REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le Deal du moment : -25%
                      25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
                      Voir le deal
                      149.99 €

                      Une simple épée cherchant son maître [Ren]

                      Partagez
                      vava
                      Ren
                      groupe

                      Ren

                      "Mon seul but est de retrouver et servir mon maître, le reste n'a pas d'importance."

                      Origine

                      Age

                      Sexe

                      Faction

                      Un inventé

                      1 mois à peine

                      Homme (?)

                      Jeweler (Akerys)

                      HISTOIRE




                      L’histoire des hommes née dans le conflit et le sang, dans la guerre et la mort, dans la joie et la tristesse. D’un simple caprice, un pays entier pouvait disparaître si le ciel était contre lui, ou si une simple famille se permettait de faire l’impensable.
                      Ce genre d’évènements arriva et reviendra à l’avenir, qu’importe si cela était sur cette même terre, ou dans ce ciel contenant une infinité de monde et de civilisations.
                      Il suffirait d’une petite famille heureuse dans leur vie de tous les jours, avec comme particularité d’avoir des femmes pour forgerons et des hommes allant faire toute autre tâche manuel.
                      La guerre était monnaie courante, mais cela n’empêchait point de pouvoir vivre avec le sourire aux lèvres.

                      Néanmoins, les dieux pensaient être juste en choisissant que les luttes pour le pouvoir allait frapper là où la paix était le quotidien. Le sang fut versé, les larmes furent coulés, les cris raisonnèrent dans les prés, d’un simple village calme et chaleureux, il devint le nid de la tourmente et de la haine, de la peur et de la mort. En quelques heures, le cœur des habitants ne battaient plus, les flammes de la forge ne brûlaient plus avec ardeur, la place ne faisait qu’un avec le silence.
                      La vie avait quitté les lieux, tandis que la faucheuse récupérait son dût, conformément aux lois du ciel et de l’univers, effectuant sa tâche dans la neutralité la plus totale.
                      Cependant, toutes les âmes ne prenaient pas forcément la route vers Yama.

                      Le cœur des hommes est une chose corruptible. Envie, jalousie, rancœur, désirs,… contenter ces émotions, les attisées, aiderait même un mort à prendre forme.
                      Un diable arriva, charmé par ce paradis constituer de peine et de colère alors qu’il n’était que de passage. L’exclu attira son regard, intéresser par le pourquoi de sa présence malgré le départ de tousles autres.

                      «Même dans la mort, la vengeance emplit mes pensées.
                      Les cieux qui se prétendent juste m’ont tout pris, eux qui disaient protéger l’honnête et ses proches.
                      Cette pulsion malsaine maintient mon amertume et susurre à mon esprit de prendre les armes, attisé par ma rancune et mes vices.»

                      L’impie observa l’être en peine en lui tendant la main. Il ne parlait pas, ne bougea pas, ne força pas le peiné, seule une goûte de sang tomba sur l’esprit.
                      Le sang lui offrit la force de subsister dans le monde des vivants, lui offrant un corps dépourvu de blessures, un cœur bâtant, un sang riche et neuf. Pourtant, sa peau était froide et bleuté, ses yeux montraient à la fois la froideur d’un trépassé et la vivacité d’un vivant, des mouvements que seul un être ayant pleinement conscience de son propre corps pouvait faire.
                      La malveillance revêtait sa vue, ses traits ressemblaient en tout point à l’un de ces hommes en couple, avec pour épouse, une femme maniant le marteau et l’enclume.

                      Celui qui souriait de béatitude, gratifiant les cieux de sa belle vie, n’était plus.

                      Une simple épée cherchant son maître [Ren] Aqfl

                      S’en suivit d’une existence comblée par les corps et les massacres, les cris et les pleurs, les plaintes, l’odeur de la chair et du sang. L’errant pris les armes contre ceux ayant bafoué son havre de paix, marchant de plus en plus loin de sa terre natale, traversant des territoires inconnus, se liant avec pour seul compagnon la solitude et ses pulsions.
                      D’un coeur emplis de furie, il abattit son arme sur chaque ennemi qu’il croisait. Des dizaines, des centaines, des milliers,…, le non-mort ne comptait pas, seule importait son désir d’évacuer l’animosité envers ceux qui se dressaient sur sa voie.
                      Cependant, rien ne le calma.

                      D’une âme pleurant son destin tragique, elle devint une âme vengeresse, obnubilé par sa quête de revanche. Pourtant, même après avoir purgé ceux qui méritaient son châtiment, il ne s’arrêta pas. La revanche ne hantait plus ses pensées, elle disparu comme la fumée dispersée par le vent, remplacer par une vicieuse soif de sang.
                      Le non-mort ne se battait plus pour une quelconque cause, seulement pour tuer. Le plaisir de voir la vie quitter les yeux de ses victimes, la haine et la souffrance qu’ils dégageaient l’emplissait d’une joie cruelle. Plus, toujours plus, des soldats et des artistes martiaux, en passant par les femmes et les enfants, des plus âgés aux plus jeunes. Aucune distinction n’était faite, tant que sa cible avait une volonté, un désir de vivre, il l’attaquait.

                      Au fur et à mesure que ses pas l’amenait de champs de bataille à champs de bataille, il était devenu comme ceux l’ayant pourfendu jadis.

                      Une simple épée cherchant son maître [Ren] 6y48

                      Néanmoins, il poursuivait sa marche macabre. Un printemps, deux printemps, cinq printemps,… Les années s’écoulèrent, la créature d’apparence humaine ne se préoccupait pas du temps, elle n’en avait cure. Elle ne se souciait ni de ses pensées, ni de son passer, ni de ses besoins, ni de son futur. La folie meurtrière qui l’avait habité n’était plus, remplacer par un vide et d’un désintérêt des plus totales envers tout ce qui existait. Ni le chant des oiseaux, ni le vaste ciel bleu ne piquait son intérêt, ni l’odeur de la prairie, ni la vie des pauvres fous devant lui ne lui provoquait rien.
                      Il persista à ôter la vie de tous ceux qui venaient à lui, non pas par désir, mais par pur réflexe, par pur automatisme.
                      Au final, ses sentiments s’estompèrent, ne laissant qu’une conscience sans réelle volonté, une poupée tueuse avec une âme, un Shura.

                      Alors, il resta assis, fermant les yeux, la main tenant tranquillement le fourreau où reposait la lame qui l’accompagnait pendant son périple.
                      Les saisons passèrent telle l’eau coulant le long de la rivière, l’endroit où était le non-vivant ne recevait plus aucune visite, les locaux le nommait l’antre du Shura, une prairie où les fleurs vivaient une longue vie et les feuilles des arbres étaient les plus verdoyants de la région, tandis que l’ami de la faucheuse gardait le lieu, comme s’il l’avait décidé de son propre chef. L’aura que générait cette « anomalie » des cieux faisait fuir les hommes et les bêtes, rien ne dérangeait le repos du monstre.
                      La vie suivit son cours, les arbres et les fleurs fanèrent, la neige couvrit la terre de son manteau blanchâtre, avant de laisser place de nouveau aux nouveaux nés.
                      Une scène à coupée le souffle, pouvant émerveiller n’importe qui, que ça soit homme ou bête. Une scène magnifique, pouvant mettre les larmes aux yeux, alors que celui qui restait assis depuis des décennies avait disparu sans laisser de trace, offrant sa seule lame en guise de preuve de son d’avoir vécu dans ce monde.

                      Où était-il allé ?
                      L’être ayant perdu le pourquoi même de son existence était partie. Personne ne se souciait de lui, personne ne lui procurait un quelconque intérêt. Lui qui n’avait plus de raison d’être ou de chez soi, s’était séparé du monde.
                      Dans un autre sens, il mourra à ce moment-là, le reste n’était qu’une question de temps.

                      Les époques se suivaient.
                      Loin de toute vie, loin de la chaleur d’une famille et du feu, loin de la joie et de la peine, reposait une épée. Elle n’était très belle, ni possédait une caractéristique spéciale. Elle gisait ici, sans bouger, comme si elle observait le ciel et le monde tout autour.
                      Les plantes poussaient tout autour, les arbres grandissaient dans le pré, mais la lame n’était pas prie dans tout cela. Le monde autour d’elle demeurait vivant, mais pas elle.
                      Elle n’était qu’une lame, un outil, un objet ayant besoin d’un maître afin de lui servir.
                      L’épée était restée dans son fourreau, même après autant de saisons après le départ de son manieur.
                      Néanmoins, on pouvait remarquer une chose sur elle : aucune rouille ne s’est déposée sur elle.
                      Une arme gardant la même forme après des saisons sans entretiens, était une chose peu normal.
                      Le katana ne s’en souciait guère, même, elle n’était pas douée de raison, alors rien ne se passa.

                      Le temps suivi son cours.
                      Malgré tout ce temps, malgré toutes ces saisons et ces guerres, rien ne changea. Le lieu restait le même, les fleurs fanaient et repoussèrent, l’herbe gardait sa teinture verdâtre, les hommes et les animaux n’avaient poser pied en ces lieux depuis maintenant des âges.
                      Une seule chose changea.
                      Elle qui regardait le ciel sans but, elle qui était clouée sur ce sol sans aucune volonté, elle qui vivait depuis des générations, avait laisser place à un jeune homme nu, tenant un pendentif.
                      Pourquoi était-il là, comment avait-il pu venir jusqu’ici ?
                      La réponse était simple : il était la lame et elle était lui.
                      Un phénomène étrange s’était produit, elle s’est crée un cœur. Nul ne savait pourquoi, pas même le nouveau né, lui en tenu d’Adam, serrant l’objet dans sa main.
                      Il fixa le vide pendant un bon moment, ses yeux montrant la curiosité, le questionnement, l’acceptation et le calme, avant de lever les yeux vers la nuit étoilée.
                      La galaxie était mie à nue, les astres illuminaient le monde tel une boîte à bijoux, tandis qu’il resta là, debout.

                      « Maître, où êtes-vous ? »

                      Tel furent ses premiers mois.
                      Il venait de naître et pourtant, son corps savait comment marcher, se nourrir, parler ou se battre. Si quelqu’un passait par là, il n’en croirait pas sa vision.
                      Cependant, rien de tout cela ne l’intéressait. Son cœur battait, ses membres respirent la vie, son sang coule à travers ses veines, néanmoins, il n’en n’avait cure.
                      Tout ce qui l’intriguait était de savoir où était son porteur.
                      C’était sa seule raison de vivre, sa seule volonté, son seul désir.
                      Alors, pour répondre à cette dernière, le pendentif au creux de sa main brilla d’une lueur étincelante, avant d’emporter avec elle le jeune homme.

                      Physique et Mental

                      Un physique d’homme étant dans les 1m80/85 de hauteurs, on peut dire que Ren possède un visage avec des traits assez normaux, mais assez ferme, pour un individu correspondant au faciès des asiatiques.
                      Des yeux bleus allant vers le gris, des cheveux bruns foncés, il porte souvent des kimonos ou des robes chinoises de couleur bleu ou azuré, il préfère ce genre de vêtement car il se sens plus à l’aise et n’est pas réellement penché vers la mode.
                      Il possède une taille dans la moyenne, mais aussi une musculature valable. Pas au point d’être traité d’armoire à glace ou son contraire, juste une simple, comparable à quelqu’un de normal.

                      Cependant, c’est sa personnalité qui le fait plus sortir de la « norme ».
                      Ren est une lame ayant pris conscience via la mort de milliers d’êtres, et de la disparition de son porteur. Ses souvenirs sont principalement de la mémoire musculaire afin de marcher, courir ou se battre, avec seulement quelques brides du passer de son maître.
                      Fidèle à ce dernier, sa seule raison d’exister est de le rejoindre, le reste est d’importance secondaire et est prêt à beaucoup de choses afin d’y parvenir.
                      Simplement parlant, c’est une personne assez stoïque. Il ne comprend pas la différence entre le bien et le mal, ne peut savoir si on lui dit la vérité ou non, peut aller dans les extrêmes pour des situations anodines comme de vouloir couper la main d’un jeune enfant si ce dernier tente de le voler.
                      Le nouveau né a par contre un principe ancré en lui : repayer ses dettes. Si vous lui donnez à manger ou l’aider sur un problème, soyez sûr qu’il s’en souviendra et retournera la faveur.
                      Au final, on peut le catégoriser de « page blanche », étant donné qu’il n’a rien vu ou ne comprend pas le monde qu’il l’entoure. Avec un peu de belles paroles, il serait capable de vous aider si cela sert un temps soi peu son objectif.

                      Pourtant, ce qui fait son caractère de maintenant vient du fait que la lame n’a pas « vécu » jusqu’ici, n’a pas expérimenté le monde, ses vices et ses délices.
                      Il est donc naturel que son comportement évolue au fil du temps, cela dépendra surtout de son entourage et de ses liens qu’il tisse avec eux.

                      Pouvoirs et Capacités

                      La lame du Shura est née du meurtre et de l’accumulation d’énergie négative au fil des ans, créant ainsi un être ne pouvant être considéré comme un vivant, mais non plus comme un mort.
                      À ce niveau, Ren peut être vu autre chose qu’humain, allant plus vers la famille des fantômes et des diables, sans en être un lui-même. De ce fait, ce qui est lié aux énergies négatives comme la magie des ténèbres, de la mort,… , sont normaux pour lui et peuvent même le soigner, ce qui est tout le contraire avec les énergies positives comme la magie sacré, qui font plus de mal que de bien.

                      Malgré le fait qu’il possède maintenant une apparence humaine, le non-mort reste avant tout, une épée. Son corps fonctionne et ressemble normalement comme un autre, mais pas tout à fait. Si sa peau et son sang restent pareille qu’un homme, son exosquelette est composé de petites lames recroquevillé les uns sur les autres, pouvant aussi se manifester lorsqu’il est blessé et tente de se soigner.
                      Il garde une bonne régénération, mais pas aussi forte et puissante qu’un monstre pouvant repousser ses membres en quelques secondes, pour lui, il lui faudrait une à plusieurs heures si les blessures sont très graves. Bien sûr, s’il perd un membre, il ne repoussera pas et si la moitié de son crâne ou si il est décapité, c’est game over.

                      Ce qui fait sa force principale, c’est sa maîtrise des arts martiaux et du Qi.
                      Combattre avec un sabre ou à mains nues, la mémoire musculaire de son maître lui permet de se mouvoir et de se battre comme un artiste martial vétéran comblé avec un instinct aiguisé.
                      Comblé avec le Qi, l’énergie vitale de chaque être vivant pouvant renforcé le corps et l’esprit si cultiver, l’aide à gagner une grande force et endurance, en plus d’améliorer la totalité de son métabolisme.

                      Ren n’est pas un magicien, même, la magie n’est pas quelque chose qu’il a appris à maîtriser ou même ne connaît cette dernière. Néanmoins, ce qu’il obtient dés la naissance de sa conscience, est l’essence du massacre.
                      L’essence du « massacre » incarne le concept même du meurtre, la cristallisation de la violence pur, le résultat des vices pousser à son paroxysme, cherchant à faire souffrir ceux qui en sont responsable jusqu’à la mort. En tant que tel, on peut le considéré comme étant la notion même créant la guerre et les conflits.
                      De ce fait, Ren peut utiliser ce concept à des fins peu recommandable s’il le doit.
                      Utilisant cet atout, le non-vivant peut réussir à outrepasser les méthodes de protection utiliser afin de frapper là où ça fait mal, visant l’essence / l’âme / etc., de même de sentir l’intention d’usé de la force contre sa personne, de contré les attaques adverse ou voir les âmes.
                      Bien sûr, ce genre de capacité n’affecte pas tout le monde, ou ne peut être impénétrable. Être capable d’utiliser une telle chose ne veut pas dire que l’on est invincible et que l’on touche toujours ses ennemis. Un pas sur le côté, mettre un simple bouclier magique sur soi, etc. Sur le papier, sa maîtrise peut être vu comme inarrêtable, mais finalement, on peut le considéré comme un simple art d’usé de l’énergie mystique afin de se battre, même la méthode la plus basique qui est de mettre un obstacle entraver de lui et de sa cible, permet de bloqué l’assault, sans oublié que même si elle touche, elle ne tue pas en un coup.

                      IRL

                      Pseudo : Eidorian / Connard-man
                      Age : 23 ans
                      Comment avez-vous connu le forum ? Alors en faite, c'est l'histoire d'un mec qui rentre dans un bar et... Nan en faite, y a juste une chieuse et un forceur qui m'ont dit de venir. Y a bien une louve qui m'a aussi donné l'adresse U_u.
                      Vous êtes sur discord ? Oui
                      Accès à la zone +18 du forum ? Oui


                      Dernière édition par Ren le Sam 4 Avr 2020 - 19:39, édité 4 fois
                      vava
                      Ellen
                      groupe
                      Bienvenue parmi nous darling !

                      J'espère que tu te plairas ici connard-man ! Une simple épée cherchant son maître [Ren] Iq4x

                      Petit perv'... Mettre "oui" à la zone +18...~


                      Une simple épée cherchant son maître [Ren] F7cu Une simple épée cherchant son maître [Ren] 8o5f Une simple épée cherchant son maître [Ren] Ff34
                      Viola ~ Ellen ~ Carren
                      Une simple épée cherchant son maître [Ren] 3f42b9f4a48eb0473cbb8d3cf1a3b7fc3037b8c1_hq
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Bonjour et bienvenue sur Rebirth RPG !

                      Ton carnet est quasiment bon pour la validation. L'histoire de ton homme-lame est originale et son développement s'annonce intéressant. J'ai relevé quelques fautes, sûrement inattentions, mais ce n'est pas gênant à la lecture.

                      Il y a simplement la dernière partie de tes pouvoirs à revoir :

                      L’essence incarne le concept du « massacre », un concept qui est lié de près ou de loin au fait de pouvoir tuer l’ennemi / d’être capable de blesser son ennemi, malgré les protections mises en place. Elle vise directement la cible et l’atteint directement où c’est voulu (vers son essence / âme / etc...) et permet de contrer les magies ou tout autres types d’énergie ayant pour but de le gêner.
                      Bien entendu, plus l’individu en face de lui est forte spirituellement ou possède une bonne maîtrise de son énergie (comme la magie par exemple), il lui sera plus difficile de l’atteindre afin de mettre fin à ses jours.
                      On peut le voir comme une puissante forme d’énergie pouvant atteindre la vie même de ses ennemis, mais qui demande déjà de toucher son adversaire.


                      Cette description, notamment les points mis en gras, donne l'impression que l'utilisation du pouvoir de ton personnage est "inratable", voire fatale (dans le sens one shot) pour tes partenaires RP, malgré les limitations en fin de paragraphe.
                      Pour ce genre de capacité, il est important de nuancer afin de donner une porte de sortie à tous tes partenaires RP. Enfin, note que toute action influençant sur un personnage doit se faire avec l'accord du joueur concerné.

                      Une fois les corrections apportées et après examen du Staff, tu pourras être validé !
                      vava
                      The Rebirther
                      groupe
                      Tu es validé ! Bon RP à toi ! Wink
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas