avec elle en moins, l'hybride n'aurait pas à se surveiller quant à l'utilisation de ses capacités pouvant faire songer à de la magie noire.


                      Observant en détails le hall d'entrée, son regard s'attarda vers l'étrange femme à l'accueil. Si sa tenue ne permettait pas de savoir concrètement si elle faisait partie du personnel ou non, son bien curieux sourire et son regard flamboyant ne donnait clairement pas envie de plus la connaître. Par la suite, ce fut Void qui tenta une première approche : un brin surprise, la louve comprit très vite qu'il bluffait. Ne cherchant donc pas à l'entraver dans sa tentative, Geleerde resta muette et observatrice, prête à agir si les choses n'allaient pas dans son sens.


                      En revanche, elle eu bien plus de mal à se contenir lorsqu'elle entendit les propos du Tractatus de Monstrum. L'aider ? Qu'elle les renseigne ? En réaction, les muscles de son dos se bandèrent pendant qu'elle restait toujours à l'arrière du groupe. Elle ne pouvait toutefois pas lui en vouloir d'être animé d'un profond désir d'aider son prochain, mais sa gentillesse incarnée pouvait très vite être un frein quant à la bonne réussite de cette mission.


                      Un rapide regard vers Dahlia qui partait en exploration, Geleerde quant à elle se décida à analyser les divers livres posés sur le comptoir. L'idée d'explorer l'étage était tentante, mais ils ne devaient pas se séparer. De plus, avec la présence de cette femme étrange avec eux, la louve se devait d'être méfiante. Aux côtés de Void et du Tractatus, elle garda donc un œil sur elle, prête à dégainer le collier pour la mettre en état de stase, si nécessaire.  



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Jason
                      groupe

                      MISSION ALPHA: NAISSANCE

                      feat.Geleerde, Tractie, Dahlia, Felix & Jason

                       

                      Lorsque le bouquin vint lui tapoter l'épaule pour lui "expliquer" le principe de la magie, le brun le fixa d'un air un peu blasé signifiant clairement "tu me prends pour un abruti, en fait ?". Il aurait pu lui répondre qu'il savait déjà tout cela, mais il savait aussi que Tractie avait un côté "enfant", naïf, et qu'il ne lui voulait pas de mal. Il se contenta donc de lui sourire doucement. Ils ne s'étaient pas compris. Et bien que la maison soit protégée par la magie... Cela n'expliquait pas comment autant de personnes entraient sans ressortir de là. Et à moins qu'il ne se trompe, la soudaine lueur d'intérêt à son égard de la part d'Everlast signifiait qu'il n'était pas le seul à soupçonner que le magie dimensionnelle puisse jouer un rôle dans toute cette histoire. Néanmoins, ce n'était ni le lieu, ni le moment pour avoir ce genre de débat...

                      Bien qu'il ait conservé son expression de marbre, le Corbeau avait été surpris que la Louve demande s'ils étaient autorisés à tuer. Pour lui, la question ne se posait même pas. Ils étaient probablement envoyés au coeur d'un nid de magie noire. Il n'était pas prêt à sacrifier sa vie pour une misérable mission d'intérêt général qu'on lui avait ordonné d'accomplir. Si sa vie ou celle de Dahlia venaient à être menacées, il ferait ce qu'il devrait faire, que ses supérieurs l'aient validé ou non. Et s'il n'étaient pas contents, ils se trouveraient d'autres petits soldats pour faire leur sale boulot la prochaine fois...

                      Cigarette à la bouche, le brun s'avança aux côtés de Dahlia vers la porte lorsque la cheffe des Jewelers insista pour passer devant. Cela convenait très bien au Traqueur. Après tout, si l'entrée venait à être piégée, qui de mieux qu'elle pour détecter et désamorcer un piège magique, n'est ce pas ?
                      Du moins, c'est ce qu'il pensait... Car très vite, la situation dérapa. Par réflexe, Jason entoura Dahlia de ses bras lorsque le sort étrange les enveloppa, tel une vague, et ce fut le trou noir.

                      Le ténébreux se réveilla alors au fond de la grande salle, et son premier réflexe fut de chercher son amie des yeux. Il entendit alors sa voix et vit au passage Void passer devant lui sans le voir. Intrigué, il se redressa lentement tout en l'observant, et nota soudainement la présence de cette étrange femme derrière le comptoir...

                      A cet instant, sa HopeWatch se déplia et devant son oeil gauche, les données de magie noire s'affichèrent, crevant le plafond. Il soupira alors avant de replier sa visière: elle lui serait inutile: ils baignaient dans la magie noire là dedans, et ils avaient perdu Aurora. Tout ça commençait merveilleusement bien...

                      Son regard s'intéressa alors à nouveau à Void, qui tentait quelque chose... d'étrange. Plissant les yeux dans un premier temps, surtout quand le mot "idiots" fut prononcé, Jason finit par comprendre les intentions derrière les paroles. Mais il ne comprit pas bien où il voulait en venir. En observant à nouveau la femme, il était persuadé qu'elle était littéralement pleine de magie noire. Il la vit aussitôt comme un zombie, probablement une menace. Et il n'était pas certain que son cerveau soit encore en état de comprendre le moindre bluff, au vu de l'état de son visage. Mais peut être avait il tort...

                      Il vit au passage Dahlia s'éloigner discrètement sur le côté, probablement en quête d'exploration, tout en lui disant de ne pas faire de vagues. Il l'aurait bien suivie, mais il avait trop vu de films d'horreur basés sur le concept de séparer les héros et de les tuer un par un pour tomber dans le panneau. Il se contenta donc de tâcher de garder tout le monde dans sa ligne de mire. Il resta donc au fond de la salle, d'où il pouvait à la fois surveiller le couloir dans lequel la Zéphyrienne s'était engouffrée, ceux qui flirtaient avec la zombie à la réception, et la louve qui se découvrait des talents de bibliothécaire...

                      Discrètement, il glissa sa main droite dans sa veste, et ses doigts se refermèrent autour de la crosse de son Dominator. Néanmoins, il ne dégaina pas pour autant, préférant donner une chance à la tentative de diversion du nouveau. Cependant... Tractie n'en fit pas de même: il s'avança jusqu'à l'inconnue, et lui proposa littéralement son aide sous l'oeil sidéré d'Ashfield. Sur ses gardes, il observa attentivement le livre magique se laisser guider par sa naïveté. Et si dans d'autres circonstances, cela pouvait être drôle, ici, en zone hostile, le ténébreux n'était plus du tout amusé... A quoi jouait il, exactement ?!

                      Malgré tout, il resta immobile au fond de la pièce, à écouter la conversation tout en observant le moindre de leurs gestes. Convaincu par avance que ça ne fonctionnerait pas, il voulait tout de même voir si le Monstrum n'avait pas lui aussi une idée derrière la tête. Mais à mesure que les secondes passaient, un mauvais pressentiment envahissait le Traqueur. Ses doigts se renforcèrent alors autour de son arme: il s'attendait de plus en plus à ce que la situation ne dégénère dans les secondes à venir. Mais si jamais l'inconnue se montrait agressive, il serait prêt à l'intercepter...



                      Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Naissance
                      Mission Lore - Akerys
                      image d'entête




                      Quatrième tour





                      Void cherche à tromper la femme. Jouant de culot, il essaye de lui soutirer des informations ou mieux, une action de sa part. Mais elle perd très vite son sourire, pour trouver un visage sinistre. L’espace d’un instant, Void peut sentir une violente hostilité en elle, mais avant qu’il ne puisse se mettre convenablement sur ses gardes, son visage déformé s’étire de nouveau dans “la joie”, montrant ainsi sa dentition pointue et son sourire carnassier. Tout sentiment négatif semble aussi avoir disparu d’elle. Elle t’adresse alors la parole, d’une voix tremblante, lente et à peine audible.

                      Je n’ai pas bien compris... votre demande… Si vous voulez parler... à madame la directrice... elle devrait être... dans son... bureau... à... l’étage... à.. cette.. heure… ci.


                      Le Tractatus de Monstrum arrive alors, proposant de l’aide. La femme dévisage alors le pantin féminin quelques secondes. Elle tique de l’oeil de temps à autre, montrant qu’elle ne comprend pas ce qu’elle a devant elle, avant d’arrêter et de poser les yeux sur le grimoire. Comme soulagée, elle répond :

                      Il ne se passe… rien. Un jour… normal… Ici.


                      @Dahlia Gardilho (réussite)


                      Profitant de la (terrible) distraction de Void et de Tractatus, Dahlia se rapproche du couloir droit. En y faisant face et malgré la pénombre, elle peut distinctement identifier deux portes fermées du côté droit et une autre au milieu du côté gauche. Le fond du couloir n’est qu’un mur, où trône une peinture de mauvais goût représentant un accouchement.

                      La Carte a été mis à jour


                      @Geleerde (réussite)


                      Geleerde s’avance à son tour vers le comptoir, ne manquant pas d’attirer l’attention de la femme s’y trouvant. Sans bouger, ses yeux se tournent rapidement vers l’ancienne Agent de HOPE. Le plus troublant là-dedans fut que ses deux globes oculaires ne firent pas le mouvement en même temps.

                      Plusieurs dessins d’enfants sont dispersés sur le comptoir. Rapidement, Geleerde perçoit un thème régulier dans ses gribouillages : des personnes, enfants, adultes ou autres, autour de quelque chose. Dépendant du dessinateur en herbe, cette chose est soit une boule, soit un visage affichant différentes émotions.

                      @Jason (réussite)


                      À l'affût, Jason reste en retrait pour surveiller la situation. La femme derrière le comptoir remarque que tu prends ton arme, son léger mouvement de recul indique que tu la mets mal à l’aise.

                      Cette action entraine un bonus pour le prochain tour. Plus de détail dans la partie “Actions possibles”.


                      Général


                      Vous voilà à l’intérieur de la Maison Slanghsters. Votre première rencontre avec une personne s’y trouvant est atypique, et, même si l’endroit baigne dans la magie noire, rien de sordide n’est encore arrivé.

                      Si vous regardez par la fenêtre, vous pouvez apercevoir qu'Everlast est en train d'appeler des renforts.

                      Au cours de vos actions, vous finissez par remarquer deux choses : sur le comptoir en face de la femme, une plaque gravée où il est écrit “Mieltyz” semble indiquer son prénom ; entre les deux escaliers au fond du hall, un gigantesque tableau vous fixe au travers de l’énorme oeil y étant peint. À cause d’une illusion d’optique, son regard semble vous suivre où que vous soyez. Mais n’est-ce vraiment qu’une illusion ? Car dans ce cas, comment expliquer que lorsque Dahlia repose les yeux sur le tableau du couloir, elle y voit à la place, une version miniature de la peinture trouvant dans le hall ?

                      La voix indescriptible en arrière-plan ne cesse pas. La dénommée Mieltyr se met alors à vous regarder, un à un. D’une voix aussi troublante et tremblante que précédemment, elle adresse à qui veut l’entendre.

                      Vous… Êtes là pour… Une... chambre ?


                      Sa tête s’incline alors dans un angle droit parfait.

                      Je vois que certain d’entre.. vous ne... peuvent... pas porter... la... vie...


                      Son sourire s’efface alors progressivement. Baissant encore plus la voix, elle se met alors à se balancer graduellement d’avant en arrière.

                      C’est normal. C’est normal. C’est normal. Nous… avons de… la chance… Remercions-là… Remercions-là… C’est normal. C’est normal. Remercions-là… Remercions-là… C’est normal. C’est normal. Remercions-là… Remercions-là…


                      Augmentant sa vitesse de balancement, elle continue de répéter ces derniers mots jusqu’à ce que sa tête ne vienne heurter le comptoir. Elle y laissa quelques instants sa face avant de se redresser et de continuer.

                      Combien de chambre... voulez.. vous ?





                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :


                      » La femme s’appelle Mieltyr et elle est bizarre.

                      » Elle prend Void et Tractatus pour des fous

                      » Elle vous apprend que la directrice de l’établissement se trouve dans son bureau, à l’étage

                      » Elle remarque qu’il faut s’adresser au grimoire et non au pantin de Tractatus

                      » La carte a été mise à jour grâce aux actions de Dahlia

                      » Si Dahlia regarde une nouvelle fois le tableau au fond du couloir, elle y verra la peinture se trouvant dans le hall à la place

                      » Geleerde découvre un thème récurrent dans les dessins sur le comptoir : des personnes, de tout âge, entourant une mystérieuse entité

                      » Jason reste aux aguets, assurant la sécurité de tous ceux se trouvant dans son champ de vision




                      Actions possibles :



                      Sécurité : Tant que vous restez dans le champ de vision de Jason (appréciation laissée au MJ), vous êtes en sécurité. Vous obtenez un bonus de 5 sur vos jets de dé pour ce tour.
                      Jason obtient un bonus de 5 supplémentaire s’il lance un dé de Perception, Réactivité ou de Combat.


                      »  Continuez de discuter avec Mielyr (Charisme ou Intelligence)
                      (malus)Pour Void, Tractatus et Jason : votre présence l’indispose. Ajoutez 10 au résultat de votre lancer de dé de Charisme ou d’Intelligence.

                      » Menacer Mielyr (Force ou Combat)
                      (bonus)Pour Void, Tractatus et Jason : vous l’intimidez déjà. Enlevez 10 au résultat de votre lancer de dé de Force ou Combat.

                      » Continuez l’exploration (Perception)

                      » Autre (Compétence de votre choix




                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-akerys



                      Carte



                      Maison Slanghsters : rez-de-chaussée


                      Maison-Slanghtsers-2



                      Sysdé (Rappel)




                      L’utilisation du Sysdé débute à ce tour ! Voici un petit résumer de ce qu’il faudra faire à chaque tour.

                      » Lisez attentivement le poste du Birther, c’est l’Amorce. Une ou plusieurs problématiques y seront levées.

                      » Lorsque cela est possible, le MJ vous donnera les actions que vous pouvez réaliser, avec la compétence à utiliser pour le lancer de dé. Il peut aussi accorder des bonus ou des malus sur certains des choix qu'il propose.

                      » Écrivez vos postes qui détaillent vos intentions, mais n’indiquez pas si vous réussissez votre action.

                      » Rendez-vous sur le topic de jets de dé pour lancer un D100 dans la compétence de votre personnage que vous choisissez ou que le MJ vous impose. Vous pouvez utiliser un effet ou un item à ce moment (avant, pendant ou après un lancé de dé, suivant l’effet ou l’item).

                      » Lisez attentivement le prochain poste du Birther, il fait le bilan de vos actions et pose la ou les problématiques du tour suivant.

                      Le détail du Sysdé : Sysdé : Système de dé

                      Bonne mission à vous !

                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Mission Lore - Naissance」
                      Lentement, à pas de loups, Dahlia se rapprochait du couloir sombre. Par précaution, son bras droit fut recouvert de son armure, prête à se défendre en cas de besoin. Lorsqu’elle arriva en face de l’embranchement elle jeta un regard en arrière vers les autres, croisant celui de Jason qui tenait son éloignement à l’œil. Ce qui lui apportait une sécurité supplémentaire en cas de mauvaise surprise. La brune s’engagea alors dans le couloir, très rapidement, trois portes pu être remarquées. Deux sur la droite et une au milieu du mur de gauche. Mais en s’approchant d’avantage ce n’est pas ce qui retint le plus son attention. Non. Au fond du couloir, un tableau au goût plus que douteux, peignant un accouchement, de quoi faire grimacer la Zephyrienne. Dahlia doutait que cette peinture ait été présente à l’origine. Le foyer était devenu l’antre d’individus complètement dérangés.

                      La jeune femme à la grand bouche s’était entre temps mise à parler. La combattante l’entendait parler d’une voix tremblante et peu rassurante. Comme elle s’en doutait, le bluff avait été peu concluant. Néanmoins, une information leur fut donnée, la soit-disant directrice était à l’étage. Enfin, selon les dires de l’être baignant dans la magie noire. Elle ne devait pas tarder dans son investigation, s’éloigner du groupe pourrait la rendre vulnérable. Dahlia se posa devant la porte de gauche, l’unique présente. Elle commença à lever la main vers la poignée mais s’abstient finalement. Ils n’avaient aucun idée de qui se trouvaient ici, mieux valait ne pas manifester sa présence, encore moins en étant seule. Aussi, l’Egyptienne se contenta de rapprocher son oreille de la porte, dans l’espoir de capter quelque chose.

                      Elle attendit quelques secondes, puis fit de même avec les deux autres portes. Leurs disposition révélaient déjà un petit aperçu des lieuxs. Une grande salle sur la droite et deux plus petites sur la gauche, était-ce réellement encore des chambres comme l’affirmait Mieltyr ? Les enfants pourraient s’y trouver, et les autres disparus aussi, peut-être même qu’ils y étaient prisonniers...

                      Ses recherches terminées, Dahlia fit demi-tour. Ce fut en pénétrant à peine dans le hall qu’elle eu un mouvement de recul. Elle se sentit soudainement observée. Observée par l’immense tableau représentant un œil au milieu des escaliers. Est-ce qu’il l’a regardait elle , ou derrière ? Par réflexe, la sacrifiée se retourna, et ses yeux s’écarquillèrent. Au fond du couloir, à la place de la scène de l’accouchement, le même œil ! A reculons, Dahlia s’éloigna du couloir, plissant les paupières en direction du tableau. Il manquerait plus que l’oeil se mette à cligner. Dans quelle merde avaient-ils mit les pieds...

                      Dahlia devait les prévenir avant qu’ils ne prennent d’autres décisions. Si leurs faits et gestes étaient observés, agir deviendrait d’autant plus compliqué, l’effet de surprise étant réduit à néant. Un bruit sourd retentit lorsque Mieltyr se cogna la tête sur le comptoir, la bronzée haussa un sourcil, vraiment atteinte celle-là, et sûrement même sans magie noire, pensa-t-elle.

                      « Est-ce que ces trois chambres sont disponibles ? » Dahlia montra du pouce le couloir lui faisant dos.

                      La soldat avait choisi d’entrer dans son jeu pour leur faire part de sa découverte. Peut-être bien qu’ils en tireraient quelque chose et surtout, que la réceptionniste n’aurait aucun soupçon. Son regard se posa ensuite sur cet immense œil qui semblait avoir la fâcheuse manie de suivre ses déplacements.

                      « La directrice doit aimer ce genre de tableau, il y a le même au fond du couloir, c’est un drôle d’effet d’optique, on dirait qu’il nous suit, c’est pas mal. »

                      Dahlia balaya ses coéquipiers du regard d’un air faussement naturel. Elle en était persuadée, ce tableau n’avait rien de naturel. La directrice, si elle existait, devait les attendre de pieds ferme à l’étage avec un beau comité d’accueil maléfique. Sinon pourquoi leur faire part de cette information aussi facilement. Certainement dans l’espoir qu’ils se ruent dans les escaliers. Et cette voix de fond qui ne cessait toujours pas, insupportable.




                      Dernière édition par Dahlia Gardilho le Mar 10 Mar 2020 - 17:05, édité 1 fois


                      Mission Lore - Naissance - Page 2 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Mission

                      「 Naissance 」


                      Mon bluff échoua d'une façon... peu agréable. Elle me lança d'abord un regard remplie d'animosité, puis elle reprit le cours de ses propos déments. Je ne peux vraiment l'expliquer, mais j'avais beaucoup d'empathie pour elle. Je ne l'ai jamais écrit nulle part, mais à force de me battre, j'ai découvert le sort qui fut le mien avant que je soit jeté par Draedon et Yharim. Vous pensiez vraiment qu'ils construiraient un super soldat pour l'abandonner à cause de défauts de conception mineures ? Les souvenirs que j'ai de CETTE époque sont une preuve en soit. Mais bon, je ne m'y attarderait pas dessus maintenant. Cela dit, je n'étais pas si surpris que ça de voir la réaction de la femme.... Par contre, je le fut quand je sentit une mains dure comme du bois m’agripper l'épaule. Ma réaction fut immédiate. JE me retournais violemment, à deux doigt de sortir mon cimeterre et de le placer sous la gorge du mannequin, tandis que mon regard se remplit d'animosité. Pas celle que l'on trouve chez un humain surpris, même ceux qui sont paranoïaque. Non, je parle du regard qu'obtient un être ayant plusieurs fois dut dépassé les limites de sa psychés. En fait, ça n'avait plus rien d'humain, juste un regard monstrueux, comme s'il hurlait que la mort arrivait. Ce regard, si perçant, si inhumain, suffit à briser assez le sortilège de ma capuche pour que mes yeux, dans toute leur violente expression, soit visible. Je saisis le bras de la chose... pour me rendre compte qu'il ne s'agissait que d'un de mes alliés, l'étrange livre vivant. Par chance, si j'ai bien compris, il ne devait pas avoir vue mon regard, vue que je l'avait dirigé au niveau des yeux de la poupée, mais au loin, j'en voyais un qui aurait put le voir. Encore lui... A croire que je le cherche à ce point...

                      Cependant, réalisant de qui il s'agissait, je me calmais et le laisser agir. Ce fut rapide, je sais calmer mes émotions rapidement si nécessaire. Mais face à la réaction de la femme, je ne put m’empêcher de retenir en moi de puissant sentiment émanant du cœur des dryades. Déjà que l'artéfact n'aimait pas ce lieu, il devait faire face à une situation où je ne pouvais réfréner les flux émotionnel. Des sentiments trop fort, colère, tristesse, désir de vengeance, empathie. Trop de chose se bousculé en moi, tandis que je voyais la femme devant moi se décomposer psychiquement. Je... Je ne savais plus comment réagir. Tandis que ma tentative de bluff venait d'échouer si lamentablement, je me rendais compte de l'horreur que je lui aurais fais vivre si j'avais réussit. Le cœur des dryades, ouvert tel une écluse rompue, infecté mes pensée, les changeant en questionnement, en de nouvelle émotions. Tandis que tout ce déroulé autour de moi, je me sentais de plus oppressé par les voix, par mes sentiments, par ses gens autour de moi. Si j'avais put, j'aurais invoquer une armure et j'aurais tout détruit, raser le lieu. C'est tellement plus simple de se battre contre un dieu... Quand son ennemis te surpasse sur tout les plans. Tu as vraiment l'impression d'être un salvateur, une force du rien se battant contre un être tout puissant. Mais dans cette salle, face à cette femme... Je ne voyais mon pouvoir que comme un nouveau fardeau. D'un seul tir entropique, j'aurais put raser ce lieu et tout ses habitants. J'aurais put même raser tout le quartier s'il le fallait. Cela aurait été si simple si nos ennemis n'étais pas des humains...

                      Mes émotions, anormales, incompréhensible, paradoxale, commencèrent à faire surchauffer mon bras mécanique. sans un mot, alors que Gel s'avançait vers la femme au comptoir, je reculait, d'un pas presque normal, me retirant de la scène, laissant mes compère faire leur travail. Sans le remarquer, je me rapprochais de Jason, tandis que le flux runique de mon bras devenait rouge, indiquant que le flux d'émotion venait d'infecter le flux de mana. J'essayais de le dissimuler, mais ça m’étonnerais qu'ils eu put l'ignorer. Et alors que j'étais presque à sa hauteur, que mon pas devenais presque hésitant mais plus rapide, que mon bras commençais à fumer légèrement, le flux de mana atteint le Cœur du vide. Il y eu une petit onde de choc magique, invisible, repoussant de manière momentanée les miasme ténébreux nous entourant. Seul Jason aurait put sentir le changement d'atmosphère tandis que mon bras repris sa couleur habituelle et, moi, ma stature de "Void". Comme si de rien n'étais, je m’appuyai au mur, proche de Jason, les bras croisé et le visage toujours dissimulé, puis j'observais la scène qui se déroulait sous mes yeux. Et tandis que la femme rentrait en transe, je ne put m’empêcher de lâcher un petit "Tss" rempli autant de dégout que de haine. Comment ne pas réagir comme cela face au traitement de cette pauvre dame.

                      Tandis que Dalhia commença à répondre à la femme, rentra dans son jeu, je ne put m’empêcher de retenir ma colère.

                      Quand on aura trouvée celui qui à causé tout ça, je promet solennellement qu'il regrettera amèrement le fait de n'y avoir ne serais-ce qu'imaginer.

                      Froid, glacial même. Les colères venant de mon cœur sont effrayante. Un défaut quand ce dernier a été conçut sans émotion. Je n'attendais aucune réponse de l'homme à mes côté. Sur un ton sombre et sérieux, je prononçais alors mon incantation, toujours silencieusement.

                      Mal qui naquit de l'erreur des anges et des démons. Que ton cancer dévorant soit utilisé pour couvrir ma chair. Que ton don soit miens et que ta maladie s'étende sur mon corps. A moi, essence de la Corruption.

                      Armure Corrompue :


                      En un instant, à cause de la puissance de ma colère, mon corps fut recouvert de cristaux violet et je retirais enfin ma cape l'envoyant dans ma dimension de poche. Mon visage dissimulé derrière le masque de pierre, je saisis un des cristaux formant une protubérance et le fit tombé au sol. Ce dernier se changea alors en un petit "Dévoreur d'âme" qui me regarda alors de ses yeux interrogateurs. Je répétais l'action une seconde fois.

                      Part notre lien, montez, fouillez ces lieux, faite des observation et partagez-les moi.

                      Les deux petites créatures prirent alors leur envol, envoyant par notre lien psychique une image de ce qu'il pouvait voir. Il était enfin temps d'utiliser mes capacités à bon escient.

                      Dévoreur d'ame :
                      Mission Lore - Naissance - Page 2 D4g3y3t-e9986f2d-f469-4d31-b303-bc5f0dec5e17.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7InBhdGgiOiJcL2ZcLzVmNWViYzBjLWU0NDEtNDU4My04ODc5LTIwOTNiZjZlZDE0NlwvZDRnM3kzdC1lOTk4NmYyZC1mNDY5LTRkMzEtYjMwMy1iYzVmMGRlYzVlMTcuanBnIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmZpbGUuZG93bmxvYWQiXX0




                      Rejoins-moi, Invité, et ensemble, rétablissons la Balance Universelle.
                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Il ne savait pas si c’était une question de puissance ou de maitrise mais son sort ne lui dévoila pas grand-chose, si ce n’est l’évidence. Elle était à l’ouest est bien évidement sous l’emprise de la magie noir qui a du bien attaquer sa simple capacité à réfléchir. Elle réagit à peine au bluff de Void qui finit par se retirer de la scène de lui-même en voyant que tout ça ne mena qu’à une réponse qui n’était pas forcement celle attendue. La directrice était en haut ? Noté mais … Pour le peu qu’ils savaient, elle serait-être une victime aussi au lieu d’être la réelle maitresse des lieux. Au final, cela ne leur apprenaient rien puisqu’ils savaient qu’il devait y avoir un bon paquet de personne dans ce manoir.

                      Cependant, si cela ne s’arrêtait que là. Le comportement de Mieltyr, tel était son nom à en croire une plaque, devint de plus en plus … Démente, autant le dire. Le pantin se recroquevilla un peu sur lui-même en enfonçant le livre dans ses bras au point de s’en faire toute petite alors que la dame commençait à se balancer de façon plus en plus frénétique … Au point de sursauter un peu lorsqu’elle se fracassa la tête sur le comptoir, mettant fin à ses déblatérations sans queues ni tête… Il n’osait trop rien faire ou dire pendant un instant, si ce n’est que nerveusement répondre un petit.

                      « C-Cinq chambres… S’il vous plait ? … »

                      C’était dit à voix basse, presque pour se rassurer lui-même et non pas une vrai réponse. Le calme revenu, ou calme relatif, le pantin se redressa un peu, allant jusqu’à remettre correctement le chapeau de sorcière sur son pantin, qui était un élément très distinctif de sa femme à l’époque. Réfléchissant à quoi faire ensuite, ne pouvant s’empêcher d’avoir pitié pour cette dame qui n’en pouvait rien… Et il ne voulait étrangement pas lâcher l’affaire. Mais que pouvait-il y faire, lui ? Pauvre Akers qui n’est pas sensible à la magie, un paria qui se retrouve subitement avant tant de pouvoir, tellement qu’il n’a aucune idée de quoi faire avec ? C’était encore plus frustrant que ne pas avoir les moyens d’aider.

                      Ses deux pantins se retournèrent cependant lorsque Void, qui s’était un peu reculé, commença à prononcer de sombres paroles… Et à … Se transformer ? Qu’est-ce qu’il nous faisait lui ? Cette « armure », ces monstres ? D’une certaine manière, cela ne l’effraya pas plus que ça. Ce sont des capacités en réalité assez familières pour le grimoire. Lui aussi transformait ce qu’il touche et invoquait des créatures mais il était évident qu’elle avait une dent contre toute cette situation. Il ne manqua de faire remarquer sa compréhension sur la situation.

                      « Les coupables … Seront arrêté … Mais pour l’heure … Gardez votre calme. Nous ferons tout … Pour mettre fin … à tout cela. Chaque chose … en son temps. »

                      Il se retourna ensuite vers la louve et Dahlia qui étaient au comptoir… Puis la pauvre âme derrière celui-ci. Elle était trop à l’ouest, mais Dahlia essaya quelque chose qui pourrait marcher. Cependant, si les mages noirs la contrôlaient vraiment, ils n’allaient pas lui faire cracher les informations aussi facilement. Il fallait, en son sens, atteindre cette personne. Lui parler pour de vrai, pas à cette façade démentielle… Et comme la manière douce n’avait pas marché… Il se résigna à quelque chose de moins catholique. Cette femme semblait avoir bien pleuré. Elle devait être terrifiée, à l’intérieur … Et il se détestait pour penser à cette option mais ce manoir était un véritable piège. Les mages noir possèdent une magie interdite mais peuvent être tout aussi expert dans toute autre sorte de magie conventionnelle. Un pas dans une mauvaise salle et tout le bâtiment pouvait exploser, pour le peu qu’ils savaient. De ce fait, il laissa un autre pantin tomber au sol, adressant un regard démoralisé à Geleerde.

                      « Plan B … Je déteste … Faire ça … »

                      Des feuilles noir vinrent discrètement s’échapper du livre pour coller aux pantins, les transformant tous petit à petit en Assassins des profondeurs . Celui qui tenait désormais le livre fit tomber lourdement sa main libre sur le comptoir devant Mieltyr, celui à l’allure de femme se pencha sur le côté du comptoir en jouant avec sa dague, venant griffer le bois en se tenant la joue d’une manière nonchalante… Alors que le dernier joua un peu avec sa lame noir avant de la fixer de ses yeux sombre et rouge, se tenant tous d’une manière plus ou moins menaçante à leur manière. La qui était celle qu’empruntait le Tractatus se changea pour correspondre à son nouveau porteur. Une voix d’homme, un peu âgée mais grave, profonde.

                      « Je suis … Intéressé par … Cet endroit, aussi … » Dit-il pour soutenir la demande de Dahlia, son ton lent et profond ajoutant, peut-être involontairement même, à sa tentative d’intimidation.

                      Le pantin se pencha un peu en avant pour que son visage se rapproche de celui de la réceptionniste. « En fait … J’aimerais avoir l’avis … Des personnes … Résidant ici. Vous n’allez pas… Nous refuser de … Discuter, n’est-ce pas ? » Il marqua une pause alors que la dague du pantin féminin vint fait sauter un peu l’écorce du bois dans un bruit sec. « Nous voulons être … Sur que … Cet endroit est le … Meilleur pour accueillir … Les futur clientes … Comme mes amies … Ici présentes … » Le pantin mal vint gentiment frapper dans le dos de Dahlia, alors que la femme poussa son épaule contre celle de Geleerde pour les désigner. « Allons … Où peut-on parler … Aux femmes … et enfants, pourquoi pas ? … Répondez.»

                      Bon, il venait peut-être de sous-entendre que Dahlia et Geleerde étaient enceinte. Il espérait que cela soit oublié très vite. C'était dans l'optique de jouer le jeu, après tout !
                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Felix, Jason, Dahlia et Tractatus de Monstrum


                      Mission Lore - Akerys
                      Naissance



                      Mission Lore - Naissance - Page 2 Gel1210




                      En compagnie de l'étrange voix qui ne cessait de murmurer aux creux de leurs oreilles, l'indomptable fit le vide dans son esprit afin de se focaliser sur l'essentiel. Par réflexe, elle se préparait à toutes éventualités pouvant provenir de partout et nulle part, à commencer par Mieltyr et le flux de magie noire. Détachée et pourtant sur le qui-vive, Geleerde analysait les dessins dispersés sur le comptoir avec une grande attention. Si son expression faciale resta de marbre pendant un temps, elle tiqua brièvement de l'œil en constatant qu'un thème régulier revenait toujours sur les gribouillages des enfants : que pouvait-être cette chose, au juste ? Si pour le moment, la louve ignorait la signification de tout cela, son esprit garda en mémoire cette découverte pour plus tard... Amorçant son geste pour reposer négligemment les divers dessins sur le comptoir, elle se stoppa subitement lorsque l'étrange jeune femme éleva la voix :


                      — Je vois que certain d’entre.. vous ne... peuvent... pas porter... la... vie...



                      À ces mots, la mâchoire de la trompeuse de mort se serra discrètement en même temps que ses doigts froissèrent l'un des dessins qu'elle tenait encore en main. Si la plupart auraient automatiquement pensé que les propos de Mieltyr étaient adressés aux hommes du groupe, Geleerde savait intérieurement qu'elle n'était pas exclue de l'équation. Muscles du dos bandés tel un animal prêt à se ruer sur sa proie, elle fit lentement pivoter sa tête en direction de la curieuse demoiselle avant croiser des bras contre sa poitrine, assistant à la subite folie de Mieltyr sans dire un mot. L'empathie n'étant pas le point fort de l'hybride, elle se contenta d'observer son action, écoutant attentivement tout ce qu'elle pouvait dire durant ses balancements dignes d'une possédée.

                      Apparemment, la stérilité de la louve avait déclenchée quelque chose chez Mieltyr. De la chance ? La remercier ? Qui ? Les interrogations ne cessaient de prendre de l'ampleur au fur et à mesure et pourtant, ils restaient là, sans détenir la moindre réponse. Poussant un lent soupir discret, la louve hocha négativement de la tête avant d'apercevoir Everlast à l'extérieur qui appelait des renforts. Se doutant bien qu'elle ne pourrait voir quoi que ce soit à l'intérieur de la maison, la louve ne chercha même pas à l'interpeller. Peut-être que les Jewelers trouveront un moyen d'entrer d'ici là.


                      Après quelques minutes et à la remarque de Dahlia, l'hybride fit passer sa tête derrière son épaule pour observer à son tour le tableau en question, arquant d'un bref sourcil en le découvrant. Ainsi donc, chacun de leur faits et gestes étaient suivis par cet œil ? La directrice pouvait-elle toutefois les entendre aussi ? Serrant discrètement le poing à cette idée, l'œil ardent de Geleerde se posa par la suite vers les créatures invoquées de Void qui montaient à l'étage. Amusant de se dire que l'idée lui avait également effleurée l'esprit.


                      Quand le second pantin du Tractatus de Monstrum tomba à terre, la louve porta son attention vers lui, curieuse. Comprenant par la suite où le livre voulait en venir, Geleerde lui adressa un rapide hochement de tête en signe d'affirmation. Qu'il se résigne à agir de la sorte était une bonne chose à dire vrai, même si pour lui cela revenait à bafouer ses propres principes. La vie étant ce qu'elle était, il fallait parfois accepter de franchir des sentiers battus qu'on s'évertuait toujours à éviter jusqu'à maintenant.


                      Restant muette le temps qu'il termine sa tentative, elle ne se signala même pas lorsqu'il vint sous-entendre que Dahlia et elle étaient enceintes. Évidemment, la louve se doutait qu'elle ne pouvait pas affirmer ses propos : si la jeune femme avait effectivement pu deviner la condition de l'hybride, il était inutile qu'elle tente de bluffer à ce sujet...

                      — La directrice ne vous a rien dit ?


                      À moins que...

                      — Mes compères ici présents souhaitent effectivement s'entretenir avec mes futures colocataires afin qu'elles ne soient pas importunées de ma condition quelque peu particulière et du traitement qu'il va mettre destiné.


                      Un bluff n'était-il pas plus concret s'il détenait un soupçon de vérité ?

                      — Mais ça, la directrice vous l'a déjà dit, puisque c'est elle qui en a fait la demande...


                      Penchant négligemment sa tête sur le côté tout en fermant les yeux, elle se rapprocha de nouveau du comptoir pour faire face à Mieltyr avant de les ouvrir à nouveau. Coudes posés sur le comptoir, elle avança son buste pour toucher son front contre celui de l'hôtesse d'accueil, lui murmurant presque à son oreille un bref :  


                      N'est-ce-pas ? 





                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Jason
                      groupe

                      MISSION ALPHA: NAISSANCE

                      feat.Geleerde, Tractie, Dahlia, Felix & Jason

                       

                      Posté en sentinelle, le Corbeau patienta en faisant son possible pour conserver tout les membres du groupe dans son champ de vision. Il n'aimait pas du tout ce qui se déroulait sous ses yeux, et il n'aimait pas du tout plus le fait que les membres commencent à s'éparpiller. Mais étant donné que la mystérieuse inconnue était peut être un garde ennemi, probablement même, du point de vue du Traqueur, il ne pouvait pas leur dire sa façon de penser. En tout cas, pas pour l'instant...

                      Nerveux, il observa la scène lorsque Void s'approcha du comptoir, puis lorsque l'un des pantins du Tractatus posa sa main sur son épaule, et qu'il se retourna brusquement, de toute évidence pris par surpris. C'est alors qu'il les vit: les yeux de Void apparurent à la vision de Jason pendant très peu de temps, mais ce fut suffisant pour l'inquiéter encore davantage. Cette expression, ce regard... Ce type n'était pas normal... Le brun en était désormais convaincu...

                      De plus en plus nerveux, il tâcha de rester de marbre, et surveiller les autres membres du groupe, mais quelques secondes plus tard, le regard perçant du Traqueur fut attiré par le bras mécanique de Void. Il nota alors qu'il se rapprochait de lui, et plissa les yeux en les levant vers lui, d'un air de dire "qu'est ce que tu fous ?". Mais il n'en eût pas le temps, car soudain, une onde de choc de faible intensité, mais suffisamment puissante pour repousser le brun contre le mur du fond, l'interrompit.
                      - Bon sang, mais qu'est ce que tu... ?! Grogna aussitôt le ténébreux à voix basse en se préparant à dégainer son arme pour la pointer directement sur félix.

                      Mais à cet instant, le bruit de Mieltyr s'écrasant la tête sur la comptoir de manière répétée en agissant de façon incohérente attira l'attention des deux hommes.
                      - Qu'est ce que c'est que ce délire, encore... Murmura le brun à voix à peine audible en fixant l'inconnue avec une lueur dégoûtée dans le regard.
                      Pour lui, il n'y avait plus à hésiter: cette femme était possédée d'une manière ou d'une autre, et elle était aussi dangereuse pour elle que pour eux ! Il fallait la neutraliser à l'aide des outils fournis par Everlast.

                      C'est pourquoi, lorsqu'il vit Dahlia s'avancer vers le comptoir et entrer dans le jeu de Tractie, il fronça les sourcils: "mais qu'est ce qu'elle fout ?!" pensa t'il alors, agacé de voir ce bluff foiré se poursuivre alors que la femme derrière le comptoir devait avoir parfaitement compris qu'ils n'avaient rien à faire ici. Il l'entendit alors mentionner les tableaux, et son regard se posa sur l'un d'eux. A nouveau, son regard azuré se plissa: quelque chose n'allait pas avec ce tableau, mais trop de choses se passaient en même temps et le brun ne pouvait pas avoir l'oeil partout...

                      Et tandis qu'il surveillait Dahlia, Void attira à nouveau son attention. Le Traqueur eût alors un mouvement de recul, tout en levant sa main gauche lentement, puis il murmura à nouveau:
                      - Qu'est ce que tu fous, Void ? Arrêtes ces conneries...

                      N'obtenant aucune réponse, Jason hésita. Son regard fit un va et vient entre l'oeil du tableau, Mieltyr et Felix, les trois sources hostiles de la zone de son point de vue, et ses doigts se resserrèrent nerveusement autour de la crosse de son arme.
                      Mais ce fut l'invocation en elle même qui fit pencher la balance. Ashfield se savait totalement novice lorsqu'il s'agissait de magie, et il n'était pas vraiment du genre à juger quelqu'un d'après les méthodes utilisées. Mais ce Void enchaînait les faux pas et autres mouvements dangereux, à ses yeux. Et le pire, c'était que les autres membres du groupe ne le voyaient pas ! Cette onde de choc venait de son bras mécanique, il en jurerait !

                      Quant à ces deux "acolytes" invoqués, en admettant qu'ils puissent servir à autre chose qu'à rameuter tous les autres serviteurs ennemis de la maison sur leur présence, ils pouvaient aussi très bien se retourner contre eux à n'importe quel moment si ce type se révélait être un traître, ou s'il avait d'autres objectifs. Il avait vu son regard... Personne d'autre dans le groupe ne le croirait s'il tentait d'en parler, mais il ne l'oublierait pas. Ce type était un électron libre venant d'invoquer sous les yeux du tableau et de Mieltyr. Leur couverture était foutue, de toute façon...

                      La situation leur échappait... Chacun tentait ce qu'il voulait dans son coin et pire que tout, Void venait d'invoquer tranquillement dans son coin, sous l'oeil de cette femme et possiblement sous l'oeil de ce tableau. Il avait vu la tentative de Geleerde, Dahlia et Tractie afin de tenter de rattraper le bluff, mais dans ce bordel et avec l'invocation de Void, en plus... Le brun n'y croyait tout simplement pas. Il n'y avait plus à hésiter...

                      Jason dégaina finalement son arme, et la voix feminine de son Dominator s'éleva doucement dans la pièce tandis qu'il la pointait droit sur le tableau: "Lethal mode Activated !". L'arme s'alluma alors légèrement lorsqu'elle changea de mode de tir pour passer sur les munitions percussives. Sans hésiter davantage, le brun appuya sur la gachette, et une grenade partit en direction de l'oeil du tableau. Si cette saloperie permettait vraiment à l'ennemi de les suivre, alors il fallait le détruire pour avoir au moins une zone un minimum sécurisée...
                      - On a assez perdu de temps comme ça ! Murmura t'il alors.



                      Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Naissance
                      Mission Lore - Akerys
                      image d'entête




                      Cinquième tour





                      Ton exploration du couloir et tes écoutes ne donnent rien de probant. Ce n’est pas que tu n’entends rien, mais plutôt que les portes sont trop épaisses pour que du son en sorte. Néanmoins, tu peux voir que des écriteaux s’y trouvent, mais ta vision se trouble mystérieusement à chaque fois que tu essayes de les lire. Peut-être est-ce la pénombre ? Pour ta question à Mieltyr, elle se contente de prendre lentement un cahier devant elle, ainsi qu’un stylo. (Voir la partie de Tractatus)



                      Tes dévoreurs d’âmes se lancent à l’assaut de la Maison, mais à peine quelques mètres effectués, ils tombent par terre. Ils ne sont pas morts, mais paralysés. Est-ce la magie noire ? Une volonté tierce ne voulant pas d’eux dans la demeure ? Tu peux sentir que cette dernière hypothèse est la plus probable, notamment lorsque ton regard croise celui du tableau. Il te voit.



                      Lorsque tu réponds que tu veux 5 chambres, Mieltyr, qui avait saisi son cahier et son stylo lorsque Dahlia lui en avait demandé 3, vous dévisage alors, perdue.

                      Trois… Cinq ? Deux.


                      Elle inscrit immédiatement ce dernier nombre dans le cahier… Mais étrangement. En effet, elle brise le stylo pour se badigeonner les doigts d’encre et écrit “2” sur toute une page, à l’endroit pour vous… Mais à l’envers pour elle. Elle finit sobrement sa manipulation en ajoutant.

                      +1H.


                      Plus tard, l’apparition et les actions de tes pantins ne perturbent en rien Mieltyr, qui t’a déjà classé comme étant “étrange”. Si au départ, elle cherche le regard du pantin tenant le grimoire, elle finit par le reposer toi. Tu peux comprendre qu’elle sait que tu es le grimoire, tes pantins ne la trompent pas. Elle se contente de te répondre :

                      Nos locataires… veulent rester… Discret.


                      @Geleerde (échec)


                      Le visage de Mieltyr se décompose lorsque tu fais mention de la directrice. Mettant de côté tout ce que tu lui as dit, elle se lève pour adopter la même position que toi, te poussant par là même avec sa tête. Son front glacial entre en contacte avec le tien et tu peux sentir une odeur pestilentielle provenant de sa peau et de sa bouche.

                      La directrice… Vous a… Parlé ? Elle vous a… Parlé ? Elle vous a Parlé ? À vous ? À vous ? Elle vous a parlé à vous ? À vous ? La directrice ? Madame. Non. Parlé . Non. À vous ? Pas elle. Les enfants. Non. Parler à vous ? Non. Impossible.


                      Sa frénétique déclaration faite, elle se rassoit.

                      @Jason (réussite)


                      Ta balle part directement au centre du tableau, droit dans l’iris qui vous fixait, et explose. La peinture prend alors feu et se consume totalement. (Voir la partie générale).

                      Cette action a des conséquences importantes sur le reste de la mission.


                      Général


                      Lorsque la balle de Jason entre en contacte avec la peinture, vous pouvez tous sentir que l’atmosphère se détend. L’oppression des lieux, bien que présente, se relâche peu à peu. Alors que vous commencez à y voir de mieux en mieux, une sombre pensée devient peu à peu claire dans vos esprits : ce tableau était habité. Par quelqu’un. Quelque chose. Indéfini. Mais il était habité, et il est entrain de partir. La mission en sera-t-elle plus facile ? Un doute à cette question survient immédiatement, lorsque cette courte trêve prend fin quelques minutes plus tard.

                      Mieltyr tremble soudainement. Dans des mouvements décomposés et saccadés, ses membres s’agitent dans une frénésie chaotique.  Rythmée par une respiration découpée par des gestes inhumains, elle murmure :

                      Les enfants... Les enfants... Mon enfant… Mon Père… Non. Non. Où ?


                      Elle se redresse tout aussi soudainement qu’elle avait commencé son étrange danse et devient livide. Son regard semble beaucoup plus calme et posé qu’avant. Tout en continuant à se tordre, elle fixe chacun d’entre vous, comme pour marquer vos visages dans sa mémoire.

                      Je l’aimais.


                      Un grand froid s’abat alors dans le hall lorsque vous sentez la supposée présence dans le tableau disparaître. Il est simple de savoir la source de ce changement  de température : Mieltyr gèle à grande vitesse sur place. Sa peau craquelle, ses mouvements ralentissent, son souffle est visible et l’air autour d’elle se densifie. Elle laisse alors échapper quelques mots, dans une voix qui lui correspondait alors mieux.

                      Nous l’aimions tous.


                      Complètement frigorifiée, Mieltyr termine alors sa congélation avant de se briser en mille morceaux sous l’effet de son propre poids.




                      Récapitulatif et actions possibles pour ce tour



                      Récapitulatif du tour :


                      » La femme s’appelle Mieltyr et elle est bizarre.

                      » Dahlia ne parvient pas à lire les écriteaux sur la porte.

                      » Mieltyr semble vous réserver deux chambres.

                      » Mieltyr  vous indique un étrange code : +1H.

                      » Ce qui était dans le tableau disparaît suite à l’action de Jason. Est-ce pour le mieux ?

                      Aucune interaction avec les tableaux dépeignant l'iris n'aboutira au cours de la mission.


                      » Mieltyr meurt en agissant étrangement. Son corps est congelé et en mille morceaux.

                      » Suite à cela, les lumières de la Maison Slanghsters semblent augmenter. Vous y voyez maintenant plus clair.

                      » La carte a été mise à jour

                      » Les dévoreurs d'âmes de Void sont de nouveau opérationnels




                      Actions possibles :



                      Apaisement relatif : L’oppression régnante s’apaise. Vous obtenez un bonus de 10 sur vos jets de dé pour ce tour.


                      Exploration : Votre vision et vos autres sens s’améliorent grandement. Vous obtenez un bonus de 10 sur vos jets de dé pour les deux prochains tours (celui-ci inclus).



                      » Explorer la Maison Slanghsters (Perception)

                      » Autre (Compétence de votre choix




                      Prochaine intervention MJ



                      » Dès que vous pensez en avoir fini avec ce tour, signalez-le dans le channel discord #mission-akerys



                      Carte



                      Maison Slanghsters : rez-de-chaussée


                      Maison-Slanghtsers-tour-5



                      Sysdé (Rappel)




                      L’utilisation du Sysdé débute à ce tour ! Voici un petit résumer de ce qu’il faudra faire à chaque tour.

                      » Lisez attentivement le poste du Birther, c’est l’Amorce. Une ou plusieurs problématiques y seront levées.

                      » Lorsque cela est possible, le MJ vous donnera les actions que vous pouvez réaliser, avec la compétence à utiliser pour le lancer de dé. Il peut aussi accorder des bonus ou des malus sur certains des choix qu'il propose.

                      » Écrivez vos postes qui détaillent vos intentions, mais n’indiquez pas si vous réussissez votre action.

                      » Rendez-vous sur le topic de jets de dé pour lancer un D100 dans la compétence de votre personnage que vous choisissez ou que le MJ vous impose. Vous pouvez utiliser un effet ou un item à ce moment (avant, pendant ou après un lancé de dé, suivant l’effet ou l’item).

                      » Lisez attentivement le prochain poste du Birther, il fait le bilan de vos actions et pose la ou les problématiques du tour suivant.

                      Le détail du Sysdé : Sysdé : Système de dé

                      Bonne mission à vous !

                      vava
                      Dahlia Gardilho
                      groupe

                      Dahlia
                      Gardilho

                      「Mission Lore - Naissance」
                      Les symboles que Dahlia avait vu sur la porte étaient des plus étranges. Chaque fois qu’elle avait posé son regarde dessus, sa vue s’était troublée, comme si celui qui les avait apposé ne voulait pas que l’on puisse les identifier. Lorsque la brune revint dans le hall, elle tâcha de faire part du peu d’informations qu’elle avait en jouant le jeu de Mieltyr. Ils comprirent sans problème que ce tableau n’avait rien d’anodin. En revanche, ce qui n’était absolument pas prévu fut l’intervention de Void. Ne venait-elle pas de faire comprendre qu’ils étaient possiblement observés ?!

                      « Qu’est-ce qu’il nous chante... » Murmura-t-elle pour elle-même.

                      Plus elle entendait ses paroles et plus elle craignait de voir ce qu’il invoquait. Pour le moment ils n’avaient clairement pas assez de cartes en main pour prendre le risque de rameuter d’autres spécimens comme cette Mieltyr. A la fin, deux créatures aux multiples yeux apparurent, répugnantes. Elles se précipitèrent à l’étage mais durent arrêtées nette dans leur course par une force inconnue. Dahlia plissa des yeux, ils sauraient au moins qu’il valait mieux ne pas monter à l’étage.

                      Comme si Void avait donné des idées à Tractie, ce dernier se mit également à jouer de ses pouvoirs. Des feuilles noires quittèrent le livre pour transformer les pantins en... Qu’est-ce qu’ils étaient ceux-là ? Dahlia n’en avait aucune idée. Ils tentèrent d’intimider la mage noire mais peine perdue, elle leur adressa à peine un regard. La brune soupira, tant d’actions soldées par des échecs. Une chance que Mieltyr ne se mette pas à les attaquer sans plus de questions.

                      Cependant le livre démoniaque ne s’arrêta pas là. Il poussa la comédie d’avantage en sous-entend le fait qu’elle et Geleerde étaient enceintes. Personnellement la Zephyrienne ne souhaitait absolument qu’il vienne l’envie à Mieltyr de le vérifier... Ne voulant néanmoins pas gâcher sa tentative, Dahlia se contenta d’observer Tractie du coin de l’oeil, et de toiser le pantin transformé qui lui tapota le dos. Décidément lui et sa clique étaient plus tactiles que nécessaire. Rien n’y fit, la timbrée se contenta d’inscrire deux chambres leur étant destiné. A l’envers d’ailleurs pour elle, pour quelle raison ? Et pourquoi ce +1H ?

                      En vérité, rien ne se présageait de bon dans ces chambres, c’était très probablement un piège, mais ils n’avaient plus le choix. Les choses dégénérèrent lorsque la louve sous-entendit que la directrice des lieu lui avait parlé. Geleerde colla son front à Mieltyr, elle ne savait même pas ce que ce simple contact pourrait déclencher !

                      « Gel... » Prononça Dahlia, sur ses gardes.

                      Mieltyr perdit les pédales à ce moment-là. Dahlia recouvrit son bras droit de son armure et tenait la mage noire en joue, prête à tirer en cas d’attaque de sa part.

                      « Ecarte-toi d’elle ! »

                      Puis soudainement, la ténébreuse se rassit. Qu’est-ce qui ne tournait pas rond chez cette femme. L’Egyptienne n’abaissa pas son bras pour autant, elle pourrait très bien recommencer. Visiblement l’un d’entre eux en avait eu plus qu’assez de tout ce remue ménage et prit une décision toute aussi folle que les autres. Bonne ou mauvaise, la suite leur dirait. Jason venait tout bonnement de faire partie le tableau du hall en fumée. Etrangement, l’atmosphère changea progressivement. Moins lourd, moins sombre, la présence qu’ils ressentaient jusqu’alors s’évanouissait. Ce tableau était donc bien un moyen d’espionner leurs faits et gestes !

                      Mieltyr changea de comportement au même instant, tremblotante, puis prise de mouvements désorganisés. Etait-ce la destruction du tableau qui avait causé cela, c’était possible, dans ce contexte les coïncidences ne pouvaient exister. Ses paroles avaient toujours aussi peu de sens que depuis leur arrivée. Elle parlait d’enfant, du sien, de son père, c’était incompréhensible. Quelqu’un d’important était mort, c’était ce qu’il y avait à en tirer. Et que ce soit lors d’un sacrifice macabre n’aurait pas étonné Dahlia. Il fit soudainement très froid dans la pièce et la brune frissonna. Mieltyr se transformait en statut de glace, et fini par disparaître en morceaux.

                      Quelques secondes de silence passèrent, puis Dahlia saisit le papier où étaient inscrit le nombre de chambre réservée et ce +1H énigmatique.

                      « Elle était déjà perdue celle-là... J’espère qu’on ne paiera pas l’addition pour le tableau par la suite... On doit en profiter pour vite bouger. »

                      Dahlia observa les alentours à présent que la luminosité le permettait. Dans le couloir à l’opposé de celui qu’elle avait visité, deux portes semblaient entre-ouvertes. Voilà l’instant décisif, la séparation du groupe. Deux seraient suffisants, trop se disperser les rendrait vulnérables.

                      « Je propose de faire deux groupes. Au moins un détenteur de HOPEWatch chacun pour qu’on reste en contact. »

                      Elle fixa tour à tour Jason puis Void, s’attardant sur celui-ci comme pour jauger le pour et le contre.

                      « Pour commencer, vous deux c’est hors de question. Sans confiance c’est voué à l’échec autant pas tenter le diable, il nous a déjà gentiment invité chez lui. »

                      Une pointe de sarcasme se faisait sentir. Si Jason collait plus au train de Void qu’à celui des mages noirs présents ici, elle ne donnait pas cher de leur peau. Le corbeau était sérieux et fiable sur le terrain, mais le masqué était une variable trop aléatoire.

                      « Qui va avec qui ? »

                      Tractie ne mit pas longtemps à se manifester. Tiens, elle qui pensait qu’il aurait préféré être avec Geleerde. Ou alors, il voulait en profiter pour échapper à sa surveillance, ce n’était pas exclure. Dahlia ne savait toujours pas ce que ces deux-là faisaient ensemble.  

                      « Tant que tu passes pas d’entomologiste à anthropologiste... »

                      Mi-amusée, mi-sérieuse, elle ne pouvait s’empêcher de faire une piqûre de rappelle au livre démoniaque juste pour voir sa réaction, lui si facilement impressionnable. Le Terranien décida de rejoindre leur groupe, ce qui créa le duo Geleerde et Void. Au moins si jamais ce dernier était réellement suspect, la louve ne le raterai pas. Les groupes formés, Dahlia se rapprocha de la porte la plus au fond du couloir, sans raison particulière. Leur mission prenait un tournant à partir de maintenant. Lorsqu'ils seront tous prêts, elle entrerai dans la pièce.

                      Résumé :
                      - Dahlia tient Mieltyr en joue quand elle se lève pour répondre à Geleerde.
                      - Dahlia prend le papier sur lequel Mieltyr a écrit.
                      - Choisie la seconde porte du couloir quand les groupes sont formés.





                      Mission Lore - Naissance - Page 2 1557585007-tumblr-oaxex4daru1sknpfyo1-540-iloveimg-resized-3
                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Felix, Jason, Dahlia et Tractatus de Monstrum


                      Mission Lore - Akerys
                      Naissance



                      Mission Lore - Naissance - Page 2 Gel1210







                      Si le bluff fut un cuisant échec, l'esquisse d'un regard brillant de bestialité à l'encontre de Mieltyr venait de naître chez la louve. Rare pouvait être les fois où Geleerde reconsidérait sa pensée envers quelqu'un. Cette fois-ci, l'hybride devait admettre que sa cible était curieusement intrigante, en plus d'être imperméable à toute tentative de provocation.


                      Fascinante petite créature que voici.


                      Piquée par sa curiosité et son goût du challenge, elle ne lâcha pas une seule seconde le regard de Mieltyr quand celle-ci vint forcer la pression contre son front. Son odeur, nauséabonde, fit naturellement tressaillir ses narines, mais la lueur au fond de sa pupille conservait toujours de son éclat alors que la possédée vomissait des propos incompréhensibles.


                      Évidemment, l'ordre de Dahlia ne fut pas pris en compte par la louve. Elle voulait tirer ? Qu'elle tire. Blesser un allié pour le bien d'une mission ne devait pas l'arrêter. — Si tu veux agir, agis vite. furent les seuls mots qu'elle porta à l'attention de la Sacrifiée et ce, sans même lui porter un regard. Naturellement, Dahlia ne connaissait sans doute pas assez Geleerde pour savoir qu'elle se moquait d'être dans la ligne de mire : si l'Égyptienne jugeait qu'il fallait neutraliser Mieltyr, elle ne devait pas hésiter. La louve n'était qu'un pion parmi tant d'autres. À quoi bon avoir le moindre remord en la percutant par la même occasion ?


                      Hélas, la suite fut pour le moins décevante : retournant à sa place, Mieltyr semblait avoir retrouvée un soupçon de sa conscience, ou du moins, ce qu'il pouvait en rester. Arquant un bref sourcil, l'indomptable relâcha quelque peu la pression sur ses épaules, non sans pour autant rester sur le qui-vive. La réceptionniste, aussi folle pouvait-elle être, n'était malgré tout pas désireuse de continuer ce petit jeu, et encore moins à les attaquer. Pourquoi ? Qu'est-ce qui pouvait lui en empêcher ?


                      À peine eut-elle le temps de cligner de l'œil, que le tableau vola en éclat après le coup de Jason, provoquant par la même occasion une terreur soudaine à la réceptionniste. Reportant de nouveau son attention sur elle, la louve fronça les sourcils en signe d'incompréhension et de lassitude en assistant à la triste fin de Mieltyr. Tout ce mystère palpable, cette atmosphère glacée... Si une partie d'elle restait sur ses gardes, une autre ne pouvait s'empêcher d'être intriguée par tout ce qui pouvait se dérouler ici. Laissant un halo de fumée gelée venir chatouiller ses lèvres, elle actionna son geste mécaniquement pour récupérer une cigarette de son paquet, non sans remarquer que l'air ambiant devenait plus respirable... La disparition du tableau avait eu du bon pour eux, pour le moment.


                      Son manque de réaction aurait pu être considéré comme du dédain pur et simple par rapport à la condition de Mieltyr, mais ce n'était pas le cas : concentrée, l'esprit de l'indomptable s'attelait à rassembler les pièces du puzzle pour découvrir le fin mot de cette histoire. Sa cigarette désormais allumée, elle n'en inspira aucune bouffée, la laissant mourir d'elle-même à petit feu. Regard perçant dans le vide, le dos droit et les bras croisés contre sa poitrine, la louve écoutait d'une oreille distraite l'argumentaire de sa coéquipière. Balayant le vent d'un geste las de la main en signe d'approbation, elle laissa le soin au Tractatus de Monstrum et à Jason faire savoir qu'ils rejoindraient Dahlia pour leur expédition. C'était pour le mieux. Cela voulait donc dire que Geleerde agirait en solit-.


                      Son regard se retrouva subitement en plein contact avec la silhouette de Void. Allons bon. Ils allaient devoir faire équipe ? Quelle idée. Pourquoi laisser deux lions dans la même arène, si ce n'est que pour qu'ils s'entredévorent ? Sans un mot, Geleerde se dirigea calmement vers la première porte avant de caler son dos contre le mur adjacent. Durant quelques secondes, et bien qu'elle ne pouvait rien apercevoir, elle observa ladite porte entrouverte, bercée dans une réflexion des plus intenses avant de soudainement lever la voix.


                      — Puisque tu as su prendre les devants avec brio depuis le début de cette mission, tu devrais continuer dans cette lancée.


                      Propos naturellement adressé à Void, le ton de sa voix était neutre et pourtant tranchant, couplé à un regard pour le moins antipathique et aiguisé. C'était le moment où jamais pour eux de collaborer. De se faire confiance. De jauger de la fiabilité de chacun. Mais était-il bon...


                      — Je couvrirais tes arrières, si nécessaire.



                      ...De laisser une louve derrière son dos ?





                      Récap' :

                      - Se dirige vers la première porte et se positionne.
                      - "Demande" à Void d'entrer dans la pièce.
                      - Couvre (?) les arrières de Void en se préparant à agir en cas de pépin. (1D100 en Perception)


                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Jason
                      groupe

                      MISSION ALPHA: NAISSANCE

                      feat.Geleerde, Tractie, Dahlia, Felix & Jason

                       

                      Dans la panique et alors que tous les autres plans échouaient les uns après les autres sous ses yeux, le Corbeau avait dû faire un choix. Bon ou mauvais pour la suite, c'était une donnée encore inconnue à ce stade, mais dans le but de tirer le groupe des quelques faux qu'ils venaient d'enchaîner et afin de limiter la casse au maximum, il avait été forcé de prendre une décision pour le bien du plus grand nombre, et avait détruit le tableau en espérant que son intuition s'avèrerait exacte...

                      Durant quelques secondes, son arme resta pointée vers le tableau, avant qu'il ne la rengaine lentement et en silence tout en observant les différents membres du groupe. Son visage était fermé, et ses traits étaient durs, presque hostiles. Il était contrarié, de toute évidence. N'importe qui aurait pu le comprendre, qu'il connaisse l'animal, ou non. Pourtant, il ne s'adressa à personne. Il s'alluma seulement une nouvelle cigarette, et enfonça ses mains dans les poches de sa veste, avant de s'enfermer dans un mutisme tenace. Il n'aimait pas ce qu'il avait dû faire à l'instant. Pour être tout à fait franc, la mort de Mieltyr ne l'atteignait pas plus que ça, car il la considérait comme déjà morte depuis qu'il avait posé les yeux sur elle. Mais il n'aimait pas ne pas contrôler la situation, et ne pas savoir ce que ses actions pouvaient impliquer pour la suite. Et là, il était en plein dedans !

                      Tout ce chaos, toutes ces actions décidées de manière individuelle par chacun sans se soucier de l'avis des autres membres du groupe un peu comme si chacun cherchait à prouver son utilité ou à déterminer qui a la plus grosse l'avait agacé au plus haut point. Ce groupe... n'avait de "groupe" que le nom. Et c'était une chose grave... Dans un territoire hostile comme celui là, commettre une erreur par manque de communication ou pour chercher à jouer les héros ne pardonnait généralement pas. Son regard azuré s'arrêta plus longuement sur Void, Geleerde et Tractie, avant qu'il ne soit attiré par Dahlia qui prit finalement la parole, ce qui rassura le brun: si quelqu'un pouvait bien ramener un peu d'ordre au sein de l'escouade, c'était elle ! Une commandante expérimentée !

                      Il n'eût aucune réaction lorsqu'elle refusa que Void et lui soient tous deux dans le même groupe. Il se contenta de plisser les yeux, et s'éloigna du mage noir. Il n'aimait pas cette idée, mais quelque part, celui qui serait dans la merde serait celui qui devrait le surveiller. Pour une fois, il n'aurait pas à tout gérer. Pourquoi pas, après tout ?
                      - Qui va avec qui ? Lança alors la sacrifiée.
                      Le Corbeau observa le groupe, mains dans les poches, cigarette aux lèvres, et se contenta de faire quelques pas en direction de son amie. Il ne s'arrêta que lorsqu'il fût à ses côtés. Tractie les rejoignit alors, ce qui leur donnait les groupes.

                      Jason posa alors les yeux sur Geleerde: il n'était pas rassuré pour elle. Lorsqu'il fit demi tour pour suivre Dahlia et que son dos le cachait aux yeux de Void, il utilisa sa HopeWatch pour envoyer un nouveau message privé à la Louve: "Fais attention... Il est encore plus instable qu'il n'en a l'air. Si jamais il tente quoi que ce soit, envoie moi un message. Je viendrai...".
                      Là dessus, le brun s'immobilisa de l'autre côté de la porte, en face de Dahlia, et dégaina son Dominator, avant de hocher de la tête pour lui signifier qu'il était prêt, et qu'elle n'avait plus qu'à donner le signal du départ.

                      Résumé :
                      - Jason rengaine son arme et s'allume une cigarette tout en observant certains membres du groupe d'un air particulièrement agacé.
                      - Jason rejoint le groupe de Dahlia sans mot dire.
                      - Jason envoie un MP à Geleerde sur sa Hopewatch en se dissimulant aux yeux de Void pour lui dire de le prévenir s'il tente quoi que ce soit contre elle.
                      - Jason se met en face de Dahlia, de l'autre côté de la porte, et dégaine son arme. Jet de réactivité pour se préparer au pire.




                      Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP

                      vava
                      Tractatus de Monstrum
                      groupe
                      Le livre fit de son possible pour ne pas visiblement afficher sa déception. Même ça, cela ne marcha pas ? Mieltyr était vraiment contrôlée à pleine puissance alors. Rien ne passerait que les mages noir ne souhaitent pas divulger. Tout ce qu’elle dit ne les aida pas vraiment, si ce n’est qu’un étrange indice. Cela ressemblait à une notation de chambre, mais clairement pas une réponse à n’importe laquelle de leur question. Sans doute qu’il y avait quelque chose à l’étage +1, chambre H. A voir si les chambres étaient dénotées comme ça mais est-ce une chambre à visiter ou à éviter à tout prix ? Les trois pantins restèrent alors immobile pendant que Geleerde essaya de son coté de changer la donne également … D’une manière un peu trop tactile peut-être. Cela souleva l’inquiétude du grimoire et de Dahlia aussi, il semblerait. Heureusement peut-être car lui n’aurait pas eut le réflexe de lui demander de s’écarter. Pour avoir fréquenter un peu la louve, il savait qu’elle n’en ferait qu’à sa tête de toute façon, même si ce n’était clairement pas la solution la plus sage. Au final, rien ne se passa cependant. Beaucoup de non sens et d’agitation … Mais rien de grave. Il estima alors qu’on ne pourrait rien tirer de cette femme, il n’y avait plus qu’à l’envoyer à la gardienne.

                      … Et c’est ce qu’il aurait sans doute fait avant qu’un bruit sourd le distrait et fit même sursauter un peu tout les pantins. Le tableau était certes étrange mais lui tirer dessus ?! Qui … Quel FOU aurait pensé que c’était une bonne idée ?! Cette décoration état bien entendu enchantée d’une quelconque manière et interagir avec avant de faire un bilan magique était d’une INCONSCIENCE impossible ! Même lui qui n’était pas mage le savait. Pour le peu qu’ils savaient, la destruction soudaine de ce tableau aurait pu faire sauter tout le rez-de-chaussée … Mais à la place, il semblerait qu’une seule personne en pâtie réellement. Mieltyr. Certes, la pesante ambiance sombre et toute l’énergie noir sembla s’évaporer de la pièce … Mais peut importe les détails et le comment du pourquoi, faire ça venait de tuer Mieltyr sur le coup, d’une façon assez horrible. Le pantin principale, celui qui tenait le Tractatus de Monstrum, fit un pas en arrière dans l’horreur mais lentement … Très lentement … Il regarda à droite … Puis à gauche … Puis il se retourna vers celui qui avait vraisemblablement tiré sur la peinture.

                      Et c’est un Jeweler qui a fait ça ? C’est un Jeweler qui adore se la jouer cowboy qui a prit la décision de juste faire un mort ? Alors que tout le monde ici avait un moyen d’envoyer les victimes en sécurité chez la gardienne ? Peu importe ce que Leah allait leur faire, cela aurait toujours été mieux qu’une mort directe. Tout en tenant le livre dans une de ses mains, le pantin dirigea ses deux poings contre son front, les pressant fort contre le bois qui était sa peau et prit audible ment une grande inspiration. Si ses créations manquaient d’expression faciale, les personnes les plus réceptives détecteraient que cette inspiration aurait pu se changer en cri à tout instant… Mais cela ne se produit pas. Il réussit à contenir toute sa colère, son indignation, sa tristesse, sa culpabilité, expirant simplement une pointe de frustration.

                      « Tu … Tu ne pouvais … Pas attendre ? »

                      Après ses mots, il décida de se taire. S’il ne pouvait rien dire de gentil, autant ne rien dire. Il devait déjà se concentrer pour ne pas fendre le bois de son crâne sous l’échec tonitruant du groupe. Et le pire dans tout ça ? La majorité semblait ne pas s’en soucier. Ce n’était qu’un obstacle. Bon débarra. En réalité, cette indiférence lui servit bien car elle lui fit prendre une décision. Il n’hésita pas à partager à qui voulait entendre.

                      « A partir de maintenant … J’envois en priorité … Toutes les victimes … A la gardienne. »

                      Le livre n’était pas du genre à prendre des décisions mais en même temps, dans sa misérable vie d’érudit sans remoud, il n’avait jamais eut à faire à ce genre d’échec. Il avait échoué à sauver quelqu’un … Il y avait tellement d’opportunité avant de faire leur petite scène ridicule pour juste l’envoyer à la gardienne… Puis quelqu’un prend une décision qui n’a aucun sens et voila où cela mène. Il n’était pas guerrier. Il n’était pas quelqu’un qui confronte les gens avec plaisir. Cependant, si quelqu’un venait à contredire cette décision qu’il a prit juste à l’instant … Il serait sans doute prêt à se battre bec et ongle pour la première fois de sa vie. Ce sentiment d’être si misérable et coupable ? S’il pouvait l’éviter, alors plus jamais … C’était difficile de le détecter car la couverture du livre était presque inexpressive, tout comme ses pantins et sa voix un peu trop saccadée pour proprement donner les bonnes intonations mais il était dans un état second.

                      Il prit la main de ses autres pantins un à un, chacun se retransformant en simple marionnette qu’il accrocha à sa ceinture à nouveau… Entre temps, Dahlia exposa son idée de se séparer et de comment se séparer. Sans grande hésitation, pour une fois, le livre haussa la voix. « Je te suis … »

                      Il n’y avait plus de temps à perdre. La raison était simple … Elle était la seule qui avait annoncé verbalement qu’elle estimait que Mieltyr ne pouvait pas être sauvée de toute façon. Il détestait cette affirmation. L’autre cowboy les rejoint aussi ? Tant mieux. Pourquoi venir alors qu’il cache une certaine animosité en réalité envers ses personnes ? Simple. S’ils sont capables d’agir comme ça et d’avoir de telle réflexion, il allait les empêcher de répéter le drame qui venait de se passer. Void était suspect, certes, mais au moins, il avait exprimé une réelle détresse en voyant que la réceptionniste était dans un tel état. Il l’avait remarqué.

                      Lorsque Dahlia lui lança cette petite blague, le pantin fit tourner le livre dans son bras vers elle. Son regard semblait être le même que d’habitude. Son ton de voix aussi. Mais ses mots … « J’étudierais les cadavres … des mages noir responsables … Avec attention. » Bien évidement, lorsque Dahlia parlait d’anthropologie, elle devait très certainement penser à cet épisode où le livre était très intéressé par son corps … Mais vu l’état mental du grimoire en cet instant présent, ce détail lui passa complètement par-dessus la tête et il rebondit en affirmant sa détermination et à quel point il était remonté.

                      Lorsque les groupes furent formés, il n’adressa pas un regard à la louve pour la simple raison qu’il était désormais focalisé sur ce qu’il devait faire. Cette piqure de rappel avait tout changé pour lui. Il avait peur. Il ne voulait pas mourir une deuxième fois. Mais en ne prenant pas la situation au sérieux, Mieltyr est morte. C’est pour cela qu’il fut d’autant plus agacé en voyant Dahlia et l’autre cowboy se mettre de chaque coté de la porte qu’ils allaient ouvrir en se donnant visiblement des signaux silencieux. Le pantin s’approcha à leur niveau et interrompit leur petit plan un instant en chuchotant.

                      « Stop. » Il attrapa un pantin sans dire plus, conscient qu’il ne fallait pas forcement hurler à gorge déployées pour annoncer leur arrivée même si le coup de feu et la destruction du tableau avait déjà du faire l’effet d’une bombe partout ici. « Je passe devant. » Il se retint de leur rappeler que c’est ce qu’il avait dit plus tôt et fusionna une page noire au pantin qui grandit à nouveau pour dépasser tout le monde d’une tête ou deux. Une forteresse des paires se dressa devant la porte, portant fièrement ses deux boucliers à chaque bras… La parfaite chair à canon pour tout piège destructeur. Le pantin qui portait le livre resta lui bien en retrait derrière le cowboy alors que la montagne (qui passera quand même la porte, important de préciser), était prêt à tourner la poignée de porte, son autre bras brandissant son bouclier devant lui. Il n’allait cependant pas laisser ses actions être dictées par ses émotions et ne … défonça pas la porte d’entrée de jeu.

                      « A votre … Signal. »



                      Résumé :
                      - Tractie range 2 de ses 3 pantins
                      - Suit Dahlia et Jason
                      - invoque un pantin robuste pour ouvrir la porte à leur place et être en première ligne
                      - Tractie évolue ! Il devient un putain de terminator !

                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas